Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 18/10/2014 13h23 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Banni
Réputation :   -1 

Et après y’a la chine aussi les états unis c’est un empire prés à tout pour croître ils nous l’on prouvé à plusieurs reprises regardez les dépenses militaire de tout les état indépendant aux usa  elles sont énormes . Bien sur avant d’attaquer ces pays directement les état unis utiliserons des pays" tampon" pour affaiblir la puissance au préalable exemple: Taiwan contre la chine , l’Ukraine contre la Russie ,La Corée du sud contre la Corée du nord et en suite les états unis arriverons en sauveur avec le moins dépenses possible smile)

Hors ligne

 

#77 18/10/2014 13h25 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   90 

Waouh !


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#78 18/10/2014 15h44 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   21 

vincentbagnier a écrit :

les Etats unis ont tout intérêt à affaiblir la Russie quitte à rentrer en guerre contre elle mais pour cela il leurs faut un fait grave pour convaincre  l’opinion  la propagande US contre la Russie est en route.

vincentbagnier a écrit :

Et après y’a la chine aussi les états unis c’est un empire prés à tout pour croître ils nous l’on prouvé à plusieurs reprises regardez les dépenses militaire de tout les état indépendant aux usa  elles sont énormes . Bien sur avant d’attaquer ces pays directement les état unis utiliserons des pays" tampon" pour affaiblir la puissance au préalable exemple: Taiwan contre la chine , l’Ukraine contre la Russie ,La Corée du sud contre la Corée du nord et en suite les états unis arriverons en sauveur avec le moins dépenses possible smile)

J’hésite entre un rire moqueur ou une larme de désespoir devant une telle analyse de politique internationale…


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#79 18/10/2014 17h10 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   21 

Des arguments ? Pour quoi ? Vous partez dans un délire post-apocalyptique des USA voulant partir en guerre contre les autres puissances de la planète. C’est tellement puéril que toute discussion me semble vaine.

Un seul argument, pour la forme : Chine, USA, Russie, Corée du Nord… Quel est le point commun ? Les 4 sont des puissances nucléaires.

Si votre scénario rocambolesque se produisait dans sa totalité, les USA seraient les maîtres du Monde… un monde dans lequel il ne ferait pas bon vivre, en supposant que l’on puisse y vivre.

L’empire des USA serait ainsi un empire plantant son drapeau à étoiles sur un tas de cendres.


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#80 18/10/2014 17h18 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   29 

vincentbagnier a écrit :

Comment justifiez vous la baisse de 25 % du prix du baril de brent en quelques mois ?

Moi je n’y connais rien, mais je fais raisonnablement confiance aux "experts" interviewés dans des organes de presse de bonne réputation qui tiennent un discours d’apparence rationnelle, voir par exemple Aymeric de Villaret dans lemonde.fr (propos recueillis par Anne Eveno dans un article daté du 16 octobre en accès libre sur le web, je crois l’avoir vu aussi dans l’édition papier).

Aymeric de Villaret a écrit :

Cette baisse résulte d’une combinaison de facteurs. Les premiers tiennent à l’offre. La situation en Irak est moins préoccupante, la Libye recommence à produire, la production russe n’est pas affectée par la crise ukrainienne et l’offre américaine d’huile de schiste monte en puissance. Face à cette offre abondante, la demande elle n’est pas au rendez-vous car l’économie mondiale n’est pas florissante : l’Europe patine et la vigueur du dynamisme chinois suscite des interrogations.

N’est-ce pas plus convaincant qu’une théorie du genre "on nous cache tout on nous dit rien" ? Chacun se prononcera selon ses préjugés, moi les miens me font certainement préférer la version mainstream.

Tiens en fouillant un tout petit peu via Google je constate que même La Voix de la Russie ne suit pas votre interprétation, je cite ici  Vladimir Maksimov (ch’sais pas qui c’est) (article daté du 15 octobre en accès libre sur le web) :

Vladimir Maksimov a écrit :

Selon une autre version, Washington aurait convaincu les Saoudiens d’augmenter la production pour faire baisser les prix du pétrole et punir ainsi la Russie à la suite de l’adhésion de la Crimée et la crise au Sud-est de l’Ukraine. Mais dans ce cas de figure, les Etats-Unis nuiraient à leur propre économie, ce qui prouve que cette version n’est pas vraisemblable.

Dernière modification par GillesDeNantes (18/10/2014 17h22)

Hors ligne

 

#81 18/10/2014 17h25 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   104 

Si l’Arabie Saoudite à augmenté sa production on peut éventuellement penser que c’est dirigé vers son grand ennemi l’Iran qui à besoin d’un prix du baril élevé.

Mais plus raisonnablement c’est pour être en position de force lors de la prochaine réunion de l’OPEP, qui devrait décider de réduire la production.

À ma connaissance ni les États-Unis ni la Russie ne sont membres de L’OPEP.

Les États unis comme les autres États industrialisés ont intérêt à bénéficier d’un pétrole au meilleur prix, pour eux un prix trop bas ne garantirait pas un approvisionnement suffisant.

Les pays rentier comme la Russie et les pays du Golfe veulent des prix élevés, pour satisfaire leur oligarchie vorace.

Hors ligne

 

#82 18/10/2014 17h26 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Banni
Réputation :   -1 

C’est pour ça qu’ils attendent le bon  moment et qu’il préfère  retourner le pouvoir en place  plutôt que de l’affronter directement ils utiliseront tout les moyens indirecte jusqu’à peut être la saturation de Poutine à savoir que Mr poutine ne peut quitter le pouvoir que par la mort ou la prison ^^ vous comprenez bien qu’il sera prêt à tout pour défendre ses intérêts et si l’économie de son pays s’affaiblit le risque de retournement du pouvoir grandira et ça vitalement il ne peut l’accepter ! Quand à croire qu’une guerre nucléaire est impossible à cause des dégâts que cela provoquerai  seul un idiot peux penser une chose pareil regardez dans les bouquins d’histoire ce que l’homme est capable !! regardé ce que la guerre nucléaire de 39,45 à provoqué la race humaine est capable de toujours faire mieux ou même pire.

Dernière modification par vincentbagnier (18/10/2014 17h28)

Hors ligne

 

#83 18/10/2014 17h27 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Banni
Réputation :   -1 

l’Arabie saoudite c’est la marionnette des USA  et bien entendu c’est pour faire mal à l’Iran aussi.

Hors ligne

 

#84 18/10/2014 17h46 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Banni
Réputation :   -1 

Bonjour GillesDeNantes vous pensez que ces faits son nouveaux ? pour l’huile de shiste ont ils attaqués à foré hier ? La chine à subitement arrêtez de consommé du pétrole ?? et vous trouvez que les conflits se sont arrangé rapidement ? moi je trouve pas par contre la baisse du pétrole elle à bien eu lieux rapidement à quoi à servit le schiste à part rendre les états unis indépendant énergiquement , écologiquement ça valais le coups pour le rendement que ça produit ? je tiens à dire que les états unis ont pas le droit d’exporter du BRUT donc une baisse des prix du Petrole c’est pas très gênant pour les états unis globalement par contre pour la Russie ,L’Iran c’est différend . Quand aux analyste il ne peuvent pas dire la vérité tous simplement.

Hors ligne

 

#85 18/10/2014 17h52 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Banni
Réputation :   -1 

Au lieux d’écouter les analystes écouter plutôt les grands de ce monde tel que George Soros tellement orgueilleux qu’ils sont prêt à balancer des vérités extrêmement grave pour prouver leurs supériorité et leurs clairvoyance eux n’ont à répondre de personne .

Dernière modification par vincentbagnier (18/10/2014 17h58)

Hors ligne

 

#86 20/10/2014 13h24 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   77 

vincentbagnier a écrit :

…jusqu’à peut être la saturation de Poutine à savoir que Mr poutine ne peut quitter le pouvoir que par la mort ou la prison ^^ vous comprenez bien qu’il sera prêt à tout pour défendre ses intérêts et si l’économie de son pays s’affaiblit le risque de retournement du pouvoir grandira et ça vitalement il ne peut l’accepter !

Plus on tape sur la Russie, plus on la sanctionne, et plus le peuple russe soutient son président.

On peut donc en déduire que les US se sont plantés sur ce coup la :-)

Hors ligne

 

#87 24/10/2014 10h28 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Banni
Réputation :   -1 

Pour moi  la disparition de l’URSS à été causé par l’Arabie saoudite , et les Etats-Unis.
En 1985, l’Arabie saoudite a multiplié sa production, de 2 à 10 millions de barils par jour résultat : chute du prix du baril de 32 à 10 dollars.
Pour répondre à cette attaque  et augmenter ses revenus Moscou a augmenté ses exportations, accélérant la dégringolade du baril jusqu’à 6 dollars. L’Arabie saoudite a compensé la perte en multipliant sa production par cinq. Mais l’économie russe n’y a pas résisté et s’est effondrée.
La Russie à un point faible , son économie est trop tourné sur le pétrole et les Etats unis ont de l’influence sur ce marché.
Pour affaiblir la Chine c’est plus compliqué mais croyez moi ils y réfléchissent chaque jour ^^
Les états unis jouent sur le faite  que notre imagination morbide les concernant à des limites , la majorité d’entre nous pense que nous vivons dans un monde trop moderne et avancé pour que des choses horrible tel que des guerres soit provoqué volontairement.

Dernière modification par vincentbagnier (24/10/2014 10h38)

Hors ligne

 

#88 05/11/2014 13h39 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Administrateur
Réputation :   1309 

En 2008 :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_petrole-20080509ter.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_petrole-20080509.gif

Aujourd’hui :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_petrole-20141030bis.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_petrole-20141030.gif

En fait ces gens là ne font qu’une chose : prolonger la tendance, puis donner une justification.

Quand la tendance est cassée, ils font la prévision inverse et donnent une autre explication.

Et à chaque fois, les médias font les choux gras de ces assertions (Apple à $1000, l’or à $2000).

Hors ligne

 

#89 05/11/2014 14h15 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   -1 

Le baril a 80 $ a aussi pour but de décourager les nouvelles exploitations, par exemple, la nouvelle industrie pétrolière aux USA basée sur la fracturation. Chaque baril vient d’un puit avec un cout fixe à amortir. Donc un baril a 80 $ fait que certains sont toujours largement rentables et pas d’autres (l’arabie saoudite a un des plus faible cout par baril).

Un baril a 200 $ ca ne fait qu’encourager le développement des alternatives, un peu comme l’embargo napoléonien et le raffinage des betteraves.

Pour le peak oil, je n’ai plus la source, mais un article expliquait qu’on ne prélevait que 30% maximum du pétrole dans un puit (histoire de pression, faut qu’il puisse ressortir) et donc améliorer ne serait ce que de 1% le rendement garantissait plusieurs années de consommation mondiale supplémentaire.

Dernière modification par cl3m3nt (05/11/2014 14h25)

Hors ligne

 

#90 05/11/2014 14h23 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   104 

L’Arabie Saoudite continuera à faire pression sur les prix jusqu’à la réunion de l’Opep prévue à Vienne le 27 novembre.

On y parlera baisse de production, après la réunion le baril de pétrole devrai renouer avec la hausse d’autant plus que nous somme au bord de l’hiver.

Hors ligne

 

#91 06/11/2014 10h53 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   554 

Je ne suis pas prévisionniste et ne souhaite pas rentrer dans ce débat sur la prédiction du prix du pétrole (cela dit, j’ai toujours une position Phillips 66 pour profiter d’une éventuelle baisse que je n’aurais peut être pas si j’étais excessivement optimiste sur le pétrole, mais enfin, c’est un détail), mais apporter une réflexion sur les forces qui, à mon sens, établissent le prix du pétrole aux US et en Europe.

Synthétiquement, le business des entreprises pétrolières consiste à produire et ajouter des réserves à un coût X pour vendre ensuite leur production au prix du marché. Il s’agirait donc de comprendre le coût de production et d’ajout des réserves des entreprises pour voir à quel niveau de pétrole ces dernières peuvent fonctionner, et, à partir de là, on pourrait émettre des hypothèse sur le prix normalisé pour le pétrole (en supposant que les acteurs économiques puissent fonctionner avec un rendement sur capitaux employé conforme à leur moyenne historique).

Malheureusement, ce n’est pas si simple. D’après quelques analyses d’états financiers de sociétés du secteur, je note deux groupes aux US et en Europe :

1) Ceux qui produisent du pétrole de schiste dans de bons gisements sont capable de produire et ajouter (donc investissements inclus) des réserves à un prix par baril autour de 50 $. Ces gens là se gavent avec des retours anormalement élevés sur leurs capitaux employés (de l’ordre de 50%) dans un contexte de pétrole à 75-80 $ (imaginez ce que c’était à 100$…). Ces retours sont beaucoup trop élevés pour un "commodity business" et on peut se dire que tout ce qui est trop beau ne saurait durer, surtout que les US souhaitent booster leur production avec leur "indépendance énergétique"…

2) D’un autre côté, plusieurs majors sont incapables de produire et ajouter (donc investissements inclus) des réserves au prix actuel du baril aux US. Eux ont un retour sur capitaux employé anormalement bas, même pour un "commodity business". Ces producteurs sont tout de même responsables aujourd’hui d’une grosse partie de la production aux US et en Europe (plus grosse en Europe). Ici, on aurait tendance à penser que ces acteurs auraient intérêt à réduire leur production jusqu’à ce que les prix se normalisent… Ou alors, il faut qu’ils trouvent rapidement un moyen de réduire leurs coûts d’ajout de réserves (investissements principalement).

De ces deux forces qui font pression sur le prix du pétrole, la première à la baisse, l’autre à la hausse (jusqu’à une éventuelle réduction du coût de production et d’ajout), laquelle l’emportera ? Bien malin qui pourra le prédire…

Hors ligne

 

#92 06/11/2014 15h49 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   183 

Je fais des analyses beaucoup moins fines que vous, en étant très high level, j’imagine que nos amis américains aidés par leur allié saoudiens veulent asphyxier Russie, Iran et EI
Et si le Venezuela tombe, ce sera la cerise sur le gateau

Donc les vannes pourraient rester ouvertes un moment

Hors ligne

 

#93 01/12/2014 17h52 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   34 

Bonjour,

Face aux événements liés au secteur de l’énergie, j’ai voulu en savoir plus et ai trouvé deux MOOC qui me paraissent très intéressants:

1/ Fundamentals of global energy business de l’université du Colorado, qui se termine bientôt, donc dépechez-vous pour vous y inscrire (possibilité de télécharger facilement tout les suppors de cours et vidéos). J’ai beaucoup apprécié les quatre premières semaines qui donnent une bonne connaissance de base, de façon claire, sur ce sujet.

2/ Politics and economics of international energy de Sciences Po. Ce cours commence seulement en janvier 2015, et parait être un bon complément du premier (avec je pense pas mal d’overlap tout de même).

Hors ligne

 

#94 11/12/2014 23h20 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   40 

Qui veut un barril de pétrole WTI à 59usd ? Personne ?

Ce soir, le prix du barril de pétrole accuse une nouvelle chute, au plus bas depuis 2009. (59,06usd à 23h15).
L’Arabie Saoudite a réitéré sont intention de laisser faire le marcher pour réguler les prix.

On approche des 50% de chute depuis juin.
Certains diront que c’est peut etre pas fini.

A court terme, sans catalyseur, l’offre étant exédentaire, le prix n’a pas de limite à la baisse.

A moyen et à long terme, la consomation des réserves (6% chaque année), la croissance de la demande (certes pas aussi rapide que prévu mais la demande croit d’année en année) et la non rentabilité de beaucoup de projets d’extractions de pétrole vont faire que le prix ne pourra pas rester en dessous de 60usd éternellement.

L’Arabie Saoudite serait à la manoeuvre pour bloquer la croissance phénoménale de la production des Etats unis qui fonctionne avec un modèle de production rapide mais gourmant en cash.

Tout ça pour un cout énorme pour l’AS et un gain un peu hasardeux.
Même en perdant 50% de part de marcher, il est préférable de vendre à 105usd qu’à 59usd (compte tenu des prix de production et de l’épuisement des réserves).

Le problème c’est que pour réellement enrayer l’augmentation de la production nord américaine, il va falloir innonder le marcher pendant un certain temps (mini 2 ans). Car même en défaut de paiement les champs de pétrole seront rachetés et il sera moins cher de continuer à les exploiter plutot que de les abandonner.

L’AS ne pourrait en théorie pas augmenter sa production actuelle de plus de 15-20%. (soit 2M Barril/J)

Politiquement il existe en théorie pas mal de scenarii pour ne pas laisser l’AS arriver à ses fins.

Si pour moi la chute du pétrole aura été l’élément le plus inatendu et le plus marquant sur les marchés en 2014, rien ne dit que se poursuive et l’évennement le plus marquant en 2015 également.

A suivre !

Hors ligne

 

#95 11/12/2014 23h26 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   54 

La vraie production et capacités de l’AS restent un mystère.
Dans son livre Peak Oil, l’auteur pensait que Ghawar était en voie d’épuisement.
10 ans plus tard, il est encore là.
Que la croissance de la demande diminue, c’est sûr.
J’imagine que d’ici 2-3 mois, on parlera de Peak Oil Demand partout pour justifier un baril vers $40.

Ghawar est le champ géant saoudien, qui produit 5m bl/j depuis des décennies.

Hors ligne

 

#96 12/12/2014 10h22 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   

Ghawar est le plus grand champ pétroler au monde, 280km de long sur 30km de large : un véritable océan de pétrole.

Plus d’info ici : Ghawar ? Wikipédia

Hors ligne

 

#97 12/12/2014 17h15 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Administrateur
Réputation :   1309 

InvestisseurHeureux a écrit :

En 2008 :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2 … 509ter.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2 … 080509.gif

Aujourd’hui :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2 … 030bis.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2 … 141030.gif

En fait ces gens là ne font qu’une chose : prolonger la tendance, puis donner une justification.

Quand la tendance est cassée, ils font la prévision inverse et donnent une autre explication.

Et à chaque fois, les médias font les choux gras de ces assertions (Apple à $1000, l’or à $2000).

Ca y est, tout le monde s’y met :
Pétrole : l’Agence internationale de l’Energie alerte sur l’engorgement des stocks

Les producteurs n’arrêteront pas de sitôt d’inonder le marché. C’est la prévision inquiétante de l’Agence internationale de l’Energie ce vendredi. L’institution a revu à la baisse sa prévision de demande mondiale en 2015 à 93,3 millions de barils par jour (mbj), soit une réduction de 230.000 barils par jour (bpj). Or, parallèlement, la production continue d’augmenter. L’offre pétrolière, qui a déjà grimpé de 2,1 mbj en un an, est alimentée par les producteurs de schiste américain . D’après l’AIE, la production des pays hors Opep finira l’année sur une croissance record de 1,9 mbj. Elle devrait encore croître de 1,3 mbj en 2015.

On notera l’emploi du terme "prévision inquiétante". Voilà que maintenant la baisse des prix du pétrole n’est plus perçue comme positive mais est "inquiétante"…

Hors ligne

 

#98 12/12/2014 17h40 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   50 

Oui, j’ai clairement senti une certaine "ambiance" de krach (sur les valeurs pétrolières) sur BFM Business ces derniers jours.

Signe qu’il va vraiment falloir prendre position / renforcer ses positions dans le secteur !

Hors ligne

 

#99 12/12/2014 19h13 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   195 

En résumé;

J’ai entendu  T Boone PICKENS   (BP) Pickens chairs the hedge fund BP Capital Management.
Blog - Pickens Plan
Pour lui la baisse du Pétrole est temporaire et le cours du barril sera de retour a $100 d’ici 12 Mois (dec 2015) et au plus tard -18 mois.

T Boone Pickens tells Cramer: $100 oil will return

Cheap Oil Is Good for Retailers:
Le pétrol "bon marché" c’est bon pour les revendeurs de carburant a la pompe
En effet les grande surface telles que CostCo et Walmart vendent du carburant et avec la baisse du pétrole leur marge, qu’ils ne répercutent pas entierement, augmente considérablement.
Lowe’s (NYSE:LOW), Wal-Mart (NYSE:WMT), TJX (NYSE:TJX), LendingClub (NYSE:LC)
CostCo (COST)

Je suis long sur WMT.

Dernière modification par Miguel (14/12/2014 05h43)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#100 12/12/2014 19h18 → Peak oil : la fin du pétrole est-elle pour demain ? (peak oil, pétrole)

Membre
Réputation :   54 

Cher Miguel, si vous jouez ce thème, prenez donc des chaines de stations service.
Au Canada, il y a Alimentation Couche Tard.
Les connaisseurs de Statoil se rendront compte que ACT a racheté Statoil Fuel Retail en 2012.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech