Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 09/12/2015 10h26 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   132 

Je ne suis pas sûr pour l’interprétation concernant TF1 et les présidentielles.

A mon sens, ce "combat" là se joue sur les chaînes d’info
Avec la décision attendue sur LCI et la volonté de France télévision d’avoir sa propre chaîne d’info.

Pour les présidentielles, LCI et BFM Tv font bien plus mal au gouvernement que secret story et koh lanta

I télé étant bcp plus marqué à gauche, et france télé jouant son rôle de propagande d’Etat.

Hors ligne

 

#77 19/12/2015 18h39 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   30 

Martin Bouygues prendrait t-il le pas et la méthode de son meilleur ennemi le capitaine Bolloré pour contrer son deuxième ennemi Drahi ?

J’imagine :

Bouygues serait en train de vouloir échanger sa participation dans Bouygues Tel et TF1 contre une participation dans Orange qui reprendrai les actifs.
Ce qui de facto lui donnerai une grosse part d’Orange (juste en dessous de la minorité de blocage selon mes calculs)

Un gros dividende venu d’Alstom (ou la concrétisation de la vente à l’état français) pour se refaire du cash et discrètement amasser tranquillement 5% de Orange ( = 2 Milliards) + un paquet d’option d’achat

Au moment du transfert, Bouygues se retrouve donc dans l’obligation de lancer une OPA mais au prix auquel il a acheté les 5% donc il va lancer sans prime en espérant récolter le moins possible d’actions car il n’a pas les moyens.

Un petit peu de politique et Bouygues se retrouve PDG d’Orange sans que cela ne lui coûte un centime ou pas grand chose (une petite émission de dette pour financer les odieux minoritaires qui n’aiment pas se laisser flouer sans rien dire)

Mecano industriel d’economie politique à la Française. Est-ce que le scenario verra le jour ? Gregoire Chertok doit y réver toutes les nuits !


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

#78 03/01/2016 20h58 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   30 

Est-ce que quelqu’un d’autre s’intéresse aux négociations entre Bouygues et Orange ?

Orange a compris que si ils reprennent également TF1, finalement c’est Bouygues qui sera maître chez Orange et maintenant TF1 serait exclus du deal.

La négociation a l’air féroce et c’est amusant de voir des "indiscrétions" fuiter de chaque camp.

En fait le plus amusant c’est la partie de poker menteur " Chertok (Bouygues) contre Messier (Orange) ".
A n’en pas douter, le gagnant sera sans doute consacré banquier d’affaire de l’année.

Pour nous, petit investisseur, je n’arrive pas encore à me faire une opinion sur le dossier. Même si je pense qu’au final c’est Free qui va en sortir gagnant d’une façon ou d’une autre.
Si j’étais banquier d’affaire et très joueur, je jouerai la faillite de SFR… Orange (avec Bouygues) et Free ont les moyens…


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

#79 03/01/2016 21h09 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   132 

Je suis actionnaire des deux, et alors que je devrais me réjouir de voir Bouygues vendre les telcos pour 10 Mds (le chiffre qui revient le plus souvent) et Orange concentrer le marché, j’ai peur.

Orange risque de payer le prix fort (devoir se débarrasser d’actifs au profit de ses concurrents), Bouygues de rester collé aux telcos via un échange d’actions, pas forcément avantageux (l’Etat est au capital), l’Etat mettre ses gros doigts boudinés pour que les synergies (en l’occurrence des suppressions d’emplois) deviennent inexistantes etc…

D’ailleurs, dans le même registre, je n’ai tjs pas compris où en était Bouygues avec Alstom…

En tout cas, ça nous fait de l’animation

Hors ligne

 

#80 04/01/2016 18h44 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   30 

En gros, soit il gagne très gros : le contrôle d’Orange sans en payer le prix soit il gagne gros avec un gros chèque.
Le pire pour Bouygues serait d’être collé avec une participation très minoritaire d’Orange.

Quoiqu’il arrive, je pense qu’il faut mieux être actionnaire de Bouygues que Orange en ce moment mais je ne pense pas me positionner bien que l’arbitrage soit tentant.


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

#81 28/03/2016 18h20 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   30 

Finalement, on s’oriente vers une série de petits arrangements entre amis : je reprends ça, ça c’est pour toi et surtout on arrête la guerre des prix…
Çà sent l’entente à plein nez. J’aimerai fortement que l’autorité de la concurrence mette son nez là dedans.

Par ailleurs, Martin Bouygues est encore un très mauvais négociateur, il va se retrouver coller avec une part minoritaire non significative d’Orange. Tout ça parce qu’orgueilleux comme un coq caillin, il ne veut pas vendre à SFR ou à Free.

Je suis obligé de faire la comparaison avec Bolloré : regardez comment il a pris le pouvoir chez Vivendi et comment Bouygues va s’embourber chez Orange, comme il s’est embourber chez Alstom.


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

#82 28/03/2016 19h20 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   10 

Qu’on puisse encore, de nos jours, laisser faire la constitution d’un mastodonte qui aurait plus de la moitié de la part de marché chez les particuliers, ça me laisse juste songeur. Le leitmotiv du "retour à 3 opérateurs" a su convaincre… mais pourquoi? c’était quoi le soucis? les gens ne payaient plus leur abonnement de portable assez cher?*

Donc oui, effectivement, l’aspect régulation de la concurrence est à prendre en compte. Et pas seulement pour la conclusion de l’accord, mais aussi pour son exécution… et la suite.

J’ai des actions Orange. Je me demande si je vais les garder… l’action a eu un beau parcours ces deux dernières années, mais là, il y a trop d’ennuis possibles.

* nota : j’espère que le fin mot de l’histoire n’est pas un engagement démago de cabler gratos les zones blanches, de mettre de la fibre au milieu de nulle part et ce genre de choses.

Hors ligne

 

#83 29/03/2016 02h04 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   35 

Je pense que le pendule était allé trop loin en terme de concurrence et que l’état est échaudé pour un moment, le pendule risque de balancer dans l’autre sens pour quelques temps. Ce qui en tant qu’actionnaire d’Orange me fait plutôt plaisir…

Hors ligne

 

#84 29/03/2016 23h29 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   26 

Betcour a écrit :

Je pense que le pendule était allé trop loin en terme de concurrence et que l’état est échaudé pour un moment, le pendule risque de balancer dans l’autre sens pour quelques temps. Ce qui en tant qu’actionnaire d’Orange me fait plutôt plaisir…

Vous voulez dire que malheureusement le marché fonctionnait et qu’il faut donc rétablir un oligopole,norme du capitalisme actuel?

Hors ligne

 

#85 29/03/2016 23h31 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   10 

Je ne sais pas si je dois me réjouir en tant qu’actionnaire, parce que l’éventuel retour de cash ne compenserait certainement pas l’effet délétère sur mon pouvoir d’achat en tant que consommateur.

J’ai surtout très peur qu’Orange achète à prix d’or des actifs et une partie du personnel arbitrairement définie. Et pour le dire franchement, j’ai peur qu’ils reprennent tout simplement des gens parce que l’Etat leur dit de le faire. Dans le contexte actuel, l’Etat-actionnaire ne peut tout simplement être complice de "licenciements boursiers" ou autre fadaise…

Par ailleurs, n’oubliez pas qu’Orange traîne le boulet de la période des suicides (2009 etc) : en interne, le management de cette boîte est devenu limite maternant/parano. Je les vois mal, dans ces conditions, tirer les bénéfices des synergies (qui impliquent tout un état de choses désagréables : mutations, etc)

Après le titre s’en sort pas mal (tendance latérale depuis décembre dans un contexte plutôt volatile) donc je pense que le marché a déjà acheté (ou vendu?) l’idée de cette fusion…

Dernière modification par FXB67 (29/03/2016 23h33)

Hors ligne

 

#86 30/03/2016 07h40 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   30 

Betcour a écrit :

Je pense que le pendule était allé trop loin en terme de concurrence et que l’état est échaudé pour un moment, le pendule risque de balancer dans l’autre sens pour quelques temps. Ce qui en tant qu’actionnaire d’Orange me fait plutôt plaisir…

Si on va au bout de votre raisonnement, l’URSS devrait exister encore et dominer le monde tandis que la Corée du Nord serait actuellement notre modèle d’innovation.

BullAndBear a écrit :

Vous voulez dire que malheureusement le marché fonctionnait et qu’il faut donc rétablir un oligopole,norme du capitalisme actuel?

Ce n’est pas cela le capitalisme. Encore moins du libéralisme, c’est juste de la gestion étatique à la petite semaine pour feindre la concurrence.
Regardez comment sont attribué les fréquences, et à quel prix…


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

#87 30/03/2016 08h50 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   35 

Vic a écrit :

Si on va au bout de votre raisonnement, l’URSS devrait exister encore et dominer le monde tandis que la Corée du Nord serait actuellement notre modèle d’innovation.

Je ne vois vraiment pas le rapport. Avant l’arrivée de Free on avait une situation de rente excessive qui faisait de la France l’un des pays les plus cher d’Europe.

On a fait rentrer Free (et on l’a aidé en plaçant des restrictions sur les opérateurs historiques), les prix ont été massivement réduit au point de faire de la France l’un des pays les moins cher d’Europe. Des prix peut être trop bas car à 2 Euros par mois il est douteux qu’un opérateur s’y retrouve financièrement…

Le secteur a pas mal souffert (raison pour laquelle Bouygues cherche à vendre) et il probable que l’état voit d’un bon œil que la concurrence se calme. D’autant qu’un retour à 3 opérateurs ne va pas renvoyer les prix au niveau de 2005 - les gens se sont habitués a des prix beaucoup plus bas.

En tant qu’actionnaires (vu que ce n’est pas le forum de l’UFC-Que Choisir ici…) on ne peut que se réjouir de la fin de cette période d’hyper-concurrence. C’est bien joué pour Free qui est rentré sur le marché pour pas cher et a dégommé Bouygues soit dit en passant.

Hors ligne

 

#88 30/03/2016 09h35 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   34 

l’arrivée de Free a peut être fait du mal, mais chaque opérateur s’en est bien sorti au final.

SFR racheté par drahi qui fait un gros ensemble , Bouygues qui a continué avec ses offres à bas coût et à pu se rattraper grâce au basculement des fréquences 1800 mhz en 4G, lui donnant un avantage concurrentiel, et FREE qui a eu une forte progression de la base abonnés  mais qui reste petit.

Ils auraient très bien pu rester à 4 opérateurs en gardant de bonnes marges, d’autant qu’il y a aussi tout le parc PRO sur lequel Free n’est pas présent.

Le seul intérêt aurait été un rachat de bouygues par Free au départ, mais ils auraient très bien pu continuer à vivre tous ensemble, le prochain challenge étant la conquête de clients fibre et 5G.

La toute puissance des nouveaux acteurs comparés à la taille d’ILIAD ne laisse pas augurer de bonnes choses pour le consommateur ni pour free qui va se  retrouver avec des tas de boutiques et de cout de personnel, qui ne sont pas dans son ADN.

Orange, s’ils arrivent à ne pas être attaqués pour abus de position dominante et à se débarrasser des doublons devrait en sortir renforcé. Mais comme toujours l"Etat est présent.


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

#89 30/03/2016 11h03 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   35 

tikitoi a écrit :

l’arrivée de Free a peut être fait du mal, mais chaque opérateur s’en est bien sorti au final.

Bien sorti ? Bouygues va probablement être dépecé, Orange côte 40% de moins et Vivendi s’est débarrassé de SFR vu les difficultés… Vous êtes du genre "verre à moitié plein" smile

Hors ligne

 

#90 30/03/2016 14h41 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   34 

Oui, toujours a moitié plein  ;-)

Bouygues va être vendu, mais aurait pu ne pas l’être.
Il n’y a pas faillite et ils ont renoué avec la croissance en 2015 .
Le dividende n’a pas été supprimé et le cours n’est pas beaucoup plus loin qu’en 2011.

Le cours d’orange ?  Il est revenu à son niveau d’avant Free mobile.
le dividende est toujours là.

ILIAD, le cours a explosé alors qu’il avait chuté avant le lancement de freemobile. et le dividende est toujours aussi petit.

Et SFR était déjà le réseau qui souffrait d’une image de piètre qualité . Avec le rachat de numéricable, j’aurai tendance à dire que le cours a évolué favorablement.

Ce qui est amusant, c’est que Vivendi a refusé de vendre SFR a Bouygues car il avait peur que ça n’abouttisse pas, Bouygues se retrouvant avec 47 % du marché Mobile, et que maintenant Orange va racheter Bouygues et se retrouver avec 53% de Pdm, sans soucis.

Je pense qu’ils auraient pu continuer à jouer à 4 acteurs, au prix de marges un peu moins confortables qu’en 2000 - 2008 mais ils auraient gagné bien assez d’argent. Sans compter les services additionnels qu’ils vont développer, comme la vod sur mobile, le paiement via smartphone, des services tv ou jeux….


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

#91 30/03/2016 18h03 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   10 

Dernières nouvelles du dossier :

les salariés feront sans doute pression pour être repris par Orange

A la surprise générale, Free reprend les boutiques soit 2000 salariés… sans doute contraint et forcé pour que l’opération se fasse…

L’Etat refuse d’être dilué à vil prix (ce qu’on savait déjà!)… et veut que Bouygues paie le surcoût social de l’opération, une "facture de plusieurs centaines de millions d’euros"!

C’est une valse très intéressante…

edit : ce que je trouve très intéressant c’est le calme plat sur le cours d’Orange, avec des volumes d’échange plutôt bas.le calme avant la tempête?

edit 2 : Encore un article assez synthétique.

Sur le débat de fond : non, on n’est pas sur le forum de l’UFC, d’accord. Mais je ne suis pas persuadé que ce soit favorable au niveau de vie des petits porteurs de voir une réduction de la concurrence. Après je ne suis pas économiste, mais j’ai juste l’impression que la constitution d’oligopoles n’est pas une excellente nouvelle pour les petits porteurs. Avoir 10€ de dividende en plus ne m’intéresse pas si je paie ma connexion très haut débit 11€ de trop par an. Mais c’est juste un point de vue perso. Et effectivement, si c’est nécessaire que l’acteur le plus bancal quitte la scène, alors pourquoi pas.

Dernière modification par FXB67 (30/03/2016 18h49)

Hors ligne

 

#92 31/03/2016 05h21 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   35 

tikitoi a écrit :

Bouygues va être vendu, mais aurait pu ne pas l’être.
Il n’y a pas faillite et ils ont renoué avec la croissance en 2015 .

Il n’y a pas faillite car il y a toujours des actifs importants dans un opérateur mobile (antennes, fréquences, abonnés) qui font qu’en général on arrive à la revente/découpe avant le dépôt de bilan pur et simple. Mais il ne faut pas voir ceci comme autre chose qu’un échec : l’entreprise va disparaître. Vendre son entreprise à la découpe à ses concurrents c’était pas franchement le plan de Mr Bouygues quand il s’est lancé dans la téléphonie.

Le cours d’orange ?  Il est revenu à son niveau d’avant Free mobile.
le dividende est toujours là.

Le dividende a massivement été réduit. Quant-au cour, il était de autour de 20 €, pourtant en pleine crise financière en 2008, quand l’ARCERP a cherché a placer un 4ème opérateur.

SFR je pense qu’ils seraient encore chez Vivendi si c’était resté un marché à 3 - surtout quand on voit Bolloré en train de lorgner sur Telecom Italia.

Bref même si en tant que consommateur on a largement gagné à casser ce qui était un oligopole, on peut difficilement dire que cette baisse des prix massive n’a pas fait beaucoup souffrir les vieux opérateurs (ILLIAD en revanche je vous suis : gros gagnant car l’état s’est plié en 4 pour le faire rentrer)

FXB67 a écrit :

Mais je ne suis pas persuadé que ce soit favorable au niveau de vie des petits porteurs de voir une réduction de la concurrence. Après je ne suis pas économiste, mais j’ai juste l’impression que la constitution d’oligopoles n’est pas une excellente nouvelle pour les petits porteurs. Avoir 10€ de dividende en plus ne m’intéresse pas si je paie ma connexion très haut débit 11€ de trop par an. Mais c’est juste un point de vue perso. Et effectivement, si c’est nécessaire que l’acteur le plus bancal quitte la scène, alors pourquoi pas.

Certes mais 10 € de dividende en plus, c’est pour un tout-petit porteur. Si Orange augmentait son dividende de 10% (soit 0,06 € de plus) et que vous avez 200 titres seulement (environ 3100 €) vous gagneriez déjà 12 €.

Dernière modification par Betcour (31/03/2016 05h40)

Hors ligne

 

#93 31/03/2016 08h17 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   30 

Betcour a écrit :

Vic a écrit :

Si on va au bout de votre raisonnement, l’URSS devrait exister encore et dominer le monde tandis que la Corée du Nord serait actuellement notre modèle d’innovation.

Je ne vois vraiment pas le rapport. Avant l’arrivée de Free on avait une situation de rente excessive qui faisait de la France l’un des pays les plus cher d’Europe.

On a fait rentrer Free (et on l’a aidé en plaçant des restrictions sur les opérateurs historiques), les prix ont été massivement réduit au point de faire de la France l’un des pays les moins cher d’Europe. Des prix peut être trop bas car à 2 Euros par mois il est douteux qu’un opérateur s’y retrouve financièrement…

Le secteur a pas mal souffert (raison pour laquelle Bouygues cherche à vendre) et il probable que l’état voit d’un bon œil que la concurrence se calme. D’autant qu’un retour à 3 opérateurs ne va pas renvoyer les prix au niveau de 2005 - les gens se sont habitués a des prix beaucoup plus bas.

En tant qu’actionnaires (vu que ce n’est pas le forum de l’UFC-Que Choisir ici…) on ne peut que se réjouir de la fin de cette période d’hyper-concurrence. C’est bien joué pour Free qui est rentré sur le marché pour pas cher et a dégommé Bouygues soit dit en passant.

Bien sûr que si il y a un rapport.
Si je suis votre raisonnement jusqu’au bout (comme je l’ai dit), ça veut dire, qu’il faut également supprimer Free et SFR comme cela Orange sera seul et redeviendra une administration mammouth géré par l’état comme il y a 30 ans. ET accessoirement vous ne seriez plus actionnaire puisque vous auriez été exproprié.

Croyez vous que sans concurrence on aurait eu la 4G à ce prix ? et qu’Orange aurait pu se développer à l’étranger ? Non bien sûr. Les concurrents plus agiles des autres pays auraient raflé la mise.

C’est la libre concurrence qui fait progresser. Il faut s’en réjouir en tant qu’actionnaire. C’est elle qui fait évoluer.
Regarder la différence entre Orange et EDF en ce moment !

Dernière modification par Vic (31/03/2016 08h45)


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

#94 31/03/2016 10h37 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   35 

Non je ne vois toujours pas le rapport. A mon avis vous vous méprenez sur mes propos. Je n’ai jamais dit qu’il fallait que l’état gère l’économie ni que la concurrence n’était pas bonne pour le consommateur (évidemment qu’elle l’est !)

Croyez vous que sans concurrence on aurait eu la 4G à ce prix ?

J’ai écrit plus haut que la concurrence avait fait baisser les prix. Comment pourrais-je être encore plus clair pour être compris ?

et qu’Orange aurait pu se développer à l’étranger ? Non bien sûr. Les concurrents plus agiles des autres pays auraient raflé la mise.

Orange se développait très bien avant que Free ne débarque. Une situation dominante dans un pays n’empêche pas d’être actif à l’étranger, les exemples sont nombreux.

C’est la libre concurrence qui fait progresser.

Pas forcément pour les actionnaires. Ceux de Blackberry ou de Nokia en savent quelque chose ! Au jeux de la concurrence il y aussi des perdants, la société y gagne dans son ensemble mais tout le monde n’est pas gagnant pour autant.

Hors ligne

 

#95 31/03/2016 15h20 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   30 

Ce que j’essaie de vous expliquer c’est que la concurrence est aussi bonne pour l’entreprise et pour l’actionnaire.

Bien sûr il y a des perdants et c’est salutaire. Le problème vient quand il y a oligopole et qu’il n’y a plus de perdant.

Comme disait magnifiquement Bastiat, en économie il y a ce qui se voit et ce qui ne se voit pas dans un pamphlet du même nom.

Vous voyez ce qui vous intéresse : votre dividende sur Orange mais vous ne voyez pas que grâce à la concurrence, le consommateur a peut être dépenser la différence du coût de son forfait pour acheter un jeu Gameloft par exemple et donc fait profiter l’actionnaire de Gameloft.


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

#96 31/03/2016 18h20 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   10 

Bon ben ça n’a pas encore abouti malgré la deadline annoncée depuis des semaines… les titres du secteur commencent à être sous pression. Si j’ai bien compris, c’est bel et bien la valorisation de Bouygues Telecom qui pose problème, pas le fait même que ce soit trop cher, mais parce que ça gonflerait la prise de participation de Bouygues dans Orange, ce que l’Etat ne veut pas.

Quelles hypothèses en cas d’échec?
- maintien de Bouygues avec cessions d’actifs?
- relance de la proposition de SFR?
- intervention d’un acheteur étranger?

Faut-il mettre un ordre de vente stop sur Orange à votre avis?

Dernière modification par FXB67 (31/03/2016 18h20)

Hors ligne

 

#97 01/04/2016 07h28 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   35 

Vic a écrit :

Vous voyez ce qui vous intéresse : votre dividende sur Orange mais vous ne voyez pas que grâce à la concurrence, le consommateur a peut être dépenser la différence du coût de son forfait pour acheter un jeu Gameloft par exemple et donc fait profiter l’actionnaire de Gameloft.

Sauf que moi je ne suis pas actionnaire de Gameloft. Actionnaire Orange et par le passé Bouygues et Vivendi (mais pas Illiad), je suis perdant dans cette évolution des télécoms.

Je suis un libéral convaincu et bien d’accord avec vous sur les mérites de la concurrence pour la société, vous prêchez un convaincu. Sauf que là on est sur un sujet sur Bouygues (et pas sur le libéralisme) et en l’occurrence c’est le grand perdant de la concurrence exacerbée dans le secteur des télécoms.

Hors ligne

 

#98 01/04/2016 07h51 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   30 

En gros la concurrence c’est bien quand vous êtes gagnant.
Quand vous gagnez au protectionnisme, il faut du protectionnisme.

C’est très français cela.

C’est effectivement un sujet sur Bouygues donc j’arrêterai de dévier sur le libéralisme.

Par contre et pour l’anecdote, quand je travaillais chez Bouygues Construction, la concurrence la plus féroce pour gagner les marché était entre les filiales du groupe !
Je me souviens d’un chantier où la " guerre " était totale et finalement mon entité avait remporté le chantier avec une marge très négative alors que le seul être concurrent encore en liste était une autre filiale du groupe.
Bien incrédule à l’époque, j’avais demandé à un haut manager du groupe pourquoi on en était arrivé là ?
Il m’avait répondu : " C’est ça qui va nous faire progresser parce qu’on va trouver les solutions pour rapporter de l’argent sur ce chantier ".

Le protectionnisme c’est le court terme, la concurrence loyal (j’entends par là) c’est le long terme.


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

#99 01/04/2016 19h12 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   10 

Les négociations ont capoté, exit la fusion.
Bouygues Telecom - Orange : échec des négociations, High tech

Hors ligne

 

#100 02/04/2016 06h16 → Bouygues : construction, télécommunications et médias (bouygues)

Membre
Réputation :   34 

Jusqu’à la prochaine offre  :-)
pourquoi pas un gros groupe étranger qui voudrait s’implanter en France


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech