Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+1]    #1 14/04/2014 23h17

Membre
Réputation :   5  

Bonjour,

Certains critiquent ces pièces sous prétexte que la valeur du métal contenu est inférieur à la valeur faciale de la pièce…
C’est vrai, mais que dire alors d’un billet qui a une valeur réelle nulle en dehors de sa valeur faciale…?
En quoi acheter ce genre de pièces serait une bétise? En effet au pire l’investissement ne prendra pas de valeur mais en aucun cas il ne peut en perdre tant que les pièces ont cours…

Pour information, les pièces vont de 10€ à 5.000€

Mots-clés : pièces;valeur faciale; monnaie de paris

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 15/05/2016 21h44

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

ojal a écrit :

Bonjour,

Certains critiquent ces pièces sous prétexte que la valeur du métal contenu est inférieur à la valeur faciale de la pièce…
C’est vrai, mais que dire alors d’un billet qui a une valeur réelle nulle en dehors de sa valeur faciale…?
En quoi acheter ce genre de pièces serait une bétise? En effet au pire l’investissement ne prendra pas de valeur mais en aucun cas il ne peut en perdre tant que les pièces ont cours…

Pour information, les pièces vont de 10€ à 5.000€

Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi ce que dit ojal n’est pas viable ?

Faut-il acheter la nouvelle pièce de 1.000 euros en or ?, Actualité/Analyse Passion

Pour moi il est bien plus intéressant de disposer de liquidités sous cette forme , plutôt que sur un compte courant ou en billets .

Par exemple : de 2004 à 2012 soit 8 ans, le cours de l’or a quadruplé :
Cours de l’or en Euro (EUR) et graphique historique | GoldBroker.fr
Pièce 100 Euros Or UEFA Euro 2016 - Monnaie de Paris

Si l’on imagine un scénario équivalent pour les années à venir :

J’achète aujourd’hui une pièce de 100 euros(sans frais de transport) avec 1.8 grammes d’or donc au cours actuel 64.8 euros d’or .
8 ans plus tard elle vaut 4 x 64.8 euros (comme de 2004  à 2012) soit 259 euros ! Ou plus de 12% de rendement annuel ![ brut d’inflation.
Pas mal pour un placement sans risque..

2ieme scénario :

L’or s’écroule et ma pièce garde sa valeur faciale : 0% de rendement brut d’inflation .

Dernière modification par vbvaleur (15/05/2016 23h08)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 15/05/2016 22h13

Membre
Réputation :   54  

Concretement quand on achete la dernière pièce de 1000 euros, on a en fait l’équivalent de de 724 euros en or.

Il faut donc esperer une hausse de 39% du cours de l’or pour arriver à une pièce à 1000 euros.

Investir dans ces pièces n’est donc pas un investissement risqué, mais un investissement qui a peu de chance de mener à un gain qui en vaut la peine.

Sans oublier que beaucoup rencontrent des difficultés à donner ces pièces à leur banque et qu’il faut attendre plusieurs semaines pour être crédité sur son compte.

Laisser son argent sur un livret A rapporte plus.

J’ai acheté quelques pièces de 200 euros OR à l’époque. Quelques mois plus tard le cours de l’or s’effondrait. Je ne peux donc pas dire que c’est un mauvais placement puisque ça m’a permis de ne pas avoir de perte alors que les quelques Napoleon de l’époque ont perdu en valeur.

Acheter ces pièces permet avoir une double protection : - contre la baisse de l’or, et avoir de l’or sur soi en cas d’"apocalypse financier". Par contre faire des gains me semble un doux rêve.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 15/05/2016 22h25

Banni
Réputation :   286  

1000€ est un plancher tant que la pièce a cours : lorsque cela ne sera plus le cas, elle vaudra ce que vaut son poids d’or, éventuellement majoré d’une prime.

S’agissant de la pièce dont il est question dans l’article, la Monnaie de Paris la vend avec une énorme prime de 60%, largement supérieure à la prime du "jaunet" : à ce niveau de prime, il y a de quoi rémunérer royalement les ouvriers qui la fabriquent et verser un bon dividende à l’Etat. On est ici dans un cas d’école de seigneuriage féodal : l’Etat est en position de monopole pour battre monnaie comme vassal de la BCE ; il en use pour maximiser son profit.

Reste en effet un avantage de taille par rapport au "jaunet" : le parachute de la valeur faciale. Si les cours de l’or s’écroulent, il sera toujours possible de rapporter sa pièce à la Banque de France tant qu’elle a cours et de récupérer 1000€ ; une autre variante consistera à aller régler sa baguette chez le boulanger et de se faire rendre 999,05€….tout cela tant que la pièce a cours, ce qui ne sera pas éternel.

Il est donc en effet plus intéressant de détenir ces pièces plutôt que des billets : cela permet de spéculer sur une hausse de l’or sans prendre le moindre risque en capital pendant la durée de validité de la pièce. Aux cours actuels, il y a pour 720€ d’or dans la pièce de 1000€ ; il faudrait donc que le métal jaune progresse d’environ 50% pour que la spéculation soit gagnante.

En revanche, j’ignore quelle est la durée de validité de cette fameuse pièce de 1000€.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 16/05/2016 09h48

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   743  

La dernière démonétisation date de 1980 et concerne les pièces en argent (50 & 10 Francs Hercule, 5 Francs Semeuse). Le décret daté du 15 février 1980 pour une démonétisation le 19 février 1980, soit 4 jours plus tard… mieux valait ne pas être au ski…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 17/05/2016 00h01

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   2059  

Sur les pièces euros or et argent de la monnaie de Paris, il faut analyser froidement quel type d’investissement c’est :
1) il y a un "capital garanti", c’est la valeur faciale. On peut aussi parler d’"effet cliquet", parce qu’il y a une valeur (= la valeur faciale) sous laquelle elle ne peut pas descendre.
2) il y a des frais d’entrée : souvent, c’est acheté à distance sur le site de la monnaie de Paris, avec des frais de port. Par exemple, la 100 € or (qui était la plus intéressante) revenait à 105 ou 108 € livrée (je ne me rappelle plus exactement).
3) il y a 2 effets qui peuvent faire monter la valeur de revente de la pièce : la hausse de valeur du sous-jacent (le métal précieux dont elle est composée) ; la hausse de la valeur de collection.
4) il y a une relative difficulté à sortir de cet investissement, il est donc assez illiquide. Les commerçants et les particuliers ne les acceptent pas, en général. Les banques sont censées les accepter en versement sur le compte courant ; dans les faits, elles font tout pour l’éviter. Et la BDF ne les reprend qu’à Paris 6e.

Donc, voilà le placement : effet capital garanti ou cliquet ; frais d’entrée ; possibilité de hausse par la montée du sous-jacent ; ou par la montée de la demande numismatique.

La montée en suivant le sous-jacent est handicapée par deux phénomènes :
- le fait qu’on part de bas (dans le meilleur des cas, la valeur métal ne représente que 60 % de la valeur faciale ; il faut donc 67 % de hausse pour que la valeur métal atteigne la valeur faciale). Les pièces en argent, c’est bien pire ; souvent la valeur métal n’est que de l’ordre de 33 % de la faciale, donc il faut un sous-jacent qui augmente de 200 % avant qu’elles commencent à prendre de la valeur.
- le fait que les gens ne le perçoivent pas ou très peu comme une forme d’investissement métal. En 2011 et 2012, l’engouement et la forte demande portaient sur les naps, les lingotins etc. Ces pièces euros or et argent étaient à la traîne.

La valeur collection, elle, est très faible. Les pièces argent sont trop nombreuses et peu intéressantes. Les pièces en or ont un peu de prime numismatique, variable d’une pièce à l’autre (voire notamment les ventes réussies sur ebay… sans oublier que le vendeur touche 7 à 10 % de moins que le prix indiqué).

Concrètement, entre 2007 et 2012, la 100 € or a vu sa valeur augmenter de 50 % environ pendant que le nap faisait x3 environ.

En fait, si au lieu de mettre X € en pièces euros or, on mettait X/2 en billets euros (ou compte courant ou livret A, c’est presque pareil), et X/2 en napoleons, on aurait quasiment le même effet. La première partie ferait l’effet "protection du capital" et la seconde l’effet de suivi du sous-jacent.

Franchement, il vaut mieux mettre ses sous sur les placements qui nous paraissent adéquats et qui rapportent quelque chose. Et, si on a envie de prendre un ticket pour la spéculation sur l’or et l’argent, on prend des vraies pièces en or et en argent, payées au spot ou à peine au-dessus, mais pas les trucs de la monnaie de paris. Dans ce cas, l’effet de protection du capital, il vient du fait qu’on ne met pas tout son patrimoine dessus, seulement quelques %. Par exemple, si j’ai 5 % de mon capital en or, ça ne me fait rien qu’il perde la moitié de sa valeur. Parce que dans le même temps, j’ai mes autres placements qui augmentent ou stagnent, et qui rapportent, en moyenne. Mon effet de protection du capital vient donc du pourcentage faible que j’y consacre.

A propos de démonétisation :
- Ca me fait rire qu’on parle du risque qu’elles soient démonétisées. Il faudrait d’abord qu’elles aient été monétisées ! Ma banque ne les reprend que sous la menace ; sinon c’est la BDF à Paris (600 km) ; et tout le reste du monde les refuse en paiement : ça ne correspond pas à la définition d’une monnaie.
- dire que la dernière démonétisation concerne les pièces de 10 et 50 F argent : euh, vous avez déjà oublié le passage à l’euro ? D’après les calculs de l’Etat, ce sont 526 millions d’euros (soit quand même 3,45 millards de francs) qui n’ont pas été échangés avant la date limite d’échange. Ca fait des dizaines de milliers de personnes spoliées, à des degrés divers et variés. J’ai vu de mes yeux une liasse de billets de 200 F que le grand-père avait cru malin de stocker et qui n’ont été retrouvés qu’après la date limite d’échange : c’était devenu un paquet de papier sans valeur.

Pour les 10 et 50F argent : la démonétisation n’a fait de peine à personne, parce qu’elles ne circulaient plus à leur valeur faciale, parce que leur valeur-métal était bien supérieur à leur valeur faciale. Personne n’avait envie d’échanger une 50 F Hercule contre 50 francs alors qu’elle valait bien plus.

Pareil pour les francs-or, d’ailleurs : quand ils ont été démonétisés, personne n’a dit : "ah zut, je ne pourrais pas changer mon 20 F nap contre un beau billet de 20 francs". Ils étaient déjà thésaurisés et ne circulaient  plus à leur valeur faciale depuis longtemps, parce qu’ils valaient plus cher que leur valeur faciale.

Pour résumer sur les pièces de la monnaie de paris, je pense que c’est vraiment un placement à éviter, pour toutes les raisons qui ont été données avant moi (que je partage pleinement), et quelques-unes que j’ai rajoutées. Et si, malgré tout ce qui a été exposé ici (et ailleurs sur d’autres forums !), quelqu’un trouve que c’est un bon investissement et veut y placer toutes ses économies : grand bien lui fasse ! Tout le monde ici est majeur et vacciné.

Dernière modification par Bernard2K (17/05/2016 00h38)


Qui sait de quoi le futur sera fait ?

En ligne En ligne

 

[+3 / -1]    #7 17/05/2016 11h25

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   543  

@stokes

Voici bien ce qui dépeint le quotidien d’un casse-pieds (pour ne pas évoquer un élément plus central) que chacun voudrait éviter de croiser…

Pensez à prendre en photo et nous donner le nom des commerçants qui vous enverrons paître afin que nous les félicitions et de même le commissariat ou avocat auprès de qui vous souhaiteriez faire valoir votre droit avec le code pénal sous le bras.

J’espère que vous nous relaterez avec précisions les démarches que vous allez entreprendre dans ce sens avec les différents frais afférents.

Franchement vous continuez à être la caricature de vous-même et continuez à singer le personnage que vous vous êtes construit pour tenter d’épater la galerie et jouer le trouble-fête…


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #8 01/09/2016 19h45

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   478  

J’ai rendu mes pièces monnaie de Paris à valeur faciale ce jour à la BdF

Raspail est fermé définitivement
Coordonnées où il faut se rendre :

Caisse de PARIS
39 rue Croix des Petits-Champs
75001 PARIS
Horaires d’ouverture : de la caisse : de 9h00 à 12h00 et de 13h15 à 15h30
Téléphone : 01 42 92 58 75
Uniquement pour les opérations sur billets et reprises de pièces de collection

Il faut amener CNI et RiB. J’ai amené factures mais pas besoin.

Pour les 1000/5000 euros, il y a une expertise et on est payé par virement environ 1mois après d’aprés le caissier

Pour les autres, argent et or jusquà 500e, on peut être payé directement en cash à la caisse. Amusant, il n’avait pas assez de cash à la caisse de la BdF cet AM! J’ai choisi virement sous 1 semaine environ

Il faut prendre rdv au dela de 50 pièces apparement

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #9 26/09/2016 14h55

Membre
Réputation :   19  

Bonjour je me permets de répondre car je suis amateur de numismatique et j’ai déjà acheté quelque pièces à la Monnaie de Paris. Avant de vous aventurer sur ce terrain, il y à plusieurs choses à savoir :

1 : La MDP (Monnaie de Paris) entretient plus ou moins volontairement une ambiguité sur la catégorie de ses pièces. La plupart des numismates considèrent les pièces de la MDP comme des « monnaie-médaille » leur donnant ainsi une caractéristique particulière.
Il faut savoir que certaines pièces sont en théorie protégées par l’état au niveau de leur valeur faciale mais que dans la réalité, la plupart (pour ne pas dire tous) des commerçants, des banques et des bureaux de poste refuseront de les reprendre.

Il n’y a qu’un endroit ou vous pouvez remettre ces pièces à savoir au guichet de la banque de France à Paris. Mais attention, toutes les pièces ne peuvent pas être reprises. C’est là qu’intervient l’ambiguité considérée par les numismates comme une arnaque légale, c’est que certaines pièces sont présentées comme ayant une valeur faciale protégée alors que la banque de France les considérera comme des objets de collection et les refusera.

2 : Les pièces et médailles de la MDP sont très peu liquides (beaucoup moins que les pièces Grec ou Romaines) donc vous aurez d’énormes difficultés à les revendre.

3 : Les frais de vente vont absorber la plupart du temp la plus-value réalisé (s’il y a plus-value).

4 : Pour comprendre le principe de la valeur issue de la rareté des pièces de la MDP il faut considérer deux choses : premièrement attribuer plus d’importance à la rareté de la classe d’objet qu’à la rareté de l’objet lui-même. C’est pour cette raison que vous trouverez des pièces Romaines à 200$ alors qu’il y a moins d’une centaine de pièces identiques dans le monde, simplement car il y a un très grand nombre de catégories similaires. Par exemple les catégories de pièces à l’effigie de Jules César. Le problème est que la MDP propose un très grand nombre de catégories, ce qui tend à diluer la rareté de leurs pièces. De plus il ne faut pas se limiter à la rareté d’une pièce mais considérer la demande. Une pièce moins rare mais plus demandée se vendra plus vite et plus chère qu’une pièce plus rare que personne ne veut acheter.

5 : Il y a une prime positive énorme sur les pièces de la MDP, parfois supérieur à 200 % par rapport à leur valeur métal.

Pour conclure, les pièces de la MDP n’ont pas de valeur numismatique, ne sont pas réellement protégées par leur valeur faciales et ont une valeur métal très inférieure à leur prix. Il s’agit donc d’un achat plaisir.

Si vous souhaitez protéger une partie de votre épargne je vous conseille de vous orienter vers les pièces boursables en or et argent car elle sont très liquides, ont une prime faible (de 3 à 10%) et sont reprises par de nombreux comptoirs de change.

Bien à vous

Dernière modification par vschmitt (26/09/2016 15h01)


Editor in automated trading system my free e-book : 7 Pillars - mon livre : Avantage

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 27/09/2016 00h57

Membre
Réputation :   54  

Ojal,

toutes les pièces ayant une valeur faciale ont cours légal et valent donc bien leur valeur faciale.

Après le chemin peut être semé d’embûches lorsqu’on n’habite pas Paris. Possible, je n’ai jamais essayé.

Mais la banque de France à Paris reprends les pièces.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #11 27/09/2016 07h38

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   2059  

JBeurer a écrit :

toutes les pièces ayant une valeur faciale ont cours légal et valent donc bien leur valeur faciale.

Oui.

Tout est là sous l’intitulé pièces de collection :
Page de recherche | Banque de France

Le principe est que les pièces de collection en euros ont cours légal "dans leur pays d’origine".

Dans les faits, les commerçants ne les prennent pas, et il faut donc les verser à son compte à la banque si l’on veut récupérer des euros "normaux".

La banque n’a pas le droit de ne reprendre que les pièces en or comme le relate Romain36. En revanche, l’expérience décrite par certains, c’est qu’il peut s’écouler du temps entre le dépôt des pièces et le crédit sur le compte car les pièces sont envoyées à la Banque de France pour expertise.

Notez bien "[les particuliers] peuvent également les présenter à leur banque pour un versement en compte." Ca veut dire que les banques n’ont pas le choix de les reprendre ou non. Si votre banque est récalcitrante à les recevoir en dépôt, vous pouvez citer l’article R 642-3 du code pénal qui interdit de refuser des pièces et billets ayant cours légal, parler d’un dépôt de plainte et aussi d’écrire aux journaux locaux et nationaux ce qui devrait faire une bonne pub à cette banque. Vous verrez que ce problème de reprise devrait être rapidement résolu. Code pénal - Article R642-3 | Legifrance

La majorité des gens n’habitant pas à Paris, c’est cette reprise en dépôt sur son compte dans sa banque qui est la solution, et non pas la BDF à Paris 1er !

Après, en pratique, l’intérêt de déposer les pièces dépend évidemment du trio prix payé/valeur faciale/valeur de revente.
- si on a payé 450 € une pièce en or marquée 50 €, on ne va pas la faire reprendre 50 € à sa banque. Même si elle n’est pas très demandée en collection, c’est bien le diable si on n’arrive pas à la vendre au moins 350 ou 400 €. Donc on perd un peu d’argent mais on ne va pas la brader à 50 €.
- par contre, pour celles qui sont vendues à la valeur faciale, la reprise bancaire est plus intéressante. Si on a payé 50 € une pièce marquée 50 €, et qu’on peut la vendre 53 € sur ebay qui prend 10 % de frais, on a meilleur compte à la déposer à la banque.

Sur les pièces de collection de la Monnaie de Paris : on peut voir sur les rapports d’activité de la Monnaie de Paris le nombre de tirage réellement réalisé, par pièce. Souvent il n’atteint pas le tirage maximum prévu initialement, pourtant bas. Par exemple 2566 pièces tirées sur 5000 prévues. Ca veut dire que même quand elles sortent, toutes neuves avec l’attrait de la nouveauté, même soutenues par la puissance marketing de certains revendeurs, ces pièces ne se vendent même pas au tirage prévu. L’offre excède déjà la demande. Évidemment, leur valeur future est mal partie si elles se vendent mal dès le début.

Dernière modification par Bernard2K (27/09/2016 09h55)


Qui sait de quoi le futur sera fait ?

En ligne En ligne

 

[+1]    #12 10/11/2018 20h08

Membre
Réputation :   48  

Pourquoi ne pas avoir donné le lien? (cf la case cochée "En cas de copier-coller depuis Internet, j’ai cité ma source et utilisé les balises")
Note d’information Banque de France Mars 2017 titrée "Les billets et les pièces en euros : les connaître, les utiliser"

Vous auriez également pu citer:

La BDF a écrit :

Pour la France, la plupart de ces règles étaient déjà applicables aux billets et aux pièces en francs. Elles sont presque toutes regroupées dans le Code monétaire et financier.
La protection du cours légal est assurée par l’article R642‑3 du Code pénal : « Le fait de refuser de recevoir des pièces de monnaie ou des billets de banque ayant cours légal en France selon la valeur pour laquelle ils ont cours est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 2e classe. ».

Morphey a écrit :

Elles n’ont pas vocation à être utilisées comme moyen de paiement.
=> "Non Monsieur, je ne vous rend pas la monnaie sur une pièce 5000€ BE, même si vous me menacer de poursuite judiciaire ou de me traiter de con".

Vous confondez ici l’utilisation comme moyen de paiement et le rendu de monnaie, est-ce bien involontaire?

Par ailleurs et pour rappel La Banque Postale a repris sans aucune difficultés mes pièces en argent de 10€ mais pas par incompétence comme vous en avez l’a priori…

Je vous invite à relire le sujet Mission, Vision, Valeurs et Charte des Investisseurs Heureux
2. Des rumeurs, vous ne propagerez
4. Concis et factuel, vous serez
5. D’humour douteux et autres condescendances, vous vous abstiendrez


Buy N' Hodler

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur