Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 19/03/2017 20h24 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   60 

En février, j’ai acheté cette obligation en grande quantité pour 25% de mon portefeuille, à un prix de revient de 90% de la face value. Cela m’offre un rendement potentiel de 18,75% en 8 mois et un YTM de 23% (les intérêts sont payés en deux fois, les 15 avril et 15 octobre, et le principal sera remboursé le 15 octobre 2017).

Voilà un petit résumé de ma thèse :

Pourquoi je pense que l’investissement est très peu risqué (contrairement à l’action Sears Holdings) ?

-Le principal à rembourser à l’échéance est ridicule ($43,5 millions)

-Sears Holdings a largement les actifs pour financer le cash-burn et les échéances de dettes jusqu’au 15 octobre 2017

-Les lois de fraudulent conveyance protègent d’éventuels spin-offs ou des ventes d’actifs sous la fair value si il y a un défaut sur une dette dans un futur proche.

-La forte position d’Eddie Lampert dans l’equity et dans les warrants ne l’encourage pas à faire faillite volontairement. Même constat pour sa position dans la dette secured.

-Si la position de E.Lampert sur la dette unsecured n’est pas rassurante pour les actionnaires, cela ne m’effraie pas car l’obligation est senior par rapport à cette dette (donc même si il fait une faillite volontaire j’ai toutes les chances d’être remboursé avant la dette unsecured de Lampert qui elle, pourrait aboutir à un debt/equity swap).

-L’énorme position dans Seritage Growth Properties d’E.Lampert devrait le pousser à repousser la faillite de Sears Holdings le plus longtemps possible pour recapturer les baux progressivement et éviter de mettre Seritage en difficulté (particulièrement si chapitre 7).

-Les coûts d’avocats en cas de faillite sont juste scandaleux et pourraient coûter à Sears Holdings plusieurs centaines de millions rien que pour cette dépense. C’est probablement quelque chose que E.Lampert veut éviter.

Pourquoi être si confiant sur l’idée que Sears Holdings va faire face à son cash-burn et à l’échéance de 500 millions (secured debt July 2017) avant le 15 octobre ?

Plusieurs choses :

-vente prévue de $1 milliard d’actifs immobiliers

-$525 millions de liquidités issues de la vente de Craftsman

-$500 millions de liquidités qui sont arrivés début janvier avec le prêt secured contracté par E.Lampert (échéance 2020)

-deal CBL qui a produit $72,5 millions de liquidités

-deal très récent qui a permis de dégager $105 millions en vendant seulement 3 magasins (dont deux leases)

-plus de 200 magasins possédés en propre et unencumbered.

-la fermeture prévue de plus de 180 magasins au total, ce qui va libérer du cash grâce à la vente des stocks et réduire le cash-burn.

Avec tout cela, le cash-burn et les échéances semblent largement couverts par les actifs et les liquidités.

Pourquoi avoir investi ?

La combinaison entre le très faible risque que je perçois et le rendement très attractif qui m’était proposé m’ont poussé à investir beaucoup sur cet actif.

Ce qui a achevé de me convaincre, c’est de voir que, en février, les Notes SHLD Due 6,625% due 15 October 2018 cotaient 95% de la face value alors que les Notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 qui sont plus attractives à tous les niveaux (risque et rendement) cotaient seulement 90% de la face value. Aujourd’hui, le rendement est un peu moins intéressant puisque le prix l’obligation est assez vite remontée pour coter à 96% de la face value (le spread entre ces deux obligations s’est donc refermé, pour l’instant).

Mots-clés : bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings

Hors ligne

 

#2 20/03/2017 13h03 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Dommage de n’avoir pas posté l’idée en février. wink

J’avoue n’avoir pas suivi cette souche car je la croyais très peu liquide. Avez-vous trouvé des contreparties facilement ? Avez-vous dû franchir le spread pour cela ?

J’ai des actions / options / obligations Sears.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#3 20/03/2017 14h09 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   118 

namo a écrit :

Dommage de n’avoir pas posté l’idée en février. wink

J’avoue n’avoir pas suivi cette souche car je la croyais très peu liquide. Avez-vous trouvé des contreparties facilement ? Avez-vous dû franchir le spread pour cela ?

J’ai des actions / options / obligations Sears.

C’était sur un autre forum commencant pareil ;-))

Hors ligne

 

#4 20/03/2017 21h34 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   60 

namo a écrit :

Dommage de n’avoir pas posté l’idée en février. wink

J’avoue n’avoir pas suivi cette souche car je la croyais très peu liquide. Avez-vous trouvé des contreparties facilement ? Avez-vous dû franchir le spread pour cela ?

J’aime pas trop poster une idée très peu liquide avant d’avoir un sizing qui me convient. J’aurais tout à y perdre car comme vous dîtes y a déjà pas beaucoup de liquidité, pas envie de rajouter des acheteurs potentiels.

J’ai déjà pas pu en acheter autant que je voulais, mais c’est peut être un mal pour un bien, dépasser 25% de son portefeuille sur un seul actif est rarement une bonne idée.

J’ai donc un peu galéré à trouver des contreparties mais c’était pas horrible non plus. J’ai passé des ordres entre 87 et 92.

En ce qui concerne le spread, il y a quelques fois où j’ai eu du mal à comprendre car par manque de patience j’envoyais des ordres au dessus du cours vendeur indiqué par IB, sans que l’ordre ne passe pour autant… Bref, je suis quand même arrivé, grosso modo, à mes fins. (si ça répond à votre question sur le spread)

Dernière modification par Lazard (20/03/2017 21h40)

Hors ligne

 

#5 24/03/2017 17h45 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Réputation :   

Cette obligation a traité hier autour de 80% hier offrant un rendement (ytm) supérieur à 50% !

Dernière modification par TheDarkSide (24/03/2017 17h46)

Hors ligne

 

#6 24/03/2017 18h08 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Réputation :   48 

Bonjour

Quel est le code de cette obligation?

Hors ligne

 

#7 24/03/2017 18h09 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Réputation :   37 

Auriez-vous un code ISIN, je n’arrive pas à la trouver…?


parrainage Bourse direct, binck, boursorama, fortuneo possibles

Hors ligne

 

#8 24/03/2017 18h16 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Réputation :   15 

Parrainage Bourse Direct (50€ par filleul) / Binck (100€ par filleul) -> contactez moi par MP ;)

Hors ligne

 

#9 24/03/2017 18h27 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Banni
Réputation :   382 

Juste une note rapide à tous ceux qui pourraient être intéressés par cette obligation: Je croyais avoir développé l’idée en long et en large dans la file Sears: SRAC n’est pas SHLD ! Il y a des obligations spécifiquement émises par SRAC et d’autres spécifiquement émises par SHLD.

Je n’ai pas réussi à mettre la main sur le prospectus de cette obligation (ISIN =
US812404AY75 pour Caskman), donc je n’ai pas pu vérifier si elle serait éventuellement garantie par SHLD, mais en tout cas elle est émise par SRAC.

Tout peut se passer merveilleusement bien, ou pas: Mon avis est que SRAC fera faillite, reste à savoir quand. Mon avis est également que SHLD ne fera PAS faillite (en tout cas, ça n’est certainement pas la blague sur les frais d’avocat qui empêche une faillite ou non, fussent-ils effectivement énormes).

Il faut bien avoir la différence SHLD/SRAC en tête, le message initial mélange totalement les 2:

Sears Holdings a largement les actifs pour financer le cash-burn et les échéances de dettes jusqu’au 15 octobre 2017

Sears Holding peut-être (=SHLD), mais SRAC ?

L’action ? =SHLD, pas SRAC.

$525 millions de liquidités issues de la vente de Craftsman

Oui, PAS dans la filiale SRAC….
Etc, etc …

les Notes SHLD Due 6,625% due 15 October 2018 cotaient 95% de la face value alors que les Notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 qui sont plus attractives à tous les niveaux (risque et rendement) cotaient seulement 90% de la face value.

Oui, ben justement, c’est tout à fait logique, et aucunement une anomalie.

Dernière modification par Mevo (24/03/2017 18h33)

Hors ligne

 

#10 24/03/2017 21h28 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   60 

TheDarkSide a écrit :

Cette obligation a traité hier autour de 80% hier offrant un rendement (ytm) supérieur à 50% !

Oui, j’ai encore renforcé comme un bourrin hier, j’ai notamment réussi à en avoir à 81% de la face value.

Mevo a écrit :

Vous faîtes bien de prévenir les membres du forum de votre avis négatif sur cet actif, c’est un contrepoids qui est salutaire. C’est tout à votre honneur si il y a des gens qui seraient tentés de me suivre bêtement, même si je doute vivement avoir une popularité qui pourrait aboutir à ce genre de comportement.

Je comprends totalement votre point de vue sur Sears Holdings et votre avis sur cette obligation est 100% cohérent avec votre thèse. Cela ne m’étonne aucunement.

Cela dit, aucuns de vos arguments ne m’a ébranlé dans ma thèse. Et j’invite tous ceux qui sont profondément intéressés par cette opportunité à faire leurs devoirs avec la plus grande minutie. A partir de mes recherches, tous les arguments présentés par Mevo ci-dessus, sont désamorçables après une étude approfondie.

Je maintiens avec conviction que l’actif est bien moins risqué que toutes les autres obligations unsecured émises par SRAC ou Sears Holdings. Je laisse le soin à ceux qui le veulent de faire leurs devoirs et ne conseille à personne de me suivre (surtout si c’est fait sur la seule base du résumé ci-dessus, qui ne donne que les arguments que j’ai choisi de révéler).

Dernière modification par Lazard (24/03/2017 22h34)

Hors ligne

 

#11 24/03/2017 23h08 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Banni
Réputation :   382 

Lazard, ce que vous dites là me parait avoir un sens. Je dirais que je suis d’accord que vous avez beaucoup de chances de revoir votre argent. Le risque principal me semble être une faillite de SRAC juste avant l’échéance, et que vous mettiez pas mal de temps à être remboursé dans tout le processus de faillite (ou de liquidation sans doute).

Si SRAC jettait l’éponge juste avant la rentrée ou courant septembre et qu’il vous fallait quelques années pour retrouver vos billes, le rendement deviendrait alors très moyen. Le cours de l’obligation "price" éventuellement ce genre de scénario. Il peut ne pas arriver et c’est alors une bonne affaire au final. Mais le risque existe potentiellement, d’où un rendement élevé (en tout cas, c’est mon interprétation et même à ce prix/rendement, cette obligation ne m’intéresse pas. A sensiblement moins cher, peut-être).

Hors ligne

 

#12 24/03/2017 23h39 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   60 

Mevo a écrit :

Lazard, ce que vous dites là me parait avoir un sens. Je dirais que je suis d’accord que vous avez beaucoup de chances de revoir votre argent. Le risque principal me semble être une faillite de SRAC juste avant l’échéance, et que vous mettiez pas mal de temps à être remboursé dans tout le processus de faillite (ou de liquidation sans doute).

Si SRAC jettait l’éponge juste avant la rentrée ou courant septembre et qu’il vous fallait quelques années pour retrouver vos billes, le rendement deviendrait alors très moyen.

Tout à fait !

Le worst case est effectivement un faillite avant échéance. Je pense que cet événement est hautement improbable mais il doit être intégré dans la thèse (surtout quand on est concentré comme je le suis actuellement).

Vous avez compris (je ne sais pas comment d’ailleurs car je ne l’avais pas précisé) que je conserverai mes obligations même en cas de défaut. Puis, j’attendrai patiemment pendant le processus de faillite. Comme vous le dîtes très justement, mon rendement sera alors médiocre et le coût d’opportunité élevé, mais je ne perdrai pas d’argent (c’est mon but).

Mevo a écrit :

Si SRAC jettait l’éponge juste avant la rentrée ou courant septembre et qu’il vous fallait quelques années pour retrouver vos billes, le rendement deviendrait alors très moyen. Le cours de l’obligation "price" éventuellement ce genre de scénario. Il peut ne pas arriver et c’est alors une bonne affaire au final. Mais le risque existe potentiellement, d’où un rendement élevé (en tout cas, c’est mon interprétation et même à ce prix/rendement, cette obligation ne m’intéresse pas. A sensiblement moins cher, peut-être).

Je ne pense pas que cette obligation me donnera un rendement corrélé avec le risque pris. Je vois une obligation avec un fort rendement potentiel et un risque faible.

Pour moi, le risque de faire un rendement médiocre n’est pas un risque. Dans mon approche, je ne porte attention qu’au risque de perdre de l’argent.

Dernière modification par Lazard (24/03/2017 23h49)

Hors ligne

 

#13 25/03/2017 00h17 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   138 

Sur ce coup là Lazard, je rejoins Mevo, je pense qu’il faut attendre une plus grande décote pour considérer cette obligation.

Je crois qu’il y a quelques valeurs discutées sur le forum qui mériteraient peut être mieux votre capital smile

Dernière modification par AleaJactaEst (25/03/2017 00h26)

En ligne

 

#14 25/03/2017 00h31 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   60 

AJE a écrit :

je pense qu’il faut attendre une plus grande décote pour considérer cette obligation.

Si j’étais sûr que la décote allait grossir, je peux vous jurer que j’attendrais… J’essaie d’être rationnel pas de prédire des cours…

AJE a écrit :

Je crois qu’il y a quelques valeurs discutés sur le forum qui mériteraient peut être mieux votre capital smile

Comme CBL ? big_smile J’ai vendu ma ligne pour renforcé l’obligation, mais je vous assure que dès octobre 2017 je reviendrai sur CBL (si le prix n’a pas explosé et que les fondamentaux ne se sont pas significativement détériorés)

Hors ligne

 

#15 25/03/2017 00h56 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   138 

Je ne suis (peut être pas encore !) un allocateur de génie hélas et je n’ai pas de valeur particulière à vous conseiller.

Cependant investir dans une obligation SRAC avec un TRI maximal à 23%, un risque non négligeable (20% ?) d’être bloqué 3 ans (TRI cata et cout d’opportunité énorme) et même un vrai risque de perte en capital (5%?).

Eddie Lampert n’a jamais montré le moindre respect pour les minoritaires, c’est peu rassurant.

Si vous pensez qu’il y a de la valeur à tirer de SHLD, ne vaudrait t-il pas mieux acheter des actions pour les louer ou acheter des options ?

Si vous croyez en SHLD, peut être qu’une option call bien négocier auraient un risk/reward plus fort. Je peux vous dire (puisque j’en ai …) qu’il y a une sacrée volatilité dans le prix des options, avec cependant un marché peu liquide. Si vous êtes patient et ciblez une option bien précise, vous pourriez peut être trouver votre bonheur à prix casser, amené par un ressac de volatilité.

De plus les obligations ont une fiscalité assez rédhibitoire.

Je pense que vous aurez un risk/reward plus fort en essayant de trouver le prochain ten-bagger sur une small caps française.

CBL n’est sans doute pas le meilleur choix possible, mais j’ai l’impression qu’il est relativement simple à comprendre, protège de l’inflation, distribue un rendement, donne du levier si besoin sur IB pour renforcer à la baisse, investi dans des projets jugés rentables, toilette son portefeuille de malls, réduit sa dette et surtout offre un potentiel de TRI plus fort que maxi 23% smile

Dernière modification par AleaJactaEst (25/03/2017 01h11)

En ligne

 

#16 25/03/2017 01h45 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   60 

AleaJactaEst a écrit :

investir dans une obligation SRAC avec un TRI maximal à 23%, un risque non négligeable (20% ?) d’être bloqué 3 ans (TRI cata et cout d’opportunité énorme) et même un vrai risque de perte en capital (5%?).

Quelle différence faîtes vous entre risque et risque de perte en capital ? Pour moi, le seul risque auquel je porte attention est le risque de perte en capital et aucun autres.

AleaJactaEst a écrit :

Eddie Lampert n’a jamais montré le moindre respect pour les minoritaires, c’est peu rassurant

Tout d’abord je n’ai pas trouvé E.Lampert malhonnête avec les minoritaires, à aucuns moments. Je l’ai trouvé incompétent, décevant, voir même fou sur certains points mais jamais malhonnête.

Mais en tant qu’ancien actionnaire de Sears Holdings je l’ai toujours trouvé trop gentil avec les détenteurs de dettes.

AleaJactaEst a écrit :

Si vous pensez qu’il y a de la valeur à tirer de SHLD, ne vaudrait t-il pas mieux acheter des actions pour les louer ou acheter des options ?

Si vous croyez en SHLD, peut être qu’une option call bien négocier auraient un risk/reward plus fort. Je peux vous dire (puisque j’en ai …) qu’il y a une sacrée volatilité dans le prix des options, avec cependant un marché peu liquide. Si vous êtes patient et ciblez une option bien précise, vous pourriez peut être trouver votre bonheur à prix casser, amené par un ressac de volatilité.

Ma conviction porte sur le remboursement d’une dette de SRAC (Filiale de Sears Holdings) dans 6 mois. Je ne vois pas en quoi cela voudrait dire que j’ai aussi une conviction sur le très long terme (sur l’action) ou sur le cours de l’action à très court terme (option).


AleaJactaEst a écrit :

Je pense que vous aurez un risk/reward plus fort en essayant de trouver le prochain ten-bagger sur une small caps française.

Aujourd’hui, je n’apprécie pas chasser en europe.

Je cherche pas des ten-baggers, j’essaie de trouver des actifs peu risqués et qui peuvent potentiellement rapporter un bon rendement (ce qui n’empêche pas de tomber sur des ten-baggers d’ailleurs).

Les ten-baggers c’est comme le KO en boxe, plus on cherche moins on trouve big_smile

Dernière modification par Lazard (25/03/2017 01h47)

Hors ligne

 

#17 25/03/2017 01h47 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Réputation :   

AJE, le TRI maximum n’est pas de 23% mais plutôt de 51% pour un prix à 80% hier.
Par ailleurs la fiscalité sur les obligations, pour la partie plus value, est à ma connaissance identique à celle des actions. Je ne parle pas ici des coupons qui sont de faible importance dans le cas d’espèce.

Dernière modification par TheDarkSide (25/03/2017 01h48)

Hors ligne

 

#18 25/03/2017 02h13 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   138 

Oui exact, je parlais de l’achat initial de Lazard. Certes c’est un peu "facile" de dire ça quand l’obligation à par la suite été chahutée et ça n’apporte pas grand chose.

Lazard, en fait, la seule chose que je voulais vous dire, c’est que, selon moi, le jeu n’en vaut pas le chandelle en terme de risk/reward. Mais ce n’est que mon avis. Tout le reste était un peu pour illustrer mon propos.

Pour le Eddy et le respect, il aurait pu nous spinné gratuitement un mini seritage 2, même avec pas mal de dette, on lui en aurait pas voulu…

Dernière modification par AleaJactaEst (25/03/2017 02h16)

En ligne

 

#19 24/07/2017 14h38 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   60 

Petit suivi :

J’ai vendu toutes mes notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 récemment à 97% de la face value. Si on prend en compte le coupon de 3,4% que j’ai touché en avril j’ai en réalité récupéré un peu plus de 100% de la face value sur ces obligations.

Avec un PRU de 86% de la face value (de mémoire), mon rendement brut doit être de 17% environ. Sur 4 mois depuis mes achats les plus massifs, le rendement annualisé est donc nettement supérieur à 50%. Donc l’opération a été très lucrative pour moi puisque cette position correspondait à une énorme partie de mon portefeuille.

Malgré tout, je vais tacher d’être plus raisonnable à l’avenir dans le sizing de mes positions, même de mes plus grosses convictions.

Dernière modification par Lazard (24/07/2017 14h39)

Hors ligne

 

#20 06/09/2017 03h10 → Sears Holdings : notes SRAC 6,875% due 15 octobre 2017 (bruce berkowitz, eddie lampert, notes, sears holdings)

Membre
Réputation :   

Je suis à peu près sur les mêmes chiffres que vous (sorti à 97% moi aussi). Mais j’étais sur une toute petite taille, dommage !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech