Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#476 23/03/2016 19h30 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Sur le Brésil de nouvelles vidéos de Fitch :

http://video.fitchratings.com/category/ … 0855645001

où on se demande pourquoi la dette souveraine ne peut être IG, et grâce au même lien quelques thèmes supplémentaires.

@stokes : aucune condescendance ou morgue de ma part mais juste la tentative de vous faire comprendre, pour la n-ième fois, que vos connaissances incertaines dont je trouve l’intérêt plus que limité (c’est encore raté pour le président équatorien, ce n’est pas R. Correia mais Correa) n’ont pas leur place ici où on tente avec plus ou moins de réussite de parler business.

Hors ligne

 

#477 24/03/2016 00h09 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   26 

Pour ceux qui pensent qu’Odebrecht est "too big to fail", il suffit de se souvenir de l’empire d’Eike Batista. Les points forts d’Odebrecht sont sa situation financière (net cash positif avant les enquêtes judiciaires) et sa diversification. On peut se demander si Marcelo Odebrecht va impliquer des hommes politiques de tous bords, vu qu’il a sûrement arrosé un peu partout. Il ne lui resterait plus beaucoup de soutiens dans ce cas.

Dernière modification par BullAndBear (24/03/2016 01h06)

Hors ligne

 

#478 24/03/2016 00h41 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   244 

Sauf qu’ils ont beaucoup de choses qu’ils pourraient vendre dont les 38% de Braskem . Odebrecht gère Braskem et bizarrement Braskem n’a pas souffert de cette débandade au contraire… le stock a superforme cette dernière année et les obligations sont stables vu le contexte…

Sur que leur réputation a été ternie …encore que ceux qui sont dans le meme système … connaissent la tradition des rétrocessions …au Bresil et ailleurs …Les banquiers aussi.

C’est incroyable que Marcelo ait tenu tout ce temps-la- le seul a tenir… il a toujours dit qu’il donnait de l’argent a tous les partis pour les élections. .. la liste publiée aujourd’hui prouve qu’il en a donne a tous.
Qu’est ce qui était officiel dans ces montants - ou pas?  ou des kickbacks?
q
Qu’est ce qu’il a a révéler?? Ca doit être majeur pour que les politiques en aient si peur…

Je ne vois pas d’ou est venu le soutien a date … celui qu’ il pourrait perdre selon vous Bullandbear

Et Moro n’est pas un ange non plus de ce que je vois de ses méthodes .  Ces leaks volontaires aux media …

On saura bientôt … On verra… La verite sort toujours meme si ça prend du temps.
Patience!

Hors ligne

 

#479 24/03/2016 01h13 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   26 

Il est amusant de voir que Moro réclame la confidentialité de la liste en disant qu’il est prématuré de tirer des conclusions sur la nature légale des paiements d’Odebrecht. On peut se demander si son coeur ne penche pas d’un côté comme l’en accusent Dilma Rousseff et Lula.

Hors ligne

 

#480 24/03/2016 06h25 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

1/. La position de controle que Grupo Odebrecht SA detient sur Braskem (38% du capital, 51% ddv)pourrait valoir $1.5bio. Attention, Petrobras est vendeur aussi. Il y a des candidats a l’achat, mais il vaudrait mieux que les 2 partenaires existants cooperent sur cette possible vente. Nonobstant ce qui ce passe ds l’operation CarWash.
2/. Comme alternative, Odebrecht pourrait aussi utiliser les actions Braskem comme collateral pour le financement de sa filiale ethanol, qui en a grand besoin. La vente de Braskem  a ete dementie par le groupe, donc rien n’est moins sur.
3/. CarWash risk: si je resume, risque d’amendes au Bresil (et ailleurs, Perou, Vene, etc.), risque sur le core business si arret des contrats de BTP publics au Bresil (et ailleurs ?), risque de refinancement si coupe des prets des banques publiques, risque fiscal, etc.

Bref, la societe est attaquee de toute part. Malgre cela, j’ai le sentiment personnel que le groupe survivra. En tout cas, l’avenir est binaire pour la ste et pour les porteurs d’obligs: plus de 30% de yield si le groupe s’en sort sans restructuration credit, sinon libre a vous d’imaginer le recovery rate en cas de defaut… A 45c, peu de dette brute et des vrais actifs en face (mais difficilement vendables car ttes les boites de construction au bresil sont ds la meme situation), je comprends que prendre le risque soit tentant.

Bonne chance et bon courage
S.T.

Dernière modification par SerialTrader (24/03/2016 06h27)

Hors ligne

 

#481 24/03/2016 08h38 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Le communiqué (en portugais) d’Odebrecht suivi du commentaire par Bloomberg :

http://odebrecht.com/pt-br/comunicacao/ … m-o-brasil

Odebrecht said in a statement on its website that it decided on "definitive cooperation" with authorities, after negotiations started in December for a leniency agreement that would ease restrictions on its business. The deal includes participation from Marcelo Odebrecht, the billionaire family scion and ex-CEO who is serving a 19-year prison sentence for crimes including corruption and money laundering, the company confirmed in an e-mail.

En somme c’est un "Mani Pulite" façon Brésil. Pour prolonger la réflexion de Sissi il y a certainement des groupes et des personnes à qui cette opération mains propres profite et dont Moro sera l’acteur plus ou moins conscient et volontaire. A noter que cet accord réduit (supprime?) le risque évoqué par ST au 3).

En attendant j’aimerais bien avoir plus de chiffres / comptes de l’émetteur OEC. Il y a bien le Diario Oficial dans lequel leurs comptes sont publiés, mais jusqu’ici mes recherches ne m’ont pas permis d’y accéder. Quant au service IR je n’ai pas plus que Tssm réussi à y accéder : il refuse aux bonistas l’accès à son site à moins d’être une société ayant pignon sur rue (avec un site web et une activité apparente). Toutes pistes sont les bienvenues.

PS sur Braskem : j’ai trouvé un EBITDA total 2014-15 de $2.4 Bn ce qui valoriserait une participation de 38% ou 1,5 Mds à 1,6 x. C’est le calcul que vous avez fait ?

Dernière modification par sat (24/03/2016 10h31)

Hors ligne

 

#482 24/03/2016 19h53 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   244 

Sat

Le participation d’Odebrecht dans Braskem est confirmée par les agences de notation

Sur Finra on a une petite remontee de la ODE 7.5% perp de 40 a 43.75 en 24 heures
Bond Trade Activity Search Results

Dernière modification par sissi (24/03/2016 19h54)

Hors ligne

 

#483 07/04/2016 16h47 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   78 

ZeBonder a écrit :

Le BRL monte et la fin de Dilma/Lula permettra de revenir à la normale.
Le Venezuela s’enfonce comme d’habitude et le sort de Cuba et de son gentil dictateur ne m’intéresse pas vu qu’ils n’y a pas de vraies obligations émises par les entreprises de ce pays communiste.

Je sais bien que je vais encore agacer les habitués de ce fil de discussion, mais Dilma Roussef et Lula ne sont pas les seuls dirigeants sud-américains à connaître des ennuis :

« Panama papers » : un député de l?opposition dépose plainte contre le président argentin

Il serait étonnant que cette information reste sans suite et surtout sans conséquences sur la volonté affichée par le gouvernement argentin de revenir sur le marché primaire de la dette souveraine.

Hors ligne

 

#484 08/04/2016 11h16 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   146 

Cameron aussi vient d’aouver mais ça reste différent des scandales de corruption au Brésil où Roussef, Lula … sont impliqués jusqu’au cou.

Le président du Venezuela accorde des congés pour économiser l’énergie

Au Venezuela le président vient de décréter que les vendredis seraient fériés pour les deux prochains mois afin de rationner l’électricité. Encore un peu et Maduro va annoncer que la sécheresse que subit son pays est l’oeuvre de l’opposition et va dissoudre le parlement smile

Hors ligne

 

#485 08/04/2016 12h48 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

Bonjour,
Je passe du coq a l’ane, mais reviens sur un vieux dossier evoque naguere ici: Camposol, le producteur peruvien de fruits, legumes et seafood.

Le Q4 2015 fut bien meilleur que les trimestres precedents, en terme de volumes et de marge d’EBITDA, malgre les craintes sur le risque El-Nino. Ceci a permis a la boite de reduire sa dette nette de c. USD 15mio. La dette nette de USD 215mio represente encore:
- 5x l’EBITDA 2015;
- 75% de son chiffre d’affaire annuel
- 66% des fonds propres (net gearing)
Donc on est bien d’accord que cela reste tendu.

L’oblig Fevrier 2017 s’echange vers 89-90c, operant une belle remontee YTD, et rapporte donc un YTM de 24-25%. Les principaux risques sont : credit, refi ds 1 an (la ste va chercher a retaper le marche obligataire cette annee pour assurer le refi), risque climatique (EL-Nino), etc.

Mais beau rendement pour ceux qui chercheraient a prendre du risque credit sans grand risque de taux / duration.

Reinanto est/ etait sur le dossier je crois. D’autres amateurs / opinions ?

Discl: Je suis sorti de ladite oblig l’annee derniere au dessus du pair avec une modeste PV + le carry. Pas de pos a ce stade.

Cdt, S.T.

Dernière modification par SerialTrader (08/04/2016 13h26)

Hors ligne

 

#486 08/04/2016 13h35 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   37 

Bonjour ST,

J’étais sorti du dossier l’année dernière suite à des mauvais résultats et la crainte de l’impact d’El nino sur les récoltes.

La société a agréablement surpris le marché avec son Q4 2015 ce qui a provoqué une belle remontée du cours. Il est à noter que le CEO n’est plus le même et qu’il vise des produits à plus forte valeur ajoutée comme la culture des blueberries. Si l’EBITDA du Q1 2016 est dans la lignée du Q4, la société devrait pouvoir se refinancer à mon sens.

Je pense rentrer de nouveau sur le dossier vu que les perspectives redeviennent favorables.

Sinon ST, etes-vous toujours sur le dossier Cliffs? Les dernières news ne sont pas mauvaises. Vente de leur dernière mine de charbon fin décembre, prix du minerai fer en hausse se qui permet à leur mine australienne d’être profitable, nouvelle offre d’échange qui permet d’alléger la dette et re-démarrage de la production de pellet d’iron ore.

Hors ligne

 

#487 11/04/2016 04h48 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

Bonjour Reinanto
Oui, malheureusement je suis toujours sur le dossier Cliffs, sur la 2nd lien 2020. C’est le pire investissement que j’ai realise depuis la crise de 2008, donc je n’en suis pas franchemnt fier sad

Je fais le dos rond. Pour pouvoir esperer etre repaye au pair a l’echeance, il nous faudra 1. une remontee puis stabilisation des cours du minerai de fer a moyen terme, 2. le renouvellement de contrats clients cles pour Cliffs aux US, et 3. une continuation de la reduction des couts de la part du management . Je ne participe plus a aucune tender offer tant que ce n’est pas du cash offert, ce qui est peu probable car les banques s’y opposeraient.

Cordialement, S.T.

Hors ligne

 

#488 11/04/2016 12h49 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   146 

J’ai gardé ma ligne "Camposol" et ai renforcé une autre obligations LATAM, celle de Colombia Telecom qui rapporte 8,5% et qui cote actuellement vers 85%.

International bonds: Colombia Telecom, perp. (Fix-to-Float) (USP28768AB86, P28768AB8, A1ZZJW)

Je vais essayer par contre de me débarrasser de ma ligne "Grupo Papelero Scribe" ( USP49768AA59 ).

Hors ligne

 

#489 11/04/2016 12h54 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   181 

La Colombia telecom me plait bien depuis longtemps. Le call est en Mars 2020 d’après Cbond, connaissez vous le taux post call ?

EDIT

C’est 5Y SWAP +696bp +25bp

ColombiaTelecom 8,5% pp
   
                | USP28768AB86
   

| Documents | Luxembourg Stock Exchange


J’ai retrouvé l’article qui m’avait un peu refroidi

ColTel hybrid offers tough test for investor appetite
| Reuters


Je trouve pas vraiment de données sur cette société, c’est ce qui m’ennuie le plus

Ce titre reste néanmoins sur ma watchlist

Dernière modification par Tssm (11/04/2016 13h16)

Hors ligne

 

#490 11/04/2016 13h31 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   146 

Pour info c’est une filiale de Telefonica ( 70% ) et du gouvernement Colombien ( 30% ).

Au call, en 2020,  ils remboursent 100% sauf dans certains cas spécifiques où ils remboursent 101% ( rachat avec baisse de rating, rachat avant call à cause d’un changement dans la législation ou en cas de retenue à la source ).

Après 2020, le mode de calcul change : 6.958% + 0.25% + Fiver Year Swap Rate + éventuellement 2.75% ( plus de détails dans le proscpetus ).

Vous pouvez consulter gratuitement le prospectus à cette adresse smile
ColombiaTelecom 8,5% pp
   
                | USP28768AB86
   

| Documents | Luxembourg Stock Exchange

Dernière modification par ZeBonder (11/04/2016 13h35)

Hors ligne

 

#491 11/04/2016 14h07 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   37 

Bonjour ST,

Merci pour votre retour. Je n’ai pas participé non plus à la dernière tender offer. J’espère un remboursement de la 2020 tout comme vous! Entre temps, les coupons sont payés, c’est toujours ça! Sur Seeking Alpha, certains évoquent une injection de capital de la part du fond Casablanca qui est au commande depuis quelques années. J’ai l’impression que les mauvaises nouvelles sont derrières nous. Les US essayent de protéger leurs producteurs d’acier ce qui est positif pour Cliffs. Wait and see.

Hors ligne

 

#492 14/04/2016 15h44 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Les choses avancent sur la dette argentine, après la décision hier de la Cour d’appel de NY qui permet au pays de réémettre de la dette sur les marchés internationaux. L’Argentine devrait lever 15 Mds dans les prochains jours.

Plus d’infos sur le NY Times.

Dernière modification par sat (14/04/2016 15h48)

Hors ligne

 

#493 14/04/2016 15h55 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   181 

Avec la taille annoncée et du fait que cela soit une émission inaugurale, il risque d’y avoir un beau coupon
A suivre si ce n’est pas par 200k

Hors ligne

 

#494 14/04/2016 18h04 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

C’est aussi mon espoir et encore mieux s’il y a de la dette en EUR. Par contre j’ignore ce que vont exiger les marchés, je n’ai pas trouvé de spread pour l’Argentine, peut-être ne sera-t-il calculé que dans les prochains jours une fois le pays sorti du défaut technique et revenu sur les marchés. Ne pas oublier non plus que l’Argentine ne va pas se convertir du jour au lendemain en État vertueux, en particulier avec le passif qu’a laissé le précédent gouvernement. Donc du risque et espérons-le de la rémunération.

Au passage le spread du Vénézuela dépasse les 6500 bp !!!

Hors ligne

 

#495 15/04/2016 11h58 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   244 

Tssm a écrit :

Avec la taille annoncée et du fait que cela soit une émission inaugurale, il risque d’y avoir un beau coupon
A suivre si ce n’est pas par 200k

The Bonds will be issued in three series and each in minimum denominations of U.S.$150,000 and integral multiples of U.S.$1,000 in excess thereof.
http://fmfleming887.com.ar/04-2016/c555 … f42eee.pdf

Hors ligne

 

#496 15/04/2016 14h13 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   146 

Ils n’ont pas encore annoncé le coupon ?
En tout cas ce sera sans doute une émission sous la législation Argentine donc en cas de difficulté, il n’y aura plus de possibilité d’abritrage ou de faire appel à la justice US.

Pour le Brésil,  Dilma va se faire dégager et le BRL est déjà en baisse à 3,89 smile

Brésil: le Congrès des députés ouvre les débats sur la destitution de Rousseff

Et pendant ce temps-là au Venezuela, il n’y a presque plus d’électricité, ils ont décrété les vendredis fériés, vont changer de fuseau horaire et le pays manque de tout ( médicaments, papier toilette … )

Le Venezuela change de fuseau horaire pour économiser de l?électricité | JDM

Le Venezuela au bord du gouffre électrique | Techniques de l’ingénieur

Venezuela: le vendredi déclaré jour chômé pendant deux mois - L’Express

Dernière modification par ZeBonder (15/04/2016 14h43)

Hors ligne

 

#497 15/04/2016 16h23 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Merci pour les 260 pages de lecture sur l’Argentine Sissi, je tenterai de les déchiffrer prochainement. Je suis allé voir sur Remes et c’est évidemment encore trop tôt. Un détail qui n’a rien à voir : j’y ai vu que la Bank of Tokyo Mistubishi lançait une émission pour la modique coupure de 1M USD au pair et pour … 0% d’intérêt. Ça pourrait être pire avec -0,5% par exemple.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/5522_botm.png

Pas aussi sûr que vous Zebonder de la destitution de Dilma Rousseff. Après tout elle a maintenant l’appui du populaire Lula (a-t-elle eu peur qu’il l’entraîne dans sa chute s’il tombait ?) et surtout jusqu’à preuve du contraire elle n’a commis aucune malversation à son profit. Son adversaire, le vice vizir/président, a d’ailleurs lui aussi de nombreuses casseroles qui feraient du bruit s’il s’agite trop. Ce n’est d’ailleurs pas bon pour les bonistas et pour le pays lui-même, pour l’instant mon scénario reste que les choses ne changeront pas avant le terme du mandat de Dilma en 2018.

Hors ligne

 

#498 15/04/2016 17h17 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   78 

ZeBonder a écrit :

Et pendant ce temps-là au Venezuela, il n’y a presque plus d’électricité, ils ont décrété les vendredis fériés, vont changer de fuseau horaire et le pays manque de tout ( médicaments, papier toilette … )

Le Venezuela change de fuseau horaire pour économiser de l?électricité | JDM

Le Venezuela au bord du gouffre électrique | Techniques de l’ingénieur

Venezuela: le vendredi déclaré jour chômé pendant deux mois - L’Express

Bonjour,

Ce que vous écrivez là est certes intéressant, mais pas vraiment en rapport avec l’objet de ce fil de discussion. Me permettez-vous néanmoins d’y répondre ?

Il faut être très prudent avec ce que l’on peut lire à droite et à gauche dans des médias qui ne portent pas la République Bolivarienne dans leur coeur. Les manipulations ne manquent pas ; ainsi, une photo censée illustrer les pénuries dans les magasins vénézuéliens avait en réalité été prise à New-York, lorsque la population avait dévalisé les supermarchés à l’approche d’un ouragan :

Google desvela que esta foto sobre la "escasez en Venezuela" fue realizada en Nueva York

Hors ligne

 

#499 15/04/2016 18h12 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   146 

Stokes, je connais vos affinités pour Maduro mais prendre une photo truquée pour une généralité n’est pas très objectif, il y a des centaines de vidéos sur internet sur les files d’attente et les pénuries à moins que ce ne soient des acteurs payés par les méchants Américains ?

Le rapport à la file est évident, le Venezuela a des obligations émises sur le marché et on court direct vers le défaut.

Hors ligne

 

#500 18/04/2016 10h12 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   146 

sat a écrit :

Pas aussi sûr que vous Zebonder de la destitution de Dilma Rousseff. Après tout elle a maintenant l’appui du populaire Lula (a-t-elle eu peur qu’il l’entraîne dans sa chute s’il tombait ?) et surtout jusqu’à preuve du contraire elle n’a commis aucune malversation à son profit. Son adversaire, le vice vizir/président, a d’ailleurs lui aussi de nombreuses casseroles qui feraient du bruit s’il s’agite trop. Ce n’est d’ailleurs pas bon pour les bonistas et pour le pays lui-même, pour l’instant mon scénario reste que les choses ne changeront pas avant le terme du mandat de Dilma en 2018.

Le "dégagement" de Roussef a été validé par les députés smile

Brésil : les députés approuvent la destitution de Dilma Rousseff

Le parlement brésilien a voté dans une ambiance survoltée en faveur de la destitution de la présidente, qui devra être confirmée par une majorité simple du Sénat mi-mai. Le pays s’enfonce dans une crise politique sans précédent.

Dilma Rousseff est désormais sure d’être destituée mi-mai prochain par le Sénat pour 180 jours. La Chambre des députés a approuvé le processus de destitution par 367 voix pour, 137 voix contre et 7 abstentions. Elle sera donc remplacée provisoirement par le vice-président Michel Temer, le temps qu’une commission du Sénat examine les faits qui lui sont reprochés

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech