Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Manitou BF sur nos screeners actions.

[+6]    #1 09/08/2019 19h33

Membre (2011)
Top 20 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   599  

Mon plus lointain souvenir concernant Manitou remonte à l’enfance, mon père avait rayé sa voiture « contre un manitou », je me demandais alors ce qu’il avait été faire près d’un sorcier indien.

Par la suite j’ai compris que c’était un engin de chantier dont la marque était rentrée dans le langage courant pour décrire le produit. Bien plus tard j’ai appris que la société était cotée mais je l’avais toujours suivi de loin car bien valorisée à chaque examen depuis 2014 (VE/EBIT > 12 et PE >15).

Je l’avais réintégré il y a quelques semaines suite au retour de la société dans le fond de Mr Higgons (entrée en Mai + interviewexpliquant l’achat)

La société n’avait pas encore de file sur le forum, elle est présente dans quelques portefeuilles sur le forum dont celui de Scipion qui lui dédie un post très informatif (très intéressant, comme d’habitude quand il ne se chamaille pas avec ses petits camarades smile )

Après avoir plus que doublé entre fin 2016 et Mai 2018 (époque bénie pour les smalls) et un plus haut à 38€,  le cours avait dégringolé sous les 20€ à fin 2018 pour ensuite remonter jusqu’à 30 à la mi avril 2019 suite à d’excellents résultats 2018.

Le 30/07 Manitou s’est illustrée au palmarès sur le mauvais palmarès du SRD, celui des plus fortes baisses. Un joli -15% à la suite de résultats historiques. CA +26%, RN + 47%… Difficilement compréhensible au premier abord. Comme souvent ce sont les prévisions, pour le moins maussades, qui sont punies. Excessivement ?

Manitou Group est spécialisé dans la fabrication et la commercialisation de matériel de manutention destiné aux marchés de la construction, de l’agriculture et de l’industrie. Le CA par famille de produits et services.
matériel de manutention (68,9%) : matériel de manutention industrielle (chariots embarqués, transpalettes électriques, gerbeurs, tracteurs industriels, chariots à mât rétractable) et de manutention industrielle (télescopiques fixes et rotatifs, nacelles élévatrices) = Division MHA - Material Handling & Access
- équipements compacts (16,6%) : mini-chargeurs, mini-pelles, chargeuses compactes, chargeuses articulées et chariots télescopiques = Division CEP - Compact Equipment Product
- prestations de services (14,5%) : prestations de services de financement, de gestion des flottes, de services après-vente, de formation technique = Division Services & Solutions (S&S)

La section investisseur sur le site de la société.

Le dernier communiqué semestriel

Et la présentation aux analystes

La société est en croissance depuis de nombreuses années avec des chiffres en progression sur tout les niveaux. 



Au niveau du bilan la dette nette est d’environ 200 millions. Dette maîtrisée correspondant à  < 2 EBITDA et un gearing de 32% sur les CP.

Concernant les fameuses commandes en causes, ci dessous l’évolution du carnet :



On constate une hausse importante en 2018. A priori l’année 2018 aurait été impacté par une augmentation du carnet multifactorielle et exceptionnelle. Par ailleurs la société à peu d’engins en stock, il lui faut du temps pour les fabriquer et les délivrer à ses clients. Les clients sont donc « obligés » d’anticiper leurs commandes. A la suite des craintes globales fin 2018 les commandes sont en sursis.

Le DG en parlant mieux que moi :

Michel Denis, Directeur général  :
a écrit :

​“Sur le premier semestre, l’activité a été très soutenue sur nos trois marchés de la construction, de l’industrie et de l’agriculture, ainsi que sur la quasi totalité des zones géographiques.

Les niveaux de production élevés ont permis d’écouler les excédents du carnet de commandes que le groupe avait engrangés fin 2018. Cette performance contraste avec des prises de commandes qui enregistrent désormais un retrait.

Une partie difficilement quantifiable de cette baisse résulte du retour à la normale de nos délais de livraison évitant à nos clients de devoir anticiper très en amont leurs commandes. Une autre partie découle d’un recul important de certains marchés comme le Royaume-Uni ou l’Afrique du Sud, ainsi que d’un contexte économique mondial plus incertain et sans signe visible d’amélioration à court terme.

Le groupe réduit ses volumes de production et met sous contrainte progressive ses frais de structure et ses investissements.

Compte tenu du niveau de facturation historique du premier semestre, nos anticipations, pour l’année 2019, d’une croissance du chiffre d’affaires de plus de 10 % par rapport à 2018et d’un résultat opérationnel courant de l’ordre de 7,3 % du chiffre d’affaires restent confirmées.

On peut donc s’attendre à une année 2019 exceptionnelle (RO 150 millions – RN proche des 100 millions) et une année 2020 plus proche des années 2017 et  2018 (RO 100 millions – RN 70).

A moins de 800 millions de capi avec un cours sous les 20€ on paye actuellement moins de 12 fois le PE et un EV//EBIT entre 9 et 10  les résultats 2020.

Le carnet de commande étant bien sur à surveiller.

J’ai ouvert une ligne sous les 20€ pour environ 5% du portefeuille.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par simouss (09/08/2019 19h36)

Mots-clés : croissance, industrie, manitou, small cap


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne Hors ligne

 

#2 10/08/2019 19h21

Membre (2016)
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Crypto-actifs
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   670  

Parfaite présentation, rien à rajouter
En ces temps, tout signe de ralentissement futur est sévèrement sanctionné, quels que soient les multiples initiaux.
La chute vertigineuse du carnet de commande appelle à la prudence, car le pain noir sera mangé en 2020 et au 1er semestre 2021 avec des comparables qui feront très mal (un -50% sur l’EBIT/RN au 1er semestre 2020 est l’hypothèse la plus probable).
La valeur était sur ma watchlist, mais personnellement je ne rentrerai que si le T3 montre des prises de commande >350M€.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 28/08/2019 15h36

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

Boursier.com a écrit :

Manitou : les perspectives s’assombrissent

Atterrissage.
Manitou a traversé un période faste à la Bourse de Paris entre 2017 et 2018. Plusieurs mois durant, l’action s’est aventurée au-delà des 30 euros, des niveaux qu’elle n’avait pas approchés depuis le milieu des années 2000. Ayant en tête l’historique de la société, nous alertions alors de la nature cyclique des marchés adressés et du risque qu’il y avait à se laisser entraîner par l’euphorie du moment. Bien nous en a pris. Le spécialiste des engins de manutention a décroché de près de 45% sur 1 an, confortant le bien-fondé de nos conseils de prises de bénéfices de l’époque. Quelle est la situation à présent ? On pourrait être tenté de croire que la sanction des opérateurs est excessive. Après tout, Manitou a délivré des comptes records en 2018, caractérisés par une hausse de 40% du bénéfice net à 84 millions d’euros. Et le premier semestre 2019 n’a pas été en reste : les revenus ont encore crevé des plafonds à 1.163 ME, en hausse de 22% en données comparables, tandis que la marge opérationnelle courante a gagné 1 point pour atteindre 7,7%. Mais les événements vont vite dans l’industrie, très vite même alors que les indicateurs macroéconomiques se dégradent à vue d’oeil dans de nombreuses géographies. A telle enseigne que les perspectives du groupe d’Ancenis en Loire-Atlantique sont désormais d’un tout autre acabit que ses réalisations récentes…

Signaux. En clair, Manitou a mangé son pain blanc. Le carnet de commandes a littéralement décroché au 30 juin dernier 2019 pour revenir à 643 ME contre 830 ME à la même date de l’an dernier. Cela signifie que les prochains mois vont être marqués par une phase de décroissance. Le management ne dit pas autre chose et annonce des mesures correctrices visant à accompagner la baisse de production. Mais retournement du cycle pourrait ne faire que commencer. A moins d’un coup de théâtre, 2020 pourrait être une année compliquée à gérer pour l’entreprise, compte tenu de l’attentisme des clients, des déstockages dans les circuits de distribution et d’un contexte mondial incertain et sans signe d’amélioration dans l’immédiat. Mais la direction a su transformer l’organisation ces dernières années, devenue plus souple, ce qui devrait se traduire par une certaine résilience des résultats dans l’hypothèse d’un prochain bas de cycle. Il n’empêche que le momentum apparaît clairement négatif sur le dossier Manitou, avec plus de coups à prendre que de bonnes surprises à attendre sur le cours de bourse à court terme, hors possibles rebonds techniques. Un retour sous les 15,6 euros, soit le niveau des fonds propres, changerait la donne. Mais nous ne sommes pas encore là… On se limite à garder le solde de la ligne.

Source
Non actionnaire, dans les cycliques, je préfère pour l’instant les équipementiers auto.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#4 04/03/2021 19h10

Membre (2016)
Réputation :   98  

Résultat 2020 publié ce jour; jolie :

CA: 1585 -24%
EBITDA: 120 vs 186
EBIT récurrent 5.4% vs 7.1%
résultat net: 40m vs 95

Dette nette 40m

Au cours du jour, on a une EV de 1 114m en gros

Soit EV/EBITDA 9.3
EV/EBIT: 13.1

A son prix

Mais la guidance N+1 nous dit CA+15% et EBIT +40 BP

soit 1822 de CA et 105M d’EBIT

L’EV/EBIT tombe à 10.5

Sur un rythme de croissance de croisière autour de 3% ensuite (conservateur), je dirais qu’on peut viser entre 39 et 45€ facile

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Manitou BF sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur