Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 29/06/2016 16h04 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   147 

C’est quand même bizarre qu’un gouvernement socialiste pousse les gens vers des fonds en action donc risqués.

Vers la mort des fonds en euros de l’assurance vie? - L’Express Votre Argent

- Fin de la liberté des taux
- Une liquidité menacée
- Une garantie au rabais
- Des plus-values confisquées au profit des nouveaux fonds en Eurocroissance

Hors ligne

 

#77 29/06/2016 16h13 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   23 

On doit pouvoir eviter ces desagrements en souscrivant une assurance vie de droit luxembourgeois au lieu de souscrire une assurance vie francaise.

Hors ligne

 

#78 29/06/2016 16h58 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour a tous cela faisait longtemps.
Je vous souhaite toujours santé et prospérité.
Les assureurs ont tout a gagner a ce que les épargnants transforme les assurances vie en Euro en Multisupports et a voir le pourcentage d’unité de compte augmenter car c’est vous qui prenez le risque, Eux ne vous garantissent que sur l’euro.
Je pense que la poche euro garde tout son potentiel dans le cadre d’un patrimoine équilibré.
Par contre si les statutaires qui nous dirigent pouvez augmenter les plafonds PEA pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir des retraites de la fonction public et diminuer les impôts sur les comptes titres je pense que cela serai une bonne chose pour l’économie française et bien sur pour moi en particulier.

Cordialement

Hors ligne

 

#79 29/06/2016 18h00 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   337 

> fifi55

votre passage sur les retraites du public est polémique, en tout cas caricatural…

pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir des retraites de la fonction public

Cordialement,
Frédéric


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#80 01/07/2016 11h28 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

voulant investir dans une assurance vie et dans un Pea (Tracker EFT)pour préparer ma retraite et en lisant cet article sur les fonds en euros Vers la mort des fonds en euros de l’assurance vie? - L’Express Votre Argent , je me dis que je devrais peut être attendre pour l’assurance vie. Faut-il mieux tout investir dans un Pea par l’intermédiaire d’un EFT monde ?  Si j’ouvre une assurance vie pour mettre que des fonds en euros est-ce un investissement qui n’a plus d’avenir ? Merci de vos réponses

Hors ligne

 

#81 01/07/2016 11h46 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   157 

En aucun cas un tracker Monde ne peut être considéré comme une alternative au fond euro.
Avant de prendre une décision, il vous faut d’abord clarifier les raisons qui vous faisaient choisir un fond euro.

En général ces arguments sont: sécurisé et disponible.
Alors qu’un tracker Monde est risqué et long terme (quoique disponible).

Si vous craignez réellement pour les fonds euros mais souhaitez de la sécurité et de la disponibilité, dirigez vous vers l’épargne réglementés (Livret A/CEL/PEL) ou éventuellement sur les comptes rémunérés. Si c’est le rendement qui vous intéresse, le tracker monde peut être une bonne idée (mais il faut en comprendre le fonctionnement)

Dernière modification par Faith (01/07/2016 11h47)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#82 01/07/2016 12h06 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

En fait mon objectif est de préparer ma retraite pour avoir une rente. Mon investissement serait le long terme, environs 15 à 20 ans. Le principal intérêt pour moi d’obtenir une assurance vie est d’avoir un capital sécurisé et rentable (plus que le livret A).Mais si dans les années à venir le rendement des fonds en euros se rapproche du livret A, je vois plus trop l’intérêt d’avoir mon épargne bloqué. Ma stratégie se rapporte par rapport au livre " Epargnant 3.0" c’est pour cela que je souhaite ouvrir un Pea pour le tracker eft monde. J’ai également en vue des investissements immobilier pour faire fonctionner le levier.

Hors ligne

 

#83 01/07/2016 12h33 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   157 

eric068 a écrit :

Mais si dans les années à venir le rendement des fonds en euros se rapproche du livret A, je vois plus trop l’intérêt d’avoir mon épargne bloqué.

L’argent sur une assurance vie n’est pas bloqué.

Le principal intérêt pour moi d’obtenir une assurance vie est d’avoir un capital sécurisé et rentable
(…)
Ma stratégie se rapporte par rapport au livre " Epargnant 3.0" c’est pour cela que je souhaite ouvrir un Pea pour le tracker eft monde.

D’accord, mais comme dit précédemment, le tracker monde n’est pas sécurisé.
Prenez bien le temps d’apprendre les caractéristiques de chaque placement. Ca ne semble pas bien clair pour le moment.

Vous semblez privilégier le rendement à la sécurisation, c’est plutôt positif pour un investisseur débutant, mais attention de bien comprendre qu’un risque n’est pas que virtuel et que même si toutes les simulations disent qu’à long terme, on a été gagnant en bourse, ça ne veut pas dire que ce sera le cas à l’avenir.

Dernière modification par Faith (01/07/2016 12h34)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#84 01/07/2016 13h01 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   337 

Bonjour Eric068,

si votre horizon de placement est de 15-20 ans (donc assez pong terme) vous pouvez prendre des risques… Mais vous devez les mesurer et imaginer des "situations extrêmes" ’qui peuvent arriver).

Pour les ETF comme le World,
- acceptez-vous de la volatilité sur votre placement ? Voir votre ETF faire - 10% sur tel mois, puis +5% sur les mois suivants ?
- accepteriez-vous de voir votre capital chuter lourdement en cas de krach majeur (par exemple -30% en quelques mois) ? Ou cela va vous empêcher de dormir ?
- comptez-vous acheter tel ou tel ETF tous les mois, ou investir en une fois ?

Sur 15-20 ans, avec un ETF Monde, vous pouvez espérer un rendement de 6 ou 7% annuels (en principe, car rien n’est sûr).

Pour une assurance-vie, si vous comptez placer votre capital sur des fonds euros, oui, le rendement de ces derniers risquent de baisser (vu les taux obligataires actuels).
Toutefois, certains contrats dynamisent leurs placements en investissant dans les actions ou l’immobilier.

Le principal intérêt pour moi d’obtenir une assurance vie est d’avoir un capital sécurisé et rentable (plus que le livret A).Mais si dans les années à venir le rendement des fonds en euros se rapproche du livret A, je vois plus trop l’intérêt d’avoir mon épargne bloqué.

Dans tous les cas, le rendement d’une AV n’atteindra jamais celui du Livret A.
Il y aura toujours une différence, car la plupart des bons contrats dynamisent une partie du capital des souscripteurs. Ils sont aussi moins "encadrés" que le Livret A, pour lequel le rendement est imposé.

A vous lire, je pense que vous devriez ouvrir un PEA et une bonne assurance-vie en ligne.
A vous ensuite de déterminer quelle part de votre capital vous souhaitez "risquer" (comprendre, placer sur le PEA) et quelle part vous souhaitez sécuriser (comprendre, placer sur l’assurance-vie).

Vous seul peut déterminer ces parts (en fonction de votre acceptation du risque, de la volatilité, en fonction de vos besoins sur ce capital, pour tel ou tel projet futur éventuellement).
A vous de trouver le juste milieu, qui vous conviendra.

Cordialement,
Frédéric

Dernière modification par maxicool (01/07/2016 13h19)


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#85 01/07/2016 13h12 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   285 

Faith, Maxicool,

Je crois que ce n’est pas exactement la question qu’a voulu poser Eric068, vu le lien qui est posté. Je ne suis pas 100% sûr qu’il opposer ETF Monde et Fonds en Euros. Si c’est le cas, vos réponses font tout le sens. (J’ai du faire du mauvais boulot dans mon livre, parce que je croyait que c’était clair qu’il fallait une partie risquée/performante - les actions -  et une partie peu risquée/peu performante - les obligations, les fonds en Euros)

J’ai l’impression que les questions concernent la "mort" des fonds en Euros. Je tente 2 autres questions :
- Pensez-vous qu’il y a un risque de liquidité sur les fonds en Euros ? Le lien dit que oui.
- Quel est l’intérêt d’un fonds en Euros, si le rendement tend vers 0, voir -0,7% vu que les nouveaux fonds sont sécurisés bruts de frais et non plus net de frais ?

Vu que l’on m’a déjà posé la question sur mon blog, certainement par la même personne … et que j’ai déjà répondu ; je m’abstiendrai de vous influencer eh eh

Dernière modification par Fructif (01/07/2016 13h17)

Hors ligne

 

#86 01/07/2016 13h28 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   337 

Personnellement, je pense qu’il faut détenir les deux types de supports…
Je suis d’accord avec vous.

Peut-on aussi penser que l’article sus-cité "surestime" un peu la réalité (histoire de faire le buzz et créer du clic) ? Et qu’il fait un peu l’amalgame entre tous les contrats (ex : la garantie sur le capital brut de frais, que seul Generali, à ma connaissance, a pour l’instant évoqué ?


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#87 02/07/2016 07h36 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   285 

Certes, mais je pense que cela donne matière à réflexion.

Il y a tout de même plein d’articles sur le sujet, par exemple celui-ci des Echos.

Les Echos a écrit :

Dans la plupart d’entre eux, il est prévu que les frais soient prélevés après avoir déterminé la participation aux bénéfices revenant à l’assuré. Ce qui, au pire, rendrait le résultat nul. Mais plusieurs sociétés ont déjà prévu de prélever les frais de gestion en amont de cette distribution. Ce qui permettrait aux compagnies de piocher le cas échéant dans l’épargne des assurés, explique Nicolas Peycru, conseiller en gestion de patrimoine. Les compagnies qui distribuent des contrats collectifs [par l’intermédiaire d’un distributeur personne morale] peuvent d’ailleurs modifier les conditions générales des contrats en ce sens sans avoir à demander l’avis du souscripteur final. Plusieurs d’entre elles auraient déjà procédé à cette modification. Ce n’est pas le cas pour les contrats souscrits individuellement, où l’accord de l’assuré est nécessaire. »

Les Echos a écrit :

un amendement à la loi Sapin 2 prévoit la possibilité de « suspendre, retarder ou limiter, pour tout ou partie du portefeuille, le paiement des valeurs de rachat, la faculté d’arbitrages ou le versement d’avances sur contrat ». En outre, le HCR pourrait, en cas de nécessité, « suspendre ou restreindre temporairement la libre disposition de tout ou partie des actifs ».

Pour moi, la partie obligation/fonds en Euros, sert principalement à réduire le risque du portefeuille global, plutôt que d’apporter de la performance. La performance (et le risque) viennent de la partie actions du portefeuille.

Par ailleurs, cette partie non risquée doit à la fois être un matelas en cas de coup dur et vous permettre de rééquilibrer le portefeuille lors des krachs, et donc acheter des actions à "vil prix". En fait, vous êtes pourvoyeur de liquidité en cas de crise grave (si vous arrivez à garder votre job …). Malheureusement, la liquidité ne semble pas complètement assurée en cas de crise grave (systémique, de liquidité etc.). La loi Sapin 2 vient juste enteriner ce qu’il y a dans de nombreuses conditions générales d’AV. Mais cela fait tout de même réflechir.

Conditions générales Linxea Avenir (exemple) a écrit :

Afin de préserver l’intérêt de ses souscripteurs, les arbitrages en sortie du ou des fonds en euros à capital garanti peuvent, exceptionnellement, être différés pendant une durée maximale de 6 mois.

Aujourd’hui, le différentiel de performance entre une bonne assurance vie et un livret A reste élevé ; ce qui fait que mon épargne de précaution est en fonds en Euros. Cependant, lorsque ce différentiel se réduira encore (malgré la baisse du Livret A), je pense que je réalimenterai des enveloppes types Livret A qui seront plus liquides.

Cela étant les fonds Euros sont en train de devenir un boulet pour les assureurs, et ils font tout pour nous en détourner. Leurs lobbies ont un impact sur la presse et les politiques, c’est de bonne guère.
Mais il n’est pas saugrenu de penser qu’ils cherchent à détourner d’un produit finalement trop beau pour être vrai. Et qu’il faut en profiter au maximum.

Pas facile de faire un choix dans ces conditions. Surtout que par quoi peut-on remplacer les fonds en Euros ?

Hors ligne

 

#88 02/07/2016 14h50 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Administrateur
Réputation :   1309 

Fructif a écrit :

Pas facile de faire un choix dans ces conditions. Surtout que par quoi peut-on remplacer les fonds en Euros ?

Des fonds obligataires, mais cela semble encore plus risqué (les obligations à court terme ne rapportent rien, les obligations à long terme ont une duration élevée) et chargé en frais !

Pour une fois, l’histoire ne nous aide pas, car les taux négatifs relèvent de l’inconnu.

Hors ligne

 

#89 02/07/2016 15h47 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   285 

Tout à fait !

On a le choix entre :
- Du cash, potentiellement payant bientôt
- Des fonds obligataires à longue maturité/ high yield / emerging qui ne rapportent pas grand chose et soit fortement taxés sur CTO soit avec des frais élevés sur AV (et sans être certain de la liquidité)

Sinon, j’ai regardé une de mes assurances vie, Spirica pour savoir quelle était la garantie :

Conditions générale Spirica a écrit :

Au début de chaque année, l’Assureur fixe un taux minimum annuel de participation aux bénéfices garanti pour l’exercice civil en cours. A défaut de communication de la part de Spirica, ce taux est égal à zéro.
(…)
Les frais de gestion de 0,70% par an seront retranchés du taux de participation aux bénéfices brut pour déterminer le taux de participation aux bénéfices net de frais de gestion. Ce taux de participation aux bénéfices net de frais de gestion ne peut être inférieur au taux minimum annuel annoncé en début
d’année.

Je comprends que l’on peut donc descendre à -0,70% sur les fonds Euros Spirica.

Je n’ai pas encore regardé mes autres AV …

Dernière modification par Fructif (02/07/2016 15h47)

Hors ligne

 

#90 03/07/2016 17h13 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   17 

Pour un profil risque/rendement équivalent, je préfère mettre un peu d’argent sur un livret A et beaucoup en actions que moitié fonds euros et moitié actions (par exemple). Le rendement final et la volatilité seront équivalents (en théorie, et à peu de choses près) mais si on s’intéresse aux risques extrêmes, mieux vaut avoir un peu d’argent sur un livret A, dont la liquidité est "garantie", que pas mal sur un fonds euros dont le rendement et la liquidité seront remis en question.

Hors ligne

 

#91 03/07/2016 18h41 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   -3 

Il faut voir. On dit beaucoup de choses sur les fonds euros mais une chose est sûr : Les Fonds Euros sont moins rentables que les UC pour les assureurs. Quand je regarde la tronche de mes UC ; je comprends pourquoi. Encore plus lorsque je vois la hargne de mon "banquier" qui me pousse vers les UC pour sa petite commission confortable.

Je ne pense pas qu’il est déraisonnable de rester sur des fonds euros même s’ils sont moins liquides. Un fond euro n’est plus un fond d’urgence destiné à réparer les tracas du quotidien (Il faut attendre parfois plusieurs mois pour déverrouiller un fond euro ; 4 mois au crédit du nord pour mon cas). Les délais vont s’allonger. Quand on sera à 0,25% de rendement ; on avisera… En attendant c’est 3,20% environ chez Linxea. La surprise se fera en Janvier 2017.

Dernière modification par azorgues (03/07/2016 18h43)

Hors ligne

 

#92 04/07/2016 11h50 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   69 

Je pense que le concept de fonds € à la Française sera amené à évoluer à l’avenir, ça a déjà commencé avec l’Euro croissance, même si le produit est mal conçu.

Sur les fonds €, j’ai toujours trouvé idiot d’avoir un contrat qui a une vocation long terme (épargne retraite etc.), qui est investi comme tel, mais qui possède une garantie en capital à tout moment et la possibilité de racheter n’importe quand.

Les assureurs ont enfin compris que le fonds € n’était plus la panacée et que c’était sur les UC ou la prévoyance que l’assureur gagnait réellement de l’argent. Ils ont aussi compris que ça serait une bonne idée de stopper la collecte sur les fonds € pour ne pas trop diluer le rendement, d’où la volonté de mettre un seuil d’UC minimum sur les nouveaux versements.

Après, les assureurs s’adaptent au contexte de taux bas en modifiant les conditions de leurs contrats, avec la bénédiction de l’ACPR.

CNP a par exemple supprimé les garanties de taux viagères sur les nouveaux versements (TMG viager autour de 4% de mémoire). D’autres vont faire/ont fait pareil.

La modification sur la garantie en capital de Generali et de Spirica, qui garantissent désormais un taux brut de frais de gestion positif, a été faite principalement pour des raisons de gestion du capital, pas parce qu’ils anticipent de servir des taux nuls à court terme. Cette modification permet de diminuer significativement le besoin en capital des assureurs sous Solvabilité 2. Les autres assureurs y réfléchissent.

Un peu de prospectif sur le rendement futur des fonds en euros :

Actuellement, les nouveaux investissements se font en obligations d’entreprises pas trop mal notées, plus personne n’achète d’OAT en ce moment. On peut trouver du 1,5 voire 2% sur des durées pas trop longues, un peu plus si on achète des obligations high yield / dettes non cotées / dettes d’infrastructures. Une partie significative des nouveaux investissements se fait en actions, immobilier ou infrastructures, qui sont censés rapporter plus que des obligations.

A la louche et en moyenne chez les gros assureurs, je dirais que le taux de rendement brut du portefeuille obligataire des assureurs doit tourner autour de 3%-3,5%. Il faudrait aussi tenir compte du rendement de la poche actions et immobilier et des plus-values latentes sur ces poches pour affiner le calcul. 

Disons autour de 3% de rendement brut avant application des frais de gestion et de la clause de PB, ce qui donne un « taux servi contractuel » autour de 2%-2,5% en moyenne. 

Après, les assureurs peuvent servir moins (ou plus) que ce taux contractuel, l’écart viendra augmenter (ou baisser) leur PPE. L’assureur peut aussi décider de baisser ses frais de gestion (i.e. ses marges) s’il veut servir un taux plus élevé pour garder sa clientèle.

Vu les déclarations de l’ACPR, je pense que les taux servis vont fortement baisser cette année (-0,50% en moyenne ?). Comme le taux contractuel sera supérieur au taux servi, l’écart viendra augmenter la PPE. L’assureur a ensuite 8 ans pour la redistribuer aux assurés encore présents.

En cas de maintien des taux bas aux niveaux actuels, les taux servis devraient converger d’ici quelques années vers 1,5%-2% pour les meilleurs contrats et 1% voire moins pour les contrats médiocres. La vitesse de convergence dépendra principalement du poids de la collecte nette par rapport au stock, de la duration de leur actif obligataire et de la stratégie d’investissement du fonds €.  Les meilleurs contrats se retrouveront avec un stock conséquent de PPE en réserve. Les assurés ne rachètent pas leurs contrats, vu le peu d’alternative sans risque, sachant que le taux du PEL/Livret A baisseraient  très probablement aussi et qu’ils n’ont pas les mêmes avantages fiscaux que l’AV.

En cas de remontée progressive des taux dans quelques années (disons +0,50% par an pendant 2-3 ans), il s’agit du meilleur scénario pour les fonds en €. La remontée des taux permet de réinvestir à des taux + intéressants, le stock de PPE permet de servir des taux compétitifs par rapport au marché ; les assurés ne rachètent pas leurs contrats. Tout le monde y gagne.

Le scénario de remontée brutale des taux d’intérêts dans quelques années est le pire scénario pour les fonds €. Si les taux servis ne suivent pas la remontée des taux, les assurés vont vouloir racheter leurs contrats et  il y a un risque, certes très faible, de se retrouver avec une AV bloquée, sans pouvoir racheter, pour éviter que tout le monde ne rachète en même temps. Les clauses sont déjà prévues. 

Pour nuancer ce scénario, l’âge moyen des assurés est assez vieux (60-65 ans), ils ne sont pas forcément bien informés et surtout, ils perdraient une bonne partie de leurs avantages fiscaux en cas de rachat. Par ailleurs, certains assureurs profitent des taux bas pour acheter à vil prix des couvertures (caps et  swaptions notamment) qui s’activeront en cas de remontée des taux et permettront d’améliorer le taux servi dans ce scénario.

Néanmoins, il faut avoir en tête qu’un fonds € n’est pas un compte courant ou un livret d’épargne. Il y a un risque, certes très faible, de se retrouver avec un capital illiquide. 

Pensez à diversifier vos contrats chez plusieurs assureurs et n’investissez qu’une partie raisonnable de votre patrimoine dans les AV, diversifiez sur d’autres classes d’actifs et supports d’investissements.

Dernière modification par JB0660 (04/07/2016 11h52)

Hors ligne

 

#93 23/08/2016 10h42 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Fructif a écrit :

Pas facile de faire un choix dans ces conditions. Surtout que par quoi peut-on remplacer les fonds en Euros ?

Une autre solution est d’utiliser le PEL. C’est moins flexible qu’un fonds Euro (un retrait casse le plan, le montant et la durée sont limités), mais le taux est connu à l’avance, la fiscalité favorable et l’on est sûr de pouvoir sortir quand on veut.

Pour le moment, le taux du mien (2,5%) n’était pas encore très compétitif par rapport à un bon fonds Euro donc je l’utilisais plus en diversification, mais je pense que ce sera le cas dès cette année. Si vous avez pu en ouvrir un dans le passé, c’est une solution à regarder pour le ’fonds de portefeuille’ de la poche sans risque.

Tetrapil

Hors ligne

 

#94 19/09/2016 18h15 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   285 

Tiens, je viens d’écrire un article à ce sujet sur mon blog et ça continue :
- Linxea Zen (à partir du 30 sept) : 30% minimum en UC pour tout versement (au 1er Euro)
Et on ne parle pas de fonds en Euros dit dynamique mais du fonds en Euros classique.

Les assureurs vont tout faire pour nous sortir des fonds en Euros.

Hors ligne

 

#95 19/09/2016 20h16 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   57 

Reçu également.
Impeccable, voici qui me conforte dans ma voie de ne plus verser un zlytos sur les AV françaises. En ont il seulement le droit s’agissant d’un contrat individuel ?
Il va falloir s’attendre à des souscriptions Luxembourgoises. Est-ce que vous avez des recommendations ? Je suis ouvertement preneur.

En passant, je trouve honteux que les assureurs tirent sur la corde des taux pour appater le chaland puis changent les règles du jeux sous prétexte de vouloir le bien de leurs moutons. Mais enfin, je m’y habitue c’est devenu une pratique coutumière en France.
C’est également honteux de forcer les pauvres épargants à aller sur des supports qui ne leur correspondent pas (UC), comment peut-on déontologiquement accepter ceci dans le milieu banquier alors même que l’on rempli des questionnaires à longeur de journée pour connaître notre profil de risque ? Comment fait le pékin qui ne peut pas se permettre de risquer son capital en UC ? Incroyable. Les honnêtes gens vont se lasser… [/mauvaise humeur]

Bien à vous,


Dooffy

Hors ligne

 

#96 19/09/2016 20h28 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   83 

@Dooffy : les AV Luxembourgeoises n’ont que rarement le problème des fonds en €, donc vous ne pouvez pas critiquer les AV Françaises sur ce point. Le fonds en € est injustement biaisé en faveur des clients dans les conditions actuelles donc forcément ce n’est pas tenable.

Le problème du fonds en € c’est qu’il faut croire que la magie existe mais en fait il n’en est rien. Il n’y a que le livret A qui fait de la magie car l’état est derrière.

Hors ligne

 

#97 19/09/2016 21h28 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   57 

Je comprends bien, mais ce n’est pas notre problème initialement.
Ceci relève de la responsabilité des assureurs de faire ce qui me semble être assez simplement défiit comme étant leur travail et d’être en capacité de délivrer le rendement annoncé ou de se faire racheter ou de faire faillite. C’est pour cela qu’ils prélèvent un montant non négligable de frais de gestion, alors un moment "show me the money".
Bien à vous,

P.S.: Philippe a été tellement visionnaire dans son allocation sur ce support…


Dooffy

Hors ligne

 

#98 20/09/2016 14h10 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   28 

Les compagnies d’assurance essayent d’orienter les dépots vers les OPCVM, mais, à ma connaissance, il est toujours possible d’arbitrer vers le fond euro.
Au final, ca revient au même, il faut juste faire une opération de plus, en général gratuite sur les contrats internet !

Hors ligne

 

#99 20/09/2016 17h17 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Oliv, d’après ce que j’ai compris, cette manipulation n’est plus possible sur mon contrat Linxea Spirit. Il faut en permanence un minimum d’UC.

N’ayant pas fait de versement depuis juillet dessus, date à laquelle on a reçu les modifications des conditions générales, je ne sais pas si on peut contourner ce minimum en UC.

Hors ligne

 

#100 21/09/2016 08h53 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Si certaines AV requierent un investissement en UC (de 20 à 50% selon les contrats), il existe toujours une poignée d’AV monosupports, qui obtiennent d’ailleurs d’excellents résultats.

Pour les personnes allergiques aux UC, ce sont de bonne alternatives.

(AFER, ASAC, MIF, etc …)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech