Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 21/09/2016 09h48 → Microsoft : une pépite chez les Mega Cap ?

Membre
Réputation :   93 

Permettez moi cette digression:

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2916_how-bill-gates-started-microsoft-founder-infographic.jpg


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#152 21/10/2016 12h09 → Microsoft : une pépite chez les Mega Cap ?

Administrateur
Réputation :   1563 

Plus haut à dix ans et de son histoire sur Microsoft après un fantastique Microsoft +5.2%; Azure growth headlines Q1 2017 results [updated] - Microsoft Corporation (NASDAQ:MSFT) | Seeking AlphaT1-2017[/url] :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_msft-20161021.gif

Décomposition du CA :

SeekingAlpha a écrit :

Revenues breakdown – Productivity and Business Processes +6% (Office commercial products and cloud services +5%, Office consumer products and cloud services +8%, Dynamics products and cloud services +11%);  Intelligent Cloud +8% ( Server products and cloud services +11%, Azure +116%, Enterprise Services +1%); Revenue in More Personal Computing -2% (Windows OEM unchanged, Windows commercial products and cloud services unchanged, Phone -72%, Gaming -5%, Search advertising +9%).

Source : Microsoft +5.2%; Azure growth headlines Q1 2017 results [updated] - Microsoft Corporation (NASDAQ:MSFT) | Seeking Alpha

Le parcours boursier me rappelle, à une échelle différente, celui d’Adobe :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_adobe-20161021.gif

On pensait que le moat de ces sociétés s’érodait : en réalité, le cloud et l’usage des logiciels par abonnement n’a fait que le renforcer, avec en plus des revenus maintenant complètement récurrents et non plus dépendant des nouvelles versions.

Nous avions eu du nez en initiant cette file fin 2012, hélas, j’ai soldé ma position trop tôt (fin 2013).

Hors ligne

 

#153 21/10/2016 18h49 → Microsoft : une pépite chez les Mega Cap ?

Membre
Réputation :   125 

InvestisseurHeureux a écrit :

On pensait que le moat de ces sociétés s’érodait : en réalité, le cloud et l’usage des logiciels par abonnement n’a fait que le renforcer, avec en plus des revenus maintenant complètement récurrents et non plus dépendant des nouvelles versions.

Sauf que, oui, le moat s’érodait. Et oui, ils l’ont renforcé.

Sur Windows par exemple, l’évolution de l’OS vers l’hypervision de machines virtuelles, met un pavé dans la marre. Certes la solution n’est pas sexy technologiquement parlant, mais elle a l’avantage d’être simple et peu chère. Les clients migrent de plus en plus leurs commodités des produits VMWare vers HyperV.
Je trouve également les évolutions Windows 2012 et 2012 R2 pertinentes et avec Power Shell, la gestion des volumes virtuelles etc …. on obtient un produit capable d’adresser beaucoup de besoins ou seuls les Unix excellaient.

Le marché des serveurs type mini est en perte massive de vitesse. On se retrouve avec un marché basé sur serveurs standards, avec 2 types d’OS qui archi-dominent : Linux et Windows.
Et comme dit plus haut, Windows adressent maintenant beaucoup de besoins qui lui étaient interdit il y a encore quelques années.

Au niveau Cloud, pour avoir commencé à travailler avec, Azure est un formidable outil. Microsoft a su identifier la révolution dans les usages, a mis le paquet en terme d’investissements, et il faut bien le dire, le Cloud public est maintenant cadenassé par le duopole Amazone AWS et Microsoft Azure. Le moat pour venir concurrencer ces 2 leaders est maintenant très, très élevé.

Coté bureautique, les clients ne veulent plus payer pour le modèle traditionnel (licences, serveurs à la maison …). Et bien l’offre Office365 (délivrée sur la technologie Azure) réponds parfaitement à ce besoin. Certes, Microsoft se cannibalise lui même, mais pour ne pas laisser entrer un concurrent qui viendrait prendre massivement le marché. Google avait bien démarré avec les Google Apps, mais Microsoft a su réagir très rapidement et efficacement.

Quelles sont les risques ?

Sur les OS : Les micros serveurs et les containers. Et bien, Windows 2012 R2 propose des solutions avec même un partenariat avec Docker, le leader du marché. Au niveau hypervision de machines virtuelles, des solutions libres comme KVM sont des concurents redoutables, d’autant que les providers telecom sont en phase d’éradication de VMWare dans leurs datacenters et poussent la solution temp réel orientée telecom de OpenStack : NFV. Openstack s’oriente massivement vers KVM, car KVM est libre et basé sur Unix.

Sur le Cloud : Je n’en vois pas, la barrière  à l’entrée est colossale aujourd’hui. Seuls les Clouds privés peuvent être moins chers car spécifiquement configurés pour un besoin précis chez un client. Mais la encore, Microsoft va proposer Azure Stack, votre Cloud privé Azure à la maison, sur vos propres serveurs, et le tout personnalisable en fonction de vos besoins et de vos volumes spécifiques. Openstack pourrrait être un concurrent, mais aujourd’hui, HPE a abandonné le seul CLoud Public basé sur OpenStack.
Sur des Clouds Privés spécifique (NFV par exemple) Openstack pourrait dominer, mais Microsoft n’a jamais été présent sur ces secteurs.

Sur la bureautique : Google Apps me semble décroché. Qui va pouvoir prendre le marché sur des niveaux de prix si bas ? Et pour utiliser Office365 et en comparant avec mon client qui utilise Google Apps, aujourd’hui, il n’y a pas photo. De plus l’offre de communication unifiée basée sur Skype a vite pris d’énormes parts de marché.

Dans le domaine de l’IT, rien n’est acquis définitivement, mais Microsoft a su identifier les changements majeurs du marché, réagir, prendre les bonnes orientations, et réaliser rapidement ses plans pour ne pas se trouver dépasser et voir des concurrents ou même des inconnus s’emparer du marché sous leur nez.

Historiquement Unixien, historiquement embarqué sur différents offres de Pré-Cloud et de Cloud Privé, et bien, je dit bravo, et je suis très admiratif du travail et de l’intelligence déployée par Microsoft depuis 6 ou 7 ans.

HP, HPE, Dell/EMC, Cisco …. vont mourrir dans les années qui viennent. Microsoft sera le seul survivant des années 90/2000 avec IBM (IoT + Big Data + Machine Learning)  sur le marché de l’IT de demain.

Microsoft ne révolutionne pas, il ne provoque pas de rupture, mais est capable d’identifier celles ci et de se lancer au bon moment, avec les bonnes offres, et ce au bon prix.

Bill Gates a su également comprendre qu’il devenait dépassé. Il s’est retiré du jeux aux profits de personnes plus en phase avec les évolutions technologiques et les nouveaux mode de consommation.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#154 21/10/2016 20h19 → Microsoft : une pépite chez les Mega Cap ?

Membre
Réputation :   131 

Je dois dire que, moi qui détestait à peu près tous les aspects de l’expérience windows, je suis assez admiratif des changements qui sont intervenus ces 3 dernières années et ont transformé une boîte en passe de devenir irrelevante en un acteur sûr dans son moat avec de belles perspectives. le périmètre a un peu baissé sur les PC utilisateurs, mais s’est très étendu sur le cloud.

Il y a encore des choses que je n’aime pas, et Microsoft ne retrouvera probablement pas la dominance qui a été la sienne à un moment parce qu’ils sont totalement hors marché sur les mobiles, mais ils se sont assuré leur pré carré face à linux en serveurs, ce qui n’était pas gagné à un moment.

Et comme Apple ne se positionnera jamais sur les marchés d’entrée de gamme ou les déclinaisons spécialisées OEM, ce dernier n’est pas une menace.

Bon le rachat de Linkedlin a probablement payé de la m***e polie au prix de l’or fin, mais ils peuvent se le permettre.

Hors ligne

 

#155 21/10/2016 23h09 → Microsoft : une pépite chez les Mega Cap ?

Membre
Réputation :   112 

Zeb a écrit :

HP, HPE, Dell/EMC, Cisco …. vont mourrir dans les années qui viennent. Microsoft sera le seul survivant des années 90/2000 avec IBM (IoT + Big Data + Machine Learning)  sur le marché de l’IT de demain.

Je rajouterais peut être Oracle également.

Investissements massifs sur le cloud même si moins connu que AWS ou Azure, depuis l’Iaas jusqu’au SaaS, complétude de l’offre sur toute la stack logicielle depuis l’OS jusqu’aux ERP ou logiciels spécifiques (à grands coups de rachats il est vrai), avec en plus du HW spécialisé ( donc moins soumis à l’érosion des marges) issus du rachats de Sun, et bien entendu une position de leader sur la Base de Données professionnelle..
Bref Oracle reste un belle boite puissante, que je vois moins fragile qu’un HPE.

Mais dividende trop faible pour moi , j’aimerais réellement avoir investi dans Microsoft, qui me parait quand même un peu chère en ce moment!


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#156 14/05/2017 13h07 → Microsoft : une pépite chez les Mega Cap ?

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous
Il sera intéressant de regarder dans les jours qui viennent l’impact (ou pas) de la Cyber attaque géante sur le cours MS alors même que celle ci exploiterait une faille de Windows…
Au même titre que le Cloud les problématiques de protection des données personnelles et de sécurité informatique en général vont être au cœur de toutes les entreprises de nouvelle technologie dans les années qui viennent. On imagine bien que chez Renault ou Telefonica ce matin ils doivent se poser des questions.
Que l’on s’entende bien, je ne considère pas MS plus coupable qu’un autre, c’est leur position dominante via Windows qui les met en première ligne, et comme j’ai MS en watchlist je me dis qu’une petite secousse sur le titre pourrait enfin me procurer un point d’entrée acceptable smile
Bonne journée à tous

Hors ligne

 

#157 14/05/2017 14h01 → Microsoft : une pépite chez les Mega Cap ?

Membre
Réputation :   27 

A mon sens aucun mouvement des cours spécifique à WannaCry(pt) à attendre - la faille semble être principalement sur Windows XP qui n’est officiellement plus supporté depuis longtemps.
S’il y a un responsable, c’est plus la NSA ! Ils ont identifié un faille, et plutôt que d’en informer Microsoft, ont préféré créer un outil pour en abuser - jusqu’à ce que cet outil fuite.

Ce que j’espère, c’est qu’en retour, les gouvernements n’en profitent pas pour renforcer une nouvelle fois le contrôle et la surveillance, leurs outils de piratage, voire même mettre fin au bitcoin.
Cet événement est la preuve s’il en fallait que ces méthodes ne fonctionnent pas.

Hors ligne

 

#158 14/05/2017 16h22 → Microsoft : une pépite chez les Mega Cap ?

Membre
Réputation :   125 

Pavvi13 a écrit :

Bonjour à tous
Il sera intéressant de regarder dans les jours qui viennent l’impact (ou pas) de la Cyber attaque géante sur le cours MS alors même que celle ci exploiterait une faille de Windows…

Une faille corrigée et publiée depuis la publication de patch de securité Microsoft de mars 2017. Donc, cette faille est corrigée depuis 2 mois (2 patching tuesday). Si les entreprises ne l’ont pas déployée, Microsoft ne peut en être tenue pour responsable.

A titre personnel, je sais que demain matin première heure, j’ai intérêt à préparer les reportings de patching des clients pour lesquels je travail. Même si ceux ci rouspètent tous les mois (même si un calendrier annuel est définis 18 mois à l’avance) par rapport à des déploiements de patchs qui demandent des arrêts des applications (reboot des serveurs), et bien demain, mes clients demanderont des comptes. Je sais que nous sommes "clean" sur la totalité du parc sauf 3 machines, pour lesquelles le client refuse systématiquement tout arrêt de production. Mais demain, il va nous demander de justifier le fait que ces 3 machines n’étaient pas patchées, alors qu’il refuse toute demande de patching depuis plusieurs mois !!!! Mais bon, c’est le lot quotidien des sociétés de service informatique. Le client externalise avant tout la responsabilité de ses propres turpitudes, bien avant tout le reste. D’où mauvaise fois, malhonnêteté, triche, trucage de communication pour que vis à vis de sa direction, le chapeau soit porté par l’infogéreur plutôt que par lui même. Demain ne dérogera pas à la règle.

Pour en revenir au sujet, Microsoft à fait le job. Ils ne craignent rien.

Par contre, je pense que cet événement va sensibiliser l’opinion mondial sur la question de la sécurité informatique. Des sociétés comme Carbon Black, Symantec, Palo Alto Networks (liste non exhaustive) peuvent potentiellement bénéficier d’une exposition majeure.

Le site de Carbon Black : Carbon Black

Ensuite, il faut se dire que ces outils ne servent à rien une fois que la bataille est engagée (pas tout à fait vrai, ils sont utiles en mode réactif, mais ce n’est pas a bonne manière de les utiliser). Ils faut que ces outils soient déployés avant l’attaque, et que ces outils soient administrés par des personnes spécialisées. On parle alors de Sécurité Managée. Certaines sociétés de service ont des offres de ce type. Le rôle de ces équipes est de déployer, configurer, administrer des solutions de sécurité (Carbon Black ou autre), pour pouvoir prévenir et agir immédiatement si une attaque se présente. Je ne connais pas les offres de ce type sur le marché, mais je pense que l’ensemble des grands acteurs du marché en sont pourvus.

Par contre, cela coute cher, et la question est : Est ce que les entreprises sont prêtes à dépenser de l’argent pour un service qui ne génère pas de valeur ajoutée tous les jours, sauf si le risque hypothétique se réalise !

Pour les petits jeunes qui se lancent dans l’informatique, la filière sécurité est, et le sera encore plus, génératrice d’emplois à forte rémunération. Les "Security Officer" de l’entreprise ou je bosse sont harcelés par les recruteurs. Je me pose d’ailleurs la question d’une reconversion.

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (14/05/2017 16h28)

Hors ligne

 

#159 15/05/2017 02h05 → Microsoft : une pépite chez les Mega Cap ?

Membre
Réputation :   112 

zeb a écrit :

Pour les petits jeunes qui se lancent dans l’informatique, la filière sécurité est, et le sera encore plus, génératrice d’emplois à forte rémunération. Les "Security Officer" de l’entreprise ou je bosse sont harcelés par les recruteurs. Je me pose d’ailleurs la question d’une reconversion.

On touche au hors sujet mais, travaillant dans ce domaine, je me permets de confirmer : la demande est (aujourd’hui) supérieure à l’offre pour les postes en Sécurité.

Pas d’action Microsoft.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#160 21/07/2017 11h49 → Microsoft : une pépite chez les Mega Cap ?

Administrateur
Réputation :   1563 

Alors qu’IBM a encore publié un trimestre décevant, à l’inverse Microsoft a encore publié un super trimestre :

SeekingAlpha a écrit :

Microsoft (NASDAQ:MSFT) reports Q4 results with EPS and revenue beats and a cloud performance that justified the company’s shifting focus to Azure.
Intelligent Cloud revenue was $7.4B, up 11%, with Azure revenue growing 97% to drive the server products and cloud services am up 15%.  But the Enterprise Services arm dropped 3% due to declines in customer agreements.
Productivity and Business Processes revenue was up 21% on the year to $8.4B with a 13% growth in Office consumer sales and $1.1B in LinkedIn revenue.
Personal Computing revenue was down 2% to $8.8B due to falling Windows Phone sales and a 2% drop in Surface revenue as new products came to market.

Pour le coup, l’évolution des cours de bourse traduit assez bien la dynamique opérationnelle (Microsoft +150% vs IBM -25% sur cinq ans) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_ibm-microsoft-21072017.gif

Je l’avais déjà rappelé, mais les plus anciens du forum se souviendront qu’en 2011/2012, Microsoft était peu populaire alors qu’IBM était considéré comme la big tech la mieux gérée, avec en plus la caution de Warren Buffett.

Que l’investissement "value" est difficile !

Hors ligne

 

#161 21/07/2017 12h24 → Microsoft : une pépite chez les Mega Cap ?

Membre
Réputation :   42 

La high-tech est une industrie de cerveaux. Le principal Key Factor of Success réside dans l’attractivité des meilleurs ressources. Mark Zuckerberg a dit qu’un très bon développeur vaut 100 fois un médiocre.

Où sont les meilleurs aspirateurs à cerveaux ?

Quand on regarde dans quelles entreprises les "Engineering Students in Computer Science" rêvent de travailler ces dernières années :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8757_top-companies-ranked-stem-grads-100594604-large_idge.png

La réussite pour l’investisseur dans le compartiment high-tech US est-il alors nécessairement growth ?Les produits plébiscités par les clients attirant les meilleurs cerveaux ? Qui produisent de meilleurs produits ? Attirant de nouveaux cerveaux ?


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne

 

#162 23/07/2017 19h59 → Microsoft : une pépite chez les Mega Cap ?

Membre
Réputation :   58 

Bonsoir !
J’ai un avis un peu différent sur les high-tech. Pour moi, elles sont devenues des entreprises de mercatique (marketing pour les anglophones).
Ainsi Apple pousse et maintien son image de marque au plus haut ; Microsoft se rend incontournable auprès des professionnels et revendeurs malgré des coupes fonctionnelles nombreuses, et un manque flagrant de progrès technologiques ; Google cultive son image d’universalité tout en occultant les aspects techniques de ses services ; etc.


M07

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech