Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#451 09/03/2016 18h12 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   80 

S’il ne fait défaut qu’après avril 2017, vous doublez la mise en achetant la 5,25%.

Hors ligne

 

#452 09/03/2016 19h25 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   246 

Oui ça fait des années qu’on nous prédit la faillite du Venezuela …Ca arrivera peut-être bien - mais l’ex des moultes années de "punition" de l’Argentine les ralentit sans doute

Ca fait des années que j’ai quelques obligations Venez et PDVSA - je les roule…

Tout comme j’ai eu des Buenos aires et Cordoba pendant des années

Malgre les articles négatifs de Bloomberg et al

Idem les obligations tres HY chinoises : jamais de pertes - et des coupons superbes.
J’en suis sortie car tranches de 200k USD - et tres mal vues dans mes banques successives!
Parait que "personne" n’a de "ça"  dixit mon trader

So j’ai pris mes profits sur les chinoises et les Argentiniennes …

Quant aux obligations Venezueliennes …pour la premiere fois depuis 2011 il y a des B+ et de BB a acheter au meme prix …donc je regarde …quel switch faire

Dernière modification par sissi (09/03/2016 19h27)

En ligne

 

#453 09/03/2016 21h31 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Je regarde ce tableau Sissi, ça vient de Trading Economics et prendre un tel risque serait difficile pour moi en ce moment. Il est vrai que je suis échaudé - ébouillanté ? brûlé vif ? - par l’émetteur espagnol que vous connaissez, si tout s’était déroulé selon ce qu’ils promettaient ce serait différent.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/5522_foreign_exchange_venezuela.png

Je n’ai pas vérifié les échéances de leur dette souveraine, il faudrait aussi voir ce que leur rapporte le pétrole aux conditions de production actuelle. Même comme ça d’ailleurs je ne m’y risquerais sans doute pas. Tenez-nous au courant !

Hors ligne

 

#454 09/03/2016 22h29 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   246 

Loin de moi l’ides d’encourager quelqu’un a acheter du Venez ou PDVSA maintenant…

Quant a la boite espagnole… leur obligation mars 16 se transigeait and les 80 - 90 …la chute fut abrupte   et la perte aussi… enfin attendons de voir ce qui va être propose sous peu …

A la différence les copains du forum allemands ont racheté dans les 30% des coupons de 8 a 12.75 …et ce sont des 1k (meme moins) pas des 50 ou 100k.

A comparer… avec Chesapeake ou Cliff…et plein d’autres… du gros risque - que la plupart n’ont pas vu venir
Au moins avec le Venez on est fixe!!!

News - Argus Media
PdV looks to refinance debt, reduce Orinoco stakes
24 Feb 2016, 8.03 pm GMT
Financial sector executives say PdV is seeking to refinance around $9bn of bond debt that matures in 2016 and 2017. The company is working with its longtime financial advisor Lazard on brokering a refinancing deal with bondholders.
Ca fait un bon bout de temps qu’on entend parler de ça … Vont ils réussir a le faire???

Dernière modification par sissi (10/03/2016 05h51)

En ligne

 

#455 17/03/2016 13h52 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   146 

Lula devient ministre pour éviter les poursuites, ce subterfuge est pathétique.
J’espère qu’il participera à la chute de Rousseff

Brésil. Lula devient ministre pour échapper à la justice | Courrier international

Hors ligne

 

#456 17/03/2016 14h35 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   246 

Oui Zebonder …pathétique meme si logique dans le contexte

Tout aussi pathétique le système de justice … ou dans la "chasse aux sorcières" anti-corruption un juge   est Dieu - il decide de tout - pas de jury, pas de tribunal a 3 ou 5 juges comme dans d’autres pays…non juste Moro … il ne respecte meme pas les règles de base …
Alors qui peut l’arrêter?

Les commissions exigées par Petrobras ( ou représentants) des compagnies répondant a un appel d’offres … sont reprochées davantage aux compagnies qui les ont versées qu’a celles (ex petrobras) qui les ont exigées…

Systeme pourri de kickbacks oui …
Et la on passe a une justice qui ne libère de prison que sur dénonciation … préférablement anti-Dilma… tout aussi débile…

Entretemps le chômage augmente … les compagnies préfèrent réduire leurs activités au Bresil et se développer ailleurs…loin de cette auto-destruction

Dommage!

Dernière modification par sissi (17/03/2016 14h36)

En ligne

 

#457 22/03/2016 13h12 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

Bonjour a tous les bonistas
Vous allez dire: tiens, voila un revenant smile

Plus serieusement, qu’avez-vous achete en Amerique Latine ces derniers temps ?
Je pense a la dette souveraine Argentine en USD en particulier (trop tot pour prendre du risque sur le Peso a mon humble avis). Avez-vous une opinion ?

Quid des corporates? Qui est assez temeraire pour acheter du Bresil aujourd’hui?
Je tiens a signaler d’ailleurs que le real est la devise emergente la plus performante cette annee.
(Lors)Que Dilma saute, on pourra sabrer le champagne smile
Sissi a bien resume la dynamique politique et economique actuelle: auto-destruction. J’espere que le processus de transition sera rapide et que les plus modestes n’on souffriront pas trop.

Cordialement,
SerialTrader

Hors ligne

 

#458 22/03/2016 20h00 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   80 

Bonsoir,

On va encore dire que je suis un "troll", mais les contributions sur ce fil me font doucement sourire : plutôt que de faire part d’opportunités d’investissement sur le marché obligataire latino-américain, il est surtout fait état de sentiments positifs suscités par la défaite récente du gouvernement justicialiste argentin, ainsi que des espérances dans la déroute prochaine de Nicolas Maduro au Venezuela et de Dilma Roussef au Brésil. Bizarrement, vous n’avez pas encore évoqué Morales en Bolivie, Raul Castro à Cuba, Pablo Correia en Equateur, voire même Ollanta Humala au Pérou.

Je comprends bien ce que cela peut avoir de déplaisant pour toux ceux qui préfèrent des gouvernements autoritaires vis-à-vis des faibles, mais dociles vis-à-vis de l’oligarchie des classes possédantes, mais la majorité des gouvernements d’Amérique du Sud reste encore solidement ancrée dans le camp du progrès social.

Hors ligne

 

#459 22/03/2016 23h43 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Au moins cher ST votre absence vous aura évité le catéchisme coco qu’on essaie de nous faire avaler depuis peu et j’espère pour pas trop longtemps encore.

Pour revenir à votre question ST, pas de réponse immédiate et vous me faites voir qu’il faudrait que j’y consacre un peu plus de temps, j’espère que Sissi aux multiples inspirations viendra nous faire d’utiles suggestions.

En attendant cela me fait penser qu’il serait bien de retrouver quelques sources intéressantes qu’on avait citées ici ou là. Quelqu’un ici a-t-il par exemple encore accès aux listes LatAm que Saxobank nous fournissait grâcieusement ? Ou d’autres sources sur investissements qu’ils pourraient nous faire partager?

Normalement Obama sera bientôt l’hôte de Macri, on aura peut-être quelques études ou articles intéressants et propices à l’investissement. Je reviendrai ici si je trouve des choses intéressantes.

Hors ligne

 

#460 23/03/2016 08h46 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   35 

stokes a écrit :

On va encore dire que je suis un "troll", mais les contributions sur ce fil me font doucement sourire : plutôt que de faire part d’opportunités d’investissement sur le marché obligataire latino-américain

Précisément c’est le sujet de ce fil. Donc on se moque des positions politiques de X ou Y, tout ce qui n’impacte pas les marchés obligataires est hors sujet. Si vous aimez Maduro tant mieux, mais sauf à le justifier en tant qu’investisseur (vous avez acheté des CDS sur le Venezuela ?), ça n’a pas sa place ici.

A titre personnel ce qui me réjouis dans les difficultés de Roussef c’est que son départ fera remonter le BRL, ce qui me permettrait une plus value sur mes obligations supranationales en BRL en plus des juteux coupons.

Hors ligne

 

#461 23/03/2016 09h27 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   12 

stokes a écrit :

Bonsoir,
On va encore dire que je suis un "troll", mais les contributions sur ce fil me font doucement sourire : .

Je me demande qui vous force a lire ce fil de discussion ? En quoi vos contributions sont constructives et sont en ligne avec le but de ce forum ? Vos réponses ne m’intéressent pas car elles contribuent au troll justement.

Hors ligne

 

#462 23/03/2016 10h30 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Ce serait bien qu’on ne passe pas trop de temps en discussions politiques et j’aimerais que stokes arrête de polluer ce sujet sauf s’il cherche évidemment à s’en faire banir et du même coup sans doute se victimiser.

Pour les lecteurs que ses élucubrations pourraient convaincre, on notera que sa liste de dirigeants sud-américains comprend un dictateur à vie qui succède à un autre dictateur à vie, un militaire qui a tenté un coup d’État avant de devenir président, un homme que je n’arrive pas bien à identifier, notre troll aura sans doute mélangé feu le narcotraficant Pablo Escobar et Larry Correia l’auteur de science fiction, et enfin l’actuel président bolivien qui s’est trouvé il y a quelques semaines très étonné et ennuyé que les Boliviens rejettent sa demande de présidence à vie. De grands démocrates en somme.

Faut-il répéter que nous parlons business ici, que nous aimons les dirigeants qui y sont favorables mais pas ceux qui ruinent leur pays avec des idées fumeuses ?

Et puis au moins si le débat avait un peu de profondeur, de nuance et d’intelligence de vue, mais j’ai plutôt l’impression de faire face à un adolescent aux poussées hormonales incontrôlées.

Hors ligne

 

#463 23/03/2016 11h04 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   246 

Nouvelle d’importance majeure pour Odebrecht dont j’ai toujours des obligations - et pour le Bresil car si Marcelo Odebrecht et autres … parlent - but recherche par Moro - c’est Dilma qui tomberait - parait-il

Ca se corse..Je suppose qu’etre la victime "ultime" a finalement fait céder la famille Odebrecht… Les razzias d’hier … Ca va chambouler le gouvernement - si c’est vrai qu’ils vont denoncer…
Dilma était a la tete de Petrobras et a toujours prétendu ne rien savoir …
Marcelo Odebrecht e executivos da empreiteira decidem fazer acordo de delação premiada - InfoMoney
Les allies de Dilma parlent de "bombe atomique" si Odebrecht collabore…
Para aliados de Dilma, delação de Odebrecht é ’bomba atômica’ - 22/03/2016 - Poder - Folha de S.Paulo

Les politiciens contre Moro pour ecoutes illégales de Lula et Dilma …
Senadores pedem abertura de processo disciplinar contra Moro | EXAME.com

SerialTrader:  oui le BRL a tellement monte que j’ai pu vendre mes 2 KfW a bon profit tant devise que prix de vente!

Dernière modification par sissi (23/03/2016 11h37)

En ligne

 

#464 23/03/2016 12h46 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Merci Sissi : back to business.

Pour ceux qui comme moi ont du mal avec le portugais/brésilien, voici un article en espagnol de la Nacion (argentina) sur le même thème.

Il y a aussi cela en anglais sur Bloomberg.

Je regrette d’être déjà investi sur Odebrecht (et en perte latente conséquente) sinon c’est typiquement la situation où on peut s’assurer de gros revenus, contre un risque certes important. Je ne mesure pas bien jusqu’où le juge Moro pourra aller dans son investigation, je suis étonné qu’il puisse en faire tant contre des machines assez puissantes : l’économique et la politique.

Sinon Obama est arrivé en famille en Argentine (et les Argentins ne sont pas peu fiers), un accord commercial doit être signé. A voir.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/5522_obama_argentina.png

Hors ligne

 

#465 23/03/2016 13h22 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   35 

J’ai aussi de l’Odebrecht en moins value… si le risque est juridique je ne suis pas sûr qu’un soucis du/des dirigeant(s) soit forcément un gros risque pour la société elle même, nul n’est irremplaçable et certainement pas les managers. Une amende en revanche c’est plus problématique…

Hors ligne

 

#466 23/03/2016 13h36 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   183 

Les porteurs d,odebrecht du forum sont plutôt sur la perp ou des obligations datées ?

Le groupe a fait sauter le coupon sur la perp OOG (oil et gas) qui etait payable en mars et va restructurer. C’est certes une filiale mais je pensais naïvement que le groupe l’aurait soutenu

Hors ligne

 

#467 23/03/2016 13h47 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   246 

Betcour
Justement il était question d’amendes et d’empêcher la boite d’avoir de nouveaux contrats avec petrobras etc..
Il y a eu rumeur de négociation depuis un bon bout de temps mais maintenant ça a l’air réel …pour du "snitching" que Moro a mentionne et encourage au moment de la sentence …
Assez débile comme procède mais permis par la loi au Bresil.

Si ca se confirme et que c’est bien négocie …ça tombera sous la nouvelle loi ou les boites qui ont "coopère" peuvent a nouveau obtenir des contrats gouvernementaux incl. petrobras et du financement Bindes etc..

Tssm ils ont decide d’utiliser la période de "grâce" d’un mois pour OOG 7% perp - pour négocier … on verra bien

Ce "snitching" vient a point - on pourrait dire qu’ils avaient le couteau a la gorge avec ces menaces d’amendes etc.. Enfin… il aura été soit entête et idiot soit courageux le Marcelo de resister ainsi …

Dernière modification par sissi (24/03/2016 00h15)

En ligne

 

#468 23/03/2016 13h56 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   29 

Je viens d’investir hier dans la 7% 2020 que j’ai eu à 45. C’est un gros morceau de mon patrimoine pour moi mais à ce prix si le coupon n’est pas coupé, cela permet d’attendre sagement le passage de l’orage !

Hors ligne

 

#469 23/03/2016 15h36 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   183 

Bargeo, effectivement c’est tentant votre achat
La 2020 est une senior, l’émetteur ne peut differer le paiement du coupon
Mais Une restructuration globale est possible si cela tourne mal

Je suis embêté sur ce dossier car les rating (commentaires des agences) sont anciens, avant l’interpellation de Marcelo, je n’ai aucun chiffre sur 2015 et aucune recherche de broker
Je rajoute la forte présence (backlog) au Venezuela

Bref, sur quels éléments êtes vous passé à l’achat en dehors du YTM très attirant ?

Hors ligne

 

#470 23/03/2016 15h50 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   246 

Il y a de nouveaux commentaires depuis l’annonce de 2b d’amendes possibles par Moody’s et S&P
Seule info chiffres 2015 disponible.
On suppose que les agences ont accès plus d’infos que nous ?

This review for downgrade was prompted by the perception of increased credit risk for OEC following the Brazilian federal prosecutors claim for up to BRL7.3 billion (USD2 billion) in damages against former executives of the construction conglomerate Odebrecht S.A. (unrated) and former executives of Brazil’s state-owned oil company Petroleo Brasileiro S.A. - Petrobras (B3 negative) as part of ongoing corruption investigations in the country.

Odebrecht Engenharia e Construção S.A. (OEC), is the largest engineering and construction company in Latin America, with BRL43.5 billion in net revenues during the last twelve months ended 30 September 2015. The company’s project backlog of BRL114 billion is diversified into 176 contracts comprising large scale construction projects in the transportation segment, energy and sewage infrastructures, buildings and industrial facilities, of which 22% is located in Brazil, 59% in other Latin American countries and 18% in Africa. As of 30 September 2015, the company’s outstanding cash position was BRL11.6 billion for a total gross debt of BRL14.2 billion that includes its off balance debt guarantees. OEC is a subsidiary of Odebrecht S.A. (unrated), a family owned investment holding company for one of the largest nonfinancial conglomerates in Brazil with net revenues reached BRL104 billion in the last twelve months ended 30 June 2015, of which 36% generated by OEC, 43% by Braskem, and 21% by other subsidiaries. As of June 2015, the group’s consolidated cash position was BRL25.4 billion for a total reported debt of BRL98 billion.

Dernière modification par sissi (23/03/2016 15h55)

En ligne

 

#471 23/03/2016 16h01 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   183 

Oui, merci, le commentaire de moodys est tout frais
Je n’ai pas accès au site RI de OEC
Au minimum les comptes au 30/09 sont disponibles
En tout cas, la dette de OEC est toujours très faible à cette date vu les chiffres indiqués par Moodys

Dernière modification par Tssm (23/03/2016 16h33)

Hors ligne

 

#472 23/03/2016 16h30 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   80 

sat a écrit :

Et puis au moins si le débat avait un peu de profondeur, de nuance et d’intelligence de vue, mais j’ai plutôt l’impression de faire face à un adolescent aux poussées hormonales incontrôlées.

C’est tout ? Si votre connaissance du marché obligataire égale votre morgue et votre condescendance, vous êtes en effet sur la voie de la fortune.

Rafael Correia et non pablo…..mea maxima culpa !

Odebrecht ne fera évidemment jamais faillite, quelque puisse être l’acharnement du juge Moro, lequel vise davantage les dirigeants que le groupe en tant que tel : il s’agit d’une entreprise "systémique" de l’économie brésilienne qu"aucun fonctionnaire un peu sensé, même un juge, ne conduira au dépôt de bilan pour satisfaire son appétit de justice. C’est à peu près comme si vous envisagiez la faillite de Bouygues au motif des turpitudes sur le chantier du "balardgone".

robert22 a écrit :

stokes a écrit :

Bonsoir,
On va encore dire que je suis un "troll", mais les contributions sur ce fil me font doucement sourire : .

Je me demande qui vous force a lire ce fil de discussion ? En quoi vos contributions sont constructives et sont en ligne avec le but de ce forum ? Vos réponses ne m’intéressent pas car elles contribuent au troll justement.

Quand vous aurez fini de me mettre des "-1", pensez à votre présentation que l’on attend depuis si longtemps.

Dernière modification par stokes (23/03/2016 16h41)

Hors ligne

 

#473 23/03/2016 16h44 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   29 

Tssm,

Je ne suis pas un expert, plutôt même novice, donc je me base sur des éléments basiques. Le dossier est complexe, d’autant plus que les données financières sur Odebrecht sont plutôt…opaques (législation Brésilienne moins éxigente ?).
En gros, j’ai investi car la société est un mastodonte, en proie à des difficultés plus politico-juridique que financières. D’autre part elle tente de se diversifier d’avantage à l’ international et je ne crois pas à l’effondrement du Brésil. Je ne vois pas non plus les institutions Brésiliennes actuelles ou futures risquer de mettre en faillite l’un de leur poids lourd du BTP.

Le risque financier est je pense surtout monétaire, avec une dette à payer en USD. Je surveille aussi l’interdiction, ou non, des marchés publiques pour ODB.

En cas de restructuration, il se peut que je ne soit pas trop perdant étant donné le prix payé.

Avec tout cela, j’ai estimé le bénéfice/risque plutôt à mon avantage à ce prix. Cela fait environ 3 semaines que j’ai posé mon épuisette, déclenchée hier.

Hors ligne

 

#474 23/03/2016 16h47 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   246 

Bargeo

C’est en partie du au fait qu’Odebrecht n’est PAS liste . Pas d’action donc pas soumis aux memes règles strictes qu’une cie listee

Dernière modification par sissi (23/03/2016 16h50)

En ligne

 

#475 23/03/2016 18h24 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   146 

Le BRL monte et la fin de Dilma/Lula permettra de revenir à la normale.
Le Venezuela s’enfonce comme d’habitude et le sort de Cuba et de son gentil dictateur ne m’intéresse pas vu qu’ils n’y a pas de vraies obligations émises par les entreprises de ce pays communiste.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech