Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 14/11/2012 10h10 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   

bonjour
pourquoi devenir rentier??
quand on a toujours vecu entrepreneur? que l’on est né dans l’entreprise familiale,
travaillé dans celle-ci depuis 12 ans d’age, créé son entreprise parce que travailler c’etait pas la politique familiale…..

je pense qu’il y a une partie de fainéantise.
et aussi une vue de la vie différente, du style mais je vais pas bosser comme un con pendant toute la vie, faut vite que je fasse un plan pour sortir de ce système.
et le plus vite sera le mieux.
pour finalité faire ce que l’on veut, quand on veut avec les moyens que nous nous sommes donnés.
conséquence ça crée des jaloux de première, mais l’on est au dessus de cela maintenant!!!

Hors ligne

 

#52 27/11/2012 21h11 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   

Pourquoi vouloir devenir rentier ?

Parce que çà aide à surmonter les épreuves de se dire que demain sera meilleur qu’aujourd’hui

Pour moi depuis que j’ai atteint mon objectif de 500ke net à 30ans (objectif fixé à 20ans) je me sens déjà plus léger, j’avoue avoir été jaloux jeune quand un ami avait hérité de plusieurs hectares de vignes, il s’est acheté une très belle voiture à 18ans qui faisait bien plus rêver les filles que mon pauvre vélo. Il était beau le bougre en + autant dire que j’étais l’ombre d’un fantôme à côté de lui surtout qu’on avait quasiment la même personnalité.
Ce sentiment d’infériorité a été l’élément déclencheur je crois à mon envie d’être rentier.
Depuis je n’ai quasiment plus ressenti cette jalousie aussi fort et plus çà va plus je suis jaloux de rien, quel bonheur ! j’ai appris aussi depuis que les filles attirées uniquement par les belles voitures étaient peut être bien roulées mais n’étaient pas forcément les + intéressantes.

Tout çà pour dire que j’ai le sentiment, je n’en sais rien à vérifier que le besoin de devenir rentier est plus présent chez les hommes que chez les femmes…
Tout çà pour dire aussi que si on veut devenir rentier c’est très jeune qu’il faut y penser, à l’image d’une courbe de Weinstein, c’est la phase 3 la meilleure celle où on prend ses bénéfices, plus on a commencé jeune la phase 2 et mieux on s’est géré son argent plus la phase 3 dure longtemps et qui est contre faire durer le plaisir ?

Maintenant avec + de maturité effectivement c’est le besoin de liberté qui est moteur. On est + léger avec un doux sentiment d’avoir fait 80% du job, il en reste mais le gros est fait, c’est quand même bonnard, non ?

Par contre pour finir là dessus, je crois que je n’aurais pas voulu naître blindé et ne pas connaître le plaisir de la croissance de la phase 2, les jumps grâce aux bons salaires, aux gains en bourse aux jeux (aux héritages)… c’est quand même des moments de pur bonheur (j’ai mis les héritages entre parenthèse çà dépend si c’est du vivant ou pas…;-).

Dernière modification par Bear33 (27/11/2012 21h25)

Hors ligne

 

#53 10/02/2013 22h24 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   22 

crosby a écrit :

Un des aspects que l’on peut considérer comme négatif de l’activité de rentier (et qui n’a pas été mentionné jusqu’ici je crois) se trouve à ma connaissance du point de vue de certaines religions (à ma connaissance, catholiques et protestantes).
En résumé, le rentier (celui qui thésaurise) met de l’argent de côté afin de se sentir plus en sécurité, alors qu’en principe il devrait avoir la foi, et avoir donc confiance en l’avenir, les autres etc…

Le problème des religions chrétiennes, c’est aussi un héritage de plusieurs traditions. D’abord, il y a le fait que la division de la société traditionnelle est basée sur le travail. On peut en discuter, mais la division sociale en trois ordres (ceux qui labourent, ceux qui se battent, ceux qui prient) par Adalbéron de Laon était vue comme trois types de travail. Chacun exerce son rôle social, et contribue. Du coup, se soustraire au travail, se soustraire à l’activité, c’est être en contradiction avec l’impératif social. Lorsque Dieu condamne Adam à gagner son pain à la sueur de son front, c’est interprété comme un commandement à participer activement à la société. Ainsi, l’idée du rentier qui ne travaille plus est aussi détestable que celle de la grève dans la théologie classique. Il en reste forcément quelque chose.

Un autre problème est que le rentier gagne du temps en prêtant à intérêt. C’est le temps (d’immobilisation de son argent) qui est à l’origine de sa richesse, et le temps appartient à Dieu : difficile d’être rentier lorsqu’on ne peut pas faire de profit par la perception des intérêts. Cette notion s’est beaucoup affaiblie avec le temps, bien évidemment, mais le rentier, longtemps objets de suspicion, reste toujours entouré d’une réputation fumeuse dans l’éducation religieuse.

En gros, s’il existe des produits d’investissement "compatibles avec la charia" pour contourner les interdits musulmans, il n’y a pas besoin de produits "compatible avec le catholicisme romain" (par exemple) parce qu’il est devenu admis qu’on puisse spéculer, mais il reste quand même une certaine "mauvaise réputation" associée à l’oisiveté qu’implique la rente. Je suis bien incapable de dire dans quelle mesure cet "héritage religieux historique" influe sur la perception négative du rentier dans les mentalités actuelles, largement déchristianisées. Il doit rester un substrat, clairement, qui ne s’exprime pas forcément uniquement contre les rentiers mais également contre les oisifs en général.

Celui qui défend l’existence d’une valeur travail, par exemple, va avoir beaucoup de mal à justifier une vie de rentier. On entend souvent dire "ah, il faut donner aux jeunes le goût du travail !" ou des variations autour de cette idée. Difficile pour ceux qui tiennent ce discours d’un côté (encenser le travail et en faire une valeur sociale) de dire d’un autre côté que le travail est une aliénation de la seule chose irremplaçable pour l’Homme, sa brève existence (et encore plus brève en bonne santé) et que la vie de rentier est celle à laquelle il faut aspirer. Je pense que la promotion morale du travail comme valeur, peut-être héritée justement d’un fonds de pensées d’origine religieuse (protestante ?) a plus de force de nos jours dans la réserve de beaucoup vis-à-vis du rentier.

Dernière modification par Hermann (10/02/2013 23h30)

Hors ligne

 

#54 11/02/2013 10h47 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   166 

Celui qui travaille 2 fois plus que les autres pendant 30 ans, est-ce-qu’il a le droit de se reposer pendant 30 ans après ça ?

Hors ligne

 

#55 11/02/2013 11h32 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   

Pourquoi devenir rentier?

Mais pour vivre enfin! Nous passons tous nos journées à travailler (Rappel de l’étymologie : http://www.presse-francophone.org/apfa/ … ravail.htm) non par plaisir, mais pour subvenir à nos besoins en termes de logement, nourriture, santé, sécurité… et enfin plaisir.

Rares sont ceux pour qui travailler est un plaisir, et si vous en faites partie, mesurez la chance que vous avez.

Si vous enlevez ces contraintes, vos avez enfin le temps de vivre : voyager, contempler, lire, jouer et écouter de la musique, réfléchir à votre vie et à son sens.

Etre rentier pour moi c’est permettre de faire ce que l’on a envie et non ce que l’on est contraint de faire, c’est un pas en avant vers la liberté.

Hors ligne

 

#56 11/02/2013 12h02 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   174 

C’est aussi regarder la neige tomber au dessus de l’écran en se disant "c’est beau la neige!"

Dernière modification par carpediem (11/02/2013 12h02)


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#57 11/02/2013 12h25 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   10 

Je pense que l’on évoque assez peu la question des relations sociales du rentier.

Etre un pur rentier, c’est certe ne pas travailler, mais c’est aussi ne pas avoir de collègues, de clients ou de salariés. Quelle joie dirons certains ! Mais cela peut être aussi un isolement complet. Et l’ennuie vient vite pour l’homme isolé…

Je pense que la question des relations humaines n’est pas à négliger. Alors après, tout dépend de la personnalité de chacun et du niveau de revenu du rentier. Si c’est pour avoir une rente de 2000€ par mois et vivre en célibataire pur et dur avec comme tout plaisir de promener son chien, ce n’est guère réjouissant comme perspective. Celui qui peut tourner à 5000 ou 10.000€ par mois de rente peut découvrir beaucoup de choses et sortir pas mal donc faire des rencontres. Mais d’après ce que l’on disait, on est tout de même à près de 1.5 à 2 millions de capital pour avoir une telle rente…Donc tout dépend de ce qu’on appelle rentier…

Hors ligne

 

#58 12/02/2013 04h24 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Modérateur
Réputation :   1083 

crosby a écrit :

Celui qui travaille 2 fois plus que les autres pendant 30 ans, est-ce-qu’il a le droit de se reposer pendant 30 ans après ça ?

Tout à fait d’accord !

Et ne peut-on pas aussi considérer que celui qui travaille toute l’année est aussi un "rentier" pendant ses 5 semaines de congé payé ?  (et idem pour celui qui prend un congé sabbatique par exemple)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#59 04/06/2013 16h06 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   -4 

Pour moi  l’idéal en tant que rentière par exemple serait  de pouvoir concilier le fait d’obtenir une rente mensuelle fixe et satisfaisante nous garantissant une certaine stabilité et d’un autre côté de pouvoir s’investir par exemple dans une activité qui nous plait vraiment par exemple devenir auto-entrepreneur sans avoir le stress de démarrer notre affaire ou artiste ou pouvoir nous dédier à notre hobby.
C’est je pense un certain idéal de vie envié

Hors ligne

 

#60 31/07/2014 15h36 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   12 

Salut,

Non c’est pas moi :-) Mais je trouvais interessant de partager ce profil de futur rentier et les commentaires incendieres associes :-D

Yann, ingénieur, multi-propriétaire et aspirant rentier : 3915 euros par mois

Rob’

Hors ligne

 

#61 31/07/2014 15h58 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   20 

J’étais un lecteur fidèle de rue89 il y’a quelques années. Malheureusement, la qualité du site surtout celles des personnes qui réagissent aux articles s’est considérablement dégradé.

Pour la grande majorité d’entre eux, ce sont des personnes qui critiquent tout, des jaloux, aigris, apôtre de la décroissance. Ils ne supportent pas qu’on puisse avoir des envies et des projets différents des leurs.

Porte monnaie au Rayon X est la seule rubrique du site que je survole encore. Je crois n’avoir jamais vu un profil échappant aux critiques ( et il y’en a un paquet de profils différents ).

C’est pas avec des personnes de ce genre qu’on peut progresser.


Parrain : Binck (frais de courtage offerts)/Investisseur Français (2 mois offerts)

Hors ligne

 

#62 31/07/2014 16h11 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   51 

Etre rentier sur rue 89 ou gagner plus de 2000€/mois c’est comme être un immigré au chômage sur le site de valeur actuelles……

Ceci étant dit j’ai du mal à comprendre les chiffres publiés :
son IRPP me parait particulièrement faible
son loyer 745€ pour un 2P à boulogne me parait faible
920€ de dépenses vacances

Enfin je ne comprends pas l’intérêt de publier ce genre de données sur internet d’autant que sa vraie identité se trouve en rentrant son prénom & son poste. Une forme d’exhibitionnisme ?
Yann Jaouen, Thales - France | Viadeo

D’ailleurs le parcours décrit dans son profil viadeo n’est pas cohérent avec l’achat d’un appartement à 20 ans avec un crédit d’une durée de 6 ans. Bref ça sent le financement par Papa&Maman ce qui n’est pas en soit condamnable.

Hors ligne

 

#63 15/04/2015 10h49 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   90 

En ces temps où le forum semble troublé

Un peu d’humour . . . d’actualité
mais qui colle à cette file

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2916_retirement-2.jpg


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#64 15/04/2015 22h31 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Banni
Réputation :   -3 

Sourire : c’est exactement ce qui s’est passé lors de la crise des subprimes pour les malheureux salariés britanniques et américains dont les cotisations étaient investies en fonds de pension. Ils ont dû travailler plus longtemps pour compenser les lourdes pertes subies par ces instruments de capitalisation.

Pour répondre à la question de ce fil, la motivation à devenir rentier c’est avant toute chose de ne plus travailler. Même si certains croient ou font semblant de croire que le travail est une valeur et que l’on peut s’accomplir par le travail, je ne connais pas grand-chose de plus pénible : faire des heures, donner du gratuit si l’on veut "faire carrière", supporter des chefs ou des clients, vivre dans la terreur de perdre l’emploi ou le client, de louper l’avancement ou la prime, passer ses journées avec des collègues que l’on a pas choisis…..

A défaut d’être une valeur, le travail a de la valeur, c’est d’ailleurs pour cela que l’on est payé (mal !!!!) pour travailler.

Hors ligne

 

#65 16/04/2015 01h03 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   15 

Assez bien décrit sauf qu’il y a de plus en plus d’heures et de gratuit et de moins en moins d’avancement et d’augmentation.

Hors ligne

 

#66 16/04/2015 11h52 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Banni
Réputation :   -3 

A toutes fins utiles, je signale que la carrière militaire peut permettre de partir en retraite relativement jeune : 17 ans de service pour un sous-officier, 27 ans pour un officier. Personnellement, je suis parti à 52 ans : la perte de salaire est importante, de l’ordre de 3200€/mois mais je considère que ma tranquillité et mon temps libre les valent bien. A noter également des congés payés substantiels (on doit être à 52 jours depuis la RTT) et la carte de circulation à 25% sur le réseau SNCF. En revanche, l’avancement a été réduit drastiquement ces dernières années et le point d’indice est gelé depuis 2010.

La retraite n’est pas une rente, au sens où elle ne dépend pas d’un capital acquis, mais c’est quand même de l’argent que l’on perçoit sans autre contrepartie que de rester en vie.

Evidemment, le métier comporte quelques risques, en premier lieu celui de périr sous le feu de l’ennemi ; en revanche, en presque 30 ans de carrière, je n’ai jamais vu un collègue se tuer à la tâche on faire une crise de burn-out. Même si l’ambiance n’est pas toujours drôle, surtout quand on est entouré de carriéristes déployant des trésors de servilité pour être bien notés, la pression est sans doute beaucoup moins forte que dans le secteur privé productif. A juger rétrospectivement mon parcours, j’ai eu un avancement assez moyen et même moins que moyen, mais c’est déjà pas si mal payé pour quelqu’un qui ne s’est jamais donné beaucoup de mal.

Hors ligne

 

#67 17/04/2015 20h09 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   

Parce que je suis feignant.

Que je veux me coucher à l’heure que je veux sans m’inquiéter si je serais capable de garder les yeux ouvert le lendemain pendant les réunions.

Me réveiller à l’heure que je veux sans avoir le réveil qui me tire d’un réveil pour être sûr d’être près à temps pour avoir le bus me permettant d’arrivé à l’heure.

Ne pas avoir à gérer mes horaires de la semaines pour être certains que je serais dans les clous niveau badgeuse au boulot.

Pouvoir partir où je veux, quand je veux, pendant la durée que je veux.

Pouvoir acheter sans m’inquiéter de savoir si j’aurais assez pour régler le loyer du mois prochains.

Parce que je suis d’une famille où l’argent n’est pas un tabou mais où tout le monde met en avant le travail comme ce qui nous défini, je suis le vilain petit canard à ce niveau quand je dis que je veux pouvoir "gagner" de l’argent sans avoir à travailler.

Et aussi pouvoir m’investir dans des projets humanitaires.

Acheter à ma mère ce qu’elle s’est privée de s’offrir pour m’élever moi et mon frère.

Faire en sorte de pouvoir élever mes enfants dans de bonnes conditions.

Hors ligne

 

#68 18/04/2015 09h27 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   174 

@Natombi

Sans vouloir vous enlevez vos illusions, pour y parvenir cela demande des efforts et une fois devenu rentier, pour le rester cela demande quand même un peu de travail dans cette période de non rendement.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#69 18/04/2015 10h05 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   56 

@carpediem
Des efforts pour devenir rentier, ça oui, il en faut, sauf à naître avec une cuillère en argent dans la bouche, comme on dit.
Des efforts pour rester rentier, par définition non, c’est justement l’intérêt de viser cette situation, ne plus avoir à faire d’effort, pouvoir se laisser porter sans se préoccuper de rien.

Hors ligne

 

#70 18/04/2015 10h20 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   174 

Dans le monde instable financièrement dans lequel nous vivons le rentier devra régulièrement adapter ses investissements s’il veut le rester, c’est cela le "un peu de travail".

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#71 20/04/2015 11h43 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   39 

@goupil : Vous me faites sourire ! Ok pour votre retraite mais personnellement ayant 28 ans, je suis convaincu que j’aurais rien de la part de la société quand approchera ma propre retraite "classique" à 67, 70, 75 ans ?
C’est malheureux, mais le système actuel en France ne tiendra pas je pense, sauf soit à augmenter substanciellement soit l’âge légal de départ soit diminuer les pensions. Dans un cas comme dans l’autre, il y a des mécontents et rien ne bouge. D’ici là, nous aurons un système où seulement les gens qui ont fais attention personnellement auront quelque chose.

Mais je dérive du sujet…

Bien cordialement,
Xavier

Hors ligne

 

#72 20/04/2015 12h03 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   11 

Je veux devenir rentier pour plusieurs raisons:

-Le chemin à parcourir est passionnant.

-Je pense que l’on va en France, être dans une situation de croissance faible et inflation nulle pendant très longtemps et que le seul moyen d’augmenter son train de vie est de cette manière et non par le travail salarié.

-Je souhaite réaliser mes rêves et je suis un grand rêveur wink , donc il me faut un beau budget.

-La sécurité, je n’ai aucune confiance en l’avenir de la France

Hors ligne

 

#73 20/04/2015 13h53 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Banni
Réputation :   -3 

Setanta a écrit :

@goupil : Vous me faites sourire ! Ok pour votre retraite mais personnellement ayant 28 ans, je suis convaincu que j’aurais rien de la part de la société quand approchera ma propre retraite "classique" à 67, 70, 75 ans ?
C’est malheureux, mais le système actuel en France ne tiendra pas je pense, sauf soit à augmenter substanciellement soit l’âge légal de départ soit diminuer les pensions. Dans un cas comme dans l’autre, il y a des mécontents et rien ne bouge. D’ici là, nous aurons un système où seulement les gens qui ont fais attention personnellement auront quelque chose.

Mais je dérive du sujet…

Bien cordialement,
Xavier

Bonjour Xavier

les Cassandre qui annoncent la faillite prochaine des régimes de retraite par répartition ne visent qu’une chose : faire peur aux travailleurs et les inciter à placer leurs petites économies dans les mains des banquiers et des assureurs qui tondront la laine sur leur dos pendant quelques décennies à coups de frais de gestion.

Il faut prendre conscience du fait que les prévisions apocalyptiques sur les retraites reposent sur les hypothèses macroéconomiques pour le moins fragiles :

- la croissance et l’emploi : nul ne peut prédire sérieusement quel sera leur niveau à horizon de 30 ans

- la masse salariale : point lié au précédent mais absolument crucial car les cotisations sont assises là-dessus

- la fécondité : la France se classe très bien en Europe, beaucoup mieux que l’Allemagne pays vieillissant

- les flux migratoires ; plus ils augmentent mieux se portent les régimes par répartition compte-tenu de la jeunesse des migrants

- l’espérance de vie : rien ne garantit qu’elle progressera indéfiniment ; au contraire elle peut reculer comme elle l’a fait en Russie ou en ex-RDA.

28 ans vous avez encore de quoi voir venir ; si vous êtes inquiet pour votre retraite, je ne peux que vous suggérer de constituer progressivement un portefeuille d’actions en complément, mais surtout ne faites-pas confiance aux banquiers et assureurs.

Hors ligne

 

#74 20/04/2015 14h37 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   39 

Je suis d’accord avec vous pour la plupart, notamment le point sur l’Allemagne. Je bosse au Luxembourg personnellement et l’Allemagne me fait encore moins rêver que la France.

Par ailleurs, ma retraite comme je disais, je considère qu’il faut se la faire soi-même, c’est pour cela que l’on a monté notre business avec ma femme. Plus intéressant qu’être salarié et l’argent pourrait continuer à arriver même sans travailler :-) Je ne suis donc nullement inquiet pour ma retraite.

Je réagissais plutôt sur votre propos suivant par rapport aux personnes de ma génération:

La retraite n’est pas une rente, au sens où elle ne dépend pas d’un capital acquis, mais c’est quand même de l’argent que l’on perçoit sans autre contrepartie que de rester en vie.

Votre phrase est vrai actuellement, mais "peut-être" (je pense "certainement" mais vos arguments sont valides sur le peut-être) que ce système n’aura plus aucune existence d’ici quelques années.

Je modèrerais donc cette version de la retraite par un "démerdons-nous nous-mêmes". Le reste ne pourra être que du bonus :-)

Bien cordialement,
Xavier

PS : pour répondre à la question du sujet. Etre rentier pour moi ce serait de pouvoir faire ce que je veux, où je veux et quand je veux sans avoir à me soucier de rentrée d’argent. Pouvoir subvenir à ma petite vie tranquille et aux besoins de ma famille (notamment de la petite) sans contraintes d’agenda.

Dernière modification par Setanta (20/04/2015 14h40)

Hors ligne

 

#75 20/04/2015 14h52 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   157 

Setanta a écrit :

Votre phrase est vrai actuellement, mais "peut-être" (je pense "certainement" mais vos arguments sont valides sur le peut-être) que ce système n’aura plus aucune existence d’ici quelques années.

C’est un sujet à la mode dans certains médias, mais c’est impossible.
Ou plutôt, si ça devait être le cas, ça signifierait que le pays est dans un état tel que la retraite sera le cadet de nos soucis.

Dans le pire des cas qui restent réalistes, on peut imaginer une baisse du plafond à 1 SMIC au lieu de 1.5 SMIC accompagné de quelques années de décalage de l’age de prise en compte. Mais il est plus probable qu’on assistera à un simple arrêt de l’indexation des retraites sur l’inflation.
Il faut quand même réaliser que le régime général n’est pas si endetté que ça (il manque 10/12% de financement, pas de quoi fouetter un chat…)

Les retraites complémentaires sont dans une situation plus précaires… mais c’est du complément.

Et pour répondre à la question: je cherche à être rentier pour disposer de 16h par jour à consacrer à ma famille et à mes loisirs, et pouvoir accorder à chacun le temps qu’il mérite plutôt que de devoir diviser les 5/6h qui me restent par jour actuellement.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

Discussions similaires à "rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ?"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech