Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Si ce message s'affiche, le changement de serveur qui a eu lieu mercredi 14 avril au matin a réussi !

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#26 04/11/2019 19h35

Membre
Réputation :   35  

Surin a écrit :

Vous avez bien fait d’écrire ceci, quand juste après on lit :

Springle a écrit :

De plus les frais sont bien inférieurs à ceux des scpi (environ 3% frais entrée et sortie de mémoire)

Ce qui est bien évidemment faux, sauf à comparer des choses qui ne le sont pas. En AV les frais ne sont plus un critère de sélection car tout à fait comparables.

Pas dans la mienne (Darjeeling de Placement Direct).
Dans l’avenant SCPI que j’ai signé il y a entre 0 et 3% de frais d’entrée pour les SCPI mais au minimum 10% de frais de sortie.

Par contre vous avez juste, je pensais qu’il y avait 3% de frais de sortie pour l’OPCI mais je ne retrouve pas de trace, il est uniquement stipulé 3% de frais d’acquisition, tant mieux dans ce cas.

GoodbyLenine a écrit :

Il reste certes le point de la liquidité : les assureurs ne garantissent pas qu’il sera toujours possible de céder des parts de SCPI, et on peut en théorie craindre qu’en cas de marché secondaire bloqué des SCPI (s’il y a bien plus de vendeurs que d’acheteurs, contrairement à aujourd’hui) il devienne difficile de céder ses UC SCPI ou que leur prix baisse pas mal. Mais dans ce scénario, qui garantit que la poche de liquidité d’un OPCI permettra de faire face à toutes les demandes de rachat ? A mon avis "personne" (surtout si on réalise que le gestionnaire de l’OPCI devra TOUJOURS conserver un pourcentage minimal de liquidités dans son fond, donc ne pourra même pas utiliser toutes ses liquidités pour rembourser les premiers vendeurs…) et le seul avantage d’avoir une poche de liquidité sera en fait que la baisse de l’immobilier sera un peu "amortie" par ces liquidités. Est-ce vraiment ce que les investisseurs recherchent avec un OPCI ? J’en doute…

Vous avez raison et d’ailleurs l’OPCI Dynapierre prévoit ceci :

Avertissement SwissLife Dynapierre a écrit :

Avertissement : SwissLife Dynapierre détient majoritairement (directement et/ou indirectement) des immeubles dont la vente exige des délais qui dépendront de l’état du marché immobilier. Si les contraintes de liquidité de l’OPCI l’exigent, le délai de règlement des demandes de rachat peut être porté à 2 mois maximum.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur