Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 23/08/2012 23h39 → La BCE prépare-t-elle la prochaine crise ?

Membre
Réputation :   554 

Apparemment, Graham a fait son oeuvre chez vous camarade :-). Joliment dit tout ça !

Hors ligne

 

#27 24/08/2012 00h12 → La BCE prépare-t-elle la prochaine crise ?

Membre
Réputation :   15 

Merci ,Thomz.Ca a l’air simple,en vous lisant…Bon,vendre quand c’est haut,j’y arrive.C’est acheter au bon moment qui est plus difficile pour moi.
Par exemple,j’étais passée liquide sur beaucoup de choses pratiquement au plus haut avant la crise de 2008 (un petit peu trop tôt,mais pas mal quand même).Par contre j’ai racheté trop tôt après la dégringolade,là j’aurais mieux fait d’attendre un bon moment.
Du coup ça a un peu sapé ma confiance .Et je tergiverse plus qu’avant;ça doit être l’âge,aussi,je me fais vieille…

Hors ligne

 

#28 28/08/2012 00h13 → La BCE prépare-t-elle la prochaine crise ?

Membre
Réputation :   60 

MarsAres a écrit :

Selon la théorie quantitative de la monnaie, la masse monétaire doit être multipliée par sa vitesse de circulation et est égale à l’indice des prix par la quantités (production)…..
Mais les gents achètent moins et recherche des prix toujours plus bas (sauf si on n’a pas le choix, comme ceux imposés, l’essence, gaz, impôts, taxes,,,,), en face, on veut augmenter la masse monétaire, mais que se passe t-il, il faut un équilibre, l’argent ne circule pas, il est juste stocké.

Est-on sûr que les gens n’achètent pas? Personnellement je vois toujours de nombreux prix poursuivre leur augmentation (ex entre autre : alimentaire de qualité, services, loisirs, vacances…), ce qui je suppose signifie que ces produits continuent à être achetés.

MarsAres a écrit :

Les états et la BCE ne peuvent jouer que sur deux leviers ; les prix administrés, les impôts, les taxes et la masse monétaire pour contrer la baisse des prix libres et la lenteur de circulation de la monnaie (baisse des dépenses des ménages et thésaurisation)

Que voulez-vous dire par "baisse des prix libres"? (je ne vois pas de baisse, en France en tout cas - contrairement à ce que j’ai cru observer en Espagne notamment).

MarsAres a écrit :

Ce qui nous pend au nez, c’est un krach obligataire d’état de forte ampleur. Pour une hyper inflation, on attendra la reprise, si elle devait arriver sans que le stock de monnaie ne soit en partie brulé.

Je partage assez votre vision. Mais comment ce stock de monnaie pourrait-il être en partie brûlé?

GoodbyLenine a écrit :

La vision du devenir de l’Europe décrite sur https://forum-anticipolis.eu/fr/node/2548 n’est pas forcément une complète utopie.

Document intéressant, bien qu’un peu trop "euro-dévot" peut-être. Mais ce qui me gêne, c’est qu’un point fondamental à mon sens n’est pas abordé : les problèmes posés par le manque de compétitivité de nombreux pays de la zone euro. Problèmes que le fédéralisme fiscal ne peut traiter à lui seul (et le fédéralisme est une vieille lune : voir Gustave Le Bon "Psychologie des foules").

Dernière modification par placementapapa31 (28/08/2012 00h23)

Hors ligne

 

#29 09/07/2016 08h55 → La BCE prépare-t-elle la prochaine crise ?

Membre
Réputation :   85 

Bonjour,

Tout le monde parle du bilan de la banque centrale européenne mais on le voit jamais. Alors j’ai décidé de le regarder et d’essayer de le résumer. Voici la bete à fin juin 2016 vs décembre 2014 (pour voir l’effet du QE entre les deux).
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6148_banque_centrale.png

On note que le total bilan a augmenté de moitié sur la période, détaillé comme suit :

ACTIF

- acquisition de 972 milliards de titres de dettes libellés en euros, c’est le fameux programme de rachat d’actifs auprès des banques et institutions financières. La ligne a triplé depuis fin 2014, et représente désormais la moitié du total bilan contre un peu plus du quart il y a 18 mois.

- la BCE possède 377 milliards d’euros en Or. 12% du total bilan. On a tendance à mettre de côté l’or en disant qu’il ne rapporte rien. C’est exact d’un point de vue rendement pérenne. Mais vu d’une banque centrale, l’or est avant tout la monnaie refuge dont le cours évolue inversement aux incertitudes sur les monnaies fiduciaires. Indicateur des risques ? l’or a doublé depuis le début de l’année.

- la BCE possède des créances en devises étrangères pour 330 milliards, soit 10% du total bilan.

PASSIF

- Les pièces et billets € émis représentent 10% du total bilan et en augmentation de 6% sur la période. La BCE leur doit 915 milliards contre 305 milliards en début de période.

- En contrepartie du rachat d’actifs, la BCE a crédité les comptes bancaires des banques et institutions financières de la zone €. C’est une forme de création monétaire, ou assouplissement quantitatif (quantitative easing).

- triplement des engagements envers les Etats € : financements reçus des Etats ? Sorte de capitaux propres de la BCE ? Ce poste n’est pas du tout clair pour moi.

- compte de réévaluation : la BCE a des plus values latentes sur ces actifs pour 376 milliards, soit 10% du total bilan et en augmentation de 61 milliards sur la période. En période de baisse des taux c’est assez logique mais en période de remontée des taux les actifs à taux fixe sont supposés diminuer de valeur et alors là

- les capitaux propres sont à 101 milliards, en légère augmentation sur la période.

RISQUES DU QE

Les risques du QE (synthèse issue de diverses lectures) :
- la courbe des taux bas incite les investisseurs à rechercher du rendement risqué et les bulles d’actifs sur les marchés ou dans les encours de crédit aux entreprises et aux particuliers.
- éventuelles pertes de la banque centrale en cas de remontée des taux,
- dégradation de la qualité des actifs pris en portefeuille à la longue
- la réduction des taux sur les emprunts souverains allège d’autant la pression sur les autres acteurs de la politique économiques et peut compromettre l’indépendance de la banque centrale.
- décrédibilisation de la monnaie et fuite en avant en cas d’inefficacité, vers d’autres actifs : actions, … (cf Japon).

CONCLUSION

L’incidence du programme de rachat de dettes se lit assez facilement sur le bilan de la BCE et a représenté environ 1000 milliards sur les 18 derniers mois. En contrepartie, les banques sont invitées à prêter l’argent aux acteurs économiques ou, à défaut, à perdre de l’argent au jour le jour. Un risque aujourd’hui, à surveiller, est l’encours de crédit des banques aux entreprises et aux particuliers, avec à terme le risque de créances irrécouvrables si les projets financés ne sont pas viables ou si l’immobilier s’effondre par exemple.

La BCE est diversifiée en créances hors € (11%) et en Or (12%). Cela permet d’amortir dans ses comptes la baisse de l’euro.

INCERTITUDES / POINTS A CREUSER SI J’EN TROUVE LE TEMPS

- mode de valorisation des actifs : à priori valeur de marché puisqu’en contrepartie au passif il y a un écart de réévaluation mais c’est à vérifier s’il porte sur tous les actifs ou seulement certains…

- engagements envers les Etats : pourquoi ont ils triplé ?

- Les billets représentent 3X le stock d’Or. Je ne pense pas qu’il faille faire directement le lien mais je trouve ca intéressant.

Au plaisir de lire vos analyses, précisions ou commentaires et d’échanger si cela intéresse quelqu’un, mais pour ma part l’exercice était passionnant !

Bon week end.

Hors ligne

 

#30 09/07/2016 09h22 → La BCE prépare-t-elle la prochaine crise ?

Membre
Réputation :   223 

Au-delà des chiffres qui ne sont que cela et qui ne veulent pas forcément dire grand chose pour moi il serait intéressant de parler de résultats et de stratégies.

Pourquoi la banque centrale rachète des actifs et est-ce que leur rachat a eu l’impact souhaité? On sait que les résultats des actions de la banque du Japon sont considérées comme faibles sur la décennie, est-ce que celles de la BCE sont plus efficaces?

On sait aussi que le premier QE de la banque US a été un véritable succès en ayant non seulement sauvé le système (risque d’écroulement de tout le système financier) et en ayant engrangé de forts bénéfices à la revente des actifs sauvés.

Quelles sont les perspectives pour l’avenir, les taux négatifs vont-ils devenir la norme et quels impacts sur l’économie? Va t’on un jour payer sa baguette avec des actions Apple parce qu’il n’y aura plus suffisamment de billets ni de dépôts bancaires mais qu’on aura tous des millions en actifs financiers illiquides?


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#31 09/07/2016 10h33 → La BCE prépare-t-elle la prochaine crise ?

Membre
Réputation :   83 

Mon interprétation est que les politiques monétaires ( 2Md€) sont financés par les dépôts des banques et  quand il n’y en a pas assez par les états (pseudo avance en compte courant d’associé si on veut). Sur l’achat des obligations souveraines, c’est fait au pro-rata des pays donc même s’ils s’endettent pour financer la BCE c’est neutre.

Il n’y a pas de création monétaire au sens le plus restrictif car les billets ne bougent pas trop.

Ce que l’on remarque, c’est que les banques monétisent (le b). La banque centrale a augmenté de 972M€ la liquidité en rachetant des titres moyen/long termes, mais 610M€ ont été déposé sur les comptes de la BCE par les banques.

La BCE étend son bilan mais les banques en dessous font l’inverse ce qui fait que l’économie qui est en dessous des banques n’est pas beaucoup plus fournie en liquidité. Par contre on a des banques plus solides avec de meilleurs ratio de liquidité.

Les actifs en devises, il me semble que c’est avec des swaps de banque centrales donc pas de risque de change.

On a le même problème avec les états qui s’endettent pour financer l’économie argent qui finit thésaurisé par les ménages et les entreprises. Il y a une liquidité incroyable partout, mais personne n’en fait rien, ni consommation ni investissement donc pas d’inflation.

Avec les taux des fonds en euro qui chutent, on a les investissement sur UC qui montent donc il y aura peut-être un afflux de l’épargne sur les actions qui sait, ce qui serait bien pour nous. Ou bien les gens se mettront à consommer ce qui sera encore mieux (utile à l’économie aussi). La seule issue négative serait que les gens continuent à épargner sur des taux 0 (ou sur un livret A favorisé par l’état).

Hors ligne

 

#32 09/07/2016 11h21 → La BCE prépare-t-elle la prochaine crise ?

Membre
Réputation :   52 

Pour information, outre le QE, la BCE continue son programme de TLTRO.
Une petite nouveauté, le taux de 0% (celui des OPR) pour une durée de 4 ans
peut être bonifié et passer à -0.4% si les banques font progresser leur stock* de crédit.
*hors crédits immobiliers aux particuliers

La BCE annonce une nouvelle série d’opérations de refinancement à
plus long terme ciblées (TLTRO II)


Présentation - Parrainage Bourse Direct et Fortuneo (code 12583139)

Hors ligne

 

#33 16/08/2016 17h29 → La BCE prépare-t-elle la prochaine crise ?

Membre
Réputation :   29 

Bonjour,

Comme tout le monde le sait, les taux négatifs de la BCE ne font pas les affaires des banques. Une des conséquences est de répercuter le coût sur les épargnants en taxant les dépôts. La 1ère banque à le faire est une banque allemande pour les clients dont les avoir dépassent 100 000 euros. Si cette pratique devait devenir une habitude ou même s’étendre à l’épargnant lambda, il est fort à parier que beaucoup de clients ne mettraient plus leur argent en banque.

le lien ici


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne

 

#34 16/08/2016 19h02 → La BCE prépare-t-elle la prochaine crise ?

Membre
Réputation :   88 

Oui bien sur,
mais il suffit pour cela que nos gouvernants pondent la bonne loi qui consiste à dire que détenir plus de 5K€ ( remplacer ce montant par celui qui vous semble bon) en espèce est illegal. comme l’est tout paiement de plus de 1000€ en espèces)
Et que dans ce cas toute découverte entraine une saisie.
Il suffit que vous vidiez votre compte pour que cela entraine un feux rouge chez tracfin et que cela engendre une descente de police avec un gentil chien.
Et croyez moi, les gens adopteront vite le comportement consistant  ne pas laisser ces 100K sur son compte.

La volonté que rendre tout détenteur de cash suspect, et de retirer le cash de la circulation n’est a mon avis que l’intérêt des états, car dans ce cas plus de limite a la baisse des taux d’intérêts
et plus de problème de dette des états.
Toutes les liquidés seront forcement en banque et ponctionnées d’interets negatifs

Dernière modification par coyote (16/08/2016 19h03)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech