Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Si ce message s'affiche, le changement de serveur qui a eu lieu mercredi 14 avril au matin a réussi !

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 29/09/2017 22h43

Membre
Réputation :   40  

Il semble bien que les SCPI et OPCI détenues en direct et via les assurance-vie seraient imposables au futur impôt sur la fortune immobiliere. L’information n’est pas officielle.

Voir ce lien "https://www.challenges.fr/immobilier/bercy-va-taxer-les-scpi-au-nouvel-ifi_499799".

Cela va t’il changer vos investissements en cas de confirmation?

Mots-clés : fiscalité, imposition, isf (impôt de solidarité sur la fortune), opci (organisme de placement collectif immobilier), scpi

Hors ligne Hors ligne

 

#2 30/09/2017 10h07

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   123  

Cela ne change rien puisque c’est déjà le cas aujourd’hui pour l’ISF, me semble-t-il.

En fait; l’IFI est un ISF réduit; et, en faisant sortir un certains nombre de chose du calcul, cela devrait permettre d’en mettre plus sur ces supports immo sans atteindre le plafond.


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.” W.A Ward

Hors ligne Hors ligne

 

#3 30/09/2017 12h16

Membre
Réputation :   40  

Oui, je suis d’accord d’une manière générale.

Par contre, pour certains qui seraient maintenant au seuil du nouvel IFI, l’achat de SCPI en direct pourrait être moins adapté que l’achat en démembrement ou l’achat d’autres valeurs mobilières.

L’effet de seuil existait déjà avant avec l’ISF, pour un patrimoine global moins élevé. Mais l’arbitrage entre immobilier et mobilier était sans influence, ce n’est plus le cas maintenant.

Bon de toute façon, au global, c’est moins pire qu’avant.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 30/09/2017 12h41

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   215  

Moins pire peut être mais "joyeux bordel".

On verra comment tout cela se finalisera mais pour le moment s’il faut intégrer dans l’IFI, les SCPI, OPCI, foncières, OPCVM (sympa pour connaître la part immobilière), OPCVM contenant des parts d’autres OPCVM…, quid des ETF… etc.. ca va être "sport".

Quand à la notion de prépondérance immobilière évoquée - je n’ai pas vérifié - mais lors d’une conf sur le projet de loi de finance 2018 un intervenant évoquait qu’il y en avait déjà 13 variantes dans le code général des impôts….

simplifions, simplifions….

Crown

Dernière modification par Crown (30/09/2017 13h30)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 30/09/2017 16h51

Membre
Réputation :   40  

Exact Crown…
Et ne parons pas des OPCI qui comportent une forte portion hors immobilier…
Attendons le texte définitif… et si c’est une usine à gaz, espérons que les pros ferons le travail pour les particuliers.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 30/09/2017 17h03

Membre
Réputation :   64  

Crown a écrit :

On verra comment tout cela se finalisera mais pour le moment s’il faut intégrer dans l’IFI, les SCPI, OPCI, foncières, OPCVM (sympa pour connaître la part immobilière), OPCVM contenant des parts d’autres OPCVM…, quid des ETF… etc.. ca va être "sport".

Si on est joueur on peut aussi poser la question de la part immobilière des fonds en euros, qui peut ne pas être négligeable - par exemple 29  % sur le fonds en euros Suravenir Opportunités.

J’imagine que des professionnels peuvent aussi construire des abus de droit analogues à ceux des trackers pour PEA, je veux dire des fonds investis en actions de grosses capitalisations mais qui reproduiront à l’aide de produits dérivés le rendement de fonds immobiliers…

Hors ligne Hors ligne

 

#7 30/09/2017 18h30

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   215  

sm94 a écrit :

… et si c’est une usine à gaz, espérons que les pros ferons le travail pour les particuliers.

Ce qui circulait comme ressenti cette semaine à patrimonia c’est que même pour les pro et notamment les assureurs ce serait, a minima complexe …

Quand au paradoxe fonds euro / immobilier
Fds euros pas d’IFI, vous récupérez votre capital pour investir dans l’immobilier locatif - c’est à dire dans du non productif 🙁--> IFI

Voilà une belle récompense de la prise de risque..

Crown

Hors ligne Hors ligne

 

#8 30/09/2017 21h58

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   131  

Au final, je ne suis pas sur que cela réduise si fort les contribution ISF.
Je m’explique..

Si comme certains tentent de l’expliquer, on doit prendre en compte la part de mobiliers dans un fonds euros dynamique et autres, il se peut que la part d’actifs mobiliers dans les AVs et dans les CTOs, SCPI..
ne soit pas si négligeables que cela….

Si on ajoute a cela le fait qu’avant, il était possible de ne pas payer d’ISF en investissant 10% de son patrimoine au bon endroit. Cette "niche a disparu".. Il se pourrait bien que des personnes qui étaientt assujetti a l’ISF, mais n’en payait pas car elles investissaient dans des produits de défiscalisation se retrouvent effectivement à devoir sortir du cash pour régler l’IFI.

Dans ce cas, ce serait tout perdant.
Ceux qui n’était pas sujet a L’ISF crie au cadeau aux riches
Ceux qui etaient assujettis mais qui ne le reglais pas grace au FCPIs vous devoir sortir du cash.

Le pire, c’est que nous n’avons pas les moyens a ce jour de pouvoir estimer notre base taxable a l’IFI
Cela sera la surprise en Q1 quand les prosfessionnels vous enverrons les Relevés annuels..

C’est de mieux en mieux.. On se retrouve devant un mécanisme ou vous serez INCAPABLES évaluer votre patrimoine sousmis a l’IFI !

Hors ligne Hors ligne

 

#9 30/09/2017 23h03

Membre
Réputation :   40  

C’est vrai que ne pas connaitre la règle du jeu à 3 mois de la fin d’année…

Il y a peut-être pire, si j’en crois le site du revenu:
Impôt sur la fortune immobilière : des pistes pour l’alléger dès 2018 ! | Le Revenu

"on entend que le Président Macron soi-même aurait l’idée de taxer les actifs immobiliers sur leur valeur brute, c’est-à-dire compte non tenu des crédits qui y sont attachés. Les lobbies se mobilisent, mais la partie n’est pas gagnée. On subodore qu’il y aurait un problème constitutionnel: peut-on être taxé sur des valeurs dont on n’est pas stricto sensu propriétaire ?"

J’ai du mal à le croire…

Hors ligne Hors ligne

 

#10 30/09/2017 23h48

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   131  

Effectivement, pour avoir cotoyer des membres départementale du parti socialiste,
(dont le leitmotiv était bien entendu plus d’égailté)

C’était effectivement une reflexion qui semblait bien être ancrée
J’ai bien argumenté dans ce sens ? comment payé un impot sur un bien dont on est pas propriétaire
et bien leur réponse était simple.. "vous êtes bien propriétaire de la totalité des loyers ?"
Pour les valeurs immobilières doivent être déclaré en valeur BRUT

Par contre cela ne les dérangaient pas que les oeuvres d’art / véhicule de collection en soit exclus

Dans les pistes qu’ils voulaient pousser, il y avait aussi le transfert de la taxe d’habitation vers la taxe foncière.. On y est je crois ?

On continue dans les reflexions?
- Limiter le volume d’APL que peut toucher une personne physique ( pour une SCI, au pro rata des membres fiscaux) à 5/10 15K?
- Revoir le Status LMNP..

L’immobiler ce qui est bien, c’est que c’est immobile et taxable à outrance…

Hors ligne Hors ligne

 

#11 01/10/2017 00h11

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   215  

sm94 a écrit :

"on entend que le Président Macron soi-même aurait l’idée de taxer les actifs immobiliers sur leur valeur brute, c’est-à-dire compte non tenu des crédits qui y sont attachés. Les lobbies se mobilisent, mais la partie n’est pas gagnée. On subodore qu’il y aurait un problème constitutionnel: peut-on être taxé sur des valeurs dont on n’est pas stricto sensu propriétaire ?"

Toujours à Patrimonia, lors de la conf sur la fiscalité, un des intervenants évoquait effectivement cela mais pour des patrimoines > 5M€, l’idée (de mémoire) était d’éviter que certains gros patrimoines essayent de profiter d’un effet d’aubaine en effectuant des opérations de refinancement de leurs biens immobiliers.

à suivre…

Crown

Dernière modification par Crown (01/10/2017 00h17)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur