Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 08/11/2018 17h59

Membre
Réputation :   13  

D’après mes calculs il manque à MFB 14521 actions pour atteindre le seuil des 95 %. Il y a dans le public 39320 actions.
Pour rester sous le seuil des 95 % il faudrait que 24800 actions au moins ne soient pas apportées à l’offre.
Personnellement j’attendrai l’éventuel retrait obligatoire.

Le dividende de 5,89€ sera ou serait versé le 26 décembre.

Hors ligne Hors ligne

 

#27 10/11/2018 13h06

Membre
Réputation :   1  

Bonjour Jeyfox,

J’ai un peu moins de titres que vous mais je crains malheureusement que l’OPR soit inévitable.

Personnellement, je me dis que cela me fera un gain rapide. Et pourtant, avec un horizon à plus long terme je ressens l’OPR comme une bien mauvaise nouvelle. Le prix proposé aurait quand même pu être plus élevé compte tenu des ratios de la société mais j’imagine que le groupe Soufflet se moque du ressenti des petits porteurs. Dommage…

C’est la première fois que j’effectue une telle démarche, mais je viens d’envoyer un message à l’AMF afin qu’elle puisse se prononcer sur la valorisation proposée de 600 euros. Pour ceux qui le souhaitent, je me permets de transmettre le lien internet :
Contactez-nous - AMF

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Quest (10/11/2018 15h01)

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #28 13/11/2018 16h38

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   296  

Voici mon modèle de lettre envoyé ce jour.
N’hésitez pas à la recopier et à lenvoyer à l’AMF

Paris le 13 novembre 2018
A l’attention du Président de l’AMF
Direction des Emétteurs

OBJET : contestation de l’offre publique d’achat simplifiée suivi d’une demande de retrait
Bonjour,
En tant qu’actionnaire de Malteries Franco Belges ( 223 actions) je vous écrit afin de contester l’offre publique d’achat simplifiée suivi d’une demande de retrait.
Le prix offert ne reflète pas la véritable valeur des Malteries Franco-Belges (MFB) et son actif CIM (Compagnie Internationale des Malteires) pour les raisons suivantes :
-    Une très forte récurrence de l’activité : les clients brasseurs et MFB sont liés par des contrats pluri annuels. Le taux de rétention des clients est supérieur à 90%.
-    La CIM détient des parts de marchés supérieur à 75% voir 90% dans certains pays d’europe de l’est
-    L’offre arrive à un moment où tous les investissements dans la CIM sont terminés. Désormais la génération de cash au niveau de la CIM va être maximisé.
-    Le probable rachat des malteries d’alsace va permettre à MFB d’unifier son réseau de malterie en France
-    Il est quand même incroyable que le dividende de cette année (qui est un des plus élevé de ces 4 dernières années) nous soit versé après la réalisation de l’opération. Ainsi dans les faits, si le retrait a lieu nous serons privés de notre dividende. Il est dommage d’avoir recours à une telle mesquinerie sur le dividende.
-    Les multiples utilisées par l’expert indépendant concernent des transactions comparables sont  anciennes (elles datent de 2010 et 2011….) qui ne correspondent pas à la réalité du marché, à l’activité de l’entreprise et à l’augmentation des multiples sur toutes les opérations de fusions et acquisitions depuis 2011…
-    Prendre en compte Bonduelle dans le panel de comparaison met en évidence une mauvaise compréhension du secteur d’activité de MFB.
-    L’application d’une décote sur la CIM n’a pas de sens car la totalité de l’activité est regroupé en Europe et dont les usines sont en grande majorité dans des pays stables…d’autre part vu la taille de la CIM appliquer une décote à une entreprise parmi les leaders mondiaux semble très excessif…
-    La trésorerie de la CIM (trésorerie nette de 58,5 MEUR au 30 juin 2018) a été remontée au groupe soufflet sans que les actionnaires de la MFB en profite.
-    Malteries Franco Belges devrait être considéré comme un acteur du secteur agroalimentaire ou des boissons pour lesquels les multiples de valorisation sont d’un VE/EBITDA d’au moins 13. Or l’offre ne valorise MFB qu’avec un multiple VE/EBITDA estimée 2018 de 6,7.
En résumé, le prix proposé ne reflète pas la juste valeur de l’entreprise et arrive à un moment charnière qui prive les actionnaires de l’amplification de la génération de cash. Je demande à l’AMF de ne pas accorder la demande de retrait.
Je complèterai ma réponse avec des éléments complémentaires dès que possible.
Je reste à votre disposition.
Bien cordialement

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#29 22/12/2018 13h55

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   97  

Ça y est, l’OPAs est validée par l’AMF avec les réponses apportées par Soufflet aux minoritaires qui contestent  le prix proposé.

Probablement une opro en vue.

Bien dommage.

En positif,  cela va faire du cash pour profiter des soldes en cours ( et qui sont probablement pas finies).

Jai des MFB ( depuis plus de 10 ans)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#30 01/01/2019 17h22

Membre
Réputation :   5  

Bonjour,
J’ai qqes actions MFB. J’ai reçu une lettre de ma banque me demandant de choisir de participer ou de ne pas participer à l’opération (çàd vendre ou non mes actions au prix de 600 EUR). A-t-on le choix ? Que se passe-t-il si on refuse de participer à l’opération ?
Merci d’avance pour vos lumières

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#31 01/01/2019 21h22

Membre
Réputation :   74  

Dans la documentation que vous avez reçu, il devait y avoir ce nota: l’initiateur se réserve le droit de mettre en oeuvre une procédure de retrait obligatoire s’il détient plus de 95% du capital…

à lire, entre autres sujets: OPA : attention à ne pas être trop gourmand, en refusant d’apporter ses titres

Hors ligne Hors ligne

 

#32 08/01/2019 15h43

Membre
Réputation :   24  

Je possède quelques titres ; je pensais ne pas apporter et attendre le retrait obligatoire car je crois que le retrait se fait sans frais , alors que si j’apporte sur le marché les frais sont à ma charge.

Néanmoins la perspective de radiation de la cote m’inquiète un peu. Comment se passent les transactions post-radiation pour les petits porteurs?

Hors ligne Hors ligne

 

#33 14/01/2019 18h57

Membre
Réputation :   24  

Il y a toujours des acheteurs de Malteries à un cours plus haut que l’OPA , autrement dit des personnes qui ne croient pas que l’OPA va réussir. (plusieurs dizaines d’actions échangées à 605 euros)

Hors ligne Hors ligne

 

#34 27/01/2019 18h26

Membre
Réputation :   24  

L’OPA a échoué . J’ai finalement gardé mes titres.

Hors ligne Hors ligne

 

#35 27/01/2019 19h21

Membre
Réputation :   38  

Voici le lien pointant vers la Note AMF

Ainsi qu’une discussion très intéressante à mon avis, sur le Forum Boursorama une fois n’est pas coutume smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #36 27/01/2019 22h42

Membre
Réputation :   22  

Ce n’est que partie remise étant donnée la loi PACTE et le fait qu’ils possèdent plus de 90% des titres/droits de votes. Une fois la loi votée, ils pourront lancer une ORPO.

Dernière modification par blackfalcon (27/01/2019 23h56)

Hors ligne Hors ligne

 

#37 28/01/2019 08h33

Membre
Réputation :   69  

Il est vrai que le groupe Soufflet pourrait décider de miser sur la loi PACTE et procéder en deux temps :

1) jeu du pourrissement et attente du passage de la loi ;
2) OPRO.

C’est le risque pris par les activistes qui ont acheté à 605 euros.

J’ai personnellement acheté des titres à ce prix au cours des semaines écoulées, misant sur un retrait de la cote. Mais je suis d’accord, cela peut se passer autrement.

Cela dit, en cas de demande d’OPRO "pacte", il faudra quand même que l’AMF se penche sur l’évolution du RN avant de donner son aval.

Mais je suis d’accord, les évaluations sont souvent subjectives, et les rapports signés de la main des experts parfois discutables.

Pour revenir au PACTE, pour l’instant, l’Adam adopte une position relativement attentiste par rapport au projet.
Quoi qu’il en soit, en cas d’adoption de l’ensemble du texte, particulièrement des dispositions relatives aux expropriations rendues plus faciles, il est à craindre que les associations de minoritaires n’aient guère de poids.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Ours (28/01/2019 10h15)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #38 29/01/2019 21h14

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   97  

Pour rappel, le temps joue pour l’actionnaire puisque MFB a des parts de marché ENORMES à l’est et en export , assurant de la visibilité sur plusieurs années.

Au 31 mars prochain, le S1 clos au 31/12/18 devra être publié. On devrait avoir encore 20 euros de RNPG par titre environ, rien que sur le S1.

Si Soufflet est pressé, faudra offrir une nouvelle porte de sortie, mais pas à 600 euros !

Et le coupon est à venir.

J’ai des MFB

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #39 02/02/2019 08h15

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   296  

Hello,
A titre personnel je n’ai pas apporté une seule action. L’offre était décevante alors que l’entreprise est de grande qualité. J’ai quand meme était assez surpris que l’AMF valide l’offre après avoir donné 3 semaines supplémentaires à l’expert pour qu’il affine son rapport suite aux remarques des minoritaires mais bizarrement les minoritaires n’ont pas eu trois semaines de plus pour contrebalancer l’argumentaire modifié de l’expert indépendant.
Affaire à suivre.
Cheers
Jeremy
J’ai des actions Malteries.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #40 06/11/2019 00h14

Membre
Réputation :   5  

Du mouvement dans le secteur avec l’annonce de l’acquisition de Cargill Malt par Axéréal via sa filiale Boormalt.

https://www.axereal.com/acquisition-de-cargill-malt

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#41 10/04/2020 01h09

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   97  

Bonjour

La boite est toujours cotée, et le S1 est sorti :

Tjrs une belle visibilité avec 19 euros de RNPG/titre sur ce S1, et on remarque la tréso qui est remontée de la CIM (21.5 Meur, soit 43 euros/titre)

Impact Covid : pour rappel la conso de bière suit grosso modo la croissance mondiale, donc ca va probablement baisser en volume.

Il reste à voir la durée de la crise …

Les PDM à l’Est sont déjà confortables (>90%) , ya plus de concurrents à couler ou presque.

A suivre …

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#42 10/04/2020 11h12

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   388  

Bonjour SRV,

Je n’ai pas vraiment approfondi le dossier mais à première vue, je ne trouve pas le dossier spécialement intéressant.
Si on considère qu’il n’y a pas de saisonnalité (même RNPG au S1 qu’au S2), alors on aurait un RNPG vers 40€. A cours proche de 600€, cela donne un PE de l’ordre de 15x. Même si l’activité est récurrente, le dossier n’est plus spécialement cheap.

Par ailleurs, j’ai lu dans d’autres analyses sur le secteur que le marché de la bière était en décroissance. Aux états Unis, les millenials préfèrent les scheltzer. Je ne sais pas si cette tendance s’est déjà répandue au reste du monde mais dans selon cette hypothèses le marché de la bière pourrait se dé corréler progressivement de la croissance mondiale !
Du coup, même si on a une certaine récurrence de l’activité mais que le marché est structurellement en déclin, le PE de 15 devient beaucoup moins intéressant…
Considérant une certaine stabilité de la société (produits grande consommation), c’est toujours mieux qu’une assurance vie même si c’est pas directement comparable. Cependant je pense qu’il existe d’autres dossiers beaucoup plus intéressants.
Dans le même secteur, je trouve la valorisation de BIC beaucoup plus intéressante (PE 12, VE/EBITDA 5,5x) !
Curieux de voir ce qui vous attire sur ce dossier actuellement…

Olivier


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris"

Hors ligne Hors ligne

 

#43 10/04/2020 17h39

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   97  

Bonjour

Voici ma vision selon les comptes au 30/06/19, je n’ai pas fait la MAJ avec le dernier S1 mais cela reste du même ordre

1. Le bijou de MFB est dans la CIM qu’elle détient à 47.71%. La CIM qui est rentable et possède une GROSSE TRESORERIE.

Au 30/06/19 la trésorerie sans dette fi de la CIM est de 176 Meur pour 100% de la CIM

2. EBITDA MFB social 9.6 Meur. EBITDA CIM (100% CIM) = 54.3 Meur

=> si yavait une consolidation de la CIM et avec une CAPI MFB de 300 Meur cela donnerait

VE MFB = 217 Meur
VE / EBITDA de 6 environ

Pas si cher que ca, d’autant plus que
- parts de marchés énormes à l’Est (>90%)
- contrat sur plusieurs années avec les brasseurs mondiaux (assez solvables donc)
- pricing power : la hausse de l’orge est entièrement (oui !) répercutée dans le prix du malt

Normalement on aurait du avoir une proposition d’OPA vers VE/EBITDA 10 à 12 …. Mais comme c’est Soufflet qui voulait nous sortir on a eu un prix rikiki .. OPA foirée ….

Comme Jérémy, je continue à être actionnaire, c’est tjrs ma 1ere ligne boursière.

Phil
SRV

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#44 10/04/2020 19h50

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   388  

Merci des explications.
Je préfère rester à l’écart :
1. La valorisation est acceptable mais le placement peu liquide et mérite une décôte par rapport au marché (à nuancer pour une approche de TLT).
2. Je ne crois pas à une offre exceptionnellement généreuse des actionnaires majoritaires. Dans cette hypothèse, cela implique un risque de cout d’opportunité par rapport au reste du marché qui est actuellement très déprécié. La comparaison était plus avantageuse fin 2019 avant le corona krach (qui a peu touché MFB en comparaison du marché)
3. Je comprends votre position LT de conserver d’autant plus que la liquidité est quasi nulle.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris"

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #45 10/04/2020 20h15

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   97  

Oui tout a fait, la valeur est très très illiquide car Soufflet a pris les "mains faibles" via son OPA 600 euros et les derniers actionnaires qui en ont ne vendront pas.

Hors fin du monde, chaque mois qui passe fournit 2 à 3 euros / titre de valeur à l’action (tellement la visibilité est forte)

Ya pas d’opro de prévue à mon avis (la loi pacte le permet pourtant actuellement)

Ceux qui me suivent (srv1 sur bourso par ex.) savent que je suis sur la valeur depuis plusieurs années , cf message de 2008 moment où ca cotait vers 100 euros, c’était pas mal d’en avoir à ce moment (yavait un fonds qui en vendait bcp sur le marché)

Mon post sur le dernier S1 indiquait juste que la trésorerie de la CIM remontait doucement dans MFB … Coupon de fin d’année ? A voir.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#46 11/04/2020 14h46

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   97  

Merci à Stanny de m’avoir rappelé les bidouilles comptables possibles .

Il y a donc une erreur dans mes calculs de VE de MFB.

En effet dans « la note d’information établie par malteries soufflet » dans le cadre de l’OPAS de fin 2018, on apprend que les filiales de la CIM s’endettent auprès de sociétés de factoring à hauteur de 78 Meur  , voir page 27 de cette note comme ceci

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1106_factor.jpg

Depuis le 30/06/18 , on sait que la créance est passée à 176 Meur (au 30/06/19), quel factor a-t-on alors ?

Bref, à la louche on sait pas vraiment mais  "pas besoin d’une balance pour savoir que ya du lourd"
:-)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur