Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#101 02/04/2016 11h13 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   35 

Le soucis c’est que 4 opérateurs ça fait toujours beaucoup pour un pays de 60M d’habitants. Pas sûr qu’un groupe étranger ait envie de rentrer sur un des marchés les plus concurrentiel d’Europe.

La logique voudrait que les deux petits se regroupent, et que Niel fasse une offre…

Hors ligne

 

#102 02/04/2016 14h21 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   34 

C’est sans compter sur la rancoeur de Martin BOuygues envers ses concurrents directs d’ILIAD et SFR.
Il ne voudrait pas vendre son bébé ni à celui qui l’a fait chuter, ni a celui qui l’a empêché de grossir en rachetant SFR.

Il ne reste donc plus qu’a continuer seul et racheter un concurrent, ou se faire acheter par un gros groupe étranger prêt à y mettre le prix, comme le groupe liberty global par exemple qui détient TELENET en belgique.


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

#103 04/04/2016 01h47 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   10 

Ou alors il suffit d’attendre l’effondrement de SFR Numéricable, qui vient d’imposer une nouvelle hausse de tarif à ses abonnés fixes?

J’ai personnellement du mal avec l’empire Drahi, sa myriade de holdings neerlandaises / luxembourgeoises / panaméennes / anglonormandes, sa tendance à s’endetter prodigieusement et ses pratiques comme faire emprunter SFR-Numéricable et assécher sa trésorerie pour faire remonter du cash à la maison mère. Je ne suis pas expert, mais pour moi, Altice/SFR n’est qu’une grosse machine à LBO. Une machine qui peut s’enrayer et connaître de gros trous d’air.

J’attend juste de voir la réaction de la bourse demain au gros crash des négociations…

Hors ligne

 

#104 04/04/2016 02h32 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   52 

Apparemment, Drahi est cité dans l’affaire des Panama Papers, ce qui ne me surprend pas vu sa connaissance extrême du offshore. Je me pose la question du possible écroulement de son château de cartes quand même.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#105 04/04/2016 09h14 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   30 

Le château de cartes Altice va encore tenir minimum jusqu’en 2019 sans problème, année des premiers gros remboursements.
Altice a aussi de grosses capacités de levée d’Equity grâce à la transformation de la structure du capital et la création des deux types d’action.

Après il est clair qu’avec une logique de prédateur et en mettant 10Milliards sur la table, on peut faire sauter Altice (mais ca sera difficile) et se partager le gâteau. Il faut aller très vite pour l’empêcher d’avoir le temps de trouver du capital.
A voir si ça sera la volonté des 3 autres acteurs français car cela implique une chute des prix qui sera dure à enrayer par la suite et Bouygues n’en sortira pas indemne donc va hésiter à aller plus loin.

Clairement, on s’inquiète de la fragilité de Bouygues mais je crains plus pour Altice.


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

#106 04/04/2016 10h42 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   113 

Je suis également plus inquiet pour SFR-Num, du fait de l’endettement, que par Bouygues qui bénéficie par ailleurs de secteurs d’activité variés. J’ai d’ailleurs un peu de mal à comprendre pourquoi Bouygues trinque autant ce matin alors que les négociations aboutissent finalement à un statu quo et que BT reste une proie potentielle à moyen-terme.

Transparence : j’ai pris quelques titres Bouygues ce matin ainsi qu’une position de très court-terme sur Numericable, estimant la réaction du marché exagérée.

Dernière modification par espenlind13 (04/04/2016 10h42)


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#107 04/04/2016 22h52 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   10 

J’ai d’ailleurs un peu de mal à comprendre pourquoi Bouygues trinque autant ce matin alors que les négociations aboutissent finalement à un statu quo et que BT reste une proie potentielle à moyen-terme.

Probablement parce que la piste d’un acheteur étranger est peu crédible (surtout quand on voit le noeud de vipères que c’est devenu) et que les seuls acheteurs locaux viennent de montrer l’étendue de leur capacité à négocier.

Mon humble analyse, vu qu’Orange est des trois celui qui a le moins morflé, est que c’est bel et bien l’acteur qui allait payer le plus cher les avantages que la disparition de BT lui aurait apporté. Free et SFR allaient faire leurs emplettes et Orange aurait assumé l’essentiel des frais et des risques liés à la restructuration. Donc oui Orange est passé à côté de quelque chose, mais qu’il aurait trop payé.

disclaimer : j’ai une petite ligne Orange, rien sur Free/Illiad, SFR/Altice ni Bouygues

Hors ligne

 

#108 04/04/2016 23h05 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   52 

En tout cas, Bouygues peut se mordre les doigts de ne pas avoir vendu à SFR il y a un an.
Macron a l’air assez intelligent pour évaluer si l’Etat fait une bonne ou mauvaise affaire depuis qu’il est à son poste.

Orange est finalement dans une position relativement confortable. L’effet Free est passé et le temps joue pour lui avec deux de ses concurrents en mauvaise posture.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#109 04/04/2016 23h23 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Modérateur
Réputation :   1084 

Je n’ai pas suivi en détail les (rumeurs sur les) discussions entre BT et les autres, mais à un moment, je me suis demandé si c’était Bouygues qui vendait, ou si c’était Bouygues qui tentait de se mettre en position pour prendre à terme le contrôle d’Orange. je suis peut-être complètement à côté de la plaque.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#110 04/04/2016 23h47 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   10 

Ca sentait effectivement la volonté d’une prise de contrôle rampante, c’est pour ça que l’Etat a tenté d’imposer un pacte d’actionnaires démentiel (pas de droit de vote double pendant 10 ans, clause de standstil 5 ou 7 ans, et transmission de ces restrictions aux repreneurs de ces actions en cas de vente! la dernière clause sans doute pour éviter une pression baissière?). Tout ça parce que Bouygues ne voulait pas accepter pour BT moins que les 10 mds qu’en proposait Drahi. Ce qui, à mon sens, n’était de toutes façons que de l’affichage (il aurait eu certes ses 10 mds… mais une bonne partie sous forme d’actions Orange nouvellement créées comptées largement au-dessus du cours!).

Le plus marrant c’est que Bouygues rejette la responsabilité non sur l’Etat mais sur… Xavier Niel! En effet ce dernier aurait voulu des clauses suspensives, car les proprios qui louent les emplacements d’antenne-relai ont apparemment la faculté de résilier les baux en cas de changement de titulaire de l’antenne. Bouygues imaginait déjà Niel la lui faire à l’envers en s’appuyant là dessus pour faire pression pendant toute la durée des cessions… C’est dire le niveau de méfiance.

C’est vraiment un dossier fascinant : rancoeurs personnelles, choc de modèles, intérêts ambigus de l’Etat (Etat actionnaire activiste et/ou Etat social soucieux de l’emploi?)
et la question lancinante de fond : est ce qu’il faut vraiment un retour à trois opérateurs à tout prix?

Hors ligne

 

#111 05/04/2016 11h53 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   10 

Bonjour,

En tant qu’actionnaire d’Orange, cette nouvelle me réjouit. Orange est très bien positionné après avoir souffert avec l’arrivée de Free. L’acquisition de Bouygues aurait eu un coût très important (surtout basé sur les 10 Mds offerts par Drahi), et les bénéfices auraient été diffusé à l’ensemble du secteur.

Orange peut financer une expansion internationale, un investissement plus rentable selon moi, et regarder qui va mourir : SFR ou Bouygues ?

J’ai fait mon choix ce matin, en achetant Bouygues sous les 30 euros.

Cldt,

doug

Hors ligne

 

#112 05/04/2016 11h54 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   129 

Le titre Bouygues se fait massacrer en bourse depuis l’annonce de l’échec de la vente de Bouygues Telecom.
Cette sanction me semble justifiée sur le principe mais excessive dans son ampleur (-20 % en une semaine).

D’abord, Bouygues c’est surtout de la construction/immobilier, à 80 %.
Une activité solide qui peut permettre d’entretenir deux danseuses (TF1 et Bouygues Telecom).

Ensuite, Bouygues Telecom semble pouvoir se développer seul.
Dans la présentation des résultats annuels le 24 février, le groupe annonce pour ses Perspectives 2016 :

Confirmation de l’objectif de retour à une croissance pérenne du chiffre d’affaires et des résultats de Bouygues Telecom, dans le cadre d’une stratégie stand alone
  Objectif de marge d’EBITDA de 25 % en 2017
  Plein effet du plan d’économie (400 millions d’euros minimum en 2016 par rapport à fin 2013)
  Investissements d’exploitation de l’ordre de 750 à 800 millions d’euros en 2016

Sur le mobile, le groupe est en avance sur le déploiement de la 4G.
Sur le fixe, il pourrait récupérer des abonnés de SFR qui ne cesse d’augmenter ses tarifs.

En revanche point négatif : le PDG est plus une girouette qu’un stratège.
Après avoir hésité à vendre Bouygues Telecom l’année dernière, il annonce le 24 février une stratégie « stand alone », puis est à nouveau vendeur en mars, et finalement plus vendeur début avril. Ah ! Ces héritiers …

Donc une action que ne je voudrais pas avoir en portefeuille, mais qui est assez bien aujourd’hui comme sous-jacent d’un certificat.
Et ça j’achète : bonus cappé Bouygues

Dernière modification par ArnvaldIngofson (05/04/2016 12h30)

Hors ligne

 

#113 05/04/2016 15h04 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   30 

Une danseuse à 25% à d’Ebitda, je veux bien.

Bouygues Telecom est tout sauf une danseuse, le problème que connait Bouygues c’est qu’il est trop prudent et ne s’est pas lancé dans la concentration du secteur des Telecom et du coup, il est beaucoup trop petit par rapport aux autres et ne bénéficient pas d’économie d’échelle.

TF1 c’est pareil, alors que TF1 aurait pu être un acteur majeur de la concentration, on ne voit rien venir et même pire : vente d’Eurosport.

En gros, pour maintenant, ce que ferait de mieux Bouygues c’est de dépecé son holding dont les différentes branches n’ont pas de synergie.


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

#114 07/04/2016 09h11 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   129 

Moody’s a annoncé mercredi que l’échec des négociations entre ORANGE et BOUYGUES sur la vente de Bouygues Telecom, annoncé le 1er avril, n’avait pas d’impact immédiat sur la notation Baa1 de Bouygues.

Pas d’impact sur la notation, mais l’impact sur le cours est intéressant …

Hors ligne

 

#115 07/04/2016 09h20 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   

C’est le moins que l’on puisse dire, je m’intéresse a cette action depuis cette chute, pensez vous que cela puisse être intéressant pour une plus-value cours terme?

Hors ligne

 

#116 07/04/2016 09h26 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   129 

Oui, c’est exactement ce que je vise : une plus-value court terme, 15 à 20 %.
A long terme, de nombreuses valeurs sont sans doute de meilleurs choix.

Trouvé ça aussi :

(CercleFinance.com) - Natixis a abaissé sa recommandation sur Bouygues d’’acheter’ à ’neutre’, avec un objectif de cours ramené de 38 à 35 euros, après l’échec du rachat de Bouygues Telecom par Orange.

’Le principal changement réside dans notre valorisation de Bouygues Telecom’, explique le broker dans une note diffusée ce matin. Natixis indique en effet ne plus pondérer le groupe au prix de 10 milliards d’euros proposé par Patrick Drahi en juin dernier.

L’intermédiaire dit retenir uniquement les 2 autres méthodes : 1/un DCG de 7,9 milliards d’euros un CMPC de 7,1% et un taux de croissance à l’infini maintenu à 1%; ainsi que des comparables de 6,2 milliards d’euros, en retenu un multiple de 7,0X l’Ebitda 2016. Moyennant quoi, sa valorisation ne ressort plus qu’à 7 milliards d’euros, contre 8,5 milliards auparavant.

L’échec des discussions avec Orange consacre du point de vue de Natixis la fin de l’aspct spéculatif, qui portait le titre depuis début 2015. ’Le principal trigger s’envole’, assène l’analyste, qui ne décèle plus de potentiel de hausse et juge l’hypothèse d’une consolidation du marché français des télécoms ’exclue pour un certain temps, au moins jusqu’aux prochaines élections présidentielles’.

Hors ligne

 

#117 07/04/2016 09h46 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   

ArnvaldIngofson a écrit :

A long terme, de nombreuses valeurs sont sans doute de meilleurs choix.

Même à long terme, ça reste une valeur de rendement >5%.


Diversification is protection against ignorance - W. Buffett

Hors ligne

 

#118 07/04/2016 15h08 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   30 

Vic a écrit :

Le château de cartes Altice va encore tenir minimum jusqu’en 2019 sans problème, année des premiers gros remboursements.
Altice a aussi de grosses capacités de levée d’Equity grâce à la transformation de la structure du capital et la création des deux types d’action.

Après il est clair qu’avec une logique de prédateur et en mettant 10Milliards sur la table, on peut faire sauter Altice (mais ca sera difficile) et se partager le gâteau. Il faut aller très vite pour l’empêcher d’avoir le temps de trouver du capital.
A voir si ça sera la volonté des 3 autres acteurs français car cela implique une chute des prix qui sera dure à enrayer par la suite et Bouygues n’en sortira pas indemne donc va hésiter à aller plus loin.

Clairement, on s’inquiète de la fragilité de Bouygues mais je crains plus pour Altice.

Je suis désolé de m’autociter, mais cela permet de retrouver le fil.

Drahi a peut être senti le vent du boulet. En tout cas, la levée de dette d’aujourd’hui va lui permettre de rembourser 2019 sans problème. La maturité de la dette est repoussé et il n’y a plus à craindre d’ici 2022 pour Altice. Et d’ici là, de l’eau aura coulé sous les ponts.

Franchement, de tout les PDG français, pour développer son affaire, Drahi est pour moi le meilleur, même si je n’aime pas du tout ses méthodes, notamment celle qui consiste à ne pas payer ses sous-traitant que je trouve inacceptable.
Il faut reconnaitre son talent.

Le maillon faible est donc redevenu Bouygues.


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech