Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#251 01/11/2012 20h16 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   

Il y avait cet après-midi retransmission sur la chaîne LCP d’une audition menée par une commission d’enquête parlementaire sur PSA. Ce point a été évoqué, Varin aurait mentionné que cela représentait un manque à gagner de 100 millions par an à PSA.

Hors ligne

 

#252 09/11/2012 06h51 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   31 

Ca fait rever…

CercleFinance.com a écrit :

- L’équipe des démolisseurs (hedge funds vautours, praticiens de la gestion ’long/short’) reste fidèle au poste, avec toujours la même stratégie consistant à balancer en quelques secondes des paquets de 100.000 titres qui ’perforent’ les carnets d’ordres, font voler en éclat les supports et déclenchent des centaines de ’stops suiveurs’ à la vente.

Peugeot n’a plus rien d’une ’action’, ne reflète plus aucune réalité présente ou perspective future de l’entreprise: ce n’est plus qu’un objet mathématique manipulable à merci (avec rumeurs mensongères de faillite à l’appui) dans un marché où le profil ’investisseur’ a quasiment disparu.

Peugeot est le reflet caricatural d’un marché de ’day traders’ qui savent à peine combien de salariés fait vivre l’entreprise mais qui sont incollables sur les alogorithmes paramétrés sur des unités de temps de 5 ou 7 secondes.

Le grand public qui ignore les dessous -peu reluisants- de la formation d’un cours de bourse résultant de ce genre de ’guerre des robots’ ne peut qu’être terrifié par une ’valo’ de niveau ’faillite’.

Les ignares ne cessent de justifier cette vision d’apocalypse en arguant que le ’partenaire’ General Motors a bien fait faillite en 2009… mais ce n’était pas dû à une mévente chronique des véhicules (ce qui n’est même pas le cas de Peugeot): la cause principale était le fardeau des fonds de retraite, un problème spécifiquement américano-américain.

La baisse entraine la baisse et rien ne permet d’affirmer que le titre ne testera pas un cours de 4E d’ici fin novembre: il n’existe -depuis la cassure des 10E- plus aucune limite à l’absurdité du cours de Peugeot.

En effet, passé un certain niveau de sous-valorisation, ce n’est plus la réalité comptable ou industrielle qui s’impose mais c’est le cours de bourse qui induit le discours catastrophiste permettant de rationnaliser de nouvelles ventes à découvert, elles mêmes destinées à protéger les ventes précédentes (pour ’pyramider les gains’), dans un processus de ’fuite en avant’ pouvant cependant aboutir à un ’corner’ dévastateur.

En cas de débordement des 5,7E, un ’sauve qui peut’ à la hausse pourrait s’enclencher, avec une accélération possible des rachats sur débordement de la MM100 qui gravite vers 6,3E (avec les 8E en ligne de mire), un scénario déjà observé sur Areva cet été avec +65% en quelques semaines.

Car après Peugeot -sur lequel il n’y a plus grand chose à gagner à la baisse-, la question qui taraude les ’démolisseurs’ est : à qui le tour ?

Hors ligne

 

#253 09/11/2012 08h58 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Administrateur
Réputation :   1309 

Un texte complètement idiot et qui ne repose sur rien. Voici d’ailleurs les volumes sur Peugeot :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_volume_peugeot.gif

On peut vérifier le niveau du texte avec les remarques d’analyse technique (cassure des 10 EUR).

Comme si c’était la "cassure des 10 EUR" qui avait provoqué l’effondrement opérationnel de Peugeot…

Si Peugeot était une si bonne opportunité, le cours ne tomberait pas à 4,45 EUR car les éventuels vadeurs se feraient complètement balayés par des acheteurs opportunistes.

Mais comme Peugeot est maintenant un mic-mac entre la famille Peugeot et l’Etat, même un actionnaire activiste n’a pas grand chose à y faire.

Pour moi, du point de vue de l’actionnaire minoritaire, Peugeot ne vaut quasi rien.

Après, il est possible que la pression vendeuse soit accentuée par des gérants d’OPCVM larguant le titre pour ne pas le voir apparaitre dans les rapports de gestion et devoir concéder à leur client qu’ils ont une perte latente sur le dossier. A fortiori vu que Peugeot n’est plus dans le CAC40.

Hors ligne

 

#254 09/11/2012 09h21 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   70 

texte complètement idiot, certes, mais Jeanb a raison de nous le poster : on est loin de la Corbeille (Bourse de Paris jusqu’en 1984 ou 86) et on est arrivé à ce que Marshall Mac Luhan avait prédit !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#255 09/11/2012 10h30 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   15 

L’auteur de cet article me fait rire car il critique le fait que plus personne ne s’occupe des fondamentaux de l’entreprise, mais en même temps dans sa propre conclusion il parle de cassures de supports, moyennes mobiles…

L’auteur honteux de Cercle Finance a écrit :

En cas de débordement des 5,7E, un ’sauve qui peut’ à la hausse pourrait s’enclencher, avec une accélération possible des rachats sur débordement de la MM100 qui gravite vers 6,3E (avec les 8E en ligne de mire), un scénario déjà observé sur Areva cet été avec +65% en quelques semaines.

Il ne parle pas non plus de l’entreprise en elle même !

Au moins, il aura réussi a me faire rigoler un peu big_smile

Hors ligne

 

#256 09/11/2012 10h31 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   512 

Texte complètement imbécile en effet; tous les poncifs du genre y passent.

Des "équipes de démolisseurs" aux "ignares qui ne cessent de justifier" (les concernés apprécieront) pour finir en beauté sur "En cas de débordement des 5,7E, un ’sauve qui peut’ à la hausse pourrait s’enclencher, avec une accélération possible des rachats sur débordement de la MM100 qui gravite vers 6,3E (avec les 8E en ligne de mire)" - avec le décodeur ça donne quoi?

IH a écrit :

Mais comme Peugeot est maintenant un mic-mac entre la famille Peugeot et l’Etat […]

Quel micmac? L’Etat est entré au capital? En quoi l’Etat est-il plus impliqué dans Peugeot qu’il ne l’est dans les affaires de Total, de EADS ou de Dassaut? Ou des bancaires? Ou des assureurs? Ou de Bouygues? Ou de Vinci? Ou de Veolia? Etc, etc…

Dernière modification par thomz (09/11/2012 10h32)

Hors ligne

 

#257 09/11/2012 11h36 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   96 

Il n’y a pas de plan social en cours chez Total, EADS, Dassault ou même Veolia. L’état est actionnaire "passif" (= touche des dividendes) mais dans le cas de Peugeot il s’implique car il y a un enjeu politique et économique fort.Cela dit vous avez raison c’est juste de l’affichage…

Dernière modification par roudoudou (09/11/2012 13h09)

Hors ligne

 

#258 09/11/2012 12h10 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Administrateur
Réputation :   1309 

thomz a écrit :

Quel micmac? L’Etat est entré au capital? En quoi l’Etat est-il plus impliqué dans Peugeot qu’il ne l’est dans les affaires de Total, de EADS ou de Dassaut? Ou des bancaires? Ou des assureurs? Ou de Bouygues? Ou de Vinci? Ou de Veolia? Etc, etc…

Ha mais nous sommes parfaitement d’accord.

Mais hormis Total, m’avez-vous vu investir sur les dossiers cités ? ;-)

Hors ligne

 

#259 09/11/2012 13h52 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   554 

Ah oui, pour le coup vous êtes bien d’accords :-). Je suis encore plus d’accord avec vous : je n’ai même pas Total et n’en veux pas à n’importe quel prix, c’est dire (cela n’est en aucun cas une recommandation d’achat ou de vente sur la valeur, évidemment).

Dernière modification par sergio8000 (09/11/2012 13h52)

Hors ligne

 

#260 09/11/2012 14h13 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   512 

Sergio, comment faites-vous pour tant vous défier de l’implication d’un gouvernement dans un business quand vos deux plus grosses positions sont BAC et AIG?

Hors ligne

 

#261 09/11/2012 14h27 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   554 

Vous remarquerez plusieurs différences pour moi fondamentales :
- On ne parle pas du même gouvernement (pour moi, c’est une différence énorme)
- BAC a repayé les US intégralement dès la première année et est complètement libre de se reconstruire
- AIG cherche à faire sortir un gouvernement qui n’a pas envie d’y rester et qui n’intervient en rien dans la gestion, et pourra continuer à se reconstruire librement.

Je ne comprends pas bien les intentions du gouvernement chez les entreprises françaises. Après, vous pouvez m’accuser d’être anti truc anti machin ou pro bidule, mais j’aime bien comprendre ce qui se passe. Les fondamentaux des entreprises sus-mentionnées ne me plaisent même pas à vrai dire, sans même tenir compte du gouvernement :-)

Hors ligne

 

#262 09/11/2012 14h46 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   512 

Oui enfin, au-delà de la conversation la vraie différence fondamentale c’est que BAC et AIG ont tous deux eu besoin d’être massivement et surtout directement renfloués.

Dans le cas de AIG si ma mémoire est bonne le gouvernement fédéral a même pris 51% du contrôle de la firme.

Alors que dans le cas Peugeot, l’Etat reste à sa place et ne fait que garantir une ligne de crédit. "It’s a sweet spot to be", dirait Benmosche (cf. l’article du New Yorker).

Personellement je trouve que c’est un avantage compétitif assez épatant. Je serais content si mon père pouvait apporter sa caution personelle à mon business, ca me laisserait effectivement plus libre de le construire ou "reconstruire", comme vous dites.

Sinon, pour ce qui est des fondamentaux de Peugeot, et des constructeurs auto en général, bien entendu j’abonde dans votre sens.

Hors ligne

 

#263 09/11/2012 14h55 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   554 

92% pour AIG. Quelle idée de virer Greenberg aussi pour mettre des nazes à la tête de la société…
Enfin, sans cela, je n’aurais jamais eu la chance d’en posséder des parts. Le fait est que c’est du passé et que le gvt n’a plus rien à y faire et surtout ne veut plus influencer cette boîte (pas de mecs au board notamment pour s’opposer aux projets capitalistiques de la firme), mais l’entreprise est cotée comme une boite étatique permanente, alors qu’on est dans un processus d’éloignement. C’est  précisément ce qui me plaît (je sais, je suis bizarre) :-).

J’ai par contre de grosses craintes concernant UG bien qu’il n’y ait pas encore l’Etat là-dedans, on est plutôt dans un processus de rapprochement ! Et si Peugeot ne s’en sort pas en 2015 avec son debt cliff, il va falloir recapitaliser et là… je ne sais pas ce qui va leur arriver avec la caution de l’Etat.

Hors ligne

 

#264 09/11/2012 16h15 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je ne sais si certains ont déjà tenté de simuler un macro-compte de résultats avec au crédit le poste CA indexé sur le nombre de voitures vendues et au débit les postes consommations intermédiaires (achats extérieurs), frais de commercialisation, recherche-développement, frais de personnel et dotation aux amortissements. Dans ses rapports financiers, PSA communique les valeurs en dehors du poste consommations intermédiaires que j’ai fixé à 60% du CA (valeur de 60% que j’ai récupérée d’un "P&L constructeur automobile" datant de 2004).

Avec ce modèle, je retrouve à peu près les résultats de la division auto de PSA au 30 juin 2011 et au 30 juin 2012.

Dans ce modèle, une baisse de 7% du nombre de véhicules vendus par rapport aux derniers chiffres du 31 juin 2012 double la perte mensuelle de PSA pour la division automobile. -7% est la  tendance pour la France dans les chiffres de vente communiqués pour Octobre 2012.

Qu’en pensez-vous?

Dernière modification par ario (09/11/2012 16h17)

Hors ligne

 

#265 09/11/2012 18h58 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   512 

Sergio a écrit :

Si Peugeot ne s’en sort pas en 2015 avec son debt cliff, il va falloir recapitaliser et là… je ne sais pas ce qui va leur arriver avec la caution de l’Etat.

Oui, c’est excellent. C’est meme vraiment la meilleure configuration possible. C’est point par point similaire au cas Chrysler/gouvernement federal en 1979. C’est troublant!

Maintenant que l’Etat a ses billes en jeu, il sera plus enclin a laisser les mains libres a Peugeot pour se restructurer comme il doit.

Sans non plus fourrer ses sales pattes dans l’affaire, puisqu’il n’est pas au capital.

Dernière modification par thomz (09/11/2012 18h59)

Hors ligne

 

#266 09/11/2012 15h21 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   31 

le but de mon post etait justement de faire reagir certains d’entre-vous. Je ne dis pas que je cautionne ce que j’ai cité plus haut.
C’etait juste pour montrer ce qui peux se dire en ce moment (meme si cela ne reflete pas, je l’espere, la majorité des journalistes entre autres…)

Hors ligne

 

#267 09/11/2012 15h35 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   43 

ario a écrit :

Qu’en pensez-vous?

Le volume de production est évidemment un inducteur de premier ordre dans la mesure où l’industrie automobile est fortement capitalistique .

Aprés il faut nuancer en fonction du mix modèle et mix géographique car la profitabilité peut être significativement différente :

- d’une part entre les modèles : à mon avis 3008 fortement profitable car dans un segment à la mode où le client est prêt à payer contrairement à la C3 par exemple fabriquée à Aulnay qui est dans un segment très concurrentiel qui plus est avec des concurrents fabriqués en Europe de l’Est / Turquie

- d’autre part entre les lieux de vente : Europe fortement concurrentielle et Chine jusqu’à au moins 2012 tirée par la demande . Il faut aussi intégrer l’évolution de la pression concurrentielle au sein d’une zone géographique car les choses peuvent là aussi bouger vite

Si donc entre 2 années qui se suivent, il y a peu d’évolution de mix modèle/ segment et mix géographique dans un environnement concurrentiel relativement stable: le raisonnement sur le volume total doit être assez pertinent au moins jusqu’au niveau de l’EBIT .

En ce qui concerne les éléments exceptionnels / résultats fi. c’est une une autre affaire .

Attention les - 7% ne representent que les ventes France

Dernière modification par stef (10/11/2012 15h36)

Hors ligne

 

#268 10/11/2012 09h56 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   11 

j’ai vu passé pas mal de déclarations AMF  (j’en mets une je vous laisse trouver les autres smile  : Recherche avancée - Autorité des marchés financiers ) datant début novembre ou de gentils HF shortent la valeur comme des malades.

on a souvent du 0.5 à 1% (c’est vrai qu’avec la faible capi d’UG ce n’est pas si gros ) de capital shorté en une ligne …
Tout cela me fait dire que la baisse peut continuer ( c’est fou comme je me mouille ) mais que ces shortistes vont vite solder leurs positions vendeuses au premier signal légèrement positif.

tout ce qu’on peut dire à mon avis c’est : Rollercoaster ahead !

AMF : j’ai des actions UG, pru 4.9

Hors ligne

 

#269 10/11/2012 12h09 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   57 

Notez que le texte cité par jeamb a été pondu par un gars qui intervient sur BFM le vendredi après-midi. Un joyeux mélange de vérités, d’approximations et de fantasmes. Parfait pour les gogos.

Pour revenir à Peugeot, la configuration commence à me plaire, même si la société ne me fait pas rêver. Si le sell-off continue, on va se retrouver devant un 50% je perds 100% de la mise, et 50% je fais x10, un risk/reward remarquable.

C’est très schématique bien sûr, une vision globale intuitive plus qu’une analyse.

L’intérêt d’un tel dossier, c’est le côté pestiféré du titre : sortie du CAC40, pertes, marché auto en berne, intervention de l’Etat, etc. Quel fonds d’investissement réussirait à vendre Peugeot à ses clients ? Un hedge fund pourrait tenter le coup, mais avec l’état français dans les pattes… Ajoutons les short sellers qui accélèrent le mouvement de panique.

J’attends encore pour mettre une petite pièce dessus. Je crois que le pessimisme peut encore aller plus loin, tellement le marché auto est moribond.

Hors ligne

 

#270 10/11/2012 16h25 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

J’ai essayé d’appliquer les regles que j’ai apprise sur internet pour valoriser l’entreprise peugeot et voir si il n’y avait pas de distorsion de marché. Premier cas, et je sais que je commence par un cas facile!!!! Et je l’avoue ce fut, comment dire… tendu!!! C’est autre chose que la compta des cours :)

Je me suis inspiré du blog des daubasses (en theorie les cas de peugeot), et du bilan 2011 présent sur MSN.com - Hotmail, Outlook, Skype, Bing, Latest News, Photos & Videos

Si qq’un a fait la meme chose que moi et note des erreurs,imperfections, merci de me l’indiquer :)
Capi=1.6Mds
Actif net=kp=13.8Mds
Actif net net=-11.7Mds
fdr=1.4Mds >0
gearing=dette financiere nette/Kp=(55155-(7262+28605+6609))/13836=0.85 j’ai eu du mal étant donnée que je ne savais que faire des "petites lignes" charges comptatées d’avances et autres actifs court termes.
indépendance ficorrigée=Kp/(passif-Liquidité)=0.22 (ou 0.54 pas sur de mon calcul) <0.4 donc attention
rotation des stocks environ 50j et stable
rotation des créances environ 180j et stable.

Ensuite, son venu les estimations de valeur.
Comme disais un post precedent et a juste propos, pour l’estimation de la VANE, l’appreciation de la valeur des actifs corporels (donc usines) dans un secteur en surcapacité est difficile et joue beaucoup sur le resultat final. Mais dans le meilleur des cas (sans aucune decote pour les stocks et equiment installations) , on arrive a un resultat de +2.3Mds….

Pour la vcee, je n’ai pas calculé car le secteur est en surcapacité.
Pour la vcb, j’ai essayé mais comme le differentiel flux de tresorerie-investissement de maintien est négatif, c’est "tendu".

Bref, au départ, je me suis interressé sur peugeot car d’un point de vue risque/ retour cela peut etre tres interressant (un chance de perdre ma mise, un chance de gagner enormément vu la capitalisation).
Mais d’un point de vue purement comptable (je ne nie du tout la qualité de leur produit, au contraire j’adore), j’ai l’impression que l’entreprise ne vaut "rien".

Je n’arrive pas a voir les raisons d’un point de vue comptable qui justiferait que l’entreprise ferait un "*5" ou plus.

Autre question de noob, j’avais lu je ne sais plus ou que peugeot depreciait très lentement ces actifs qui avait pour effet de gonfler leur valeur. Comment peut-on savoir si cette affirmation est juste ou fausse?

Hors ligne

 

#271 10/11/2012 16h29 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   554 

C’est peut être tentant sur le fond et la forme pour un investisseur contrarien (que je suis tout comme vous), mais attention, on n’est jamais heureux de savoir qu’on aurait peut être pu faire x10 alors que la société fait banqueroute, et que tout est là pour nous dire que ce risque est bien réel.
Par ailleurs, qu’est-ce qui vous dit que c’est 50/50 plutôt que 1/99 ou 99/1 ? :-)

Je ne suis pas short (et ne souhaite shorter aucune entreprise dans mon portefeuille réél), mais Peugeot a aussi pas mal de caractéristiques d’un short terminal :
- Grossissement de certains postes du bilan par des procédés de comptabilisation discutables (notamment, gonflement des intangibles par capitalisation de la R&D)
- Cash burn qui ne semble pas pouvoir être arrêté, démontré par une incapacité à générer du cash en période favorable (ex : 2010) car les investissements sont toujours plus élevés que le cash issu des opérations.
- Projets R&D qui paraissent profondément insensés (un 4x4 électrique, il fallait y penser)
- Coûts de financement de plus en plus élevés
- Structure de coûts fixes très élevée

Cette entreprise a de toute évidence des désavantages compétitifs durables. La situation est à peu près similaire dans d’autres groupes du CAC 40 (Air France, qui ne va pas mieux malgré ce que le cours laisse entendre, et Alcatel par ex).

Je ne dis pas que l’entreprise ne peut pas être sauvée, mais il faudrait qu’un investisseur qui tient à cette entreprise (la famille Peugeot par ex) fasse preuve d’activisme en dépêchant des gens compétents au board qui forcent le management à réaliser, entre autres, les actions suivantes : revue du portefeuille de voitures et de projets, identification des modèles qui fonctionnent/ont fonctionné, arrêt des modèles et activités non profitables, réduction drastique des charges fixes (consolidation massive des sites de production, diminution drastique des effectifs). Mon avis est que ce n’est qu’en rétrecissant que cette entreprise peut être sauvée à long terme, comme GM l’a été aux US.
Aujourd’hui, je ne vois que très peu d’actions dans ce sens (quelques sites fermés), mais pas de remise en cause fondamentale du modèle d’affaires.

Hors ligne

 

#272 10/11/2012 17h16 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   554 

jarjar a écrit :

[…]Mais d’un point de vue purement comptable (je ne nie du tout la qualité de leur produit, au contraire j’adore), j’ai l’impression que l’entreprise ne vaut "rien".

Je n’arrive pas a voir les raisons d’un point de vue comptable qui justiferait que l’entreprise ferait un "*5" ou plus.

Autre question de noob, j’avais lu je ne sais plus ou que peugeot depreciait très lentement ces actifs qui avait pour effet de gonfler leur valeur. Comment peut-on savoir si cette affirmation est juste ou fausse?

Je ne vais pas aller vérifier vos calculs ligne par ligne (il n’y a pas de raison que vous ne sachiez pas compter), mais je suis tout à fait d’accord avec votre conclusion si l’on regarde les chiffres, et rien d’autre. Vous êtes la première personne à le faire d’ailleurs sur le fil je crois :-)

Pour répondre à votre question : Dans mon post précédent, j’écris que UG capitalise sa R&D (il suffit d’aller voir le rapport annuel / les rapports trimestriels), ce qui gonfle les actifs. Or, comme vous le dîtes fort justement, UG ne générant pas de cash, rien ne prouve dans les faits qu’il est judicieux de capitaliser cette dépense en tant qu’actif.

Hors ligne

 

#273 10/11/2012 17h37 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   

Merci pour votre réponse.
En effet, cela m’avait étonné de voir la R&D en tant qu’actif comptable.
Mais, ma question était plus dans l’idée d’amortir les batiments (ici donc usines) sur 25 ans au lieu de 15 ans par exemple, ce qui ferait gonfler les actifs.

Je ne demandais pas de verifier mes calculs:) Les gens on autre choses à faire, je pense, mais au cas ou qqu’un l’ai déja fait. Celui-ci pourrait ainsi vérifier les siens,lol smile

Hors ligne

 

#274 10/11/2012 19h43 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   189 

jarjar a écrit :

J’ai essayé d’appliquer les regles que j’ai apprise sur internet pour valoriser l’entreprise peugeot et voir si il n’y avait pas de distorsion de marché.
[…]
Si qq’un a fait la meme chose que moi et note des erreurs,imperfections, merci de me l’indiquer smile
[…]
Je n’arrive pas a voir les raisons d’un point de vue comptable qui justiferait que l’entreprise ferait un "*5" ou plus.

Salut,
je trouve, par action :
- VANT = 18 € c’est donc largement supérieur à 5€, mais :
- Ratio  de solvabilité (CP/actif) = 0,19 c’est peu,
- Ratio liquidité (actifs circulants/ dettes à court terme) = 0,8 c’est peu aussi,
- une perte de 2,7 € au S1-2012. Encore 3 ans à ce rythme et Peugeot vaudra vraiment zéro du point de vue patrimonial, reste à savoir si sa situation va s’améliorer d’ici là.

NB :
- VANN = -25 € sans intérêt ici
- je n’ai pas d’action Peugeot, j’ai du FFP.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#275 10/11/2012 19h49 → PSA Peugeot Citroën : action cyclique massacrée ? (peugeot, psa)

Membre
Réputation :   

Le cabinet d’analystes Alphavalue a valorisé Peugeot à une valeur patrimoniale de 3,9 Euros par action après la vente de Gefco. Je n’ai pas le détail du calcul.

Dernière modification par ario (10/11/2012 19h49)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech