Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Rejoignez nos 3456 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 


Portefeuille Investisseur Heureux - Mars 2015

01/03/2015 - Nouveau plus haut : 524 k€ atteints

Reporting de février 2015 du portefeuille de l’investisseur heureux. 70e mois de reporting.

70e mois de reporting (bientôt six ans de transparence et partage) : l’objectif est l’obtention d’une rente mensuelle pérenne de deux SMIC nets, soit 2250 € après impôts et prélèvements sociaux ou environ 2830 € avant impôts et prélèvements sociaux. La stratégie patrimoniale pour y parvenir a été explicitée en filigrane sur ce blog ou les forums, et est décrite en détail dans mon livre.

Dividendes perçus

Après l’arrêt de mon activité principale en 2013, l’essentiel de mes revenus provient maintenant de mon site eCommerce et des dividendes de mes actions, dont sociétés immobilières cotées.

Le montant des dividendes reçus avant impôts et prélèvements sociaux, en base mensuelle, est d’environ 2807 € en février 2015.

Calendrier des dividendes :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

Dépendance des dividendes :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

On notera une forte dépendance, assumée, aux sociétés immobilières Cominar, American Realty Capital Properties et CYS.

Performance

Si cela n’est plus ma priorité, dans la continuité des précédents reportings, je continue le suivi de la performance.

Ainsi, le portefeuille Patrimoine progresse de 4,16% en février 2015, dépassant son plus haut jamais atteint.

Evolution de la performance mensuelle sur les 70 mois de reporting :

Evolution de la valeur de la part :

Dans le calcul de la part, les dividendes sont réinvestis après prélèvements sociaux et acompte de 21% pour impôt sur le revenu.

Le crédit d’impôt lié aux nombreuses actions étrangères détenues sur le portefeuille d’actions et l‘écart entre l’acompte vs l’imposition réelle (moins élevée) ne sont pas réintégrés, donc la performance effective est légèrement supérieure à celle indiquée.

Allocation stratégique

J’avais prévu d’arrêter mon activité principale à 40 ans, avec un capital de 600 k€. Finalement, je l’ai arrêté à 34 ans, avec un capital de “seulement” 450 k€ (aujourd’hui 524 k€).

Aussi, l’allocation stratégique s‘écarte nettement de celle préconisée dans mon livre, en étant plus agressive (allocations obligataires et monétaires réduites à leur portion congrue) et plus concentrée (forte sensibilité aux devises étrangères et à l’immobilier canadien et américain) :

Fonds euros en assurance-vie (≈2 k€)

Mes fonds euros sont :

  • eurossima, détenu via un contrat d’assurance-vie Boursorama
  • Suravenir, détenu via un contrat d’assurance-vie Fortuneo

La seule chose qui m’empêche de tout liquider sont les montants minimaux requis pour ne pas avoir à clôturer l’assurance-vie et perdre les bénéfices liés à l’ancienneté.

Livrets (≈5 k€)

Les rendements des livrets sont devenus ridicules.

Les 5 k€ correspondent à la trésorerie “boursière” en attente d’investissement.

Je conserve la trésorerie disponible sur mes comptes courants, non comptabilisée dans ce reporting.

Immobilier (≈353 k€)

Mes investissements immobiliers le sont au travers de sociétés immobilières cotées en bourse, qui permettent une diversification géographique et typologique aisée (cf. Investir dans l’immobilier depuis chez soi) :


(graphique généré par l’application xlsPortfolio)

Dans le détail :

Ces foncières cotées sont détenues sur un compte-titres chez Binck.

Actions (≈517 k€ dont 353 k€ d’immobilier coté)

Allocation sectorielle :


(graphique généré par l’application xlsPortfolio)

Allocation opérationnelle :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

Ces actions sont détenues sur un compte-titres chez Binck.

Société non cotée

Je détiens également 50% d’un site eCommerce dont l’actif net comptable est d’environ 110 k€.

Cette participation n’est pas comptabilisée dans la performance ou l’allocation stratégique, mais contribue à diminuer la pondération à l’USD et au CAD.

Commentaire de gestion

Rente mensuelle via les dividendes

En base mensuelle, le montant des dividendes bruts perçu est d’approximativement 2807 €.

Le dividende mensuel de la foncière cotée américaine American Realty Capital Properties a été coupé en janvier 2015. J’ai considéré qu’il reviendrait en mars 2015 avec une diminution de 20%, à 0,8$ par action. Nous en saurons plus lundi à l’occasion de la publication des résultats trimestriels du T3-2014.

Le dividende du distributeur britannique Tesco a été coupé et pèse sur la rente, mais il devrait revenir en 2016 et j’ai choisi de conserver mes titres pour l’heure.

Valorisation du capital

Tandis que les moins-values sur ARCP et Tesco continuent à se réduire, mon portefeuille dépasse son plus haut jamais atteint et est maintenant valorisé plus de 524 k€.

ARCP a encore un potentiel de hausse (dit autrement, est encore sous-valorisée par rapport à mon estimé de valeur intrinsèque), si les annonces à venir cette semaine sont positives : notamment, le recrutement de Peter M. Mavoides (le président et COO de la foncière Spirit Realty Capital a démissionné récemment, est-il recruté par ARCP ?), la reprise du dividende et l’absence de nouvelles “erreurs” comptables.

Stratégie de gestion

Comme indiqué dans un précédent reporting, puisque mon objectif de rente mensuelle de deux SMIC nets est maintenant atteint, je reviens progressivement à plus de diversification, afin de sécuriser la rente en évitant une dépendance trop forte à quelques sociétés et aux foncières cotées.

A ce titre, le mois dernier, j’avais initié une petite position sur la société de forage en mer Ensco, avec l’idée de renforcer petit à petit. Mais les perspectives sont définitives trop incertaines et je vais solder avec une légère perte.

La minière BHP Billiton et la banque Standard Chartered (qui a récemment recruté le respecté Bill Winters, ancien de responsable de l’activité banque d’investissement de JP Morgan), achetées également récemment répondent par contre à mon optique “acheter et attendre” habituelle.

Actuellement, il y a guère d’opportunités chez les grosses capitalisations de qualité et avec un rendement sur dividende supérieur à 4%, peut-être la banque HSBC ?

---------

"Nous n’avons pas besoin d’être plus intelligents que les autres, nous avons juste besoin d’être plus disciplinés que les autres" – Warren Buffett

 

12 commentaires

1) robolth
01/03/2015
Merci pour ce reporting. Ne pensez-vous pas que Centrica est également intéressante au cours actuel, avec un plus bas sur 2 ans ? (Peut-être n'envisagez-vous pas de renforcement car vous en détenez déjà beaucoup à votre goût.)
2) Simpliciatire
01/03/2015
Merci pour le suivi. Vous êtes tout prêt de votre objectif de rente mensuelle brute, environ 70 €...
Encore bravo pour ce que vous réalisez. Et merci pour le site.
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
01/03/2015
@robolth
Je renforcerai un peu si le cours baisse encore.

Sinon je préfère conserver ma trésorerie pour mettre 10 k€ sur une nouvelle ligne.
4) Invest68
01/03/2015
bonjour Philippe,

Je suis surpris par le fait que vous détenez les actions londoniennes dans un CTO plutôt qu'un PEA. Meme si c'est plus intéressant du point de vue des dividendes, comment gérer vous les fortes revalorisations des cours?

L'interet je le comprends si comme Warren Buffet vous etes buy and hold et ne revendez jamais un business...sinon les impots seront importants, et mieux vaut quand c'est possible (valeurs européennes) les loger en pea.

merci de votre retour
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
05/03/2015
Bonjour Invest68,

Dans ma situation, la flexibilité du CTO est plus intéressante pour me permettre de "consommer" les dividendes si j'en ai envie.

J'externalise régulièrement des -Values pour retarder ad vitam la fiscalité sur les éventuelles +Values.

Cordialement,

PP
6) thierry
08/03/2015
bonjour,
comment 2876 euros brut peuvent arriver à deux smic nets avec 21% plus csg rds?
cordialement
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
08/03/2015
Bonjour Thierry,

Les 21% sont un acompte d'IR est ne correspondent pas nécessairement à l'imposition réelle.

Voir : Détail de la fiscalité d'un dividende étranger

Bon dimanche
8) Myrtilles
14/03/2015
Vous indiquez que les dividendes sont réinvestis. Vous ne vivez donc aucunement des rentes de votre patrimoine (principe du "rentier") ?
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
14/03/2015
Bonjour Myrtilles,

Le calcul de l'évolution de la valeur de la part intègre les dividendes perçus mais cela ne présage pas de leur usage.

Bon week-end,

PP
10) stef59
25/03/2015
Bonjour Philippe,

Au vu de la brusque parité eur/usd, allez vous avoir une montée en flèche de vos dividendes USD et CAN? C'est en tout cas, ce que je m'imagine.

Je me pose la question de la pérennité d'un achat aujourd'hui d'actions ou d'immobilier en devises liées au USD.
Elles me semblent toutes surcôtées. De plus, les dividendes, dans le cas d'un retour à 1.30 diminueraient énormément.

Cordialement

Stephane
11) François
25/03/2015
L'argument du cours EUR/DOL ne devrait pas exister.
L'euro a été surcoté pendant des mois et commence à retrouver sa vraie cote.
On investit dans une valeur sinon on investit dans le forex

Il existe encore des actions décotées : evidemment pas les bigcaps avec un dividende de 10% et en croissance de 20% par an
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
26/03/2015
Bonjour François,

Si j'étais sûr de l'évolution de la parité EUR/USD je spéculerais sur le Forex.

Par contre, sans en avoir la certitude, on peut raisonnablement penser que l'équilibre (cf. consensus des économistes) est autour de 1,15 et en tenir compte dans ses investissements en USD.

Bonne journée,

PP

Commenter





Merci de recopier le mot ci-dessous :