Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 21/02/2016 18h09 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

situation personnel: union libre, 36 ans, union libre.
Je suis fonctionnaire depuis 12 ans.
Revenus 1800 euros mensuel.

Patrimoine: propriétaire de ma résidence principale.

J’ai signé un compromis de vente pour un F3 de 57 m2 au premier étage d’un immeuble de 16 appartements pour 45000 euros avec une cave et un garage. Il y a des espaces vert et pas de vis à vis. Je compte pour environs 4000 euros de travaux pour mettre une petite cuisine et refaire un peu la salle de bain. Je pense pouvoir le louer 450 max hors charges ( charges 60 euros) et pour rester dans un prix correct, j’espère louer le garage pour 30 euros au futur locataire ou si il le refuse, je le louerai 40 ou 50 euros à une autre personne. Niveau cash flow je suis très légèrement positif 4 euros en ajoutant de l’apport personnel (frais de notaire) en ayant un loyer plutôt bas de 435 euros hors charges au régime réel . Je pense utiliser le régime Borloo 30 qui me semble plus intéressant niveau cash flow.

J’hésite également avec un F2 de 54 m2 avec une cave et un grenier situé dans un deuxième et dernier étage que je peux négocier pour 35000 euros, je compte également pour 4000 euros de travaux. J’espère le louer mini 350,390 max avec 60 euros de charges. Les 2 appartements en question se situent dans le même quartier de Mulhouse Ouest. Concernant le cash flow, je suis positif de 14 euros
au régime réel en ajoutant de l’apport personnel ( frais de notaire) en ayant un loyer plutôt bas de 350 hors charges. 

Vaut-il mieux prendre le F3 ou le F2. Je pense qu’un F3 se louera peut-être plus facilement car visiblement d’après un agent immo c’est plus recherché car on cible plus de personnes (comme un jeune couple avec un enfant ou une personne seule avec enfant etc… ).

J’ai un peu peur de la vacance locative car c’est mon premier investissement.

Qu’en pensez vous ?

Merci de vos réponses.

Dernière modification par eric068 (21/02/2016 18h10)

Mots-clés : immobilier, location, mulhouse

Hors ligne

 

#2 22/02/2016 11h05 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Banni
Réputation :   23 

Bonjour Eric068.
Pourriez-vous m’indiquer quelles sont les charges de copropriété (part propriétaire, part récupérable sur le locataire), la Taxe Foncière (dont la part Taxe d’enlèvement des ordures ménagères récupérable sur le locataire), la durée de votre emprunt et son taux (fixe ?) ?
Disposez-vous des derniers PV d’AG, et avez-vous vérifié si des travaux sont envisagés ou déjà votés  ?
Pourquoi pensez-vous faire un apport personnel réel pour le financement ?
Comment calculez-vous le cash-flow ?
Autant d’information avec lesquelles je pourrait certainement mieux vous éclairer, à partir de Nantes.
En tout cas, bienvenu dans le monde des investisseurs immobiliers


Formateur de cercles d'investisseurs immobiliers sur Nantes & ailleurs

Hors ligne

 

#3 22/02/2016 13h59 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Le bâtiment date des années 1970, les charges propriétaires concernant le F3  sont de 1422 euros de quote part au propriétaire dont 1024 à l’année de récupérable ( elles comprennent, l’assurance multirisque pour le garage, l’entretiens des espaces vert, le nettoyage des cages d’escalier, et l’eau froide).

La taxe foncière est de 550 euros. Je pense pouvoir un taux fixe aux alentours de 2,5 ou 2,3. Concernant les derniers PV des AG pas de travaux de prévu prochainement.

Le bâtiments dates des années 1950, les charges concernant le F2 sont en moyenne de 650 euros à l’année. Elle comprennent l’entretient des cages d’escalier et l’eau.

La taxe foncière d’environ 450 euros à l’année. Pas de travaux prévu prochainement concernant les derniers PV AG

L’apport pour cet appartement serait de 4500 euros au moins

Je pense faire un apport personnel pour justement avoir un cash flow positif. Je calcule le cash flow sur le site de rendementlocatif.com.

Hors ligne

 

#4 22/02/2016 14h04 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   80 

Bonjour,

Plus la taille du bien à louer est grande, moins les annonces sont nombreuses, donc en effet un F3 se louera sans doute plus aisément qu’un F2 car il y aura davantage de demande.

Pour éviter la vacance locative, le mieux est de louer un peu (5% environ) en dessous du prix de marché si votre plan de financement le permet : votre locataire aura le sentiment de faire une bonne affaire et sera moins enclin à partir. In fine, vous serez peut-être gagnant car la vacance locative peut coûter cher si elle se prolonge.

Hors ligne

 

#5 22/02/2016 22h52 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

oui j’ai aussi pensé que sur le F3 il y aurait moins d’annonces mais ce n’est pas vraiment le cas. Il y a autant d’annonces voir un tout petit peu plus d’annonces sur les F3 que sur les F2 mais cela se joue à pas grand chose. En fait j’ai encore du mal à me décider entre ses 2 types de bien sachant que le F2 est un peu plus rentable niveau cash flow de quelques euros… J’ai reçu le compromis de vente qui a été signé à l’agence par mail, les 10 jours de rétractation démarre à partir de l’envoie du mail ou du recommandé ?

Merci de vos réponses.

Hors ligne

 

#6 22/02/2016 23h34 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Banni
Réputation :   23 

Bonsoir Eric068,
le délai de rétractation court :
- à compter du lendemain de la 1ère présentation par LAR notifiant l’avant-contrat (le compromis) si le compromis a été passé sous seing-privé.
La LAR peut être remplacée par tout moyen présentant des garanties équivalentes (remise en mains propres, remise électronique, clef USB, CD…)
- ou à compter du lendemain de la remise en main propre (ou signature de l’acte s’il est conservé par l’officier ministériel) en cas de promesse  passée en la forme authentique
Le cas échéant, la rétractation n’a pas à être motivée. Elle doit être exercée par LRAR durant le délai de rétractation.
Si le dernier jour de la rétractation est un samedi, un dimanche, un jour férié ou chomé, le délai est prolongé jusqu’au 1er jour ouvrable suivant.
(Source Service public.fr)


Formateur de cercles d'investisseurs immobiliers sur Nantes & ailleurs

Hors ligne

 

#7 22/02/2016 23h48 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   

J’ai signé le compromis à l’agence Nexity, ont m’a envoyé le compromis par mail le lendemain. Donc si j’ai bien compris le délais de 10 jours à commencé à partir de l’envoie par mail.

Hors ligne

 

#8 22/02/2016 23h56 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Banni
Réputation :   23 

A partir du lendemain de la réception du mail, Eric 068.
A dispo pour autre(s) précision(s) le cas échéant.


Formateur de cercles d'investisseurs immobiliers sur Nantes & ailleurs

Hors ligne

 

#9 23/02/2016 00h33 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   

merci pour votre réponse, j’ai un garage avec le F3, les charges sont de l’ordre de 71 euros à l’année, je dois également payer la taxe foncière à Mulhouse sur le garage. J’ai peur que cela plombe mon rendement avec le F3… En ce qui concerne le F2 il y a une dalle béton au couloir, salle de bain, wc et cuisine car il y a du carrelage et dans le salon et dans la chambre on dirait du plancher. l’immeuble date des années 1960 environs. On m’a parlé de plancher semi liquide où il y a le carrelage… Pensez vous que sur ce type d’immeuble il y a plus de risque par rapport à un immeuble des année 1970 avec dalle béton au sol ?

Au vu des données:  Les deux appartements dans le même quartier et pas de travaux sont à prévoir prochainement.

Prix d’acquisition: F2 35000 euros, 54M2, 2ème étage,  charge annuel environs 650 euros, taxe foncière 450 euros, avec un grenier et une cave, immeuble des années 1960 avec plancher bois et chape semi liquide, loyer possible de 350 à 390 hors charges.

Comparé au F3 prix d’acquisition: 45000 euros, 57m2, 1er étage, avec garage, balcon, immeuble des années 1970 avec dalle béton, cave, charges annuels environs 1300 euros, taxe foncière 550 euros, loyer possible de 420 à 450 max hors charges, location du garage de 20 à 50 euros max

Entre le F2 ou le F3 à votre avis qu’elle est la meilleure affaire ?

Hors ligne

 

#10 23/02/2016 01h27 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Banni
Réputation :   23 

J’ai cru comprendre que vous avez déjà signé un compromis sur le F3.
Qui devrait être une opération correcte pour une 1ère affaire.
Vous allez vous faire la main sur cet appartement. Et vous nous raconterez la suite.
En ce qui me concerne, je préfère les acquisitions d’immeubles entiers (pas de syndic, plus de réactivité/prise de décision pour faire des travaux si nécessaire, meilleure rentabilité, gestion facile de biens situés dans un même lieu géographique…).
Nous opérons au travers de SCI diverses  . Avec une trentaine d’associés aujourd’hui.
Et de nouveaux de temps en temps lorsque j’en crée de nouvelles…


Formateur de cercles d'investisseurs immobiliers sur Nantes & ailleurs

Hors ligne

 

#11 01/03/2016 11h56 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

toujours à l’étude pour cet appartement du F3 (45000 FAI, 2000 euros de travaux,  avec garage, taxe foncière 580 €, loyer possible : 460hors charges,  charges révisées de 1298 à l’année et de 985 de récupérables). Mon tmi est de 14%  je suis pas loin de la tranche  des 30%. Je me trouve confronté à un problème de cash-flow.   Mon emprunt se ferait sur 20 ans  apportant en apport les frais de notaire. Après avoir lu pas mal de discussion sur ce forum, on dit qu’il faut avoir un rendement brut d’au moins 10 % pour avoir ce fameux cash-flow positif, or pour ma part il est d’un peu plus de 10 % 10,3 brut à 10,6 environ.  Le souci c’est que j’ai un cash-flow positif que sur les cinq premières années ensuite pour tout le reste de la durée de l’emprunt c’est-à-dire 20 ans, j’ai un cash-flow négatif sur les 15 dernières années.  Du coup, j’hésite vraiment à me rétracter du compromis de vente car la rentabilité n’est pas assez bonne .  Je me tournerai donc plutôt vers le F2 qui a une rentabilité meilleurs.

Qu’en pensez-vous niveau cash-flow?  On dit que le but n’est pas de dépenser un seul euro de sa poche  donc là, ça me laisse perplexe :-(

Hors ligne

 

#12 01/03/2016 13h50 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   342 

Bonjour,

côté rentabilité brute, on compte habituellement loyer HCx12 / prix total FAI et FNI
Vous parliez initialement de 450 + 30 € pour le garage. Voire 50 à 60 € pour le garage si loué séparément.
Ca fait plutôt dans les 12 %, pas les 10,3 % que vous indiquez.

Ensuite, pour la rentabilité nette, ça dépend du mode d’imposition. Si je compte bien, entre la taxe foncière, les charges non récupérables, les intérêts de l’emprunt et l’assurance PNO, ça vous fait au moins 2000 € de charges par an, soit plus de 30 % des revenus par an. (ne pas oublier les 20 €/an forfaitaires de charges de gestion). Vous auriez donc intérêt à le déclarer au réel, et ce d’autant plus avec les travaux prévus (et d’autres qui ne manqueront pas d’arriver…).

Si vous conventionnez en Borloo ancien, ça vous diminue encore cette imposition. Faites bien les calculs.

Il me semble que c’est quand même un bon projet et que vous devez désormais chercher à optimiser l’imposition.

Hors ligne

 

#13 01/03/2016 13h53 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Banni
Réputation :   23 

Bonjour Eric068,
Je comprends votre hésitation. Elle est normale et preuve que votre bon sens est en éveil.
Une 1ère affaire est rarement la panacée.
Néanmoins, elle participe de votre expérience…et cela n’a pas de prix.
Certes, aucune des 2 que vous proposez ne m’apparaît extraordinaire. Mais aucune des 2 ne m’apparaît mauvaise pour autant.
Ce n’est pas sur cette affaire-là que vous allez obtenir, c’est vrai, le cash flow que vous espérez.
Mais l’expérience que vous allez acquérir vous servira dans vos projets à venir.
Vous commettrez des erreurs, des oublis… et vous les paierez, parfois au prix fort.
Le cash flow viendra ultérieurement, quand vous aurez saisi les subtilités des mécanismes (nombreux) de la matière immobilière.
Que celui qui n’a réalisé que des acquisitions miraculeuses sans connaître aucun problème lève le doigt !!!
En dernier lieu, si vous êtes vraiment certain que votre banque vous suivra dans votre acquisition, vous pouvez toujours vous rétracter de votre compromis dans le délai légal, et faire une proposition hyper négociée sur le T2 en signant SANS CONDITION SUSPENSIVE d’obtention de prêt.
Si le vendeur est certain, avec vous, de céder son bien, il acceptera peut-être de faire un ultime effort. C’est ça, pour lui, ou attendre un client futur qu’il ne connait pas encore (qu’il n’est d’ailleurs pas sûr de trouver)…et qui n’aura peut-être pas son prêt…
Et là, vous pourriez l’avoir, votre cash flow positif.
N-B: si le vendeur du T2 refuse la baisse que vous aimeriez lui imposer, vous pouvez toujours le laisser mariner …imaginons que dans quelques mois il n’ait trouver personne pour acheter son lot… le temps que vous aurez perdu au départ, vous le gagneriez avec un emprunt moindre à rembourser chaque mois…


Formateur de cercles d'investisseurs immobiliers sur Nantes & ailleurs

Hors ligne

 

#14 01/03/2016 16h51 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   10 

Personnellement, je trouve la rentabilité correcte.

Afin d’avoir un bon cash-flow, tournez vous faire le statut LMNP. Limitez les impôts.


Mon blog : http://missionlocation.com /// PARRAINAGE BOURSORAMA

Hors ligne

 

#15 01/03/2016 17h35 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Alors le LMNP pourquoi pas pour le F2 si j’arrive encore à négocier le prix…Mais c’est un grand F2 de 54 m2 c’est pas aussi simple que cela à meubler… Après il faut voir la demande concernant le meublé en F2… Pour le cash flow c’est vraiment pas facile d’arriver à du positif sur toute une période de 20 ans car les impôts augmentent au fil des années. Je sais pas comment vous faite à part acheter des studios ou des ruines pour faire du cash flow sur toute la durée du credit… Avec le F3 pourtant j’ai trouvé le prix correct en plus avec le garage,mais cela suffit pas en location nue . J’ai juste du cash flow sur les premières années… Vraiment pas facile…

Hors ligne

 

#16 01/03/2016 17h46 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   10 

Pour limitez les impôts sur la durée, il y a qu’une seule et unique solution : l’investissement.
Il faut investir régulièrement, faire du déficit et ainsi de suite.

Concernant la demande en meublé sur Mulhouse, il ne devrait pas y avoir de soucis. Ne pensez pas uniquement étudiants, pensez délégués d’assurance, médecin; salariés travaillant loin de leur RP et ayant besoin d’un pied-à-terre proche de leur lieu de travail.

Pour connaître la demande en meublé, pas de mystère, il faut l’étudier. Pour ce faire, postez une fausse annonce sur Leboncoin (avec des photos assez propres prises sur le net), avec un loyer moyen et voyez ce que cela donne en retour. Si vous vous faites harceler par mail, c’est que la demande est bien présente. Pensez à exiger dans votre annonce, que les postulants au logement, vous détaillent leur statut (étudiant, salarié, etc;..) comme ça vous saurez quel public est visé.

Personnellement, dans mon projet immobilier : mes rentrées locatives mensuelles seraient 7 fois supérieures à ma mensualité de prêt. Donc réduire l’impôt là dessus est un autre jeu. wink

Dernière modification par Ostrog (01/03/2016 17h48)


Mon blog : http://missionlocation.com /// PARRAINAGE BOURSORAMA

Hors ligne

 

#17 01/03/2016 18h38 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Banni
Réputation :   23 

Décidément, les intervenants sur ce forum paraissent être de bons conseils.
Ostrog est de ceux-là.

Je ne connais aucun investissement qui, hormis peut-être la SCI à l’IS, permet sur la durée du prêt (ou quasiment)de ne pas payer d’impôts. Tout en sachant que la double imposition existera par la suite, sur toutes les sommes distribuées par la société.
Il existe une possibilité de sortir de l’argent sans être imposé dessus, dans le cadre de la SCI à l’IS: les frais de déplacement. A condition qu’ils soient justifiés, et en rapport avec l’activité de la société.
Au barème fixé par l’administration (qui était l’an dernier d’environ 0,54 cts/km pour un véhicule 5 cv, jusqu’à 5000 kms parcourus. Dégressif ensuite).

Je ne sais pas si le statut LMNP ou LMP permet d’en sortir.
A vous de me le faire savoir.

Comme Ostrog vous l’a indiqué, le seul moyen que je connaisse aussi non pas pour ne jamais payer d’impôts mais pour en limiter l’impact, reste la continuité de l’investissement.
Ce n’est pas une course en avant, et prévoir la fiscalité à terme est important, pour éviter le "fameux effet de ciseaux". Sachant qu’il faudra un jour certainement céder une partie de son patrimoine pour payer impôts et emprunt en simultanés.

Par ailleurs, il est bon à savoir: Vous achetez un bien avec travaux importants. Vous le mettez en location nue. Vous vous créez du déficit foncier les 1ères années. Tant que vous reportez (jusqu’à concurrence de 10700 € par an) votre déficit foncier sur vos "autres revenus", vous devez faire attention à ne pas revendre l’actif qui vous a permis cela avant le 31 décembre de la 3è année qui suit votre dernier report, sous peine de remettre en cause l’avantage que vous avez organisé…


Formateur de cercles d'investisseurs immobiliers sur Nantes & ailleurs

Hors ligne

 

#18 01/03/2016 18h55 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   221 

belli79 a écrit :

Il existe une possibilité de sortir de l’argent sans être imposé dessus, dans le cadre de la SCI à l’IS: les frais de déplacement…/… Au barème fixé par l’administration (qui était l’an dernier d’environ 0,54 cts/km pour un véhicule 5 cv, jusqu’à 5000 kms parcourus. Dégressif ensuite).

Je ne sais pas si le statut LMNP ou LMP permet d’en sortir.
A vous de me le faire savoir.

Oui, c’est possible en LMNP mais au barème "frais de carburants" BAREME - RSA - BA - BIC - BNC (sous conditions) - Frais de carburant en euro au kilomètre - Barèmes applicables pour l’année 2015 qui est moindre.


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#19 01/03/2016 19h04 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   

Merci pour les réponses Ostrog et Belli79.

Donc visiblement il faut que je revois ma stratégie car je voulais d’abord investir avec un appart ou deux en location nue pour me faire la main,  puis ensuite voir plus grand si cela se passe bien. Pour investir, il vaut mieux jeter son dévolu sur le meublé visiblement. Je vais voir pour ce fameux F3 si je vais jusqu’au bout car j’ai vraiment pas envie de me planter. Mon but est de réussir mon premier investissement pour enchainer des opérations. Vos rentrées locatives sont de 7 fois supérieures c’est vraiment impressionnant, moi j’arrive très difficilement à les doubler concernant la location nue en faisant mes calculs sur 20 ans… Le soucis Belli79 c’est que le F3 n’a pas beaucoup de travaux, mettre une cuisine équipé et faire du rafraichissement en peinture partout et un meuble pour la salle de bain. Heureusement que les travaux ne sont pas énormes car sinon le cash flow serait négatif tout le long du crédit, pareil pour le F2 il n’y a pas beaucoup de travaux à part mettre une cuisine et refaire un petit rafraichissement, ça passe encore. Faire des travaux pour le déficit foncier d’accord, mais pour obtenir du cash flow sur des biens de (45000 F3) et (35000 F2) quasi impossible… En fait quand on se lance en immobilier pour acheter un appartement sans trop de travaux en location nue c’est compliqué.

Hors ligne

 

#20 01/03/2016 19h08 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Banni
Réputation :   23 

C’est pourquoi nous préférons des (quasi) taudis afin de cumuler prix net vendeur faible au départ  et déficit foncier important. Le tout générant du cash flow.
Je suis également impressionné par du x 7/mensualité. Jamais arrivé en 25 ans d’immobilier. Bravo.


Formateur de cercles d'investisseurs immobiliers sur Nantes & ailleurs

Hors ligne

 

#21 01/03/2016 19h24 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   

Pour le calcul de rentabilité je compte: 460*12/52554 (Prix FAI+Notaire+frais bancaires). Rendement de 10,5 brut pour le F3.  Et pour le F2 je compte: 390*12/42603 (Prix FAI+Notaire+frais bancaires). Rendement pour le F2 10,99 brut. Je préfère ne pas demander un gros loyer pour être sûr que le bien se loue. Pour la déduction je compte la taxe foncière, la pno, la gli, les vacances locative 1mois tous les 2 ans, les impôts, les prélèvements sociaux, l’assurance du prêt et le prêt lui-même. La seule façons que j’ai trouvé c’est le Boorlo intermédiaire pour le moment mais cela ne dure que 6 ans. Je me base sur le site rendementlocatif. 

Bernard2K a écrit :

Bonjour,

côté rentabilité brute, on compte habituellement loyer HCx12 / prix total FAI et FNI
Vous parliez initialement de 450 + 30 € pour le garage. Voire 50 à 60 € pour le garage si loué séparément.
Ca fait plutôt dans les 12 %, pas les 10,3 % que vous indiquez.

Ensuite, pour la rentabilité nette, ça dépend du mode d’imposition. Si je compte bien, entre la taxe foncière, les charges non récupérables, les intérêts de l’emprunt et l’assurance PNO, ça vous fait au moins 2000 € de charges par an, soit plus de 30 % des revenus par an. (ne pas oublier les 20 €/an forfaitaires de charges de gestion). Vous auriez donc intérêt à le déclarer au réel, et ce d’autant plus avec les travaux prévus (et d’autres qui ne manqueront pas d’arriver…).

Si vous conventionnez en Borloo ancien, ça vous diminue encore cette imposition. Faites bien les calculs.

Il me semble que c’est quand même un bon projet et que vous devez désormais chercher à optimiser l’imposition.

Hors ligne

 

#22 02/03/2016 09h41 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   342 

Votre calcul n’est pas le bon, pour deux raisons :
- une rentabilité brute, c’est brut. Indépendamment de la fiscalité ou de comment on le finance. C’est pour ça qu’il ne faut pas ajouter les frais bancaires dans le prix d’acquisition.

- En vue d’une location nue, et d’une possible option pour l’imposition au régime réel des revenus fonciers , il est important de bien identifier les charges déductibles des revenus fonciers.
Les travaux à faire sur un bien qu’on vient d’acquérir, ainsi que les frais liés à l’obtention du prêt, sont déductibles. Même si ce sont des dépenses uniques, qui ne se font qu’au moment de l’achat, il faut les distinguer du reste du coût initial d’achat, parce qu’elles vont pouvoir être déduites des revenus locatifs, l’année de leur acquittement (et reportées les années suivantes, si elles dépassent un plafond).
De même, les mensualités de prêt, vous pouvez les prendre telles quelles dans un simple calcul de cashflow. Mais dès lors qu’on veut calculer l’effet de la fiscalité, il faut connaître la part d’intérêt dans ces mensualités. Parce que les intérêts sont déductibles des revenus fonciers, mais pas le remboursement du capital.

Cf cet article : Les charges déductibles des revenus fonciers

Voici un fil qui explique les concepts de rentabilité brute et nette, et qui donne un exemple de calcul très précis de renta nette pour une location nue imposée au réel :
Rentabilité immobilière : brute, nette de charges, nette d’impôts…

Parce que les simulateurs, c’est très bien pour gagner du temps, mais quand on veut bien comprendre comment ça marche et quelles sont les conséquences des différents modes d’imposition, c’est encore mieux de faire ses propres calculs dans un tableur.

Dernière modification par Bernard2K (02/03/2016 11h07)

Hors ligne

 

#23 02/03/2016 09h42 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   10 

belli79 a écrit :

C’est pourquoi nous préférons des (quasi) taudis afin de cumuler prix net vendeur faible au départ  et déficit foncier important. Le tout générant du cash flow.
Je suis également impressionné par du x 7/mensualité. Jamais arrivé en 25 ans d’immobilier. Bravo.

Détrompez vous, je ne rentre pas de tels loyers. Je suis en cours d’acquisition de l’immeuble. Cependant, je prévois une telle rentrée. En soit, tout le monde peut atteindre cet objectif, ça demande juste plus de travaille qu’un investissement classique.

Dernière modification par Ostrog (02/03/2016 09h42)


Mon blog : http://missionlocation.com /// PARRAINAGE BOURSORAMA

Hors ligne

 

#24 02/03/2016 14h22 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Petite question, sur le diagnostique du F2 il y a des anomalies concernant l’électricité:

1: Des circuits ne comportent pas de conducteur de protection relié à la terre.

2: Locaux contenant un baignoire: la continuité électrique de la liaison équipotentielle supplémentaire, reliant les éléments conducteurs et les masses des matériels électriques, n’est pas satisfaisante ( résistance supérieur à 2 ohms)

3:Local contentant une baignoire ou une douche: l’installation électrique ne répond pas aux prescriptions particulières appliquées à ce local (adéquation entre l’emplacement où est installé le matériel électrique et les caractéristiques de ce dernier- respect des règles de protection contre les chocs électriques liées aux zones.

4: Au moins un circuit terminal de l’installation électrique n’est pas protégé par un dispositif différentiel à sensibilité < 30 mA

5: Au moins un circuit terminal de l’installation électrique n’est pas protégé par un dispositif différentiel à haute sensibilité < 30 mA

Pensez vous que cela peut revenir cher en travaux d’électricité ? Puis-je
le louer comme cela ? Est-je un risque si le locataire à un accident et se retourne contre moi ?

Hors ligne

 

#25 02/03/2016 15h47 → Eric068 : étude de cas immobilier (F2 ou F3 risque de vacances locatives ?) (immobilier, location, mulhouse)

Membre
Réputation :   342 

Sur le chiffrage des travaux : la meilleure solution est de retourner visiter avec un électricien qui vous fera un devis.

Le risque d’accident, et votre responsabilité en cas d’accident, sont bien réels. Le défaut de mise à la terre et le manque de disjoncteur différentiel, ça veut dire un risque bien réel d’électrocution.

Dernière modification par Bernard2K (02/03/2016 15h48)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech