Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#276 22/07/2015 10h57 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   146 

reinanto54 a écrit :

L’action General Shopping ainsi que les obligs perpétuelles 10% et 12% ne sont pas en forme! Les obligs se traitent à 70%. Grosse chute en 1 mois. En revanche BR Malls se maintient au dessus du pair.

J’ai aussi remarqué cette baisse soudaine mais ce que je ne comprends pas est que la subordonnée 12% vaut maintenant plus cher que la 10% non subordonnée !

Rechercher | OBLIS

Dernière modification par ZeBonder (22/07/2015 10h57)

Hors ligne

 

#277 22/07/2015 13h14 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   37 

Visiblement les investisseurs mettent dans le même panier les 2 obligs et s’arrêtent juste au rendement.

J’avais déjà évoqué Cloud Peak dans un précédent post. Voici un article intéressant. Dans la partie commentaire, les bonds sont évoqués par plusieurs intervants. Le secteur est sous pression. Leur oblig 2019 est tombée à 70. J’ai ouvert une petite ligne à 75 un peu trop tôt.

Cloud Peak Energy - Irrational Bear Pricing, Shares Worth $12-Plus - Cloud Peak Energy, Inc. (NYSE:CLD) | Seeking Alpha

Hors ligne

 

#278 24/07/2015 14h05 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Je signale cet intéressant et synthétique article de Bloomberg qui ne donne pas très envie d’investir AmLat. Une bonne synthèse en quelques paragraphes de l’état pour le moins morose du continent, avec les devises comme thermomètre.

Hors ligne

 

#279 24/07/2015 14h47 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   60 

Quand je lis multi years low, au contraire cela donne envie d’investir, même Si je peux pas prédire l’économie (de même que les économistes cités)

Hors ligne

 

#280 24/07/2015 18h47 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Dans la même idée que vous BulleB mais j’attendrai encore un peu et en particulier de mieux savoir où va le US$ après une décision sur les taux.

Pour les cas les pires au regard de la dette souveraine (Vénezuela et Argentine), il faut tout de même y aller avec la plus grande prudence. Ce qui n’empêche de pouvoir y réussir, Sissi avec ses Cordoba par exemple en a fait la preuve.

Hors ligne

 

#281 26/07/2015 15h12 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Pour les aventuriers contrariens qui s’intéressent au Brésil, c’est sans doute le moment.

Au hasard, le scandale de corruption de Pétrobras, les incarcérations de responsables de grandes entreprises, le passage en junk du Brésil pour une agence de notation locale qui sera peut-être suivie par une des grandes agences de notation, la plongée du BRL par rapport au USD, la présidente Dilma Rousseff à 15% d’opinions favorables, son ministre des finances critiqué, autant de signaux d’alarme qui devraient interdire tout investissement dans ce pays.

Pour plus de détails et le concentré de ces mauvaises nouvelles, la rubrique ad hoc de Bloomberg :
http://www.bloomberg.com/topics/brazil

Hors ligne

 

#282 26/07/2015 17h14 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   24 

Oui Sat, toutes mes obligs bresiliennes ont beaucoup chute, bien plus que je ne pouvais l’imaginer.
Seul Minerva resiste tres bien, sans surprise.
GS a 47 (la 10%), CSN a 55,…
Il faut tenir le cap et recolter patiemment les coupons en attendant des jours meilleurs. Pour ceux qui ont des liquidites et sont peu exposes au Bresil, ca vaut le coup de regarder…

Hors ligne

 

#283 26/07/2015 18h35 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   181 

Oui, Minerva et Marfrig restent bien orientées, cela est réconfortant et les coupons très satisfaisants. Je pense que Marfrig ferra une nouvelle offre sur ses différentes souches une fois le deal Moypark « closé » cet automne

Et en fait, je n’ai plus que 6 titres différents sur des émetteurs argentins et je suis aussi en PV sur tous les titres, comme quoi, nous n’étions pas beaucoup à parier sur ce pays à l’époque, vive l’Argentine !

C’est clair que tous les titres ayant rapport aux MP sont très attaqués. Je suis en perte, pour l’instant, j’attends (pas de vente/pas de renforcement) et j’encaisse les coupons

Je regarde souvent CSN, je me rappelle que l’on disait que c’était le "top pick" en juin/juillet 2014 vers 90. C’est ma plus grosse perte latente, environ -60k. Malgré cela, je ne suis pas inquiet sur ce dossier, grosse liquidité, actifs à vendre (le cas échéant, mais est ce le moment de la faire…), je pense que cet émetteur va passer la tempête. Avec plus de ….., je ferrais une nouvelle tranche à ce prix là

Je radote, mais dans mes titres en portefeuille, je suis beaucoup plus inquiet pour GS

Je n’ai toujours pas initié de position sur Odebrecht. Braskem, non impliqué dans le scandale, est certainement moins risqué. On a la PERP15 7% qui cote sous 90

Hors ligne

 

#284 26/07/2015 21h17 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Tssm pour Braskem j’ai peur que la société ne soit également impliquée en tout cas si on en croit Bloomberg (voir lien supra) :

Evidence presented for the first time Friday includes charges that Petrobras bought naphtha, a petroleum product, at above-market prices, selling it to Braskem SA, a venture of Odebrecht’s group, for a discount.

Mon courtier Interactive Brokers, qui ne fait pas les perpétuelles, a une offre assez réduite sur le Brésil, par exemple GS n’est pas proposé à la transaction. On peut tout de même trouver les autres entreprises que vous citez Robdream et Tssm, mais là encore le choix est réduit (deux émissions de Minerva, trois de Marfrig, une pour CSN - 2020 - et une pour Braskem - 2017 -).

Pour ma part je ne suis pas encore investi au Brésil mais je regarderai bien évidemment le marché demain lundi.

Pour son voisin l’Argentine, c’est pour moi un mystère, les perspectives y sont nulles et pourtant on peut y réussir des investissements. Peut-être suis trop informé des défauts (dans tous les sens) du pays pour y investir, il me faudrait plus de distance. Je voyais par exemple que l’un des candidats présidentiels (Macri, qui au passage vient de faire une énorme bourde dans sa campagne) avait en dix ans multiplié par dix et dollarisé l’endettement de la ville de Buenos Aires, pour un résultat qu’on a peine à voir.

Hors ligne

 

#285 26/07/2015 21h52 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   181 

Oui Sat, j’ai lu cela ensuite sur Bloomberg !

Je pense qu’il faudrait d’abord faire le ménage chez Petrobras, car pour acheter un produit plus cher que sur le marché pour le revendre ensuite moins cher, faut vraiment être débiles ou corrompus …
Et n’oublions pas que Braskem est une filiale de Petrobras (36% - et 38% pour Odebrecht) donc la fille qui truffe la mère, c’est toujours assez amusant
De mémoire, Petrobras a annoncé récemment qu’il allait céder cette participation

Je ne savais pas que Marcello Odebrecht était encore en préventive, cela doit faire long pour lui. A un moment, il faut sortir le chéquier et transiger pour avancer. Ils vont se retrouver propres certes, mais sur un champ de ruine. Et ce n’est pas le puissant qui souffrira le plus

Pour les obligations, je travaille avec les 2 banques que vous connaissez. Malheureusement, je ne pense pas que vous trouverez l’exhaustivité ailleurs que dans une banque privée

Hors ligne

 

#286 27/07/2015 16h36 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous , GS s’effondre en ce moment, pensez vous qu’il y a un risque de defaut ou est ce simplement passager. mes lignes achetées fin 2014 à 98% sont en déroute !

merci pour vos réponses, bonne journée

Hors ligne

 

#287 28/07/2015 13h46 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   37 

Il faut attendre la prochaine publication trimestrielle pour avoir une idée du bilan. Il semblerait que GS ne soit pas la seule prise dans la tempête (CSN, Odebrecht dans une moindre mesure). Je possède également BR Malls qui n’a pas dévissé donc la forte chute de GS cache peut être quelque chose…
Sans nouvelle, il est difficile de se prononcer.
Comme ils ont vendu une participation pour 141 R$, ils ont normalement assez de cash pour payer les coupons sur une année. Selon leur calendrier, la parution des résultats T2 2015 aura lieu le 15/08

Dernière modification par reinanto54 (28/07/2015 13h46)

Hors ligne

 

#288 28/07/2015 19h50 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   

Oui il est plus prudent d’attendre les resultats que vendre maintenant car à 45% la moins value est enorme, il est preferable d’engranger encore quelques coupons .
Bonne soirée Merci

Hors ligne

 

#289 29/07/2015 06h35 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   24 

Tssm a écrit :

Je regarde souvent CSN, je me rappelle que l’on disait que c’était le "top pick" en juin/juillet 2014 vers 90. C’est ma plus grosse perte latente, environ -60k. Malgré cela, je ne suis pas inquiet sur ce dossier, grosse liquidité, actifs à vendre (le cas échéant, mais est ce le moment de la faire…), je pense que cet émetteur va passer la tempête. Avec plus de ….., je ferrais une nouvelle tranche à ce prix là

Oui Tssm, je n’ai plus beaucoup de liquidites egalement mais j’ai la "chance" d’avoir un portefeuille pas encore completement optimise d’un point de vue rendement net et LTV. Aussi je pense faire des arbitrages sur certaines actions et obligations qui pourraient etre en faveur de CSN.

Hors ligne

 

#290 29/07/2015 13h56 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Pour les détenteurs de GS un article de Oblis.be, selon lequel la baisse récente est due à des rumeurs de restructuration de la dette.

http://www.oblis.be/fr/news/2015/07/27/ … ing-535073

Le newsflow / dégorgement sur le Brésil ne s’arrête pas, il devient même nucléaire et radioactif par référence à la société Eletrobras dont la branche nucléaire est également visée dans l’enquête anti-corruption. Lula disait récemment que le déballement ne faisait que commencer …

http://www.bloomberg.com/news/articles/ … al-emerges

Hors ligne

 

#291 29/07/2015 15h23 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   24 

Le BRL est au plus bas vs Euro et USD sur 12 ans.
Je pense investir dans EIB 10% XS1136802615. Environ 10.7% de rendement + PV sur taux change esperee d’ici juin 2018.
Certains economistes prevoient le retour de la croissance au Bresil pas avant 2017. Je prends donc la maturite la plus longue possible. J’ai pas vu de maturite superieure a juin 2018 dans les AAA.

EIB EUR.INV.BK 14/18 MTN | Bond | A1ZR99 | XS1136802615 | B˦rse Frankfurt (Frankfurt Stock Exchange)

Dernière modification par Robdream (29/07/2015 15h23)

Hors ligne

 

#292 29/07/2015 19h53 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   52 

Merci de l’idée Rob. Dommage qu’il n’y ait pas de plus longues maturités. Ca aurait ressemblé à un free meal.
Comme je comptais faire de longs séjours au Brésil ; le risque de change sera d’autant diminué pour moi. smile


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#293 29/07/2015 20h12 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

C’est vrai Robdream que du AAA à 10% ça fait envie.

Reste la question du timing : à quel moment en est-on de la crise brésilienne ? Dans  l’hypothèse que c’est seulement le début, le BRL pourrait encore sensiblement baisser. Je lisais par exemple que 6 Brésiliens sur 10 souhaitent que Rousseff soit démise de ses fonctions, peu probable mais il ne faut pas exclure le pire.

A contrario les prévisionnistes de chez GSachs je crois (à vérifier dans les articles de Bloomberg) voient le BRL se stabiliser à 3,6 pour 1 USD.

Pour moi une impossibilité dirimante : je n’ai pas accès aux émissions en BRL …

PS : Je suis allé vérifier sur le site EIB.org et - après une recherche assez fastidieuse, merci à leur webmaster - n’ai pas trouvé mieux que 2018 non plus, avec une maturité au 17/12/18 pour celle là : XS1250872998.

Dernière modification par sat (29/07/2015 20h16)

Hors ligne

 

#294 29/07/2015 21h43 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   181 

J’ai celle la en portefeuille EIB XS0458647749, échéance 22/10/2019, settlement en USD
Par 5k BRL. C’est une Zero coupon
Remboursable au pair

Cela peut être intéressant, vous mettez moins d’argent sur la table aujourd’hui, accélérateur de performance si vous êtes sans le bon sens de la variation de la devise en octobre 2019

Dernière modification par Tssm (29/07/2015 21h46)

Hors ligne

 

#295 30/07/2015 12h45 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

Je n’ai pas le temps de faire une recherche complete pour vous, mes amis, veuillez m’en excuser. Mais je peux partager ma liste des emetteurs supranationaux (ou similaires):

Supranational Issuers   
EIB Corp    European Investment Bank
EBRD Corp    European Bank for Reconstruction & Development
IBRD Corp    International Bank for Reconstruction & Development
ASIA Corp    Asian Development Bank
IADB Corp    Inter-American Development Bank
NIB Corp    Nordic Investment Bank
KFW Corp    KfW
KBN Corp    Kommunalbanken
SEK Corp    Swedish Export Credit
KUNTA Corp    Finland Municipality Finance

Pas exhaustive, mais assez complete.
Bonne chasse
S.T.

Hors ligne

 

#296 30/07/2015 14h51 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   13 

Bonjour,

Excusez ma question de débutant. Je regardais ces supranationales sur Wikipedia et autre (EIB, EBRD, IBRD). Le risque de faillite est nul ou très proche, le seul risque restant est celui de la devise, n’est-ce pas ?

Si en plus on rajoute une diversification en investissant sur plusieurs supra, on se rapproche de la sécurité d’un compte à terme avec possibilité de sortie (si urgence ou si profit intéressant sur le prix), ou j’oublie quelque chose ?

Hors ligne

 

#297 30/07/2015 15h29 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

Cher Chlorate
Vous avez une meilleure securite que pour un CaT:
- pas de risque de faillite bancaire. Avec un CaT, les premiers EUR 100k sont du risque souverain (fonds de garantie bancaire, a defaut l’Etat payera s’il le peut/ veut), au dela les depots ne sont pas garantis, risque a 100% de faillite bancaire
- le risque de credit supranational est inferieur au risque de credit souverain national
- pas de risque de nationalisation / confiscation de vos avoirs [cela reste le prerogative d’un Etat souverain, pas d’une organisation supranationale]

Dernier point, oui en general le risque devises est le risque principal, mais n’oubliez pas le risque de taux, particulierement sur les echeances longues et/ou les emissions zero-coupons.

Cdt - S.T.

Dernière modification par SerialTrader (31/07/2015 10h22)

Hors ligne

 

#298 30/07/2015 16h39 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   13 

Merci pour votre réponse ST.

SerialTrader a écrit :

mais n’oubliez le risque de taux, particulierement sur les echeances longues et/ou les emissions zero-coupons.

Si je comprends bien, le risque de taux est un potentiel coût d’opportunité. Si les taux de base augmentent, le taux proposé par l’obligation devient moins intéressant : son prix chutera probablement, mais les coupons continueront à tomber (comme pour un CàT donc).

Hors ligne

 

#299 03/08/2015 13h13 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   24 

Mes chers amis, je n’ai pas trouve mieux au niveau maturite (juin 2018), risque (AAA) et rendement (10.4%) que la  EIB 10% XS1136802615.
Je commence a vendre mes actions Total qui ne me rapportent que 3.8% net (vous me direz en Euros c’est pas mal). La societe ayant montre un belle resilience a la chute du petrole, le cours est pas mal remonte. Puis je vais rentrer en plusieurs fois sur cette obligation supranationale en BRL, en attendant toutefois une meilleure fenetre de tir au niveau du taux de change. Le BRL continue a se deprecier…
Ca me permet egalement de reduire l’exposition au petrole qui est assez importante dans mon portefeuille actions et obligations.

Dernière modification par Robdream (03/08/2015 13h28)

Hors ligne

 

#300 04/08/2015 04h42 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

chlorate a écrit :

Si je comprends bien, le risque de taux est un potentiel coût d’opportunité. Si les taux de base augmentent, le taux proposé par l’obligation devient moins intéressant : son prix chutera probablement, mais les coupons continueront à tomber (comme pour un CàT donc).

Oui, si vous etes certain de tenir le papier jusqu’a la maturite, le risque se resume a un cout d’opportunite. En termes clairs, si les t% montent a l’avenir, vous auriez pu accrocher une meilleure remuneration en faisant le meme investissement apres la hausse. Mais si vous avez potentiellement besoin de vendre un jour ou l’autre, vous etes tributaire du cours de l’oblig. Hors, le risque de taux influence le prix et la volatilite du titre. Si les t% montent et que vous devez vendre, le cours aura baisse et vous allez potentiellement generer une MV.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech