Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 25/02/2018 10h43

Membre (2015)
Réputation :   11  

Je me dis souvent que l’aventure d’être rentier implique une simplification du mode de vie.  On peut être tout aussi actif que quand on était engagé dans une carrière professionnelle, mais on recentre ses activités sur des modes de fonctionnements qui vous conviennent vraiment.

Pour ma part, un de mes soucis majeurs a toujours été d’échapper au salariat, non parce que toucher un salaire mensuel me déplaît en soi, mais parce que le salariat implique une présence au bureau ou une vie rythmée par des impératifs de management qui ne me convenaient pas du tout (je ne suis sans doute pas très sociable).

Dans la mesure où je suis arrivé à un certain équilibre financier (fragile mais durable) par un faisceau de revenus divers récurrents (loyers, rentes, intérêts et dividendes, honoraires pour prestations ponctuelles, droits d’auteur etc.), je me considère comme un simili rentier, n’ayant plus trop conscience du rapport direct qu’il y a entre mes activités et l’argent.

Mes ambitions sont simples : avoir du temps pour écrire, avoir certains agréments matériels de vie, participer à l’entretien d’une famille de cinq personnes, avoir des relations sociales positives, assurer des revenus de manière pérenne et me tenir en forme. C’est là que les questions de dispersions et de regroupements doivent être prises en compte.

Je cherche à trouver des méthodes simples pour régler de manière globale certains de mes besoins et de mes désirs, sans devoir y repenser (ce que j’appelle mettre au point de petites machines).

Par exemple, renoncer à la voiture est une action qui ne demande qu’une décision ponctuelle (revendre la sienne) et qui fournit ensuite trois résultats positifs d’un coup : finance (économies d’achat, d’entretien, d’essence, de parking) ; société (pollution en moins) et santé (je fais à pied tous les trajets courts, et je combine marche et transport en commun pour les trajets plus long en ville). En cas d’urgence, je prends un taxi. Les livraisons de courses alimentaires sont gratuites au-delà de 50 euros.

Ainsi, on peut faire une économie et se maintenir en forme par l’effet couplé d’un système mis au point « une fois pour toutes ». C’est un peu comme si on me payait 500/600 euros par mois (en comptant l’achat d’une voiture et tous ses frais d’utilisation) pour me tenir en forme.

De la même façon, décider de ne plus jamais acheter de plat cuisiné, sous aucun forme (mais on peut bien sûr en prendre au restaurant). Cette décision peut devenir un réflexe en moins d’une semaine.  Le bénéfice, là aussi, est triple : économie, meilleure qualité alimentaire et intégration d’une pratique d’équilibre dans la vie quotidienne. Ce dernier point est le plus important à mes yeux. Car consacrer une demi-heure à préparer un repas (celui du soir le plus souvent) fournit un sas entre la journée de travail et lé soirée de détente, et permet de réfléchir, d’écouter de la musique, parfois même d’écrire ou de lire un mail ou un texto, sans autres difficulté que de découper un légume, de surveiller une cuisson ou de lier une sauce. Contrairement à une idée reçue, cuisiner, au sens domestique du terme, ne demande ni beaucoup de temps, ni une attention soutenue. Et beaucoup de plats (aussi bien les viandes mijotées que les gratins) ont la gentillesse de cuire tout seuls pendant que vous buvez un verre de vin et lisez quelques dizaines de pages d’un de vos auteurs préférés.

La concentration des corvées et des demi corvées ordinaires fournit, elle aussi, une économie d’échelle et un surcroît de plaisir. Rassembler en 59 minutes, montre en main, toutes les choses quotidiennes que vous n’aimez pas faire, c’est non seulement s’en débarrasser et disposer (en théorie) des 23 heures restantes pour des occupations plus satisfaisantes. Mais c’est aussi éprouver une certaine exaltation à maîtriser sa vie et à assigner un emplacement limité et local aux choses ennuyeuses.

Dans la vie je suis à la recherche de machines qui font presque d’elles-mêmes, avec mon modeste appui, de choses qui m’incombent et que je n’aime pas faire, et qui provoquent même chez moi un réel blocage.  J’appelle machines non pas des instruments automatiques, mais des systèmes autonomes, ou si l’on préfère, qui sont devenus des réflexes.

Il n’est pas mal de s’inventer de nouveaux réflexes, appliqués à nos projets, chaque fois qu’ils se révèlent utiles. Les habitudes librement consenties augmentent notre liberté.

C’est d’ailleurs une façon de poursuivre son apprentissage bien après l’adolescence. Il y a beaucoup de choses que nous faisons sans y penser parce qu’on nous les a inculquées dans notre prime jeunesse. Par exemple se brosser les dents, prendre une douche, débarrasser la table, mettre son linge sale au panier. Ils ne nous coûtent aucun effort, parce qu’ils se font tous seuls. S’il fallait chaque fois y penser comme à une corvée distincte, ce serait peu efficace. Rien de tel en réalité. Nos dents sont nettes, nos corps propres, notre table rangée, notre chambre en ordre, comme si un petit djinn sorti d’un conte oriental y veillait pour nous.

Chacun sans doute a quelques petits systèmes de ce type.  Certains voudront-ils les partager ?

Dernière modification par Volanges (25/02/2018 10h45)

Mots-clés : combinaisons des tâches, organisation du temps, petites économies d'échelle, petits trucs


Suivre sa pente, mais en montant…

Hors ligne Hors ligne

 

#2 25/02/2018 11h57

Membre (2015)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   118  

Le petit truc qui m’a changé la vie est d’avoir développé « l’ignorance sélective ». On ne peut pas tout savoir sur tout… je fais l’impasse sur pas mal de sujets : les informations, la politique…

ça m’a libéré pas mal de temps pour ce qui m’intéresse vraiment : passer du temps avec ma famille, lire, faire des randonnées, me former sur ce qui m’intéresse (l’immobilier)…

Comme vous, le deuxième petit truc est d’avoir compris que l’on peut changer ses habitudes. Un même geste reproduit plusieurs fois devient une nouvelle habitude rapidement…

Dernière modification par Pierrot31 (25/02/2018 12h00)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 25/02/2018 12h16

Membre (2015)
Réputation :   11  

Bien d’accord. L’ignorance sélective est une technique utile. Car tout ne vaut pas la peine d’être connu, sur la planète terre. Établir des hiérarchies entre ce qu’on garde ou ce qu’on approfondit, et ce qu’on écarte, constitue une nécessité pratique, et même une sorte de légitime défense…

Dernière modification par Volanges (25/02/2018 12h16)


Suivre sa pente, mais en montant…

Hors ligne Hors ligne

 

#4 25/02/2018 12h26

Membre (2017)
Réputation :   31  

Je me retrouve beaucoup dans votre message Volanges notamment en ce qui concerne la voiture et l’alimentation.
Je suis passé d’un «tout picard et resto» à la préparation de plats avec un vrai ressenti sur la soupape que ça crée après le travail, les économies et le bien-être. Nous sommes deux mais je prépare pour 6 ce qui permet d’en avoir pour le lendemain.

Une amie a recemment laissé tombé son smartphone pour un portable uniquement téléphone et j’ai du mal à trouver des raisons pour ne pas le faire qui tiennent vraiment la route. Je réponds non stop à plein de mails chaques jours et je pense que ça me ferait du bien de choisir et non subir les moments quand répondre.

Dernière modification par Springle (25/02/2018 12h28)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 25/02/2018 12h31

Membre (2012)
Réputation :   75  

Less is more :-)

Le "système" que j’essaie d’appliquer est de se désencombrer: des biens matériels, de l’information, de certaines personnes ou activités…
Clairement, les objets nous possèdent (c’est mon cas du moins).
Et se désencombrer libère l’esprit et du temps pour ce qui est réellement important.
Dominique Loreau explique très bien tout ça dans ses livres.

Voici aussi un petit essai de Paul Graham que je relis régulièrement: Life is short.

Paul Graham a écrit :

Ok, so life actually is short. Does it make any difference to know that?
It has for me. It means arguments of the form "Life is too short for x" have great force. It’s not just a figure of speech to say that life is too short for something. It’s not just a synonym for annoying. If you find yourself thinking that life is too short for something, you should try to eliminate it if you can.

If you ask yourself what you spend your time on that’s bullshit, you probably already know the answer. Unnecessary meetings, pointless disputes, bureaucracy, posturing, dealing with other people’s mistakes, traffic jams, addictive but unrewarding pastimes.

An example that will be familiar to a lot of people is arguing online  :-)

En ligne En ligne

 

#6 25/02/2018 15h32

Membre (2013)
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   152  

Bonjour,

Pour la cuisine, je suis tout à fait d’accord. Cela fait plus de 30 ans que je cuisine semaine et weekend et je n’y trouve que des avantages. C’est un moment de détente, un moment appétissant (dans le sens où cuisiner donne de l’appétit!). Mais c’est aussi un choix économique et de relation avec soi même et avec la nature. D’ailleurs, quand je n’ai pas trop le moral, je cuisine encore plus!

Par contre, je suis un boulimique au niveau de la connaissance et de l’info. J’essaye de me tenir au courant de tout si possible et d’explorer de nouvelles voies de connaissance chaque fois que j’ai du temps libre. Cette semaine, par exemple, je me suis passionné pour le peuplement de l’Europe depuis la nuit des temps. Très utile au moment où les sirènes pro et anti immigration sonnent à nos oreilles à chaque instant!

Pour les objets, ma tablette est tombée en panne récemment et j’ai décidé de ne pas en racheter une autre. Je suis trop souvent dessus, souvent pour y faire des choses stériles. Mais je me sens incapable de me défaire de mon smartphone.

J’ai vécu l’an dernier une expérience intéressante: un mois dans un village africain. Un mois sans TV, sans wifi, sans même parfois de réseau téléphonique. J’ai tourné en rond 8 jours, comme quoi j’étais bien devenu accro! Ensuite, j’ai découvert qu’on pouvait parler dans les rues avec des vrais gens!

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #7 25/02/2018 16h13

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3378  

INTJ

1) Pas de smartphone (donc pas d’applications à chercher, à customiser et pas de recharge à gérer…)
2) Pas de réseaux sociaux (donc pas de questions à se poser sur qui on met dans ses amis ou non, qu’est-ce que l’on publie ou non, si la photo est assez bien pour être partagée, la confidentialité…)
3) Pas de télévision (donc pas de temps à zapper pour constater qu’il n’y a de toute façon rien d’intéressant à regarder).

D’un coup cela donne plein de temps libre et beaucoup plus de facilités à penser hors des sentiers battus.

4) Également, posséder le moins de choses possible : cela fait des économies et des préoccupations en moins. Les choses, cela demande du temps pour les acheter, du temps pour les ranger/nettoyer et du temps pour les maintenir en bon fonctionnement. Moins on en a, mieux c’est.

5) Si c’est possible, regarder et traiter ses mails en tout genre une seule fois par jour. Donc exactement le contraire de ce que l’on fait avec un smartphone.

En gros, vivre minimaliste (faire plutôt que posséder) est un excellent "système" pour optimiser son temps !

Hors ligne Hors ligne

 

#8 26/02/2018 21h43

Membre (2015)
Réputation :   12  

J’ai découvert nirvanahq il y a quelques temps. Site de gestion des tâches que je trouve excellent et qui m’a fait beaucoup progressé en productivité… Il y a un abonnement à prendre si on souhaite toutes les fonctionnalités, personnellement je l’ai pris car j’estime que cela vaut le coup (je l’utilise à la fois pour vie personnelle et vie professionnelle).

J’avais testé plusieurs autres sites/logiciels précédemment, que j’avais rapidement laissés tomber. Mais là cet outil me convient vraiment.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 26/02/2018 22h00

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   441  

Éliminer au maximum les contraintes. Pas de temps perdu (Pas de tv, ni de jeux sur smartphone, réseaux sociaux à minima).

Faire régulièrement le tri. Éliminer ce qui n’est pas rentable et/ou plaisant.


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#10 26/02/2018 22h46

Membre (2011)
Réputation :   50  

Merjeo a écrit :

J’avais testé plusieurs autres sites/logiciels précédemment, que j’avais rapidement laissés tomber. Mais là cet outil me convient vraiment.

Bonjour Merjeo. L’application que vous citez à l’air pas mal en effet. Quels sont les applis que vous aviez testé et que vous avez finalement laissé tombé ? Aviez vous testé Todoist ? Si oui quels sont selon vous les avantages de Nirvana sur Todoist ?

J’utilise Todoist depuis un moment et j’apprécie vraiment cette appli pour m’organiser, notamment l’intégration avec google qui permet de i) créer un évènement dans google agenda en même temps qu’une tâche dans Todoist ii) créer une tâche dans Todoist directement à partir de gmail (excellent pour vider sa boîte mail).

Hors ligne Hors ligne

 

#11 26/02/2018 23h14

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1383  

Sujet intéressant, qui rejoint un peu indirectement la file Gagner, acheter, avoir plus du temps : comment avoir plus de temps disponible ?

Si le sujet est "Comment se simplifier la vie et gagner du temps" je rejoins particulièrement le point 4 d’IH :

IH a écrit :

4) Également, posséder le moins de choses possible : cela fait des économies et des préoccupations en moins. Les choses, cela demande du temps pour les acheter, du temps pour les ranger/nettoyer et du temps pour les maintenir en bon fonctionnement. Moins on en a, mieux c’est.

Il y a bientôt 3 ans, j’avais lu La magie du rangement de Marie KONDO.

Un des principes clés du livre dit "Prenez chaque objet en main, demandez vous s’il vous apporte de la joie, sinon jetez le".

Cela paraît stupide, mais faire l’effort de se poser cette question en toute sincérité, et en faisant abstraction de la justification que l’objet est lié à un souvenir (vivre dans le passé au lieu du présent/futur), alors on se rend compte réellement, que peu d’objets nous sont indispensables, et il devient plus facile de les jeter*.

*Par jeter, cela peut être donner, à un proche ou à Emmaüs, c’est facile de ne pas gaspiller bêtement ce qui est réutilisable.

On peut se demander également depuis quand un objet X n’a pas été utilisé. Il arrive que ce soit tellement vieux qu’on soit incapable de répondre à cette question.

Avant de lire ce livre j’étais déjà relativement intéressé par le sujet du rangement (donc finalement peu concerné, c’est le revers de lire sur les sujets qui nous intéresse déjà). Mais cela m’a quand même permis de me forcer à me séparer de très nombreux objets qui étaient en vente sur leboncoin depuis parfois des années, sans trouver preneur, que je conservais uniquement parce qu’ils avaient une certaine valeur marchande.

Quand cette "pseudo" valeur marchande vous bouffe votre espace de vie, elle devient très très relative, je me sens mieux dans un espace plus libre, qu’entouré d’objets inutiles ayant une valeur marchande X.

Le "manque à gagner" était pour moi, bien inférieur à l’espace liberé. Pas pour entasser d’autres choses, juste pour vivre dans un endroit qui respire davantage, ne pas se sentir étouffé.

Bref, ce livre était vraiment chouette, il conditionne le lecteur vers un nouvel état d’esprit du rapport humain / objet, et est plein d’astuces de rangement, notamment en ce qui concerne les vêtements, d’ailleurs c’est depuis cette lecture que j’ai adopté le pliage/rangement vertical pour tous mes sous-vêtements.

Jeter d’abord, ranger ensuite. C’est aussi une sacré économie de meubles (et l’espace qui va avec).


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal Saxo RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#12 27/02/2018 15h26

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3378  

INTJ

bibike a écrit :

Un des principes clés du livre dit "Prenez chaque objet en main, demandez vous s’il vous apporte de la joie, sinon jetez le".

Cela paraît stupide, mais faire l’effort de se poser cette question en toute sincérité, et en faisant abstraction de la justification que l’objet est lié à un souvenir (vivre dans le passé au lieu du présent/futur), alors on se rend compte réellement, que peu d’objets nous sont indispensables, et il devient plus facile de les jeter*.

Oui, je m’en suis également rendu compte d’une autre manière :

Comme je passe bcp de temps à l’étranger (avec AirBnB toutefois, donc les appartements sont déjà équipés, je "triche" donc un peu dans le strict minimalisme), mes affaires doivent tenir dans un grand sac et une sacoche pour l’ordinateur.

A ma grande surprise, même comme cela, je me suis aperçu qu’au bout de six mois il y avait des choses présentes dans mon sac (pourtant pas si grand !) dont je ne m’étais pas servi, ou des vêtements que je n’avais jamais porté !

Après évidemment, quelqu’un qui vit à la campagne dans une maison et a la passion de son jardin, aura toute une gamme d’accessoires pour l’aménager. Mais dans ce cas c’est un plaisir et les objets ont réellement une utilité, avec un coût et des inconvénients (rangement, entretien) qui se justifient.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 27/02/2018 15h49

Membre (2014)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   636  

ENTJ

Comment se simplifier la vie er gagner du temps ?

Pour moi il y a 2 domaines :

Le domaine immatériel :
- réseau sociaux : Facebook ect… strictement inutile a mes yeux et je trouve que sa abrutie le commun des mortels…
- tv : 1h par jour où un film le soir suffit amplement.
- l’organisation : apprendre à bien s’organiser fait qu’on gagne un temps significatif.

Le domaine matériel :
- tout ce qui touche à la consommation : une voiture a 30000 euros avec une assurance tout risque élevé ect ect .

Après il y a la notion de PLAISIR qui ne doit pas altérer NOS OBJECTIFS sinon on fait rien.

Je distingue mes plaisirs comme :
- le sport : vélo a 3000e , 4 paires de chaussures de running par ans ( 400e facile ) , une montre GPS Garmin, vêtement divers…
Mais j’achète en solde, les paires a 180e a 110e en moyenne par exemple.
- le piano donc coût de l’instrument et 350e de cours par ans.
- bien dormir : literie a 3000e
- grande tv + home cinéma car j’aime regardé 3 à 4 bon film par semaine avec madame.
- je met 600 euros dans un smartphone tout les 3 ans ( mon outils de travaille mine de rien avec mail ect.. )

Mais à côté de cela , ma voiture coûte 3000 euros et est assuré au tiers.
Mon abonnement internet est à zéro car j’utilise mon modem avec mon smartphone, j’ai un abonnement à 10e par mois avec mon téléphone.
On paie les restaurants avec des tickets restau de madame qui lui coûte 3 euros pour 8 euros.
Les courses sont fait au drive = gain de temps +++

En réalité, je passe du temps au sport avec du bon matériel, internet pour mon éducation financière (90% du temps ) , 1h de tv en moyenne par jour , 4/5 restaurant par mois et pour gérer mes propres affaire.

Et je ne dépensé pas beaucoup…j’ai pas de prélèvement important et surtout j’ai pas l’impression de me restreindre car quand je souhaite m’acheter quelque chose, en général c’est pour l’utiliser souvent et je me fait plaisir sinon je ne l’achète pas.

Tout les mois , je vide un meubles et fait le tri sur ce que j’ai besoin ou non.
C’est fou tout ce qu’on garde inutilement.


Maintenant je profite !!!

Hors ligne Hors ligne

 

#14 27/02/2018 16h42

Membre (2012)
Réputation :   83  

cricri77700 a écrit :

On paie les restaurants avec des tickets restau de madame qui lui coûte 3 euros pour 8 euros.

même si la menace n’est pas grande, cela reste illégal.


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 27/02/2018 17h56

Membre (2015)
Réputation :   12  

Gassinvest a écrit :

Bonjour Merjeo. L’application que vous citez à l’air pas mal en effet. Quels sont les applis que vous aviez testé et que vous avez finalement laissé tombé ? Aviez vous testé Todoist ? Si oui quels sont selon vous les avantages de Nirvana sur Todoist ?

J’avais effectivement testé ToDoist, Wunderlist ainsi qu’une gestion directement dans Outlook. Je ne me souviens pas exactement de ce que je n’avais pas aimé dans ces outils mais le fait est que je les ai abandonnés rapidement. Au contraire de Nirvana que j’ai testé et continué à utiliser, preuve que cet outil me convient.

J’apprécie la présentation sobre. L’outil est ergonomique et permet d’organiser / filtrer / trier ses listes de nombreuses façons. J’aime notamment leur concept de "Area", qui permet avec un compte unique, de définir plusieurs périmètres séparés les uns des autres. Ainsi, avec mon compte actuel, j’ai un périmètre Vie Perso, un autre Vie Pro, et ma femme a aussi son périmètre Vie Pro à elle. Une fois un périmètre sélectionné, l’utilisateur ne voit que les éléments de ce périmètre, pratique.

Je garde une utilisation la plus simple possible de l’outil donc je n’ai pas testé les possibles liaisons avec google ou autre, mais je sais qu’il est possible par exemple de s’assigner des tâches en s’envoyant des mails à une adresse Nirvana.

L’outil est également très complet pour agender les tâches récurrentes.
Un inconvénient pour ceux qui utilisent encore Windows Phone (j’en suis), il n’y a toujours pas de version mobile pour cet environnement.
A noter également il n’y a pas de vue "calendrier" dans l’outil. Je trouvais ça dommage au début car je souhaitais avoir un visuel permettant de voir sur un calendrier à la fois les RDV et les tâches planifiés. Mais à l’usage je m’en passe tout à fait. Mes RDV sont dans un calendrier Outlook, avec rappels. Et en parallèle mes tâches sont dans Nirvana, que je consulte quotidiennement.

En résumé je recommande de tester l’outil en mode gratuit pour voir s’il convient à vos besoins, car dans ce domaine chacun a un fonctionnement qui lui est propre.

J’en profite pour décrire succinctement la manière dont je gère mes tâches, grandement inspiré de cet article d’IH. Auparavant j’étais trop ambitieux lorsque je fixais mes tâches. Par exemple, concernant le sport, j’agendais de faire 4 fois du sport par semaine, et je créais donc des tâches récurrentes en conséquence, pour les 3 mois à venir. Dans les faits je ne m’y tenais jamais en raison d’imprévus d’une semaine à l’autre.

J’ai amélioré cela en faisant de la planification non plus sur plusieurs mois, mais sur une semaine. Chaque dimanche, je prends 10 min pour parcourir toutes mes priorités (exemple de priorité: faire du sport). Au lieu d’agender le sport sur les 3 mois à venir, je l’agende sur la semaine à venir. C’est beaucoup plus réaliste car le dimanche on sait en général quelle semaine nous attend, si elle sera plus ou moins chargée, si on est en forme ou fatigué, s’il va faire beau ou pas. Et donc on peut calibrer la semaine en fonction. Depuis que j’ai ce système en place, non seulement je me tiens à mes tâches mais cela me permet petit à petit de faire plus de choses.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 27/02/2018 18h38

Membre (2014)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   636  

ENTJ

lemouz a écrit :

cricri77700 a écrit :

On paie les restaurants avec des tickets restau de madame qui lui coûte 3 euros pour 8 euros.

même si la menace n’est pas grande, cela reste illégal.

A bon ?
C’est uniquement pendant le travail dans la logique des choses mais comme les restaurants accepte midi et soir…


Maintenant je profite !!!

Hors ligne Hors ligne

 

#17 27/02/2018 18h45

Membre (2014)
Réputation :   1  

De nombreux établissements les acceptent même le week-end.

Message édité par l’équipe de modération (27/02/2018 19h13) :
- suppression de la citation du message immédiatement précédent

Hors ligne Hors ligne

 

#18 27/02/2018 19h36

Membre (2017)
Réputation :   60  

C’est une tolérance plus qu’autre chose, même si, avec le ticket restaurant numérique (en carte) les choses risques de changer…

Hors ligne Hors ligne

 

#19 27/02/2018 19h37

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   527  

ENTJ

Bonjour,

J’ai le sentiment qu’il y a une dimension de la démarche qui n’est pas prise en compte, en tout cas personnellement c’est là où j’ai le plus de gain actuellement : le lâcher prise…Sur ce que je ne peux maîtriser.
Exemple : un de mes enfants est en pleine crise d’adolescence ; à partir du moment ou je lui ai reconnu le droit à faire ses propres co…ies, ce qui doit lui permettre de s’affirmer, la situation à pu s’améliorer, je pense à autre chose et je gagne en efficacité donc en simplification et en temps…


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

#20 27/02/2018 21h08

Membre (2014)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   636  

ENTJ

zappaty a écrit :

C’est une tolérance plus qu’autre chose, même si, avec le ticket restaurant numérique (en carte) les choses risques de changer…

Ouf j’ai cru que j’allais aller derrière les barreaux …
J’annule l’hélicoptère alors smile

Iqce, exactement…je me le dis en ce moment avec la bourse.
J’ai testé beaucoup de stratégie pour gagner 50% de moins que ce que j’aurai fait en étant sur une stratégie dividende ou ETF… pour un temps monstre passé dessus.

Mais bon dans le temps qu’on passe à faire des choses qu’on dit inutile après l’avoir fait, cela sert d’expérience et nous permet d’avancer mieux par la suite c’est aussi un axe de réflexion important.

Il faut pas reproduire les même erreurs tout simplement.

Dernière modification par cricri77700 (27/02/2018 21h10)


Maintenant je profite !!!

Hors ligne Hors ligne

 

#21 27/02/2018 21h54

Membre (2012)
Réputation :   83  

Rassurez vous, vous n’allez pas finir en prison. Et si ce devait etre le cas, il y a presque 1 chance sur 2 que ce soit un batiment que vous aurez rénové quelques années plus tot ! A vous lire, on va finir par croire que la moitié des constructions est passée entre vos mains !
(je précise que ce commentaire est bienveillant et non sarcastique….on ne sait jamais, certains trolls pourraient voir le mal partout.)

En fait, le coup des tickets restau, c’est un peu comme les entreprises qui acceptent que les gens cumulent leurs RTT sur 6 mois ou + pour les prendre d’un coup ou pire, les mettre dans un CET. Le principe meme d’une RTT étant de de compenser un surplus d’activité par un repos assurant le bien-être de l’employé. Ou du moins éviter son burn-out.
Ca c’est le papier.

Tout comme le ticket restaurant qui est prévu pour participer à un surcoût du repas du midi lorsque devant être pris à l’extérieur. Accepter qu’il soit utilisé le soir ou le we revient de facto à le considérer comme un salaire déguisé et à autoriser les entreprises à l’utiliser comme tel.


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne Hors ligne

 

#22 28/02/2018 08h22

Membre (2011)
Top 20 Monétaire
Réputation :   132  

Pour gagner du temps, il faudrait que j’arrive à me desintoxiquer des reseaux sociaux, enfin d’un plus spécialement… Facebook, twitter et consort, trop facile mais il y en a un qui fait de la résistance
et c’est pire qu’une drogue.. Il s’appelle IH de son petit nom….

…..

mais qu’est ce que c’est bon :-)

Dernière modification par coyote (28/02/2018 08h22)

En ligne En ligne

 

#23 06/03/2018 18h56

Membre (2017)
Réputation :   0  

bonjour,

Je me suis toujours tenue a ce que toutes mes affaires tiennent dans une voiture.
Ceci pour éviter de craquer a l’appelle de la société de consommation.
Parfois vu le coût d’une voiture et le plaisir que j’ai d’être à vélo.

Il est possible que je finisse par me dire que "toute mes affaires doivent tenir sur le vélo, avec la charrette les sacoches. "

A bientôt

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #24 07/03/2018 23h32

Membre (2014)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 20 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   517  

INTJ

Perso j’ai pu être minimaliste avec un budget excédentaire sans aucun effort jusqu’au jour où j’ai fondé une famille.

Avec les enfants, adieu:
1/ Votre temps libre privé
2/ Votre organisation
4/ Vos excédents budgétaires

PS qu’on ne s’y méprenne pas, j’adore mes enfants, mais niveau projet rentier, on repassera.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#25 08/03/2018 12h44

Membre (2016)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   238  

MisterVix a écrit :

Perso j’ai pu être minimaliste avec un budget excédentaire sans aucun effort jusqu’au jour où j’ai fondé une famille.

Avec les enfants, adieu:
1/ Votre temps libre privé
2/ Votre organisation
4/ Vos excédents budgétaires

Mais que je vous rejoins…
Il y a un fossé entre l’époque où j’étais célibataire, fraichement diplômée, avec un budget dépense d’étudiante boursière et un salaire qui tombait chaque mois. Peu de dépenses, des bonnes rentrées, et donc une bonne capacité d’épargne.

Maintenant, … ah… voilà.
Adieu grass mat’, adieu petites soirées improvisées décidées en 10 minutes, vacances peinards a bronzer.
Bonjour réveil à 7h tous les jours, soirées repas-bain-bisous-dodo (pour lui et nous) et vacances approuvées par "family vacances".

Par contre, pour l’organisation, je ne vous suis pas. C’est depuis sa naissance que nous avons du (par la force des choses) être extrêmement organisés. Impossible d’y arriver sinon.

Quand je lis les présentations des 25-30ans, en couple, sans enfant pour l’heure qui disent pouvoir épargner 300€/mois pendant 20 ans… Les projets de vie changent toute notre vie, y compris l’aspect financier.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur