Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 22/03/2015 12h18 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Administrateur
Réputation :   1307 

Dans mon livre Rentier en dix ans, pour diminuer la volatilité, je recommande de placer une partie de ses avoirs sur des obligations d’Etat ou fonds EUR qui ont l’avantage de l’effet cliquet.

Mais avec le QE de la BCE et le contexte déflationniste européen, les taux de rendement des obligations d’Etat européennes ont atteint des niveaux planchers sans précédent.

Actuellement le dix ans allemand est à 0,18% et le dix ans français à 0,44% !

Même si les assureurs panachent leur fonds EUR, avec des obligations corporates, et notamment de la dette bancaire, on peut s’interroger sur les rendements futurs des fonds EUR en 2015, 2016 et même après.

Même pour les assureurs, il y a un pb : comment prendre 0,6% de frais de gestion quand l’argent est placé sur des obligations qui rapportent 0,44% ?

Non seulement les rendements prochains ont donc toutes les chances d’être ridiculement faibles (sous les 1,5% ?), mais en plus, en cas de remontée des taux (et donc de baisse de la valorisation du portefeuille obligataire), les assureurs auront des difficultés à faire face à d’éventuelles décollectes.

Nous connaissons tous les avantages de l’AV : fiscalité encore relativement clémente, spécialement dans le cadre d’une transmission et le rendement des fonds EUR reste pour l’heure supérieur à l’inflation officielle.

Mais pour s’enrichir est atteindre un 6% de croissance patrimoniale annualisée, placer son argent en fonds Euros est en train de devenir un sacré handicap et la diminution de la volatilité se paye chère en terme de coût d’opportunité.

Qu’en pensez-vous ?

Mots-clés : fonds eur

Hors ligne

 

#2 22/03/2015 12h26 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   401 

InvestisseurHeureux a écrit :

Même si les assureurs panachent leur fonds EUR, avec des obligations corporates, et notamment de la dette bancaire, on peut s’interroger sur les rendements futurs des fonds EUR en 2015, 2016 et même après.

Si les taux de la zone euro restent bas pendant longtemps, le perspectives à moyen/long terme des fonds en euro sont encore pires que ce que vous dites.

Car les nouvelles obligations senior de corporates bien notés (BBB- ou mieux, c’est-à-dire investment grade) ont énormément baissé eux aussi et sont à moins de 1% en ce moment sur du 5 ou 7 ans, qui sont les durées les plus courantes des obligs corporate.

Dernière modification par parisien (22/03/2015 12h28)

Hors ligne

 

#3 22/03/2015 13h04 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   26 

C’est peut-être bien la fin des fonds en euros "obligation", surtout quand on voit l’émergence des fonds euro croissances ou des fonds euros "immobilier".
Pour ma part j’ai arbiter une partie de mes fonds euros vers le pel (ouvert en 2010) car le rendement est proche voir plus haut ! Et le livret A, pour la liquidité immédiate pour saisir une opportunité.

Hors ligne

 

#4 22/03/2015 13h14 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Modérateur
Réputation :   1081 

Ne devrait-on pas considérer que le portefeuille d’un "fond euros" comportent des obligations anciennes qui assurent une rentabilité correcte (par ex vers 3% sur le nominal, voire plus) pour en moyenne aux environs de 7 ans, et que la "plus-value" potentielle sur ces portefeuilles n’est actuellement pas constatée (ces obligations sont évaluées au pair), et comporteront de plus en plus d’obligations récentes (en plus d’autres actifs diversifiés, sans oublier une PPE qui amortira la baisse du rendement annoncé) ?

En conséquence :
- Quiconque vend actuellement du fond euro le cède en fait à un "prix" qui est significativement inférieur à la valeur de sa quote-part dans le portefeuille du fond euros (on revend au pair sa quote-part d’obligations qui cote sur le marché bien au-dessus du pair) (sans compter la PPE, perdue) et refuse qu’une fraction (qui ira croissante) de ses fonds soit petit à petit investie sur des obligations à très faible rendement (celui du marché actuel).
- Quiconque place son argent sur des fonds en euros a l’opportunité d’acheter sa quote-part d’un portefeuille d’obligations anciennes à une valeur bien plus faible que sa valeur de marché (sans compter la quote-part de PPE, acquise pour rien) mais accepte qu’une partie (qui ira croissante) de ses fonds soit petit à petit investie sur des obligations à très faible rendement (celui du marché actuel).

Et donc …. le rendement des fonds euros (qui ne sont pas vraiment des "Sicav obligataires") va continuer à baisser, petit à petit, progressivement, et sans s’écrouler brutalement, si la situation de marché actuelle demeure inchangée.

Je ne crois guère à un effondrement de l’encours des fonds euros, ou à des arbitrages massifs entre fonds anciens et fonds nouveau (il y a trop de frottements fiscaux, et il y a un mécanisme pour limiter les retraits, et les clients sont largement "passifs" et "captifs"), comme je l’ai déjà argumenté en détail par ailleurs sur ce forum (je vous laisse rechercher les discussions en question, par ex ici et ailleurs).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#5 22/03/2015 13h15 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   46 

La baisse annoncée des fonds en Euros m’incite donc aujourd’hui à placer mes fonds sécurisés sur un PEL (à 2,5%).
Au bout de 2 ans, c’est exonéré d’impôt, on est donc à 2,11% net. C’est probablement mieux que la performance de la majorité des fonds euros dans les prochaines années ! En plus, il suffit d’attendre 2 ans pour être défiscalisé…

Aussi, cette baisse des fonds euros me conforte dans une pondération importante sur les actifs actions. En effet, un balancier vers les supports boursiers vont être forcement opérés par les particuliers sur leur contrat euros (et incité par leur conseillés !) pour que tout le monde ai un minimum de rendement…

A suivre,

Hors ligne

 

#6 22/03/2015 13h27 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   73 

Attention le taux du PEL à été modifié au 1er février avec un taux brut à 2% pour toute ouverture à COMPTER du 1er février 2015


Le mouvement fait l'argent.

Hors ligne

 

#7 22/03/2015 13h32 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   107 

Idem, j’ai opté (la mort dans l’âme) pour un PEL (version avant le 1er février 2015).

Je n’ai néanmoins pas retiré tous mes fonds du fonds euro puisque ayant opté pour un fond investi en immobilier je suis un peu plus confiant dans la rentabilité de ce dernier, qui conserve tous les avantages de l’assurance vie. Notamment la possibilité d’arbitrer vers d’autres supports, ce que ne me propose pas le PEL où les fonds sont totalement bloqués pendant 2 ans minimum, voir 4 (sous peine de voire le rendement anéantis).


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#8 22/03/2015 14h05 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   104 

Je serai plutôt enclin à suivre l’analyse de GBL.

Maintenant, acheter un fonds EUR est avant tout une question de "qu’est ce que je veux faire de ce capital". Sa destination va nous renseigner sur la pertinence ou non de l’investir dans un tel fonds ou non.

Pour ma part, j’avais un vieux PEL qui était arrivé au bout du bout. Je n’ai pas réinvestis dans un nouveau PEL, les quelques clopinettes de différence de rendement entre le PEL et le fonds Euro de mon AV ne valaient pas la peine de se casser la nénette à élaborer divers scénarios potentiels.
Ce capital étant destiné à l’heure de la retraite ou en tous cas à la cessation d’activité (que j’espère avant la date de la retraite), donc à un horizon long terme (mais sans spéculation), j’ai opté pour un investissement temporaire sur fonds en euros avant d’arbitrer vers Carmignac Patrimoine sur des consolidations de marché.

Donc, l’intérêt du fonds en euros pour moi, est de rémunérer un capital en vue de l’investir sur un autre support espéré plus rémunérateur à long terme. C’est une utilisation "court termiste", étant donné qu’à long terme, il n’y a aujourd’hui pas grand chose à espérer des fonds en euros classiques.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#9 22/03/2015 14h06 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   85 

il y a peut être plusieurs axes d’évolution :

- la concurrence entre les fonds euros internet devrait dans ce contexte conduire à ce que les frais de gestion baissent au vu de la baisse du rendement brut, neutralisant en partie la baisse du taux de rendement des obligations. A mon avis un assureur qui lancerait un fonds euros dont les frais de gestion sont proportionnels au rendement et non à l’actif aurait beaucoup de succès !

- en 2015 la part Actions des fonds devrait bien progresser et contribuer à maintenir un bon rendement. par exemple s’il y a 10% d’actions progressant de 20% dans le fonds, cela amène 2% de rendement brut.

- si l’inflation reste nulle ou négative en France, de faibles rendements sont acceptables pour l’investisseur en fonds euros qui recherche la securité de long terme, il faut considérer le rendement réel

- enfin l’assureur peut à moyen et long terme faire évoluer l’allocation vers l’immobilier, les actions ou même le non coté. ou les statuts des fonds imposent ils de détenir au moins 80% d’obligations ?

Hors ligne

 

#10 22/03/2015 14h14 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   119 

Disons que pour rejoindre GBL, l’"effet retard" des fonds euros fait que leur rendement net d’inflation actuel est loin d’être le plus faible de la dernière décennie (3% environ en 2014 pour les contrats Internet pour une inflation à moins de 1%)…

Mais idéalement, il faudrait savoir être parmi les premiers qui les arbitreront quand les taux commenceront à remonter (facile pour le épargnants attentifs vs. les autres ? Ou sera-t-on plutôt dans le cas, comme disait Buffett, d’un bal de Cendrillon où tout le monde espère se retirer à minuit moins une, mais où les horloges n’ont malheureusement pas d’aiguilles ?).

On éviterait alors de se retrouver coincé si les mécanismes de blocage des retraits venaient à être appliqués. Les retraits seront certes probablement limités sur des contrats classiques en majorité dans les mains de plus de 70 ans (pour des raisons fiscales et successorales), mais quid des contrats internet potentiellement entre les mains d’épargnants beaucoup plus jeunes et réactifs ?

En attendant, pour ma part, je diversifie ma partie cash qui n’est plus comme avant uniquement investie en fonds euros classiques, mais aussi de + en + en PEL pré-01/02/15, en fonds euros immo, et en fonds euros opportunistes.

Dernière modification par julien (22/03/2015 14h19)

Hors ligne

 

#11 22/03/2015 14h25 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   231 

Un rachat n’est pas dramatique pour un fonds en euros : lorsqu’un assuré lit "10 000 €" sur son encours de fonds en euros, il ignore souvent que la forte baisse des taux a porté la valeur des titres correspondant à cet engagement à, mettons, 15 000 €. L’investissur qui demande le rachat de son contrat "laisse" donc cette plus-value de 5 000 € sur la table au bénéfice des assurés restants. En cas de remontée des taux, cela constitue un coussin par rapport à un contrat plus jeune.

Le cas le plus défavorable pour l’investissur dans la situation de taux actuelle est celui de souscriptions massives en proportion à l’encours existant : c’est le cas des contrats jeunes qui ont investi dans les obligations à taux élevé, et qui se retrouvent ensuite fusionnés avec un gros contrat. Typiquement le contrat internet d’ACMN Vie.

Hors ligne

 

#12 25/03/2015 16h58 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   16 

Rendement AV* EUR 2014: 2,97% net, inflation 2014 moyenne** 0,5%, rendement après inflation 2,47%
Rendement AV EUR 2013: 3,35% net, inflation 2013, inflation moyenne 0,9%, rendement après inflation 2,45%
Rendement AV EUR 2012: 3,42% net, inflation 2012, inflation moyenne 2%, rendement après inflation 1,42%
Rendement AV EUR 2011: 3,72% net, inflation 2011, inflation moyenne 2,1%, rendement après inflation 1,62%

En fait les taux n’ont jamais été aussi bons smile

* j’ai pris boursorama Eurossima comme base
** INSEE

Avec un EUR faible nous ne sommes pas à l’abri d’une hausse des prix et un retour à une inflation de l’ordre de 2%, la hausse des taux n’est pas prévue à très court terme (QE) mais à horizon > 1 an qui sait

Atteindre un rendement de 6% avant inflation est difficile sans prise de risque, personnellement je choisi de dynamiser un peu mon assurance vie.

Dernière modification par maxlille (25/03/2015 17h03)

Hors ligne

 

#13 13/05/2015 17h41 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Petit retour sur le sujet,

[…]Le Fonds monétaire international a estimé mi-avril qu’en raison des taux bas, "les assureurs-vie européens de taille moyenne donnant des signes de faiblesse se heurtent à des risques graves et grandissants". […]

Côté assureurs, la stratégie est d’investir dans des actifs plus risqués: les obligations d’entreprise, les actions, les infrastructures… Mais également d’orienter les épargnants vers des contrats où l’épargne n’est pas garantie, comme ceux en unités de compte.[…]

C’est ce qui s’est passé au Japon, où les investisseurs connaissent un environnement de taux bas depuis longtemps: les assureurs ont réorienté leurs portefeuilles pour sortir les produits contenant des garanties et les remplacer par des produits liés au risque démographique, comme l’assurance temporaire décès ou la prévoyance.
En France, les versements sur les contrats en unités de compte ont augmenté de 38% sur un an au premier trimestre.[…]

Article complet ici -> Faire fructifier l'épargne, un casse-tÀªte en période de taux bas | 13/05/15 | finances.net


Parrainage Bourse Direct (50€ par filleul) / Binck (100€ par filleul) -> contactez moi par MP ;)

Hors ligne

 

#14 16/08/2015 14h39 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   102 

J’aimerais attirer l’attention le danger  des assurances vie en fond euros .

     Une assurance vie de ce type est composé majoritairement d’obligations d’état bien notées le problème c’est qu’avec les taux bas et les collectes en hausse , vous forcez les assureurs à acheter ces obligations surévaluées que personne ne veut à part la BCE(les petits gens).

     Vous faites ça parce que le rendement des assurances vie est gonflé grâce au réserves de bénéfices gagné antérieurement  permettant de lisser la chute des taux des nouvelles obligations.
    Une fois ces réserves  épuisées les assureurs baisseront leurs taux .
    Dès que les taux des obligations vont augmenter et le prix des obligations chuter cela entraînera une décollette des fonds, les assureurs vont être obliger de vendre ces obligations surévaluées et de concrétiser des pertes car elles sont évaluées dans leurs bilan à leurs valeurs d’acquisition non pas à la valeur du marché .

    La peur risque de s’installer et la décollette et les pertes s’amplifier…

     vous me direz et la garantie des dépôts de 100 000 euros ?
le total des encours de contrats d’assurance-vie est plus de 1000 milliards d’euros
La dotation du fond garantissant les dépôts est de quelques milliards… inutile de vous dire que ce mécanisme fonctionne que pour des cas isolés.

Hors ligne

 

#15 16/08/2015 15h51 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   93 

Bonjour,

Vous avez parfaitement raison d’attirer l’attention sur le fait qu’un environnement de taux bas est propice aux faillites d’assureurs. Le Japon a en a donné l’exemple le premier (1), puis récemment la Suisse avec Zenith Life.

Le contexte n’est pas propice à la confiance :
- Les taux servis par les assurances vie en euros sont largement supérieurs aux taux des obligations d’État.
- L’absence de transparence sur la composition de certains fonds euros est regrettable et inquiétante.

Quelques nuances cependant :
- Le risque est un risque de contrepartie, c’est-à-dire la faillite de l’assureur. Or, ce qui est généralement fatal à l’assureur, ce sont les taux garantis (cf. Suisse, Japon). Nos assureurs garantissent généralement le capital et les intérêts acquis (ce qui est déjà lourd), mais pas les taux à venir.
- Beaucoup de fonds euros sont investis dans des placements plus rentables que les obligations d’État (obligations d’entreprise, SCPI, SIIC, etc.).
- Les retraits sont rarement massifs sur les assurances vies du fait de l’enveloppe fiscale qui incite à les garder longtemps.
- Les assureurs orientent de plus en plus l’épargne vers les UC, rémunératrices et non risquées pour eux (c’est exactement le contraire pour le client : ça coute et c’est risqué).

Personnellement, je continue à dispatcher mon épargne de précaution entre quelques contrats d’assurance vie en euros.  Pour une fois qu’on peut profiter des assureurs…

(1) Très enrichissante étude : https://acpr.banque-france.fr/fileadmin … t-2000.pdf

Hors ligne

 

#16 16/08/2015 16h14 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   83 

Il est faux de dire que c’est principalement des oblogations d’état. Il y en a certes beaucoup mais moins de 50% des actifs.

AFER n’a par exemple que au plus 37% d’obligations d’état
http://www.afer.asso.fr/wp-content/uplo … 2-2014.pdf

Moins de 50% pour Generali
http://generali-patrimoine.fr/wp-conten … 19PQ1H.pdf

Largement moins de 50% pour Suravenir
http://www.linxea.com/Portals/0/Documen … 3825-12%20(07%202015).pdf

De plus, si on regarde les 2 première lignes de Suravenir, c’est des OAT de 5,5% et 5,75% à des échéances 2029 et 2032. Je vous laisse imaginer la plus value non prise en compte qu’il y a actuellement sur ces lignes. Sur ce qui est vendu, la plus value alimente la provision réserve de capitalisation qui doit être conséquente chez beaucoup d’assureur. De même cette année, je n’ai pas vu d’évidence que les assureurs ont piochés dans leur provision participations aux bénéfices des assurés.

C’est aussi oublier que de nombreuses assurances-vie (le gros du stock) sont chez des gens qui ne reçoivent que la lettre d’information annuelle/trimestrielle et qui ne doivent pas spécialement la décortiquer. Quand ils s’en rendront comptes, ils seront orienté vers les UC plus rentable pour les assureurs.

Enfin, il faut voir que pour chaque 100€ de décollette, les assureurs "libèrent" 4€ de fonds propres (sous solvabilité 1, j’imagine qu’en 2 c’est en moyenne plus). Ceci pourrait servir à gérer les pertes.

L’assurance vie ne va pas être le meilleur placement dans les prochaines années, mais restera probablement au dessus des taux courts et de l’inflation sur du moyen terme. Je ne vois pas trop de grosse catastrophe. Si les taux des oblig remontent, ce sera plutôt un problème pour l’état.

Hors ligne

 

#17 16/08/2015 17h31 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   102 

Merci pour tout ces détails supplémentaire smile

JesterInvest bonjour

Il y en a certes beaucoup mais moins de 50% des actifs.

C’est encore moins rassurant , les obligations d’entreprise suivront.

De plus, si on regarde les 2 première lignes de Suravenir, c’est des OAT de 5,5% et 5,75% à des échéances 2029 et 2032. Je vous laisse imaginer la plus value non prise en compte qu’il y a actuellement sur ces lignes. Sur ce qui est vendu, la plus value alimente la provision réserve de capitalisation qui doit être conséquente chez beaucoup d’assureur. De même cette année, je n’ai pas vu d’évidence que les assureurs ont piochés dans leur provision participations aux bénéfices des assurés.

Oui heureusement , le problème c’est qu’une période de taux bas prolongé fait disparaître les meilleurs placements …

Enfin, il faut voir que pour chaque 100€ de décollette, les assureurs "libèrent" 4€ de fonds propres (sous solvabilité 1,  j’imagine qu’en 2 c’est en moyenne plus). Ceci pourrait servir à gérer les pertes.

Ouais enfin faut espérer que pour 100 euros de décollette il y’a pas 10 euros de pertes réalises car dans ce cas les 4 euros de fond propre risque de pas suffire …

PierreQuiroule boujour

Les retraits sont rarement massifs sur les assurances vies du fait de l’enveloppe fiscale qui incite à les garder longtemps.

Si jamais les obligations retrouvent un cour un peu plus normal ,de nouveaux fonds d’assurance vie  proposeront des rendements alléchants grâce à ces obligations au rendements plus élevés ce qui précipiterai la décollecte des anciens fonds …

Le reste des commentaires ne m’à pas vraiment convaincu .

Pour  l’inflation maintenu à la baisse par le prix des matières premières j’ai bien peur qu’a moyen terme elle risque de revenir au galo .
Pour les rendements des contrats , ils sont amener à baisser malheureusement .

Je comprend  le choix des personnes pour ce type de placement mais ce qui m’inquiet c’est" la garantie"  et la façon don ce produit et vendu comme comme un placement sans risque .

Hors ligne

 

#18 16/08/2015 18h34 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   -1 

Merci pour ce post destiné plus à essayer de faire peur qu’à informer, je pense…….

Quelle alternative proposez vous donc pour quelqu’un qui aurait aujourd’hui 50 ou 100k€ à placer ?
Je pose cette question car suivant le support sur lequel on peut s’informer cela ne semble jamais être le bon :
-Or ça baisse et ça risque encore de baisser
- Actions : attention au krach, US fragile au plus hauts, Europe sur-cotée…etc
- Obligations : si ça flanche côté actions, ça va flancher côté oblgation également
- Livret A et CAT : ça eu payé mais ça paye plus
- Immobilier : ça va baisser, ça craint si impayé ou dégâts, trop imposé, pas rentable
- …etc…

Alors où investir ?

Merci

Hors ligne

 

#19 16/08/2015 18h38 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   52 

Bonjour,

Ce thème a déjà été abordé, vous devriez capitaliser sur les sujets ci-dessous:

Assurance vie : risque sur les fonds euros ?

Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ?

Je pense que les résultats de l’Orsa 2015 seront intéressants, sachant qu’ils portent sur les questions de taux bas et d’inflation basse ou d’une remontée brutale des taux.

Dernière modification par Nek (16/08/2015 18h38)


Présentation - Parrainage Bourse Direct et Fortuneo (code 12583139)

Hors ligne

 

#20 16/08/2015 18h56 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   102 

dadou36
Je m’excuse c’est pas du tout mon intention je ne veux pas passer pour un oiseau de mauvaise augure . Je voulais juste éclaircir la situation et faire tomber le mythe du placement sans risque.

J’ai 4 % De mon patrimoine placé dans 2 vielles assurances vie.

Je  vous donne des infos à vous vérifier,de prendre ou de laisser et d’en suite trancher.

Je suis investit majoritairement en action car pour moi il reste des opportunités et j’’évite tout type d’obligation .  Mais c’est que mon avis et il est hors sujet dans cette file de discutions.

Nek : Oups , le post mériterait d’être déplacé donc.

Dernière modification par vbvaleur (16/08/2015 18h58)

Hors ligne

 

#21 16/08/2015 22h15 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Bonsoir,

Un commercial de GÉNÉRALI m’a précisé qu’il n’avait pas pris l’intégralité des frais de gestion sur certain ancien contrat d’assurance-vie pour préserver un taux correct et éviter des rachats massifs.

Pour information, les anticipations de taux au Luxembourg pour cette année sont de 2% et 1.5% l’an prochain.

On comprends aujourd’hui pourquoi les assureurs poussent vers les UC avec 2 solutions:

en interdisant les gros versements 100% capital garanti ou avec des pénalités de rachat pendant 3 ans et en obligeant une quote-part d’uc

Après je suis convaincu qu’il n’y aura pas de rachat massif de fait car les personnes de + 70 ans investis n’ont aucun intérêt a perdre l’avantage fiscal. Par ailleurs, c’est la catégorie de population détentrice d’un fort patrimoine financier.

En conclusion, taux faible pendant 4/5 ans et j’attends l’inversion de la courbe de taux entre l’EUR3mois et l’oat 10 ans dans les prochaines années.

Hors ligne

 

#22 16/08/2015 23h30 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   83 

Je doutes que Generali n’ai pas pris l’intégralité des frais de gestions. Il y a d’autres moyen de booster le fond en euro sans faire perdre l’assureur (e.g. la provision de participation aux bénéfices, distribuer plus de 85% des produits financiers, …). Les informations que je trouvent indiquent d’ailleurs qu’ils n’ont pas distribué l’intégralité du résultat financier (http://generali-patrimoine.fr/wp-conten … _20141.pdf).

Hors ligne

 

#23 18/08/2015 21h41 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   -1 

Bonsoir à tous et merci pour vos avis

VBValeur, je ne vous en veux pas une seule seconde……
Ce que je veux pointer dans mon post c’est quel que soit le support (or, oblig, UC, immobilier…), il y aura toujours des côtés négatifs et d’autre positifs, plus ou moins suivant le choix opéré…
La question Ultime étant : quel est le choix d’investissement que doit faire quelqu’un aujourd’hui sans craindre pour son capital en dehors du risque lié au support en lui même comme pour les UC (défaut de l’état, ponction d’un impôt exceptionnel, un appartement loué dévasté….etc…. ??

Hors ligne

 

#24 19/08/2015 13h29 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   102 

VBValeur, je ne vous en veux pas une seule seconde……
Ce que je veux pointer dans mon post c’est quel que soit le support (or, oblig, UC, immobilier…), il y aura toujours des côtés négatifs et d’autre positifs, plus ou moins suivant le choix opéré…
La question Ultime étant : quel est le choix d’investissement que doit faire quelqu’un aujourd’hui sans craindre pour son capital en dehors du risque lié au support en lui même comme pour les UC (défaut de l’état, ponction d’un impôt exceptionnel, un appartement loué dévasté….etc…. ??

Ma réponse est : Il n’y à pas de risque 0 en investissement . smile

Hors ligne

 

#25 13/09/2015 14h29 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   57 

Bonjour,

On voit de plus en plus d’assureurs proposer des fonds Euros boostés ces temps-ci.
Quand on regarde un peu la composition de ces derniers, à mon sens il s’agit d’une tentative des assureurs d’orienter les nouveaux flux vers les UC, puisque la plupart du temps, souscrire sur les fonds euros agressifs est soumis à condition d’investir également à hauteur de 25% en UC.

Seulement voilà, en regardant la composition du fonds Suravenir Opportunité, on constate qu’on est investi en obligations bancaires et corporates, avec en plus de l’immobilier et des actions. Ainsi, il me semble que le taux de 3,85% proposé (versus 3,22% pour le fonds Rendement sur même assureur) est insuffisant au regarde des risques introduits via ces supports.

Qu’en pensez-vous ?

Par ailleurs, que pensez-vous du fonds Euro Exclusif de Boursorama et de sa clause qui consiste à interdire les arbtrages du fonds Euro Exclusif vers le fond Eurosima ?

Bien à vous,


Dooffy

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech