Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 20/04/2015 18h30 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Banni
Réputation :   -3 

Edit Modération : merci de ne pas citer l’intégralité du message immédiatement précédent. C’est inutile et alourdit les forums. Votre message a été modifié.

@Faith
Comme je vous comprends !

N’étant devenu oisif qu’à 52 ans je n’ai pu me rendre disponible pour ma famille qu’une fois mes enfants parvenus à l’âge adulte. Pour ce qui est des loisirs, ils sont en général plus ludiques à 25 ans qu’à 50 ans.

Si autant de gens veulent devenir rentiers, c’est en effet parce que leur travail consomme trop de temps : combien de pingouins en costard-cravate bossent 16h/jour pour 7 heures payées ?? En d’autres temps, seuls les carriéristes s’astreignaient à ce rythme de bagnard, qui semble désormais la règle depuis l’instauration des forfaits jour.

Hors ligne

 

#77 20/04/2015 19h14 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   56 

goupil a écrit :

combien de pingouins en costard-cravate bossent 16h/jour pour 7 heures payées ?? En d’autres temps, seuls les carriéristes s’astreignaient à ce rythme de bagnard, qui semble désormais la règle depuis l’instauration des forfaits jour.

Le forfait jour ne nous rend pas corvéable H24. J’ai du mal à comprendre les salariés qui font des journées de 16h en France et qui s’en plaignent. On peut vraiment licencier quelqu’un juste parce qu’il ne fait que 8h au lieu de 16 comme ses collègues ? Je ne crois pas. Ou alors j’ai eu de la chance, c’était ma situation il y a quelques années, cela ne m’a jamais posé de problèmes. Quelques commentaires acerbes de collègues jaloux.

Hors ligne

 

#78 20/04/2015 20h46 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   73 

Sanbouddha a écrit :

On peut vraiment licencier quelqu’un juste parce qu’il ne fait que 8h au lieu de 16 comme ses collègues ? Je ne crois pas. Ou alors j’ai eu de la chance,

Oui. J’en suis la preuve vivante. big_smile
Mais sans aller jusqu’au licenciement, faire 35h et pas une minute de plus est dans beaucoup de boite  mal vu.
Le manque d’implication sera reproché, avec un perspective de non augmentation, pas de promotion et de faire les taches les moins interessantes.
Par contre c’est la norme dans des fonctions ou entreprises plus administratives. (Je ne dis pas fonctionnaire car ma femme est fonctionnaire et travaille plus de 35h.)

Dernière modification par francoisolivier (20/04/2015 20h50)

Hors ligne

 

#79 04/05/2015 13h35 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   14 

Les différentes réponses ont soulevé des avantages mais aussi des inconvénients concernant le fait de vivre rentier.

Je me pose moi meme cette question et je trouve en effet que ca n’a rien d’évident.

Bien:

- ne plus etre soumis a des forces dominantes (patron, client) donc gagner en liberté.

- gagner en sérénité, ne plus avoir le stress de perdre son emploi ou d’avoir une retraite suffisante.

- fournir un patrimoine conséquent a ses enfants afin de les préserver du besoin.

Moins bien (ou écueils a éviter):

- faire de la conquete du statut de rentier une obsession (donc en devenir esclave et perdre en liberté) qui déconnecte de la vie qui passe. Et si il nous arrivait une grosse tuile avant de devenir rentier? maladie, accident, mort, perte de proches avec lesquels ont aurait pu passer plus de temps. Ceux qui ont une grande aversion au risque ne devraient-ils pas se focaliser sur ce qu’il ont a présent plutot que sur une hypothétique situation future?).

- vivre dans la peur de perdre ce que l’on a acquis. Il arrive que plus on a de capital, plus on craint de le perdre. Ce peut etre une source de stress non négligeable par rapport par exemple a des métiers péperes (certains métiers de la fonction publique par exemple).

- les adeptes de la sobriété heureuses pourront sans doute attester qu’on peut vivre heureux meme avec une retraite tres faiblement payée. Par contre j’imagine que ca demande un travail sur soi conséquent.

- fournir un patrimoine élevé a ses enfants peut estomper leur gnac a vouloir gagner plus.

- le statut de rentier provoque des jalousies. De plus il devient compliqué de se faire des amis appartenant a une classe modeste, car meme sans parler de jalousie une gene peut s’installer et pourrir la relation. On devient condamné a ne devoir fréquenter que des nantis qui, avouons-le, sont rarement des personnes "simples".
La jalousie et les problemes auront aussi tendance a survenir au sein de notre propre famille.

Si j’ai plus développé les aspects négatifs, c’est sans doute parce qu’on a naturellement tendance a creuser du coté de nos doutes. Je crois tout de meme qu’une fois ces écueils identifiés, on peut organiser sa vie pour les éviter.

Dernière modification par nor (04/05/2015 13h37)

En ligne

 

#80 04/05/2015 13h55 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   28 

Bonjour, quelle question ! Étant encore jeune (23ans), je ne veux pas devenir "rentier" à proprement parlé, mais avoir de quoi payé mon loyer/crédit sur ma maison plus tard me suffirait largement..

Je suis adepte d’un mode de vie disons "doux", je n’ai pas de voiture (par choix), fais tout en vélo, ne suis pas du tout matérialiste et récemment j’ai trouvé un jardin à partager pour produire une partie de ma nourriture ! (fruits, légumes…). Je n’ai donc pas besoin de gagner 3000€/mois pour vivre heureux.. (ce n’est uniquement que mon point de vue ! smile )

Alors oui j’enchaine les CDD’s, mais cela ne me gêne pas vraiment car je n’ai pas vraiment trouvé de boulot qui me "plaise",et vu que je suis un peu touche à tout, cela me convient… pour le moment, CDD de 4 mois en tant que Facteur colis, je bosse le matin, et ai mes après-midi ainsi que 2 jours de congés/semaine… et cela me convient parfaitement ! smile (je pourrais presque y bossé, même si les salaires sont pas mirobolant). Alors oui, il faut être matinal (levé 5h), mais cela ne me dérange pas…

Peut être un projet entrepreneurial en tête, j’attends qu’un très bon ami rentre de son tour du Canada à vélo pour qu’on se lance ensemble..

Personnellement, je me considère "demi-rentier" avec ce boulot, puisque j’ai tous mes après-midi, et que le matin bah je bosse (et tant mieux, sinon je dormirais, donc on peut parlé d’optimisation de ce temps je pense ! aha).

Enfin voilà, c’est juste l’avis d’un petit gamin idéaliste ! smile


Un tu l'as vaut mieux que deux tu l'auras

Hors ligne

 

#81 04/05/2015 14h03 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   56 

En soit la question de "pourquoi" devenir rentier n’a pas beaucoup de sens.

Je pense que comme tout être vivant nous aspirons à faire librement ce que nous aimons mais que souvent, même quand nous en avons la possibilité notamment financière, nous n’osons pas le faire (pression sociale..).

J’ai deux exemples dans mon entourage proche :

Le premier que je connais depuis une vingtaine d’année, je ne l’ai jamais vu "travailler" (au sens conventionnel), il se définit véritablement comme rentier. Il a des forêts, s’en occupe beaucoup, donne des coups de mains à son entourage.
En résumé un hyper actif qui clairement vit la vie qu’il aime.

Le second a de quoi faire vivre plusieurs générations mais il est issu d’une famille de grands entrepreneurs. Jamais il ne considérerait comme rentier. Il a toujours des projets en tête (donc des contraintes type déplacements "professionnels") tout en conjuguant différentes passions qu’il pratique quand bon lui semble, week end ou en semaine.
En résumé un hyperactif qui clairement vit la vie qu’il aime.

Tout cela pour dire qu’être rentier n’est pas une fin en soi. Certes il faut les moyens financiers d’être libre et indépendant mais il est également essentiel d’arriver à déterminer quelle vie on souhaite mener et d’oser le faire, que l’on soit ou que l’on s’auto-définisse rentier ou pas.

Dernière modification par Crown (04/05/2015 14h04)

Hors ligne

 

#82 04/05/2015 14h14 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   156 

Crown a écrit :

En soit la question de "pourquoi" devenir rentier n’a pas beaucoup de sens.
(…)
Tout cela pour dire qu’être rentier n’est pas une fin en soi.

C’est justement pour cette raison que la question de ce fil a tout son sens: on ne veut pas être rentier pour être rentier, donc le fil demande: "qu’obtiendrez vous une fois rentier que vous n’auriez pas avant de l’être ?" (ou plus simplement: "pourquoi devenir rentier ?")


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#83 23/08/2015 21h47 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   

C’est bien de pouvoir l’être (rentier) car dans ce monde du travail où on est si vite "un vieux cheval", il est souhaitable d’être financièrement à l’abri pour faire face le moment venu. On voit tant de gens virés se retrouver dans de si sales draps qu’il serait mal venu de se plaindre d’avoir une "pomme pour la soif"…

Après "rentier" c’est surtout avoir la liberté de faire ce qu’on veut, travailler ou pas, choisir son activité, organiser ses journées et surtout globalement profiter de la vie. Ce dernier point est souvent important lorsqu’on a beaucoup bossé pour faire son capital…

Sinon c’est vrai qu’on passe par toutes sortes de sentiments et de problèmes divers, le revers de la médaille comme on dit !
Avec l’expérience je peux dire que moins on en dit et mieux on se porte…
De toute façon et dans tous les cas on se mêlera de votre vie d’une façon ou d’une autre, surtout en "faisant vos comptes" à votre place. Faut voir, par exemple, des gens demander combien vous avez payé ceci ou cela, regarder combien de voyages vous faites et ainsi de suite. Surtout vrai dans les petites villes…

Bien simple, comme résolution pour 2015 j’avais décider d’arrêter de me "justifier"…

Hors ligne

 

#84 20/09/2015 14h49 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   56 

Bonjour,

Certains échanges sur d’autres files me "titillent" un peu et notamment ceux relatifs à cette notion de pourquoi devenir rentier ? comment devenir rentier ? …  Aussi je me permets de réactiver cette discussion.

Il est certain que ces interrogations ont toutes leur sens sur ce forum mais je me rends compte que
- "jamais" je n’ai souhaité être rentier ?
- "jamais" je ne me suis demandé comment devenir rentier ? (logique me direz vous car je ne le souhaitais pas..smile)

J’ai plus l’impression que devenir autonome financièrement (j’ai pour être franc toujours un peu de mal avec certaines connotations associées à "rentier") a été plus une conséquence qu’un objectif. Plus l’addition de circonstances qui m’ont permis de le devenir et donc de prendre la décision de l’être, plus qu’un acte programmé et organisé.

Conséquence due à certains choix professionnels qui m’ont donné une certaine marge de manoeuvre financière, à un certain ras-le-bol d’avoir la tête dans le guidon (tant qu’on ne lève pas la tête on ne se pose pas la question)…. mais en autant cas un objectif.

Je suis par exemple surpris (je dis bien "surpris", je n’ai pas de jugement de valeur) que des membres d’à peine 25 ou 30 ans aient parfois cet objectif.

Je ne sais pas si c’est une bonne chose :
- cela montre leur maturité : "on a qu’une vie", on peut vivre plus simplement sans hiérarchie, pas la peine de se créer tous ces besoins liés à la société de consommation, …
- ou quelque part un peu dommage : normalement à 25-30 ans on a envie de créer, produire, entreprendre (dans tous les sens du terme : créer une start-up, vivre de blogs, vivre de ses futurs placements immobiliers ou boursiers mais en intégrant que ça va être un "métier" et loin de "vivre de ses rentes").

Je ne sais pas si je suis très clair mais cela m’interpelle.

T. Crown

Hors ligne

 

#85 20/09/2015 15h01 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   223 

Avec le salaire universel chacun aura le choix de choisir une vie d’oisiveté (ou de poursuite de buts non productifs, art, créativité, spiritualité, etc.) ou de production avec probablement un développement en opposition parce que le salaire universel ne sera jamais aussi élevé que les revenus issus de la production.

Peut-être que dans une future civilisation (celle des robots) le monde de la production pour les humains aura disparu et celui de l’oisiveté et de la recherche sensorielle sera le mode de vie normal, couplé à l’immortalité ou presque, on va en passer des heures aux terrasses de cafés!

Tous ces jeunes sont des précurseurs… ou pas ;-)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#86 20/09/2015 15h49 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   56 

Les "jeunes" sont effectivement sans doute précurseurs (qui peut l’être mieux qu’eux ?)

Bien sûr on est loin de votre vision assez caricaturale mais j’ai l’impression qu’ils sont beaucoup moins carriéristes, moins "grands groupes" que ma génération.

A court terme, pour la génération actuelle il est probable que beaucoup de jeunes devront se plier malgré tout aux règles de ces grands groupes, mais je mettrais bien ma main à couper que pour la génération suivantes (ceux qui naissent actuellement), ce sera aux grands groupes de s’adapter à eux (certains grands groupes commencent d’ailleurs leur mutation).

Ce n’est pas pour autant que "ces jeunes" recherche l’oisiveté mais l’indépendance et l’autonomie c’est certain.

Cela doit inclure l’indépendance financière et donc justifier leur présence sur un tel forum. Comme je le disais précédemment cela ne me "choque" absolument pas (je ferai vieux schnock si je le disais big_smile big_smile) mais cela m’interpelle un peu.

En tout cas à 25 ans je n’avais pas leur maturité "financière", du moins j’en ai l’impression.

Dernière modification par Crown (20/09/2015 15h53)

Hors ligne

 

#87 20/09/2015 16h26 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   104 

Je pense au contraire que les grands groupes/multinationales sont incapables de s’adapter au changement apporté par ces nouvelles générations. Ce changement me parait également être lié à nos pays occidentaux, qui pour beaucoup, intéressent moins que par le passé les grands groupes et multinationales qui cherchent des terres de croissance forte.
Or sur ces terres de croissance forte, la jeunesse est avide d’enrichissement, de carrière, d’élévation du niveau de vie comme les générations plus anciennes de nos pays occidentaux.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#88 20/09/2015 16h43 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   554 

Crown, je comprends et partage vos interrogations (en ayant 30 ans, donc je peux parfaitement être assimilés à ces jeunes que vous évoquez). Je n’ai également jamais souhaité être rentier mais bel et bien financièrement autonome.

Par rapport à mes observations (non universelles), j’ai le sentiment que "le ras-le-bol d’avoir la tête dans le guidon" que vous évoquez arrive simplement plus tôt aujourd’hui qu’auparavant. Je ne suis pas certain que la donne ait fondamentalement changé.

Par exemple, aujourd’hui, l’accès aux études supérieures (et les diplômes associés) et le travail d’ingénieur (simple exemple pris au hasard) sont une parfaite commodité, alors qu’il n’en était pas ainsi il y a 20-30 ans par rapport aux témoignages que j’ai pu entendre. Dans une société de plus en plus homogène et où les postes s’adaptent peut-être un peu moins aux personnes, il me semble de plus en plus simple d’arriver rapidement à un état d’insatisfaction. Choisir de gérer ses finances n’est qu’une manière d’y pallier : elle permet de prendre ses responsabilités et d’espérer disposer de son temps pour s’occuper de choses plus passionnantes. Ensuite, très souvent, une personne qui parvient à ses objectifs poursuit d’autres projets plus en adéquation avec sa personnalité.

Hors ligne

 

#89 21/09/2015 08h50 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   69 

Le détail qui me frappe est le succès de tout ce qui a démarré avec le Loft : les candidats sont nombreux pour cette recherche de célébrité lucrative, par le biais de la télévision, et de gagner facilement sa vie sans trop travailler.
Toute médaille a cependant son revers; quand on voit ce qu’est devenue Loana sad

Je préfère encore la trajectoire des animateurs télé qui ont démarré par le bas et ont grimpé les échelons et cravaché pour arriver là où ils sont (genre Christophe Dechavanne)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#90 21/09/2015 09h40 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   26 

Job a écrit :

Le détail qui me frappe est le succès de tout ce qui a démarré avec le Loft : les candidats sont nombreux pour cette recherche de célébrité lucrative

Pour nombre d’entre eux, cette célébrité est plus "relative" que "lucrative".
On est plus près du 1/4 d’heure de gloire promis par Warhol que d’une vie d’indépendance financière.

Hors ligne

 

#91 18/01/2016 13h40 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Banni
Réputation :   -3 

Le gros avantage d’etre rentier c’est de pouvoir quitter ce p* de salariat, forme d’esclavage moderne et c’est de pire en pire car on importe les méthodes de management chinoises ou indiennes ou américaines ici. de plus quand un informaticien indien  gagne 500 eur/mois (il peut vivre correctement avec en inde au niveau logement/bouffe/loisirs) ou le salaire dans les pays de l’est est de 500 eur en moyenne (essayez de vivre en France avec ca), comment lutter contre ca. En theorie les couts devraient baisser ici mais je constate que les multinationales qui fabriquent le truc en chine a 2-5 euros max le revendent toujours a 50 eur.

Perso j’ai quasiment toujours travaillé pour des grandes sociétés/multinationales. Qu’est-ce que je constates

- on licencie 10000-20000 personnes apres une decision a l’autre bout de la planete dans un bureau
j’ai connu moi-même des plans sociaux. le salarié est la variable d’ajustement des couts. Il est jeté parfois avec un sms (tu rends ton badge a l’entrée et interdiction de revenir) malgré ses nombreuses années et investissement dans la boite, avoir sacrifié sa vie famliale et personnelle a la boite

- on paye plus les RTT des salariés, car le salarié est supposé taillable et corveable mais perso je pars du principe que tout travail merite salaire, je bosse pas gratos. Je bosse avec des artisans pour mes maisons en location mais je me vois difficilement demander a ces gars de faire des heures supp non payées et il vont m’envoyer a la gare et ils auront raison

- les bons artisans que je connais et avec qui je travaille pour mes maisons sont surchargés par contre j’ai des potes/connaissance qui sont l’elite du marché de l’emploi a mes yeux, a peu pres 10ans d’experience pointue et specifique, bac+5, 40 ans, au chomage de longue durée dans divers secteurs (finance, informatique, marketing etc).

- le système actuel genere des bulles avec licenciements massifs trous les x années : bulle internet (2001), bulle financiere (2008), bulle energetique (2015)
pour avoir travaillé (ex info en 2002) dans certains de ces secteurs je peux vous dire que le marché de l’emploi était pas triste mais carrément mort !
j’ai evité la bulle actuelle (energie) car j’ai jamais travaillé dans ce secteur, faible consolation
Je crois que c’était encore un des rares secteurs qui payait bien en expat mais assez dur, j’ai connu des gars qui travaillaient là-dedans
En terme de reconversion on arrive a un gros n’importe quoi en ce moment mais tout le monde trouve ca normal

- un jeune de mes connaissances de la trentaine m’a dit que ses potes qui ont pas fait d’etudes comme lui s’en sortent mieux cars il creent leur entreprise et /ou du black a coté je suppose. je veux bien le croire mais n’empeche dans quelle société sommes-nous ?

Les seuls encore privilégés sont les fonctionnaires Français, sorte de noblesse d’etat, de par leurs avantages (fonctionnaire au DOM/TOM c’est 180% de son salaire !), leurs retraites etc

se mettre en freelance ou créer son entreprise peut etre une solution mais on oublie de dire :

- freelance ou independant est pas possible dans les tous les secteurs parce que personne ne travaille avec des freelance pour diverses raisons et je doute que vous allez etre le premier. Dans des secteurs tres cycliques comme l’informatique c’est tres dangereux. j’etais freelance en 2002, lancé en 2000, j’ai eu deux bonnes années de facturation complete avant puis le crash, marché completement merdque (trespeu de contrats, contrats courts tres exigeants, tarifs tres bas si pas ridicules etc)
D’apres ce que j’ai lu a divers endroits, certains secteurs comme les banques refusent de travailler avec des freelance en informatique en ce moment. si les boites refusent de jouer le jeu a quoi bon..

- créer son entreprise dans certains secteurs est quasi impossible (regelementation, necessité d’un nom des le depart, capitaux enormes nécessaires). Bien sur ici intervient l’importance de l’orientation apres les etudes
par contre pour un plombier avec qqs années la question ne se pose meme pas

Hors ligne

 

#92 18/01/2016 13h50 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   156 

Bonjour Odin, et bienvenue.
Un petit message pour vous encourager à être un peu plus mesuré dans vos propos.
Même si une part est vraie, vous exagérez quand même pas mal de points, ce qui n’aide pas à apprécier le fond à sa juste valeur !

En theorie les couts devraient baisser ici

Les couts ont considérablement baissé ici. Nous payons tout à une fraction du prix que l’on paierait sans cette délocalisation. Mais cette délocalisation a ses limites: les salaires augmentent rapidement dans les pays en question et la délocalisation pose de plus en plus de questions.

ses potes qui ont pas fait d’etudes

Stat entendue ce matin: 80% des chômeurs sont sans diplôme.

PS: n’hésitez pas à vous présenter et à présenter votre parcours dans la rubrique idoine wink


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#93 18/01/2016 14h58 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   12 

odin a écrit :

Le gros avantage d’etre rentier c’est de pouvoir quitter ce p* de salariat, forme d’esclavage moderne et c’est de pire en pire car on importe les méthodes de management chinoises ou indiennes ou américaines ici.

En même temps, etre rentier c’est exploiter d’autres personnes non ? Via un loyer, via des dividendes, via les interets d’une dette….

Hors ligne

 

#94 18/01/2016 15h12 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   82 

@Odin, quelques remarques, sur l’informatique entre autre.
Il est effectivement actuellement dur pour les prestas de passer les mailles du référencement obligatoire.
Certains y arrivent en passer par une SSII porteuse, mais c’est pas autorisé partout.

Pour les délocalisations, je ne serais pas aussi tranché que vous.
J’ai bossé sur la délocalisation de serveur de données de la France vers l’Angletterre avec une gestion indienne.
Le DSI en charge en début de projet m’a dit que le coût avant était connu, mais celui après n’a pas été dévoilé. D’après ces calculs, on serait à 20 ou +30% en terme de coût.
En terme de réactivité de réponse (important sur des serveurs de prod), les délais ont justes explosés.
De plus dans la plupart des pays utilisés comme usine, les coût salariaux augmente (le cas en Chine par exemple)

Pour le chomage : une petite stat ici montre que ne pas voir de diplome est impactant sur le taux de non emploi.

Pour les métiers manuels, il y a effectivement un vision négative de ces emplois en France.
Néanmoins, celui de mes amis qui rament le plus est le seul à n’avoir aucun diplôme.
Il vivote de petits boulots, loue un logement au noir, en n’étant pas déclaré (et donc en ne touchant pas l’APL).
Autant pour le moment, ça passe, car étant jeune, il y a moyen de faire des petits boulots, mais l’age passant, je me demande un peu comment il va se débrouiller.

Sinon, oui, certaines boites abusent sur l’utilisation des salariés.
Mais là, il y a de quoi freiner la dérive.
Même dans les PSE, les salariés peuvent calmer l’entreprise.
Pour cela, il faut des IRPP soutenus et volontaire pour changer les choses.
Soutenu, car si les IRPP s’opposent à la direction, celle-ci fera tout pour les mater, donc si pas de soutien derrière, on baisse vite les bras.

robert22 a écrit :

En même temps, etre rentier c’est exploiter d’autres personnes non ? Via un loyer, via des dividendes, via les interets d’une dette….

Une entreprise doit elle maltraiter ses salariés pour faire du bénéfice et donc verser du dividende ?

Notre hôte est il exploité en n’étant pas propriétaire de sa RP ?

Dernière modification par gunday (18/01/2016 15h14)

Hors ligne

 

#95 20/01/2016 03h56 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   82 

Faith a écrit :

ses potes qui ont pas fait d’etudes

Stat entendue ce matin: 80% des chômeurs sont sans diplôme.

Ca n’est pas contradictoire. Malheureusement beaucoup de ces personnes n’ayant pas de niveau d’etude et s’en "sortant" en faisant du black sont aussi au "chomage". Elles profitent d’un systeme trop pernicieux.


Parrain de mon adorable filleule

En ligne

 

#96 20/01/2016 08h28 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   12 

gunday a écrit :

robert22 a écrit :

En même temps, etre rentier c’est exploiter d’autres personnes non ? Via un loyer, via des dividendes, via les interets d’une dette….

Une entreprise doit elle maltraiter ses salariés pour faire du bénéfice et donc verser du dividende ?

Il y a une difference entre maltraiter et exploiter. Pour moi, il n’y a pas creation de valeur a partir de rien. Ensuite, on peut toujours debattre sur comment cette valeur est cree. Je pars du principe que les gens ont mieux a faire que perdre leur temps au bureau (en oubliant volontairement les aspects structurant et integrateur social qu’apporte le travail). Donc oui, un employeur exploite la faiblesse de son employe en le forcant a venir au bureau a 8h ou 9h, a faire de longues journees, etc… Le jeune cadre dynamique y brulera ses jeunes annees alors que le vieux cadre s’accrochera a toute branche qui peut adoucir sa chute….

Dernière modification par robert22 (20/01/2016 10h34)

Hors ligne

 

#97 20/01/2016 08h52 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Modérateur
Réputation :   41 

@robert22:
Il n’y a donc pour vous qu’une seule solution: devenir indépendant.

Hors ligne

 

#98 20/01/2016 10h20 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   88 

@robert22

Pourriez vous mettre à jour votre présentation, ( voir en faire simplement une)
Mer-ci d’avance

Hors ligne

 

#99 20/01/2016 10h42 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   82 

robert22 a écrit :

Donc oui, un employeur exploite la faiblesse de son employe en le forcant a venir au bureau a 8h ou 9h, a faire de longues journees, etc…

Donc les SCOP, sont situés où dans votre optique : elle ne créé pas de valeur, ou tout les employés sont des auto-esclavagistes ?

VerbalKint a écrit :

@robert22:
Il n’y a donc pour vous qu’une seule solution: devenir indépendant.

L’indépendant est exploité par ses clients suivants le même schéma que le jeune et le vieux cadre décrit par robert22.
La seule différence étant une rémunération un tantinet plus élevé, et surtout aucune sécurité de l’emploi (c’est un consommable qu’on peux pressurer à mort sans risque).

Hors ligne

 

#100 20/01/2016 11h24 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Banni
Réputation :   -3 

kc44 a écrit :

Faith a écrit :

ses potes qui ont pas fait d’etudes

Stat entendue ce matin: 80% des chômeurs sont sans diplôme.

Ca n’est pas contradictoire. Malheureusement beaucoup de ces personnes n’ayant pas de niveau d’etude et s’en "sortant" en faisant du black sont aussi au "chomage". Elles profitent d’un systeme trop pernicieux.

dans le btp c’est la specialité, il se mettent au chomage ou meme sur la secu pour "prendre des vacances" (c’est vrai que le metier est dur et ereintant mais pas toujours) un certain temps et arrondissent les fins de mois au black.

a cote de ca dans certains secteurs il est quasi impossible de faire du black (informaticien en grande entreprise)

il y a aussi beaucoup d’abus en France avec le statut de sintermittents : intermittents du spectacle, de la restauration (j’ai decouvert que ca existait aussi) etc il touchent leur dernier salaire et peuvent passer la motie de l’annee a se dorer la panse a l’autre bout du monde…
il bossent pas parce qu’il y a pas de boulot mais car ils ont parfois pas envie ou envie de prendre de longues vacances…

gunday a écrit :

robert22 a écrit :

Donc oui, un employeur exploite la faiblesse de son employe en le forcant a venir au bureau a 8h ou 9h, a faire de longues journees, etc…

Donc les SCOP, sont situés où dans votre optique : elle ne créé pas de valeur, ou tout les employés sont des auto-esclavagistes ?

VerbalKint a écrit :

@robert22:
Il n’y a donc pour vous qu’une seule solution: devenir indépendant.

L’indépendant est exploité par ses clients suivants le même schéma que le jeune et le vieux cadre décrit par robert22.
La seule différence étant une rémunération un tantinet plus élevé, et surtout aucune sécurité de l’emploi (c’est un consommable qu’on peux pressurer à mort sans risque).

j’ai bossé comme freelance info en multinationale, la difference aussi c’est que toutes les heures supp sont payées . Comme par hasard il voulaient pas que je fasse des heures supp par contre des collegues directs avaient des années (sic) parfois de RTT a leur actif (irrecuperables en pratique)
c’est pas de l’exploitation ca ?

exploité par ses clients, faut pas pousser non plus. A partir du moment ou le tarif est clair et respecté et on est payé dans les temps, pour moi c’est un contrat valable. Par contre bosser 4h gratos tous les jours  (meme pas statut cadre, voir les jeunes qui commencent) et tuer sa vie sociale en semaine (pas de sports ni de loisirs avec de tels horaires) , c’est considéré comme devenu la norme du salariat, ca c’est de l’exploitation.

concernant la securité de l’emploi comme salarié ca vaut quasi plus rien actuellement, sans parler que 80% des embauches en France sont en CDD actuellement (le CDI est l’exception)
quand j’ai commencé a bosser apres mes etudes dans les années 1990, on m’offrait des CDI partout

Sinon, oui, certaines boites abusent sur l’utilisation des salariés.
Mais là, il y a de quoi freiner la dérive.
Même dans les PSE, les salariés peuvent calmer l’entreprise.
Pour cela, il faut des IRPP soutenus et volontaire pour changer les choses.
Soutenu, car si les IRPP s’opposent à la direction, celle-ci fera tout pour les mater, donc si pas de soutien derrière, on baisse vite les bras.

je connais la valeur de cette affirmation. comme salarié j’etais syndiqué. j’ai vu le delegué syndical (un jeune malheureusement) menacé et intimidé sous mes yeux par la direction. un monde de voyous parfois..

Dernière modification par odin (20/01/2016 11h38)

Hors ligne

 

Discussions similaires à "rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ?"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech