Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#776 30/07/2016 17h07 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   17 

Bonjour,

Opposer les approches dividendes et plue value n’a pas vraiment de sens, car elles ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients.
- l’approche dividendes est plus prédictible, même s’il peut y avoir des coupes. En cas de trou d’air de la bourse, les dividendes tombent tout de même dans la poche.
- l’approche plue-value est sans doute plus créatrice de valeur, car l’entreprise n’est pas tentée de protéger le dividende à tout prix. Mais cela tient aussi à un bon stock picking, et qui est capable de dire la valo de son portefeuille en 2017?
In fine, pourquoi ne pas vous réconcilier autour de Cominar, qui a fait plus de 100% de plu value avec un dividende de 10%? 😄

Hors ligne

 

#777 30/07/2016 17h21 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   103 

Personnellement je n’oppose pas dividende ou plus value qu’on soit bien clair , je trouve clairement irrationnelle de se baser sur l’un ou l’autre pour se fixer une rente , selon moi c’est mal comprendre le fonctionnement d’une entreprise .

Hors ligne

 

#778 30/07/2016 17h38 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Administrateur
Réputation :   1307 

marcopolo a écrit :

Oui.

Ok dans ce cas j’ai été présomptueux et reformule : en ce qui me concerne, je suis plus à l’aise à vivre de mes dividendes (d’actions cotées ou entreprises non cotées) et à laisser courir mes +values, même si fiscalement ce n’est pas la stratégie la plus optimale.

Et si d’aventure, j’avais "trop" de prélèvements à la source étranger :
1) je renforcerai un peu la poche française de mon portefeuille d’actions,
2) j’achèterais un lot de parkings dont je déléguerais la gestion,
3) j’encaisserais quelques plus-values.

Les 3 options n’étant pas exclusives.

Hors ligne

 

#779 30/07/2016 17h51 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   246 

IH

Donc si je comprends bien … votre stratégie est en fonction de la fiscalité mais approche votre "buy and hold" est un choix perso non lie a la fiscalité ?

Donc vous n’utilisez pas de levier a cause de la fiscalité? ou par principe?

Excusez moi mais ça fait longtemps que je me pose la question!
Il me semble que si vous preniez un 250k de levier en trading "swing" -sur un compte sépare possiblement-  vous pourriez engendrer presque autant de revenu qu’en "buy and hold" non?

EDIT:
- le post de Kapitall qui suit le mien est une réponse partielle … au danger du levier en cas de bear market prolonge!
- mon expérience: dans les grosses baisses comme en 2011 ce sont les rentrées des coupons d’obligations qui m’ont evite d’avoir a vendre! Et je me souviens fort bien de l’impact du crash de 87 et de 2000 alors que je n’avais meme pas besoin de revenus!

Dernière modification par sissi (30/07/2016 18h01)

Hors ligne

 

#780 30/07/2016 17h52 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   197 

Outre le problème psychologique dont parle IH, il y a le problème de la durée d’un bear market hypothétique, bear market qui rendrait toute vente d’actions pour financer le train de vie quotidien terriblement destructeur de valeur tant à court- qu’à long-terme.
Retournez en 2008-2009 et allez voir combien vous auriez tiré de vos blue chips pendant la tourmente ! Et la perte de valeur, quelques années plus tard, après le rebond, du fait d’un moindre nombre d’actions en portefeuille ! Une des règles d’or en bourse est de ne jamais, mais jamais, être un vendeur contraint !

Ces dernières années ont été anormalement calmes, je crois que la plupart sous-estiment la difficulté psychologique de vendre à des valorisations déprimées sur la longueur d’une part, et de l’autre de supporter tout le newsflow typiquement apocalyptique qui accompagne une récession/bear market. C’est toujours tellement plus facile avec le SP500 à des sommets…

Voici quelques statistiques, afin de ne pas parler dans le vide :

http://img4.hostingpics.net/pics/981778Capturedcran20160730173008.png

Moyenne d’un bear market sans récession : 12 mois.
Moyenne d’un bear market avec récession : 17 mois.
Moyenne de tous les bear markets depuis 1929 : 15 mois.

Vous noterez que le bear market de 2000 a duré 31 mois ! Ce n’est pas si distant. Et rien, mais alors rien du tout ne vous permet d’exclure un scénario à la japonaise, et là… on parle d’un bear market en x années. En tant que rentier, vous devez construire vos projections en incorporant des projections aussi pessimistes que celles-ci si vous ne voulez pas paniquer quand les ennuis arriveront. Et considérant que l’horizon temporel dont on parle, c’est plusieurs décennies, ils arriveront fatalement un jour.

Evidemment, une bonne allocation d’actifs permet de ne pas tout miser sur des actions à dividendes et donc de s’affranchir d’un débat strictement manichéen type dividendes/pas de dividendes. Par exemple, prévoir un coussin de liquidités non investissables de 3 ans de dépenses, avoir une allocation en obligataire qui ne soit pas symbolique même quand ça ne rapporte rien etc.

Hors ligne

 

#781 30/07/2016 17h57 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   93 

Personnellement, si je suis plus à l’aise avec l’approche dividendes qu’avec l’approche plus-values, c’est que les dividendes sont produits par une activité économique bien concrète. Ils sont une part de création de richesse. Les plus-values me semblent beaucoup moins palpables, car elles dépendent tout autant de l’économie que de l’humeur du marché.

Hors ligne

 

#782 30/07/2016 18h08 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   103 

Et bah messieurs .. Heureusement qu’on ne rajoute pas à la conversation le rachat d’action .

Ce qui m’inquiète le plus c’est que personne ne parle de résultat net , de FCF ..
Mettez vous donc à la place d’un chef d’entreprise actionnaire à 100 % Sur quels critères va-il décider de se sortir une rente ?
Je pense qu’il va estimer la valeur annuel créé par son entreprise grâce aux cashflows et au RN et j’éspère pour lui qu’il saura conservateur .

Il y’a des sociétés comme certaines mines de charbon par ex , ou il n’y’a pas besoin d’être bien malin pour comprendre qu’il ne faut pas fixer sa rente sur les dividendes de plus de 20 % qu’elles décrochent .

Quand les marchés sont déprimés il faut réduire ses dépenses au maximum et investir les dividendes restants . Vivre de ses rentes ce n’est pas le salariat il faut s’adapter selon le contexte .

Dernière modification par vbvaleur (30/07/2016 21h44)

Hors ligne

 

#783 30/07/2016 18h26 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   43 

Mevo a écrit :

ZeTrader, il y a effectivement que c’est FISCALEMENT plus intéressant, c’est ça l’explication.

Tout dépend du régime fiscal et du montant des plus-values, si c’est moins de 32kE annuels, oui il peut y avoir un régime fiscal intéressant : micro BNC non pro, pour avoir utilisé ce régime fiscal depuis 2003 j’en sais quelque chose, déduction forfaitaire intéressante (37% en 2003, 34% depuis plusieurs années maintenant), supérieure aux frais réels (dans mon cas cela a toujours été supérieur à mes frais réels qui sont très limités pour le trading : ordi(s), connexion(s) que j’utilise de toutes façons pour plein d’autres choses).
Dans ce cas, sous ce seuil oui c’est intéressant, plus intéressant que les dividendes fiscalement, dans le cadre de ce régime fiscal.
Mais là on parle quand même de 500kE, si c’est trader régulièrement pour faire seulement 25kE, c’est un peu dommage, on peut faire la même chose avec de l’immobilier en moins chronophage ou encore des dividendes, je pense que pour justifier d’avoir une gestion très active avec 500kE, tout le temps passé et l’argent mobilisé (qui ne peut donc pas rapporter ailleurs en même temps), il faudrait au moins que cela génère du 50kE et là sur cet ordre de grandeur de plus-value annuelle, fiscalement cela devient une autre histoire, pas sûr que vers 50kE annuel de plus-values cela reste encore plus intéressant fiscalement que les dividendes…

Dernière modification par zetrader (30/07/2016 18h31)

Hors ligne

 

#784 30/07/2016 18h42 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   97 

L’approche "dividende" est un choix de Philippe, qui souhaite se constituer un "salaire" grâce à ses investissements. Il donne dans son livre ses objectifs : l’équivalent de 2 SMIC mensuels. Et il y est arrivé.

En fonction des vos objectifs, qui peuvent être différents, vous aurez peut être une autre approche.
Vous souhaitez peut être diminuer à tout prix vos impôts, ou vous constituer un patrimoine ou autre : c’est votre choix.
Je trouve stériles les discussions qui consistent à vouloir imposer aux autres sa propre stratégie. Pourquoi ces discussions sur la file du portefeuille d’IH sur le fait qu’une approche orientée PV serait bien mieux?

La stratégie orientée dividende a fait ses preuves. Parmi d’autres (value, …).

vbvleur a écrit :

Ce qui m’inquiète le plus c’est que personne ne parle de résultat net , de FCF ..

En ce qui concerne Philippe, il a son propre "rating" qui intègre des éléments de qualité de l’entreprise au delà du dividende.
Je vous oriente vers la page IH Score

Personnellement, je suis aussi orienté dividende, avec des critères de sélection basés sur la qualité des sociétés (dont le FCF d’ailleurs) et le prix d’achats.

Je ne connais pas d’investisseurs orientés dividendes qui se contentent d’investir juste en regardant le yield… (ou alors il ne reste pas investisseur trés longtemps…)

MarcoPolo a écrit :

Sans vouloir faire de bashing sur l’IH, le focus sur les dividendes, (…)

Au final, ce portefeuille est sans doute une bonne indication de ce qu’il ne faut pas faire en étant rentier.

Je pense qu’il ne faut pas caricaturer les personnes qui ont fait le choix d’avoir une approche dividendes et non PV. Je ne pense pas que nous soyons très nombreux sur le forum, mais c’est assez repandu aux US, et encore une fois elle a fait ses preuves sur le long terme.


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#785 30/07/2016 18h42 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   194 

ZeTrader: Le message initial de cette discussion de Neraut était:

Neraut a écrit :

Il faut enlever à ce montant les prélèvements sociaux et le prélèvement à la source du pays.

Si on parle d’actions étrangères, il y a déjà effectivement rien que le prélèvement à la source qui fait que c’est fiscalement plus intéressant de générer de la plus-value.

Hors ligne

 

#786 30/07/2016 18h49 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   77 

Si je comprends tout à fait l’approche par les dividendes, la seule chose qui me chiffonne, c’est de ne pas prendre les plus values lorsqu’elle sont = à x années de dividendes (10 ans par exemple?)

S’attendre à percevoir 2% net sur l’année en dividende, alors que la ligne est en PV latente de 20%, et ne rien faire…

Attendre 20 euros sur une ligne initialement de 1000 euros, alors qu’après un rallye la ligne vaut 1200… pourquoi ne pas prendre les 200 et par là même, s’octroyer 10 ans de dividendes?

Dernière modification par koldoun (30/07/2016 18h51)

Hors ligne

 

#787 30/07/2016 18h51 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   162 

Débat intéressant et pour ma part je n’ai pas de religion sur ce point : la source des mes revenus, tant qu’ils sont licites et que la fiscalité ne les impacte pas excessivement, m’importe peu.

Il reste une question qui n’est pas du ressort de ce forum et qui ne doit pas y être abordée de manière particulière mais qui compte beaucoup à mon sens, c’est celle de sa situation personnelle : un père et époux avec trois enfants et des parents à charge devra plus se préoccuper de la source de ses revenus (PV, dividendes, fiscalité etc.) qu’un célibataire sans autre devoir que de subsister et peut-être de sauver le monde. Je suppose et même j’espère que chacun module ses investissements en fonction de ces critères, qui évoluent au cours d’une vie.

Ce forum a l’âge d’un période exceptionnellement propice à l’investissement, malgré les quelques orages (par exemple 2011 et le début de cette année) qui ont du être traversés. L’hystérie qu’il y a lors d’une crise majeure - et son impact sur le levier qui se réduit comme une peau de chagrin - sont des choses qui n’ont pas pu être vécues et commentées ici en direct.

IH quant à lui a subi des mini-crises avec certaines valeurs de son portefeuille, il devrait donc être bien armé psychologiquement au prochain krach !

Hors ligne

 

#788 30/07/2016 19h10 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   46 

Opposer dividendes & plus-values me semble ne pas avoir bcp de sens…

Par définition, une société qui ne distribue pas de dividende va générer une plus-value équivalente au dividende qu’elle aurait distribuée.

En règle générale, une société en croissance (ou en redressement) ne distribuera pas de dividende car elle va réinvestir le FCF pour développer son activité et donc générer de la plus-value sur sa valorisation. Une société qui verse des dividendes montre qu’elle n’a plus d’opportunité dans son business pour investir son FCF avec une rentabilité aussi bonne. Elle préfère donc redistribuer à ses actionnaires.

La question me semble être plus sur le choix de société dans lesquelles on souhaite investir : Une société en croissance avec potentiel de PV ou société mature avec rendement stable. Le premier sera + volatile car plus risqué mais apportera un meilleur rendement sur le long terme.

Pour ma part, je fais un mixte entre société en croissance & sociétés matures pour améliorer mon rendement LT tout en limitant la volatilité

Hors ligne

 

#789 30/07/2016 22h16 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   194 

Koldoun, je suis d’accord avec vous pour le fait de prendre des bénéfices sous forme de plus-value, et je suis pour. Maintenant, je ne pense par contre pas que ce soit la plus-value dans l’absolu qui a une importance (par exemple 20% dans votre exemple), mais le prix marché par rapport à ce qu’on estime que vaut la société. Si un titre acheté 1000 vaut maintenant 1200 alors qu’on estime que ça en vaut facilement 2000, pourquoi prendre 200 de profit ? Si on estime que ça vaut 1100, peut-être commence-t-il à être intelligent de prendre une partie de ses profits à partir de 1200 et quand ça monte au delà.

D’un autre coté, et je suppose que c’est ce que dira IH, il est très difficile de "timer" ses ventes et potentiels rachats. Ca génère en plus des frais et c’est un peu de boulot. Donc à chacun sa philosophie d’investissement.

Tanuky: Vos propos rejoignent ceux d’autres intervenants au-dessus, mais je crains que ça n’occulte un aspect: Pour que vous puissiez vendre vos titres avec un profit, il faut que quelqu’un veuille bien les acheter plus cher en face. Je peux vous citez de nombreux exemples ou ça coince: Peur d’un risque ou même d’une simple rumeur qui fait que le titre décote fortement, secteur dont personne ne veut plus, etc etc … Peut importe que la société gagne de l’argent et que son bilan gonfle, le titre peut baisser sur le "marché".

Qu’est ce que vous faites avec vos titres fortement décotés qui ne versent aucun dividende et qui ne remontent pas malgré l’argent gagné et réinvesti ? Qui plus est lorsque c’est une rumeur persistante qui en est la cause ? C’est là que j’ai un problème à trimballer un poids mort plutôt qu’une société qui distribue. Si vous regardez l’évolution des "price to book value", il est courant d’avoir des sociétés qui varient entre 50% à 150% sur de longues périodes. Regardez simplement la file CYS dont IH est actionnaire par exemple. C’est une société financière avec une book value assez pertinente, pourtant sur de longues périodes, on passe de la surcote à la décote (et peut-être surcotera-t-elle à nouveau dans le futur proche). Si vous estimez que la valorisation de la société va forcément se refléter dans la valorisation de ses titres sur le marché, et donc que vous pourrez toucher de la plus-value, je pense que la réalité dit que ça ne marche pas forcément aussi bien.

Mais comme dit précédemment: Chacun sa philosophie (je ne suis pas contre les plus-values, mais je ne compte pas dessus, le dividende est tout de même quelque chose de plus sûr dans l’investissement action)

Dernière modification par Mevo (30/07/2016 22h18)

Hors ligne

 

#790 31/07/2016 08h59 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Administrateur
Réputation :   1307 

Prendre ses plus-values, cela va bien aussi quand vous êtes "aguerris".

En position de "rentier", c’est quand même bcp moins stressant d’encaisser ses dividendes (surtout quand vous êtes à l’autre bout du monde !), plutôt que chaque mois devoir se poser des questions existentielles sur la vente ou non d’une position.

@koldoun
Prendre une plus-value, c’est aussi un risque : comment êtes-vous sûr de pourvoir replacer l’argent dans des conditions proches et de ne pas vous retrouver hors du marché pendant x années ?

@vbvaleur
Franchement, vous caricaturez.
1) De nombreuses études montrent la surperformance des actions qui versent [un peu] de dividendes. Certes, il y a un biais : si elles versent des dividendes, peut-être qu’en agrégat elles font plus de profits que les autres.
2) N’oubliez pas que nous sommes actionnaires minoritaires et ça change tout. Le dividende, c’est la part de l’actionnaire minoritaire. Stricto-sensu, une action qui ne verse pas de dividende et avec un actionnaire majoritaire rendant impossible une OPA devrait valoir zéro [pour le minoritaire].
3) Enfin, une (des ? je ne me souviens plus) étude semblait montrer aussi que si les REITs superforment, c’est lié à la contrainte des dividendes qui évitent aux dirigeants de faire de mauvais choix d’allocations du capital ! Tout le monde n’est pas Buffett et bien souvent, les entreprises qui gagnent "trop" d’argent et ne versent pas de dividendes finissent par tout gaspiller dans une acquisition.
4) En encaissant des dividendes, je suis aussi libre de mon allocation du capital, ce qui n’est pas le cas avec des entreprises n’en versant pas (et rachètent parfois leurs propres actions à des niveaux absurdes).

Hors ligne

 

#791 31/07/2016 10h23 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   74 

Tanuky a écrit :

La question me semble être plus sur le choix de société dans lesquelles on souhaite investir : Une société en croissance avec potentiel de PV ou société mature avec rendement stable. Le premier sera + volatile car plus risqué mais apportera un meilleur rendement sur le long terme.

Tout à fait d’accord avec tanuky
Pour ma part, je prend les 2.
J’essaie de prendre des actions à rendements avec encore un potentiel de hausse.
Je suis plutot concentré sur l’aspect valorosation que rendement pur.

Edit : il me semble que Philippe fait la meme chose car il investit dans une boite qui ne decote pas

Dernière modification par francoisolivier (31/07/2016 10h32)

Hors ligne

 

#792 31/07/2016 13h50 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   77 

InvestisseurHeureux a écrit :

@koldoun
Prendre une plus-value, c’est aussi un risque : comment êtes-vous sûr de pourvoir replacer l’argent dans des conditions proches et de ne pas vous retrouver hors du marché pendant x années ?

Je précise bien qu’il s’agit de prendre uniquement la PV (200 euros dans mon exemple), pas de solder la ligne.

Cela peut alimenter l’épargne de précaution, se permettre un petit extra, rééquilibrer un autre actif etc

Cela peut-être vu comme du "one shot", mais se dire qu’on cherche absolument à préserver le capital initial, et qu’on ne consomme que les dividendes et les plus values par exemple.

J’avoue avoir eu de la chance, et ne prétends donc absolument pas "avoir eu du flair", mais j’ai consommé une bonne partie de mes PV fin 2015 pour partir en voyage, juste avant que le marché ne corrige, mon portefeuille également, même si dans une moindre mesure.

Me connaissant psychologiquement, j’aurai franchement râlé de me dire que j’avais xxx euros de PV fin 2015, je n’en ai rien fait, et puis pendant de longs mois ces gains se seraient effrités…

Mevo : je n’ai pas les capacités d’estimer la valeur d’une société. Alors qu’un tas d’universitaires dont c’est le métier n’arrivent déjà pas à le faire, comment pourrais-je y prétendre? (ayant été abonné à Morningstar… combien de révisions, de fair value qui changent etc).

Donc 20% de pris, c’est déjà ça dans la poche : ça fait des liquidités lors d’une correction, ou un petit extra pour se faire plaisir.

Pour les frais : Bourse Direct, et mieux encore, Degiro, font que ce n’est plus trop un problème des prendre des PV.

Dernière modification par koldoun (31/07/2016 14h00)

Hors ligne

 

#793 31/07/2016 17h47 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   

Je pense que le dividende ne doit pas être le seul critère d’investissement et qu’un dividende attractif ne doit pas conduire à être moins regardant sur les fondamentaux. Un dividende élevé peut cacher une baisse du prix de l’action et une volonté de la direction de maintenir le niveau de distribution pour espérer ne pas voir le cours s’enfoncer d’avantage avec les risques que cela implique.

Aussi, je trouve ces résultats d’une étude de Bogle intéressants :

“Over the entire twentieth century, Bogle found that the 10.4 percent average annual return of US equities broke down into 5 percentage points from dividends, 4.8 percentage points from earnings growth, and just 0.6 points from P/E changes.” (Pat Dorsey)

Pour le reste je suis d’accord avec vous sur le manque de pertinence d’une vision manichéenne qui opposerait plus-values et dividendes et j’essaye en ce qui me concerne de trouver un juste milieu entre les deux.

Dernière modification par bben123 (31/07/2016 20h01)

Hors ligne

 

#794 31/07/2016 19h38 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   285 

Tanuky a écrit :

La question me semble être plus sur le choix de société dans lesquelles on souhaite investir : Une société en croissance avec potentiel de PV ou société mature avec rendement stable. Le premier sera + volatile car plus risqué mais apportera un meilleur rendement sur le long terme.

Je n’associerais pas "société de croissance" / "potentiel de plus value" / "rendement sur le long terme".

La performance historique des sociétés de croissance (a fortiori des petites de croissance) est inférieure aux "value".

Choisir un portefeuille d’entreprises à haut dividendes est une forme de value, même si ce n’est pas le meilleur indicateur value à mon avis (je ne remets pas en cause l’aspect psychologique pour le rentier, et la psychologie doit être le critère principal).
IH y associe des critères de qualité.

Le value quality est une stratégie qui fonctionne. Cela a été démontré.
On a la célèbre formule magique de Greenblatt, mais dans un domaine plus académique on a surtout Novy Marx The Other Side of Value: The Gross Profitability Premium (mais il y en a d’autres, dont Piotroski).

Pour ceux qui voudraient directement s’amuser avec les chiffres vous pouvez télécharger toutes les données américaines nécessaires depuis 1929 sur le site de Kenneth French.

En revanche, c’est le plus bas à 52 semaines que je n’aime pas trop. Pour le coup il a été prouvé que c’est le plus haut à 52 semaines qui fonctionnait … L’effet momentum.

Dernière modification par Fructif (31/07/2016 19h39)

Hors ligne

 

#795 31/07/2016 22h27 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   71 

Bonsoir,

@Fructif, non pas Novy Marx…
-> Deflating Profitability

Amicalement,

R.


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#796 08/08/2016 18h44 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   103 

IH a écrit :

@vbvaleur
Franchement, vous caricaturez.
1) De nombreuses études montrent la surperformance des actions qui versent [un peu] de dividendes. Certes, il y a un biais : si elles versent des dividendes, peut-être qu’en agrégat elles font plus de profits que les autres.
2) N’oubliez pas que nous sommes actionnaires minoritaires et ça change tout. Le dividende, c’est la part de l’actionnaire minoritaire. Stricto-sensu, une action qui ne verse pas de dividende et avec un actionnaire majoritaire rendant impossible une OPA devrait valoir zéro [pour le minoritaire].
3) Enfin, une (des ? je ne me souviens plus) étude semblait montrer aussi que si les REITs superforment, c’est lié à la contrainte des dividendes qui évitent aux dirigeants de faire de mauvais choix d’allocations du capital ! Tout le monde n’est pas Buffett et bien souvent, les entreprises qui gagnent "trop" d’argent et ne versent pas de dividendes finissent par tout gaspiller dans une acquisition.
4) En encaissant des dividendes, je suis aussi libre de mon allocation du capital, ce qui n’est pas le cas avec des entreprises n’en versant pas (et rachètent parfois leurs propres actions à des niveaux absurdes).

En toute franchise vos arguments sont vraiment moyens .. Je ne vais pas parler de vos études car personnellement pour moi elles n’ont aucune valeur .

Concernant votre point 2 je pense qu’un choix d’investissement doit être fait en prenant en compte la gestion de l’entreprise et son contrôle , ainsi que la politique de distribution, le secteur d’activité, les concurrents etc . Investir en tant que minoritaire c’est aussi faire confiance aux PDG ou aux actionnaires majoritaires si il y’en a , A vous d’accorder votre confiance à des personnes qui défendront vos intérêts . Le dividende ou pas , ne change rien à ces problématiques car en tant que minoritaire vous ne contrôler pas la politique de distribution et celle-ci peut s’arrêter sans votre accord …

Pour le troisième point si l’on prend exemple sur vos REITS qui vendent en masse leurs actions et qui distribuent aussi de gros dividendes je ne pense pas qu’avec ce genre de gestion vous soyez bien protégé d’une mauvaise allocation de capital peu importe leurs distributions de dividende .

Num 4 : vous êtes aussi libre de votre allocation de capital quand vous décidez d’acheter ou de vendre une action, par exemple j’ai décidé de vendre Google quand l’entreprise à commencée à racheter ses actions à un prix que je juge trop élevé .

Bref selon moi avec vos deux SMICS mensuels vous établissez des barrières mentales qui vous poussent à privilégier les entreprises fortement génératrices de dividendes et cela ne peut se faire qu’en concédant un peu de rationalité .

Dernière modification par vbvaleur (08/08/2016 19h12)

Hors ligne

 

#797 08/08/2016 19h15 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   194 

VbValeur: L’avantage d’un marché, c’est que chacun peut avoir son opinion et prendre position en conséquence.

Hors ligne

 

#798 09/08/2016 10h07 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Administrateur
Réputation :   1307 

Entre Marcopolo qui me dit :

marcopolo a écrit :

Au final, ce portefeuille est sans doute une bonne indication de ce qu’il ne faut pas faire en étant rentier.

Et serait rentier également, vivant de ses plus-values boursières, mais bien entendu, ne s’est jamais présenté sur nos forums ni ne partage son portefeuille boursier.

Et Vbvaleur qui me dit :

marcopolo a écrit :

En toute franchise vos arguments sont vraiment moyens ..



cela ne peut se faire qu’en concédant un peu de rationalité.

Alors qu’il nous abreuve chaque semaine de ses thèses conspirationnistes et balaie d’un revers de main les nombreuses études qui ont montré la supériorité des entreprises versant des dividendes, franchement, je ne sais pas s’il faut rire ou pleurer.

En attendant, dans trois mois, je fête mon troisième anniversaire de retraité précoce, sans héritage et sans vendre des formations à 999 € pour s’enrichir sans effort…

Vbvaleur a écrit :

Num 4 : vous êtes aussi libre de votre allocation de capital quand vous décidez d’acheter ou de vendre une action, par exemple j’ai décidé de vendre Google quand l’entreprise à commencée à racheter ses actions à un prix que je juge trop élevé .

Sauf que dans ce cas vous ne maitrisez pas le timing de votre vente et vous prenez la fiscalité de plein fouet.

Hors ligne

 

#799 09/08/2016 10h26 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   157 

InvestisseurHeureux a écrit :

En attendant, dans trois mois, je fête mon troisième anniversaire de retraité précoce

C’est tout ce qui compte.

Les attaques (je ne dis pas critiques, car il s’agit bien d’attaques dans certains cas) contre vos choix risquent de se faire de plus en plus nombreuses. Ne les prenez pas trop à coeur (même y répondre me semble y accorder trop d’importance, et leur donne le plaisir qu’ils recherchent)

Votre exemple est très important pour nous tous justement parce qu’il n’est pas parfait, justement parce qu’il y a eu des hauts et des bas. Mais au final, vous avez réussi à atteindre votre but.

Les gens qui sont ici pour apprendre et partager vous remercient.
Merci pour vos conseils, votre exemple et même vos erreurs.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#800 09/08/2016 10h30 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

c’est le problème de la transparence. On donne et en retour, on est critiqué/jalousé…
En tout cas, les résultats de Philippe sont là. Moi je dis bravo.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech