Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 12/03/2016 20h52 → Certificat Investir 10 : investir dans 10 grandes valeurs françaises (certificat, journal investir)

Membre
Réputation :   401 

Bref, personne n’invoque une étude statistique sérieuse pour justifier la véracité des observations /martingales:
- la Bifidus : faire ce que dit Bifidus et donc ne pas acheter (ou même shorter) une valeur disons à un mois après 2 profit warnings
- la Bifidus "inversée": faire l’inverse et donc acheter
- la IH : acheter valeur de qualité sur un plus bas de 12 mois
- la IH "inversée": vendre ou shorter cette valeur

Les seuls points qui semblent assez certains:
- les stratégies momentum ont généralement (mais pas dans toutes les configs de marché ni sur tous les secteurs ou toutes les géographies) montré leur efficacité: ce qui a baissé va plus probablement continuer à baisser. Mais c’est vrai seulement sur le très court terme

- les choix passés d’IH d’acheter en 2015 sur un plus bas de 12 mois ont plus souvent sousperformé que surperformé le marché sur les mois suivants, mais c’est davantage une observation "anecdotique" sur échantillon forcément très limité. Peut-être que cette martingale marchera très bien pendant  d’autres périodes ou d’autres configurations de marché.

Hors ligne

 

#77 12/03/2016 22h10 → Certificat Investir 10 : investir dans 10 grandes valeurs françaises (certificat, journal investir)

Administrateur
Réputation :   1307 

parisien a écrit :

- les choix passés d’IH d’acheter en 2015 sur un plus bas de 12 mois ont plus souvent sousperformé que surperformé le marché sur les mois suivants, mais c’est davantage une observation "anecdotique" sur échantillon forcément très limité. Peut-être que cette martingale marchera très bien pendant  d’autres périodes ou d’autres configurations de marché.

La méthode d’acheter sur un plus bas à 52 semaines n’est pas remise en cause, mais il faut le faire uniquement sur des sociétés qui ont un moat élevé, capables de surmonter le problème conjoncturel.

Dans ce cas, on a généralement le retour à la moyenne habituelle : cf. Microsoft, McDonald’s, etc.

Évidemment, si vous le faites sur Neopost ou CGG vous êtes mort.

En 2015, je me suis diversifié à des sociétés liées aux matières premières et là, forcément, le retour à la moyenne dépend entièrement des MP. C’est donc complètement différent. D’ailleurs, cela m’agace un peu que nombre "d’observateurs" de nos forums semblent ne pas comprendre cela. Eh oui, les profits de BHP Billiton dépendent des MP, pas d’une couillonnade de graphique boursier !

À court terme, sur les moats élevés, avant même que l’amélioration opérationnelle n’ai lieu, il peut même y avoir une amélioration boursière : cf. Walmart ou Boeing.

Et mon propos repose sur des études statistiques : à savoir plus longtemps une entreprise à un RoE élevé, plus elle a de chance de le conserver dans le futur (caractère prédictif).

Ce n’est pas le cas des entreprises du secteur des matières premières, qui répondent à une autre logique d’investissement et d’ailleurs sont incapables de garder un RoE élevé durant l’ensemble du cycle.

Il y a aussi le cas à part des entreprises comme Kinder Morgan, où il y a une relation consanguine entre la performance opérationnelle et le cours de bourse.

Par contre, sur les leaders acycliques, je soutiens qu’il est pertinent d’acheter sur les plus bas à 52 semaines. Mes déboires de 2015 ne sont pas des contre-exemples puisqu’ils ne rentrent pas dans ce périmètre.

Hors ligne

 

#78 12/03/2016 22h39 → Certificat Investir 10 : investir dans 10 grandes valeurs françaises (certificat, journal investir)

Membre
Réputation :   66 

Bonsoir

bifidus a écrit :

Il faut comprendre pourquoi le marché se trompe et anticiper combien de temps il va se tromper pour ne pas acheter au milieu de la baisse.

Je lis souvent ce type de phrase, et je suis en désaccord total. Pour moi, nous nous trompons, notre timing est mauvais, etc … Mais le marché a toujours raison.
Quelqu’un pourrait-il donner un exemple de ce type d’erreur ?

Quant aux affirmations précédentes, elles sont invérifiables, et donc pas fiables. En fait, pour moi, il ne s’agit que de mauvais pis-aller pour investisseurs se refusant à regarder un graphe quelconque.
On n’achète pas une valeur tant qu’elle n’est pas sortie de sa tendance baissière. C’est pourquoi je suis en partie d’accord avec bifidus, mais pour une autre raison. Une valeur qui annonce 2 profit warning est déjà en tendance baissière (souvent dès le premier).
Ce fut le cas pour Zodiac qui avait atteint un sommet à plus de 35 € en mars 2015, puis a commencé une tendance baissière MLT dès juillet. Investir est rentré sur la valeur début novembre 2015 à 24 € en espérant un rebond vers 30 € qui n’est pas venu. Aujourd’hui, l’action côte quasi 17 €, et l’objectif de sortie est de 18 €, autant dire qu’ils veulent sortir au plus vite. Et ils ont raison, car le cours pourrait bien baisser jusque vers 10 €.

Hors ligne

 

#79 13/03/2016 09h49 → Certificat Investir 10 : investir dans 10 grandes valeurs françaises (certificat, journal investir)

Membre
Réputation :   421 

Ma remarque n’était pas dans l’absolue mais pour un portefeuille public très suivi sensé surperformer avec régularité.
Dans ce type de portefeuille on ne mettra pas d’entreprises trop risquées quel que soit le potentiel (attention un potentiel peut ne jamais se réaliser), trop illiquides etc…
On peut aussi s’occuper comme beaucoup ici uniquement de la valorisation d’une entreprise (dans  ce cas je ne pense pas que Zodiac ait eu sa place) et absolument pas du timing ou de la psychologie du marché.
Durun, ma phrase était mal tournée, quand je disais le marché se trompe, je voulais dire combien de temps on va être en désaccord avec le marché qui bien sur a toujours raison, je suis le premier à le répéter.
Quand à dire que des entreprises avec un moat élevé (que personne ne pourra concurrencer) où tout se passe bien doivent être acheté au plus bas (pourquoi de 12 mois, surtout sur les MP où les cycles sont longs) c’est une évidence, mais on a vu par de nombreux exemple qu’on était jamais sur de la qualité de l’entreprise. Pour faire ce type d’achat il me semble qu’il vaut mieux s’en remettre uniquement au calcul de la valorisation dans l’absolue et ne pas faire de market timing à 12 mois où autre.
Pour qui veut faire du market timing, même léger, il ne faut jamais acheter une valeur qui plonge et délivre des pw (perte de confiance du marché).
Quand Ricard perd 10% pour des histoires de lutte anti-corruption chinoise, quand BPCE largue du Natixis, quand Orpéa baisse sur des rumeurs de réglementation ce sont des occasions d’acheter. Quand Zodiac par deux fois signale de gros problèmes de production il faut fuir. C’est bien sur difficile à formaliser, je crois que ca s’appelle l’expérience.

Dernière modification par bifidus (13/03/2016 10h00)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#80 13/03/2016 10h03 → Certificat Investir 10 : investir dans 10 grandes valeurs françaises (certificat, journal investir)

Membre
Réputation :   285 

Bonjour,
Je crois que la littérature regorge d’étude sur le momentum, le 52 week high et ce que l’on apelle le Post Earning Announcement Drift (PEAD) lié au « recency bias ». Je mets ces mots clés pour que chacun puisse faire ses propres recherches.
On peut par exemple lire par exemple : « Anchoring, the 52-Week High and Post Earnings Announcement Drift”

The 52-week high is a readily available measure of the maximum that others have recently been willing to pay for the stock. If the stock’s price is close to the 52-week high, investors might infer that the information contained in a positive earnings surprise is already reflected in the current price and decide not to be aggressive in bidding the price much higher. This would restrain the price reactions to positive earnings surprises for stocks whose prices are already near their 52-week highs. If the price is far below the 52-week high and the surprise is negative, investors might infer that the price already reflects the negative information in the earnings surprise, which in turn restrains the price reactions to the negative earnings surprises of stocks whose prices are far from their 52-week highs.
Our principal finding is that the drift in prices subsequent to earnings surprises is largely explained by interactions between the earnings surprise and whether the stock’s price is near or far below its 52-week high.

Hors ligne

 

#81 16/03/2016 13h03 → Certificat Investir 10 : investir dans 10 grandes valeurs françaises (certificat, journal investir)

Membre
Réputation :   285 

En tout cas, Zodiac continue à faire sacrément mal.

C’est étonnant effectivement car ils ont une tendance à choisir des actions dans un bon momentum. C’est ce que mes stats me disent en tout cas. En fait, c’est un fonds concentré, sans frais, mid/momentum/low volat ! (le dernier point est probable mais moins certain).

Dernière modification par Fructif (16/03/2016 13h06)

Hors ligne

 

#82 16/03/2016 15h15 → Certificat Investir 10 : investir dans 10 grandes valeurs françaises (certificat, journal investir)

Membre
Réputation :   17 

Durun a écrit :

(…)
Ce fut le cas pour Zodiac qui avait atteint un sommet à plus de 35 € en mars 2015, puis a commencé une tendance baissière MLT dès juillet. Investir est rentré sur la valeur début novembre 2015 à 24 € en espérant un rebond vers 30 € qui n’est pas venu. Aujourd’hui, l’action côte quasi 17 €, et l’objectif de sortie est de 18 €, autant dire qu’ils veulent sortir au plus vite. Et ils ont raison, car le cours pourrait bien baisser jusque vers 10 €.

Sur quoi vous basez vous pour dire que le cours "pourrait bien baisser jusque vers 10€" ?
Pourquoi 10euro et pas 12, 15 ou bien 20 euro ? Et d’ailleurs sur quelle échéance concréte établissez vous votre prévision ?

Hors ligne

 

#83 16/03/2016 22h44 → Certificat Investir 10 : investir dans 10 grandes valeurs françaises (certificat, journal investir)

Membre
Réputation :   66 

Bonsoir

Cette évaluation résulte d’une méthode qui m’est propre, que j’ai mis au point pour les valeurs européennes qui distribuent leurs dividendes une fois par an (voir 2 avec un acompte) et qui marche à peu près correctement, en tout cas jusqu’ici.
Bien sûr, elle se base sur des hypothèses, en particulier que certains événements ont lieu ou pas (changements dans l’activité, améliorations ou détériorations des ventes, des résultats d’exploitation, …). Et je peux me tromper.
On parle du futur, donc rien de certain.
Mais je l’utilise en grande partie pour apprécier les opportunités d’investissements et les évolutions de ceux-ci, ainsi que les risques pris. Par exemple, si j’avais du Zodiac (je n’en n’ai pas), compte tenu du risque encouru, devrais-je conserver l’action ou au contraire m’en débarrasser pour rechercher une autre opportunité.
L’estimation est actualisée au fur et à mesure que les entreprises annoncent leurs résultats intermédiaires, et en gros (je ne maîtrise pas le temps), j’estime qu’elle est valable sur une année glissante.

Je pensais que la méthode fonctionnait partout, mais j’ai eu une désillusion quand je l’ai appliqué à IBM. J’ai découvert après coup que les distributions trimestrielles de dividendes dont je n’avais pas tenu compte dans le calcul (ça les compliquent) avaient un impact important sur l’estimation finale. J’avais parlé de 182 $ pour janvier 2016, alors que l’estimation corrigée s’arrêtait à 160 $.
En novembre 2015, en faisant correctement les calculs, alors que le cours de Valeant Pharmaceutical étaient de 75 $, mon estimation me donnait 40 $ (voir la file consacrée à cette valeur). Aujourd’hui, le cours de cette valeur est de 34 $, et mon estimation actualisée m’indique 25 $. On verra quel sera l’évolution dans les prochains mois.

Comme il s’agit d’estimations personnelles, je n’aime pas trop donner ces chiffres. Mais quelquefois, je considère qu’ils peuvent un peu aider les gens quand il semble difficile de se faire une idée de l’évolution d’une valeur. Mais si vous avez vos propres estimations que vous avez personnellement élaborées, fiez vous aux vôtres et oubliez les miennes.

Espérant avoir répondu à vos interrogations.

Un dernier point sur Zodiac que j’ai oublié.
Dans son dernier communiqué de presse présentant le CA du premier semestre 2015 - 2016, la société indique que le résultat opérationnel courant de l’exercice 2015 - 2016 devrait être à peu près identique à celui de 2014 - 2015. On est loin des performances 2013 - 2014. Donc à priori, pas d’améliorations à prévoir. J’ai bien sûr tenu compte de ces données.

Chiffre d’Affaires T2 2015/2016 : un exercice de transformation | ZODIAC AEROSPACE

Dernière modification par Durun (16/03/2016 23h05)

Hors ligne

 

#84 02/04/2016 11h18 → Certificat Investir 10 : investir dans 10 grandes valeurs françaises (certificat, journal investir)

Membre
Réputation :   421 

Une liste intéressante dans investir de cette semaine :
Princing power
J’ai jeté un coup d’oeil rapide et j’ai l’impression que ca peut servir de premier filtre très intéressant pour un PEA…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech