Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 17/12/2017 22h19

Membre
Réputation :   21  

Bonjour,

J’ai un studio en Sellier depuis 7 ans, un studio en meublé depuis 2 ans et un T3 loué en meublé depuis 3 mois.
Je gère seul ces appartements et j’ai pris un comptable pour suivre les deux meublés.
J’ai toujours fais en sorte que les APL me soient versées directement mais, je m’aperçois que c’est compliqué à gérer à chaque changement de locataire ( 1 fois par an car se sont des étudiants).
Ils me versent le loyer complet le temps de toucher les APL et, je les remboursent quand j’ai le virement de la caisse. A leur départ c’est l’inverse, je fais le courrier tout de suite à la caisse mais comme il faut deux mois pour traiter les papiers j’en perçois trop et je suis obligé de les rembourser.
En plus, il verse les aides à termes échus alors que les loyer sont au début du mois.

Comment faites vous et, es ce que vous avez un compte par appartement ou tout est géré sur un seul compte ?

Cordialement

Mots-clés : apl, proptiétaire, versement

Hors ligne Hors ligne

 

#2 17/12/2017 22h47

Membre
Réputation :   22  

Je fonctionne de la même façon que vous pour ma part.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 17/12/2017 23h43

Membre
Réputation :   26  

Les apl versés directement au propriétaire n’est pas toujours une vraie bonne idée. Ca donne une impression de sécurité, mais en cas d’impayé du locataire, vous devez le signaler aux APL et dans ce cas elles s’arrêtent et vous devez rembourser le trop percu.
Donc à mon avis le plus simple est de demander l’intégralité au locataire et de le laisser toucher lui les APLs. Ca vous évite aussi d’être payé en fin de mois.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 18/12/2017 05h48

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   282  

Toucher les APL, c’est une étape de plus pour deresponsabiliser le locataire. En plus, vous servez de banquier et si votre locataire ne paie plus son loyer, vous devrez rembourser les sommes perçues.

Donc je ne fais pas


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne Hors ligne

 

#5 18/12/2017 06h41

Membre
Réputation :   11  

Lorsque j’ai acheté mes F2, un des locataires en place me faisait verser directement l’APL. Cependant il n’y a plus droit à un moment (certes seulement 35€ par mois).
J’ai du attendre la fin du bail pour récupérer le cumul des impayés (pris sur la caution).

Je suis du même avis que lachignolecorse : laissez les se débrouiller.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 18/12/2017 06h52

Membre
Réputation :   63  

Je confirme les dires ci dessus, la caf me réclame des sommes indûment perçues ! Et cela peut chiffrer très vite .
Mon avocat répond à la caf de se retourner contre le locataire..à suivre

Bref, le locataire paie son loyer et se débrouille avec le reste.

Chtirentier

Dernière modification par Chtirentier (18/12/2017 06h53)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 18/12/2017 07h10

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   127  

oliver68 a écrit :

Les apl versés directement au propriétaire n’est pas toujours une vraie bonne idée. Ca donne une impression de sécurité, mais en cas d’impayé du locataire, vous devez le signaler aux APL et dans ce cas elles s’arrêtent et vous devez rembourser le trop percu.

Bonjour,

Ce n’est pas exact…
En cas d’impayé, vous devez en effet le signaler. La CAF va alors "enquêter" et effectivement arrêter de verser les APLs si le locataire est de mauvaise foi - c’est à dire que la CAF considère qu’il a les moyens de régler sa part de loyer.
Dans le cas contraire (locataire éprouvant de réelles difficultés), la CAF demande par écrit au bailleur de mettre en place d’un plan d’apurement de la dette (qui tient compte des ressources du locataire, ne pas lui demander de rembourser 500€ par mois alors qu’il ne peut ne verser que 50) dans les 3 mois après réception du courrier.
Puis uniquement en cas de non respect du plan d’apurement, la CAF peut (ce n’est pas obligatoire) suspendre le versement des aides.

J’ai connu par 2 fois cette situation et jamais la CAF n’a arrêté de me payer ni ne m’a demandé de rembourser…

Dernière modification par Siocnarf (18/12/2017 07h11)


Objectif-Tune, mon blog sur l'investissement immobilier

Hors ligne Hors ligne

 

#8 18/12/2017 07h32

Membre
Réputation :   63  

Siocnarf

En cas de non respect du plan d’apurement la caf peut suspendre les aides…… et vous réclamer les sommes indûment perçues …..

Je suis dans ce cas .

Chtirentier

Hors ligne Hors ligne

 

#9 18/12/2017 12h34

Membre
Réputation :   22  

Bon, au final quelle est la meilleur methode?

J’ai une locataire qui ne paie pas et pourtant elle touchait la caf, un autre me paie et c’est moi qui touche la caf.

Finalement tout est une question de locataire.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 18/12/2017 12h40

Membre
Réputation :   28  

Je prefère toucher la Caf.
Effectivement c’est une contrainte et un risque.
Mais mes locataires ont une APL stable, donc versement stable et virement complémentaire stable.

Par exemple pour le locataire c’est beaucoup d’ennuis et de coups de fil pour garder 17€ (montant de son virement) que 270€ (si il touche l’apl lui).

Cela fonctionne lorsque le reste à charge est trés faible. Sinon le risque est le même.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 18/12/2017 13h26

Membre
Réputation :   14  

Je pense que plus la rotation est forte plus recevoir directement la CAF ajoute de la complexité inutile.

Et comme déjà dit l’essentiel se fait dans la sélection du locataire.

Ayant moi-même les 2 situations en touchant directement et indirectement, je préfère 1000 fois ne pas être en contact avec la CAF.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur