Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 09/10/2012 14h42 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   22 

Bonjour à tous,

Possédant une petite ligne GDF, le cours étant 10%  en dessous de mon PRU je m’interroge sur un éventuel renforcement de cette ligne.

GDF fait pour moi partie des belles entreprise françaises, présente à l’international et bien implanté avec développement sur les émergents. Le CA et le résultat net sont croissant. Le Free cash flow est là (même si celui-ci varient à la hausse ou à la baisse selon les années.

Le rendement sur dividende est plutôt élevé (8,5% au cours actuel) même si je trouve que le taux de distribution est trop élevé (85% environ sur résultat net et entre 50 et 90% sur FCF selon les années).

Dans les points négatifs, les dettes sont malheureusement en croissances mais la part me semble raisonnable (je ne sais pas trop à quoi l’opposé pour savoir si elle sont trop importantes ou pas).

D’autre part l’implication de l’état au sein de GDF est à mon sens à la fois positif (faible) et négatif, car je pense que l’état ne laissera pas tomber GDF, mais imposera probablement un dividende toujours plutôt élevé, et surtout l’état impose les tarifs (du gaz) ce qui nuit à la compétitivité de GDF et réduit ses marges.

Enfin globalement j’ai l’impression que le cours de bourse a toujours été en dessous de la vrai valeur de GDF, et globalement si le cours était haussier jusqu’à 2008, il est depuis en baisse régulière, et on est souvent près des plus bas historique

Je me suis donc livré à une analyse avec l’outil xlsValorisation que je n’ai que depuis peu de temps et que je ne maitrise donc pos encore parfaitement. J’ai notamment souvent du mal à trouver les informations pour compléter les parties estimation des pavés « multiples comparables », « données normalisées » …

Vous trouverez ci-dessous un extrait du dernier communiqué sur les résultats du 1er semestre 2012 qui m’ont permis de complété en parti le fichier :

Chiffre d’affaires : 50,5 milliards d’euros (+ 10,6%)
Ebitda : 9,2 milliards d’euros (+ 4,2%)
Résultat net récurrent, part du Groupe1 : 2,5 milliards d’euros (+ 6,0%)
Free cash flow : 4,7 milliards d’euros (+ 5,4%)
Dette nette : 45,1 milliards d’euros
Au premier semestre, GDF SUEZ enregistre de solides résultats avec un chiffre d’affaires à 50,5 milliards d’euros en hausse de + 10,6%, en dépit d’un environnement économique et réglementaire toujours difficile, en particulier dans les marchés matures où le Groupe est présent.
Porté par la croissance du résultat opérationnel courant, le résultat net récurrent, part du Groupe, est en croissance de + 6% à 2,5 milliards d’euros. Le résultat net part du Groupe s’élève à 2,3 milliards d’euros, en recul de – 14,9% par rapport à celui du 30 juin 2011, qui était favorablement impacté par 595 millions d’euros de plus-values.
Ces résultats permettent de confirmer les objectifs financiers 20122, à climat moyen et à régulation stable :
•    Résultat net récurrent part du Groupe entre 3,7 et 4,2 milliards d’euros
•    Dividende ordinaire stable ou en croissance par rapport à 2011
•    Ratio dette nette/Ebitda ~2,5x et notation de catégorie “A”
Le montant des investissements bruts pour l’année 2012 est désormais estimé dans une fourchette de 10 à 11 milliards d’euros3. »

Concernant l’analyse, j’ai également eu du mal à trouver les compétiteurs car bizarrement rien n’était indiqué sur les sites morningstar et autres.
Voici les sociétés comparables que j’ai retenues : E.ON, ENEL, RWE et SRE

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1052_gdf_valorisation.jpg

Sauf grosse erreur de ma part sur l’outil, l’action semble valorisée autour de 42€ alors que le cours est à 17,7. Cet écart me semble très important et l’action au cours actuel semble presque donnée ?
D’autre part je m’interroge fréquemment depuis que je manipule cet outil (qui au passage est vraiment simple de prise en main, et très utile) car les valeurs estimées selon les 3 méthodes sont parfois tres différentes. Ici on a 33€, 38€ et 55€, ce qui fait une plage plutot large.
Du coup je me demande pourquoi (ai-je  mal complété ou utilisé l’outil … ?), et je me demande aussi quel chiffre est le plus près de la réalité (du coup j’ai aussi du mal à pondéré) .

Voilà. J’espère que cette analyse (bien que pas aussi poussée que ce qu’auraient pu le faire pas mal de lecteurs de ce forum) vous sera utile.
N’hésitez pas pour vos retours sur ce que vous pensez de l’action GDF et sur mon utilisation d’xlsValorisation.

A bientôt

Message édité par l’équipe de modération (13/11/2016 13h56) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Dernière modification par zi_one (09/10/2012 15h31)

Mots-clés : engie, gaz, gdf suez, électricité

Hors ligne

 

#2 09/10/2012 14h58 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   194 

Bonjour zi-one,

Sans juger de GDF, j’ai quelques commentaires à votre évaluation.
Dans la partie des multiples historiques :
- Le PER choisi est haut (très haut) : vous avez mis entre 15 et 21 alors qu’il est autour de 11 en ce moment même. A vue de nez, tablez plutôt entre 8 et 15. 15 serait même très cher payé pour une société avec ce genre de croissance
- De même, le PB et le PS bien trop élevés : en ce moment ils sont tous les deux à 0,6 et vous avez inscrit entre 2 et 7 / 1,3 et 4 !

Dans la méthode de DCF, le montant des capitaux propres par action m’étonne : à 17€ l’action GDF et un PB de 0,6, on aurait plutôt des CP/action de l’ordre de 28€ et pas 35.

Pour trouver toutes ces données, vous avez bien fait de vous référer aux dernières communication de GDF. IH a également rédigé une notice d’utilisation d’xlsValorisation qui explique où trouver les multiples historiques, comparables, etc.

Hors ligne

 

#3 09/10/2012 15h15 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   48 

Comme Sylvain, je vous conseille de prendre les multiples historiques via le site morningstar lorsqu’ils sont renseignés.
Je prend généralement les valeurs des 3 à 5 dernières années selon le secteur;
Par exemple pour GDF, j’aurais pris:
PER : 11 / 14.9
P/B : 0.6 / 1.0
P/S : 0.6 / 0.8

Ca devrait modifier pas mal le résultat!

D’autre part, quel secteur avez vous utilisé pour le Beta selon le modèle de Damodaran?

Dernière modification par Saydji (09/10/2012 15h17)

Hors ligne

 

#4 09/10/2012 15h29 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   22 

Bonjour Sylvain,

Merci pour votre retour, et vous avez raison, le premier cartouche est complétement faux, j’avais bien relevé les valeurs sur le site morningstar mais je n’ai pas publié le bon xlsvolorisation, celle là était la 1ere étape de mon xls et les valeurs sont celles préchargées par défaut avec l’exemple.

Voici donc le bon fichier

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1052_gdf_valorisation2.jpg

Cela change pas mal les valeurs mais on est toujours clairement sous valorisé et le delta de valorisation entre les méthodes est moindre mais toujours important.

Sinon concernant le secteur j’ai choisi le natural gas utility

Hors ligne

 

#5 09/10/2012 15h29 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   194 

J’ai refait rapidement le calcul, sans me préoccuper de la partie multiples comparables (pondération à 0). J’arrive à une valorisation en multiples historiques à 26 - 27 € et autour de 40 € en DCF. Toutefois, pour le DCF, je n’ai mis aucune donnée à jour.

Le 26 - 27 € me semble une bonne base. J’ajouterai que le capital verrouillé par l’Etat ET la fixation des tarifs de gaz sont deux très lourds handicaps, qui justifient une décote. Comptons 20 à 30% et on tombe sur un range entre 18 et 20€.

Edit : nous avons posté en même temps. Il y a quand même un hic dans votre valorisation : le calcul donne un PER implicite de 25, que j’aurais du mal à justifier chez GDF.

Dernière modification par Sylvain (09/10/2012 15h33)

Hors ligne

 

#6 09/10/2012 17h06 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Administrateur
Réputation :   1307 

Le cas GDF-Suez est intéressant en effet.

1) Comme vous l’indiquez nous avons une forte divergence entre les multiples historiques/comparables et la DCF.

2) Comme l’indique Sylvain, une valorisation à 42 EUR implique un PER de 25, hors norme pour un utility et en dehors de la valorisation historique la plus élevée (PER de 16,1).

C’est bien pour cela qu’il faut toujours utiliser les 3 méthodes, cela fait office de garde fou et force à se poser des questions.

La valorisation par la DCF dépend bcp du Coût Moyen Pondéré du Capital, ici estimé à 5,4% ; ce qui est très faible. Cela dit, même en ajustant le beta à 0,82 et en prenant le taux des obligations d’Etat français à 10 ans à 2,25% comme taux sans risque, cela ne change pas grand chose.

En utilisant un taux historique sans risque à 4%, une prime de risque à 5,5% et un beta historique à 0,69, le CMPC monte à 6,1%, un taux tjs faible, qui ne remet pas fondamentalement en cause la DCF.

Par contre, le compte de bilan de GDF-Suez est assez compliqué :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gdf-suez.gif

Nous avons un passif d’impôt différé de près de 12 MdEUR et des intérêts minoritaires pour près de 11 MdEUR, qui peuvent être placés directement dans la feuille Excel (pour être exact le passif d’impôt différé doit être légèrement ajusté de l’actif correspondant).

Nous avons aussi 20 MdEUR "d’autres dettes", dont seule la lecture du rapport annuel nous éclairera sur la signification.

Donc potentiellement nous avons 42 MdEUR de passif qui ne sont pas pris en compte dans votre estimation.

Dans le doute, je sous-pondérerais fortement dans l’évaluation la DCF (mettons 10%) et sur-pondérerait les multiples historiques et comparables (mettons 50% et 40% comme vous doutez de vos comparables).

Notez aussi l’estimé Bloomberg pour le BPA à venir de 1,59 EUR que l’on peut reporter dans la feuille Excel, dans la rubrique "Données normalisées".

Hors ligne

 

#7 09/10/2012 17h17 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   51 

GSZ doit etre analysée comme un conglomérat.

D’un coté des activités régulés impactés par les changements notamment de fiscalité et matures. On est presque dans un modele de concession autoroutiere avec des cash flow récurrent mais un faible ROI.

De l’autre des activités à l’international en particulier depuis le rachat d’IP qui sont à mon sens sous valorisés ;

Enfin une participation dans SEV.

C’est la que l’on voit la différence de traitement de l’actionnaire entre kraft et GSZ. Dans le premier cas tout est fait pour augmenter la valeur de l’action dans l’autre cas on est plus dans une démarche de grosse SICAV qui est la pour verser des dividendes à son actionnaire étatique.

Je suis actionnaire de GSZ depuis l’intro puis renforcé. La boite est incomparablement mieux gérée qu’EDF et offre de nombreux upside.

Hors ligne

 

#8 10/10/2012 14h01 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   22 

Merci à tous pour vos retours.

Comme je débute sur la valorisation, j’avoue que les termes financiers utilisés sont parfois encore un peu obscures pour moi et je ne me rends pas forcément compte de ce qu’ils représentent ou signifies. Je n’avais effectivement pas fais le rapprochement avec un cout à 42 qui entraine/ signifie un PER de 25 qui est effectivement trop pour un utility.

Du coup j’en profite pour faire 2 suggestions pour l’évolution de l’outil :
- Intégrer une page avec les « définitions » des différents termes financiers utilisés dans le fichier Excel
-Pour certains paramètres clef, pourquoi ne pas indiquer des valeurs repères permettant soit de savoir si le chiffre de l’action est bon ou mauvais (bon ou mauvais dans l’optique d’un achat ou vente), soit de savoir si le chiffre est complètement aberrant (dans le cas présent un PER de 25 pour un utility), voir intégrer une sorte de contrôle de cohérence automatique entre les valeurs avec une mise en forme conditionnelle si non OK

Sinon pour revenir à la valorisation de GDF, j’ai modifié la pondération entre les 3 méthodes, reporté les modifications sur la prime de risque  et le taux sans risque ainsi que le beta, mais comme vous l’indiquiez Philippe, cela ne change pas grand-chose. Apres ces modifications et l’ajustement du BPA, l’estimation est à 36,74€

En revanche les impôts différés, intérêts minoritaires et autres dettes influent beaucoup plus, puisque l’estimation de la valeur intrinsèque chute à 28,54€ ce qui semble déjà plus cohérent.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1052_gdf_valorisation3.jpg

Ensuite pour ce qui est de la participation de l’état, c’est effectivement négatif et cela justifie aussi à mon sens une décote sur l’estimation de la valeur. Cela dit ce pourcentage de décote (20 ou 30%) est plutôt assez arbitraire voir « pifometrique » et vient finalement un peu gommer la précision  de l’estimation de la valeur que nous essayons de rendre la plus fine possible !?

Du coup finalement que penser de GSZ au cours actuel (17,5€ environ) ?

Hors ligne

 

#9 10/10/2012 14h34 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   421 

Zi_one, une valorisation est un outil parmi d’autres…

Il ne faut pas lui accorder plus d’importance que cela en a… Si il suffisait de remplir quelques chiffres dans une feuille excel ca se saurait.
Ca peut aider, donner des indications, éviter de faire des bêtises mais ce n’est pas un juge de paix et plein de paramètres pifométriques.

Si l’état pour des raisons politiques décide que GDF doit vendre son gaz sans faire de bénéfices et embaucher alors qu’il n’y en a pas besoin le cours de l’action baissera.

Ca doit bien valoir 30% de décote non ? Pour certains c’est une raison pour ne pas regarder GDF quelque soit la valorisation.

Après si vous pensez que GDF va gagner des marchés à l’étranger et dans des pays à forte croissance comme on peut l’espérer pour Danone ou LVMH, vous allez trouver que la société est très sous-valorisée.

Il faut toujours deux choses : évaluer le prix actuel de la société (ce qui est trés important) et prévoir sa croissance future (ce qui est encore plus important).

Il reste un dernier paramètre : si le marché a décidé que ce secteur n’était pas porteur vous allez rester de nombreuses années avec votre société sous-côtée sous le bras (je doute que GDF ne fasse une croissance annuelle à deux chiffres et l’action n’est pas à la casse)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#10 10/10/2012 14h50 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   87 

Morningstar valorise GDF à 27€ ; les calculs ci-dessus montre une valeur autour de 28 qui implique un PER de 17. A titre personnel, je trouve cela encore trop fort : l’historique de PER pour GDF depuis 2004 montre un PER maximum à 16 (en 2004) et des plus bas autour de 10.

En valorisant par les PER historiques et le BPA (qui intègre selon moi la décote de l’état - "pricée" par le marché), j’arrive à une valeur entre 20 (PER moyen) et 25 (PER haut vers 14,9).

GDF est un groupe (je peux me tromper) qui n’est pas prêt de disparaître (oui il y a l’aspect réglementation / fiscalité / état - mais n’est ce pas déjà dans les cours?).

A moyen terme, je ne vois pas fondamentalement les événements majeurs susceptibles de changer le profil de cash flow généré par le groupe : vas-t-on arrêter le gaz etc…? sur les 10/15 prochaines années je n’y crois pas ; les prix peuvent-ils baisser ? là encore je ne pense pas ; la consommation volume peut-elle diminuer ? peut être mais les prix compenseront ; les risques portent plus selon moi sur les besoins de capex (corporels & incorporels) futurs (et donc la dette financière) et malheuresement c’est quand difficile d’avoir une opinion ferme et fiable sur ce thème (sauf à très très bien connaitre le secteur) mais on constate qu’en 2010 et 2011, les capex sont supérieurs aux amortissements (écart significatif de l’ordre de 1 à 2 Mds€/an) signe en tout cas que le groupe n’est pas en situation de sous-investissement actuellement.

Comme vous dîtes que faire à 17,5€?
- Cela donne un PER proche des plus bas historiques,
- une EV/Ebitda de 6x (qqes ordre de grandeur : 16 Mds€ d’ebitda et environ 9 Mds de capex - BFR peut significatif dans ce type de métier - en variation)
- Un P/B de 0,65
- un P/S de 0,41
- secteur type utilities pénalisé par le marché

Cela paraît quand même pas trop cher.

A titre personnel (ce n’est pas une recommandation d’achat) - j’avais fixé un signal d’achat à 16,5€… mais je viens d’ouvrir une petite ligne à 17,4€ (un peu impatient sur ce coup mais c’est une petite ligne pour prendre date et renforcer si ca descend).
Toutefois l’action n’est pas sur ses plus bas annuel non plus, àprès à chacun de voir quelle marge de sécurité il veut prendre.

Dernière modification par BearBullCarpeDiem (10/10/2012 14h53)


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#11 10/10/2012 15h00 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   87 

Bifidus,

Tout à fait d’accord sur le risque de valorisation par le marché.

En revanche quand vous écrivez :

Si l’état pour des raisons politiques décide que GDF doit vendre son gaz sans faire de bénéfices et embaucher alors qu’il n’y en a pas besoin

, là je ne suis pas d’accord :

L’état c’est une minorité de blocage (36% + 2% Caisse des dépôts) au capital mais l’état n’est pas majoritaire. Donc attention aux propos sur les décisions de gestion. Ce n’est pas aussi simple. En matière de gestion des embauches chez GDF, il faudra nationaliser pour que ce soit l’Etat qui décide de la politique RH de GDF et pour le faire (mais je peux me tromper).

D’autre part sur la fixation des prix, pour références les décisions du Conseil d’Etat en la matière déboutant l’Etat de ses demandes.

Je ne pense pas que cela soit aussi simple ou direct comme vous le dites dans la réalité


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#12 10/10/2012 15h22 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Administrateur
Réputation :   1307 

zi_one a écrit :

la valeur intrinsèque chute à 28,54€ ce qui semble déjà plus cohérent.

Je trouve aussi et manifestement MorningStar aussi avec une valorisation à 27 EUR d’après BearBullCarpeDiem.

Un PER implicite de 17 pour une valorisation à 28 EUR n’est pas si scandaleux que cela, plusieurs utilities US sont valorisés actuellement avec un PER de 16-18.

Mais ils n’ont pas un état en quasi-faillite au capital…

Hors ligne

 

#13 10/10/2012 15h35 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   421 

Je caricaturais pour bien montrer que la valorisation n’était qu’une facette du problème…

Mais la présence d’un état interventionniste et la fixation des prix est clairement un épouvantail propre à en rebuter plus d’un…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#14 10/10/2012 16h02 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Kiceca
Invité

Question :

A supposer que l’état français soit prêt à céder sa part minoritaire pour obtenir du cash, à combien estimez vous la valeur du groupe ?

Est ce politiquement acceptable ? J’en doute….

Ceci dit, je trouve très intelligente la politique suivi par SUEZ : rachat de Tractebel/Electrabel puis fusion avec GDF SUEZ puis absorption d’International Power par apport d’actif. Et finalement rachat des minoritaire en cash sans trop dégrader le bilan ni faire d’augmentation de capital grâce au paiement du dividende en action.

La stratégie est lisible (on ne peut pas en dire autant de EDF) avec un management qui s’inscrit dans la durée.

GDF et SUEZ qui étaient 2 nains dans le domaine des utilities de production d’énergie ont donné naissance à un leader mondial présent sur les 5 continents et donc relativement à l’abri des pressions d’un seul état, fut il présent au capital.

Reste un point noir : le gonflement de dette dont la réduction doit maintenant être une priorité.

AMF : je suis salarié-actionnaire de SUEZ depuis plus de 20 ans et j’étais de GDF lors de l’introduction. Un bilan mi figue mi raisin financièrement parlant mais au final je trouve le marché bien peu reconnaissant vis a vis de ce tout ce qui a été réalisé par Gérard Mestrallet.

Un commentaire : avant Fukushima, beaucoup d’expert reprochaient à Mestrallet son échec dans le nucléaire ou il était n’avait pas réussi à obtenir son EPR voir son ATMEA et s’interrogeaient sur la stratégie suivie. Vous en avez entendu saluer ce qui devrait donc être devenu un avantage ?

Dernière modification par Kiceca (11/10/2012 08h22)

 

#15 10/10/2012 18h30 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Banni
Réputation :   27 

InvestisseurHeureux a écrit :

Un PER implicite de 17 pour une valorisation à 28 EUR n’est pas si scandaleux que cela, plusieurs utilities US sont valorisés actuellement avec un PER de 16-18.

Mais ils n’ont pas un état en quasi-faillite au capital…

Certes, et cela vaut mieux pour eux car pour ce qui est de la santé de l’état fédéral et de nombreux états US, la situation est bien au delà de la faillite. A part la FED plus personne ne leur prête déjà plus un kopeck tellement le déficit est abyssal.


Il ne s'agit pas de changer le pansement, mais de penser le changement.

Hors ligne

 

#16 10/10/2012 20h33 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   87 

InvestisseurHeureux a écrit :

Un PER implicite de 17 pour une valorisation à 28 EUR n’est pas si scandaleux que cela, plusieurs utilities US sont valorisés actuellement avec un PER de 16-18.

Oui le PER moyen du secteur est autour de 18 (source bloomberg), celui de GDF est historiquement plus bas depuis 2004, c’est en ce sens que pour moi la composante "présence de l’Etat" est intégrée dans les cours et justifie une partie (pas la totalité il y a d’autres phénomènes aussi certainement - rentabilité intrinsèque, crise Europe etc…) de l’écart important avec le PER secteur.

C’est pour cela que je trouve le PER de 17,9 intrinséquement un peu fort, même si ce n’est q’une résultante implicite de la valo à 28,54€ avec le BPA à 1,59€. De fait je préfère décoter la valeur (ou le PER implicite) pour l’aspect "présence de l’Etat".

Merci à Kiceca pour son témoignage et ses commentaires que je partage : stratégie lisible, développement bien construit, actionnaire pas si mal traité que cela (il y a qqes rachat d’actions en plus du dividende - il y a aussi des émissions mais le bilan net sur les 4 dernières années est un solde de rachat net), reste la dette à traiter mais le Free cash flow récurrent est là. Valeur qui ne va sans doute pas exploser mais dont je considère le free cash flow comme pérenne.

Dernière modification par BearBullCarpeDiem (10/10/2012 21h48)


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#17 10/10/2012 22h05 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   20 

C’est l’horreur la nature humaine… ma nature humaine!

J’ai du GDF payé cher il y a longtemps. pour de mauvaises raisons Aujourd’hui je me dis que c’est un mauvais dossier dans lequel je suis trop investi = je ne vais pas en rajouter !

Mais je sais que si je ne avais pas de GDF en moins-value, ce ne serait pas un mauvais dossier, et je serais très tenté d’en prendre au cours actuel !!!! pour de bonnes raisons!!!… qui seront plus tard aussi mauvaises que mes précédentes

Vous avez ce genre de problèmes psychologiques?

--

Je ne suis jamais hélas aussi sûr de moi qu’IH, que je voies avec plaisir les cours de mes récents achats baisser.
Enfin, un temps, Intel de 26 à 22… mais ça ne durera pas jusqu’à 8$ dans 3 ans, si ça devait  être le cas.

Hors ligne

 

#18 12/11/2012 16h56 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   57 

Mon "analyse" avec Xlsvalorisation rejoint un peu la votre.
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3114_gdf.jpg

Et ma crainte de continuer de voir le cours baisser aussi !


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

#19 21/11/2012 15h21 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   

J’hésite également à renforcer alors que ma ligne vient de toucher un plus bas à -16%.

Certains d’entre vous ont-ils renforcés durant ces derniers jours ?

Hors ligne

 

#20 21/11/2012 16h05 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   

Bonjour Nezpapeur,
Pour répondre à votre question, la valeur est en portefeuille sur CTO et PEA et sous les 20€ je suis à l’aise dessus pour mon optique TLT.
Je la surveille de très près pour renforcer sous les 16€ et pas avant car je suis convaincu qu’on y reviendra sous 6mois.


Investisseur sur la longue voie de la connaissance ;) …Parrain Binck assurant un suivi pédagogique, n'hésitez pas pour un MP ;)

Hors ligne

 

#21 21/11/2012 16h46 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   194 

Bonjour Marcopolopolo !

Qu’est-ce qui vous donne cette conviction, tout en étant à l’aise avec cette potentielle moins value ?

AMF : je suis actionnaire de GDF Suez, en application de la méthode de Jean-Marc (pas buy&hold)

Hors ligne

 

#22 06/12/2012 09h22 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

La valeur est à moins de 14%. Est-ce qu’elle est sous-coté ?
Elle etait dans ma watch-list . J’ai pas access aux données sur mon compte binck (c’est due à la configuration de mon Navigateur web au boulot).

Hors ligne

 

#23 06/12/2012 10h11 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   158 

Gros gadin pour GDF SUEZ ce matin - 15% !

boursier a écrit :

:
C’est la soupe à la grimace pour GDF SUEZ à l’ouverture du marché parisien : le titre sombre de plus de 13% à 14,98 euros, dans 5 millions d’actions négociées en quelques minutes. Le plan d’économies annoncé hier soir par le groupe a effrayé les analystes, à l’image de la Deutsche Bank ou de Bank of America ML, qui ont abaissé de "acheter" à "conserver" leurs opinions ce matin, notamment parce les objectifs 2013 et 2014 énoncés hier sont sensiblement inférieurs à ce que prévoyaient en moyenne les professionnels.

Je renforce…

Hors ligne

 

#24 06/12/2012 10h19 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   421 

Ne jamais rattraper un couteau qui tombe…
Ce n’est pas un incident ponctuel mais une tendance lourde. Avenir à la France Telecom ou EDF en vue.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#25 06/12/2012 10h33 → Engie (GDF-Suez) : fournisseur d'électricité et de gaz naturel (engie, gaz, gdf suez, électricité)

Membre
Réputation :   60 

bifidus je vous trouve bien négatif! Je trouve que GSZ n’a quand même pas grand chose à voir avec FTE ou EDF.

Quand je vois l’annonce j’ai du mal à comprendre ce qui peut justifier une telle chute! Objectifs 2012 confirmés, plan de réduction de la dette. Certes, annonce d’années difficile en 2013-2014 en Europe (qui en doutait?); mais en contrepartie accélération du développement dans les pays émergents.

En tout cas je suis un peu embêté avec ma grosse ligne GDF en portefeuille (erreur de jeunesse). Suffisamment élevée pour vraiment plomber la performance de mon portefeuille mais également pour m’empêcher de renforcer!

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech