Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+4]    #51 19/08/2020 15h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   302  

Nos amis suisses ont trouvé un moyen de faire partir les indésirables. Il paraît que c’est efficace répulsif mauvais odeur


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne Hors ligne

 

#52 19/08/2020 15h35

Membre
Réputation :   93  

Bonjour à tout le monde

Excellente idée ! wink big_smile
A condition de pouvoir s’approcher "très près" des lieux à vider, et "toutes les semaines" .. sad

Mimizoé1


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

#53 19/08/2020 17h55

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   251  

@lachignolecorse, dans le même genre, j’avais acheté un mélange aux huiles essentielles qui sentait très fort (pour pas dire puer).

C’était radical sur les odeurs, (même celle de mon voisin de pallier fumait des herbes qui font rires).
Bon, 2 déménagements plus tard, je ne le retrouve plus, il a du être oublié dans un chez moi antérieur! smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #54 16/09/2020 10h31

Membre
Réputation :   31  

Un projet de loi va être déposé afin d’accélérer les expulsions de squatteurs.
détails

Hors ligne Hors ligne

 

#55 16/09/2020 12h32

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   222  

Dans l’article:
"Après constatation du squat, il leur faudra déposer une plainte auprès du préfet en prouvant qu’ils sont les occupants légaux des lieux"

Que voudra dire occupants? Pas forcément proprio…Je ne crois pas que les squatteurs visent les  habitations occupées en ce moment mais plutôt les logements qui ont l’air libre. Ca serait une loi pour rien.

Hors ligne Hors ligne

 

#56 16/09/2020 12h48

Membre
Réputation :   46  

J’imagine/espère que sous le terme "occupants légaux", se regroupe soit le propriétaire, soit le locataire, soit encore l’occupant à titre gratuit pouvant prouver la mise à disposition du bien.

Si ce n’est pas le cas, en effet cela exclu de fait toutes les résidences secondaires, et la loi ne servirai (quasiment) à rien.

Zappaty

Hors ligne Hors ligne

 

#57 16/09/2020 14h31

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   144  

Cela semble plus clair dans la citation (en attendant le texte de loi) :

E. Wargon a écrit :

Cet amendement dit une chose très simple, poursuit la ministre du Logement. Que ce soit une résidence principale ou une résidence secondaire, ou même une résidence occasionnelle, à partir du moment où vous trouvez un squatteur chez vous, vous déposez plainte, vous faites constater que c’est bien chez vous et après vous interpellez le préfet. Le préfet a 48h pour vous répondre et au bout de 48h le préfet lui-même met en demeure le squatteur de partir"

Suite à l’affaire de Théoule, la ministre du Logement veut une loi pour expulser les squatteurs en trois jours - Nice-Matin

Dernière modification par Tahure (16/09/2020 14h33)

Hors ligne Hors ligne

 

#58 16/09/2020 14h51

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   127  

bonjour
histoire similaire dans la Nièvre
squatt d’une maison dans la Nièvre


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#59 16/09/2020 16h58

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   326  

Tahure a écrit :

Le préfet a 48h pour vous répondre et au bout de 48h le préfet lui-même met en demeure le squatteur de partir"

Et que se passe-t-il si le squatteur ne part toujours pas ? Et si c’est une famille, le préfet devra les reloger ?


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #60 16/09/2020 18h38

Membre
Réputation :   31  

zappaty a écrit :

Si ce n’est pas le cas, en effet cela exclu de fait toutes les résidences secondaires, et la loi ne servirai (quasiment) à rien.
Zappaty

La résidence secondaire en fait partie, y compris les résidences occasionnelles, ce qui chagrine d’ailleurs pour les occasionnelles le porte-parole de l’association Droit au logement dans ce débat :

https://www.bfmtv.com/replay-emissions/ … 60198.html

Dernière modification par byann22 (16/09/2020 18h40)

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #61 18/09/2020 10h55

Membre
Réputation :   -1  

La seule vrai solution pour moi est l’intimidation, l’immobilier et un milieu ou il faut metre ses sentiments de coté et faire le maximum pour que son business se porte bien , quite à utiliser des méthodes à la limite de la légalité, croyer moi j’ai toujours agis de la sorte et mes business tourne !

Hors ligne Hors ligne

 

[-2]    #62 18/09/2020 16h10

Membre
Réputation :   -2  

Bonjour,
La meilleure solution pour récupérer un logement squatté est de surveiller le logement discrètement et de comptabiliser le nombre de squatteurs. A un moment ou un autre, ils pourraient tous être dehors pour aller faire les courses ou tout simplement pour sortir.

A ce moment-là, vous devez avec l’aide d’un serrurier, rentrer dans le logement, faire changer les serrures. Pour des raisons de sécurité, avec 2 ou 3 personnes, vous viderez tout ce qu’il y a à l’intérieur et que vous mettrez sur le palier ou mieux, directement sur le trottoir comme si c’était désencombrant. Vous videz le logement, vous changez les serrures et vous restez dans le logement car les squatteurs vont bien évidemment essayer de vouloir revenir. C’est la meilleure solution.

Il faut savoir que la loi n’est pas encore votée, c’est-à-dire qu’aujourd’hui, un squatteur après 48h d’occupation et une simple facture EDF, son occupation lui vaut une occupation sans droit ni titre mais la loi protège les occupants.

La seule solution est d’éviter toute violence physique (ce qui vous mettrait vraiment dans une situation difficile au niveau de la justice), de récupérer le logement par des manières aussi filoutes qu’à utiliser le ou les squatteurs, donc d’attendre qu’ils soient dehors, de changer les serrures, de rester dans le logement quelques jours et de changer éventuellement la porte par une porte blindée, tout dépend du budget que vous voulez investir mais restez physiquement vous ou des gros bras pour sécuriser le logement pour que le ou les squatteurs comprennent qu’il faut qu’ils se trouvent un autre logement. Voilà, c’est la méthode qui vous coutera la moins chère.

Tout recours à la violence est déconseillé car cela vous mettrait vous-même dans une situation physique. Le squatteur même en étant en cour de procédure d’expulsion pourra récupérer son logement légalement. Attention ! « la loi protège les occupants sans droit ni titre ». Il faut donc bien lui faire comprendre qu’il ne peut plus rentrer chez lui puisque les serrures ont été changées, que le logement est occupé et qu’il va devoir se trouver un autre logement puisque tout ce qu’il y avait à l’intérieur de son logement a été mis à la rue. Forcément, il va s’occuper de ses affaires pour pas qu’on lui vole tout simplement.

Il vous faut donc de la surveillance et une certaine organisation avec « du personnel ».

Dernière modification par ChristianLPI (18/09/2020 16h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#63 18/09/2020 16h42

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1858  

Voilà, c’est la méthode qui vous coutera la moins chère.

Très bonne idée ! Vous vous rendez coupable d’une violation de domicile qui n’est punie "que" d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende selon l’Article 226-4 du code pénal.

Vous croyez que les squatteurs vont ramasser leurs affaires et s’en aller penauds ? Ils ont des associations et des avocats derrière eux.

Risquer d’avoir un casier judiciaire pour ça, franchement… Vous n’avez pas lu le fil ? Je pense que beaucoup de choses ont déjà été dites. Des personnes ont déjà donné les mêmes "conseils" et j’ai déjà donné la même réponse.

La seule bonne solution a déjà été dite 100 fois : être au courant de l’intrusion dès qu’elle arrive (être prévenu par les voisins, par une alarme ou une videosurveillance ; ce que vous voulez pourvu que vous soyez prévenu) et prévenir les forces de l’ordre qui vont alors pouvoir intervenir sous moins de 48 heures pour déloger des "cambrioleurs". Etre prévenu très tôt pour pouvoir intervenir dans les premières 48 heures, c’est vraiment la méthode qui vous coûtera "la moins chère". wink

Dernière modification par Bernard2K (18/09/2020 16h59)


En vacances du forum.

Hors ligne Hors ligne

 

#64 18/09/2020 17h02

Membre
Réputation :   40  

judetune a écrit :

La seule vrai solution pour moi est l’intimidation, l’immobilier et un milieu ou il faut metre ses sentiments de coté et faire le maximum pour que son business se porte bien , quite à utiliser des méthodes à la limite de la légalité, croyer moi j’ai toujours agis de la sorte et mes business tourne !

Tant mieux pour vous si vos affaires prospèrent, mais à coup sûr vous ne travaillez pas dans l’enseignement du français. :-o (8 fautes en 3 lignes, tout de même, c’est faire un enfant dans le dos à la pauvre case à cocher "orthographe").

Hors ligne Hors ligne

 

#65 18/09/2020 17h03

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   260  

J’aime bien la méthode d’un youtubeur amusant, qui consiste à pourrir la vie des occupants pour les motiver à partir vers des cieux plus cléments.

Tant qu’à faire ouvrir la porte par un serrurier, j’emmènerai ma porte, ce sera toujours ça de pas dégradé. Même pas besoin de rentrer dans le domicile.

Cela peut passer aussi par l’obstruction de la serrure d’entrée avec de la glu, quand le locataire est sorti. Un soir d’hiver bien froid et pluvieux si possible. Attention, il ne faut surtout pas mettre tout le tube, pour pouvoir recommencer si la serrure est changée.

Si la serrure encollée est forcée et n’est pas remplacée, on peut repasser à la méthode 1, et repartir avec la porte.

Bon ok, le soir d’hiver ça vient de moi, mais c’est parce que j’ai mauvais fond.

Hors ligne Hors ligne

 

#66 Hier 10h51

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   144  

Voici le texte de la proposition de loi discutée cette semaine à l’AN :
Proposition de loi  nº 3333 visant à faciliter l’expulsion des squatteurs

extrait Proposition de loi nº 3333 visant à faciliter l’expulsion des squatteurs a écrit :

Dans un grand nombre de cas, une procédure judiciaire doit être engagée afin d’expulser les individus occupant un logement sans droit ni titre. Or celle‑ci est par nature lourde et s’étalera sur plusieurs mois, voire plusieurs années. Le premier objectif est par conséquent d’accélérer la procédure judiciaire en prévoyant que le juge devra se prononcer dans les 24 heures suivant sa saisine. Le préfet disposera ensuite de 24 heures pour procéder à l’expulsion des occupants (article 1er).

Ensuite, les propriétaires de résidences secondaires bénéficient d’une protection moindre, dans la mesure où deux conditions doivent être réunies pour qu’il soit procédé à l’expulsion des occupants avec l’aide des forces de l’ordre : une entrée dans les lieux par effraction d’une part et la victime doit agir moins de 48 heures après la réalisation de l’infraction d’autre part. Si ces deux conditions ne sont pas réunies, la procédure judiciaire doit être engagée.

À l’inverse, dans le cas d’une occupation du domicile, le législateur a prévu une protection accrue des victimes en étendant l’état de flagrance au‑delà de 48 heures. Cela permet le recours à l’autorité publique dès lors que le délit de maintien dans les lieux a pu être constaté par les forces de l’ordre.

Rien ne justifie l’occupation sans droit ni titre d’une propriété immobilière. Le premier objectif de la proposition de loi est donc d’aligner le régime applicable aux domiciles aux résidences secondaires (article 2).

Parallèlement, l’article 226‑4 du code pénal exige la preuve de l’introduction et le maintien dans le domicile d’autrui à l’aide de manœuvres, menaces, voies de fait ou contrainte pour qu’une expulsion puisse intervenir. Ainsi, malgré le dépôt de plainte, la police refuse parfois d’intervenir, notamment dans le cas où les squatteurs ne se sont pas introduits dans le domicile de la victime par ces moyens. La présente proposition de loi propose par conséquent de supprimer cette exigence (article 3).

Enfin, les squatteurs sont actuellement passibles d’une peine de 15 000 euros d’amende et un an d’emprisonnement, ce qui semble insuffisant au regard de la gravité des faits en cause. La proposition de loi prévoit de porter la sanction à 30 000 euros d’amende et trois ans de prison. Cela se justifie d’autant plus qu’il s’agit de la sanction prévue pour les propriétaires qui expulseraient eux‑mêmes les occupants illégaux, qui pourraient les attaquer pour violation de domicile (article 4).

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur