Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#326 09/09/2015 14h06 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   60 

Bonjour

une criminalité forte n’empêche pas le secteur immobilier de produire des retours intéressants, ce n’est pas un problème sauf si ça déborde vraiment mais je ne pense pas que le Brésil en est à ce niveau. Peut être que des grandes familles se déplacent ainsi du à des kidnappings qui visent les très riches familles. L’immobilier est un secteur économique comme un autre. Quelque soit le niveau d’insécurité les gens veulent se loger et ils veulent des grands et beaux logements.

Il ne parait pourtant pas judicieux d’investir dans l’immobilier en direct dans un émergent sauf à y avoir des dépenses et des attaches locales. C’est un peu compliqué alors que des actions sont plus simples.

Des obligations emergentes ou même en dehors de notre monnaie me semblent risquées ou bonnes pour des spécialistes.

Enfin sur le bresil je pense que le marché le jette avec l’eau du bain. Je ne suis pas specialiste mais c’est pas la grèce, la russie ou l’argentine. La corruption n’empêche pas le pays de tourner et le business tourne. Il y a eu un vrai bon en avant et l’on a vu le pouvoir d’achat des gens augmenter, des brésiliens commencer à faire des sejours en europe, etc. De nombreuses personnes que je connais visitent le brésil et attestent d’un pays assez développé.
C’est 2000 Milliards de PNB et 3000 en PNP PPP. Alors il y a de la corruption et des problèmes de gouvernance. On est pas à un niveau de sophistication à l’anglo saxone, mais je pense que l’on est au niveau des pays de l’europe du sud, avec corruption, mauvaise gouvernance mais quand même une société avancée. Par exemple la corruption en Italie et en Espagne c’est quelque chose, les gouvernements en Italie Espagne ET FRANCE c’est du joli, mais cela n’empêche pas d’y trouver de bonnes sociétés à investir.

Sur cette carte on voit comment le Brésil est délaissé:
un marché des actions plus petit que l’espagne, l’afrique du sud (qui comporte quelques grosses capis doublement listées avec londres par contre), l’australie.

MAP: Countries scaled to equity market capitalization - Business Insider

Je suis investi dans Cosan pour le brésil, situation très complexe par contre, et lilac pour l’amérique latine. Je ne le fais pas plus mais ne serais pas contre.

Hors ligne

 

#327 10/09/2015 11h53 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

Merci Bullebier
1/. Les 3 principales faiblesses structurelles du Bresil sont AMHA:
a) le systeme politique / embonpoint du secteur public (point consensuel et evoque sans arret en ce moment); mais aussi
b) la faiblesse de la formation du capital en interne: le Bresil reste toujours tres dependent de l’afflux de capitaux etrangers pour ses investissements. Les Bresiliens sont des consommateurs (culture consummeriste assez proche des US finalement) plus que des epargnants (cf. Asie / Chine). L’insuffisance d’epargne domestique peut nous amener a douter de la perenite des flux d’investissements. En Asie, nous portons beaucoup d’attention a ce facteur, qui fut l’un des catalystes precipitant la crise financiere asiatique en 1997-98; et
c) economie soufrant d’un manque d’innovation. Difficile de trouver des champions de la "tech" au Bresil, a quelques petites exceptions pres. Les matieres premieres, c’est bien, mais cela ne suffit pas…

2/. Stock market map: Prenez garde, c’est base sur le free-float, pas la market cap complete. Par exemple, la taille de Chine est tres minoree (cos detention/ controle des entreprises par l’Etat). C’est tres deformant.

Cela dit, je suis investi sur le Bresil, et comme bcp de monde, en ce moment, je soufre.
BaV

Dernière modification par SerialTrader (10/09/2015 12h07)

Hors ligne

 

#328 10/09/2015 12h22 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   246 

Et voila … downgrade du Bresil a BB+ par S$P … encore de la pression a la baisse!

Brazil Credit Rating Cut to Junk by S&P Amid Budget Strain - Bloomberg Business

"It came a bit earlier than expected,” Alberto Ramos, the chief Latin America economist for Goldman Sachs Group Inc., said in an interview. “It is partly priced in, but not entirely.”

Le Brésil relégué parmi les emprunteurs spéculatifs : les conséquences sur l?obligataire | OBLIS

Dernière modification par sissi (10/09/2015 13h05)

Hors ligne

 

#329 10/09/2015 16h16 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   162 

SerialTrader a écrit :

Cela dit, je suis investi sur le Bresil, et comme bcp de monde, en ce moment, je soufre.

Malgré tous vos critères prudentiels qui semblent parmi les plus poussés du forum ? Je le dis sans ironie ST, il me semblait que vous vous permettiez seulement des investissements minimes dont aucun ne pouvait avoir un effet significatif sur votre patrimoine ? Et je vous pose d’autant plus la question que l’avis que vous donnez plus haut sur le Brésil ne me semble pas très "bullish".

Sissi a écrit :

“It is partly priced in, but not entirely.”

Il est perfide ce Ramos ! Il ne prend d’ailleurs pas trop de risque avec un outlook négatif. Il est vrai qu’on ne compte plus les mauvaises nouvelles, même le ministre des finances dit qu’il n’a jamais envisagé de démissionner (selon votre article Sissi) ce qui doit être traduit, en langage non politico-financier, par "ma démission est de plus en plus possible". Que ce soit Rousseff et/ou lui qui démissionne, le drame brésilien qui se déroule en ce moment en serait encore agravé. Espérons donc qu’ils tiendront.

Pour en revenir à une question plus précise, je crois me rappeler Sissi que vous préfriez la Odebrecht 7,5% perpétuelle, pas seulement pour sa taille (100kUSD) mais surtout en vue du prochain call en 2016 de mémoire. La situation actuelle ne poussera sans doute pas Odebrecht à exercer cette option, partagez-vous ce point de vue et pensez-vous dans ce cas que c’est du au contexte brésilien ou plutôt à des considérations internes à Odebrecht (qui dans ce cas m’échapperaient) ?

Dernière modification par sat (10/09/2015 19h00)

Hors ligne

 

#330 11/09/2015 09h53 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

Sat,
Vous avez raison, nous avons c. 2% de notre patrimoine global expose directement au Bresil, donc notre patrimoine n’en soufre pas tant que cela. En revanche, ce que je voulais dire, c’est que nos investissements bresiliens sont largement "underwater":
- obligs supranat en BRL impactees par depreciation du BRL (et bcp plus modestement par la hausse des t%) ;
- oglig USD de Petrobras impactee par scandale de corruption, lourde dette en USD (et deprec BRL) et globalement conditions de marche deleteres pour tout ce qui a trait aux emergents.

Dernière modification par SerialTrader (11/09/2015 09h54)

Hors ligne

 

#331 18/09/2015 17h35 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   162 

Tssm évoquait cet émetteur il y a quelques jours ici, et Oblis.be l’a sans doute lu… Les obligations Rallye baissent à cause de l’exposition du groupe au Brésil selon ces derniers.

http://www.oblis.be/fr/news/2015/09/16/ … ion-535496

Une question subsidaire aux obligataires du forum : avez-vous revu votre stratégie de placement à la suite de l’extraordinaire non décision de Janet Yellen ? Le IG qui avait souffert devrait reprendre du galon selon moi, mais je suis sûr qu’il y aura des avis plus autorisés que le mien. Ce qui sera "amusant", quand il y aura une nouvelle crise, ce sera de voir quels bazookas les banques centrales vont bien pouvoir trouver.

Hors ligne

 

#332 18/09/2015 17h39 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   147 

Rallye, tout comme Portugal Telecom … souffrent surtout des problèmes Brésiliens ( baisse du BRL, scandales de corruption … ), beaucoup plus que de la décision de la FED.

Hors ligne

 

#333 18/09/2015 18h03 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   183 

Sur Rallye, pas assez baissé à mon goût, je reste à l’écart car le rendement est insuffisant à ce stade

Sur PT, j’avis demandé un jour à quelqu’un sur le forum s’il savait ce qu’il achetait, la dette n’est pas de la dette Altice, seuls les actifs ont été vendus à Altice, c’est de la dette OI maintenant

Sur la Fed, je suis très déçu de la décision d’hier soir. Nous vivons un krach rampant depuis quelques mois avec des excès de volatilité du à l’absence de décision sur une éventuelle hausse des taux US. Je pense que cette hausse des taux, redoutée et souhaitée en même temps, toute en étant modérée, permettrait enfin de lever les incertitudes. Là, nous sommes repartis sur 1/2/3 mois sans savoir où nous allons …

Hors ligne

 

#334 18/09/2015 20h57 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   162 

Pour Rallye, dans l’article de Bloomberg le CFO (Hattab?) semblait positif sur le Brésil à CT, c’est agréable d’entendre un avis positif dans cet océan de ténèbres.

Je partage la déception Tssm et je me dis que si Yellen n’est pas capable d’engager une hausse des taux, même modeste ou symbolique, dans un contexte porteur aux US, elle le sera encore moins dès qu’une difficulté sérieuse se présentera chez elle ou dans le reste du monde. On semble donc condamné à du money for nothing and the chicks for free, jusqu’au jour où les marchés n’en voudront plus.

Un commentateur disait que les marchés s’étaient chargés de la hausse des taux en lui substituant celle du dollar. On verra d’ici à décembre s’il a toujours raison.

Hors ligne

 

#335 29/09/2015 18h24 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   183 

Suite à la vente de Moypark, Marfrig fait une offre de rachat sur plusieurs souches obligataires

Un peu pingre à mon gout, la société en profite pour offrir des prix plus bas que sa dernière offre car les investisseurs sont frileux avec le Brésil et il garde beaucoup de cash de le vente, c’est plutôt prudent vu le faible accès aux marchés des émetteurs brésiliens en ce moment (et pour combien de temps?)

Je vais réfléchir pour voir si j’apporte

http://ir.marfrig.com.br/EN/Documentos/ … Notice.pdf

Hors ligne

 

#336 29/09/2015 19h23 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   147 

Merki Tssm mais est ce que j’ai bien lu qu’ils proposent un rachat de leurs obligations en dessous du pair ???

Hors ligne

 

#337 29/09/2015 20h42 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   183 

Et oui ! Ils sont "moralement" obligés de proposer un rachat suite à la cession et n’en ont probablement pas vraiment envie vue l’environnement actuel où le cash USD is king. Alors, je pense qu’ils tentent un coup en proposant des prix sous le pair

Même la 2016 par 2k vient de passer sous le pair. C’est quand même assez tentant d’en faire …

Le marché EM est quand même catastrophique en ce moment. Ca me fait penser au marché EUR en 2010/11

Dernière modification par Tssm (29/09/2015 20h42)

Hors ligne

 

#338 01/10/2015 12h14 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous , d’apres ce que je vois la 2016 n’est pas concernée par l’offre , mais elle baisse un peu et régulierement, je me demande si c’est une bonne idée de la garder, étant donné la situation actuelle au Bresil , entre Petrobras, GS, Vale 42 et autres, ma seule ligne bénéficiaire est Marfrig !!……….et j’hesite à m’en séparer !

Hors ligne

 

#339 01/10/2015 12h29 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   147 

La 2016 baisse parce qu’on s’approche de l’échéance donc elle n’a plus d’attrait particulier sur le marché secondaire.

Hors ligne

 

#340 01/10/2015 12h33 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   183 

L’obligation vient à échéance dans 1 an, donc de toute manière elle va aller au pair

En attendant, elle rémunère à presque 10%, c’est certes une société endettée, mais qui vient de récupérer  beaucoup de cash en USD suite à une cession.  La ligne à rembourser est relativement faible (180mUSD)

De plus, la société bénéficie plutôt d’un BRL faible dans le cadre de son activité exportatrice

Donc soit vous en avez marre de vous prendre la tète sur les dossiers brésiliens alors sortez (et plutôt de GS en premier…), soit vous gardez et je pense que vous aurez une année assez tranquille de portage correctement rémunérée ou soit vous sortez pour travailler un autre dossier plus rémunérateur

Vous faites comme vous le voulez bien évidemment

Personnellement, je me pose la question d’apporter la 20 à l’offre car c’est déjà 100k, je suis aussi in bonis au prix de l’offre (98%)  que je trouve pingre et les opportunités actuelles sont quand même exceptionnelles. Si j’apporte, je ferais probablement 10/20k de la 16 car j’aime bien l’émetteur et la rémunération sur un an est très correcte

Hors ligne

 

#341 01/10/2015 12h45 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   24 

C’est une bonne nouvelle Tssm que la Marfrig 2016 soit revenue au pair.
Je vais egalement etudier ce cas malgre une LTV a 0..

Hors ligne

 

#342 01/10/2015 12h53 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   246 

Oui la Marfrig 16 reste intéressante et safe.
Comme la fameuse Buenos Aires 8.5% euro au pair - pool factor 40% - rembourse 10% du capital tous les 6 mois. Safe et… STABLE ce qui est plutôt rare ces jours-ci!!!

Dernière modification par sissi (01/10/2015 13h00)

Hors ligne

 

#343 01/10/2015 13h43 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   

Bonjour Tssm

merci pour ces infos et avis , le risque est donc très reduit et la garder un an va un peu éponger les baisses de GS , pour cette derniere j’ai préféré conserver ma 10% en espérant une petite remontée vers 70% pour m’en débarraser .

Oui le Brésil " use " un peu la tête,……. mais bon, à part GS le factueur devrait jouer en ma faveur , pour Marfrig je me demande si recharger la 16% pour que l’année jusqu’à l’échéance compense la perte des autres serait une solution , mais bon ……il y a désormais le risque lié à l’état Brésilien et cela ne rassure pas .

merci pour votre réponse , bonne journée

Tssm a écrit :

L’obligation vient à échéance dans 1 an, donc de toute manière elle va aller au pair

En attendant, elle rémunère à presque 10%, c’est certes une société endettée, mais qui vient de récupérer  beaucoup de cash en USD suite à une cession.  La ligne à rembourser est relativement faible (180mUSD)

De plus, la société bénéficie plutôt d’un BRL faible dans le cadre de son activité exportatrice

Donc soit vous en avez marre de vous prendre la tète sur les dossiers brésiliens alors sortez (et plutôt de GS en premier…), soit vous gardez et je pense que vous aurez une année assez tranquille de portage correctement rémunérée ou soit vous sortez pour travailler un autre dossier plus rémunérateur

Vous faites comme vous le voulez bien évidemment

Personnellement, je me pose la question d’apporter la 20 à l’offre car c’est déjà 100k, je suis aussi in bonis au prix de l’offre (98%)  que je trouve pingre et les opportunités actuelles sont quand même exceptionnelles. Si j’apporte, je ferais probablement 10/20k de la 16 car j’aime bien l’émetteur et la rémunération sur un an est très correcte

Hors ligne

 

#344 01/10/2015 13h56 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   37 

Les obligs en USD des sociétés brésiliennes sont emportées par la tempête! BR Malls 8.5% perpétuelle callable en 2016 a décroché depuis quelques jours. Elle est à 85% alors qu’elle résistait bien à 95%.

Je vais me laisser tenter par Marfrig 2016 pour une petite ligne si je peux me la procurer sous le pair.

Entre les boites parapétrolières, les minières et les EM, c’est la soupe à la grimace en ce moment!

Hors ligne

 

#345 01/10/2015 14h03 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   

Bonjour Sissi ,  s’agit il de celle ci ?  merci

BOND
BUENOS AIRES(PROVINCE OF) 8.5% NTS 15/4/17 EUR REGS
ISIN: XS0234088994

sissi a écrit :

Oui la Marfrig 16 reste intéressante et safe.
Comme la fameuse Buenos Aires 8.5% euro au pair - pool factor 40% - rembourse 10% du capital tous les 6 mois. Safe et… STABLE ce qui est plutôt rare ces jours-ci!!!

Hors ligne

 

#346 01/10/2015 14h42 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   147 

Beaucoup d’obligations Brésiliennes en USD souffrent en ce moment comme la BR Malls …

J’en profite pour signaler une obligation Mexicaine : SERVICIOS CORPORATIVOS ( USP8585LAC65 ) en USD avec un coupon de 9.875%
Elle vient de décrocher violemment de 106% à 100% !!!
9,875% SERVICIOS CORP JAVER SAP (2021) - USP8585LAC65 - B˦rse Berlin

Est ce que c’est parce que la société a l’option de faire un call en avril 2016 ?
Pourtant si l’entreprise le fait, il y a quand même une primer de 4,9375%

Hors ligne

 

#347 01/10/2015 14h45 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   246 

Oui celle-la. 40% de pool c’est a dire en achetant 10k vous payez approx 4k - vous touchez le 8.5 divise par 2 car elle paye 2 fois par an et une partie du 4k sera rembourse tous les 6 mois jusqu’a l’échéance en avril 17
Ce pool factor exists sur plusieurs obligations …dont des argentiniennes - ça nous permet de dépenser ou re-investir régulièrement sans avoir a vendre quoi que ce soit.
Efficace. … MAIS je peux me tromper. Perso j’en ai mais ça ne veut pas dire que c’est bon pour vous.
A chacun sa due diligence!

Zebonder … meme les "meilleures" obligations décrochent…les IG tout comme les HY -
Surtout les sud-américaines.
Vous voyez bien que les cies comme marfrig en profitent pour faire des offres sous le pair loin des 104.75 du call …alors les investisseurs se méfient …

EDIT: je retire le mot "safe" vue la dégringolade actuelle des obligations meme IG - at large! Mea
culpa!

EDIT 2: meme Marfrig se fait "visiter" dans l’opération "acronyme"
PF faz buscas nas sedes da Caoa e do grupo Marfrig | Brasil 24/7
Bloomberg: perquisition saisie chez Marfrig - chute des obligations
Marfrig bonds slip as police search offices
| Reuters

Dernière modification par sissi (01/10/2015 16h31)

Hors ligne

 

#348 01/10/2015 16h35 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   183 

Oui, on va peut être retirer Marfrig de la liste finalement …

Décidément, c’est compliqué d’investir au Brésil !

Hors ligne

 

#349 01/10/2015 17h51 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   147 

En tout cas le timing est parfait pour Marfrig pour essayer de racheter sa dette pour pas cher sad

A la différence de General Shopping, Marfrig est exportateur donc produit en BRL et vend en USD donc l’entreprise ne devrait pas trop souffrir de la baisse du BRL.

Donc je garde mon obligation 2016.

Hors ligne

 

#350 08/10/2015 09h08 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   24 

Ca chauffe pour Dilma, le BRL se reprend un peu…

Comment interpreter? Le marche croit-il a une destitution ou pas du tout?
C’est juste la remontee du petrole qui soutient le cours du BRL?

Brésil : les comptes publics critiqués, Dilma Rousseff en difficulté

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech