Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 25/12/2011 09h42 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   48 

Bonjour et joyeux noel.

C’est le temps de fetes et il est bon de se laisser rêver a notre future vie de rentier. Encore plus si  accéder a ce statut  ne nous demandera plus aucun effort! Se permettre de claquer tout son pognon pour profiter de l’instant present tandis que la mécanique est en place pour assurer votre rente dans quelques années.

Comment? Certes l’heritage est la méthode la plus facile et evidente.
Cependant, pas la peine d’avoir un oncle en amerique si l’on peut compter sur ses amis Interetscomposes et Dividendecroissant.

En fait tout a l’heure il y a eu un petit mensonge par omission. Disposer de 150ke comme point de départ fait partie de l’hypothese de nos calculs.
En investissant 150 ke en actions procurant un rendement conservateur de 4.5% et procurant une croissance moyenne de leur dividende de 7% et en reinvetissant ces dividendes chaque annee en nouvelles actions, et bien en 10 ans vos dividendes vous rpocureront un revenu annuel d’un peu plus de 20 000 euros!

Johnson and johnson, sanofi, reckitt benckiser par exemple sont typiquement les actions ou vos deux meilleurs nouveaux amis feront des merveilles!

Pendant tout ce temps vous pourrez vraiment profiter a fond de vos revenus presents comme vous l’entendez et meme vous embourgeoisez un tout petit peu ( voyages , bons vins , mets delicats  durant votre jeunesse et non a l’age de la presbytie et des premiers troubles cardiovasculaires).

Bon c’est noel et ce n’est qu’un exercice purement theorique ne tenant pas compte de la fiscalite et de la situation personnelle de chacun , de plus enfreignant les regles de bon sens de diversification. Cependant , il est motivant de constater qu’a partir d’un certain seuil, la magie des. Interets composes et des dividendes croissants prend tout son sens et deviennent des réalités concretes !

Hors ligne

 

#2 25/12/2011 11h08 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   82 

Une question… pour arriver à un tel taux, aussi longtemps, quel est le volume horaire quotidien (ou hebdomadaire) nécessaire à ce boursicotage? Est ce vorace en temps? (comprenant le temps des prises d’informations, la gestion, les calculs, etc etc).

Merci

Hors ligne

 

#3 25/12/2011 11h44 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   21 

Je ne pense pas qu’il s’agisse de boursicotage, d’après les sociétés citées, j’en déduis qu’il s’agirait d’un investissement sur des valeurs de rendement de qualité, donc une fois achetées, plus rien à faire, quasiment, à part racheter des actions quand le dividende tombe.

Rigolo comme hypothèse, mais cela impliquerait un investissement de son capital à 100% en actions. Il faudrait avoir des nerfs d’acier à la moindre baisse de la Bourse, et être, comment dire… Si vous me passez l’expression… sévèrement testiculé smile


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#4 27/12/2011 06h29 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   317 

C’est un stratégie totalement inconsciente de miser tout son capital dans la bourse en espérant en retirer 7% pendant des années.

Les dividendes versés par les entreprises sont totalement déconnectées de la réalité de l’entreprise , ce sont des dividendes pour actionnaires qui une fois qu’ils auront saigné l’entreprise iront se repaitre d’une autre entreprise
N’oublions pas comment la croissance des dividendes est assurée par des suppressions d’emplois , des délocalisations , du travail à bas coût.
Cela je ne le cautionne pas , c’est aussi une des raisons pour lesquelles je n’investis pas en bourse.

Mais la réflexion financière de swantonbomb est une construction en sable au bord de la mer un jour de tempête…… 

Merci pour moi , je retourne à la pierre bien plus solide dans le temps et dans la constitution d’un patrimoine

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#5 27/12/2011 07h23 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   512 

J’ai connu plusieurs individus devenus riches sans "fournir d’efforts".

Ils sont tous devenus soit fous, soit médiocres. Souvent les deux.

Philippe30 a écrit :

Les dividendes versés par les entreprises sont totalement déconnectées de la réalité de l’entreprise , ce sont des dividendes pour actionnaires qui une fois qu’ils auront saigné l’entreprise iront se repaitre d’une autre entreprise. N’oublions pas comment la croissance des dividendes est assurée par des suppressions d’emplois , des délocalisations , du travail à bas coût.

Sauf votre respect, vous dites n’importe quoi mon vieux.

Les actionnaires investissent dans des entreprises auxquelles ils croient. Leur apport en capital permet justement de financer la croissance de cette dernière (donc ses emplois).

On ne saurait reprocher a un investisseur de se retirer d’une entreprise dont la rentabilité, la gestion ou les perspectives déçoivent. Les investisseurs ne sont pas des vampires mais des stratèges. Ils risquent la ruine a tout moment, ne l’oubliez pas. Vous-même, méchant propriétaire, achèteriez-vous un immeuble dans un quartier ou la mairie vient d’installer une déchetterie?

Les dividendes ne sont pas non plus "totalement déconnectés" de la réalité de l’entreprise, mais directement indexés sur les résultats de cette dernière. Jusqu’à preuve du contraire, l’argent vient bien de quelque part (ou alors dites-moi, ça m’intéresse!).

Philippe, j’ai applaudi des deux mains plusieurs de vos interventions sur ce forum, mais avec votre dernier message vous avez élevé la réflexion au niveau du caniveau - en vous permettant en plus d’insulter nombre d’actionnaires intègres, dévoués et consciencieux. Encore un peu et je vous présente ma concierge, il semblerait que vous partagiez nombre de vues en commun.

Tiens, vous qui êtes dans la pierre, je vous renvoie a votre profondeur d’analyse.

Les loyers verses par les locataires sont totalement déconnectés de la réalité de l’habitat. Les propriétaires ne veulent que saigner leur locataires pour ensuite se repaître d’autres pigeons. N’oublions pas comment la croissance des loyers est assurée par l’expulsion des classes précaires et moyennes des quartiers concernés.

J’ai l’air plus intelligent?

Dernière modification par thomz (27/12/2011 07h48)

Hors ligne

 

#6 27/12/2011 09h48 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   317 

thomz a écrit :

Les actionnaires investissent dans des entreprises auxquelles ils croient. Leur apport en capital permet justement de financer la croissance de cette dernière (donc ses emplois).

Vous avez investi probablement dans Total ou Peugeot par exemple pour sauvegarder les emplois….

Total
Le Figaro - Economie
Total réalise un bénéfice de 10 milliards d’euros

Peugeot
PSA Peugeot Citroën : les suppressions d’emplois ne seront "ni des licenciements, ni des départs volontaires"
Avec un lien sur une usine en Chine
Usine DPCA de Wuhan ? Wikipédia

thomz a écrit :

On ne saurait reprocher a un investisseur de se retirer d’une entreprise dont la rentabilité, la gestion ou les perspectives déçoivent. Les investisseurs ne sont pas des vampires mais des stratèges. Ils risquent la ruine a tout moment, ne l’oubliez pas. Vous-même, méchant propriétaire, achèteriez-vous un immeuble dans un quartier ou la mairie vient d’installer une déchetterie?

La stratégie d’un investisseurs est de retirer des dividendes et une plus value sur ses actions , il ne s’agit en rien de stratégie pour l’entreprise mais de stratégie personnelle , cela est tout a fait normal et je le comprend mais il faut être en mesure d’assumer les conséquences de la gestion des sociétés actuellement pour "servir" le meilleur dividende aux actionnaires.

thomz a écrit :

Les dividendes ne sont pas non plus "totalement déconnectés" de la réalité de l’entreprise, mais directement indexés sur les résultats de cette dernière. Jusqu’à preuve du contraire, l’argent vient bien de quelque part (ou alors dites-moi, ça m’intéresse!).

Un compte de résultat peux être bonifié par le biais d’artifice comptable , de montage entre plusieurs sociétés pour faire apparaître la réalité plus belle qu’elle ne l’est sachant que l’intérêt du dirigeant est d’obtenir le meilleur résultat pour conserver son poste et bénéficier à son tour de stocks options , dividendes confortables etc ..

thomz a écrit :

avec votre dernier message vous avez élevé la réflexion au niveau du caniveau - en vous permettant en plus d’insulter nombre d’actionnaires intègres, dévoués et consciencieux. Encore un peu et je vous présente ma concierge, il semblerait que vous partagiez nombre de vues en commun.

Vous avez une bien piètre opinion des gens , je ne vois pas en quoi votre concierge aurait un niveau de réflexion de caniveau par rapport à vous mais c’est votre opinion.

thomz a écrit :

Les loyers verses par les locataires sont totalement déconnectés de la réalité de l’habitat. Les propriétaires ne veulent que saigner leur locataires pour ensuite se repaître d’autres pigeons. N’oublions pas comment la croissance des loyers est assurée par l’expulsion des classes précaires et moyennes des quartiers concernés.

C’est un avis que je peux entendre mais je ne considère pas un locataire comme un pigeon , c’est une personne qui a besoin de se loger , il existe aujourd’hui des aides aux logements qui sont financées en partie par l’imposition des propriétaires.
Sachez que je n’augmente pas les loyers au delà de l’augmentation éventuelle de la CAF , aucune augmentation si le locataire n’a pas la CAF.
Vous en penserez ce que vous voulez et vous le croirez ou pas.
Ce n’est pas parce que les gens n’ont pas trop de finance et qu’ils ne peuvent acheter un logement que je les considère comme des pigeons.
La location s’adresse aussi à des personnes jeunes dont les besoins en logement vont évoluer ou des personnes en déplacement professionnel ponctuels dont la mise à disposition d’un logement meublé convient parfaitement.

Je respecte votre opinion même si les mots utilisés me semblent peu respectueux.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#7 27/12/2011 10h05 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   512 

Philippe30 a écrit :

La stratégie d’un investisseurs est de retirer des dividendes et une plus value sur ses actions , il ne s’agit en rien de stratégie pour l’entreprise mais de stratégie personnelle.

La strategie d’un propriétaire est de retirer le meilleur loyer et la meilleure plue-value possible sur ses biens, il ne s’agit en rien d’une stratégie orientée vers le bien-être du public mais bien d’une pure spéculation personelle.

Philippe30 a écrit :

Un compte de résultat peux être bonifié par le biais d’artifice comptable , de montage entre plusieurs sociétés pour faire apparaître la réalité plus belle qu’elle n’est.

Vous m’en direz tant des taudis re-maquilles a la va-vite et loues a des prix prohibitifs a de pauvres gens qui n’ont helas pas d’autre choix que d’accepter ce racket - au plus grand profit du propriétaire si je ne m’abuse.

Philippe30 a écrit :

Vous avez une bien piètre opinion des gens , je ne vois pas en quoi votre concierge aurait un niveau de réflexion de caniveau par rapport à vous mais c’est votre opinion.

Dieu seul sait l’amour et le respect que j’ai pour ma concierge, mais pour avoir eu plusieurs fois l’occasion d’échanger avec elle au sujet de l’actualité financière je puis vous assurer sans sourciller que sa qualité de réflexion ne dépasse guère le caniveau (et je vous épargne le reste de ses diatribes qui feraient aisément passer un nazi pour un boy-scout).

Philippe30 a écrit :

Vous en penserez ce que vous voulez et vous le croirez ou pas.

Cher Philippe, je suis certain que vous etes un propriétaire honnête et d’ailleurs votre intégrité transparaît a chacune de vos lignes. En revanche, et je vous en prie de toutes mes forces, soyez tout aussi certain que moi - ou d’autres sur ce forum - sommes également des investisseurs honnêtes et intègres.

Philippe30 a écrit :

Je respecte votre opinion même si les mots utilisés me semblent peu respectueux.

Vous êtes donc un gentleman avec qui c’est un plaisir d’échanger même dans le désaccord , ce qui merite +1 de réputation!

Dernière modification par thomz (27/12/2011 10h11)

Hors ligne

 

#8 27/12/2011 10h32 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   317 

Thomz

Nous pouvons en conclure qu’il existe des investisseurs corrects tant dans l’immobilier que la finance.

Et à contrario qu’il existe des magouilleurs dans l’immobilier et la finance.

La différence se situant à mon avis d’un coté entre la délégation potentielle de magouille auprès de gestionnaires de sociétés pouvant léser les actionnaires ou les emplois.

D’un autre coté avec le fait qu’un investisseur immobilier est face à sa conscience et les magouilles proviennent de son fait et leur impact est directement visible auprès des locataires lésés comme vous l’avez indiqué.

Je suis parfaitement au courant qu’il existe ce que l’on nomme des marchands de sommeil dont la seule finalité est la magouille au niveau des allocations , des déclarations , des logements et de la promiscuité.

C’est plus visible , plus médiatique , c’est plus sale dans la perception des gens à la différence des magouille financière dont les impacts génèrent la misère qui peut ensuite être récupéré par certains.

Notre monde n’est pas parfait , je ne suis pas parfait mais j’essaye de faire au mieux pour avoir de bonnes relations avec les locataires.

Je suis bien conscient que les relations sont forcement faussées et pourtant j’ai conservé des liens avec des personnes ayant quitté un logement pour une mutation professionnelle ou ayant déménagé pour une surface plus grande et en tout sincérité me disent regretter les relations locatives que nous avions car au moindre problème j’interviens ( fuite , joint etc …) même si l’intervention est du ressort du locataire.

Bonne journée

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#9 27/12/2011 11h21 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   82 

"car au moindre problème j’interviens ( fuite , joint etc …) même si l’intervention est du ressort du locataire"

J’ai également la même pratique, et cela ne peut qu’aider aux relations avec les locataires et à la préservation de son patrimoine. Vous avez tout à fait raison !

Hors ligne

 

#10 27/12/2011 11h33 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Administrateur
Réputation :   1307 

Philippe, votre discours me fait un penser à celui de Mariane…

Salaud d’actionnaires qui saignent les entreprises à blanc sur le dos des travailleurs.

Et trois page plus loin on peut lire que le CAC40 n’a rien fait depuis 10 ans et que Natixis a perdu 90% de sa valeur depuis son intro et que 80% des français (dont vous même) trouvent la bourse risquée.

Donc il faut savoir : d’un coté les actionnaires s’enrichissent sur le dos des prolos mais de l’autre, surtout ne pas investir en bourse car c’est le meilleur moyen pour perdre ses sous.

N’est-ce pas paradoxal ?

Je n’ai pas l’impression que les salauds d’actionnaires français se soient enrichis bcp ses dernières années…

Hors ligne

 

#11 27/12/2011 12h02 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   317 

InvestisseurHeureux a écrit :

Salaud d’actionnaires qui saignent les entreprises à blanc sur le dos des travailleurs.

Et trois page plus loin on peut lire que le CAC40 n’a rien fait depuis 10 ans et que Natixis a perdu 90% de sa valeur depuis son intro et que 80% des français (dont vous même) trouvent la bourse risquée.

Je n’ai pas l’impression que les salauds d’actionnaires français se soient enrichis bcp ses dernières années…

Je n’ai jamais cité les actionnaires comme des salauds mais il est vrai que ce site est pro bourse , je l’avais oublié ….

Je n’ai pas parlé des cours de bourse en hausse ou baisse.

J’ai évoqué la course à la meilleure performance de dividende qui est largement cité sur ce forum.

J’ai évoqué les effets négatifs que cette course à la performance des dividendes peux générer , le nier serait à mon sens peux objectif de la part des nombreux investisseurs en bourse du forum.

Je suis bien tranquille qu’une personne très au fait de la bourse comme vous InvestisseurHeureux à su profiter de l’évolution du CAC40 depuis 10 ans.
Vous avez su profiter des périodes de hausses et de baisses sur 10 ans
Graphique boursier historique de Cac 40

Natixis est un contre exemple qui ne doit pas être généralisé à l’ensemble de l’évolution boursière.

Total au plus bas en 2002 se situait à 30 € et le plus haut fut en 2007 à 60 € , cela laisse une bonne marge de plus value associé aux dividendes versés par cette entreprise.

Résultats 2010 et dividendes 2011 des sociétés du CAC40

Peugeot je vous l’accorde n’a pas le même parcours boursier sur 10 ans mais les dividendes de Peugeot s’élève à 1,10 € soit 3,87 % pour 2010.
http://www.bnains.org/archives/communiq … eugeot.pdf

Ceux de Total étant pour leur part de 1,14 € à 5,27%
http://www.bnains.org/archives/communiq … _Total.pdf

Les deux exemples pris se référaient à une actualité sociale récente mais je n’ai pas les connaissances suffisantes pour analyser les comptes de résultats et le bien fondé du versement des dividendes.

Je constate une situation financière  différente entre Total et Peugeot  malgré cela le dividende versé est très proche.
Merci de l’éclairage des experts sur cette situation

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#12 27/12/2011 14h32 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   128 

Je ne perçois pas vraiment le bien-fondé de cette opposition "Bourse" (avec un B majuscule) versus Immobilier (avec un I majuscule).

Dans quelle catégorie va-t-on ranger celui qui n’investit que dans des sociétés non cotées, qui peuvent être immobilières ou fortement liées à l’immobilier (construction, équipement) ?

Le but est pourtant clair : gagner de l’argent. Le problème est qu’en France, cela semble tabou et doit donc rester un but inavoué, sous couvert d’autres motifs plus nobles comme loger des personnes ou créer des emplois.

Une fois ceci accepté, l’allocation d’actifs (immobilier physique, actions de société cotées, emprunts) ou la stratégie (croissance attendue d’une société, ou revenus récurrents de celle-ci) ne deviennent que des moyens, où chacun y verra le vice qui lui paraît immoral. Exploitation des travailleurs dans les idéologies communistes, commerce de l’argent avec intérêt pour les religieux, destruction de l’environnement pour les écologistes, soutien et financement du train de vie des inactifs pour les libéraux.

Comme le dit thomz, cet argent viendra toujours de quelque part. Des pauvres travailleurs qui vont dépenser leur salaire si durement gagné en niaiseries enrichissant les multinationales, de la peur que les astucieux utiliseront pour acheter à 50 ce qui vaut en réalité 100, ou encore des impôts d’un peu tout le monde.

Hors ligne

 

#13 27/12/2011 14h43 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Administrateur
Réputation :   1307 

Philippe30 a écrit :

Je constate une situation financière  différente entre Total et Peugeot  malgré cela le dividende versé est très proche.

Vous comparez des pommes et des bananes.

Des entreprises que ne sont pas dans la même industrie, qui n’ont pas le même endettement, pas la même politique de distribution aux actionnaires, etc.

Si je puis me permettre, vos exemples sont souvent mal choisi :

Total est déficitaire en France, les salariés français dans les entreprises de raffineries ont déjà de la chance d’avoir encore un emploi. Si on était à l’extrême de la logique que vous décrivez, il faudrait se débarrasser de toute les activités pétrolière aval et spécialement en France.

Peugeot a conservé près de 40% de sa production en France contre 20% pour Renault, dont l’actionnaire principal est l’Etat français. Un comble ! Cela dit, je ne serais pas étonné que les difficultés actuelles de Peugeot viennent en partie justement des coûts salariaux français, non compétitifs compte-tenu du positionnement en gamme de Peugeot.

Par contre, je suis bien d’accord avec vous que les licenciements dans des entreprises fortement bénéficiaires juste pour augmenter les marges sont écœurants. Warren Buffet avait dit que même si le capital immobilisé dans les activités textiles Berkshire pouvait être mieux employé ailleurs, avec un meilleur retour sur investissement, tant qu’il ne perdrait pas d’argent, il conserverait les activités et in extenso autant que possible les emplois. C’est la voix de la sagesse.

Et je vous rejoints tout à fait quand vous dîtes qu’il est plus facile de contrôler l’éthique de ses investissements immobiliers que ses investissements boursiers.

Sinon, ce forum n’est ni pro-bourse, ni pro-immo, il est ce que les membres en font. D’ailleurs vous-même par vos excellentes interventions sur l’immobilier avez largement contribué à l’enrichir sur cette thématique.

Quand à moi ces dix dernières années, je me suis bcp moins enrichi en créant 2 sociétés et en boursicotant que d’autres connaissances qui ont fait 2 achats-vente de leur Résidence Principale sur Paris avec des +Values de centaines de milliers d’Euros totalement net de d’impôt et de CSG. :-)

Mais ça c’est de la discussion de café ! :-)

Hors ligne

 

#14 27/12/2011 14h52 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   69 

InvestisseurHeureux a écrit :

Par contre, je suis bien d’accord avec vous que les licenciements dans des entreprises fortement bénéficiaires juste pour augmenter les marges sont écœurants.

de mémoire, Michelin en 2008 ?


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#15 27/12/2011 15h04 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   317 

InvestisseurHeureux a écrit :

Et je vous rejoints tout à fait quand vous dîtes qu’il est plus facile de contrôler l’éthique de ses investissements immobiliers que ses investissements boursiers.

Sinon, ce forum n’est ni pro-bourse, ni pro-immo, il est ce que les membres en font.

Merci pour l’ensemble de votre réponse

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#16 27/12/2011 17h01 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Modérateur
Réputation :   1084 

J’ai commencé par sourire en voyant ces interventions "ces actionnaire sont des s…" suivies de "ces bailleurs sont des s…", etc. et je m’attendais de lire ensuite "ces françaises sont rousses", ou d’autres généralités (en général … erronées).

Il me semble que sans investisseurs, actionnaires ou bailleurs, il n’y aurait ni les entreprises et logements associés, et que pas mal de "travailleurs exploités", et "locataires saignés" se retrouveraient sans travail ou sans logement… sauf à ce qu’on se retrouve tous à travailler dans des coopératives et à se loger dans des immeubles communautaires. Hélas, il semble que la quasi totalité des expériences de coopératives et ce communauté n’aient jusqu’à présent fonctionné que jusqu’à une certaine taille/échelle, et ait donné lieu à des dérives assez "désagréables" lorsqu’on a essayé de les généraliser à des millions de personnes.

Je suis pour ma part actionnaire d’une société (non cotée), et lorsque je perçois le dividende (proche de 15% de la valeur à laquelle on m’a proposé de racheter mes parts), je n’ai en rien le sentiment de faire pression pour maximiser les bénéfices sur le dos des clients ou salariés de cette société. Bien au contraire, je pense qu’un bon équilibre du partage de la richesse créée, entre clients, salariés, actionnaires, et pouvoir public (hé oui, cette société paie aussi des impôts) est sans doute la manière la plus efficace de gérer cette entreprise. Il en est de même pour une société coté d’ailleurs, même s’il peut y avoir des dérives parfois, et que chaque société sera différente des autres.

La même chose s’applique pour un bailleur, qui s’efforcera d’avoir une relation saine et équilibrée avec ses locataires, car c’est souvent ce qui sera aussi le plus efficace dans son propre intérêt ! Il y aura aussi des bailleurs qui vont "dériver", et des locataires aussi d’ailleurs…

Il n’est pas utile de stigmatiser les actionnaires ou les bailleurs, ni ceux qui ont pu épargner une partie de leurs revenus pour usage ultérieur, ni même ceux qui n’y sont pas parvenus, ou ont choisi de tout dépenser tout de suite. Ce sont des choix individuels, qui peuvent tout à fait être respectables, et qui s’avèrent souvent utiles pour l’intérêt général.

PS : Le fait de réorganiser une entreprise, ce qui peut parfois déboucher sur des licenciements (ou des embauches), dans le but d’en améliorer l’efficacité ne devrait pas systématiquement être assimilé à des manoeuvres "écoeurantes", même pour des entreprises bénéficiaires.
C’est parfois la meilleure façon d’assurer la pérennité d’une entreprise, ou sa croissance future.
Est-ce parce que je peux courir que je ne devrais pas m’entrainer pour courir plus vite ?
Vaut-il mieux se faire licencier par une entreprise en relative bonne santé, qui pourra financer une reconversion, et des indemnités décentes, quand on est encore fier de ce qu’on fait, ou attendre jusqu’à ce qu’il soit trop tard, que la société soit en difficultés, et que seul le minimum, financé par la collectivité, soit mis en oeuvre pour un reclassement aléatoire ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#17 27/12/2011 17h53 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   60 

Derival a écrit :

Le but est pourtant clair : gagner de l’argent. Le problème est qu’en France, cela semble tabou et doit donc rester un but inavoué, sous couvert d’autres motifs plus nobles comme loger des personnes ou créer des emplois.

Je vous soutiens à 100% : chez nous il faut toujours un alibi "noble" comme ceux que vous citez, c’est INSUPPORTABLE. Remarquez, c’est normal au pays de Tartuffe et de la casuistique (art jésuite du discours consistant à mettre un masque sur les choses pour les faire passer).

Nous somme tous des agents cherchant à maximiser notre intérêt (le locataire qui organise son insolvabilité comme le proprio qui loue cher), et heureusement je dirais, tout ce qui sort de ça est mortifère, et me paraît suspect et même dangereux, n’en déplaise (cette légende malsaine comme quoi l’altruisme permet de construire une société juste!).

Conclusion : poursuivons notre intérêt individuel de petit investisseur, en restant insensible quoique attentif au moralisme du discours idéologique médiatique.

Derival a écrit :

Comme le dit thomz, cet argent viendra toujours de quelque part. Des pauvres travailleurs qui vont dépenser leur salaire si durement gagné en niaiseries enrichissant les multinationales, de la peur que les astucieux utiliseront pour acheter à 50 ce qui vaut en réalité 100, ou encore des impôts d’un peu tout le monde.

Oui, l’argent vient toujours de quelque part. Et il me semble que derrière cette défense aveugle du salarié, que l’on trouve partout, il y a un présupposé fort mais non dit : que l’enrichissement des classes moyennes salariées depuis 1945 et jusqu’à aujourd’hui (ça risque de ne pas continuer) ne s’est faite sur le dos de personne, que c’est l’augmentation de la productivité seule qui a suffit. C’est ne pas voir un grand déplacement de la richesse, commencé après 14, qui s’est poursuivi après 45, dont ont bénéficié les classes moyennes. Oui les classes moyennes ont bénéficié d’un déplacement de la richesse, oui l’argent est venu de quelque part. Et tout n’est pas joli joli dans la montée des classes moyennes, ou plutôt, en dessous.

Cela dit, rien ne dit que ce déplacement de la richesse va continuer dans le même sens : je suis en train de potasser dur le formidable document de Dalio, "How the machine works", montré par Thomz, et Dalio explique bien que le déplacement de la richesse est une des voies de sortie d’une crise de la dette (pas la seule). Je n’ai pas encore pu creuser ce point, mais je pense que le déplacement vers une catégorie ou une autre est lié à l’état d’un rapport de pouvoir (politique, technologique, démographique…), et rien ne dit que les classes moyennes en France aujourd’hui auront le pouvoir d’inverser le déplacement de richesse qui s’est amorcé (peut-être depuis les années 80) en leur défaveur. Cela va peut-être être ça, aussi, le retour de balancier.

Dernière modification par placementapapa31 (27/12/2011 17h57)

Hors ligne

 

#18 27/12/2011 21h34 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   82 

Les pauvres s’appauvrissent, les riches s’enrichissent..bon ça on le sait.

Mais, le cercle est à mon sens complètement vicieux. Que se passera t’il in fine lorsque la richesse ne sera pas redistribuée? Plus de consommations, moins de productions etc etc?

Hors ligne

 

#19 28/12/2011 01h38 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   60 

BorderLine a écrit :

Les pauvres s’appauvrissent, les riches s’enrichissent..bon ça on le sait.

Je crois que les riches s’enrichissent ou s’appauvrissent, et que les pauvres s’appauvrissent ou s’enrichissent, selon des cycles longs. Il y a certainement un lien avec le cycle long de la dette, qui doit d’une manière ou d’autre autre être lié à un déplacement de la richesse. Je creuse je creuse, on verra bien ce qu’il en sortira…

BorderLine a écrit :

Mais, le cercle est à mon sens complètement vicieux. Que se passera t’il in fine lorsque la richesse ne sera pas redistribuée? Plus de consommations, moins de productions etc etc?

Il me semble que l’enseignement des néo-keynésiens (Kaldor) nous montre que rien ne régule spontanément le taux efficient de répartition de la richesse produite (entre capital et travail), de manière à avoir une croissance équilibrée et stable. Seul un régulateur externe au système le peut.

Mais je pense que ceci est hors de propos aujourd’hui. On n’est pas là-dedans. Premièrement, de la richesse a été redistribuée à crédit, au-delà de la création de valeur de certaines populations (distorsion). Deuxièmement, et dans la continuité, je pense que le keynésianisme n’est pas efficace pour dégonfler des bulles qui ont gonflé : bulle du crédit, bulle des dettes, bulle de l’immobilier, bulle de la consommation.

Hors ligne

 

#20 28/12/2011 01h52 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   12 

Le sujet lancé par swantonbomb était intéressant. Dommage qu’on dévie. Il n’y a pas que des pourris parmi les actionnaires, il y a des gens comme vous et moi qui investissent sur le long terme dans une société car ils croient en sa capacité de dégager des dividendes de manière durable. En suivant cette idée, avec un rendement progressif, on peut se permettre de rêver d’être rentier. 5, 10, 15 ans, peu importe, l’important c’est le chemin comme on dit chez les bouddhistes.

Hors ligne

 

#21 28/12/2011 11h44 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Kiceca
Invité

C’est un peu hors sujet, mais je n’aime pas le mot rentier à la consonance péjorative et qui n’est pas un objectif pour moi.

Je préfère de loin être un investisseur heureux et en paix avec ses convictions personnelles.

Autre sujet ou l’on parle de Peugeot ( et dont je suis actionnaire) qui licencie… La faute aux vilains actionnaires ou à l’individu ( dans le sens général du terme ) qui souhaite comme consommateur obtenir le maximum et payer le moins cher possible tout en étant payé le plus cher possible pour le minimum de travail comme salarié et le meilleur rendement possible pour ses placements en tant qu’epargnant ?

Je la fait courte mais le sujet est vaste et complexe…..

D’un point de vue très personnel, je suis fondamentalement hostile à toute aide de l’état au secteur de l’immobillier non de localisable par définition et ne procurant aucune devises dont le pays à besoin pour importer ce qui lui fait défaut ( pétrole, matières premières,… ) - idem pour la restauration - et de concentrer toutes les aides vers les activités industrielles fortement exportatrices et sources de devises….

Et ce sont les revenus et richesses générés par ces activités qui doperont l’immobillier et la restauration.

Dernière modification par Kiceca (28/12/2011 11h49)

 

#22 28/12/2011 11h56 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Administrateur
Réputation :   1307 

Kiceca a écrit :

D’un point de vue très personnel, je suis fondamentalement hostile à toute aide de l’état au secteur de l’immobillier non de localisable par définition et ne procurant aucune devises dont le pays à besoin pour importer ce qui lui fait défaut ( pétrole, matières premières,… ) - idem pour la restauration - et de concentrer toutes les aides vers les activités industrielles fortement exportatrices et sources de devises….

Et ce sont les revenus et richesses générés par ces activités qui doperont l’immobillier et la restauration.

C’est tellement vrai !

En France, on sponsorise des activités non délocalisables et on pénalise les activités délocalisables ! Mais c’est un autre sujet ! :-)

Hors ligne

 

#23 28/12/2011 12h01 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   317 

Kiceca a écrit :

D’un point de vue très personnel, je suis fondamentalement hostile à toute aide de l’état au secteur de l’immobillier

Je suis d’accord avec vous l’état n’a pas à se mêler de subventionner l’immobilier sur les fonds publics.

Toutefois le fait de soutenir cette activité génère de l’activité dans le bâtiment  , fait rentrer de la TVA , de l’impôt sur les sociétés et permet la construction de logement dont le France manque par désengagement de l’état dans le domaine du logement social.
Ces dernières années il y a eu une trop grosse disparité entre le résultat produit par les différentes lois scellier , robien et le coût induit.

Sachant que ces lois de défiscalisation sont surtout destinées aux revenus élevés et produisent des biens surévalués.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#24 28/12/2011 12h04 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   69 

M Dinin (Nexity) en a parlé ce matin sur BFM BUSINESS


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#25 28/12/2011 12h06 → Devenir rentier en 10 ans sans fournir d'effort ?

Membre
Réputation :   29 

C’est vrai Philippe, le point négatif étant que cela tire les prixvers le haut (entre autres, car ce n’est pas le seul facteur), qui deviennent déconnectés de la réalité, au vu des revenus moyens des foyers.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech