Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 29/12/2015 10h52 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   23 

les valeurs de la société générale avec un scénario centrale pour la SG avec un baril autour de 60 $ fin 2016

La sélection de la Société Générale

Société Générale recommande à l’achat cinq valeurs pétrolières : Royal Dutch Shell, Total, Eni, OMV et Neste. Pour accompagner la remontée du pétrole, la banque conseille également une position longue sur l’indice de la Bourse de Londres, le FTSE 100, et une position courte sur l’indice de la Bourse suisse, le SMI.

Elle est aussi positive sur la Bourse russe, sur un panier de valeurs exposées à la Russie (Alstom, Renault, Henkel, Rémy Cointreau, Raiffeisen Bank) et sur un autre panier de valeurs fortement corrélées au prix du pétrole (BHP Billiton, ABB, Sandvik, Royal Dutch Shell, Eni). 

Dans l’univers américain, Société Générale conseille l’achat d’ExxonMobil, Chevron, Schlumberger, Halliburton, Anadarko Petroleum, Apache Corp, Devon Energy.

Dernière modification par corsaire00 (29/12/2015 10h52)


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07 et ALTAPROFITS

Hors ligne

 

#27 29/12/2015 11h01 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   35 

Vu les niveaux de prix, on peut en effet estimer qu’un jour ou l’autre le pétrole ne pourra rien faire d’autre que de remonter. Le potentiel de baisse est désormais limité même si certaines agences anticipent un effondrement à 20$ avant de remonter. Le problème bien sûr est que le timing d’une remontée des cours est impossible à déterminer.
Le mieux pour celui qui veut jouer un nouveau cycle haussier du pétrole est sans doute d’investir dans un support qui laisse beaucoup de temps et puisse encaisser une période de bas prix sans trop se dévaloriser car il n’est en effet pas exclu que ce contre-choc dure plus longtemps que certains ne le pensent.

Hors ligne

 

#28 29/12/2015 11h18 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   155 

Une chose que je me suis toujours demandée:
si on vise spécifiquement une hausse du pétrole, pourquoi ne pas "simplement" acheter des trackers sur le pétrole ?

Peut-on espérer un facteur multiplicateur en achetant une entreprise fortement exposée au pétrole ? (genre le pétrole fait x2 et le cours de l’action Royal Dutch Shell fait x3)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#29 29/12/2015 11h29 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   96 

Sur une pétrolière vous avez les dividendes en plus de l’effet remontée du baril, à supposer d’avoir fait le bon choix (ou un panier diversifié de pétrolières)

D’ailleurs à ce sujet en PEA j’ai déjà du BP et RDSB est ce que vous avez d’autre pétrolières en tête pas mal hors total (CF pas assez gros pour soutenir le div) ?

J’avais BG group mais comme elle est sous offre de BP….

Merci

Hors ligne

 

#30 29/12/2015 11h47 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   73 

Il y a éventuellement statoil

Hors ligne

 

#31 29/12/2015 11h50 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   96 

Ouais mais bizarrement pas éligible au pea chez binck…

Hors ligne

 

#32 29/12/2015 12h04 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   77 

Le problème, c’est d’identifier à coup sûr une société qui ne fera pas faillite en cas de baisse du baril très prolongée, qui ne sera pas éclaboussée par un scandale de pollution genre marée noire etc etc…

Pourquoi pas emmagasiner un peu de pétrole, de manière régulière, avec peut-être un petit levier de 1.5 voir 2 sur de grosses corrections?

Via CFD par exemple?

Je fais ceci depuis quelques temps, j’ai un PRU de 38$, je suis donc en moins value latente.
En fait je me constitue un petit portefeuille de MP selon la méthode du livre de l’IH, c’est à dire en renforçant mensuellement la matière première la moins chère (sucre, blé, pétrole, gaz, cuivre et argent).

Hors ligne

 

#33 29/12/2015 12h32 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   512 

roudoudou a écrit :

Sur une pétrolière vous avez les dividendes en plus de l’effet remontée du baril […]

Comment ces dividendes seront-ils payés si l’entreprise perd de l’argent sur ses opérations ?

Faith a écrit :

Peut-on espérer un facteur multiplicateur en achetant une entreprise fortement exposée au pétrole ?

Vous pouvez espérer un méga facteur multiplicateur avec le segment des E&P (exploration & production), le plus risqué de l’industrie (business model : lever du capital pour aller découvrir et forer du pétrole, et espérer le vendre plus cher qu’il n’a coûté à produire).

Si vraiment vous retenez cette option, privilégiez les meilleurs bilans (capables de tenir plusieurs années de stress), les meilleurs actifs (les plus rentables à exploiter et/ou à monétiser) et les meilleurs managements (expérimentés, efficaces sur le contrôle des coûts, ont connu plusieurs cycles).

Vous pouvez lire l’histoire de Rick George chez Suncor (c’est passionnant), et par exemple vous demander s’il parviendra à réaliser le même tour de force chez Penn West.

Les industries de matières premières sont ingrates, puisqu’on a jamais aucun contrôle sur son prix de vente. Leur destin échappe aux managers : ils peuvent tout parfaitement exécuter, et pourtant se planter.

Bien garder ça à l’esprit avant de sizer une position…

Hors ligne

 

#34 29/12/2015 12h47 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   96 

@Thomz, si le scénario privilégié est la remontée du baril alors l’entreprise ne perdra plus d’argent sur ces opérations, cqfd. Si le baril reste sur ces niveaux, je cherche de grosses pétrolières qui traverseront la tempête, d’autre part si le div est réduit, le rendement de 7.xx% laisse un peu de marge et sur BP et RDSB cela est pour l’instant gérable vis à vis des CF. De plus, il y a l’amont et l’aval sur les grosses.

Hors ligne

 

#35 29/12/2015 12h51 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   512 

Je vois ce que vous voulez dire.

En effet, il sera intéressant d’observer le comportement des majors ces prochains mois. Même si légèrement cash-flow positifs, plutôt que de payer un dividende, acquérir des réserves en profitant d’un contexte de stress s’inscrit sans doute mieux dans une authentique stratégie à long-terme.

Hors ligne

 

#36 29/12/2015 12h56 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   96 

Ce que fait shell avec l’acquisition de BG (reserves + diversification du business mix avec moins de sensi au pétrole) mais en maintenant le div.

Hors ligne

 

#37 29/12/2015 13h55 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   44 

Faith a écrit :

Une chose que je me suis toujours demandée:
si on vise spécifiquement une hausse du pétrole, pourquoi ne pas "simplement" acheter des trackers sur le pétrole ?

Hélas, aucun tracker ne reproduit fidèlement les cours du brut tels qu’on les connait.

La raison est simple : il est tout simplement extrêmement difficile pour un fonds de reproduire ces cours, qui sont des cours benchmark "spot", c’est à dire des cours de référence pour une livraison en ce jour de pétrole de caractéristiques spécifiques à un endroit donné.
Un fonds n’a évidemment pas vocation à se lancer dans la livraison physique de barils, et utilise donc plusieurs méthodes :  contrats futures ou réplication par panier sectoriel. Pour la première méthode, les contrats futures sont achetés, tenus et revendus juste avant chaque échéance et le fonds rachète les futures des échéances suivantes. Chaque roulement d’une échéance à l’autre implique systématiquement des frais mais surtout des pertes liées à l’état de contango sur ces contrats (fait de payer plus cher le future que le prix spot attendu). L’autre méthode consiste à trouver des sociétés qui sont historiquement en corrélation forte avec le spot, et d’en faire des paniers. Là aussi, aucune garantie que cela va bien suivre le spot dans le futur.

A ceci s’ajoutent les frais du fonds lui-même, et au final après quelques mois les différences entre le cours spot et ce qu’a réussi à vous répliquer le fonds sont très importantes. Si vous voulez vous positionner sur le long terme, il faudra se souvenir de ceci pour ne pas être surpris de ne récupérer que des miettes de la remontée du brut avec votre ETF…

Hors ligne

 

#38 12/05/2016 11h41 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   

Fr0010511535


Parrainage LINXEA, n'hésitez pas à me contacter.

Hors ligne

 

#39 18/07/2016 13h06 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

En me posant la même question que le créateur de cette discussion, j’ai fais de nombreuses recherches avant d’investir dans le pétrole.
Je ne suis pas suffisamment qualifié pour prévoir les prix futurs et donner des conseils d’achats ou de ventes, je veux juste répondre au titre de la discussion : ’’ comment jouer la hausse du petrole".
Et pour la première fois depuis que je suis inscris, je vais peut être pouvoir aider certains d’entre vous avec quelque chose que je connais bien.
J’ai réussi mon investissement sur le pétrole( +35% en 3.5 mois ), certains se diront que c’est de la spéculation, mais pas à mes yeux. Lorsque j’ai acheté les valeurs étaient à un plus bas historique de 12ans  ( autour des 30$, pour un max à 165$ ), les indices sont même descendus à 27$.  Je ne prenais pas grand risque sachant qu’aucun producteur ne rentabilise la production à un prix inférieur à 50$ .

Déjà je ne sais pas si ça a été dit plus haut mais impossible actuellement d’acheter un tracker PEA qui suit le cours du pétrole, seulement les grosses entreprises para-pétrolière européene.
Le plus connu est l’ ETF FR0010344960 . Le problème est que l’indice n’est pas vraiment corrélé au prix du pétrole, on le voit facilement en comparant les courbes.

Par contre par l’intermédiaire du CTO j’ai pu acheter deux valeurs dont l’une cité par flyz57 :
Le certificat brent  2124s : FR0010511535
Le certificat WTI 2125s : FR0010511543

Avantages de ces certificats :
_Ce sont des certificats quantos ( décorrélés des taux de change )
_Ils n’ont pas de date de maturité
_Ils répliquent parfaitement leurs indices et les surperforment même sur la durée.

Inconvénients :
_Ils n’ont pas d’effet de levier mais sont extrêmement volatils, une variation de 6% en une journée est monnaie courante. D’où l’intérêt de rentrer sur les valeurs en plusieurs fois…
_Les frais de roll lors des changements de contrats à terme peuvent varier de 1 à 2 % suivant les mois, d’où l’importance que la remontée des cours soit assez rapide pour ne pas impacter la rentabilité.

Je joins une image de mon portefeuille non pas pour m’afficher mais pour prouver mes dires.
En espérant avoir éclairé quelque uns d’entre vous sur le sujet. Je vous souhaite que ces produits financiers vous rendent aussi heureux qu’ils m’ont rendus…

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/5456_cto_avant_lordre_de_vente.png

Hors ligne

 

#40 19/07/2016 01h02 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   220 

Dans les instruments de suivi peut-être déjà mentionnés (désolé), il y a USO (x1) et UCO (x2). Il y a aussi un ETN x3: UWTI

Les cours stagnent actuellement autour de 45 pour le brut US, on ne fera donc plus +40% de si tôt. Je n’ai pas cru la remontée de 40 à 50, peut-être serais-je plus confiant lorsque 50$ aura été enfoncé…


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#41 20/07/2016 14h05 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   

Bonjour,  pour ma part j’utilise le certificat FR0010307439 Brent pi open.
Ça semble reproduire le sous jacent et je n’ai pas trouvé mention de frais de roll ce qui me semble étrange.
Le spread de l’emmeteur serait il sa seule rémunération ?

Hors ligne

 

#42 15/08/2016 13h31 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   220 

Les effets d’annonce se succèdent à haute fréquence sur le pétrole alors que celui-ci menaçait d’enfoncer à nouveau à la baisse le seuil de 40$.

Après le ministre qatari et actuel président de l’OPEP qui annonce une réunion sur la limitation de la production fin septembre, le ministre saoudien du pétrole confirme vendredi la volonté du royaume de soutenir les cours (sans parler de l’épouvantail iranien et alors qu’ils ont battu leur record de production en juillet…) et maintenant le russe Novak (non membre de l’OPEP) affirme aussi être en discussion avec les saoudiens pour je cite ’une stabilité du marché qui ne sera pas pour une période de temps limitée’.

Le baril WTI est fortement remonté la semaine dernière mais n’est qu’à 44,68$ après avoir atteint plus de 50$ le mois précédent.
Je parie (car c’est un pari) que le cours va retrouver ces niveaux au-dessus de 50$ jusque la réunion et que si la réunion accouche d’une souris comme la dernière fois à Doha le cours va vite redescendre sur les 40$ qui semble être le prix que la plupart des acteurs anticipent pour cette année.

Pour accompagner ce pari vous avez USO ou OIL (long sans levier), UCO avec un levier x2 et UWTI avec un levier x3.

Je suis déjà fortement investi sur USO et UCO avec 20% de mon portefeuille et tout juste à l’équilibre car j’étais entré lors de la baisse mais beaucoup trop haut, donc je n’en ajouterai pas (de plus je suis aussi exposé avec Valero et Chesapeake et donc plus de 40% du portefeuille est directement exposé au pétrole) mais si vous n’avez pas de pétrole en portefeuille et sous réserve de vendre avant la réunion, je pense que c’est un pari qui peut être payant.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#43 19/08/2016 01h16 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   220 

Depuis le post de lundi le WTI a pris 8%. Je continue à croire que les cours vont monter au moins jusque la résistance de 51$ et que si elle est dépassée, ils vont monter jusque la réunion de l’OPEP fin septembre (jusque 60$?).

Surtout vendre avant la réunion et peut-être prendre le pari inverse avec des ETFs leveraged short sur le pétrole; DNO (x1), SCO (x2), DWTI (x3). C’est très probablement ce que je ferai, je ne vois pas de consensus sortir de la réunion avec les sunnites et chiites en guerre dans la sous-région (Syrie et Yémen).

Bien que j’eus pris le train un peu tôt (la baisse n’était qu’à mi-chemin lorsque je suis revenu long sur le pétrole en début de mois), le hasard des déclarations de l’OPEP me permet de faire sur le mois pour l’instant +28% sur UCO et +13% sur USO (+15% et +7,5% au cumul sur 3 semaines). Je me répète mais si je n’étais pas déjà sur-pondéré sur le pétrole j’aurais acheté UWTI (x3) suite à ces 3 déclarations bullish sur le pétrole (Qatar, Arabie Saoudite et Russie ont annoncé leur volonté de stabiliser les prix et de rechercher un accord à l’OPEP et hors OPEP).

Depuis l’ouverture de lundi, UWTI a fait +19,5%. Si on s’oriente d’ici fin septembre sur la résistance de 51$ cela représente environ (bêta slippage et contango près) un potentiel de 15% d’appréciation encore pour UWTI.

Dernière modification par Jef56 (19/08/2016 01h18)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#44 20/08/2016 13h02 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   220 

Je suis un peu en mode monologue sur ce sujet, désolé, j’ai peu de débatteurs pour aiguiser mon jugement. Je trouve pourtant à la vue de l’année passée que c’est LE sujet qui fait la pluie et le beau temps sur nos portefeuilles.

J’ai touché un plus bas en février avec et à cause du pétrole et j’ai eu une excellente reprise (comme d’autres, comme IH) à partir du 12 février grâce au pétrole. La corrélation entre le S&P500 et le cours du pétrole est forte (je n’ai plus le chiffre en tête mais elle est significative). Je pense qu’elle doit l’être encore plus pour les indices émergents.
On peut arguer que le pétrole est lui-même lié aux chiffres de consommation/production industrielle (il n’évolue pas seul indépendamment du contexte économique) mais la corrélation existe, on ne peut le nier.

J’ai le sentiment et je ne pense pas que ce soit un biais, que le monde économique ne veut plus du pétrole bas. Parce que les avantages qu’il apporte sont très nettement contre-balancés par les désavantages (baisse des marchés, volatilités, faillites, conflits au moyen-orient…). Et si personne (hors producteurs & co bien sûr) ne veut un pétrole à 100$ ou plus, la majorité considère que un baril à 80$ c’est bien.
Il y a donc un fort sentiment qui pousse ’naturellement’ le cours du pétrole à la hausse.

La moindre nouvelle encourageante est alors démultipliée et on en voit les résultats depuis 10 jours suite aux déclarations des membres de l’OPEP et de la Russie.

Je ne pense pas qu’une limitation de production soit votée par les membres du cartel ou en tout cas si elle est votée pour sauver la face, elle ne sera pas déterminante. L’Arabie Saoudite est au maximum de ses capacités de production, comme d’autres producteurs et elle aura beau jeu de ’limiter’ sa production sur ses volumes de juillet (elle l’est déjà techniquement).
Donc je m’attends à une baisse de déception après la réunion de fin septembre, mais je ne vois pas comment le cours pourrait redescendre en-dessous de 30$ voire même 40$, les capacités de production US ayant été fortement diminuées.
Il y a aussi peu de risque que le cours explose, justement à cause de ces capacités de production mobilisables rapidement par le marché américain.

Dernière modification par Jef56 (20/08/2016 13h03)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#45 20/08/2016 20h16 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   12 

Je vous rassure Jef56, vous n’êtes pas tout seul et je vous suis avec intérêt.

Je poste rarement sur le pétrole parce que c’est vraiment compliqué. J’avais lu quelque part (je n’ai plus la source) que les prix du baril sont fait par 10% de transaction en vue de consommation effective et 90% de spéculation.

Je suis également exposé au pétrole mais pas directement sur le prix du baril, avec un driller comme Ensco, qui fait du +10% -10% par jour (avec du recul, c’est plus sportif que du levier X2 sur le WTI) ou sur des majors (plus tranquille).

Ensco, je me la tartine depuis que l’on en a parlé sur le forum, je ne pense pas que c’est le moment idéal pour vendre alors je garde et je fais des allers-retours pour baisser le PRU.

D’autre part, j’ai renforcé sur le transport de gaz qui me parait un marché porteur mais cyclique. Je pense que 2016 pourrait être le point bas.

Dernière modification par Mestra (20/08/2016 20h18)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#46 20/08/2016 20h40 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   220 

Merci Mestra pour ce signe de vie sur cette file 😀.

Je surveille aussi les transporteurs dont on parle aussi sur le forum et en particulier avec l’ETF SEA. Je ne monterai dans le bateau que lorsqu’une reprise sera en cours, le rattrapage à faire est tel que je ne crains pas de rater les premiers gains de la reprise. Pour l’instant les cours du gaz sont toujours au plancher et l’indice baltic du transport aussi…

J’ai trouvé une nouvelle source sur le pétrole qui confirme que c’est un secteur très difficile et donc imprévisible: Oilprice.com

Dans cet article Can oil prices continue to rally? les auteurs sont plutôt baissiers à court terme.
En tous cas ils estiment que les fondamentaux sont à la baisse et que sans les gesticulations de l’OPEP pour sortir les shorteurs du marché, ce qui a poussé les prix à la hausse (effet short squeeze), il n’y aurait pas de rally. D’ailleurs le rally semble ralentir…

S’en suivent plein de chiffres en particulier sur le spread WTI / Brent sur lequel les raffineurs font une partie de leurs marges.
Je retiens donc qu’ils sont baissiers à court terme (voire très baissier si la FED augmente ses taux et que le dollar se renforce) mais que la tendance long terme est la hausse (ce n’est pas une grande nouvelle).
Je vais écumer ce site pour essayer de mieux comprendre cette commodity.

Je vais pour l’instant conserver ma position longue jusque la réunion de l’OPEP pour renverser ensuite la position. Je vais quand même poser des stop loss pour sécuriser les gains déjà obtenus au cas où. Oilprice.com pense que les iraniens n’iront même pas à la réunion, le Venezuela, la Lybie et le Nigeria ont déjà annoncé qu’ils ne limiteraient pas leur production, l’Arabie Saoudite a battu un record en juillet et semble encore pouvoir le battre en août, les puits aux US ont encore augmenté… Une limitation de la production semble impossible à obtenir.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#47 20/08/2016 22h04 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   23 

Jef56 a écrit :

Oilprice.com pense que les iraniens n’iront même pas à la réunion, le Venezuela, la Lybie et le Nigeria ont déjà annoncé qu’ils ne limiteraient pas leur production, l

Cette non volonté de participer à une réduction de la production est assez logique et déjà connue. Les raisons sont multiples :
L’Iran redémarre doucement ses exportations tandis que pour les autres la production est déjà en baisse : le Venezuela est incapable de maintenir sa production faute de maintenance (-11% sur un an), en Libye on ne sait pas qui vend ni combien et au Nigeria la production peine à être exportée faute de pipeline en état.

A MT/LT, la baisse généralisée des investissements va bien finir par avoir un impact sur les volumes de production…

Hors ligne

 

#48 20/08/2016 22h34 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   

Comme d’autres, je suis aussi positionné sur divers supports pour tenter de profiter d’un retour du prix du baril à des niveaux plus élevés. Je garde en tête les quelques éléments ci-dessous:

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7528_oil.png

PIMCO Q1 2016:

My guess is that the price of oil will indeed be as high as $100 a barrel again within five years

En revanche, j’essaie d’éviter les supports en USD car la hausse du baril sera probablement couplée à une hausse de l’EUR/USD.

Dernière modification par zeboulon (20/08/2016 22h36)

Hors ligne

 

#49 21/08/2016 10h43 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   73 

Zebulon a écrit :

. Je garde en tête les quelques éléments ci-dessous:

Comme l’indique jef, les usa et l’arabie saoudite ont reouvert certains champs.
Le franchissement de certains seuil ( 45$, 50$ 60$ Etc…) font que certains champs peuvent etre reouvert (l’exploitation redevient rentable à exploiter).
En dessous les producteurs sont en stand by pour les plus gros acteurs, les plus petits sont obligés de pomper 2 fois plus pour rembourser les frais (par ex les gaz et petrole de schiste produit à perte pour rembourser les frais et emprunt )

J’espere ne pas me prendre encore des moins 1 si je dis il parait.
Christophe soumier sur bfm ainsi que plusieurs intervenants sur bfm n’arretent de dire que 50-55$ Est le seuil de rentabilté pour une grosse partie des petroles de schistes et pour le golfe du mexique
J’avoue ne pas savoir mais j’ai remarqué qu’à partir de ce seuil (+50$ ) les stocks us augmentent fortement.

Dernière modification par francoisolivier (21/08/2016 10h53)

Hors ligne

 

#50 22/08/2016 10h02 → Pétrole : spéculer/jouer la hausse du pétrole ? (dérivés, meilleur moyen profiter hausse pétrole, pétrole)

Membre
Réputation :   

Les seuils de rentabilité des pays du Moyen Orient sont parmi les meilleurs en terme de cout d’extraction.
Maintenant quel est le prix nécessaire pour boucler leur fins de mois sachant que c’est leur principale source de revenus.
A 50 USD il va y avoir un problème, de nombreux articles disent que pour qu’ils payent les services publics, fonctionnaires, paix sociale, niveau de vie des émirats il faudrait plutôt un pétrole aux alentours des 100 USD.
Sauf erreur de ma part c’est l’Arabie Saoudite le principal responsable de la baisse depuis l’été 2014 mais combien de temps vont il tenir avec des déficits budgétaires, il est donc probable qu’ils soient à l’origine de la hausse à venir qui me semble logique.
Quasi tous les pays producteurs souffrent à ces prix du baril.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech