Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#401 16/08/2018 18h26 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   

En passant de 90 à 80km/h, le nombre de morts baisse, cela parait logique. Cependant, quid des personnes qui seraient mortes à 90km/h et qui, avec les 80km/h vont devenir tétraplégiques? et qui passeront leur vie sur un lit ou fauteuil, à manger avec une paille?

Personnellement, je pense préférer mourir, que de rester lourdement handicapé à vie.

Il faudrait mieux s’occuper des conducteurs réellement dangereux ( sans permis, sans assurance, drogué, alcoolisé, sous médicament, les personnes âgées sans réflexes) et seulement après on pourra s’attaquer à diminuer les vitesses.

Mais bon, je n’y crois, en 18 ans de conduite, j’ai été contrôlé 1 seule fois. De plus, les peines sont beaucoup trop légères à mes yeux.

Hors ligne

 

[+1 / -1]    #402 16/08/2018 19h03 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Banni
Réputation :   126 

La vitesse et les grosses cylindrées sont toujours dans le viseur, alors que c’est l’utilisation qui est faite des véhicules qui pose problème.

La vitesse n’est que rarement une cause d’accident c’est la plupart du temps un facteur aggravant, il convient donc de l’adapter aux autres causes et facteurs.Il semble que par facilité et pour des raisons fiscales, on se focalise davantage sur la vitesse: téléphone, cigarette, alcool, drogue, conduite agressive, non-respect des distances de sécurité, non-respect de la signalisation sont au moins aussi importants que la vitesse mais ils ne sont pas réprimés au 10ème de celle-ci.

La pollution a bon dos, je travaille en home office, et j’utilise Uber pour aller à l’aéroport pour mes déplacements professionnels. J’ai 2 véhicules : V6 (monospace), V8 (SUV) qui roulent assez peu, moins de 12000 km par an combinés. Je pollue bien moins que celui qui passe des heures dans les bouchons pour ses commutes et ses vacances alors qu’il peut se venter d’avoir sa pastille verte et un bonus soit disant écologique tout en montrant les vilains gros SUV du doigt.

Au final, la repression focalisée sur la vitesse et la chasse aux grosses voitures sont simplement là pour remplir les poches de l’état et satisfaire les assoifés de "justice" fiscale et sociale.

EDIT suite au nième -1 de KC44 : "Véhicule de fausses idées reçues: "La vitesse n’est que rarement une cause d’accident"Vous êtes dans le déni, les statistiques ne mentent pas."
Les statistiques on leur faire dire ce qu’on veut. Si vous n’aviez pas l’aveuglement qui vous caractérise pour pourriez constater que la vitesse est rarement le seul facteur: vitesse et alcool, vitesse et drogue, vitesse et non-respect des feux/stop etc. Bien sur, un point commun est la vitesse, mais si vous réflechissiez un peu vous pourriez peut-etre comprendre que s’attaquer à l’alcool, la drogue, au non-respect des autres éléments du code de la route pourrait avoir un impact plus positif sur les vies humaines que simplement multiplier les radars et réduire la vitesse. 
C’est amusant de voir quelqu’un d’aussi frustré et rigide distribuer les -1 quand il est aussi souvent borderline et pleurnichard. Vous faites de la peine en fait et votre vie doit-être bien triste… ajoutez moi un -1 pour condescendance je suis sûr que ca vous démange.

Dernière modification par TyrionLannister (17/08/2018 02h32)

Hors ligne

 

#403 17/08/2018 04h17 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   619 

Le débat a déjà eu lieu sur la vitesse, je vais devoir rappeler les chiffres bien que n’ayant pas été de tout temps exemplaire dans ma conduite en ce qui concerne la vitesse. Je m’améliore avec l’âge. Rien d’extraordinaire, je suis un homme, j’aime et j’ai surtout aimé la vitesse, père de famille je me suis assagi et même dans l’absolu, je perçois bien mieux le danger que par le passé. Privilège de l’âge malheureusement que les plus jeunes mettent du temps à assimiler (j’en ai fait partie et me félicite d’en être sorti indemne - surtout en deux roues - et sans causer de tort à autrui).
=> On voit tout cela dans les statistiques.

Par respect pour les victimes directes ou indirectes de la route, nombreuses et silencieuses, restons tout de même un minimum objectif: voici un graphique sur les différentes causes pour les 3 dernières années (issu de ce pdf):

L’observatoire national interministériel de la sécurité routière a écrit :

Facteurs comportementaux :
L’analyse en multi-causes des facteurs comportementaux relevés dans le fichier des Auteurs Présumés d’accidents mortels (APAM sur la période septembre 2014 à décembre 2017), confirme le rôle de la vitesse excessive ou inadaptée comme première cause des accidents mortels, l’alcool étant encore très présent.
L’analyse par classes d’âge des APAM met en évidence que si le facteur vitesse est maximal chez les jeunes APAM (45% des 18-24 ans mais aussi 41% des 25-34 ans), les facteurs alcool et stupéfiants semblent atteindre leur maximum un peu plus tard en âge (respectivement 27% et 15% des 25-34 ans).
L’inattention et les difficultés pour respecter les priorités sont plus marquées pour les APAM les plus âgés (resp. 13% et 24% des 75 ans et plus).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_statvit.jpg

Alors oui quand quelqu’un se tue ou tue d’autres personnes dans un accident alors qu’il est en excès de vitesse et qu’il est alcoolisé, on peut retenir que c’est surtout à cause de l’alcool car s’il n’avait pas été alcoolisé, il aurait roulé moins vite. L’inverse n’étant pas vrai (ce n’est pas parce qu’il roule vite qu’il devient alcoolisé).
De là à écrire que la vitesse n’est que "rarement" en cause, il y a un pas que je ne franchis pas et cela s’appelle de la désinformation.
Chez les jeunes conducteurs la vitesse est impliquée dans près de la moitié des accidents mortels et est deux fois plus représentée que l’alcool, c’est donc cela "rarement" ?

J’ajoute ceci issu du pdf:
"77 % des personnes tuées sur la route sont des hommes, en hausse en 2017."
On peut reprocher aux femmes (certaines) des choses sur leur conduite, les créneaux, ce n’est pas le sujet. Le fait est qu’elles sont d’un naturel plus prudent et sont moins grisées par la vitesse que les hommes, cela se ressent directement sur les statistiques.
Il en est de même pour l’alcool, je n’ai pas retrouvé la statistique mais de mémoire plus de 90% des accidents mortels ayant pour facteur l’alcool sont de la responsabilité d’un homme.
Sources:
L’observatoire national interministériel de la sécurité routière - Sécurité routière | Tous responsables
Accident de la route ? Wikipédia

Tyrion ça n’a rien à voir avec vous, n’importe quel Tartempion qui aurait écrit "La vitesse n’est que rarement une cause d’accident" aurait pris un -1, je n’en suis pas avare et ne croyez pas que vous en ayez le privilège.
Je rappelle la charte: 10. Vos sources, toujours, vous préciserez
On attend les vôtres mais je suis à peu près sûr du résultat, on peut pondérer la responsabilité de la vitesse dans la mortalité routière, oui elle fait preuve d’une attention particulière de l’état de par sa facilité à réprimander mais in fine le résultat c’est que là où la vitesse diminue, la mortalité routière diminue.

Pour en revenir sur la limitation à 80km/h sur les routes sans séparateur central, voici les derniers chiffres:


L’observatoire national interministériel de la sécurité routière a écrit :

Le baromètre de Juillet 2018 :

En métropole, 324 personnes sont décédées en juillet 2018, soit 19 de moins qu’en juillet 2017 (-5,5%). Les autres indicateurs de l’accidentalité routière du mois sont également en baisse à l’exception du nombre d’accidents qui affiche une légère hausse :
- le nombre d’accidents corporels est de 5 192 contre 5 148 en juillet 2017, soit 44 accidents corporels de plus (+0,9%) ;
- 6 651 personnes ont été blessées en juillet 2018 contre 6 795 en juillet 2017, soit 144 de moins (-2,1%) ;
- 2 469 personnes ont dû être hospitalisées plus de 24 heures contre 2 759 en juillet 2017, soit 290 personnes de moins (-10,5%).

20 personnes ont perdu la vie sur les routes des Outre-mer en juillet 2018, soit 6 de moins qu’en juillet 2017. Les autres indicateurs sont aussi en baisse :
- le nombre des accidents corporels est en baisse avec 209 accidents corporels en juillet 2018 ;
- le nombre de personnes blessées baisse également, avec 252 blessés en juillet 2018 ;
- le nombre de personnes hospitalisées plus de 24 heures est aussi en baisse, avec 104 blessés hospitalisés plus de 24 heures en juillet 2018.

Consulter le baromètre ONISR du mois de juillet (pdf à télécharger).

C’est une bonne nouvelle, ça baisse, comme la tendance de cette année mais ça semble s’accélérer. Est-ce grâce à l’abaissement de la vitesse sur ces routes ? On ne peut pas encore l’affirmer mais on ne peut en tout cas pas dire que c’est inutile et poursuivre permettra tout de même de tirer des enseignements précis selon les types de routes.
Ces routes sont un danger permanent, croiser des véhicules à 80km/h reste très dangereux, si cet abaissement de 12% permet une diminution du nombre de morts de plus de 10% sur ces réseaux, reconnaissez au moins que ce n’est pas inutile d’avoir mis en place cette mesure.
Oui c’est harassant, oui on se prendra davantage d’amendes surtout au début et oui cela va dans le sens de la répression de la vitesse, que dis-je, le matraquage (sans ironie).
On ne me fera pas croire que ça pollue plus, ce qui compte est de rouler à vitesse stabilisée. Une voiture roulant à 80km/h consomme moins que si elle roule à 90km/h, les forces de l’air à contrer sont bien moindre. Je ne connais pas de voitures ne pouvant pas rouler à 80km/h en 5ème vitesse, même à 1500 tours/minute sur une routière essence, c’est tenable. Bien sûr dès qu’il faudra doubler il sera nécessaire de rétrograder mais franchement peu de véhicules ont un seuil bien différent entre 80 et 90km/h selon l’étagement de la boite de vitesse. Certaines petites voitures à boite courte (3000 tours/minute ou plus à 90km/h) consommeront nettement moins.

Iqce vous venez de donner malgré vous un argument en faveur de cet abaissement (et croyez bien encore une fois que je le critique pour les mêmes raison que la plupart): sur un long trajet, cela peut vous décourager de prendre les nationales pour vous envoyer vers le réseau autoroutier. Double gain pour les locaux qui continueront d’emprunter leur réseau car en plus de l’abaissement de la vitesse, diminution de la circulation donc on doit y voir quelque-chose dans les statistiques. A voir si cela fait augmenter celles sur autoroute, encore une fois il faudra un ou deux ans de recul pour juger l’efficacité de la mesure, je crains qu’elle ne soit utile spécifiquement sur ces routes accidentogènes.

Hors ligne

 

#404 17/08/2018 08h51 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   77 

Oui il y a de plus en plus de contraintes sur la route. Bien entendu la vitesse excessive est la cause de nombreux accidents. Incontestablement il y a matière à polémiquer (radars embarqués, etc). Evidemment j’ai perdu beaucoup de points sur mon permis.

Mais les chiffres parlent (eux aussi)…


Who’s the more foolish, the fool or the fool who follows him?

Hors ligne

 

#405 17/08/2018 09h01 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   202 

Il s’agissait juste du constat d’une expérience ; je vous rejoins bien volontiers sur le nécessaire recul comme évoqué. Et si l’autoroute était gratuite et si elle existait à peu prés partout en substitution, je n’aurais rien posté, ayant pris l’autoroute.
Sur un forum de rentier, une discussion sur l’aspect économique semble avoir sa place en toute intelligence : s’agissant de bagnole "j’aurais du me douter et m’abstenir" en parlant d’intelligence et pour faire mon auto (humour, humour à mes dépens…Je précise pour que personne ne voit du 2d degrés ou il n’y en a pas, zen) critique.
Kc : à l’occasion je t.e ferais tester la voiture du délinquant routier X et en 6éme à 80 km/h nous tenterons de faire quelques km, portes verrouillées car attention pièges à filles : scenic 1.5 DCI 106 cv. Modèle et motorisation de grande diffusion je crois, donc d’autres doivent avoir remarqué le soucis justement.
Edit : en parlant de second degrés, et en dehors de la drogue de l’alcool, franchement rien qu’en lisant les posts avec un peu de recul on voit immédiatement un des soucis majeurs en matière de délinquance routière : le comportement. Faisons un effort, il y a plein de pays ou rouler est un plaisir…Comme échanger sur un forum.

Dernière modification par Iqce (17/08/2018 09h31)

Hors ligne

 

#406 17/08/2018 10h04 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   38 

Et si la limitation était à 60km/h au lieu de 80km/h, combien de vies supplémentaires seraient sauvées ?
Les pouvoirs publics accepteraient donc de "sacrifier" des vies en ne limitant la vitesse "qu’à" 80km/h ?
Au profit de quoi ?

Hors ligne

 

#407 17/08/2018 10h24 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   

Je pensais exactement la même chose !
Et pourquoi pas 40 km/h ? Ou 20 km/h ?
Et pourquoi ne pas interdire la voiture individuelle ?
Cette peur de tout risque devient ridicule. Si on ne fait pas appel au sens de la responsabilité individuelle des gens, on va au devant de graves désillusions !

En ligne

 

[+1]    #408 17/08/2018 10h36 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   68 

Je vous rejoins sur le comportement. C’est la cause majeure. (EN plus c’est pratique car cela inclut plein de choses : l’alcool, les distances de sécu…).

Durant mes études, j’avais fait un rapport sur la sécurité routière. Je ne me rappelle pas de tout loin s’en faut (c’était en 1999 ou 2000….) mais je me souviens que certaines voix s’élevaient déjà pour des mesures que certains verront totalitaires et d’autres logiques :
- interdiction totale du téléphone au volant (même en haut-parleur, à l’époque, le mains libres n’avait pas ce nom)
- sanctionner l’absence de clignotant par une amende faible
- sanctionner les distances de sécurité par des amendes proportionnelles à la vitesse, montant jusqu’à qq chose comme 150€ sur une nationale
- baisse du seuil d’alcoolémie à 0.1g/L

J’avais pour ma part ajouté dans ma conclusion :
- durée de validité du permis de 5 ans avec passage d’un examen (gratuit pour l’automobiliste, financé par l’Etat) de roulage d’1/2h pour le prolonger de 5 nouvelles années. A partir de 60 ans, tous les 3 ans. Chaque année à partir de 70 ans.
- interdiction pour une personne ayant le permis depuis moins de 2 ans de conduire un véhicule de + de xxx chevaux. (aaaah la 205 GTI en sortie de permis…)

Et si j’avais été père plus tôt, j’aurais probablement ajouté l’obligation des sièges auto Rear Facing le + longtemps possible (jusqu’à 3 ans par exemple)

@Michel Merci pour cette vidéo.
Je suis suffisamment vieux pour me rappeler du passage à l’obligation de port de ceinture à l’arrière. Quel tollé ! Mais bon, quand je vois aujourd’hui encore des gens qui n’attachent pas leurs enfants, qui ne mettent pas de siège auto (!), je ne comprends pas…

Pour finir et rejoindre Iqce, le comportement est primordial en effet. C’est pour cela qu’il est et sera toujours impossible d’avoir en France des autoroutes sans limitation de vitesse. Les Allemands sont éduqués et n’en abusent pas En France ce serait comme donner un flingue chargé à un ado américain dépressif.
Ayant roulé récemment en Suède et Norvège, oui j’ai trouvé que je me trainais. Mais je mentirais en disant que la route a été désagréable. Les paysages sont magnifiques et je savais d’entrée qu’il me fallait 3h de route et non 2h30. Je suis donc parti 30min plus tôt.

Prenons le temps de remettre les choses dans l’ordre et dans le niveau de priorité que nous souhaitons.
Arrêtons d’insulter le conducteur de devant car il traîne un peu le matin. J’ai rétorqué une fois à un hurluberlu : "ah bon ? vous êtes si pressé que ça d’arriver au travail pour vous plaindre d’y être ?". Voir sa tête made my day comme on dit.

« Vous avez l’heure, j’ai le temps ! » Moussa AG ASSARID

En ligne

 

#409 17/08/2018 11h42 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   186 

tout à fait d’accord sur le comportement des usagers… il suffit d’être attentif et regarder autour de soi toutes les petites infractions, changement de file sans clignotant, non respect des distances, téléphone au volant, véhicule sur file intermédiaire sans raison. Sur une route chargée style A1 ou A6 (je ne parle même pas de la région parisienne), il est strictement impossible de respecter les distances car on se fait doubler par la droite avant de s’insérer devant nous… je suis persuadé que le respect des règles de base par des conducteurs courtois réduirait notablement les accidents. Je ne parle même pas de l’alcool…

Sur le fond du problème de la limitation à 80km/h est représentatif de la gestion à la française d’un détail qui ne devrait même pas nécessiter une loi et des débats sans fin. Je ne comprends même pas qu’on puisse utiliser des arguments comme la pollution ou remettre en cause le nombre de morts liés à la baisse de la vitesse. Cela donne un brouhaha d’âneries digne d’une comptoir de bistrot. A commencer par la fameuse distance de 13m qui va vous sauver la vie.. non, un blessé sera peut être indemne, mais un mort ne sera peut être que grièvement blessé.

Comme indiqué ci-dessus, pourquoi pas 50 km/h? ou plutôt la vitesse à partir de laquelle la voiture n’est pas un danger pour un piéton. Pourquoi ne pas imposer un démarreur avec alcootest? ça réglerait une partie des soucis d’alcoolémie au volant. Pourquoi ne pas brider les véhicules à 130 km/h? Pourquoi ne pas limiter la puissance à xx cv des véhicules? Manque de courage des pouvoirs publics face aux lobbyings industriels et aux mesures anti-populaires.

C’est très compliqué de changer quoique ce soit en général. Sur le fond, nous manquons d’ambition et sommes confrontés à notre propre égoisme (tu ne toucheras point à mon auto). Pourtant certains pays commencent à évoluer, c’est le cas au japon qui prévoit la suppression des voitures à moteur thermique en 2050… Si on veut faire cela en france, bon courage…


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne

 

#410 17/08/2018 11h44 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   42 

Relevons tout de même que la majorité des infractions relevées par les radars automatiques concernent de très petits excès de vitesse, ceux ci étant compris entre 1 et 5 km/h.

Le ministère de l’Intérieur a longtemps refusé de divulguer la répartition détaillée des excès de vitesse. Mais certains chiffres filtrent désormais.

Dernière modification par Ours (17/08/2018 12h08)

Hors ligne

 

[+2]    #411 17/08/2018 11h58 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   361 

Bonjour !

D’abord, je voudrais souligner la confusion, fréquente et entretenue, entre vitesse excessive et dépassement de vitesse réglementée. 

Si la vitesse excessive est (logiquement) génératrice d’accident, ce n’est pas le cas du dépassement de vitesse réglementée. Les statistiques sur les accidents traitent de la vitesse excessive, mais sont utilisées comme s’il s’agissait de la vitesse réglementée.

Pour diminuer le nombre d’accidents, il faut lutter contre la vitesse excessive. Or, la vitesse excessive dépend des conditions de circulation (autoroute vs route départementale ; météorologie ; qualité du véhicule ; état physique du conducteur ; etc.) ; mais pas du tout de la réglementation. 
Il faut éduquer le conducteur, lui apprendre à bien estimer la vitesse correcte.

Vouloir réglementer la vitesse est contre-productif : les conducteurs auront tendance à faire confiance aux panneaux, plutôt que d’apprécier la situation, "désapprenant" ainsi à conduire ; et cela augmentera les risques dès que la réglementation sera inadaptée (exemple : virage en épingle sur une route limitée à 80 km/h).

Dans le même genre, la vitesse (moyenne ou réglementée) bien supérieure sur les autoroutes comparée aux routes secondaires, avec une accidentologie très inférieure, montre bien que les infrastructures comptent plus que la vitesse. AMHA, l’argent dépensé pour cette limitation à 80 km/h aurait été beaucoup mieux utilisée pour l’amélioration des infrastructures. Mais la culture de la répression est beaucoup trop forte chez nos dirigeants.

Autre chose : la perte économique liée à la baisse de la vitesse moyenne : article La Tribune

Enfin, il parait que certains usagers auraient été écoutés : assouplissement 80 km/h


M07

Hors ligne

 

#412 17/08/2018 12h15 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   68 

Je ne pense pas que le coût du passage à 80km/h soit énorme.
Bien moindre que refaire les nationales ou départementales mal entretenues par exemple.
Pour relativiser quand même l’état de nos routes, je vous encourage à rouler en Espagne (la cata) ou même aux Etats -Unis. Alors certes les routes y sont larges avec plein de voies mais l’état est catastrophique avec des rustines partout.

Ne disant que très rarement du bien de ce pays, j’y aime cependant :
- la possibilité de tourner à droite au feu rouge en laissant la priorité. Fluidification, baisse de l’attente et donc de l’énervement.
- possibilité de doubler par la droite. Là bas, la règle est : on garde sa ligne. C’est extrêmement confortable et rassurant.

Sans jugement : les gens ne roulent pas vite aux US, j’ai constaté peu de Fangio… Est-ce par ce que les amendes y sont très chères et/ou les contrôles très fréquents ?
Si certains des expats US ont la réponse…

En ligne

 

[+1]    #413 17/08/2018 13h29 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   10 

Le jour (récent) où j’ai décidé de commencer à écrire sur ce forum, je me suis promis d’éviter les sujets polémiques. Je fais une première exception pour celui-ci, en espérant que mon apport ne sera pas inutile et ne blessera personne (je ne cherche à convaincre personne).

1/ Réduire la vitesse moyenne permet de réduire le nombre de morts et le nombre de blessés (si les morts se transforment en blessés, les blessés sont indemnes et tout le monde est gagnant). Il existe au moins une étude sérieuse qui semble le prouver (j’avoue d’emblée que je ne l’ai pas lu en entier, mais elle a été produite par un organisme de l’OCDE dont je vois pas pourquoi il serait biaisé dans un sens ou un autre, je pense qu’on peut lui accorder un certain crédit).
Les arguments du type "pourquoi pas 50 km/h?" et "pourquoi ne pas interdire complètement la voiture" relèvent du sophisme de l’homme de paille.

2/ Associé aux contrôles automatisés, la baisse de la vitesse autorisée produira une baisse de la vitesse moyenne. L’étude citée au 1/ semble en apporter la démonstration, de même que le retour d’expérience de la mise en place des radars automatiques en France (baisse de 7km/h de la vitesse moyenne de jour sur les routes limitées à 90km/h entre 2002 et 2005).

3/ La baisse de la vitesse conduit à une baisse des émissions de polluants. La puissance à fournir par le moteur pour vaincre les frottements aérodynamiques varie avec le cube de la vitesse. Une baisse de 11% de la vitesse (de 90 à 80 km/h) entraîne une baisse de 30% des pertes aérodynamiques.
En face, on a une modification du régime moteur, qui peut se traduire soit par une baisse (exemple d’une boite 5 rapports, qui restera en 5 à régime plus bas), ou alors par une hausse (exemple d’une boite 6 rapports, qui roulait en 6 à 90km/h et qui roulera en 5 à 80km/h). Dans les deux cas, pour un moteur diesel classique (exemple du 1.5 DCI 106 associé à une boite 6), la différence est de 100 à 200 tr/min (précisément dans l’exemple que j’ai pris +116 tr/min si le conducteur passe en 5ème à 80km/h et -205 tr/min s’il décide de rester en 6 à 80km/h).
Je ne suis pas compétent pour juger si ces différences ont un impact notable en termes de consommation de carburant, et si ce dernier est suffisant pour contrebalancer le gain sur les pertes aéro (en première approche, j’aurai tendance à dire que non si le conducteur choisit de rester en 6ème, mais ça a un impact en termes de confort de conduite).

Dans tous les cas, les constructeurs seront peut-être amenés à modifier les étagements des boites de vitesse pour viser un point de fonctionnement optimal à 80km/h en 5ème, ce qui éliminera ce problème à terme.

4/ J’en viens au dernier point, selon moi le plus important. L’exode rural en France ne cesse d’allonger les distances. A la campagne, on roule de plus en plus pour emmener les enfants à l’école, pour faire une activité ou pour aller chez le médecin ou à l’hôpital, à mesure que ces services se concentrent dans les villes.
A ce sentiment d’abandon (légitime) s’ajoute le sentiment que cette mesure a été décidée par des élites Parisiennes (elles-mêmes non concernées par ses conséquences), donnant le sentiment qu’on s’acharne sur la population rurale. Ajoutez à ça les radars automatiques ("pompes à fric"), qui vont clairement s’en donner à cœur joie (au moins dans les premiers temps), et le lobbying forcené "d’associations" de conducteurs qui épandent à longueur de journée leurs arguments fallacieux dans les médias, et vous avez un beau cocktail pour un rejet en bloc et un terrain très fertile pour les populistes de tous bords (exemples ici ou ).

Dernière modification par Elessor (17/08/2018 13h31)

Hors ligne

 

[+4]    #414 17/08/2018 13h46 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   153 

Je ne vois pas en quoi réduire la vitesse à 80 km/h aura un impact significatif sur l’accidentologie.

J’ouvre le journal local et qu’est ce que j’y trouve :

- Un motard détecté à 170 km/h au lieu de 90.
- Feu rouge grillé, 3 blessés
- Refus obtempéré à un contrôle d’alcoolémie, 2 blessés
- Ligne blanche, franchis,2 vehicule dans le décors
- Contrôle positif aux stupéfiants
- Conduite sans permis, état de récidive
- Rodéo en scooter et sans casque, il grille un stop et percute un véhicule.

etc ….

L’immense majorité des personnes respectent le code de la route (si on peu dire cela comme ça). Que cela va t’il changer pour elles ?
Quand ces personnes seront victimes d’un débile/crétin/ordure comme décris juste avant, qu’est ce que cette limitation va changer ?

RIEN

Ce qu’il faut changer, ce sont les comportements. Et pour changer les comportements, il faut sanctionner. L’éducation comme disent les bobos, cela ne sert a rien, le français est bien trop c.on. De plus, l’éducation a été faite lors de l’apprentissage à la conduite avant l’obtention du permis. Donc maintenant, après avoir éduqué, il faut sanctionner les récalcitrants, ceux qui ont des comportements volontairement dangereux.

Donc, créons une police de la route, qui sanctionne très durement les récidivistes, et les attitudes délibérément en contradiction avec le code la route.
Il me semble que c’est la solution choisis dans certains états américains non ?

Non seulement les fautifs seront harcelés, mais en plus cela fera rentrer des sous dans les caisses de l’état, et ce seront les personnes dangereuses qui paieront, pas le quidam flashé à 82 pour 80 km/h.

PS : Pour ceux qui critiquent l’état des routes françaises, je les invite à se rappeler de l’état du réseau dans les années 60 et 70, et d’aller rouler dans les pays étrangers, à 2 pas de chez nous par exemple. Et quad bien même l’état de la route n’est pas bon, on adapte son comportement, et l’on n’exige pas une route parfaite pour pouvoir se comporter comme un crétin sur la route.

C’était mon cris de gueule comme dirait Vincent Moscato.

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (17/08/2018 13h47)

Hors ligne

 

#415 17/08/2018 14h32 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   37 

On verra sur les prochaines années si le passage à 80km/h a un impact.

Pour ma part, je reste persuadé que le meilleur moyen de réduire le nombre de morts et de blessés reste la saisie du véhicule pour le vendre au profit de la sécurité sociale en cas de vitesse excessive ou de forte alcoolémie, avec un séjour en prison en cas de refus d’obtempérer (ça c’est pour ceux qui vont dire que les gens vont forcer les barrages pour ne pas se faire attraper).

Hors ligne

 

#416 17/08/2018 16h14 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   10 

Stinky a écrit :

Pour ma part, je reste persuadé que le meilleur moyen de réduire le nombre de morts et de blessés reste la saisie du véhicule

C’est déjà prévu par le code de la route

Stinky a écrit :

avec un séjour en prison en cas de refus d’obtempérer

Idem

Hors ligne

 

#417 17/08/2018 18h31 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   38 

Elessor a écrit :

La puissance à fournir par le moteur pour vaincre les frottements aérodynamiques varie avec le cube de la vitesse.

C’est pas plutôt avec le carré de la vitesse?

Hors ligne

 

#418 17/08/2018 18h35 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   361 

D’où l’intérêt des voitures avec un profil aérodynamique, autre que des formes cubiques ou carrées ;o)))


M07

Hors ligne

 

[+1]    #419 17/08/2018 18h42 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1256 

La traînée aérodynamique varie avec le carré de la vitesse. La puissance dissipée par ces frottements = traînée x vitesse, donc la puissance varie avec le cube de la vitesse.

Hors ligne

 

[+1]    #420 17/08/2018 20h48 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   249 

@M07, seriez vous un nostalgique d’une certaine voiture en forme de poire ?

Hors ligne

 

#421 18/08/2018 19h43 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   361 

Bonsoir !

Gaspode a écrit :

@M07, seriez vous un nostalgique d’une certaine voiture en forme de poire ?

Malheureusement, la poire est un fruit avec beaucoup de pépins ; et ce fait ayant suivi la catachrèse, le véhicule auquel vous pensez ne m’intéresse pas ; mais je salue le fruit, sans pépins, de votre imagination.  ;o)))

Dernière modification par M07 (18/08/2018 19h44)


M07

Hors ligne

 

[+2]    #422 20/08/2018 16h45 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   165 

Tomalegrand a écrit :

En passant de 90 à 80km/h, le nombre de morts baisse, cela parait logique.

Ça reste à prouver. N’en déplaise à la logorrhée gouvernementale habituelle, l’impact de la règlementation de la vitesse sur la mortalité routière peut être (très fortement) relativisé.

Ce que suggèrent tous les rapports que j’ai vu sur le site de la sécurité routière (je n’ai pas tout vu remarquez bien) : la vitesse ne tue pas en soi ni dans l’absolu - ce qui tue, c’est une vitesse excessive ou inadaptée (termes souvent employés dans les rapports), ce qui conduit à un carton.

D’ailleurs, je constate que là où on roule le plus vite (les autoroutes) est aussi là où l’accidentologie est la moins mortelle. 35% des accidents corporels y sont mortels ou ’graves’. C’est 53% sur les nationales et 76% sur les départementales (source : données brutes 2016 sécurité routière). Donc on est bien dans une question de contexte.

Sinon, on peut tout bêtement constater que 69% des accidents ont très manifestement une cause dont la problématique est étrangère à la réglementation sur la vitesse :
Part dans la mortalité routière en 2016 - qui implique… (source : ibid.) :
- Un taux d’alcool supérieur 0,5g/l = 23,6%
- Un test positif aux stupéfiants = 14%
- Une attention perturbée = 8,2%
- Fatigué ou ayant eu un malaise = 8,9%
- Un poids lourd = 14,2%

Pour tous ces cas, baisser la limite de vitesse de 90 à 80 km/h pour les VL ne devrait logiquement pas changer grand chose, voire rien du tout.

Pour les autres (les 30% restant pour lesquels la vitesse est clairement le premier facteur en cause), on peut s’interroger sur la portée de la limitation de vitesse. Ceux qui roulaient au delà de 90 km/h ne respecteront pas plus les 80 km/h sous prétexte que le panneau est flambant neuf. Par ailleurs, un conducteur qui n’adapte pas sa conduite aux circonstances ne le fera pas non plus davantage. A 80 dans un virage sur route verglacée et sans pneus adaptés, on se met sans doute autant dans le fossé qu’à 90…

Kc44 a écrit :

C’est une bonne nouvelle, ça baisse, comme la tendance de cette année mais ça semble s’accélérer

’Ca semble s’accélérer’ : kc44, je ne vous met pas de -1 (ce serait puéril) mais vous êtes à la limite de diffuser de ’fausses rumeurs’…. En cumul 12 mois, le bilan de juillet est un des moins bons de l’année 2018. Ça ne s’accélère pas, ça s’infléchit.

Kc44 a écrit :

Est-ce grâce à l’abaissement de la vitesse sur ces routes ? On ne peut pas encore l’affirmer mais on ne peut en tout cas pas dire que c’est inutile et poursuivre permettra tout de même de tirer des enseignements précis selon les types de routes.

Pour l’instant, il existe un faisceau d’indices qui suggère que l’abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h n’est pour rien là dedans :
- La majorité des accidents de la route n’est pas due à la vitesse mais d’autres facteurs (ibid.)
- La baisse de la mortalité routière est une tendance affirmée depuis de nombreuses années (simple continuation d’une tendance déjà amorcée?)
- Des pans du réseau routier ont toujours les panneaux à 90 km/h (en tout cas là où j’habite et là où je suis allé en vacances)
- L’expérimentation que le gouvernement a beaucoup cité pour justifier le passage de 90 à 80 n’est en fait que du vent (cf. ici). Elle ne démontre strictement rien : aucune relation statistiquement significative n’est établie entre le passage de 90 à 80 km/h et l’accidentologie (échantillons trop faibles). On comprend d’ailleurs pourquoi le gouvernement a tant tardé pour publier les résultats. Sur trois tronçons de RN testés, l’accidentologie … a progressé dans deux d’entre eux !
     * Sur la RN7 : sur 2 ans, le nombre de morts passe de 0 à 1 et de blessés de 18 à 23
     * Sur la RN57 : le nombre annuel de blessés double (tués stable)
     * Sur la RN151 : le nombre d’accidents est divisé par 2
Mais comme le souligne les auteurs du rapport, tout cela n’a strictement aucune valeur statistique.

Dernière modification par carignan99 (20/08/2018 16h47)

Hors ligne

 

#423 20/08/2018 18h37 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   77 

Bonjour carignan99,

Constater que 69% des accidents mortels ne sont pas liés à la vitesse n’enlève rien au fait que la vitesse en est la première cause (31%). Il est bon de rappeler également que plus de la moitié de ces accidents mortels (55% pour être exact) se produisent sur les routes à double sens sans séparateur central. Agir sur le facteur vitesse pour ces portions de route n’est donc pas nécessairement une aberration !

Pour aller dans votre sens et nuancer ces statistiques, j’ai une autre lecture… la cause principale des accidents mortels en France reste l’alcool et/ou les drogues : 37,6%.

Mais que fait la police ? roll
L’entrepreneur qui brevette un radar de dépistage automatique a de beaux jours devant lui !

En revanche et pour répondre au dernier paragraphe de votre message, vous avez une lecture très subjective du bilan de l’ONISR sur le sujet et votre conclusion en est même cavalière. Vous isolez et bidouillez quelques chiffres (avec des erreurs en plus) pour en conclure que l’accidentologie aurait augmentée 2 fois /3.

Bilan général de l’accidentalité :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5542_capture4.jpg

Donc si on fait un bilan (objectif) en moyenne annuelle, on voit que l’accidentalité a baissée :
Accidents corporels : 11,4 en moyenne /an contre 9 après la baisse à 80 km/h.
Accidents mortels : 2 en moyenne /an contre 1,5 après la baisse à 80 km/h.
Accidents graves : 8,6 en moyenne /an contre 6,5 après la baisse à 80 km/h.

Pour être complet, et vous l’avez fait remarquer, bien que la tendance soit à la baisse, celle-ci n’est pas statistiquement significative (dixit la conclusion du bilan mentionné).

Ahhh les chiffres… wink

Bon je vous laisse avec l’interview d’un homme, Rune ELVIK, qui a bossé quelques années sur le sujet - en Europe et ailleurs !

Dernière modification par Michel (20/08/2018 18h42)


Who’s the more foolish, the fool or the fool who follows him?

Hors ligne

 

[+3]    #424 20/08/2018 19h17 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Banni
Réputation :   17 

Nombre de morts sur les routes en juillet :

2006 : 471 :
2007 : 478
2008 : 416
2009 : 396
2010 : 453
2011 : 354
2012 : 366
2013 : 344
2014 : 302
2015 : 353
2016 : 356
2017 : 346
2018 : 324

Ci-dessous un tableau très intéressant comparant l’évolution du nombre de victime à l’évolution de la circulation

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/15644_mort.jpg

Maintenant plus polémique : CAUSE DE MORTALITES EN FRANCE

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/15644_morts_par_cause.jpg

Voila pourquoi je continue de rouler à une allure soutenue … Le temps nous est compté ! 

Source : Source 1

Source 2 :Source 2 :

Hors ligne

 

#425 20/08/2018 20h05 → Le rentier et son automobile… (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   165 

@Michel

Sur les causes et lien accidentologie/vitesse : on peut effectivement faire dire ce qu’on veut aux chiffres.
In fine, la vraie question : existe t-il un lien entre réglementation de la vitesse et mortalité (y compris accidents graves) sur la route? J’ai de sérieux doutes. Il y a des causes autres que la vitesse elle-même, que vous relevez et que personne ne conteste (alcool/stupéfiants, inattention, malaises/sommeil, PL), et vitesse inadaptée au contexte (pas nécessairement dépassement de la limite réglementaire).

Pour le passage de 90 à 80 : ça sera comme ’faire pipi dans un violon’ pour les conducteurs bourrés d’alcool ou autres stupéfiants, pour les personnes âgées qui ne voient pas grand chose ou qui font un malaise, pour tous ceux qui conduisent n’importe comment ou encore à ceux qui jouent à se faire peur (les limitations de vitesse ne sont pas leur problème), pour ceux qui consultent leur profil facebook en conduisant etc.
Pour ceux qui restent : est-il vraiment plus sain de se prendre le platane à 80 qu’à 90? Je n’ai pas la réponse à cette question.

Pour ma lecture du rapport, je ne pense pas avoir une lecture cavalière. Je dis simplement que ça a augmenté dans deux régions sur 3 et que dans la troisième, l’accidentologie est divisée par 2. La seule erreur factuelle que j’ai faite (je m’en aperçois maintenant) est que pour la RN151, j’ai zappé la Nièvre, où l’accidentologie baisse aussi très fort (pas vu … ça sent le -1 pour propagation de fausses rumeurs visant à déstabiliser le gouvernement smile

Mais sur ce dernier point, peu importe : je rappelle par deux fois, comme les auteurs du rapport, que ces chiffres n’ont absolument aucune valeur statistique. En clair : on ne peut en tirer aucune conclusion et que (dixit les auteurs du rapport) la seule variable qui ai un tant soit peu d’intérêt (mais sans aucune valeur significative au plan statistique) est le nombre d’accidents (avec un aussi petit échantillon, le nb de morts/blessés ne veut rien dire). Je me souviens pourtant bien d’une paire d’interview de notre 1er ministre, qui mettait beaucoup en avant ce rapport pour justifier la baisse de limitation de vitesse.

Je vous remercie pour le lien de l’interview de M. Elvik. Je ne le connaissais que vaguement (célèbre pour sa meta-analyse sur le sujet) et ne suis pas assez calé (ni intéressé) pour aller gratter sur les controverses scientifiques sur ce sujet. Mais en gros ce que j’en comprend (en complet dilettante) : ces modèles étudient la variation relative du nombre d’accidents ou de victimes en lien avec la variation de la vitesse moyenne observée, si tous les autres facteurs ne varient pas. Ce que j’ai lu ici et là sur le sujet est que ces modèles sont très puissants mais souffrent de ne pas (ou rarement) quantifier les autres facteurs impliqués dans la mortalité (qualité infrastructures notamment).

Je trouve rigolo que dans l’interview il ne dise pas un mot des expérimentations danoises qui ont récemment conduit ce pays à laisser la liberté de passer de 80 à 90 km/h sur certaines portions de routes de type nationales ou départementales, en fonction des conditions locales (piétons, infrastructures etc.).  Et aussi d’ailleurs, à l’inverse, la liberté de baisser de 80 à 60 ou 70 km/h sur d’autres portions si les conditions locales le justifient. Bref une approche ciblée et qui semble intelligente, ce qui tranche avec notre approche de grosse berta politico-administrative: il n’y a qu’une vérité universelle (baisser la vitesse sauve des vies … qui pourrait résister à ce slogan?), une solution (contraindre les français à rouler moins vite) et appliquer ce remède partout, de façon bête et méchante.

Dernière modification par carignan99 (20/08/2018 20h16)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech