Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 04/02/2017 14h05 → Lesquive59 : étude de cas immobilier (vente à soi-même) (immobilier, opci (organisme de placement collectif immobilier), sci (société civile immobilière))

Membre
Réputation :   

bonjour voilà ma situation : je possède un hangar qui se trouve dans une copropriété.
pour acheter ce hangar à 42500 euros (FAI ET FNI), j’ai effectué un crédit conso de 30 000 euros sur 5 ans et apporté le reste. Car refus prêt im-Mo de la banque aujourd’hui je souhaiterais faire construire une maison de ville en lieu et place de ce hangar , la copro est ok.
vient le problème du financement :
à ce jour il me reste 25000 euros à rembourser pour une mensualité à 569 euros par mois.
je compte emprunter 130 000 euros pour la construction sous forme d’un pret immola banque ne me suivra pas sur ce projet si je garde cette mensualité de 569 euros qui grève mon taux d’endettement d’où mon idée de créer une SCI qui empruntera pour me racheter le hangar + les travaux de construction qu’en pensez-vous?

Message édité par l’équipe de modération (05/02/2017 15h04) :
- suppression de balises Quote
- modification du titre et déplacement

Mots-clés : immobilier, opci (organisme de placement collectif immobilier), sci (société civile immobilière)

Hors ligne

 

#2 04/02/2017 14h14 → Lesquive59 : étude de cas immobilier (vente à soi-même) (immobilier, opci (organisme de placement collectif immobilier), sci (société civile immobilière))

Membre
Réputation :   132 

Mauvaise idée et un impasse en perspective.

Hors ligne

 

#3 04/02/2017 14h46 → Lesquive59 : étude de cas immobilier (vente à soi-même) (immobilier, opci (organisme de placement collectif immobilier), sci (société civile immobilière))

Membre
Réputation :   236 

Réfléchissez un peu, que ce soit via SCI ou en direct, votre taux d’endettement est le même.
Sinon on pourrait créer une centaines de SCI pour acheter une centaine de biens en même temps.

Hors ligne

 

#4 04/02/2017 15h03 → Lesquive59 : étude de cas immobilier (vente à soi-même) (immobilier, opci (organisme de placement collectif immobilier), sci (société civile immobilière))

Membre
Réputation :   

mon taux d’ endettement ne sera plus le meme car les 569 euros ne seront plus comptabilisé dans celui ci mais intégré et lissé dans le pret de la SCI

Hors ligne

 

#5 04/02/2017 18h42 → Lesquive59 : étude de cas immobilier (vente à soi-même) (immobilier, opci (organisme de placement collectif immobilier), sci (société civile immobilière))

Membre
Réputation :   345 

Comme associé de la SCI vous êtes engagé à hauteur de vos parts sociales comme caution solidaire de l’emprunt con,tracté par la SCI.

Cela ne changera rien à votre taux d’endettement.

Le taux d’endettement se calcule à partir des loyers perçus et des mensualités de remboursement.

Plus le cash flow sera important et plus la capacité d’emprunt sera importante et totalement décorrélée du taux d’endettement.

Le taux d’endettement est surtout lié à la RP , pour le locatif il faut avoir du cash flow mensuel , c’est tout


Investissement et partenariat immobilier dans le Sud via des SCI.

Hors ligne

 

#6 05/02/2017 10h11 → Lesquive59 : étude de cas immobilier (vente à soi-même) (immobilier, opci (organisme de placement collectif immobilier), sci (société civile immobilière))

Membre
Réputation :   697 

Je trouve que les collègues ne prennent pas suffisamment en compte la spécificité de votre cas :

La mensualité élevée actuelle vient d’un crédit très court : 569 €/mois sur 5 ans. alors que le loyer n’est que 350 €.
Votre idée est de reporter cela sur un crédit long. Si la SCI rachète le hangar à 35000 € et construit la maison à 130 000 € ça lui fait un emprunt à 165000 € à faire. Si c’est sur 20 ans, ça fait une mensualité à 850 € par mois, donc, pour une mensualité à peine plus élevée (280 € de plus par mois), vous augmentez fortement le loyer : peut-être 900 € de loyer ?
Si la banque prend en compte 70 % des revenus locatifs comme c’est l’usage, à l’heure actuelle vous êtes à 569 € de mensualités pour un bien qui ne rapporte que 350*0.7 = 245 €
Après l’opération vous seriez à 850 € de mensualité pour un bien qui rapporte 900*0.7= 630 €.
Même s’il est vrai que le banquier regardera l’endettement de la SCI quasiment comme le votre, le fait d’avoir une mensualité pas beaucoup plus élevée, pour un futur revenu nettement plus significatif peut, éventuellement, le convaincre. Et il est vrai que votre taux d’endettement, après l’opération, ne serait pas pire, voire même serait meilleur, qu’avant (si le banquier veut bien prendre en compte les futurs loyers de la future maison).

Restent un certain nombre de problèmes :
- une SCI ajoute de la complexité : il faut trouver un associé, il faut la créer, il faut faire les comptes annuels et l’AG…
- vous payez à nouveau du 8-10 % de frais de notaire pour la vente à la SCI
- s’agissant d’une opération de construction ou reconstruction, vos 130 000 € ne seront pas déductibles du revenu foncier. La seule façon de valoriser fiscalement cette opération est de louer meublé au réel, car vous pouvez alors amortir le bien. Problème, une SCI louant meublé est forcément à l’IS (ce qui n’est pas recommandé). Dans ce cas, on amortit le bien, mais on augmente la plus-value future, car cette PV sera comptabilisé par rapport au prix initial diminué des amortissements déjà comptabilisés.

Mais, même si c’était faisable, quelle rentabilité pour cette opération ? Vous allez pouvoir louer cette maison combien ? Si c’est loué nu, quel sera le revenu net d’impôts, vu que vous ne pourrez pas déduire les travaux pour créer du déficit foncier ? Il faut bien tout calculer.

Et au final, pourquoi en êtes-vous là ? Parce que vous avez emprunté sur un emprunt très court pour contourner le refus des banques de faire un emprunt immobilier. Vous vous êtes placé volontairement en endettement très élevé en contournant les règles prudentielles des banques ; pas étonnant qu’elles veulent encore moins vous prêter maintenant que votre endettement est alourdi par ce prêt conso. L’idéal serait de trouver une banque qui accepte de racheter cet emprunt par un emprunt immo long, mais vous n’en trouverez pas. Alors vous avez recours à l’"astuce" de la SCI.

Le problème, c’est que le banquier risque de voir l’"astuce" gros comme le nez au milieu de la figure : vous passez par la SCI pour, de fait, obtenir le rachat d’un prêt conso par un prêt immo. Ca risque de ne pas beaucoup lui plaire…

A vous de voir et de tout bien calculer. Pour ma part, je pense comme les collègues que c’est casse-gueule, inutilement complexe. Je pense qu’il faut supporter les mensualités encore 4 ans et alors vous aurez un bien libre de dette sur lequel vous pourrez faire ce que vous voulez, en nom propre. Construire alors la maison et la louer en meublé avec le régime très avantageux du LMNP au réel semble une solution intéressante, au moins sur le plan fiscal.

Dernière modification par Bernard2K (05/02/2017 10h20)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech