Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 29/10/2012 12h29 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   48 

Ce qui ressort vraiment de tous ces messages, c’est qu’en France il n’est plus possible d’avancer dans son secteur, que l’espérance d’avoir un meilleur avenir dans son boulot n’est plus la.

Pour avoir été en contact récemment avec des coréens du sud (excellente situation financière même si de la classe moyenne) et des brésiliens, aucun d’entre eux n’aspirent à notre objectif de rentier car ils ont tout à faire et qu’ils veulent faire encore mieux que les autres.

A vrai dire si je savais que mon secteur offrait des perspectives raisonnables ici en France, etre rentier serait le cadet de mes soucis et j’investirai encore plus dans mon métier et dans mon entreprise. Maintenant, avec les récentes mesures de ce gouvernement, je concentre mes efforts à épargner le plus possible et prendre le moins de risque possible tout en ayant coupé court à tous mes investissements.

Hors ligne

 

#27 29/10/2012 12h29 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   147 

Ah oui, sans oublier que personnellement je pense que le système de retraite par répartition est une chaine de ponzi qui finira par exploser dans les 30 prochaines années donc vaut mieux avoir une retraite perso

Hors ligne

 

#28 29/10/2012 12h54 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   

Pour moi, c’est également la liberté. Techniquement, et d’après les critères fixés par l’auteur du forum, je suis déjà rentière, sauf que pour moi, ce n’est pas assez, surtout quand on vit à Paris.

Je suis Freelance et je détermine quand je veux travailler, pour qui je veux travailler et avec qui. Je ne suis dépendante ni d’un employeur, ni d’un client. Je prends mes vacances quand je veux et autant fois que je le veux. Toutefois, je garde mon activité principale car j’ai besoin de contacts sociaux, d’une profession (dire que l’on est rentière de profession autour d’une table d’amis dont beaucoup de salariés, cela "ne le fait pas").

J’adore ma vie, ce que je fais. Je développe des activités secondaires.  Je profite de la vie encore jeune.

Je pense aussi à ma retraite car ma profession est très mal lotie et ne touche quasiment rien à la retraite.

De plus, en ces temps de crise, nous travaillons beaucoup moins et mes revenus supplémentaires me permettent d’amortir les effets de la crise.

Pourquoi devenir rentier ? Pour la liberté, la sécurité, l’indépendance et me prouver ce que je vaux. Et je suis d’accord avec celui qui a dit que le chemin pour y parvenir est également intéressant. Il faut risquer, avoir du cran, calculer, oser, etc…

Hors ligne

 

#29 29/10/2012 12h59 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   

InvestisseurHeureux a écrit :

Amusant que personne n’est simplement mentionné la sécurité apporté par un complément de revenu… A fortiori vu ce qui nous pend au nez sur les retraites.

Voilà justement un bon sujet, définir exactement le terme "rentier". Pour certains ca peut être un complément de revenus et pour d’autres c’est l’indépendance financière…

Et la définition de wikipédia est assez claire là dessus:

Un rentier est un individu qui vit de ses rentes.
L’image classique du rentier est celle d’une personne qui détient un patrimoine important, immobilier ou/et mobilier, générant des rentes.
Il existe toutefois d’autres types de rentiers, par exemple les rentiers qui perçoivent les droits d’auteurs d’une œuvre (chanson, livre, film), ou les rentiers qui perçoivent les royalties d’un brevet.
Les retraités sont à tort considérés comme des rentiers percevant une rente d’État. La retraite des salariés dans un système par répartition n’est pas une rente : c’est un revenu provenant d’un droit acquis par le travail d’une vie (parfois considéré comme salaire continué), et pas le revenu du patrimoine de l’individu. Par contre, dans un système de retraite par capitalisation, les retraites sont effectivement des rentes.

Hors ligne

 

#30 29/10/2012 15h16 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   224 

Je pense que devenir rentier fait suite à une prise de conscience. Le jour ou l’on réalise qu’on nous prend vraiment pour des c*ns, on peut soit se plaindre et ne rien faire, soit tenter de changer les choses. Et ceux qui veulent tenter de changer les choses n’ont pas cinquante solutions pour quitter le salariat => créer sa boite ou devenir rentier.

Aujourd’hui, il n’est pas impossible de devenir rentier si on accepte de ne pas faire partie du troupeau.

Pour beaucoup, il est normal d’avoir un casque d’iphone Beat by Dre à 300€, un écran plat à 2000€, ou de manger le midi pour 15€. En faisant attention, on peut pourtant économiser une bonne partie de son salaire, et ca contribue grandement à l’accession au statut de rentier. Avant de faire un achat, je me pose maintenant la question "est ce que j’en ai vraiment besoin? Si je plaçais l’argent au lieu de le dépenser, combien est-ce que ça me rapporterai de cash flow sur 10 ans? La réponse à cette simple question vous fait souvent renoncer à l’achat. Et le statut de rentier se rapproche un peu plus.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#31 29/10/2012 15h26 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   

ZX-6R a écrit :

Je pense que devenir rentier fait suite à une prise de conscience. Le jour ou l’on réalise qu’on nous prend vraiment pour des c*ns, on peut soit se plaindre et ne rien faire, soit tenter de changer les choses. Et ceux qui veulent tenter de changer les choses n’ont pas cinquante solutions pour quitter le salariat => créer sa boite ou devenir rentier.

Aujourd’hui, il n’est pas impossible de devenir rentier si on accepte de ne pas faire partie du troupeau.

créer sa boite et devenir rentier =====> je préfère plutôt cette version!!!!

Hors ligne

 

#32 29/10/2012 17h02 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   10 

"Nouvelle punk attitude"… j’aime bien l’idée !

C’est à peu près certain que je ne serai pas rentier de mon vivant, c’est ce qui arrive quand on reçoit l’Illumination sur le tard… L’indépendance financière totale n’est donc pas mon objectif.
Mais disposer d’une certaine épaisseur financière pour pouvoir assumer ses choix, c’est une sécurité psychologique sans prix.
C’est aussi une valeur forte à transmettre à la génération qui arrive… mince, mes enfants seront des punks smile
Les anglo-saxons appellent ça le Fuck-you money : la capacité de dire "allez vous faire f*, je peux assumer mes choix de vie car je n’ai pas besoin de votre argent -j’ai le mien"

Rien de tel, pour parvenir à une relation apaisée avec les contraintes de la vie, en particulier de la vie professionnelle.

Sur le même sujet, pour les anglophones :
Mr Money Mustache : un rentier aux USA…

Dernière modification par YP (29/10/2012 17h04)

Hors ligne

 

#33 29/10/2012 17h27 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   554 

InvestisseurHeureux a écrit :

Amusant que personne n’est simplement mentionné la sécurité apporté par un complément de revenu… A fortiori vu ce qui nous pend au nez sur les retraites.

Quelque part, cela me plaît : cela veut peut être dire que le public a des objectifs très ambitieux et, si c’est le cas, ça fait hyper plaisir !! Cela me donne un espoir pour l’avenir du pays. Si on met les moyens nécessaires à la réalisation de ses ambitions, on finit par arriver à de grandes choses.

Hors ligne

 

#34 29/10/2012 20h05 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   174 

Freya a écrit :

j’ai besoin de contacts sociaux, d’une profession (dire que l’on est rentière de profession autour d’une table d’amis dont beaucoup de salariés, cela "ne le fait pas").

Tout à fait vrai, d’où ma "reconversion" en conseiller en gestion de patrimoine qui permet d’acquérir des connaissances et de se présenter avec une profession sans être obligé de préciser que l’on est son seul client.

Annoncer que l’on est rentier passe très mal en général donc mieux vaut une profession un peu floue sans horaires précis et sans lieu de travail.


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#35 29/10/2012 20h07 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   174 

InvestisseurHeureux a écrit :

Amusant que personne n’est simplement mentionné la sécurité apporté par un complément de revenu… A fortiori vu ce qui nous pend au nez sur les retraites.

Sauf que vrai rentier ce n’est pas souvent un complément mais son seul revenu.


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#36 29/10/2012 20h49 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   

Comment fait on pour devenir CGPI en étant son seul client ?

Hors ligne

 

#37 29/10/2012 22h32 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   

Je trouve vos réponses très intéressantes.
Comme quoi il n’y a pas un rentier mais des rentiers.

Je trouve que l’on peut voir plusieurs catégories:
- les rentiers "pessimistes" : ils veulent couvrir un risque sur les retraites, sécurité de revenus au sens large, un peu dans l’idée de se protéger du monde extérieur
- les rentiers "temporelle": qui veulent avoir plus de temps. Le temps passait à gagner de l’argent leur prend trop de temps. Pour pouvoir faire autre chose.
- les rentiers "punk": un peu rebelle, obligé de subir la société actuellement et qui veulent se libérer voir même un peu de provoque.
- les rentiers "passionnels" qui veulent apporter autre chose à la société, vie associative, vivre de ses passions, etc, …. Brefs se réaliser.

Quand j’ai posé cette question, je ne pensais pas avoir une telle participation.

Personnellement, je souhaite pouvoir travailler sans me dire que je le fais pour ma subsistance mais néanmoins je souhaite avoir une certaine forme de reconnaissance sur ce que j’accomplis. Me dire c’est vraiment utile, beau, etc,… Quelque part je souhaite être fier de moi.

Le fait de dire que je fais mon métier pour un salaire me gache le plaisir et parfois je me sens obligé de faire certaine chose pour obtenir ce salaire.

Hors ligne

 

#38 29/10/2012 23h45 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   166 

Un des aspects que l’on peut considérer comme négatif de l’activité de rentier (et qui n’a pas été mentionné jusqu’ici je crois) se trouve à ma connaissance du point de vue de certaines religions (à ma connaissance, catholiques et protestantes).
En résumé, le rentier (celui qui thésaurise) met de l’argent de côté afin de se sentir plus en sécurité, alors qu’en principe il devrait avoir la foi, et avoir donc confiance en l’avenir, les autres etc…

Hors ligne

 

#39 29/10/2012 23h51 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   31 

ZX-6R a écrit :

Avant de faire un achat, je me pose maintenant la question "est ce que j’en ai vraiment besoin? Si je plaçais l’argent au lieu de le dépenser, combien est-ce que ça me rapporterai de cash flow sur 10 ans? La réponse à cette simple question vous fait souvent renoncer à l’achat. Et le statut de rentier se rapproche un peu plus.

Je ne suis bien sur pas rentier (pas encore et de loin…) mais cette phrase sera je pense un de mes "problemes" si je devais etre rentier un jour: C’est bien d’accumuler de l’argent, mais a un moment, il faut le depenser (pour soi, sa famille, ses enfants, etc…).

Meme si je suis d’accord avec les propos au dessus, il faut bien je suppose a un moment donné arreter de penser en "Cash Flow Return" et se faire plaisir non?

Je ne sais plus qui disait sur le forum qu’il ne souhaitait pas etre le plus riche du cimetiere. C’est un peu ca l’idée (de ne pas l’etre).

Durant les années a "mettre de coté", on "apprend" a etre peu depensier (pas radin hein..) mais est-ce qu’une fois rentier, les habitudes prisent pendant toutes ces années sont alors encrées comme une habitude de vie (dans ce cas ce n’est pas genant) ou alors on les considerent comme des efforts qui meritent un "retour sur investissement", et on peut alors faire tout ce qu’on a pas eu l’occasion de faire (ou peu) pendant toutes ces années de "frugalité".

Je partirais plus sur la deuxieme option, si un jour le choix devait se presenter…

Hors ligne

 

#40 30/10/2012 00h00 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   166 

ZX6R a écrit :

Si je plaçais l’argent au lieu de le dépenser, combien est-ce que ça me rapporterai de cash flow sur 10 ans?

Je pense que c’est un aspect vraiment fondamental, toujours estimer le trade-off entre les deux, en fonction des montants, des revenus futurs attendus etc. Le plus délicat je trouve est de bien appréhender ses propres revenus dans x années. Je me souviens en tant qu’étudiant ou en travaillant au début, avoir ramé pour parfois économiser ce que je gagnais en 1h de travail plus tard. Ex-post c’était idiot.

Hors ligne

 

#41 30/10/2012 00h22 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   25 

crosby a écrit :

ZX6R a écrit :

Si je plaçais l’argent au lieu de le dépenser, combien est-ce que ça me rapporterai de cash flow sur 10 ans?

Je pense que c’est un aspect vraiment fondamental, toujours estimer le trade-off entre les deux, en fonction des montants, des revenus futurs attendus etc. Le plus délicat je trouve est de bien appréhender ses propres revenus dans x années. Je me souviens en tant qu’étudiant ou en travaillant au début, avoir ramé pour parfois économiser ce que je gagnais en 1h de travail plus tard. Ex-post c’était idiot.

Pas sûr que ce soit là une bonne idée.

A force de thésauriser et de se refuser tout plaisir spontané (et même si le plaisir est dans bien d’autres choses que la consommation), le risque est de finir dans une boite en contreplaqué avant de pouvoir profiter pleinement de la vie.

En outre, rien ne dit que les envies / désirs que l’on a aujourd’hui existeront toujours quand les futurs rentiers décideront d’enfin les réaliser.

Pour répondre à la question, en ce qui me concerne, sûrement une façon (très vaine) de contrebalancer une angoisse latente quant aux lendemains dans un environnement très anxiogène.


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#42 30/10/2012 00h30 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   554 

Très intéressant cette remarque Crosby. Je fais parfois le même constat que vous : j’ai mis de côté cette année autant qu’en 8 ans en investissant avec de (très ?) hauts rendements. Il est évident, en regardant dans le rétroviseur, qu’il y a très peu choses que je faisais bien et que j’avais probablement faux sur presque toute la ligne !

J’en retiens toutefois quelques aspects positifs : pour le peu de choses que je faisais bien, j’estime en avoir acquis une certaine maîtrise, et pour les nombreuses autres, je n’ai pas perdu mon temps car j’ai trouvé plusieurs dizaines de façons de ne pas devenir riche et je commence à savoir ce qu’il ne faut pas faire ! J’ai finalement trouvé des dizaines de routes qui ne mènent pas à la richesse, je les maîtrise à peu près bien, et je sais qu’il faut emprunter d’autres voies : n’est-ce pas une expérience inestimable ? Je pense que vous aussi, vous avez acquis des connaissances qui valent bien plus que ce que vous avez pu économiser en étant plus jeune : ce n’était surement pas aussi idiot que cela en a l’air. Après coup, il est facile de dénigrer la chose, mais votre expérience en elle-même est formidable et précieuse !!

Hors ligne

 

#43 30/10/2012 11h33 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   104 

MichelPlatini a écrit :

A force de thésauriser et de se refuser tout plaisir spontané (et même si le plaisir est dans bien d’autres choses que la consommation), le risque est de finir dans une boite en contreplaqué avant de pouvoir profiter pleinement de la vie.

En outre, rien ne dit que les envies / désirs que l’on a aujourd’hui existeront toujours quand les futurs rentiers décideront d’enfin les réaliser.

Pour répondre à la question, en ce qui me concerne, sûrement une façon (très vaine) de contrebalancer une angoisse latente quant aux lendemains dans un environnement très anxiogène.

Il ne s’agit pas de se privé de tout, mais tout simplement d’épargné régulièrement une part de ses revenu.
Épargnez pendant 18 ans  1% de votre salaire placé à du 4%, donne un revenu supplémentaire de 1 mois de salaire; ce qui est tout à fait possible avec un revenu modeste.
Pour les revenus plus élevé la capacité d’épargne est de 10%
10% du salaire placé à du 9%  donne l’équivalent d’un mois de salaire en intérêt après 8 ans, 1 an de salaire après 32 ans (le salaire n’étant augmenté que de l’inflation soit 2%), si nous considérons que le salaire augmente de 1% en sus de l’inflation, il ne faut plus que 11 ans.

Hors ligne

 

#44 30/10/2012 12h30 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   25 

@ pvbe

Evidemment, il s’agit d’une question d’équilibre - l’épargne n’étant qu’un lien entre consommation présente et future. Dans ce cas, c’est un choix tout à fait défendable.

Ce que je trouve dommage, c’est de raisonner en homo economicus devant chaque dépense - et à ce titre, se priver de beaucoup de petits plaisirs du quotidien. En sachant que le plaisir du jour ne sera peut être jamais reporté à demain, car demain n’existera pas. (ou demain, le désir n’existera plus)
J’ai connu un individu qui pesait les concombres dans un supermarché - le concombre étant vendu à la pièce - de façon à acheter toujours le plus gros. Il est mort assis sur un énorme tas d’argent dont il n’a jamais profité.

C’est juste cette dérive que je pressens quand je lis certaines interventions ici.

Après, chacun est libre (enfin, théoriquement) de ses choix de vie.


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#45 30/10/2012 12h57 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   84 

Je me retrouve dans plusieurs des sujets!
Pour moi être rentier permet d’avoir du temps, une sécurité financière pour réaliser mes projets.
Et en plus, on peux faire un joli pied de nez à la société en sortant de la norme.

Hors ligne

 

#46 30/10/2012 15h00 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   174 

Champflo a écrit :

Comment fait on pour devenir CGPI en étant son seul client ?

On fait comme pour n’importe quel métier où l’on a pas besoin de résultat vu que les revenus sont ailleurs. Mais je le saurai mieux quand j’aurai fini ma formation.


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#47 30/10/2012 16h00 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   128 

La volonté de sortir du système est un élément clé de la démarche.

Philippe le résume avec humour au début de son livre : il s’agit d’échapper au bac-fac-copine-boulot-crédit_maison-enfants-monospace-crédit_vacances-côte_d’azur.

Le système est assez captif : tout est fait pour que vous y restiez et que vous injectiez ce qui fait (ou ferait) de vous un investisseur-rentier heureux. Exonération d’impôts sur le réemploi de plus-value, exonération pour investissement dans les PME, exonération sur l’outil de travail ou sur les secteurs sponsorisés (immobilier avec la RP, ou art), exonération grâce à des montages via sociétés ou démembrements sont tout autant de grappins employés par le système pour vous y raccrocher.

C’est d’ailleurs assez efficace et la plupart choisissent d’y rester, ce qui fait que l’ISF - par exemple - n’est en réalité un problème que pour assez peu de gens, la grande majorité étant imposés sur une faible ou très faible partie de leur réelle richesse.

Mais pour moi ça en devient presque un stimulant : être rentier dans une société qui n’aime pas les rentiers !

Je suis pourtant confiant en l’avenir, et n’arbore pas de coupe punk ;-)

Dernière modification par Derival (30/10/2012 16h03)

Hors ligne

 

#48 30/10/2012 16h46 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   121 

Pour ma part, c’est clairement pour pouvoir prendre mes décisions de vie en n’ayant plus de contraintes venant du monde extérieur : déplacements professionnels imposés, vacances imposées…et peu de temps disponible.

Bref le but à terme n’est pas de ne rien faire mais plutôt de travailler avec qui je veux, quand je veux, et où je veux !
D’ailleurs l’idée d’une reconversion CGPI comme carpediem est une des idées - parmi d’autres -qui m’a déjà traversé l’esprit, car le domaine m’ayant topujours intéressé ce serait un travail/plaisir tout en étant à mon compte…à condition que je n’ai pas besoin de courir après les clients, de là à être mon seul client ? ;-)

Dernière modification par julien (30/10/2012 16h47)

Hors ligne

 

#49 30/10/2012 17h25 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Modérateur
Réputation :   1084 

carpediem a écrit :

Champflo a écrit :

Comment fait on pour devenir CGPI en étant son seul client ?

On fait comme pour n’importe quel métier où l’on a pas besoin de résultat vu que les revenus sont ailleurs. Mais je le saurai mieux quand j’aurai fini ma formation.

… et les soucis peuvent commencer quand la belle-famille (par exemple) commence à vouloir devenir (ou vous envoyer des) client(s) smile


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#50 30/10/2012 17h34 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   174 

@ GBL

Cela sent le vécu…reste toujours la possibilité de dire que l’on est absolument débordé…


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

Discussions similaires à "rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ?"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech