Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 12/04/2016 13h30 → Placement en corrélation avec les taux d'inflation ou déflation ? (déflation, inflation, investissement)

Membre
Réputation :   

Bonjour.

Je suis un peu novice en matière économique et je n’ai pas trouvé de sujet similaire sur le forum.

Je me demande si il existe des catégories d’investissement qui sont corrélées directement ou indirectement aux taux d’inflation/déflation ?
Par exemple des investissements à privilégier ou à rester à l’écart lorsque l’inflation/déflation est importante ?

Par avance merci de vos éclairages !

Mots-clés : déflation, inflation, investissement

Hors ligne

 

#2 12/04/2016 14h26 → Placement en corrélation avec les taux d'inflation ou déflation ? (déflation, inflation, investissement)

Membre
Réputation :   121 

En résumé :

Les placements qui sont supposés le mieux résister quand il y a une inflation importante sont les actifs tangibles : matières premières et or notamment, et dans une moindre mesure les actions (qui montent en valeur nominale mais pas nécessairement en valeur réelle selon les entreprises) et l’immobilier (actif tangible certes, mais qui est acheté en bout de chaine par des primoaccédants pénalisés par les taux d’emprunts). Ceux qui ont souscrit de la dette sont également les grands gagnants, car ils remboursent en monnaie de singe. Le cash et les obligations à taux fixe sont les moins bons placements.

En déflation, les meilleurs placements sont le cash dont le pouvoir d’achat augmente, et les obligations à taux fixes de haute qualité. Les moins bons placements sont les actifs tangibles (actions, immobilier…) qui voient quant à eux leur valeur s’effriter. Par ailleurs, la charge des dettes s’alourdit. La question de l’évolution or en déflation fait débat (vue comme une matière première ou une ultime monnaie).

Cela reste de la théorie (qui s’appuie néanmoins sur une certaine logique), et ce que j’ai décrit ci-dessus est peut-être trop "parfait" par rapport à ce qui ce passerait exactement dans la réalité. D’autant que l’inflation peut avoir des raisons différentes : surchauffe, inflation par les coûts, inflation importée, augmentation de la masse monétaire par émission etc.

Dernière modification par julien (12/04/2016 14h45)

Hors ligne

 

#3 06/10/2016 14h29 → Placement en corrélation avec les taux d'inflation ou déflation ? (déflation, inflation, investissement)

Membre
Réputation :   

Merci pour la théorie sur le sujet (passionnant, essentiel pour un actuel / futur rentier).

Compte tenu de celle-ci, du bon sens à priori, et des experiences cumulées de la présente communauté, est ce que l’on peut établir la règle générale Alpha suivante?

Règle Alpha (à valider):
Sur le long terme (10 ans +), l’inflation est structurelle: la valeur de notre monnaie unique cible (1$ = 1EUR = 1 CHF)  baissera encore et encore, les prix (et la dette) augmentent encore et encore.

Conséquence Alpha:
Sur le long terme, la valeur de la pierre augmentera. Il est donc à priori recommandé de ne pas vendre vos biens immobiliers (sauf si besoin ou meilleure investissement sur le court terme) et d’en profiter pour devenir rentier heureux.

Hors ligne

 

#4 06/10/2016 17h52 → Placement en corrélation avec les taux d'inflation ou déflation ? (déflation, inflation, investissement)

Membre
Réputation :   38 

J’ai du mal à suivre votre raisonnement

QuentinRothschild a écrit :

Sur le long terme (10 ans +), l’inflation est structurelle: la valeur de notre monnaie unique cible (1$ = 1EUR = 1 CHF)  baissera encore et encore,

Jusque là d’accord, c’est le principe de l’inflation, 1 euro aujourd’hui vaut plus que 1 euro demain.

QuentinRothschild a écrit :

les prix (et la dette) augmentent encore et encore.

Ca y est je décroche : les prix augmentent, d’accord. Pourquoi la dette ?
Au contraire, c’est le principe de l’inflation : rembourser une dette avec une monnaie de singe (en forçant le trait)
Si j’emprunte 100 euros en 2016 sur 20 ans (en prêt in fine pour simplifier le raisonnement), je devrais toujours rembourser 100 euros en 2036 même si l’inflation est de 10% par an. Par contre en euros constant, je rembourse pas grand chose…

QuentinRothschild a écrit :

Conséquence Alpha:
Sur le long terme, la valeur de la pierre augmentera.

J’ai pas compris dans votre raisonnement le lien entre l’inflation et la pierre.

Si votre assertion a juste pour objectif de dire que s’il y a de l’inflation alors la pierre est un bon placement, ce n’est pas vraiment une découverte.

Mais personnellement  je ne suis déjà pas d’accord avec l’hypothèse de départ "sur le long terme (10 ans +), l’inflation est structurelle". Regardez du coté des japonais : 

http://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2013/03/20130225els133.png

Hors ligne

 

#5 06/10/2016 19h46 → Placement en corrélation avec les taux d'inflation ou déflation ? (déflation, inflation, investissement)

Membre
Réputation :   49 

zenplay a écrit :

je n’ai pas trouvé de sujet similaire sur le forum.

Je vous signale les fils :
- Obligations d’Etats indexées sur l’inflation
- Hyper-inflation et inflation : comment se protéger ?

Hors ligne

 

#6 06/10/2016 21h53 → Placement en corrélation avec les taux d'inflation ou déflation ? (déflation, inflation, investissement)

Membre
Réputation :   

Merci Pit pour votre démonstration!

Je parlais de la dette des états et non pas celle des particuliers.

Par contre, la courbe inflation japonaise (up down up down) n’est pas une généralité il me semble (et pour cause, leur monnaie ne suis pas mécaniquement, contrairement à l’euro ou franc suisse, la courbe du dollar).

J’essaie de faire le parallèle entre investir en bourse et dans la pierre.
Dans les 2 cas, le rentier vit des intérêts et n’est pas censé revendre. Le sujet sur l’inflation me permet (ou pas) de conclure que si le rentier souhaite sur le long terme revendre, vaut mieux pour lui que sa ressource soit l’immobilier physique dont la valeur va vous en convenez je pense augmenter (car la valeur de la monnaie baisse) par rapport au cours d’une action dont la valeur n’est pas liée à la monnaie mais à l’offre et la demande.

Tout n’est bien sur pas blanc ou noir, j’en suis bien conscient mais j’aimerais simplement tirer des conclusions pas trop fausses sur le long terme, partant du principe que la tendance inflationniste est structurelle.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech