Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#101 13/01/2018 09h51 → Charges déductibles des revenus fonciers : quelles charges déductibles ? (deduction, frais, impots, location fonciers)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1044 

ykOne a écrit :

je parlais d’ intégration dans la 2044 (revenus fonciers) dans lequel on déclare l’ensemble de ses revenus immobiliers ou bien cela voudrait dire qu’il faudrait remplir plusieurs formulaires? ( si bien sur la même personne était associée d’une ou plusieurs SCI MAIS possédait également un ou des biens en nom propre).

Votre question était effectivement très mal posée et montre une mauvaise compréhension de ces sujets.

Alors commençons par le commencement :
C’est le contribuable qui est au micro ou au réel, pour ses revenus fonciers.

Un contribuable est d’office au micro si :
- il détient seulement des immeubles en nom propre, loués nus, rapportant au total moins de 15000 € de revenus bruts, à la condition qu’il n’y ait pas d’immeuble soumis régime spécial (type Borloo, Besson…)
- OU il détient à la fois des immeubles en nom propre (avec les mêmes critères que ci-dessus) etdes parts de SCI, l’ensemble de ses revenus fonciers bruts (SCI + nom propre) étant inférieur à 15000 €.

Un tel contribuable peut opter pour le réel.

Notez qu’une SCI IR peut très bien avoir deux associés, dont l’un est imposé au réel et l’autre au micro. Le régime fiscal de chaque associé est indépendant l’un de l’autre. C’est le contribuable qui est au micro ou au réel, pas la SCI (je précise car votre formulation "SCI IR au régime réel" indique que vous confondez).

Un contribuable est d’office au réel si :
- il détient seulement des parts de SCI (peu importe le niveau des revenus fonciers)
- OU il détient des immeubles à régime spécial (type Borloo, Besson…) (peu importe le niveau des revenus fonciers)
- OU peu importe ce qu’il détient, la somme de ses revenus fonciers bruts dépasse 15000 €.

Un tel contribuable ne peut pas opter pour le micro, il est au réel, sans autre choix possible.

D’après ce que vous dites, vous êtes dans le cas où vous détenez à la fois des parts de SCI et un immeuble locatif en nom propre, et vous êtes imposé sous le régime des revenus fonciers au réel.

Dans ce cas, c’est bien sûr l’ensemble de vos revenus fonciers qui sont au réel (SCI et nom propre).

Dans ce cas, bien évidemment, vous pouvez déduire, des revenus fonciers de votre immeuble locatif détenu en nom propre, les charges de cet immeuble.

Lisez la déclaration 2044 et sa notice, c’est quand même clair. Il y a une seule 2044 à remplir pour l’ensemble de vos revenus fonciers :
- sur les lignes 110 à 115, vous déclarez recettes et charges de vos parts de SCI, conformément aux chiffres que le gérant de la SCI a dû vous communiquer.
- sur les lignes 200 à 263, vous déclarez recettes et charges de vos immeubles détenus en nom propre.
- vous faites la somme des deux résultats (SCI et nom propre) en ligne 420. Vous remplissez les lignes 430 à 451 uniquement en cas de déficit.
Je ne vois vraiment pas où est la difficulté !!!

Quant à savoir si vous pouvez déduire des charges sur un immeuble vacant, la question s’analyse de façon totalement indépendante de savoir si vous avez des parts de SCI ou non ; et j’ai déjà répondu à ce sujet.

Dernière modification par Bernard2K (13/01/2018 10h52)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech