Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 01/02/2013 23h52

Membre (2012)
Réputation :   6  

Bonsoir à tous,

La question est dans le titre.

Imaginons que vous souhaitez acquérir une société et que celle si propose deux types d’actions  une actions A avec  droit de vote  et  une actions B sans droit de vote.

=> si l’action B est mettons, 5 fois moins cher, seriez vous tentez par ce type d’actions ?

(Mon point de vue est que cela peu être intéressant pour des actions qui versent des dividendes.
Cependant pour des actions qui retiennent les bénéfices, je me demande si l’action B n’as pas une valeur proche de 0.)

Dernière modification par Nicolas222 (01/02/2013 23h52)

Mots-clés : actionnariat, actions préférentielles, droit de vote

Hors ligne Hors ligne

 

#2 02/02/2013 00h53

Membre (2012)
Réputation :   33  

Bonjour Nicolas,

En règle générale, et en tant que minoritaire (j’imagine que c’est le cas), le droit de vote d’une action a peu de valeur pour vous et donc il est intéressant de prendre l’action la moins chère (le dividende n’a rien à voir là-dedans, il est identique pour chaque action).

Néanmoins il existe des cas particuliers où une bataille s’installe entre 2 gros actionnaires pour prendre le contrôle du groupe et le droit de vote est alors extrêmement important pour eux. Les actions ayant un droit de vote (éventuellement double) peuvent alors prendre une grande valeur déconnectée de la valeur économique de cette même action (lorsque détenir 0,1% de plus que l’adversaire peut faire la différence).

Donc si vous êtes un petit porteur qui ne compte pas voter aux assemblées et que l’hypothèse d’une bataille de prise de contrôle est peu probable (présence d’un actionnaire largement majoritaire par exemple), autant prendre la moins chère. A prix équivalent, cela ne fait pas de mal d’avoir un droit de vote en bonus.

En espérant avoir été clair.

Cordialement,

Hors ligne Hors ligne

 

#3 02/02/2013 18h31

Membre (2012)
Réputation :   6  

Bonjour alpha,

Je comprend tout à fait ton point de vue.

Cependant, je ne suis pas de cet avis ( même si je n’ai aucune certitude ) : pour moi la question ne réside pas dans le fait de savoir si on va utiliser ou non le droit de vote. Je pense qu’une action sans droit de vote n’as pas grande valeur parce-qu’elle ne correspond pas à la définition que je me fait d’une action; Je pense que une action sans droit de vote ne correspond pas à l’état de co-propriétaire qu’est sensé représenté l’actionnaire.

Selon le même résonnement, je suis très réticent à investir dans des entreprises dans lesquelles certains privilégiés possède des actions avec 2, 5 ou 10 droits de vote par actions.

Je serait heureux d’entendre des idées contraires et argumentées.

Cordialement,

Hors ligne Hors ligne

 

#4 02/02/2013 19h21

Modérateur (2010)
Top 10 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2604  

Avec une action sans droit de vote, on a quand même droit au dividendes (et une action à 1$ peut un jour distribuer plusieurs $ de dividende chaque année) et à sa part de l’actif en cas de dissolution de la société (ou de remboursement d’une partie du capital), donc on est vraiment "propriétaire"…

En cas d’OPA, les actions sans droit de vote risquent de valoir beaucoup moins que celles avec, mais celui qui lance l’OPA ne pourra quand même pas complètement spolier les détenteurs d’actions sans droit de vote.

Les actions avec plusieurs droits de vote n’en bénéficient bien souvent que temporairement (une fois détenues 2 ou 5 ans au nominatif par exemple), et il ne me semble pas du tout illégitime qu’un investisseur présent dans la durée ait plus de droits de vote qu’un autre qui va rester dans la société seulement pendant quelques jours (et qui se contrefiche du devenir à long terme de la dite société). Ca me semble même largement dans l’intérêt de la société (que les actionnaires "de passage" aient moins de droits de vote). Je considère ça comme positif au niveau de la gouvernance de la société, et ça m’incite plutôt à investir dans des sociétés avec droits de vote multiple en cas de détention à long terme d’actions.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 02/02/2013 19h34

Membre (2011)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   526  

Le droit de vote n’a en soit AUCUN INTERET pour un tout petit minoritaire.
Si vous voulez faire entendre votre voix il faut un capital ouvert qui ne soit pas verrouillé par la direction mais ce n’est pas vos 0.001% qui changeront quoique ce soit.
Ce qui est important c’est que les gros minoritaires (disons ceux qui ont plus de 2% des voix) puissent peser sur la direction. De toute facon les interets des minoritaires sont toujours communs.

Un possesseur de certificats sans droit de votes des CRCA qui va toucher cette année un plus gros dividende que les vrais actionnaires (enfin il me semble l’avoir lu, à vérifier).

Dernière modification par bifidus (02/02/2013 19h35)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne Hors ligne

 

#6 02/02/2013 20h37

Membre (2010)
Top 20 Monétaire
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   186  

Certaines sociétés ont ce genre d’actions donc vous pouvez regarder.

Quand Casino en avait 2 types, celle sans droit de vote devait verser un dividende supérieurs à la première (il me semble) et valait un peu moins chère.

Rémunération du silence en somme, mais ce n’était pas une différence de plus de 10% il me semble.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 12/09/2015 01h28

Banni
Réputation :   -3  

Membre clivantMembre très clivant Membre clivant

Bonsoir,

Ma question peut sembler idiote mais qu’en est-il du droit de vote en ligne ?
Comment sait-on "Au Porteur" si on peut voter ?

Concrètement , avant l’assemblée générale ; aujourd’hui ; on a aucune visibilité pour les AG de l’année prochaine ? 

Même si dans les faits ; il est théoriquement inutile de voter lorsqu’on a 0,001%… Je trouve qu’il est intéressant de voter ; ça laisse entrevoir une opinion. Ou tout ces petits porteurs représentent en nombre un pourcentage considérable d’une société.

Je viens de lire des comptes-rendus d’AG rempli de 100% Pour ou 0% Contre ou 90% d’abstention…
Le petit porteur se place ou là-dedans ? L’aspect démocratique de ce genre de société fait peur.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #8 07/05/2021 22h09

Membre (2021)
Réputation :   23  

La valorisation théorique d’une action sans droit de vote (en général préférentielle) vs. une ordinaire dépend 1) de la structure actionnariale, qui détermine la valeur effective du DDV (bataille de contrôle : élevée ; actionnaire majoritaire : valeur quasiment nulle pour les minoritaires), et 2) des droits préférentiels (les actions sans DDV ont en général un dividende supérieur ou alors mieux protégé, i.e. préférentiel, pour compenser l’absence de voix au chapitre de l’AG).

En pratique, la prime ou décote dépend en premier lieu de la liquidité relative, puisque les investisseurs institutionnels se reportent en priorité sur le titre le plus liquide pour investir sur la même société sous-jacente. Cela se voit bien sur des grosses entreprises allemandes qui ont les deux classes d’action : c’est en général la plus liquide qui a une prime. Une exception notable est l’action ordinaire de Volkswagen qui traite avec une prime substantielle pour des raisons assez obscures actuellement (Don?t Buy the Wrong Volkswagen  - WSJ). En 2008 elle avait fait l’objet d’un "squeeze" lors de la tentative d’OPA de Porsche sur VW.

Les actions préférentielles sont très rares en France, et ne peuvent d’ailleurs pas être mises sur un PEA, tellement le fisc ne comprend pas ce que cela représente. Elles sont par contre monnaie courante en Allemagne, où elles ont historiquement été utilisées par des entreprises familiales pour ouvrir le capital sans abandonner le contrôle. Il y en a aussi en Italie, elles s’appellent "savings shares". En Suède, ils utilisent un autre système avec des actions A qui ont 10x les DDV d’actions B, pour la même finalité.

Dernière modification par colonel92 (07/05/2021 22h09)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur