Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 21/05/2015 09h06 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   35 

La diversité de vos réponses montre bien que c’est moi qui me débrouille mal… ! Car je vis en province dans une région peu chère, ma RP est payée, pas d’emprunts et toute la somme placée en AV. C’est vrai que je fais parti des "un peu pessimistes inquiets". Je ne vais pas sur les SCPI car je suis convaincu d’une forte baisse de l’immobilier sur la décennie à venir et je trouve les marchés actions bien chers… Pas simple dans ces conditions pour se diversifier et trouver des points d’entrée !
Ce qui rend les choses difficiles sont les gros frais "exceptionnels" qui en fait arrivent très souvent. Payer une voiture, payer les frais sur la maison (par exemple j’ai eu un problème d’étanchéité sur mon crépis extérieur, remplacé par du bardage bois pour une facture de 25000€), gros travaux de dentiste l’an dernier (4000 euros à ma charge) et ce genre de grosses dépenses arrivent tous les ans. Comme on le dit avec ma femme, c’est infernal, mais il y a tjs qqc pour plomber le budget… D’où la remarque sur la limite des  2500€ mensuels. En fait, pris sur trois ans de recul, cette somme ne suffit clairement pas dans mon cas.
Mais je vois que vous êtes majoritairement sur des configurations bcp moins couteuses (j’ai une grande maison et une grande famille).
Je vois aussi qu’il y a moyen d’améliorer les rendements. On va donc travailler pour essayer d’améliorer tout ça… !

Dernière modification par nik66 (21/05/2015 11h56)

Hors ligne

 

#77 21/05/2015 09h25 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   554 

Nik, personnellement, je ne vous trouve ni pessimiste ni inquiet. Peut-être dépensez-vous plus que le strict nécessaire et n’êtes pas frugal, mais, après tout vous avez parfaitement le droit de vivre à votre aise.
Vos considérations sur les prix des actifs, immobiliers comme mobiliers, prouvent que vous êtes surtout réaliste et prudent - ce qui est une qualité à mon sens. Peut-être que c’est vous qui avez raison de ne pas espérer de rendements mirobolants dans un monde où on prête gratuitement ou presque.
Pour autant, faut-il sombrer dans le pessimisme ? Surement pas. On peut toujours travailler à être plus sélectif et informé que la moyenne sur vos investissements : cela pourrait payer à long terme (même s’il n’y a jamais de garantie, travailler et bien s’informer sont de possibles avantages compétitifs). Le contexte d’investissement que nous connaissons est honnêtement difficile - alors que beaucoup de media deviennent justement optimistes.

Hors ligne

 

#78 21/05/2015 09h40 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   157 

nik66 a écrit :

La diversité de vos réponses montre bien que c’est moi qui me débrouille mal… !

Non, pas du tout.
Ce n’est pas que vous vous débrouillez mal, c’est que vous vous êtes exprimé un peu maladroitement.
Vous avez débuté comme ceci:

nik66 a écrit :

Hélas je crains que en restant en France, même 1 300 000 ne puisse suffire…

On vous a répondu que vous faites erreur: ça peut largement suffire.

Il se trouve que ce n’est pas suffisant pour votre profil.
Il y a beaucoup de profils de rentier différents, des frugaux acceptant le risque aux "claqueurs" allergiques au risque.
Dans le premier cas, quelques centaines de milliers d’euros suffisent. Dans le second, même des dizaines de millions disparaitront rapidement.

Comme ce site le rappelle souvent: il n’est pas question de faire des sacrifices pour être rentier.
Fixez vous le train de vie qui vous fait plaisir, et ensuite vous pourrez en déduire le capital nécessaire.
Le seul point sur lequel vous pouvez jouer, c’est votre tolérance au risque (si vous avez tout votre patrimoine sur un fond euro, pensez à diversifier un peu wink )

Quelques soient vos choix, soyez le bienvenu !

Dernière modification par Faith (21/05/2015 09h40)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#79 21/05/2015 09h47 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   35 

InvestisseurHeureux a écrit :

Plus je lis ce type de débat, plus j’ai la conviction que c’est avant tout un état d’esprit (typiquement on lit la dichotomie entre zetrader et nik66).

Tout à fait !

Je vais même vous ajouter un cas extrême qui ne s’applique à personne ou à peu près, mais c’est juste pour illustrer: j’ai passé un an à voyager, version backpacker low cost. La meilleure année de ma vie. Ca m’a coûté ~8k€ au total, en ayant pris l’avion 5 fois (moyens courriers dans des pays pas chers, quand même). J’ai croisé un gars qui faisait la même chose depuis 7 ans.
Avec 500k€, on serait large…

Dernière modification par parentier (21/05/2015 09h51)


A mon grand dam

Hors ligne

 

#80 21/05/2015 11h32 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   50 

InvestisseurHeureux a écrit :

Cas 2 : je ne possède quasi-rien de tangible et vis d’expérience et non de possessions, j’accepte de consommer mon capital en fin de vie, j’accepte une volatilité sur mes placements, je suis mobile en province ou à l’international

Là avec 2 SMIC nets / mois vous vous sentez comme un roi du pétrole et 600-800 k€ suffisent largement.

Plus je lis ce type de débat, plus j’ai la conviction que c’est avant tout un état d’esprit (typiquement on lit la dichotomie entre zetrader et nik66).

Entièrement d’accord ! Amen smile

J’ai un ami (riche) qui a un très gros revenu (mais en même temps beaucoup de dettes !) qui m’avait avoué que les 2000 euros, il les claquait en un week-end ! Personnellement je suis plus intéressé par le fait de vivre une expérience, que par la possession matérielle. Quand je gagnais 3800 euros par mois, je vivais exactement comme quand j’en gagnais 1500 de moins, la différence étant que plaçais le surplus (moins les impôts). Si mon but est de gagner le plus, ça n’est pas pour dépenser plus, mais pour avoir le privilège inouï d’acheter du temps plus tard.

En fait j’ai toujours vécu ces dernières années comme si je gagnais "juste" 2000 € par mois net d’impôts. Et c’est déjà un revenu énorme ! Largement supérieur à celui de bien des français !!! J’ai la chance d’être un privilégié.

Dernière modification par Vibe (21/05/2015 11h34)

Hors ligne

 

#81 21/05/2015 12h27 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   35 

Discussion intéressante en effet.
L’état d’esprit joue peut être, mais je crois surtout que c’est la situation de chacun qui pèse le plus lourd. Si vous êtes célibataire ou en couple sans enfants et sans RP (je l’ai été longtemps et je ne résonnais pas comme aujourd’hui) alors, oui, je comprends que les besoins soient limités.
Nous vivons vraiment modestement (deux vieilles voitures, très peu de dépenses en dehors du strict nécessaire, on ne se serre pas la ceinture mais on fait attention) et, comme je l’ai dit, on ne peut pas fonctionner si moi et ma femme ne rentrons que 3000€ par mois, ni même 4000€. Impossible ! Ce qui démolie le budget est bien les frais liés à la RP (le nombre de travaux complémentaires et les frais engagés depuis 15 ans sont impressionnants : changement de chauffe eau, de crépis, goudronnage de la cour car ravinement et j’en passe !) et nos 4 enfants : bcp de bonheur mais… aussi bcp de dépenses (mon ainée étudiante me coute une fortune par exemple).
A refaire, je ne crois pas que j’achèterais encore ma RP. Quand je vois ce que cela a couté (et coute encore tous les ans en frais, taxes et entretien que n’a pas un locataire) depuis le début, nous pouvions être locataire à 900€/mois pendant 50 ans ! Soit, dans ma région, de quoi louer une très belle maison… Et je n’intègre pas l’économie que j’aurais fait en plaçant en plus l’argent mis au départ dans la maison au lieu de le dépenser ! 
Tout est là : sans RP et sans les enfants, on ne vivrait pas pareil et, surtout, je n’aurais pas le même rapport à l’argent et au risque.
Discussion intéressante pour moi, donc…

Hors ligne

 

#82 21/05/2015 12h49 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   50 

Effectivement, c’est à moduler en fonction des enfants. Quand je disais 2000 par mois c’est par "tête de pipe". Disons qu’il faut 4000 par mois pour le couple + 500 à 1000 par enfant suivant leur âge. Donc donc votre situation, c’est sûr que 2000 sont loin de suffire !

Sur ce, je retourne à ma joyeuse vie de jeune célibataire smile

Hors ligne

 

#83 21/05/2015 13h16 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   77 

Les  coûts d’entretien annuels d’une maison sont en général entre 1% et 2% du prix initial + taxes et raccordements. Ce n’est pas une charge énorme par rapport à un loyer, mais ça dépend évidemment de la taille. J’imagine qu’avec 4 enfants la votre est spacieuse, et pour peu que vous ayez quelques luxes comme une piscine, la facture peut effectivement grimper très vite.

Avec 6 personnes dans la famille, votre besoin de budget est certes plus élevé.

Mais le point clé dans cette discussion est le temps que vous souhaitez consacrer à vos investissements et à se former ainsi que votre aversion au risque. Vous indiquez être placé intégralement en AV, qui est un placement généralement sûr, mais où une grande partie de la marge potentielle va être mangée par les coûts des fonds.

Hors la gestion directe, regardez peut-être du côté des ETF, vous y trouverez des rendements annuels de bonne qualité avec des frais réduits, tout en gardant une gestion passive et un risque maîtrisé.

Hors ligne

 

#84 21/05/2015 13h20 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   174 

InvestisseurHeureux a écrit :

Quant je lis des présentations où des personnes ont 1-2 M€ de patrimoine, 50 ans et se demandent si elles peuvent arrêter de travailler, la réponse est probablement non ! Car si déjà avec ce niveau de patrimoine vous vous posez la question, c’est que vous n’avez pas l’esprit pour.

Le montant n’est effectivement pas le principal souci car cette question peut être posée pour des patrimoines bien plus important que celui cité.

L’arrêt d’une activité et le capital a disposer pour pouvoir arrêter est un élément propre à chaque personne en tenant compte de ses besoins pour vivre selon ses envies et sa structure familiale.

Selon que vous êtes célibataire ou en couple avec des enfants pour qui il faudra financer les études, le minimum peut passer du simple au quintuple donc fixer une somme générale en capital est illusoire.

Sans compter les plaisirs de la vie qui seront dispendieux pour certains et gratuits pour d’autres.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#85 21/05/2015 13h38 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   73 

Bonjour,

j’ai déjà donné mes chiffres dans d’autres files, mais je pense que çà ajoute au débat pour confirmer qu’en couple, avec des enfants, l’état d’esprit doit être partagé + que chaque situation est particulière.

- 44 ans
- j’ai un patrimoine de 2500K€
- dépenses de 5000€/mois ; 60K€ par an
- disons IR = 0€ car l’argent est dans des enveloppes capitalisantes
- ISF de 13K€; soit un total de 73K€
- je pars du principe que je n’aurai pas de retraite malgré mes 20+ années de cotisations

- scenario "vivre de la rente en pensant que la ponction de 3% passe" : 3% * 2500K€ = 75K€

donc çà passe tout juste, en considérant qu’il n’y a aucun dépassement de budget.

Je pourrais être beaucoup plus frugal si j’étais seul et vivre très largement de mes rentes mais aujourd’hui j’en suis à un stade où c’est ma famille qui fait que çà ne passe plus :
- grosses dépenses médicales non remboursées par sécu/mutuelle
- débats fréquents avec ma compagne sur le prix des choses
- et je n’arrive plus à trouver de failles dans notre budget

Pour l’instant mes modèles avec hypothèses conservatrices de rendement, d’inflation, etc. me permettent de payer les dépenses jusqu’à 85 ans. Je n’ai pas modélisé les frais d’éducation ni la réduction des dépenses lorsque les enfants ne seront plus à la maison (dans 15 ans)

A l’occasion je détaillerai mon budget car çà fait 3 ans que je le suis sous money et je commence à avoir des stats dessus. Il doit y avoir quelque chose qui m’échappe.

En tout cas je pense que le raisonnement n’est pas du tout le même seul ou en couple, et avec ou sans enfants, et en fonction des aléas de la vie (maladies, ..)

Psychologiquement, je me mets une grosse pression pour faire en sorte que ma compagne et mes enfants ne manquent de rien. Pour l’instant la seule issue que j’ai trouvée (en cas de méga inflation, gros krack, ..) c’est de dire à ma compagne :
1. bon si tout ne se passe pas comme prévu et que çà ne passe pas financièrement, je partirai seul sur une barque vers 70 ans en leur laissant suffisamment de quoi vivre
2. quand on travaille sur une passion sans chercher à gagner de l’argent, en général l’argent finit par venir

+ je continue à me former pour éviter que cet argent me brûle les doigts et éviter de faire n’importe quoi avec.

Dernière modification par tikou (21/05/2015 13h43)

Hors ligne

 

#86 21/05/2015 13h46 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   13 

Deux petites remarques de ma part…

1/ J’ai du mal a comprendre pourquoi on associe "vivre d’expériences" et sobriété…

Je suis quelqu’un qui "vit d’expérience" bien plus que de biens matériels et ça me coute un bras.

Après mes "expériences" sont plutôt cher vu que j’adore les voyages exotiques et j’en fait toujours au moins un par an : Chine, Inde, Mexique, Guatemala, Thaïlande, Japon, Éthiopie, Égypte, U.S.A., Maroc, Algérie, Botswana, Afrique du Sud, Réunion, Maurice ainsi que quasiment tout l’UE c’est fait, il faut encore que je fasse l’Australie, Bali, le sud de l’Inde, le nord de l’Éthiopie, un safari entre le Kenya et la Tanzanie, les gorilles du Congo, le carnaval de Rio, le nord du Botswana avec Victoria Falls et un petit retour au Japon, aux US et au Mexique pour montrer ces magnifiques pays à ma femme + toutes les autres idées qui viendront par la suite.

J’ai plusieurs fois hésité à me lancer le défi de visiter tous les pays du monde mais au final je me dit qu’il y’a des pays qui m’intéressent simplement pas et qu’il y’a aucun intérêt à se forcer d’y aller juste pour un défi, je me contenterai de visiter tous les pays qui me font envie.

Comme je fais des voyages de 2 semaines au minimum, plutôt 3, même en voyageant en organisant tout moi même et en prenant des transports locaux et des hôtels corrects mais pas trop cher il est difficile de ne pas avoir au moins un budget  de voyages de 2000€ par an par personne…

Dans un autre genre, j’ai offert ces dernières années un cours de conduite automobile sur glace, un cours de cuisine moléculaire avec dégustation et un cours de fabrication de bière artisanale, c’est pas le même budget que mes voyages mais j’irais pas parler de sobriété…

Donc on peut très bien avoir un gros budget tout en vivant d’expériences.

2/ Comme cela a été dit, je pense que Rentier c’est en grande partie dans la tête… pour certains c’est un objectif a atteindre au plus vite et justifiant tous les risques tant on est pressé de faire le grand saut, pour d’autres c’est un risque pétrifiant et ils ont besoin d’avoir une énorme marge de sécurité pour les rassurer avant de sauter, s’ils sautent un jour.

Je parierait que ça vient en grande partie de la manière dont on vit sa situation professionnelle, si elle est mauvaise il est pas surprenant qu’on soit prêt à tout pour la quitter au plus vite alors que si elle est confortable, pourquoi prendre le risque ?

On peut heureusement vivre très bien en "semi-rentier" avec un patrimoine qui pourrait ou ne pourrait pas être suffisant pour devenir rentier à temps plein mais qui, dans tous les cas, nous permet d’être à l’aise, de ne pas être complètement dépendant de son travail ce qui diminue largement le stress et de pouvoir s’offrir autant de petits plaisirs qu’on voudrait.

Quand je vois des rentiers ’extrêmes’ genre Early Retirement Extreme qui vivent rentier mais au seuil de pauvreté, je me dis qu’ils sont certainement heureux comme ça mais que c’est pas pour moi…

Hors ligne

 

#87 21/05/2015 13h48 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   35 

Bonjour tikou
Je crois me retrouver assez bien dans votre post en ce qui concerne les dépenses en tout cas, largement incompressibles hélas…
Avec une grande famille, pas d’espoir d’être rentier sans doute à moins de 2 millions de capital…
Et que l’ISF fait mal à ce niveau.

Dernière modification par nik66 (21/05/2015 13h50)

Hors ligne

 

#88 21/05/2015 14h35 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   70 

SwissInParis a écrit :

.
Quand je vois des rentiers ’extrêmes’ genre Early Retirement Extreme qui vivent rentier mais au seuil de pauvreté, je me dis qu’ils sont certainement heureux comme ça mais que c’est pas pour moi…

On oublie souvent que les motivations de départ de Jakob d’early retirement extreme n’avaient rien à voir avec l’indépendance financiére. Il s’est embarqué dans son voyage de vie frugale par conviction écologique, ayant compris que le mode de vie à l’occidentale n’est plus tenable. Ce n’est qu’au bout de 2 ans qu’il s’est rendu compte que ce faisant il était devenu indépendant financiérement.
Un peu HS mais je trouve dommage que cette dimension de son parcours soit systématiquement escamotée. Par ailleurs, depuis, il a recommencé à bosser…

Dernière modification par Youplaboum (21/05/2015 14h36)


The only real failure is the failure to try.

Hors ligne

 

#89 21/05/2015 16h21 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   174 

@Tikou

Si vous avez déjà fait le maximum pour vos dépenses, ce n’est pas la peine de se gâcher la vie pour quelques centaines d’euros.

Votre objectif de rendement est à 3%, c’est sans doute ce point qui est à améliorer car rentier cela ne veut pas dire inactif pour son patrimoine mais en constante adaptation au Monde qui nous entoure et avec quelques risques.

Je ne sais pas si vous pratiquez toujours le bouclier à 75% pour l’ISF mais utiliser les dispositifs fiscaux c’est 26 K pendant (soyons pessimistes) 8 ans soit 208 K€ de bloqué soit 8.32% de votre patrimoine pour ôter 13/73 = 17.80% de vos dépenses et la possibilité de ne pas avoir que des enveloppes fiscales à fonds garantis.

Un montage immobilier à crédit in fine + AV adossé, vous créez du revenu puisque les loyers seront supérieurs aux intérêt avec une rendement bien supérieur à votre AV. Certes, il y aura fiscalité mais en étant marié avec enfants vous avez de la marge avant d’être à 30% de TMI.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#90 23/08/2015 13h17 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   43 

Je voulais rebondir sur cette file, à propos de la règle des 4% ("pas plus de 4% par an de consommation de son capital pour espérer le conserver à long terme"). J’avais lu un article intéressant sur Mr Money Mustache (un clone d’ERE), on aime ou pas son style de vie mais sa réflexion sur la règle des 4% est en l’occurrence applicable à n’importe quel revenu souhaité.
Je vous traduis un passage intéressant :

Quand je mentionne la règle des 4%, on m’oppose les arguments suivants :
- L’étude [de laquelle découle la règle des 4%] est basée sur la prospérité anormale des USA pendant ses années de croissance. On ne peut pas projeter de tels rendements pour le futur.
- La croissance économique et la valorisation des actions étaient basées sur le pétrole bon marché. Que se passera-t-il lorsque les prix flamberont ?
- Comment pouvez-vous appliquer une règle unique à quelque chose d’aussi varié que l’économie ? Mon assurance pourrait être de plus en plus chère ! L’hyperinflation pourrait arriver !
- Même à 4% de taux de retrait, il y a une chance de banqueroute. Ca veut dire que je serai ruiné et à la rue quand je serai vieux. Je recommande de doubler l’épargne, et de se baser sur la règle de 2% à la place !
[…]
Les pessimistes ont le droit de penser ce qu’ils veulent. Au lieu de débattre des choses improuvables comme ci-dessus, on peut les balayer avec une liste de faits encore plus importants :
L’étude prend pour hypothèse que le rentier…
- ne gagne plus du tout d’argent par un travail à temps partiel ou des projets free-lance
- ne reçoit pas un dollar d’aide sociale
- n’ajuste jamais sa dépense en regard de la réalité économique comme une récession
- n’adapte jamais son comportement pour compenser la variation des prix (vacances dans un lieu plus rapproché lors d’une flambée du cours du pétrole, passer au lait d’amande en cas d’embargo sur le lait de vache…)
- n’héritera jamais de ses parents ou autres membres de la famille
- et ne fera jamais ce que les personnes âgées font, selon certaines études : dépenser moins en vieillissant

Il résume donc en disant que la règle des 4% est parfaitement prudente selon lui, en particulier pour un mode de vie semi-rentier. En l’occurrence, pour 500000€, ça fait 1667€ par mois (sans compter d’éventuels revenus supplémentaires, aides ou pensions de retraite), ce qui peut suffire à beaucoup (c’est même le salaire médian en France).

Dernière modification par Golliwogg (23/08/2015 13h22)

Hors ligne

 

#91 23/08/2015 20h57 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   85 

Bonjour,

je me permets de rappeller que les 1667€ sont du brut. Il ne faut pas oublier csg/crds à 15,5% et irpp de 14% sur ce qui dépasse 9700€.
Ne pas aussi oublier la problématique de la couverture sociale du rentier.


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#92 23/08/2015 21h03 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   266 

Motus a écrit :

et irpp de 14% sur ce qui dépasse 9700€.

Petite précision : sur la part des plus values (pas sur la part de capital) qui dépasse 9200€.

Dernière modification par Geronimo (23/08/2015 21h05)

Hors ligne

 

#93 08/12/2015 11h22 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   

Voila je suis sur le point d’atteindre mon objectif de 250k. Pourquoi 250 ? Parce que en considérant la règle des 4% ça fait 10k/an ou 833/mois. Et ça me suffit pour couvrir mes dépenses. Je vis en Thaïlande et j’ai à priori l’intention d’y rester jusqu’à la fin de ma vie. Je paie 100€ de loyer, moins de 200€ par mois en nourriture pour 2. D’ailleurs ma compagne travaille en banque et gagne 300€/mois (salaire moyen en Thaïlande) avec de très bonnes perspectives d’évolution. Donc si rentier ça rate je pourrais toujours me reconvertir homme au foyer, le rêve absolu tongue

Le problème c’est que maintenant que j’approche de mon objectif je me dis "oui mais quand même si j’avais 300 ou 400k je serais un peu plus serein" Mais ça ressemble à une quête sans fin cette histoire. Qui me dit que le jour ou j’atteins 400k je serai satisfait ? Je me dirai probablement la même chose, que je serais plus serein avec 600 ou 800k… Du coup j’ai l’impression que si je ne lâche pas prise maintenant et tente l’aventure rentier je ne le ferai jamais. Je continuerai de repousser par peur de l’avenir.

L’autre problème c’est ce fameux 4%. Je ne sais pas s’il s’applique à mon cas. Mon patrimoine est sur une assurance vie dont l’allocation est beaucoup trop sécuritaire avec 50% en fond euros. Je compte y remédier dans le future et viser une gestion beaucoup plus agressive. Tel quel j’ai quand même fait un peu plus de 5% de rendement cette année.
Plus généralement que pensent les membres de ce forum de la règle des 4% très controversée.

Ce serait plus simple si j’étais capable d’accepter l’idée de consommer mon capital. C’est pas que je veux à tout prix que mon argent me suive dans la tombe ou l’envie de laisser quelque chose derrière moi. C’est la peur de finir par manquer à un moment ou il n’y aura plus de retour possible. J’ai évidemment envie de vivre le plus longtemps possible mais je fais quoi si je me retrouve à 80, 90, 100 ans … avec plus rien parce que mon patrimoine ou son pouvoir d’achat aura fondu ? Quelles seraient mes options ?

Dernière modification par PseudoDevenirRentier (08/12/2015 11h25)

Hors ligne

 

#94 08/12/2015 12h17 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   157 

PseudoDevenirRentier a écrit :

L’autre problème c’est ce fameux 4%. Je ne sais pas s’il s’applique à mon cas.

Non, ça ne s’applique absolument pas à votre cas !
Cette règle (controversée, mais que je trouve pas mal) concerne les gens investis en quasi-totalité en actions (ou support ayant une rentabilité comparable).
De plus, elle s’appuie sur un modèle d’inflation de pays occidental. Pour la Thailande, je ne sais pas quelles sont les perspectives: actuellement, l’inflation semble négative, mais qu’en sera-t-il dans quelques mois/années ?

PseudoDevenirRentier a écrit :

Le problème c’est que maintenant que j’approche de mon objectif je me dis "oui mais quand même si j’avais 300 ou 400k je serais un peu plus serein" Mais ça ressemble à une quête sans fin cette histoire. Qui me dit que le jour ou j’atteins 400k je serai satisfait ?

C’est exactement le problème wink
Certains vous diront que tant que vous avez des doutes, vous toutes les chances de le regretter un jour, d’autres vous conseillerons au contraire de vous lancer quelques soient les doutes et de vous préparer à rebondir ensuite si ça ne se passe pas comme prévu.

C’est en fonction de votre tempérament et de votre environnement familial.
Si votre femme est explicitement d’accord pour vous épauler en cas de coup dur, alors ça peut être un bon point.

Dans la même situation que vous (mais sans possibilité d’appui extérieur), je me suis donné 2 ans pour voir si je suis pleinement à l’aise avec ma répartition patrimoniale.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#95 08/12/2015 12h31 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   

PseudoDevenirRentier a écrit :

L’autre problème c’est ce fameux 4%. Je ne sais pas s’il s’applique à mon cas.

En effet, comme l’a dit Faith, la règle des 4% est loin de s’appliquer à votre cas.

Parmi ses hypothèses explicites :
- vos dépenses suivent l’inflation d’un pays développé
- votre espérance de vie restante est inférieure à 30 ans
- vous ne payez pas d’impôts
- vous n’avez aucun frais sur vos placements
- votre répartition contient au moins 50% d’actions

Chaque fois que vous ne respectez pas l’un des critères ci-dessus, vous devez diminuer un peu votre pourcentage de dépense.

D’un autre côté si vous pensez avoir des revenus d’activité à l’avenir, avez droit à une pension de retraite … vous pouvez augmenter votre pourcentage de dépense.

Si j’étais vous, je travaillerais sur les deux derniers points : baisser mes frais sur mes placements, et augmenter par part d’actions progressivement si nécessaire.

Hors ligne

 

#96 08/12/2015 16h44 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Modérateur
Réputation :   1083 

Faith a écrit :

PseudoDevenirRentier a écrit :

L’autre problème c’est ce fameux 4%. Je ne sais pas s’il s’applique à mon cas.

Non, ça ne s’applique absolument pas à votre cas !
Cette règle (controversée, mais que je trouve pas mal) concerne les gens investis en quasi-totalité en actions (ou support ayant une rentabilité comparable).
De plus, elle s’appuie sur un modèle d’inflation de pays occidental. Pour la Thailande, je ne sais pas quelles sont les perspectives: actuellement, l’inflation semble négative, mais qu’en sera-t-il dans quelques mois/années ?

Cette "règle des 4%" (ou des 3% pour les plus conservateurs) a été obtenue en étudiant l’évolution historique (dans le passé) d’un patrimoine investi à moitié en actions US et à moitié en obligations US. (En évaluant la probabilité de tout consommer, sachant que la valeur du patrimoine variera pas mal). Ces études comportent aussi un volet, où on ajuste son attitude, en consommant moins en cas de baisse de la valeur du patrimoine (pour minimiser la probabilité de tout consommer).

Actuellement, les taux sont historiquement très bas (donc les obligations rapportent peu) et la croissance faible donc les perspectives sur les actions pas terribles). Ceci pourrait/devrait raisonnablement conduire à adopter un % plus faible que 4%.

L’impact de l’inflation n’est pas forcément si important : on raisonne à 4% en conservant à long terme le pouvoir d’achat du patrimoine, donc en visant à revaloriser le patrimoine comme l’inflation. Si l’inflation est forte en Thaïlande, j’imagine qu’en même temps le cours de la devise locale diminue par rapport au USD (ou autres devises forte dans lesquelles sera le patrimoine), et que les actifs en Thaïlande se revalorisent assez vite (en devise locale), ce qui compense.

Sinon, décider de franchir le pas, de cesser totalement (ou partiellement) ses activités pro est une décision individuelle (mais mieux vaut qu’elle soit partagée par ceux avec qui vous vivez…), que chacun devra prendre selon ses propres critères. Ca ne sera jamais du 100% garanti… Décider, choisir, c’est renoncer et risquer.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#97 09/12/2015 20h05 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   97 

PseudoDevenirRentier a écrit :

Plus généralement que pensent les membres de ce forum de la règle des 4% très controversée.

Puisque vous le demandez…

Personnellement, j’ai beaucoup de mal à prévoir une transformation théorique du capital en revenu.
Si ce qui vous intéresse c’est 1000€/mois (et non pas xxx K€ dans vos comptes)- et j’ai la même démarche, si ce n’est avec un montant plus élevé- , alors ce n’est pas votre "stock" qui devrait vous intéresser, mais votre "flux" régulier.

C’est la raison pour laquelle j’investis en action de rendement (dividendes), avec diversification pour la sécurité : je n’ai pas besoin de règle des x% : je sais combien de dividendes annuels ou mensuels je touche. Aujourd’hui, 924€ bruts/mois avec 186K€ d’investis par exemple.

Si je devais devenir rentier demain, je prendrai bien entendu une marge de sécurité, et une partie serait investie sur des actifs à moindre "risque" (volatilité plutôt) mais à moins d’un krach majeur de l’économie, j’aurai toujours un flux régulier de revenu.

Le capital fluctue au gré des hausses et baisse des marchés, mais le montant des dividendes/coupons sont bien plus stables.
De plus, si vous devez vendre des actifs pour financer votre vie quotidienne, vous aurez à faire face à ce problème que vous devrez vendre plus quand les actifs sont au plus bas…

Aujourd’hui, si vous estimez que vos 5% sur 250K ne sont pas suffisants ou reproductibles à long terme (je pense aussi que c’est "limite" en terme de marge de sécurité), vous pourriez peut être envisager de modifier votre répartition d’actifs en vous orientant vers des actions de rendements?


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#98 24/11/2016 17h11 → Devenir rentier avec 500 000 € ? (euros, investissements, rentier)

Membre
Réputation :   

Un autre formulation de la règle des 4% est "25 fois les dépenses annuelles"
les blogs américains proposent l’ordre de grandeur entre 25 et 40 fois les dépenses annuelles selon la marge de sécurité voulue. (4% - 2.5%)

C’est bon pour avoir une première idée, après il faut creuser.

Au lieu de creuser sur la technique financiere, çà vaut forcément le coup de se pencher sur d’abord sur  les raisons profondes .

Un truc pour ça est les 4 pourquoi ?   
Se re-demander pourquoi a chaque réponse comme le font les enfants.
au bout de 3 a 4 boucle on commence a toucher aux motivations profondes :

Pourquoi être rentier ?  - pour changer de vie
Pourquoi changer de vie ?  - parce que dans la vie actuelle a quelque chose qui cloche
qu’est ce qui cloche ? -…

Pourquoi être rentier ?  - pour arreter de bosser
pourquoi arreter de bosser ?  - parce que je suis malheureux au boulot
pourquoi suis-je malheureux au boulot ?  - parce que je me met une pression de malade
pourquoi est ce que je me met une pression de malade ? …

Pourquoi être rentier ?  - pour ne pas  de manquer
pourquoi avoir peur de manquer ?  ..

Une foi qu’on a les raisons profondes, on se rend compte qu’il y a de nombreuses solutions possibles.
si on continue a se lancer sur la voie de l’indépendance financière, ça sera de manière plus sereine.


“The trouble with not having a goal is that you can spend your life running up and down the field and never score.” - Bill Copeland

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech