Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 18/02/2016 16h42 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   29 

J’ai passé quelque temps dans une gendarmerie pour des vacances. Les gendarmes vivent ensemble aussi pour une raison simple. Ils connaissent les personnes qui les entourent d’un point de vue pénal. C’est plus dur de faire ami ami avec son voisin quand on sait qu’on est passé 3 fois chez lui pour violence conjugale. Ils ont une vision du monde qui les entoure un peu noir de par leur métier. C’est normal qu’ils se recentre sur la communauté.

Hors ligne

 

#152 18/02/2016 16h59 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   80 

marindodouce a écrit :

Alors là, petits salariés du secteur privé on va morfler (encore?), si cette loi passe on aura le droit:

- à la durée max du travail à 60 heures
- au salaire et temps de travail modulable (en faveur du chef d’entreprise bien sûr!), adieux prêts à la banque pour votre maison, bonjour le stress et l’incertitude pour le salarié
-  aux plafonnement des indemnités prud’homales: en gros impunité pour les employeurs véreux (j’en ai connu)
- aux astreinte non travaillée = repos : alors celle là aussi elle est énorme: vous restez à la disposition de l’employeur mais vous ne serez pas payé si on ne vous appelle pas, gros LOL

Comment ils peuvent oser sortir des choses pareilles? Des ministres qui pour la plupart n’ont jamais travaillé…

Cette loi va évidemment passer ; Valls dégainera le 49-3 si les frondeurs renâclent à la voter et l’affaire sera entendue.  On n’est pas ici au Portugal ou le gouvernement socialiste ne peut rien faire sans le soutien des autres partis de gauche……en d’autres termes, les socialistes portugais sont tenus par les testicules et contraints de mener la politique pour laquelle ils ont été élus. En France, le PS et le gouvernement disposent de la totalité du pouvoir exécutif et législatif ; ils peuvent donc faire ce qu’ils veulent jusqu’à la fin de la mandature.

C’est un peu effrayant à écrire, mais les salariés devraient regretter Chirac et Sarkozy ; s’ils avaient proposé ne serait-ce que le quart ou le dixième de ce que contient la loi El Khomri, il y aurait déjà des millions de personnes dans les rues et le pays serait en voie de blocage, avec des raffineries à l’arrêt et des terminaux portuaires occupés. Désormais, plus rien ne se passe : les salariés sont incapables de se mobiliser et courbent l’échine avec résignation en attendant d’hypothétiques jours meilleurs qui ne viendront sans doute jamais. Dès lors, il n’est pas étonnant que le patronat avance ses pions avec le soutien presque affiché du gouvernement.

Hors ligne

 

#153 18/02/2016 17h14 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   82 

Comment gérer un certain sentiment d’autoculpabilité vis à vis du monde (et du paradigme fondé sur la création de richesse) dans lequel on vit,"car travailler c’est nécessaire, c’est obligatoire pour exister et avoir une place dans la société"  dixit la plupart ?

Dernière modification par BorderLine (18/02/2016 17h15)

Hors ligne

 

#154 18/02/2016 18h30 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   80 

Peut-être pas la société entière mais quand même une large part ; le vieux principe judéo-chrétien " "tu" gagneras ton pain à la sueur de ton front" à la vie dure, même dans une République laïque.

De plus il est des gens qui ne travaillent pas seulement pour manger mais aussi pour s’accomplir : on trouve ces individus dans les étages supérieurs de la fameuse pyramide de Maslow.

Evidemment, dès lors que l’on s’accomplit dans son travail, il n’est nul besoin de devenir rentier.

Après, il y a aussi les fainéants plus ou moins contrariés qui ne dépassent jamais le 1er étage de la pyramide : ceux-là travaillent pour manger et çà s’arrête là. Cette catégorie ne rêve bien sûr sue d’une chose : disposer d’une ressource pérenne lui permettant de continuer à manger sans devoir travailler.

Ne pas rigoler : lorsque je suis sorti d’école au milieu des années 80, tous mes camarades de promotion étaient persuadés qu’ils allaient s’accomplir pendant 40 ans dans l’une ou l’autre des entreprises qui leur déroulaient le tapis rouge pour les embaucher.

Hors ligne

 

#155 18/02/2016 19h20 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   31 

Oui, enfin ils y en a aussi qui rêvent de devenir un peu plus indépendant financièrement car ils ont été dégoûtés de leurs boîtes, sans pour autant avoir été fainéant pendant toutes ces années…

Pour revenir à la future loi, je suis très surpris que cela puisse venir d’un gouvernement qui se dit socialiste. Je ne comprends pas la raison d’une telle politique à 12 mois de la campagne présidentielle. Car je ne pense pas que cela va plaire a grand monde chez les employés du privé, qui, il me semble, sont les principaux concernés et représente également un plus grand nombre d’électeurs que les fonctionnaires (qui sont encore une caste de privilégiés à laquelle on ne touche pas, sans vouloir relancer l’éternel débat). Donc pour se mettre d’éventuelles futures voix dans la poche, c’est raté…

Pour un gouvernement qui se dit être pour la justice sociale, je cherche le coté justice et le Côté sociale d’un tel projet de loi…

Ils auront réussi à me déplaire jusqu’au bout ceux-là…

Ça me conforte dans l’idée d’avoir des revenus en complément de son activité professionnelle

Dernière modification par jeamb (18/02/2016 19h22)

Hors ligne

 

#156 18/02/2016 19h37 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   43 

Bonsoir,

Le plus fort quand même dans cette loi c’est qu’on consulte un presque centenaire avec un ministre du travail ne sait pas ce que c’est de bosser.
Dans les faits personne n’a lu le rapport et tout le monde balance n’importe quoi ou interprète a sa façon un article de presse lu en diagonal.

Un exemple:

Marindodouce a écrit :

Aux astreintes non travaillées = repos : alors celle là aussi elle est énorme: vous restez à la disposition de l’employeur mais vous ne serez pas payé si on ne vous appelle pas, gros LOL

Ce n’est pas tout a fait ce qui a été écrit dans l’article:Il est dit que si vous n’avez pas été sollicité pendant votre astreinte ce même temps d’astreinte peut être assimilé a du temps de repos.

PJ a écrit :

« Art. L3121-8.- Une période d’astreinte s’entend comme une période pendant laquelle le salarié, sans être sur son lieu de travail et sans être à la disposition permanente et immédiate de l’employeur, doit être en mesure d’intervenir pour accomplir un travail au service de l’entreprise.
« La durée de cette intervention est considérée comme un temps de travail effectif.
« La période d’astreinte fait l’objet d’une contrepartie, soit sous forme financière, soit sous forme derepos.
« Les salariés concernés par les astreintes sont informés de la programmation individuelle des périodes d’astreinte dans un délai raisonnable.
« Art. L. 3121-9.- Exception faite de la durée d’intervention, la période d’astreinte est prise en compte pour le calcul de la durée minimale de repos quotidien prévue à l’article L. 3131-1 et des durées de repos hebdomadaire prévues aux articles L. 3132-2 et L. 3164-2.
« Lorsque le salarié est intervenu pendant la période d’astreinte, il bénéficie à l’issue de la période
d’intervention d’un repos compensateur au moins égal au temps d’intervention lui permettant de
bénéficier au total d’au moins onze heures de repos quotidien ou trente-cinq heures de repos
hebdomadaire.

Personnellement mon employeur a déjà mis en place l’under time et l’over time en prévenant dans la journée ainsi que le chômage fiscal en fin d’année qui se rattrape en faisant les samedi matin l’année d’après.Je n’ai pas encore tout lu mais je ne vois pas vraiment de révolution tout juste un pipi dans un violon.

Fléxisecurité qu’ils disaient mais ils ont oublié la sécurité en cours de route,pas étonnant de taper sur les salariés le gouvernement est incapable d’inverser la courbe du chômage.

On a les politiques qu’on mérite non?

Le projet de loi est la: Streaming Le projet de loi El Khomri


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

#157 18/02/2016 20h01 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   157 

mehdi57 a écrit :

Ce n’est pas tout a fait ce qui a été écrit dans l’article:Il est dit que si vous n’avez pas été sollicité pendant votre astreinte ce même temps d’astreinte peut être assimilé a du temps de repos.

Ce qui est déjà le cas dans ma boite… et dont je ne peut pas imaginer qu’il en aille autrement !
D’ailleurs la semaine prochaine, je suis d’astreinte de 20h à 8h tous les jours. J’imagine mal de ne pas aller travailler de la semaine même si je ne suis pas appelé !

J’ai surtout l’impression que beaucoup de monde s’offusque de choses prétendument nouvelles mais qui sont déjà largement existantes !
C’est comme le "contrat 0 heure" britannique… ce serait un scandale si quelqu’un proposait ça en France… … … sauf qu’un des contrats de ma femme est l’équivalent d’un contrat 0 heure, et personne n’en fait tout un foin.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#158 18/02/2016 20h07 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   

Il est vrai que de nombreux points sont déjà en application. Ce n’est pas forcément mis noir sur blanc mais en réalité, çà se passe déjà de la sorte dans certaines entreprises. A voir si la loi passe réellement à seulement quelques mois d’une nouvelle élection !

Message édité par l’équipe de modération (19/02/2016 19h56) :
- suppression de la citation du message immédiatement précédent

Hors ligne

 

#159 18/02/2016 20h34 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   

Setanta a écrit :

sobrienti a écrit :

odin a écrit :

Pour moi il y a pas photo devenir rentier c’est echapper a l’enfer de l’esclavage salarié. En France le salariat est la norme ainsi que la souffrance au travail, considérée meme comme normale
La liberté n’a pas de pris comme je dis souvent.

Tout dépend votre objectif et votre vision du travail. Il y a des entreprises qui ont une véritable envie de prendre soin de leurs salariés. Google en est une, et avec elle bon nombre d’entreprises de la Silicon Valley : Evernote, Stripe en sont des exemples poignants avec nombre d’avantages qui rendent la vie d’employé beaucoup plus agréable (de très bons salaires, l’accès aux transports et aux repas gratuits, une grande flexibilité de pouvoir travailler depuis la maison régulièrement…).

C’est sur que ce n’est pas dans les entreprises du CAC40 que l’on verra ces pratiques. Mais les entreprises de la Silicon Valley permettent, je crois, de renforcer les avantages du salariat par rapport au métier d’entrepreneur.

Bonjour,

Allez y molo quand même. Ces avantages sont en général octroyé en contrepartie de ne pas compter ses heures au boulot donc en général au détriment de sa vie familiale et personnelle …

N’est-on pas déjà dans ce cas quand on voit que beaucoup de cadres de grands groupes finissent leurs journées après 20h en semaine ? Ma pensée va directement à nombre de collègues dans de grands cabinets d’audits (KPMG, Deloitte…) qui a 20h30 sont encore au boulot.

Autant faire des heures et avoir des avantages supplémentaires (nourriture, transports gratuits) plutôt que de ne rien avoir, comme beaucoup de cadres en France.

Avez-vous des exemples d’entreprises Tech de type Silicon Valley où les employés sont connus pour finir leurs journées très tard ?


Mon blog : Etre Un Renard

Hors ligne

 

#160 19/02/2016 09h01 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   82 

La joie du forfait jour!
Avec celui-ci, tout est possible!
Pour les entreprises qui font des journées de fous, il y en a une tripotée dans les ESN.

Message édité par l’équipe de modération (19/02/2016 19h57) :
- suppression de la citation du message immédiatement précédent

Hors ligne

 

#161 19/02/2016 10h44 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   80 

jeamb a écrit :

Pour revenir à la future loi, je suis très surpris que cela puisse venir d’un gouvernement qui se dit socialiste. Je ne comprends pas la raison d’une telle politique à 12 mois de la campagne présidentielle. Car je ne pense pas que cela va plaire a grand monde chez les employés du privé, qui, il me semble, sont les principaux concernés et représente également un plus grand nombre d’électeurs que les fonctionnaires (qui sont encore une caste de privilégiés à laquelle on ne touche pas, sans vouloir relancer l’éternel débat). Donc pour se mettre d’éventuelles futures voix dans la poche, c’est raté…

Pour un gouvernement qui se dit être pour la justice sociale, je cherche le coté justice et le Côté sociale d’un tel projet de loi…

Bonjour,

Pour ma part, je comprends très bien la logique de ce projet de loi : Hollande veut se concilier le grand patronat dont il aura besoin pour sa réélection, afin de financer sa campagne et de lui assurer le soutien des médias.

S’agissant des électeurs de gauche et des salariés du privé d’une façon générale, Hollande est suffisamment cynique pour savoir jouer sur la peur : effrayés par la perspective d’un second tour Juppé-Le Pen, cet électorat votera massivement pour lui dès le 1er tour même s’il désapprouve sa politique économique. C’est ce que l’on appelle le "vote utile".

Observez d’ailleurs ce qui s’est passé aux régionales de novembre : le PS ne s’en est pas trop mal sorti alors que les écolos et le front de gauche ont été laminés.

Ce projet de loi El  Khomri ou plutôt El Macron passera comme une lettre à la boîte ; seule une mobilisation de grande ampleur avec blocage des infrastructures de transport et des ports pourrait peut-être conduire le gouvernement à renoncer, mais on n’en prend pas le chemin, tant les salariés sont résignés, tétanisés et même sidérés. J’entends çà et là "ça va péter", mais je n’en crois rien.

Ne croyez pas que les fonctionnaires seront épargnés : certaines dispositions de la loi leur seront sans doute applicables, en particulier celles qui permettraient au directeur ou au chef de service de décider de "circonstances exceptionnelles" en vertu desquelles il faudrait travailler 12 heures/jour et 60 heures/semaine. D’ores et déjà, le forfait jour s’applique à de nombreux agents de catégorie A ou A+.

Imaginez une journée de 12 heures : on commence à 7h pour finir à 20h avec 1h de pause-déjeuner. Après cela, il reste  du temps pour satisfaire ses besoins physiologiques et se rendre à son travail, mais il n’y a plus rien pour ce qui fait la douceur de l’existence : vie familiale, sociale, sorties, sports, activités culturelles….Quand on bosse 12h/jour on vit pour travailler et puis c’est tout.

Rentier même modeste, mais avec tout son temps à soi sera toujours une situation plus enviable que salarié, même dans le secteur du conseil avec un gros salaire.

sobrienti a écrit :

N’est-on pas déjà dans ce cas quand on voit que beaucoup de cadres de grands groupes finissent leurs journées après 20h en semaine ? Ma pensée va directement à nombre de collègues dans de grands cabinets d’audits (KPMG, Deloitte…) qui a 20h30 sont encore au boulot.

Bon, je ne vais pas écrire que ces salariés-là n’ont que ce qu’ils méritent, mais cette situation n’est pas étonnante : dans ce secteur, il n’y pas ou peu de syndicats et les les personnels sont très individualistes ; du coup, c’est évidemment le patronat de l’audit qui en profite. Voilà des auditeurs qui ont fait des études difficiles, ruiné leurs parents pour les payer et qui au final triment comme des esclaves jusqu’à 20h30 ou au-delà.

Dernière modification par stokes (19/02/2016 10h49)

Hors ligne

 

#162 19/02/2016 10h59 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   157 

stokes a écrit :

Imaginez une journée de 12 heures : on commence à 7h pour finir à 20h avec 1h de pause-déjeuner. Après cela, il reste  du temps pour satisfaire ses besoins physiologiques et se rendre à son travail, mais il n’y a plus rien pour ce qui fait la douceur de l’existence : vie familiale, sociale, sorties, sports, activités culturelles….Quand on bosse 12h/jour on vit pour travailler et puis c’est tout.

Serait-il possible de rester honnête ?
On ne parle pas de 60h/semaine, 47 semaines par an.
On parle de quelques rares semaines annuelles où ce serait le cas. C’est loin de remettre en cause la "douceur de l’existence"

Vous n’avez jamais travaillé une semaine pendant 7j ? Ca y est, vous avez 60h, sans forcer sur les journées.
C’est déjà courant dans pas mal de sociétés. Chez nous on fait ça de temps en temps, genre 3 fois par an. Rien d’insurmontable.

Pourriez-vous vous renseigner un peu plus sur le monde du travail réel ? Ca permettrait à vos écrits d’être un peu plus consistants.
Car vos propos me rappellent ma jeunesse, celle où j’étais étudiant, protégé du monde par des parents profs. Là oui, je n’avais aucune idée de ce que le monde du travail était, je faisais de longs discours théoriques sur ce qui serait "bien" pour les gens. Et puis j’ai connu des gens de tous horizons, qui travaillent de toutes les façons possibles, et ça m’a fait réaliser à quel point j’étais dans l’erreur.

stokes a écrit :

Bon, je ne vais pas écrire que ces salariés-là n’ont que ce qu’ils méritent, mais cette situation n’est pas étonnante : dans ce secteur, il n’y pas ou peu de syndicats et les les personnels sont très individualistes ; du coup, c’est évidemment le patronat de l’audit qui en profite. Voilà des auditeurs qui ont fait des études difficiles, ruiné leurs parents pour les payer et qui au final triment comme des esclaves jusqu’à 20h30 ou au-delà.

Des esclaves qui gagnent plus que 90/95% des autres salariés ? J’ai peur que vous ne galvaudiez le mot "esclave".

Dernière modification par Faith (19/02/2016 11h04)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#163 19/02/2016 11h13 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   128 

Ce type de règlementation ne sera effectivement pas à l’avantage des cadres. Parce que pour les salariés non-cadres, lorsqu’il va falloir travailler 60 heures, ils ne seront pas payés 35…

Cela montre une fois de plus que les politiciens n’accordent aucun intérêt à la classe moyenne (cadres non dirigeants) alors que c’est pourtant la plus indécise politiquement. De manière générale, depuis quelques dizaines d’années, c’est précisément les membres de la classe moyenne qui ont intérêt à devenir rentier rapidement. Ils se prennent de plein fouet les hausses fiscales, ils sont considérés comme des privilégiés parce qu’ils gagnent 3000 €/mois en étant à l’abri dans un bureau, l’état ne reconnaît pas leur pouvoir d’investissement et de dynamisation de l’économie (trop pauvres pour tirer bon avantage des niches fiscales, trop riches pour bénéficier du prêt à 0 %), …

Il se trouve que c’est justement la mieux à même de suivre les conseils et la méthode du livre de l’IH !

Hors ligne

 

#164 19/02/2016 11h18 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   82 

Faith a écrit :

Serait-il possible de rester honnête ?
On ne parle pas de 60h/semaine, 47 semaines par an.
On parle de quelques rares semaines annuelles où ce serait le cas. C’est loin de remettre en cause la "douceur de l’existence"

Vous n’avez jamais travaillé une semaine pendant 7j ? Ca y est, vous avez 60h, sans forcer sur les journées.
C’est déjà courant dans pas mal de sociétés. Chez nous on fait ça de temps en temps, genre 3 fois par an. Rien d’insurmontable.

Je n’ai jamais travailler le dimanche (sauf emploi très très court et saisonnier).
J’ai parfois travaillé le Samedi, mais à un tarif plutôt intéressant, et uniquement de manière très exceptionnel. (2 ou 3 fois en 8 ans)

Pour moi, ce n’est pas envisageable, sauf gain à la clé. (dans le cas que je parle : 1 samedi travaillé => 2 jours de congés).

Ensuite, en audit, ceux qui se laissent bouffer, font plutôt du 10/12h jours tout les jours travaillés.
Voir un peu plus pour ceux qui ont un accès distants.

D’ailleurs, j’ai déjà fait des surveillances (astreintes ?) avec amplitude de 16h. J’ai coupé suite à conflit avec la direction (sur la non reconnaissance de l’implication). Et je suis parti peu après. (c’était mon seul client final).
Maintenant, j’ai compris la leçon, je travaille en temps que consultant, et je fais mon boulot, mais pas plus.
Si on me chauffe, je chercherais un nouveau poste.

Hors ligne

 

#165 19/02/2016 11h20 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   80 

Si cela vous convient de travailler 7 jours d’affilée 3 fois par an croyez-bien que cela ne me dérange en rien, mais ce n’est pas le sujet.

Puisque vous me posez une question, je vais y répondre : en 28 ans de travail, j’ai travaillé en tout et pour tout un unique dimanche (salon du Bourget) et aussi un jeudi de l’Ascension (mission  en UK où ce jour n’est pas férié) et jamais un seul samedi ; cela ne m’a pas manqué. J’estime que le dimanche ce n’est pas fait pour travailler : selon les goûts et croyances de chacun, il y a la messe, le sport, les repas de famille, le jardinage, la paresse légitime….

Il faudra attendre les décrets d’application de la loi pour savoir ce que recouvrent les "circonstances exceptionnelles" ; à ce stade, tout porte à croire que c’est l’employeur qui en décidera après avoir prévenu le comité d’entreprise lorsqu’il existe. Il y aura sans doute des entreprises pour lesquelles ces circonstances joueront 3 fois dans l’année et d’autres pour lesquelles l’exception sera la règle.

En effet, il y a déjà dans ce que vous appelez la vie réelle, des forçats (je vais éviter le terme esclave qui vous gêne) qui bossent 12 heures par jour et même davantage ; ce qui est ennuyeux avec ce projet de loi, c’est qu’il va contraindre ceux qui ne veulent pas vivre comme des forçats à s’y plier faute de quoi ils perdront leur emploi.

Avec leur salaire de profs, vos parents étaient sans doute plus heureux que les salariés du conseil dont vous écrivez qu’ils gagnent plus que 90/95% des autres salariés.

Hors ligne

 

#166 19/02/2016 11h52 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   29 

Stockes, le problème est que vous projetez votre vie professionnel de fonctionnaire un brin CGtiste à la vie réelle du privé. Si on voulait s’absenter pour aller boire un verre pour pointer à 19h comme vous le faisiez nous serions devenus fonctionnaire.

Les gars qui font du 12h par jour ne sont pas des forçats. On ne les fouette pas pour le faire. Les mecs de KPMG ou Deloitte que j’ai croisé, c’est des jeunots qui veulent de l’argent. Ils ne sont en rien différents des IH ou autres qui se sont tués à la tâche pendant un temps pour devenir rentier. Leur vie de famille, ils s’en fichent ce n’est pas leur priorité du moment. Certains flambent tout dans des soirées et d’autres se font de l’expérience. J’ai connu deux consultants qui ont fait ça avant de se mettre au vert dans l’assurance ou les banques où maintenant ils gagnent un peu moins - et encore j’en suis pas sur (mais très très correctement) et bossent 8h/jour. La différence c’est que le consulting au démarrage c’est un moyen d’apprendre rapidement (à la dur un peu quand même) et qui se revalorise derrière facilement.

En vous lisant vous et marindeaudouce sur les astreintes, j’ai un peu souri parce que toutes les personnes que je connais qui font des astreintes sont payés même s’ils ne se déplacent pas. Certes pas de récupération mais bon, y’a une compensation. De plus, s’ils se déplacent, c’est taxi + prime pour déplacement payer à l’heure d’intervention. Donc bon, c’est pas la mort surtout que les astreintes sont le plus souvent répartis entre tout le monde équitablement mais que ceux qui les font savent aussi que des collègues à eux en voudraient bien plus. 
Perso, je suis d’astreinte 24h 7/7, heureusement que je ne récupère pas tout le temps, sinon, je n’irai jamais bossé. En 7 ans, je ne me suis jamais déplacé et j’ai eu 2 crises à gérer. Pour les deux crises, je n’ai pas non plus récupéré.
J’ai travaillé le samedi et le dimanche aussi sur des salons principalement 1 à 2 fois par an. Là, j’ai récupéré 1 pour 1.

Je ne me sens ni esclave ni contraint. Vos priorités ne sont pas celles de tout le monde.

Dernière modification par Kabal (19/02/2016 11h55)

Hors ligne

 

#167 19/02/2016 11h53 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   82 

stokes a écrit :

Avec leur salaire de profs, vos parents étaient sans doute plus heureux que les salariés du conseil dont vous écrivez qu’ils gagnent plus que 90/95% des autres salariés.

Attention quand même tout le monde dans le conseil n’est pas un forçat.
Et c’est un consultant syndiqué (mais chut le boss le sais pas), qui fait ses heures qui le dit (d’après ma fiche de paye, je doit 35h au boss, le contrat disant le contraire, je crois là où est marqué mon salaire!) big_smile

Hors ligne

 

#168 19/02/2016 12h42 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Banni
Réputation :   17 

Personnellement, je rêve d’être un précoce rentier dans le seul but de ne plus entendre ce genre de polémiques stériles et hors d’âge … Tenus toujours par les mêmes polémistes en marge du sujet central !!!

Cessez de vouloir tout régenter dans un pays où tout le monde est libre … Même de ne pas travailler …

Je serai par contre ravi de lire vos idées sur la précocité de devenir rentier et la mise à profit de cette liberté retrouvée !

Hors ligne

 

#169 19/02/2016 12h49 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   66 

Vous avez bien raison.
Pour moi cette aspiration ressort de la volonté et d’avoir les moyens d’éviter de faire ce que je ne veux pas ou plus faire.
Faire ce qu’on veut bien sûr mais assez souvent ce qu’on veut implique d’autres personnes.
Restons modestes donc.


Parasite assumé et partageur

Hors ligne

 

#170 19/02/2016 14h37 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   80 

gunday a écrit :

stokes a écrit :

Avec leur salaire de profs, vos parents étaient sans doute plus heureux que les salariés du conseil dont vous écrivez qu’ils gagnent plus que 90/95% des autres salariés.

Attention quand même tout le monde dans le conseil n’est pas un forçat.
Et c’est un consultant syndiqué (mais chut le boss le sais pas), qui fait ses heures qui le dit (d’après ma fiche de paye, je doit 35h au boss, le contrat disant le contraire, je crois là où est marqué mon salaire!) big_smile

Le souci avec la loi El Khomri, c’est que votre patron pourra décider que les circonstances sont exceptionnelles et qu’il y a lieu de vous faire turbiner 60 heures ; si vous êtes cadre, il ne sera pas simple de vous faire payer équitablement la différence entre 35 et 60.

facelvega a écrit :

Personnellement, je rêve d’être un précoce rentier dans le seul but de ne plus entendre ce genre de polémiques stériles et hors d’âge … Tenus toujours par les mêmes polémistes en marge du sujet central !!!

Cessez de vouloir tout régenter dans un pays où tout le monde est libre … Même de ne pas travailler …

Je serai par contre ravi de lire vos idées sur la précocité de devenir rentier et la mise à profit de cette liberté retrouvée !

Libre de ne pas travailler ? Si vous ne disposez pas d’un capital, il ne vous restera que le RSA pour vivre ou plutôt survivre. En Lozère çà peut le faire à condition de vivre dans la maison familiale, de faire son jardin, de remporter tous les concours de pétanque et de belote, de faire un peu de travail au noir et de revendre les champignons récoltés dans la propriété du voisin. Et encore, même avec cela, il faudra être parcimonieux. A Paris, c’est moins évident…

Pour ce qui est de la précocité d’être rentier, je ne puis en témoigner valablement puisque j’ai dû me coller au travail jusqu’à 52 ans, mais croyez-bien que le temps libre retrouvé ne me pose pas de problème et que l’ennui ne me guette pas. Cf quelques suggestions puisque vous en réclamez :

- faire du sport : courir en milieu de matinée, c’est plus agréable qu’à la nuit tombée avec une lampe frontale.
- militer dans un parti politique : écrire les tracts, les distribuer, vous présenter aux élections.
- cuisiner : si on veut bien le faire, cela prend du temps.
- prendre des vacances : pour ma part 4 mois chaque année dont 2 mois l’été ; évidemment, avec une petite rente, on ne descend pas dans un 4*, mais la chambre d’hôte ou la maison familiale a aussi son charme.
- boursicoter : même si on ne se gênait pas pour le faire depuis son poste de travail, c’est quand même plus confortable depuis la maison.
- garder quelques liens avec le travail, par exemple en continuant à adhérer au syndicat ou en conservant sa carte de cantine, ce qui permet de manger fort correctement pour 5 ou 6€ et de de retrouver les collègues que l’on appréciait, tout en ignorant les "fayots" et les "ambitieux" que l’on détestait.

Dernière modification par stokes (19/02/2016 14h58)

Hors ligne

 

#171 19/02/2016 15h07 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   157 

stokes a écrit :

Le souci avec la loi El Khomri, c’est que votre patron pourra décider que les circonstances sont exceptionnelles et qu’il y a lieu de vous faire turbiner 60 heures

On arrête de mentir:
"dans certains cas exceptionnels et sous condition d’un accord collectif, la durée du travail hebdomadaire pourrait être portée à 60 heures"


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#172 19/02/2016 15h22 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   82 

stokes a écrit :

Le souci avec la loi El Khomri, c’est que votre patron pourra décider que les circonstances sont exceptionnelles et qu’il y a lieu de vous faire turbiner 60 heures ; si vous êtes cadre, il ne sera pas simple de vous faire payer équitablement la différence entre 35 et 60.

C’est pas déjà le cas ?
Si j’en crois un article d’un syndicat. Les cadres au forfait jour ne peuvent prétendre qu’a 11h de repos/jours + 35h une fois par semaine. (fin du chapitre 1)
Soit un maximum de 78h/semaine en horaire classique.
Donc passer à 60h, c’est surtout pour les autres employés !

Ceci dit en ESN, la plupart des patrons sont dans l’illégalité en ne respectant pas les 2 entretiens annuels obligatoires. (suite à l’accord sur le forfait jour publié au JO en juillet 2014)
Donc entre les pratiques illégales, et la concurrence entre entreprise, je ne suis pas sûr que tout le monde le tente!

Par contre, je suis d’accord que la manœuvre pour affaiblir la portée du code de travail est simplement ridicule, surtout que j’ai l’impression que la France est à contre courant, quand on voit l’Allemagne qui a imposé un SMIC (enfin, en partie pour le moment, bientôt globalement)

Ceci dit, on est pas totalement hors sujet ?
Un peu d’accord avec facelvega!
Un des avantages d’être rentier est d’être débarrasser de cette polémique continu sur le code du travail en France!

Dernière modification par gunday (19/02/2016 15h24)

Hors ligne

 

#173 19/02/2016 15h34 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   80 

Faith a écrit :

stokes a écrit :

Le souci avec la loi El Khomri, c’est que votre patron pourra décider que les circonstances sont exceptionnelles et qu’il y a lieu de vous faire turbiner 60 heures

On arrête de mentir:
"dans certains cas exceptionnels et sous condition d’un accord collectif, la durée du travail hebdomadaire pourrait être portée à 60 heures"

Oui, il s’agit d’un simple accord d’entreprise, même pas un accord de branche ; avec des syndicats aussi prompts à défendre leurs mandants que la CGC ou la CFDT, on se doute à quel point il sera difficile pour l’employeur d’obtenir la signature d’un tel accord collectif, qui s’imposera à tous les salariés de l’entreprise une fois signé. Il suffira qu’il brandisse la menace d’un plan social pour que les représentants du personnel soient convaincus que vraiment les circonstances sont exceptionnelles.

Après tout, si cela vous réjouit à ce point de devoir travailler jusqu’à 60 heures par semaine, cela ne me dérange en rien et vous pouvez continuez à me mettre des "-1" autant qu’il vous plaira, aujourd’hui, demain, la semaine prochaine…..ce qui est plus dérangeant, c’est que cette loi représente un véritable tsunami social pour les salariés qui n’ont nulle envie de devoir travailler plus mais vont y être contraints. Tout le monde ne se sent pas l’âme d’un cadre performant ou d’un bon petit soldat de la mondialisation libérale ; il est des personnes qui veulent, sinon être rentiers, à tout le moins vivre paisiblement de leur travail sans devoir se tuer à la tâche.

Dernière modification par stokes (19/02/2016 15h42)

Hors ligne

 

#174 19/02/2016 16h06 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   88 

stokes a écrit :

- faire du sport : courir en milieu de matinée, c’est plus agréable qu’à la nuit tombée avec une lampe frontale.
- militer dans un parti politique : écrire les tracts, les distribuer, vous présenter aux élections.
- cuisiner : si on veut bien le faire, cela prend du temps.
- prendre des vacances : pour ma part 4 mois chaque année dont 2 mois l’été ; évidemment, avec une petite rente, on ne descend pas dans un 4*, mais la chambre d’hôte ou la maison familiale a aussi son charme.
- boursicoter : même si on ne se gênait pas pour le faire depuis son poste de travail, c’est quand même plus confortable depuis la maison.
- garder quelques liens avec le travail, par exemple en continuant à adhérer au syndicat ou en conservant sa carte de cantine, ce qui permet de manger fort correctement pour 5 ou 6€ et de de retrouver les collègues que l’on appréciait, tout en ignorant les "fayots" et les "ambitieux" que l’on détestait.

Sauf erreur de ma part, vous avez oubliez une activité
- Troller IH tellement ca en devient caricatural.

Ce sera ma seule intervention sur ce thread.
Je ne comprends toujours pas pourquoi il y a si peu de gens qui monte leur boite tellement c’est facile d’esclavager son personnel et de gagner des mille et des cents..
On doit définitivement pas vivre dans le même monde.
Dans le mien, on fait tout pour pousser ceux qui veulent monter un business à surtout tourner 70 fois sa langue dans sa bouche avant d’employer quelqu’un…et trouver une autre alternative a cette embauche de salarié..

Hors ligne

 

#175 19/02/2016 18h36 → Rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ? (pourquoi, rentier)

Membre
Réputation :   43 

Bonjour

Projet de loi a écrit :

«Art. L. 3121-60.-Les salariés ayant conclu une convention de forfait en jours ne sont pas soumis aux dispositions relatives :« 1° A la durée quotidienne maximale de travail prévue à l’article L. 3121-16 ; « 2° Aux durées hebdomadaires maximales de travail prévues aux articles L. 3121-19 et L. 3121-20. « 3° A la durée légale hebdomadaire prévue à l’article L. 3121-26

«Art. L3121-16.-La durée quotidienne du travail effectif par salarié ne peut excéder dix heures, sauf dans les cas prévus aux articles L.3121-17 et L.3121-18, et en cas d’urgence dans des conditions déterminées par décret.
«Art. L3121-19.-Au cours d’une même semaine, la durée maximale hebdomadaire de travail est de quarante-huit heures, sauf dans les cas prévus aux articles L.3121-21 et L.3121-23.«Art. L.3121-20.-La durée hebdomadaire de travail calculée sur une période quelconque de seize semaines consécutives ne peut dépasser quarante-quatre heures, sauf dans les cas prévus aux articles L.3121-22 à L.3121-24
«Art. L.3121-26.-La durée légale du travail effectif des salariés à temps complet est fixée à trente-cinq heures par semaine.

Les cadres  au forfait jour sont exclus du projet de loi donc je ne vois pas pourquoi en parler.

Dérival a écrit :

Cela montre une fois de plus que les politiciens n’accordent aucun intérêt à la classe moyenne (cadres non dirigeants) alors que c’est pourtant la plus indécise politiquement. De manière générale, depuis quelques dizaines d’années, c’est précisément les membres de la classe moyenne qui ont intérêt à devenir rentier rapidement. Ils se prennent de plein fouet les hausses fiscales, ils sont considérés comme des privilégiés parce qu’ils gagnent 3000 €/mois en étant à l’abri dans un bureau, l’état ne reconnaît pas leur pouvoir d’investissement et de dynamisation de l’économie (trop pauvres pour tirer bon avantage des niches fiscales, trop riches pour bénéficier du prêt à 0 %), …

Je suis peut être d’accord avec vous sur la première partie mais en gagnant 1650€ par mois je suis déjà considéré comme faisant parti de la classe moyenne et n’ai droit a rien.Je n’ai pas de bureau et je travail en poste donc effectivement pour moi 3000€ par mois ça serait un privilège mais je peux concevoir que tout un chacun voit midi a sa porte.Politiquement c’est comme dans n’importe quelle élection:on essaie de satisfaire la majorité pour être sur de se faire réélire donc chômeurs et bas salaires le reste n’a pas d’intérêt pour eux.

En intervenant la première fois je souhaitais attirer l’attention sur la différence entre ce que les gens pensent,pensent avoir lu,pensent avoir compris et la réalité du projet de loi dont j’ai partagé le lien.
Visiblement le projet de loi n’intéresse personne je m’abstiendrai donc de poster sachant que pour une majorité être rentier c’est se libérer de la contrainte d’un patron et de se dégager du temps libre.


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

Discussions similaires à "rentier : pourquoi devenir rentier/retraité précoce ?"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech