Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#301 17/07/2012 00h23 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   66 

En premier lieu, je te prie de mentionner où ais-je mentionné que j’avais un quelconque scoop ? Je n’en ai pas. J’évoque des faits, géopolitiques et régionaux.

En second lieu, quel est le lien entre se rendre au Mali et mes messages ? Non je n’y suis pas allé et ne compte pas y aller puisque je ne compte pas investir dans ce projet.

D’ailleurs, où ais-je mentionné qu’il fallait acheter ou non Pearl Gold ? Nul part, j’ai uniquement dit que je ne comptais pas en acheter (ce qui n’engage que moi).

Je suis convaincu que la mine existe et encore une fois je n’ai dit nul part qu’elle n’existait, il serait agréable de ne pas me faire dire ce que je n’ai jamais évoqué… C’est la moindre des politesses.

Je ne tente pas d’alarmer ou de faire peut, je tente de remettre la balance à l’équilibre, les intervenants sur ce sujet ne parlent pour la plupart qu’en points positifs de PG. Regarde les sujets sur les autres valeurs, les points positifs et négatifs sont tous présents.

Je parle de choses qui sont avérées, une entreprise est par nature risquée, une entreprise confrontée à un contexte géopolitique instable l’est encore plus, et ce dans une zone où la pérennité des investissements est souvent mise à rude épreuve l’est nettement plus.

Combien d’expropriations minières ces dernières années en Afrique ? De mémoire (mais je suis certain qu’en creusant il y en a plus), je me souviens du Zimbabwe qui a nationalisé, de First Quantum en RDC ainsi que de la Zambie sans compter "l’expropriation partielle" qu’a représenté le Black Economic Empowerment Act en Afrique du Sud.

Voilà pour la stabilité de la région.

Venons-en au pays, le Mali est déchiré entre AQMI soutenue par les touaregs, je doute de leur profond attachement au capitalisme tel que Pearl Gold l’est, c’est à dire au système boursier et en face d’eux, qui a-t-on ? Une junte militaire, la belle affaire. Chacun sait que les pays finissant gouvernés par des islamistes radicaux ou par des militaires sont voués à un brillant avenir… L’histoire nous apprenant que les militaires arrivant au pouvoir sont fréquemment populistes et corrompus (Kabila père, Chavez) ou alors dictatoriaux (Abasha, Amérique du Sud, Pol Pot, Marcos, Amin Dada…) voire les deux à la fois (Shah d’Iran). Je n’ai pas de souvenir frappant de militaires menant une transition dans les règles de l’art (sans prendre leur dime au passage), ne me parlez pas de l’Egypte, le cas est différent puisque les militaires y régnaient par le biais de Moubarak depuis l’assassinat de Sadate.

Ensuite l’Afrique est un continent où les lois et les fortunes se font et se défont au gré des gouvernants, quid de Wassoul’or et Pearl Gold si le prochain régime a une dent contre Monsieur Diallo ?

Et enfin la justice y est tout de même relativement inefficiente. Je ne sais pas dans le cas particulier du Mali mais je l’ai constaté en Afrique du Sud et en ai eu des témoignages à propos du Nigéria, RDC, Sénégal, Côte d’Ivoire, Zimbabwe, Angola… Ca laisse pantois tout de même. La seule exception que je connaisse est le Rwanda !

Je ne me vante pas de mes actions caritatives, elles ne sont pas là pour l’étaler à la face du monde, je déteste cette hypocrisie qui consiste à toujours se vanter de cela. Mais non je ne m’en moque pas, c’est de toute façon hors propos dans cette file, nous parlons d’investissements.

D’ailleurs, cela me fait rire de parler caritatif dans une file concernant une mine d’or sachant que c’est l’une des industries les plus polluantes au monde (utilisation de cyanure entre autres qui annihile toute agriculture possible dans les environs et Dieu sait à quel point l’agriculture est vitale dans les villages africains).

Pour ta dernière question (même si destinée à Super-Pognon):

- Non, ALU (code d’Alcaltel-Lucent) est une valeur au bord du gouffre au même titre que Nokia Siemens Networks, ils ont un réel savoir-faire mais ne peuvent rivaliser avec leurs concurrents chinois parce qu’un ingénieur occidental vaut environ 5 000 euros par mois tandis qu’un chinois vaut 3 000 maximum. Et par ailleurs, leur vanne avec Shanghai Bell pour préfinancer les projets s’est tarie. Cette valeur finira vendue à la casse au prix de ses brevets (si ceux-ci sont toujours d’actualité d’ici là, la technologie évoluant vite).

Et pour les banques, tu peux regarder mon portefeuille, je n’en possède pas, j’ai possédé du Société Générale quelques jours uniquement pour faire un aller-retour. Si j’achetais une banque en ce moment, ce serait ABSA (valeur africaine) et un opérateur télécom, ce serait MTN (africain aussi !) ou Zain (koweïtien mais actif en Somalie notamment).

Dernière modification par Ratpack (17/07/2012 00h29)

Hors ligne

 

#302 17/07/2012 09h18 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

les infos d’hier au Mali pour les caritatifs, les ignorants, les manipulés, les investisseurs idiots, "les promoteurs" (et j’en passe) :

Malijet  Actualité malienne en continu Nord Mali web a Bamako Rebelles Islamistes Guerre Serval Misma News Infos Bamako

Hors ligne

 

#303 17/07/2012 14h08 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Bonsoir,

Réponse à Ratpack et ses amis :

Parlons vrai, parlons en toute sincérité …
Lorsque je parlais d’actions caritatives, c’était pour expliquer que même lorsque nous menons une action même si elle est sentimental, elle peut aussi se faire de manière raisonné …

Je me rééxplique car tu ne semble pas avoir compris :
Quelqu’un qui donne, peut tout donner s’il le souhaite, mais si il est raisonnable, il en garde un peu pour lui-même ainsi que sa famille. Exemple concret : Warren Buffet qui donne 85% de sa fortune à la fondation Bill Gates et donne 2% à ses 2 enfants il me semble. Tu vois, il en garde un peu pour lui.
Quel est le rapport avec un investissement, et bien c’est simple, on investit en prenant des risques en toutes connaissance de causes, mais surtout on vit une aventure, on fait partie intégrante du projet et c’est le cas dans une entreprise telle que Pearl Gold. Et surtout, on investit pas tout son patrimoine. Chose qu’il faut garder en tête quel que soit l’investissement. Un peu comme les dons, on ne donne pas tout.

De plus, je t’invite à consulter le site de Pearl Gold mieu que ça concernant le traitement chimique de l’Or. Et oui, tu serais surpris de voir à quel point cette entreprise est responsable et que le développement durable ne se fait pas que dans les mots ….
Maintenant si tu as un scoop, par exemple que le traitement évoqué par Pearl Gol ne se fait pas et qu’il se foute de nous, on est preneur car dans ce cas, je suis persuadé que beaucoup arrêterons de soutenir la société rien que pour cela malgré qu’elle puisse faire plus de bénéfice …

Tu vois, j’ai confiance en cette société,  pas une confiance aveugle mais raisonné, d’ailleurs elle n’est pas constamment en train de communiquer à tout bout de champ afin d’attirer encore plus d’investisseur. Elle comunique sur du concret, sur des faits et rien que des fait pendant que certains ne font que du vent …

PS : investisseur Pearl Gold = investisseur heureux d’investir (et non speculer) dans une belle aventure humaine.
L’investisseur Pearl Gold sera d’autant plus heureux de gagner de l’argent tout en contribuant au développement de l’une des régions les plus pauvre au monde.

Abdelaziz : toujours à son actif  850 actions Pearl Gold AG

Dernière modification par Abdelaziz (17/07/2012 14h09)

Hors ligne

 

#304 17/07/2012 14h39 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   66 

J’attend toujours des réponses sur les parties de mon message révélant les risques liés à la situation du Mali pouvant se répercuter sur PG.

Issu du site de Pearl Gold (Pearl Gold AG):

Pearl Gold a écrit :

Depending on the gold deposits, either underground or open pit mines are established which in combination with mills crush the ore and prepare it for the physical or chemical treatment that extracts the underlying gold. The most common procedures here are cyanidation and floatation, where chemical processes and properties are used to extract the gold particles from remaining ingredients. Lastly, the gold from ore is further purified by smelting, leading to a final bar containing up to 90% pure gold.

La cyanuration (cyanidation en anglais) est la procédure à base de cyanure dont je parlais qui affecte les rivières et terres environnantes. Les procédures de récupération du cyanure sont complexes et coûteuses et je ne vois nul part sur le site de Pear Gold une explication de ce que devient le cyanure et de ce qu’il en advient (retraité ou non ?).

Même cette page sur l’environnement n’en traite pas Pearl Gold AG ! Si tu as des informations concrètes sur leurs procédés de dépollution, je veux bien les voir parce qu’apparemment ce n’est pas une information publique !

D’autres entreprises minières (AngloGold Ashanti par exemple) en parlent de manière bien plus explicite, dans leur "Community and Environment Management Standards" (http://www.anglogold.co.za/NR/rdonlyres … ndards.pdf):

AngloGold Ashanti a écrit :

4.5 The International Cyanide Management Code for the Manufacture, Transport and Use of Cyanide
in the Production of Gold must be complied with in  regard to closure requirements related to
cyanide management.

Et des chiffres sont cités ici: http://www.aga-reports.com/11/sustainab … ce-summary

Et ici un exemple du nombre d’ouvertures et soutiens à des écoles réalisés par cette compagnie http://www.anglogold.co.za/SearchResult … ext=school

Tu devrais savoir que pour obtenir leurs concessions dans quasiment tous les pays du monde, toutes les mines sont sujettes à faire de l’humanitaire en parallèle, les gouvernements intégrant cet aspect dans le dossier visant à octroyer la concession de la mine.

Bref, ce n’est pas de l’humanitaire, c’est juste un minimum requis dans ce business (et tant mieux).

Donc en résumé, quelle que soit la minière dans laquelle vous investissez, celle-ci présentera quasiment toujours un aspect social (forcé par le gouvernement). Pearl Gold n’a sur ce point aucun avantage compétitif sur ses concurrents et reste toujours le désavantage lié à la situation du pays.

Edit: correction d’un anglicisme.

Edit 2: Barrick Gold en fait de même, soit bien plus que PG:
- Cyanure : http://www.barrick.com/CorporateRespons … fault.aspx
- Humanitaire : http://www.barrick.com/CorporateRespons … fault.aspx
- Impact social : http://www.barrick.com/CorporateRespons … fault.aspx

Dernière modification par Ratpack (17/07/2012 14h45)

Hors ligne

 

#305 17/07/2012 15h08 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Bonsoir,

Et bien voilà du concret, en tout cas merci pour toutes ces infos.
S’il existe une autre méthode, ca serait bien de le savoir ou de le faire savoir pour les sientifiques qui peuvent nous lire.

Il faut savoir aussi qu’à part Pearl Gold, il y a l’Etat Malien qui est actionnaire de la mine.
Ce qui fait de Wassoulor une mine fiable où les intérêts de tous seront préservés, et ce, quelque soit le gouvernement en place.
Un pays tel que le Mali ne peut vivre isolé du reste du monde, et sois en rassuré, le monde ne peut laissé faire un groupuscule tel que AQMI, gouverner et prendre le contrôle d’un territoire plus vaste que la  France …

Il y en a qui ont fait le pari d’investir dans de boutiques situés dans des quartiers "difficiles", c’est un pari, un projet auquel ils ont cru. Certains y sont arrivés et d’autres pas.

Je ne puis te dire que cet investissement vaut de "l’or", mais tout simplement que j’y crois. Et aucun de nous, même pas toi, peut présager de l’avenir …

Donc, ne dit pas que cet investissement est risqué , oui il est,  mais pas plus qu’un autre, et je dirai même mieux, il l’est comme tout investissement ….
Le jour où tu seras avisé d’un investissement sûr, préviens moi, cela pourrait éventuellement m’intéresser.

D’ailleurs, hier je parlais d’Alcatel, tu as vu le titre aujourd’hui ? Perte = moins 18%.
tu trouveras toujours des acheteurs qui verront une opportunité d’achat. Investisseurs fous ou avisés ?
Ils sont conscients des risques et font un pari, sauf que la société ils s’en foutent un peu et ne savent même pas ce qu’elle fait …
Alors que pour Pearl Gold, nous savons, et particulièrement dans la mine d’Or Wassoulor …

Abdelaziz : tjrs 850 actions Pearl Gold AG à son actif

Dernière modification par Abdelaziz (17/07/2012 15h24)

Hors ligne

 

#306 17/07/2012 16h02 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

http://www.youtube.com/watch?v=oBCff2jgP3A

si ça peut être utile !

Aliou Boubacar Diallo ? Wikipédia

Développement durable

S’engageant pour le respect de l’environnement, l’utilisation du cyanure pour l’eau dans le traitement du minerai22est prohibé dans l’exploitation et la production des ressources minières de Kodiéran. Dans la région de Sikasso, Aliou Diallo s’est engagé dans la lutte contre la pauvreté23 : il a construit des écoles24, des centres de soins et a organisé des campagnes de vaccination25 et des distributions de denrées alimentaire26.

Hors ligne

 

#307 17/07/2012 16h40 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   66 

Avouez qu’il est étonnant que cela soit sur Wikipedia tiré d’un article des Echos et pas sur le site de Pearl Gold lui-même !

Et ici on ne parle plus d’interdiction mais de limitation :

http://diasporas-noires.com/mine-dor-au … s-prochain a écrit :

La protection de l’environnement est aussi une priorité de la société qui envisage de limiter au minimum l’utilisation du cyanure dans ses procédés d’extraction d’or. Ainsi la procédure utilisée se fonde sur un système de gravimétrie et des concentrateurs de haute technologie, notamment les cuves Knelson, Falcon, et l’utilisation de l’eau recyclée.

On apprend qu’ils utilisent la gravimétrie, méthode qui permet d’extraire moins de 40% de l’or dans le minerai. Pour arriver à des pourcentages plus élevés (60 à 70%), je suppose qu’ils utilisent du thiosulfate (contenant de l’ammoniac) qui est moins polluant que le cyanure.

Hors ligne

 

#308 17/07/2012 17h00 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

l’URL ne répond plus.

maliweb.net ::
Wassoulor à Kodiéran :
Le décollage reste toujours difficile


L’INDEPENDANT
23/06/2009
Mines d’or (Sociétés)
Wassoulor à Kodiéran : Le décollage reste toujours difficile

Wassoulor est une société de droit malien qui dispose d’un permis d’exploitation couvrant une superficie d’environ 100 km² dans la commune rurale de Kodiéran. La société, malgré sa présence physique sur le terrain n’arrive pas à décoller. Elle aussi a été visitée par le ministre des Mines lors de sa tournée.

Aux côtés des grandes sociétés d’exploitation minière au Mali, en l’occurrence Randgold Resources, AngloL’IndépendantGlod Ashanti, il existe aujourd’hui une société de droit malien dénommée Wassoulor. Celle-ci dispose d’un permis d’exploitation couvrant une superficie d’environ 100 km². C’est la mine d’or de Kodiéran située à environ 12 km de celle de Kalana.

Dans cette mine le métal jaune se présente en graine. A cet effet, la société a, après les essais gros volumes, adopté la théorie gravimétrique essentiellement basée sur la gravité pour exploiter l’or.

Précisons qu’aucun produit chimique n’est utilisé ici dans le processus de traitement du minerai d’où l’absence de problèmes environnementaux d’origine chimique. La société a installé deux usines gravimétriques d’une capacité de traitement de 1 000 et 10 000 tonnes par jour.
Mais elle a des difficultés pour réaliser la fusion des premiers concentrés d’or obtenus avec l’essai de la première unité.

A cet effet, elle avait demandé à la DNGM l’autorisation d’exporter l’or brut pour la fonte dans les installations à l’extérieur du Mali. Il y avait également des problèmes de réglage de la même unité pour obtenir une meilleure récupération de l’or. Les ressources mises en évidence dans le permis de Wassoulor sont de l’ordre de 81 tonnes d’or.  Quant à la production prévisionnelle elle est de 5 tonnes par an. Le ministre Abou-Bakar Traoré qui a visité et les sites de minerais et l’usine de traitement d’encourager le personnel de Wassoulor en passant par son promoteur, Aliou Boubacar Diallo, pour le développement d’une industrie minière installée par des Maliens.

Orpaillage traditionnel à Massioko et Traorela
L’Impératif de l’organisation
Depuis les temps immémoriaux, l’orpaillage est une activité qui se fait au Mali. Les zones d’orpaillage sont nombreuses à travers le pays. Les sites de Massioko en 3ème région et Traoréla en sont des illustrations éloquentes. Ils ont été visités respectivement jeudi 18 et samedi 20 juin par le ministre des Mines Abou Bakar Traoré. Celui-ci a découvert sur le site de Massioko plus de 50 personnes habitant dans des taudis composés essentiellement de bois et de plastiques, dépourvus de toutes les normes d’urbanisation.

Dans cet endroit, l’eau potable manque cruellement. Malgré tout, les orpailleurs et leurs familles s’accrochent à la recherche du métal jaune. Le ministre n’a pas manqué de saluer la persévérance de ces hommes et femmes. Lesquels, de leur côté, ont demandé à leur hôte du jour de demander au gouvernement la promotion de l’eau potable sur le site.

Pour ce qui est de l’impact socio-économique de l’orpaillage dans la région, il n’est pas visible. Cela, à cause de la mauvaise organisation des transactions. L’or produit est incontrôlé. Aucune taxe n’est prélevée sur l’or exploité et vendu à des étrangers qui viennent de partout, à travers, le monde. C’est la même situation qui prévaut sur le site de Traoréla au Wassoulou, dans la même aire géographique que Kalana.
AbdoulKarim KONE   
Envoyé spécial

autre archive :

RFI -
       
            Radio France Internationale

Hors ligne

 

#309 17/07/2012 19h51 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Merci Milou pour toutes ces infos enrichissantes …

Ce que je pense de Pearl Gold :
Projet intéressant auquel je crois et pour preuve j’y ai adhéré.
Risqué ? oui comme tout investissement.

Aujourd’hui, je suis en train de faire construire une maison, est-ce risqué ? oui car j’ai contracté un emprunt et que si j’étais ammené à perdre mon emploi, je perdrai tout …

Ma construction, ça était 1 an de galère administratif entre le permis de construire, la division du terrain, l’obtention du prêt, etc, etc …
Mais une fois tout ça reglé, elle est sortie de terre en 3 mois hors d’eau hors d’air, finie en 6 mois !!!

Wassoulor c’est pareil, beaucoup de soucie administratif et de financement au départ et maintenant c’est parti , même bien parti car l’usine est sur pied. Des soucis politiques mais la communauté internationale et notamment la CEDEAO s’en occupe et préoccupe. Comme tout problème, la mise en place, l’organisation,  prend parfois plus de temps que la réalisation.

Ca met du temps mais une fois la machine en route ça sera l’histoire de quelques semaines. Pour mémoire, la crise irakienne dans les années 90, mise en place longue mais la guerre n’a pas durer 100 jours …

Je ne suis pas inquiets, je ne regarde pas le cours de l’action tous les jours, pour moi, je suis un investisseur long terme et avisé qui adhère à la politique de cette société et ne suis en aucun cas un speculateur. Et je pense au fond de moi, que beaucoup investisse parce qu’ils croient au projet, ils peuvent ne plus y croire et se mettre à vendre leur part et c’est ce qui fait qu’il y a des échanges. Le jour où les speculateurs se rendront comptes de la "pépite" qu’est Pearl Gold, ils s’y mettront , et ne vous inquiétez pas on verra l’évolution de jour en jour …
Aujourd’hui il y a des problèmes, qui trouveront une solution, comme il y en aura demain …

Abdelaziz = toujours 850 actions à son actif

Dernière modification par Abdelaziz (17/07/2012 19h58)

Hors ligne

 

#310 18/07/2012 09h26 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

http://www.pearlgoldag.com/fr/environnement.php

Profil de la SociétéInvestissements
Matières PremièresRésponsabilité Sociale
Relations InvestisseursPresse
Accueil
ContactMentions légales
LiensTermes & Conditions d’Utilisation
Politique de Confidentialité

Copyright © Pearl Gold AG 2012
English
Deutsch

Environnement

Conformément à la nouvelle législation et des réglementations, y compris le Décret N°03-594/P-RM du 31 Décembre, 2003, les partenaires au développement et tous les opérateurs économiques doivent intégrer la dimension environnementale dans toutes les décisions concernant la conception, la planification et l’exécution des programmes et projets.

Pour répondre à cette exigence, Wassoul’Or SA a entrepris une étude d’impact environnemental.

Aussi, afin de mieux cerner les principaux enjeux liés à l’exploitation du gisement d’or de Kodieran, Wassoul’Or SA a entrepris en 2007 une mise à jour de l’Etude d’Impact Environnemental et Social du projet qui a permis:

    L’évaluation des impacts potentiels du projet sur l’environnement et la communauté.
    Le développement d’un programme rigoureux de surveillance et de suivi environnemental.
    La mise en œuvre de mesures d’atténuation ou de compensation en collaboration avec la population et les autorités locales.
    Organisation des concertations publiques avec tous les acteurs de la société civile et les autorités administratives.

Cette mise à jour de l’étude d’impact environnemental et social a permis à Wassoul’Or SA d’obtenir le permis d’environnement.

A la fois, pour des raisons économiques et environnementales, le flow sheet utilisé dans la mine d’or de Kodieran est le processus par gravimétrie.

Comme quoi certains ne savent pas lire, ou ne retiennent que les mauvais arguments. D’ailleurs l’article précédemment cité concernant le cyanure ne s’appliquait qu’aux mines, en général. Pas à Wassoul’or spécifiquement. 

Hors ligne

 

#311 18/07/2012 10h11 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   70 

Abdelaziz a écrit :

Le jour où les speculateurs se rendront comptes de la "pépite" qu’est Pearl Gold, ils s’y mettront , et ne vous inquiétez pas on verra l’évolution de jour en jour …

Après des lignes d’une bouillie indigeste voici enfin le fond de votre pensée. Vous avez le droit d’avoir cette conviction, pas la peine de la noyer dans un flot de mots, c’est beaucoup plus clair comme cela.

Les arguments de Ratpack me paraissent factuels et ce n’est pas la peine d’ergoter sur les détails :
- en Afrique les projets miniers font du développement. Par exemple en RDC: Banro investit des sommes considérables dans le but d’améliorer les possibilités d’éducation en République Démocratique du Congo
- une mine est toujours polluante même si elle n’utilise pas de cyanure
- la loi malienne prévoit que l’état détienne 20% d’une mine. il ne s’agit donc pas d’un argument crédibilisant PG

Par contre, un point qui m’interpelle est l’appel lancé par M. DIALLO. Vu les moyens engagés pour ce tournage et le ton "présidentiel" je me demande si cela n’a pas été fait dans un but "politique". Et je ne suis pas sûr que le mélange des genres soit opportun. Mais ce n’est peut-être qu’un détail ou une mauvaise interprétation de ma part.

Pour soutenir PG je préfèrerai lire plus souvent des analyses comme celles d’Ibamba plutôt que voir relayer des calculs scabreux ou la recherche d’excuses alambiquées à tous les retards subis par la mine. Quand aux incantations du genre, "l’usine va être inaugurée, l’action va décoller" ou "le premier lingot a été coulé, nous allons tous être riches" ou encore "l’action va changer de bourse et remplir les nôtres" elle ne me paraissent pas avoir leur place ici. Par contre, personne n’a pu encore préciser quels droits éventuels Sodinaf détenait encore sur la mine…

Je rappelle aussi le conseil de base pour investir dans des compagnies minières juniors : diversification.

Conformité AMF : je détiens une petite ligne d’actions PEARL GOLD

Hors ligne

 

#312 20/07/2012 11h43 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

de retour d’un petit congé sans pc et sans internet (quel soulagement !!!)

l’apparition soudaine des ténors (plus de 20 en réputation) de ce site a au moins provoqué un sacré effet "pump" sur le nombre de post…

quelle avalanche en 10 jours à peine !!! je relierai tout cela quand j’aurai un peu de temps

beaucoup trop d’invectives de la part des deux camps (pro PG et ténors du site) mais peu d’avancées quant aux infos sur PG et Kodieran …

je me demande même si il n’y a pas un effet "MMPORG" de la part de certains ténors qui surveillent un peu trop leur côte…

à part l’initiateur jpctop que l’on peut raisonnablement soupçonner (sans l’accuser de mauvaises intentions) avoir fait de la pub pour PG, les 8 ou 9 détenteurs d’actions semblent plutôt avoir cherché à pallier le manque de communication de PG en venant chercher quelques infos/rumeurs
afin de se rassurer

Bien sur il y ceux qui peuvent suivre sans s’afficher mais ces 8 ou 9 actifs sur le forum avec leurs "supposées" 40 à 60 000 actions cumulées ne pèsent pas lourd face aux gros actionnaires que l’on peut raisonnablement penser (du fait de l’historique des systèmes de financement successifs) être majoritairement les pionniers du pari minier…

je note que le terme "factuel" prends un drôle de sens chez certains

" papparazzi" pourrait lire un peu moins vite l’info a/s de la cyanuration sur le site de PG. Il n’est pas dit que cela se passe sur la mine. Il ont apparemment fait  un copié/collé des méthodes utilisables sur une mine d’or en général pour "meubler" à titre de vulgarisation pour les non initiés…Kodieran semble n’utiliser que de la gravimétrie (donc eau et électricité) en récupérant plus de 80% (on attends les chiffres) de l’or contenu..

L’Afrique du Sud est certes loin du Mali mais penser que les "fous de dieu" pourraient prendre la main sur tout le pays ne me parait pas une option envisageable. Les élections Françaises sont terminée, cela commence à bouger… attendons les américaines…et l’algérie

@ OKAVONGO

J’ai vraiment eu la même impression et le terme "présidentiable" m’a un moment traversé l’esprit…

Revenons à du concret, je conseille à tous ceux qui s’intéresse à l’or de lire le résumé/présentation de l’excellente étude de MEG

Metals & Mining Research | SNL Metals & Mining
et comme il sera difficile d’avoir accès au texte sans s’abonner on peu aussi lire un commentaire de cette étude sur
http://www.goldcoinsgain.com/ounce-for- … de=preview

et pour les pollutions cyanures :
www.aria.developpement-durable.gouv.fr/ … _boues.pdf
www.ineris.fr/substances/fr/substance/getDocument/3063

L’utilisation du cyanure est techniquement facilement maîtrisable, mais comme dans toute activité humaine il est difficile d’atteindre le risque zéro (KCN se décompose  "plutot rapidement" naturellement et n’est pas bio accumulable (contrairement au mercure) mais il vaut mieux ne pas vivre à coté au moment des fuites et durant quelques mois…)

Quant au mercure les écolos qui rejettent la responsabilité totale sur les orpailleurs devraient se renseigner auprès des géologues/gîtologues : le mercure est un accompagnateur naturel de l’or dans la mise en place de beaucoup de gisements, et le simple fait de remuer des masses de terres dans l’environnement d’un gite aurifère (par exemple les terrassements d’une route ) suffisent à le disséminer plus rapidement que ne le fait l’érosion naturelle…

++

Hors ligne

 

#313 20/07/2012 16h05 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Bonjour Ibamba.
Quelles invectives de la part des PRO Pearl Gold ?? Peux tu les citer ? Merci.
En fait il n’y a qu’un pro dans le tas, puisque investisseur dans cette mine de Wassoul’or depuis février 2008 (relis mes posts).
Quant aux "ténors", apparemment, ils ne sont pas investis sur cette mine, et, le claironnent haut, et, fort ! Que font ils ici ? Pourquoi essaient ils de l’enfoncer, sous des arguments fallacieux : réputation de Monsieur Belkhayate, ou celle de Monsieur Alliou Boubacar Diallo ? Ou même sur les procédé d’exploitation du minerai.
Ne penses tu pas que malgré leurs "étoiles" ces généraux de la médisance pourraient d’abord se renseigner sur cette minière ? Personnellement j’ai invité, ici même, InvestisseurHeureux à me contacter, puisqu’il doit avoir mon mail, que j’ai communiqué lors de mon inscription. Il ne l’a pas fait !
C’est lui le patron de ce blog, puisque c’est lui qui donne les ordres d’affichage du nombre d’actions détenues !
Quant à JPCTOP, je suis loin de le soupçonner de forfaiture, comme tu t’y emploies.
Il n’a fait que parler de l’analyse de Deloitte, qui avait été faite lors de la mise sur le marché (17/12/2010) de Pearl Gold.
Tu retrouveras le même texte sur un post de "Le Combatif", qui est d’ailleurs mon ami depuis de nombreuses années, mais que j’ai chahuté, il est vrai sur un précédent post, et, de moi-même, sur un texte ultérieur.

Je peux te confirmer que j’ai bien le nombre d’actions que j’ai déclarées, même si ça me répugnait à le faire.

Hors ligne

 

#314 20/07/2012 23h39 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Mon cher Milou
(mon pére s’appelait milou, pour émile)

Je pensais que, à défaut de me compter parmi les pro PG, tu me comptais au moins parmi les pro ABD et surtout parmi les pro des gisements jumeaux Kalana/Kodieran….

Je pense quand même que tout le monde aura compris que je suis géologue d’exploration, je complète ici : 36 ans d’expérience, 4 continents, 25 pays dont 11 en Afrique (20 ans) spécialiste Or et Fer….plus de 20 gîtes d’or explorés et parfois cubés (petits)

J’ai lu mon premier rapport sur Kalana/Kodieran dans les années 1980 quand mes collègues et aînés G HOTTIN et JP BASSOT ont commenté les études des russes datant des années 60 à 70 …

J’ai essayé de faire prendre un permis sur Kodieran à ma Cie en 1990 je crois mais une obscure société américaine avait court-cicuité les approches légales…en allant directement à la présidence

Je suis donc investisseur "moral" bien avant toi….

Reconnais qu’invectives il y a eu, selon le tempérament de chacun, de chaque côté…

Sans vouloir arbitrer sur qui a ouvert les hostilités, je pense que la meilleure attitude était de ne pas répondre et de continuer (tant qu’IH ne nous censurera pas) à échanger nos maigres infos….pour pallier le peu qui nous parvient de la part de PG. Nous avons tous que l’exploration minière est une investissement à haut risque, inutile de nous le rabâcher…

Je ne critique d’ailleurs pas la stratégie de PG en matière de communication (ils savent ce qu’ils ont à faire car ils possèdent des paramètres et stratégies que nous ne pouvons maîtriser).

Je note quand même qu’ils ne poussent pas à la consommation contrairement à des Juniors Penny Stock qui nous saouleraient de press release sur les données d’exploration (cartes d’anomalies, logs de sondages, calculs de tonnages, résultats des tests d’orientation, etc) en les gonflant ou les maquillant éventuellement pour attirer les investisseurs boursiers…

Ils ne recherchent donc pas plus d’argent qu’il n’en avaient besoin pour construire l’usine…ceci est plutôt un point favorable démontrant que eux au moins ils y croient…

Le fait que Sodinaf/ Wassoulor se fasse livrer 5000 000 d’actions nouvelles PG contre livraison d’or à un prix fixé (avant le coup d’état) bien supérieur à la cotation du moment est aussi comme je l’ai déjà dit un signe de la très forte confiance de l’investisseur initial en sa mine…si le cours restait à son niveau actuel et si il livre vraiment la quantité fixée aux échéances annoncées il va perdre beaucoup (ou je n’ai rien compris ….) ;

C’est là que là que j’aimerai avoir l’avis des ténors si ils ne s’offusquent pas que je les charrie un peu avec ce terme, ils ont des compétences que nous n’avons pas dans ce domaine…


Etant un affreux réfractaire, je persiste à dire que publier un nombre d’actions ne sert à rien si nous ne pouvons en avoir la preuve mais je comprends très bien et j’admets que IH (chapeau encore pour ce site) soit tenu de le demander pour satisfaire " ses autorités de tutelles", (va-t-on dire), je respecte sa demande mais je ne m’y conformerai pas quitte à être banni.  J’ai quitté deux entreprises où j’étais très bien payé pour de semblables raisons…

Tiens, mon cher Milou pour me faire pardonner ma mauvaise présentation, et si tu ne l’as déjà fait va donc voir ta mine sur GoogleEarth en demandant à cet outil génial de te transporter à" Faboula yanfolila".

Bien que le satellite soit passé en décembre 2007, tu y verras à l’ouest du village de Faboula la piste avion, une grande digue au NW (800 m de long pour 80m de large mesuré avec l’outil google), la retenue d’eau de l’usine pilote (vert pastel) et le pilote à son coin SE, la future carrière déjà entamée pour les essais (entre ces 3 derniers points)….

Aussi probablement la cité "base vie" dans le coude de la route dans le village de faboula (apparemment déviée car elle devait passer initialement sur le site minier (on devine un tracé rectiligne ancien)

MAIS SURTOUT  si tu zoom à fond sur les flats (lits de riviéres en vert sombre) tu y verras des lignes parallèles (ce sont des lignes de puits très anciens d’orpailleurs distantes de 5 à 7m (outil de mesure google) peut être de l’époque Mansa Moussa. C’est ce qui m’avait impressionné dans les rapports de mes collégues et sur les photos aériennes de l’époque.  Cet or alluvionnaire "sort" bien de quelque part… et l’emplacement de la carrière semble idéal pour être ce quelque part…

Voilà un exemple de preuves indirectes, faciles à visualiser, par tout un chacun, et qui ne se prêtent à aucune manipulation….contrairement à des reportages photos ou video  que des esprits soupçonneux pourraient penser fabriqués de toute piéce…

Voila ce que PG aurait pu au moins mettre sur son site,  si il avait voulu en faire une promotion….

Ouh , J’arrête là, j’ai peur d’avoir créé un effet "pump" gigantesque !!!

Ah si, à 7 km au NE dans le flat du grand marigot vers la confluence du marigot descendant de Kodieran et le grand marigot NS on peut voir en zoomant une multitude de points blancs (milliers de puits actuels d’orpailleurs en lignes ou sans ordre) Traorela ??

Cordialement

Hors ligne

 

#315 21/07/2012 00h02 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   66 

Cher Ibamba, j’ai une petite question d’ordre technique pour ma culture personnelle sur l’extraction d’or. Vous serez peut être à même de me répondre.

Y-a-t-il une différence inhérente entre la gravimétrie et la cyanuration ? J’ai cru avoir lu que la cyanuration était plus efficace mais je n’ai pas trouvé d’autres sources pouvant me le confirmer.

Merci de votre réponse !

Hors ligne

 

#316 21/07/2012 00h23 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Merci Ibamba de me remonter les bretelles.
Je ne voulais pas t’offusquer, mais simplement me défendre de cette accusation d’invectiveur.
Je vois que tu es vraiment un PRO, et, pas seulement dans l’acceptation du "mot" PRO, en tant que partisan de qq’un, et, en l’occurence d’ABD. Non, en fait tu es un professionnel. J’en suis enchanté.
Effectivement je n’avais pas compris que tu étais géologue, et, je ne reviens pas sur tes spécialisations, ni sur ton ancienneté, en ce qui concerne Kodiéran. Ce n’est pas toujours très évident de deviner qq’un ! Je me souviens des analyses techniques de certains forumeurs de Boursorama sur Maurel et Prom, il y a qques années. Tout un chacun aurait pu s’imaginer que c’étaient de véritables ingénieurs du pétrole. Tous les forages étaient décrits dans le moindre détail, les qualités des trépans évaluées, etc….etc… j’en passe. Bref, un jour j’ai appris que le meilleur de tous était mitron chez PAUL. Comme quoi !
J’ai fait, comme toi, j’ai, bien entendu utilisé GoogleEarth. J’ai vu ! Mais évidemment pas tout ça ! Mais j’y retournerai, avec mon guide, que tu m’as si gentiment fourni.

En ce qui me concerne je suis issu de la marine marchande (capitaine au long-cours), j’ai terminé ma carrière en tant que pilote de port (24ans). Donc rien à voir.
Pour le reste de ton post, je suis entièrement d’accord avec toi : PG ne pousse pas à la consommation, en ce qui concerne l’info. Mais bon ! On fera avec. Et comme tu le notes :
Ils ne recherchent donc pas plus d’argent qu’il n’en avaient besoin pour construire l’usine…ceci est plutôt un point favorable démontrant que eux au moins ils y croient…
   

Petroma a l’air de bien marcher également pour ABD

http://www.info-matin.com/index.php/act … -a-petroma

Je m’appelle bien émile, comme s’appelait, aussi mon père (capitaine marine marchande) .

Bon Week End.

Hors ligne

 

#317 21/07/2012 10h41 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Cher Papparazzi

L’or a une densité de 19.3 quand il est pur. (50 litres pèsent une tonne). C’est rarement le cas dans la nature car il forme des alliages souvent avec ses colocataires dans le minerai et surtout sa fidèle amante l’argent avec qui il conçoit un fils, l’electrum tout en gardant largement la domination de ses gènes…ce fils reste cependant largement en overdensité au dessus de 17 et permet une récupération facile par cet énorme différentiel de densité d’avec les autres minéraux de sa gangue (quartz, amphiboles ,micas, etc. )

Quand la roche originelle saine est soumise à l’altération (chaleur, pluies, mouvement des nappes phréatiques surtout dans les pays à alternances saison séches/saisons humides mais aussi marées terrestres, acides humiques des plantes) l’or, étant très résistant, il reste dans sa roche qui, elle, fond litéralement par perte des minéraux solubles (amphiboles, fedspaths, micas, etc) dont certains éléments chimiques partent dans le circuit aquifère et le réseau hydro  alors que d’autres générent en se recombinant avec oxygéne et hydrogéne d’autres minéraux de types argileux.

Ainsi après qq centaines de milliers  à qq dizaines de millions d’années selon la stabilité tectonique et climatique des zones  concernées, la partie altérée superficielle qui peut quand elle est protégée par une carapace latéritique ou un fort couvert végétal avoir juqu’à 80 à 100 m d’épaisseur  représente en fait plusieurs centaines de  mètres d’épaissseur de roche saine originelle. Et notre ami l’or a donc pu y prospérer en persistant à rester là sans suivre les déserteurs. Ayant même une forte apathie pour ses semblables et quand les conditions sont favorables il réunit autour de qq grains physiques hérités de la roche saine tous les atomes d’or qui se balladent (il y a quand m^me un peu de dissolution) pour former des pépites qui peuvent atteindre des tailles gigantesques (record mondial de 235 kg). Il peut donc passer d’une teneur originelle inférieure à 1g/t à plus de 10g/t, surtout dans un horizon régi par la zone de battement de la nappe phréatique (cémentation) où les conditions physico chimiques sans cesse renouvelées (eau/oxygéne/ph) favorisent sa précipitation.

C’est cet horizon classiquement situé entre 6 et 12 m de profondeur qui est le plus riche et qui permet aux exploitants de ce type de gite de concentration superficielle d’amortir au plus vite leur investissement.  Je ne suis donc pas très inquiet sur le rendement de cette mine pour les 30 premiers mètres (c’est ce qu’on fait les majors sur les autres grandes mines maliennes Syama, Morila, Sadiola, Yatela (super production avec super teneurs les premières années)…

SEPARATION GRAVIMETRIQUE

Tout ceci pour dire que la plus ancienne méthode et la plus facile (pas toujours la moins polluante de par les masses de terres déplacées (cf les exploitations romaines "dantesques" des romains au Nord de l’espagne (Google earth : Las Medulas) est le lavage et la récupération en utilisant cet énorme différentiel de densité, les autres minéraux plafonnant à 3 environ.

A KODIERAN comme dans toutes les zones soumises à l’altération tropicale/équatoriale et protégées longtemps par une cuirasse latéritique ou par un fort couvert végétal, l’or se retrouve donc concentré par dame nature dans cette partie argilisée en teneurs dont l’exploitabilité économique varie en fonction des cours que l’homme lui accorde VS le coût pour l’extraire et les lois du marché.

or en terre : valeur = zero
or extrait = valeur du marché (la plus forte valeur ajoutée au monde)

reste à dépenser le moins possible pour l’extraire et en récupérer le maximum en polluant le minimum (équation très difficile à ajuster)

Cet or libéré de sa roche originelle mais de taille variable de qq microns à quelques mm le plus souvent (le cm existe) est facilement extractible de sa gangue désormais argileuse.

Il suffit d’adapter les centrifugeuses classiquement utilisées (Jig, Knelson, Falcon) et sutout éviter qu’elles ne se colmatent par les particules argileuses (rien de plus fin que de l’argile dans l’eau). L’idéal seraient que l’on puisse diviser le minerai argileux en quelques dizaine de classes granulométriques que l’on ferait passer dans des centrifugeuses adaptées à chacune de ces classes granulométriques et on récupérerait 100% de l’or physique.

CYANURATION

Une autre solution brutale mais dangereuse chimiquement est la dissolution totale de l’or par cyanuration en tas (on fait d’énormes piles que l’on arrose) ou en cuves où le minerai est malaxé.

Ce choix entre tas et cuves est conditionné par la maille de libération (donc de broyage, au cout variable suivant cette maille) et l’association ou non de l’or dans le réseau cristallin d’autres minéraux (pyrite le plus souvent)  plus ou moins réfractaires à la dissolution d’où broyage très fin et long malaxage et rajout de solution lixiviante quand ces réfractaires la rendent inopérante.

ensuite il faut reprécipiter l’or dissous depuis le jus où il s’est concentré.

Beaucoup plus complexe, long, dangereux et couteux (pas toujours : yanacocha au Pérou petit tour sur Google earth) une des plus grandes sinon la plus grande mine d’or au monde (entre 80 et 100 tonnes/an  doit avoir le cout d’extraction le plus faible au monde (entre 90 et 130 $/once de 1994 à 2005 au moment où je suivais), lixiviation en tas gigantesque sans aucun broyage..

N.B. cette mine découverte par les Français a été  perdue (honteusement préemptée) par l’imbécillité (au départ) de la clique socialiste française (nous avions 24%) qui pensait qu’il était inutile de perdre son temps à chercher et extraire les matières premières puisque l’on pouvait les acheter sur le LME puis par des erreurs (?) incroyables d’amateurisme par les liquidateurs de ce fleuron Français (voir les livres de Montaldo, Gawsewitch Maugein

Pour résumer

gravimétrie (eau + électricité +centrifugeuse) = récupération physique de particules d’or naturelle

lixiviation (eau + cyanure pour dissoudre + électricité + chimie pour reprécipiter = récupération chimique

En espérant avoir été clair….

PG pourrait me donner qq actions pour cet effort didactique smile smile

Cordialement

Hors ligne

 

#318 21/07/2012 11h22 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   66 

Merci beaucoup ! C’est bien plus clair que sur les autres liens que j’ai pu trouver.

Effectivement, les bassins de Yanacocha sont dantesques : http://en.wikipedia.org/wiki/File:Sammelbecken.jpg

Pourquoi choisir la cyanuration si celle-ci est plus coûteuse et dangereuse ? Les conditions sur le terrain peuvent l’imposer comme unique solution ?

D’ailleurs pour l’anecdote, Rat Pack n’est pas en allusion aux paparazzis mais à celle de Sinatra, Martin, Davies Jr.

Hors ligne

 

#319 21/07/2012 16h49 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

@Ibamba.

Merci pour ce cours magistral.

Hors ligne

 

#320 22/07/2012 09h21 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Bonjour

ok, je précise un peu,  tout en restant en langage de vulgarisation :

On peut schématiser les grands principes de traitement (gravimétrie, lixiviation, flottation, pyrométallurgie, magnétisation, etc.) qui exploitent les contrastes physiques ou chimiques de l’élément exploité d’avec ceux de sa gangue (les autres constituants de la roche) mais dans le détail à chaque mine il faut définir une chaine de  traitement optimal (flow sheet).

Les contrastes ou les différences de potentiel sont ce qui régissent toutes vies sur terre, tous nos principes….

Cela se fait d’abord en laboratoire sur des échantillons de petits volumes que l’on essaie d’être représentatifs des différents faciès que l’on va rencontrer. Un labo sérieux va essayer toutes les méthodes envisageables et définir les étapes de traitement qui vont permettre d’optimiser une méthode ou une autre.

Une fois arrêtée une méthode, on monte une usine pilote de petite taille sur site et on vérifie que ce flow-sheet est le bon. Il y a souvent des ajustements à faire…

Ce n’est qu’ensuite que l’on monte la véritable usine en essayant de l’optimiser techniquement et économiquement par des gains grâce au facteur d’échelle….

Apparemment ABD a suivi cette démarche en éliminant d’office la cyanuration (par principe "écologique"???)….(qui à mon sens n’est d’ailleurs pas nécessaire (la cyanuration, pas le principe) tant qu’ils seront en zone superficielle  altérée)

Mais il lui manquait apparemment 200M€ qu’il a d’abord recherché selon la presse auprès de BNP Paribas puis après le scandale que l’on sait,  il a du se résoudre à contre coeur (je pense) à solliciter les marchés boursiers (puisque selon selon Belkhayate dans l’énoncé des principes du fonds d’investissent Mansa Moussa,(pourvoyeur des premiers fonds d’exploration) ce système basé sur la spéculation n’est pas tout à fait en ligne avec les concepts de l’Islam)

Par contre quand ils seront en roche saine, ils n’auront pas beaucoup de mal à trouver la méthode optimale, il suffira de copier (en l’améliorant peut être, celle d’Avnel qui exploite la partie saine profonde de la mine jumelle de Kalana à partir de moins 100 mètres (mais là ce sera du sélectif, c.à.d. qu’il faudra ne traiter que les filonnets ou filon de quartz connus pour renfermer l’or). Le cout de production d’Avnel est de l’ordre de 1000$/t.

Le choix des méthodes dépends de la taille et de la situation de l’or dans le minerai, de la nature de ce minerai et la présence ou non de minéraux perturbateurs (physiques ou chimiques) des méthodes employées

Petit rappel : L’or est un élément dit natif…on, entend par là rarement combiné avec d’autres éléments chimiques et donc très souvent à l’état pur ou avec un peu d’argent lui aussi "natif" (le sel de table est la combinaison de Na et Cl, l’eau qui est le minéral (liquide mais minéral quand même) le plus rentable à exploiter est la combinaison H et O. L’or c’est Au seulement

Si l’or en tant qu’élément physique (points, paillettes, pépites) est sous forme totalement libre (et non enfermé dans une "coque dure" (cristal ou agrégat induré, elle même pouvant être à l’intérieur d’une masse plus ou moins argilisée (cas de kodieran partie superficielle)….dans ce cas avec de l’eau et une agitation adaptée on transforme la masse argilisée en boue et on la fait passer dans des "centrifugeuses" qui extraient l’or et rejettent la boue (cas le plus simple). Avec l’or peuvent rester si ils existent des minéraux dits lourds, de densités 5 à 9 (magnétite, hématite, ilménite, etc.) mais souvent en faible pourcentage qu’il faudra extraire (magnétisme pour certains) puis lors de la fusion pour les récalcitrants qui ne veulent pas quitter l’or.

Si l’or est en "liberté surveillée" dans une coque dure (cristal de quartz ou boulette de latérite par exemple) le tout dans une masse argileuse le seul lavage malaxage ne permettra pas de l’extraire d’un seul coup.  Une fois enlevé le bracelet électronique  (pardon… la masse argileuse), resteront des particules dures qu’il faudra donc broyer à une finesse suffisante pour le sortir de son piège. Cette finesse de broyage devra être adaptée à la taille des particules d’or. L’énergie nécessaire au broyage sera proportionnelle à la finesse nécessaire et à la dureté des objets à broyer (donc plus ou  moins couteuse). Ensuite il faut à nouveau faire passer le "broyat" dans la lessiveuse centrifugeuse.

Kodieran cumule forcément ces deux présentations du fait qu’il se situe en zone latéritisée. Il doit donc y avoir une dérivation dans la chaine de traitement pour envoyer ces éléments grossiers se faire broyer avant de revenir dans le circuit)

Parfois en roche massive mais peu indurée, il n’est pas nécessaire de broyer, le foudroyage (dynamitage) et/ou l’extraction mécanique par engins suffit à réduire directement le minerai en morceaux suffisamment fins (Yanacocha). Il suffit de faire des tas que l’on arrose par une solution cyanurée pour dissoudre l’or, même celui qui peut être à l’intérieur de morceaux de roche centimétrique  si celle-ci est poreuse et permet à la solution dissolvante d’atteindre ces particules d’or (Yanacocha)

Si l’or est libre mais dans une coque dure (cristal ou agrégats induré) elle même enfermée dans une roche saine, massive et dure il faudra broyer toute la masse à une finesse permettant son extraction (maille de libération) la poudre résultante étant traitée par divers procédés possibles (voir au début de ce texte) choix conditionné le plus souvent par la nature d’autres minéraux de la roche qui peuvent perturber plus ou moins l’une ou l’autre méthode.

Si il est prisonnier sous forme ultrafine (quelques microns) à l’intérieur de certains cristaux totalement imperméables, difficilement ou peu solubles par le cyanure,(et même pouvant lui faire perdre ses capacités de dissolution, souvent des sulfures) il faudra alors les rendre perméables et inoffensif chimiquement par grillage par exemple….

Le choix des méthodes est donc à la fois technique, économique et environnemental…les économies d’échelle entrent aussi en compte.

Il est bien évident que la taille (15 x 3 km) d’un gisement comme Yanacocha, (la perméabilité naturelle du minerai, sa friabilité et la possibilité de faire des tas gigantesques, l’absence de minéraux réfractaires qui ne diminuent pas la force de dissolution de la solution cyanurée n’auront pas le même cout/tonne traitée qu’un petit gisement (exemple "Changement" en Guyane Française)

Les normes environnementales et l’exposition médiatique des majors sur leur grandes installations leur imposent (bien heureusement) des couts de sécurisation et de réhabilitation que n’auront pas les orpailleurs vietnamiens ou chinois que j’ai vu créer des centaines de petites piscines de 6x4 m ou ils arrosent à la main (sans aucune protection) avec des seaux de solution cyanurée leur poudre broyée et rejettent tout dans la nature sans aucun traitement de neutralisation.

En conclusion on ne peut généraliser le cout d’une méthode. Il faut optimiser une chaîne de traitement (flow-sheet) en fonction de plusieurs paramètres (techniques, économiques, environnementaux) répondant à la diversité de la présentation des minerais exploités. 

Merci de cette occasion de me "forcer" à vulgariser, ce que j’ai souvent à faire devant des politiques ou des investisseurs profanes. Je me resservirai de ce petit texte…très bientôt dans un certain ministère.


Ah oui la France continue ces conneries…


après avoir bradé Neves Corvo (Brgm) a plus grande mine de métaux de base d’europe,
perdu Yanacocha (Brgm) la plus grande et la plus économique mine d’or au monde,
racheté à prix d’or : 2 milliards d’euros (AREVA) 3 permis à la junior sulfureuse URAMIN qui n’avait rien fait de performant dessus et valait tout au plus 100 M€ (Canada implantée à Joburg Afrique du Sud) dont un des anciens permis de COGEMA (Bakouma en RCA) et les avoir tous délaissés car inexploitables…

La semaine dernière Areva vient de brader sa filiale aurifère performante La Mancha à un milliardaire égyptien  au moment où ses mines du Soudan sont en passe de devenir un joyaux mondial et ou Ity en Cote d’Ivoire pourrait devenir une monstruosité…

Que va faire le milliardaire égyptien ? tout découper et vendre ?

Acheter du Soudan ou de l’Ity à travers son propriétaire est à mon avis une bonne affaire…

Quel succession de scandale……honte sur nos politiciens….

Cordialement

Hors ligne

 

#321 22/07/2012 09h31 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

@ IH

J’espère que ces deux derniers textes envahissants, bien loin des sujets et de l’objet de votre site ne vous gêneront pas trop….

Cordialement

Hors ligne

 

#322 22/07/2012 13h35 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   66 

Merci infiniment pour vos explications passionnantes et extrêmement pédagogiques de techniques aussi complexes !

Hors ligne

 

#323 22/07/2012 19h39 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

@ Ibamba.
Personnellement j’en redemande. Je renouvelle mes remerciements.
Je suis navré pour La Mancha, qui avait été si bien présentée lors du "jour de l’OR" du 16 septembre 2011. Journée organisée par AGORA.

Hors ligne

 

#324 24/07/2012 16h34 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

à l’attention de Ibamba : La Mancha.

Or : L’or du Soudan attire les investisseurs | Zone bourse

Et pourtant, Dieu sait si on nous avait assuré que cette minière resterait au sein de La Mancha lors de la "journée de l’or", l’an dernier !

Hors ligne

 

#325 25/07/2012 17h04 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Bonjour milou

Oui les "journaleux" de tous sites se copient à l’infini des infos parcellaires sans bien souvent maitriser la moindre notion minière…. difficile même quand on est du milieu de se faire une idée si l’on a pas des contacts privilégiés…. mais alors les divulguer s’apparenterait à du délit d’initié (s’apparenterait car il faudrait pour prétendre diffuser la bonne info, (un)que l’on soit absolument partie prenante dans les études, et (deux) que notre parole soit prise au sérieux par une certaine notoriété reconnue dans le monde minier)

Si la France avait su garder Pechiney, Arcelor, Charbonnages, etc…les actifs ou participation du Brgm (Yanacocha, Neves Corvo, Taiba, et j’en passe) avec Eramet, Total et Areva on aurait pu créer une major diversifiée de la taille de BHP, RIO TINTO ou ANGLO….

J’ai parcouru le site Agora, le langage de "camelot" utilisé ne fait pas sérieux….

J’espère que ce ne sont pas mes deux dernier posts qui ont fait grimpé l’action PG….


@ propos des participations des états (tendances)


Les majors (Rio et Freeport) ont des soucis avec leurs pays "hôtes" :

Après la Mongolie qui voulait 50% d’Oyu Tolgoi , mine en construction (réserves/ressources de 80 milliards de livres de cuivre et 1500 t d’or.) et a finalement obtenu 34%. Depuis une nouvelle loi a été promulguée les étrangers ne pourront plus acquérir plus de 49 % des parts.

Voici l’indonésie qui veut augmenter à 51% (et selon une nouvelle loi pour toutes mines après 10 ans d’exploitation)  sa part dans Grasberg (première production  mondiale pour l’or et 2° pour le cuivre) Freeport détient 67% Rio 13%
Indonesia ’requests’ 51% of Grasberg, Freeport agrees to 9.3% ’at the moment’. What happens next? | MINING.com

Il s’agit bien sur de mines monstrueuses, mais dans l’avenir les états ne se contenteront plus de 20%

Cordialement

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech