Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+1]    #101 29/06/2018 17h53

Membre
Réputation :   13  

@Rotonde
Vous mélangez dans votre calcul deux sortes de revenus que vous devez traiter séparément en 2018
D’un côté les revenus fonciers. Dans votre cas ils semblent récurrents, donc le CIMR annulera l’imposition sur ces revenus.
Et de l’autre côté, les BNC dont on vous a déjà expliqué le traitement, je ne vais pas m’attarder de nouveau dessus (comparaison avec 2015/2016/2017 à priori et 2019 à posteriori).

Revenons à vos revenus fonciers.
En 2018, vous prévoyez 15 000€ de revenus fonciers récurrents.
Ils seront annulés par le CIMR.
Pourquoi dans ce cas utiliser votre "frigo" puisque selon votre réponse, vous pouvez le conserver encore un peu ? C’est franchement vicieux de vouloir réduire vos revenus fonciers 2018 !

Le frigo vous servira en 2019 pour faire baisser l’imposition 2019 des revenus fonciers. Vous passerez de 15 000 à 10 000€ fiscalisés.

La question des travaux ensuite.
- Si vous les faites en 2018 pour un montant de 10 000€, avec des revenus fonciers de 15 000€ : les travaux viendront en déduction de vos revenus fonciers qui seront alors portés à 15 000-10 000= 5000€,
Et sans oublier que l’imposition sur ces revenus fonciers sera annulée par le CIMR. Donc gain fiscal NUL en 2018.
Mais prise en compte de 50% des travaux en 2019. Gain fiscal de 5000€x(votre TMI+PS)
- Si vous les faites en 2019 pour un montant de 10 000€ : on ne retient que la moitié des travaux (déjà largement expliqué sur le forum. Gain fiscal de 5000€x (votre TMI+PS)
- Si vous les faites en 2020 pour un montant de 10 000€, retour au système classique.
Gain fiscal de 10 000€x (votre TMI+PS), soit le double de 2018 ou 2019.
Donc attendez 2020 si votre objectif est purement fiscal.

Dernière modification par Milavn (30/06/2018 10h31)

Hors ligne Hors ligne

 

#102 29/06/2018 22h41

Membre
Réputation :   9  

Sans vouloir vous contredire Milavn vous avez tord. il a intérêt à réduire son revenu foncier en 2018 car le CIMR lui fera bénéficier d’un crédit d’impot Si le revenu foncier de 2018 est inférieur à celui de 2017.

Le CIMR ou comment vos revenus 2018 seront effacés des impôts !


Objectif retraite 2030 —-> J-3756

Hors ligne Hors ligne

 

#103 30/06/2018 07h19

Membre
Réputation :   13  

Qu’est-ce qui vous permet de conclure cela ?
Votre analyse est tout à fait surprenante, dans le sens où aucun document officiel ne parle de comparaison des revenus fonciers. Seulement de leur récurrence.
Pouvez-vous citer le passage adéquat dans le document sur lequel vous vous appuyez ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #104 30/06/2018 09h02

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   121  

Milavn a écrit :

La question des travaux ensuite.
- Si vous les faites en 2019 pour un montant de 10 000€ : on ne retient que la moitié des travaux (déjà largement expliqué sur le forum. Gain fiscal de 5000€x (votre TMI+PS)

Les travaux effectués en 2018 sont comptabilisés à 100% en 2018, 50% en 2019.
Les travaux effectués en 2019 sont comptabilisés à 50% en 2019.

Ceci pour limiter l’effet d’aubaine induit par la fiscalité ("puisque je ne paye pas d’impôt sur les revenus 2018, pourquoi ferais-je des travaux en 2018 ?").

Je ne comprends pas non plus l’argument du crédit d’impôt évoqué précédemment.

Dernière modification par pierrejacques11 (30/06/2018 09h09)

Hors ligne Hors ligne

 

#105 01/07/2018 18h45

Membre
Réputation :   1  

Je commence a intégrer L’année blanche .
Les revenus ( BNC ) 2018 supérieurs s’ils ne sont qu’ un regain d’activité et pas un signe d’optimisation fiscale ne seront pas fiscalisés .
Les revenus fonciers 2018  indépendamment des autres revenus non exceptionnel seront fiscalisé a 0   qu’il soit 0 ou 100 00 euro .
Jusque la il me semble avoir compris la mécanique .
Je repose une question dont la réponse me pose encore question :
Versant une pension alimentaire a un de mes  enfants en 2018 ( Celui ci  restant non imposable ) , Y aura t-il une utilité fiscale a déclarer celle ci sur les revenu 2018 ?

Dernière modification par Rotonde (01/07/2018 18h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#106 01/07/2018 19h24

Membre
Réputation :   13  

Etant donné qu’une pension alimentaire est déductible du revenu, cela n’aura d’intérêt que si vous avez un revenu "exceptionnel" donc taxable.
Donc pour vous, si vous prévoyez une augmentation ponctuelle de votre BNC (sans que cette augmentation soit réitérée en 2019), la déduction de la pension alimentaire vous permettra de diminuer l’imposition du supplément de BNC (pour faire bref, appliquez à la pension un coefficient BNC taxable/BNC total et vous aurez une idée du pourcentage de diminution dû à la pension)

Hors ligne Hors ligne

 

#107 03/07/2018 14h04

Membre
Réputation :   1  

Mon meilleur BNC 15-16-17 étant   de 100 000 euro sur lequel est venu s’imputer une pension de 5000 euro ( charge déductible )
Dans le cadre du calcul du  CIMR sur  les revenus 2018 , il faudra retenir 100 000  ou 95 000  comme base de calcul ?

Exemple :

Meilleur BNC 15-16-17 :  100 000 - 5000  ( pension charge déductible ) = 95 000 euro net imposable

BNC 18   : 110 00  euro sans pension versé en 2018  =revenu net imposable

Comment se fera l’imposition du supplément de revenu :  sur  10 000 euro   ( 110 000 - 100 000 )  ou  sur
15 000 euro ( 110 000 - 95 000 ) ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #108 03/07/2018 18h06

Membre
Réputation :   13  

Base de calcul pour 2018 : 100 000€
Imposition du supplément sur 10 000€

Je vous conseille un petit exercice.
Allez sur le simulateur des impôts.
Calculez votre impôt en prenant uniquement votre BNC à 100 000€, en mettant bien votre situation personnelle et rien d’autre (aucune réduction ni déduction d’impôt)
Le montant d’impôt dû affiché à la fin du calcul correspondra à votre CIMR (à peu de chose près qui pourrait être une modification des tranches).
Recommencez le même calcul en mettant votre BNC à 110 000€ (avec les mêmes conditions que précédemment).
Le montant d’impôt dû à la fin du calcul correspondra à votre impôt théorique pour 2018.
Ce que vous devrez réellement payer sera la différence entre les deux montants d’impôt, si vous ne versez pas de pension alimentaire.

Ensuite, vous pouvez continuer à jouer en recommençant le deuxième calcul avec un montant de 5000€ de pension alimentaire.
Et faites la différence avec le premier calcul qui vous a donné le CIMR. C’est ce que vous devrez verser pour l’imposition 2018 si vous versez une pension alimentaire.
Et si vous faites la différence entre le deuxième calcul et le calcul comprenant la réduction d’impôt, vous connaîtrez l’incidence de cette réduction en 2018.

Dernière modification par Milavn (03/07/2018 18h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#109 05/07/2018 16h30

Membre
Réputation :   1  

pierrejacques11 : 

Les prélèvements  sociaux   sur les revenus fonciers étaient  réglé en année  N +1  tout comme les prélèvements sociaux pour les BNC .

Donc si j’ai bien compris votre message et selon mes recherches les revenus  2018 non exceptionnels ne subiront ni impôts  ni prélèvements sociaux .

En 2019 nous réglerons  un impôt et des prélèvements  sociaux sur les revenus 2019 .

Si retraite en 2019 : l’impôt et les prélèvements sociaux ne se feront que que sur le montant de la pension de retraite   + autres revenus ( fonciers , …) ?

Une sensible économie en cas de différence importante ,pouvant nourrir de nouveau projet .

Hors ligne Hors ligne

 

#110 05/09/2018 10h49

Membre
Réputation :   85  

Ours a écrit :

Mer.ci Niceday, M07 et Milavn, pour vos réponses.

L’article le plus précis que j’ai trouvé sur le sujet nous informe qu’"en 2019, les réductions d’impôts qui auraient pu s’imputer sur l’impôt engendré par les revenus issus de l’année 2018 seront transformées en crédit d’impôt exceptionnellement"…

A lire ici, pour ceux qui ont le cœur bien accroché.

Il semblerait finalement que tous les crédits d’impôt bénéficieront d’un remboursement à hauteur de 60% dès janvier, y compris ceux qui concernent l’investissement immobilier.

C’est plutôt une bonne nouvelle.

Boursier.com a écrit :

Le prélèvement à la source entrera bien en vigueur en 2019. Après une semaine de flottement, le Premier ministre l’a confirmé hier soir sur TF1. Mais Edouard Philippe a aussi annoncé une évolution du projet concernant les crédits d’impôt.

Pour mémoire, il était initialement prévu que les crédits d’impôt de l’année N soient remboursés en août de l’année N+1. Le gouvernement avait également prévu de verser 30% de la somme dès le mois de janvier N+1 dans le cadre des aides à la personne.

Ce mécanisme avait alors fait l’objet de vives critiques, beaucoup d’observateurs craignant des effets négatifs sur la trésorerie des bénéficiaires, en particulier en matière d’investissement locatif Pinel.

5 milliards d’euros d’avance

L’exécutif en a finalement tenu compte. De fait, Edouard Philippe a précisé que les ménages faisant des dons ou investissant dans l’immobilier n’auraient pas de pertes en trésorerie.

(Cliquer sur le lien fourni plus haut pour davantage de précisions.)

Dernière modification par Ours (05/09/2018 10h50)

Hors ligne Hors ligne

 

#111 05/09/2018 11h06

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   246  

Hello,

J’ai une question, comment ca se passe si en 2017 une personne dans le foyer fiscal a été salariée, jusque début 2018 (février) puis ensuite elle est passée en micro entreprise BNC donc sur 2018 elle a un mix de revenus "salariés" et de "BNC".

Le BNC n’a pas de point de référence puisqu’avant c’était 0 (début d’activité) donc il est annulé dans son intégralité ?

La fraction de revenus salariés est comparée à la moyenne des 3 dernières années toute seule ? ou il faut tout additionner (donc BNC + rev salariés) pour comparer et voir s’il y a surplus ?

Merci

Hors ligne Hors ligne

 

#112 05/09/2018 11h20

Membre
Réputation :   13  

Bonjour,
Les revenus salariés et les BNC sont traités séparément.
Si les revenus salariés sont non exceptionnels, alors impôt annulé par le CIMR. (Pour des revenus exceptionnels, imposition classique).
Pour les BNC avec un début d’activité en 2018, le résultat sera comparé à posteriori avec 2019.
2018<ou=2019, impôt annulé par le CIMR
2018>2019, imposition sur le différentiel qui sera dû en 2020 (aprés la déclaration 2019)

Dernière modification par Milavn (05/09/2018 11h22)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #113 05/09/2018 11h29

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   350  

Ours a écrit :

Il semblerait finalement que tous les crédits d’impôt bénéficieront d’un remboursement à hauteur de 60% dès janvier, y compris ceux qui concernent l’investissement immobilier.

Je peut me tromper (c’est complexe!) alors je vous soumet mon analyse sur ces crédits d’impôts. Ce que j’en comprend est qu’en janvier 2019, il ne s’agit pas d’un remboursement mais d’un acompte.

La différence est subtile mais importante : la somme qui sera versée en janvier 2019 = 60% d’une estimation du crédit d’impôt, sur la base du CI effectivement versé en 2018, lui même calculé sur la base des dépenses effectivement engagées par le contribuable en 2017.

Exemple tout à fait fictif :
- Un contribuable a payé 3000€ de frais de garde d’enfants en 2017, ce qui ouvre un CI de 1500€.
- Il déclare ces 3000€ en mai 2018 et le CI de 1500€ est retranché de son IR sur les revenus 2017
- Au cours de l’année 2018, son enfant entre à l’école et il n’y a plus que 1000€ de frais de garde sur 2018. Donc un CI en principe de 500€,
- En janvier 2019, le fisc lui fait un versement de 60% des 1500€ (déclaration revenus 2017, ci-dessus), soit 900€
- En mai 2019, le contribuable déclare les 1000€ de frais de garde engagés en 2018
- On constate un solde en défaveur du contribuable, de 400€ (CI versé en janvier 2019 - CI effectif de 500€)

Par contre, si les frais de garde restent identiques en 2018 (p/ à 2017), pas de problèmes. Le solde à mi-2019 peut également être en faveur du contribuable (s’il a plus dépensé en 2018 qu’en 2017).

C’est bien ça?
Si oui et si je voulais être polémique, je dirai que tout ça n’est pas très ’contemporain’ et un tantinet plus compliqué que le système actuel.
Mais comme ce n’est pas mon genre d’être polémique et que je suis bon perdant (pas fan du système du PAS), je dirai que ce nouveau système de CI va sans doute dans le sens de la simplification (puisqu’on me dit que ça va être plus simple qu’avant smile

roudoudou a écrit :

Hello,

J’ai une question, comment ca se passe si en 2017 une personne dans le foyer fiscal a été salariée, jusque début 2018 (février) puis ensuite elle est passée en micro entreprise BNC donc sur 2018 elle a un mix de revenus "salariés" et de "BNC".

Le BNC n’a pas de point de référence puisqu’avant c’était 0 (début d’activité) donc il est annulé dans son intégralité ?

La fraction de revenus salariés est comparée à la moyenne des 3 dernières années toute seule ? ou il faut tout additionner (donc BNC + rev salariés) pour comparer et voir s’il y a surplus ?

Merci

Roudoudou, peut être que le message ici répondra à votre question (mon interprétation à l’époque) - mais c’est à confirmer. Ce que fait Milavn.

@Milavn
si 2018>2019, il y a bien imposition sur le différentiel … sauf si le contribuable justifie que la baisse de son bénéfice en 2019 résulte uniquement de la variation de son activité par rapport à 2018. En clair : le contribuable garde la possibilité de faire une mauvaise année 2019 (le législateur est quand même grand prince smile

Dernière modification par carignan99 (05/09/2018 17h15)

Hors ligne Hors ligne

 

#114 05/09/2018 13h03

Membre
Réputation :   85  

Bonjour Carignan.

J’ai cité le texte auquel j’avais accès ce matin, mais en le lisant, mon impression immédiate était en effet qu’il s’agirait d’un acompte.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur