Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 14/04/2016 18h40 → Mediawan : investir dans un SPAC (investissement, mediawan, niel, pigasse, sp, spac, xavier)

Membre
Réputation :   -3 

Bonjour,

J’ai lu cet article sur Boursier.com, j’aurai souhaité avoir vos opinions sur ce produit.
Le concept me semble intéressant mais ou trouver des Spac ou des codes ISIN de Spac US (en France il n’y en a pas eu depuis 2013). ?
Ai-ce un coup de publicité ou une réelle opportunité ce Médiawan ? Et ne peut-on pas penser que le cours de l’introduction soit surévalué comme celui de beaucoup d’actions ? 

Boursier.com a écrit :

Peu connues en France, ces structures permettent au public d’accéder au monde du private equity via la Bourse. Xavier Niel et Matthieu Pigasse viennent d’en lancer une, baptisée Mediawan

Spac. Cet acronyme peu connu en France pourrait bien agiter le marché dans les prochains mois. Xavier Niel (le patron de Free), Matthieu Pigasse et Pierre-Antoine Capton (fondateur de Troisième Œil Productions) viennent de lancer leur Spac, baptisé Mediawan. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Le terme Spac désigne un « special purpose acquisition company », c’est-à-dire une société dédiée spécifiquement à une acquisition.

Fonctionnement

Concrètement, un Spac est une structure cotée en Bourse dans le but de faire une acquisition. Au moment de sa cotation, elle n’est donc qu’une coquille vide. Contrairement à une introduction en Bourse classique, les fonds recueillis auprès du public ne sont pas attribué à un projet précis (financement de matériel, remboursement de dettes…). Dans un Spac, les fonds levés sont conservés sous forme de cash en vue de financer ultérieurement l’acquisition en question.

Dans le cas de Mediawan, les fondateurs indiquent vouloir réaliser une ou plusieurs acquisitions. Pour y parvenir, Mediawan lèvera entre 250 et 300 millions d’euros, avant d’être cotée sur le compartiment professionnel d’Euronext Paris.

Historique

Apparus dans les années 1990 aux Etats-Unis, les Spac ont connu un regain d’intérêt au début des années 2000. Bien implantés outre-Atlantique, ils ont aussi fait leur apparition en Europe en 2007. En revanche, ils restent peu connus du public en France. D’ailleurs, lorsque le groupe Wendel a choisi de lever 200 millions d’euros par ce moyen en 2010 (Helikos), il s’est tourné vers Francfort.

Acquisition

Bien entendu, attirer les investisseurs sur une simple promesse n’est pas chose aisée. Pour convaincre le public, les Spac doivent respecter quelques règles de fonctionnement. Lors de l’introduction en Bourse, les investisseurs connaissent donc les principaux critères de l’acquisition visée : secteur d’activité, taille indicative de l’opération, ratios de rentabilité souhaités… Comme son nom l’indique, Mediawan vise le secteur des médias et du divertissement, au travers d’entité présentant un fort potentiel de création de valeur.

Les Spac s’engagent aussi sur un horizon pour réaliser l’acquisition. Passé ce délai, si aucune opération n’a été engagée, les fonds récoltés sont reversés aux investisseurs. Mediawan devra réaliser sa première acquisition dans les 24 mois et avoir employé au moins 75% des fonds levés.

Intérêts des Spac

Le principal intérêt des Spac est de permettre au public de réaliser des opérations de private equity (non coté) en passant par la Bourse. Les investisseurs bénéficient ainsi de toutes les garanties offertes par les sociétés cotées (notamment en termes de réglementation et d’information) et peuvent par la suite échanger facilement des titres.

L’autre grand avantage des Spac concerne leur capacité à agir vite. Disposant d’importantes réserves de cash une fois introduits en Bourse, ils peuvent saisir rapidement des opportunités… beaucoup plus vite en tout cas que s’il fallait réaliser une levée de fonds après avoir identifié la cible.

Inconvénients des Spac

En investissant dans un Spac, le souscripteur achète avant tout une promesse, avec toutes les incertitudes que cela comporte. Même si les actionnaires sont traditionnellement consultés au moment de réaliser l’acquisition, la visibilité sur cette acquisition à venir est faible au moment de l’introduction.

L’expérience et la renommée de l’équipe de management sont donc primordiales dans ce domaine. On peut penser en tout cas que les noms de Xavier Niel et de Matthieu Pigasse constitueront des arguments de poids.

Reste qu’un management de qualité a aussi un coût. Les investisseurs ne doivent donc pas négliger la dilution causée par les rémunérations en titres promises aux équipes dirigeantes.

Dernière modification par azorgues (14/04/2016 18h43)

Mots-clés : investissement, mediawan, niel, pigasse, sp, spac, xavier

Hors ligne

 

#2 14/04/2016 19h42 → Mediawan : investir dans un SPAC (investissement, mediawan, niel, pigasse, sp, spac, xavier)

Membre
Réputation :   131 

C’est assez particulier en effet.
Non le SPAC, qui peut avoir son utilité, mais celui-ci précisément.

Chacun a des actifs dans le secteur visé, mais ne veulent pas les apporter à la structure.
Regrouper ces actifs auraient pu générer des synergies, mais ce n’est pas l’objectif ici.

Vont-ils acheter à prix d’or avec cette structure leurs propres actifs ? ça me paraît assez tordu.

Autre problème, ou questionnement. Le secteur visé.
Quand on voit Bolloré qui se débat dans tous les sens pour essayer de créer quelque chose avec la sphère Vivendi-Canal, Publicis, Lagardère et cie qui ne font pas des merveilles, quel potentiel sur ce secteur déjà bien compliqué ?

Ou bien ils ont un actifs bien précis en tête dont ils veulent prendre le contrôle ?

Hors ligne

 

#3 15/04/2016 10h56 → Mediawan : investir dans un SPAC (investissement, mediawan, niel, pigasse, sp, spac, xavier)

Administrateur
Réputation :   1307 

A part le fait que ce soit coté, le principe est exactement le même qu’un FCPI, la défiscalisation en moins et peut-être la transparence en plus.

Hors ligne

 

#4 15/04/2016 11h16 → Mediawan : investir dans un SPAC (investissement, mediawan, niel, pigasse, sp, spac, xavier)

Membre
Réputation :   44 

Certes il n’y a pas de défiscalisation mais Mediawan sera peut-être éligible en PEA ?

Hors ligne

 

#5 15/04/2016 11h48 → Mediawan : investir dans un SPAC (investissement, mediawan, niel, pigasse, sp, spac, xavier)

Membre
Réputation :   13 

Quelques chiffres tirés du Monde :
Investissement minimum 1 M€, donc pas pour tout le monde.
Les 3 fondateurs investissent chacun 2 M€, donc 6 au total et ont 20 % des actions.
Ils ont l’intention de lever 250 M€ (pouvant monter à 300 M€)

20 % de 250 = 50
Les fondateurs sont donc nettement avantagés par rapport aux autres investisseurs.
Ce qu’ils apportent à 3 en dehors des 6 M€ vaut-il vraiment 44 M€ ?

Hors ligne

 

#6 16/04/2016 08h45 → Mediawan : investir dans un SPAC (investissement, mediawan, niel, pigasse, sp, spac, xavier)

Membre
Réputation :   -3 

Le ticket minimum d’entrée est effectivement très important. C’est dissuasif pour ma part…

Aux US, pour les Spac , faut-il un million ? En connaissez vous d’autre que Madiawan ?

Ou effectivement, il vaut peut-être mieux se rediriger vers un FCPI classique…

Hors ligne

 

#7 23/05/2016 16h22 → Mediawan : investir dans un SPAC (investissement, mediawan, niel, pigasse, sp, spac, xavier)

Membre
Réputation :   34 

SUR BINCK, mediawan apparait quand on fait une recherche sur le CTO, mais pas sur le PEA.


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

#8 23/05/2016 21h34 → Mediawan : investir dans un SPAC (investissement, mediawan, niel, pigasse, sp, spac, xavier)

Membre
Réputation :   26 

De nombreux investisseurs célèbres utilisent ce genre de montages. Entre autres,Wilbur Ross est un spécialiste des SPAC qui sont un bon moyen d’investir a ses cotés. Wilbur Ross lance un SPAC Ce genre d’investissement est vraiment un vote de confiance dans le management, car souvent les frais de gestion qui s’accompagnent de frais de performance sont prohibitifs.Et, par exemple, il aurait mieux valu pour le moment éviter Atlas Mara,une coquille lancée par Bob Diamond pour investir dans le secteur bancaire en Afrique. Un autre risque important est les conflits d’intérêt. Ces grands investisseurs ont souvent plusieurs structures pour investir. Il faut se demander s’ils ne vont pas privilégier ces autres véhicules ou se servir du SPAC pour se débarrasser d’actifs encombrants.

Dernière modification par BullAndBear (23/05/2016 21h36)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech