Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#101 14/12/2014 10h11 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   29 

Bonjour Yamamoto,

Pour savoir si c’est une offre interessante il faudrait avoir le nom du château.


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne

 

#102 14/12/2014 21h59 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Apres verification, l’offre n’était pas interessante

Hors ligne

 

#103 09/09/2015 08h24 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   69 

Un petit up, marronnier de septembre : les Foires au Vin !
Démarré par LIDL avec un Sauternes 2004 Arche pas trop cher
Vos témoignages seront les bienvenus


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#104 09/09/2015 08h50 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   16 

L’application vivino est pas mal pour se faire une idée sur les vins, pas toujours juste car clientèle internationale mais on peut se faire une petite idée avec les notes des utilisateurs.

On peut prendre en photo directement la bouteille en photo ou bien saisir le domaine/millésime etc.
L’appli est gratuite je précise (il existe une version payante mais pas obligatoire).

Sinon à propos du sauternes, 2004 n’est vraiment pas une bonne année…

Personnellement j’ai acheté deux caisses sur cavissima que je compte boire même si une des caisses a du potentiel à la revente (le château pavie)

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7727_vins.png

Dernière modification par maxlille (09/09/2015 08h54)

Hors ligne

 

#105 09/09/2015 09h40 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   162 

Je voyais que Carrefour propose des Bourgogne 2013. Ce n’est pas une grande année, donc avec précaution. Pour les Côtes du Rhône sud ce même millésime n’est pas non plus formidable. A nouveau il peut y avoir d’intéressantes exceptions. Pour les Châteauneuf du Pape on murmurait en 2013 que certains domaines achetaient du grenache (cépage) dans le voisinage, hors zone d’appellation donc. Ce sont certainement d’affreuses calomnies.

Dernière modification par sat (09/09/2015 09h41)

Hors ligne

 

#106 09/09/2015 20h47 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   74 

à part yquem / fargues et climens, les sauternes ne sont pas des vins d’investissements.

2004 est une année xx en sauternes. Tous les vins sont lourds, et manque de tension.
en gros cela ressemble plus à du jus de canne.

(Pour info les meilleurs vins sucrés ont une grosse acidité qui crée la longueur en bouche et contrebalance l’alcool et le sucre)

2013 en bourgogne est une année pas trop mal en rouge un peu acide en blanc.
Mais mieux qu’annoncée.

Hors ligne

 

#107 09/09/2015 21h06 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   337 

Attendez le millésime 2015 qui sera, sans aucun doute dans presque tous les vignobles, le meilleur depuis 2009.
Si vous voulez spéculer sur le vin, n’achetez que des grands crus renommés (pas forcément des 1ers crus non plus) dans de grands millésimes, ça évitera quelques désillusions.


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#108 09/09/2015 22h46 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   74 

Maxicool ce que vous dites est vrai surtout pour bordeaux

2009 est une année nulle en alsace,
Tres moyenne en loire, bourgogne blanc, champagne
Bonne en bourgogne rouge.

2010 est meilleure dans beaucoup de region.

Je ne pense pas que 2015 soit une année exceptionelle en blanc

Dernière modification par francoisolivier (09/09/2015 22h48)

Hors ligne

 

#109 09/09/2015 23h24 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   

Sujet intéressant, étant moi même amateur de vins. Difficile en revanche de se prononcer catégoriquement sur le bien fondé d’une spéculation sur le long terme. Privilégier bien sur les années exceptionnelles et les bonnes maisons. Mais il y a tellement d’aléas (conservation, etc .. ) que c’est sans doute risqué .. 2010 était par ex une année hautement spéculative en bordelais.
En revanche, on peut profiter de ce sujet pour partager peut être quelques bonnes découvertes/opportunités. Après tout, cela va bientôt être la saison des salons (vignerons indépendants, etc …).


Parrainage Linxea - Parrainage Yomoni  (50 à 200€ jusqu'au 31/12/16)

Hors ligne

 

#110 09/09/2015 23h56 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   225 

J’ai acheté beaucoup de vins (bordeaux principalement) à une époque (2002-2009) et ai tout vendu lorsque je me suis expatrié.
J’avais gagné un peu sur les grands crus et rien sur les autres sans perdre non plus d’argent.

Du coup cela m’a encouragé à acheter des grands crus en primeur par la suite ce que j’ai fait de 2010 (millésime 2009) à 2014, dans des proportions d’ailleurs trop importantes (plus de 10% de mon patrimoine net).

Aujourd’hui je pense être en moins value de 40 à 50% avec peu d’espoir de retour à meilleure fortune. Les grands crus 2009 et 2010 sont vendus moins chers dans les foires ou aux enchères que leur prix primeur.

Il me faut espérer que les Chinois retrouvent le goût des grands vins français, ce qui semble passer de mode (production vinicole chinoise très développée et pratiques de corruption par des cadeaux luxueux aujourd’hui condamnées)… Il reste le phylloxera…


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#111 10/09/2015 02h30 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   214 

jef56 a écrit :

Les grands crus 2009 et 2010 sont vendus moins chers dans les foires ou aux enchères que leur prix primeur.

Vous m’avez fait peur, je viens de vérifier et apparemment mes caisses de Pontet Canet 2009 et 2010 semblent s’échanger à plus du double du prix des primeurs. Remarquez, je compte bien les boire donc les fluctuations de prix ne me dérangent pas trop.

Par contre, c’est vrai que les prix semblent s’être calmés, ce qui n’est pas forcément plus mal, pour un consommateur net de vins comme moi…

Hors ligne

 

#112 10/09/2015 07h24 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   225 

Tant mieux en effet. J’aurais peut-être dû préciser que je suis ’investi’ en Lafite Rothschild qui semble avoir beaucoup plus pâti que d’autres de l’arrêt de la spéculation chinoise…
Comme quoi même en vins la diversification a du bon…


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#113 10/09/2015 08h43 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   214 

Jef56 a écrit :

Tant mieux en effet. J’aurais peut-être dû préciser que je suis ’investi’ en Lafite Rothschild qui semble avoir beaucoup plus pâti que d’autres de l’arrêt de la spéculation chinoise…

Ah oui, le Lafite était très cher. Le Beychevelle aussi était monté alors que je ne trouve pas cela terrible du tout, les chinois reconnaissaient facilement "le bateau" sur l’étiquette… On trouvait à l’époque des bouteilles d’Angelus en dessous du prix du Beychevelle, incompréhensible pour moi. Inutile de vous dire que je me suis fait plaisir sur les Angelus, qui comme les Pontet Canet, semblent avoir bien monté.

Comme en bourse, il y a une histoire de "valeur" je pense ; sur du Lafite, Margaux, Haut Brion, vous payez l’étiquette, alors que des vins comme Angelus ou Pontet Canet à l’époque (j’avais payé entre 30 et 40 euros pour les 2004…) sont pour moi au niveau de ces grands noms. Mais ils ont triplé malheureusement… Enfin, même après la hausse des prix, un Angelus à 150 euros me reste en général moins en travers de la gorge qu’un Lafite à 500 euros.

Hors ligne

 

#114 10/09/2015 10h14 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   28 

Bonjour

petite question à ceux qui parmi vous vendent réguliérement leurs bouteilles, quel intermédiaire utilisez vous ?  Plutot des classique comme Ebay ou le bon coin ou bien plutot des sites spécialisés? voir des enchéres ?
J’ai souvent pensé à vendre quelques bouteilles mais je n’ai jamais sauté le pas….je prefére il est vvrai les déguster.
Merci par avance.

Dernière modification par mercators (10/09/2015 10h14)

Hors ligne

 

#115 10/09/2015 10h48 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   

Wawawoum a écrit :

Comme en bourse, il y a une histoire de "valeur" je pense ; sur du Lafite, Margaux, Haut Brion, vous payez l’étiquette, alors que des vins comme Angelus ou Pontet Canet à l’époque (j’avais payé entre 30 et 40 euros pour les 2004…) sont pour moi au niveau de ces grands noms. Mais ils ont triplé malheureusement… Enfin, même après la hausse des prix, un Angelus à 150 euros me reste en général moins en travers de la gorge qu’un Lafite à 500 euros.

Bonjour,

Chic des amateurs de (bons) vins :-)

Autant je vous rejoins sur Lafite, autant inclure Chateau Margaux et Haut Brion dans la catégorie des vins où l’on paye l’étiquette m’interpelle.

De part leur qualité et leur régularité, ces deux propriétés font partie des plus grands vins de Bordeaux, de France et probablement du monde, et leur tarif est resté, toute proportion gardée, raisonnable.

Totalement d’accord avec vous sur la qualité de Pontet Canet et Angelus, par contre.

J’ajouterais également Troplong Mondot et Tertre Roteboeuf, magnifiques et encore accessibles.

Hors ligne

 

#116 10/09/2015 11h15 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   214 

frontalier a écrit :

Autant je vous rejoins sur Lafite, autant inclure Chateau Margaux et Haut Brion dans la catégorie des vins où l’on paye l’étiquette m’interpelle.

C’est vrai que l’on paye moins l’étiquette que Lafite, mais j’ai eu quelques déceptions sur des Margaux, et des déceptions à 450 euros la bouteille, je vous avoue que cela passe assez mal. Haut Brion, je n’ai jamais été déçu par contre, mais cela reste assez cher. Allez, je vous l’accorde, j’ai été un peu raide avec le Haut Brion qui est en général le moins cher des 3.

Si l’on compare à Pontet Canet ou Angelus, je ne me souviens pas d’une déception et le prix maximum payé pour ces bouteilles est d’environ 150 euros (peut-être plus maintenant). Disons que si vous me dites : "Tiens voilà au choix 4 bouteilles de Lafite (ou de Haut Brion ou de Margaux) ou 12 de Pontet Canet (ou d’Angelus)", mon choix est très vite fait.

Je ne connais pas Tertre Roteboeuf, je vais regarder çà.

Après le bordelais, et dans une moindre mesure la Bourgogne, sont souvent hors de prix, je préfère pour les vins à boire "tous les jours" aller chercher dans la vallée du Rhone (Chateauneuf du Pape), dans le Languedoc (Daumas Gassac, Mas Clavel) ou la Loire.

Dernière modification par Wawawoum (10/09/2015 11h42)

Hors ligne

 

#117 14/09/2015 08h51 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   74 

Bonjour

petite question à ceux qui parmi vous vendent réguliérement leurs bouteilles, quel intermédiaire utilisez vous ?  Plutot des classique comme Ebay ou le bon coin ou bien plutot des sites spécialisés? voir des enchéres ?
J’ai souvent pensé à vendre quelques bouteilles mais je n’ai jamais sauté le pas….je prefére il est vvrai les déguster.
Merci par avance.

J’utilise le bon coin ou idealwine, dans une moindre mesure, ebay.
Cela depend des bouteilles, certaines partent mieux (ou partent tout court sur idw mais pas sur le bon coin). Mais attention uniquement les belles etiquettes partent.

Les bordeaux (en general ) sont passés de mode et se vendent avec difficultés.
Ce n’est pas le cas de vins à la mode (coche, clos rougeard, rayas par ex )

Hors ligne

 

#118 18/09/2015 13h18 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   340 

Petit amateur de vins, je me permets quelques réflexions sur ce sujet :

1) lorsqu’on achète soi-même et qu’on garde dans sa cave :
- Déjà, il faut une très bonne cave (température, humidité), ce qui n’est pas donné à tout le monde.
- Il faut une grosse culture du vin pour sélectionner les bouteilles qui vont prendre de la valeur.
- Les bouteilles qui se vendent le mieux sont les grands crus, donc cher à la bouteille. Ca risque de décaler ses goûts personnels vers le vin haut de gamme (si on n’y était pas encore), ou encore d’augmenter la consommation (par exemple : avant, c’était une grand bouteille par an, maintenant, c’est 10 ou 20). Mine de rien, cette consommation personnelle représente un certain budget !

2) Si l’on passe par un intermédiaire :
- attention aux prix de vente initiaux (sont-ils conformes au marché ou artificiellement gonflés), ainsi qu’aux coûts de stockage et de gestion. Dans un marché qui stagne voire redescend, s’il n’y a pas de mirifiques plus-values pour éponger ces frais, pas sûr de gagner de l’argent.
- il y a un risque de schéma de Ponzi. 1855 : bouteilles non livrées et liquidation (les divers créanciers, dont les clients, en sont pour plus de 40 millions d’euros), Aristophil sur les manuscrits… si la plupart des acteurs de ce marché sont sans doute sérieux, on n’est jamais à l’abri d’un qui ne stockerait pas le vin prétendument acheté. Ou d’un qui aurait démarré sérieux mais, vu la dégradation du secteur, se metrait ensuite à "économiser" en n’achetant plus toutes les bouteilles payées par ses clients.
- l’avantage, c’est que vu que le vin n’est pas chez soi, on n’est pas tenté de le boire. Il n’y a donc pas les frais de "consommation personnelle" cités au 1).

D’une manière générale, il vaut mieux n’acheter que les meilleures années quitte à passer des années blanches où on n’achète rien. Quelques années plus tard, tous les millésimes sont en concurrence, alors si on a acheté des petites années, on n’arrivera pas à les revendre ; en tout cas, pas sans les brader.

Personnellement, je suis surtout amateur des vins bios et/ou naturels, notamment du Languedoc. On trouve de très bonnes choses (à mon goût à moi) dans les 8 à 20 € la bouteille ; ce qui n’est déjà pas donné (rappel : le budget moyen pour les Français quand ils achètent une bouteille de vin est de 3 à 4 €).
J’ai dégoté un caviste assez extraordinaire :
- spécialisé en vins bios et naturels, principalement Languedoc
- il fait goûter très volontiers, ça permet de n’acheter quasiment que du vin dont je suis sûr qu’il me plaise.
- il fait des prix dès qu’on prend un carton: 1 € en moins la bouteille… voir nettement plus. Et souvent, il offre une bouteille en plus, genre "vous me goûterez ça".
C’est quand je vais chez d’autres cavistes que je mesure la chance d’avoir celui-ci !
Du coup, alors que j’étais motivé pour essayer de visiter des producteurs et d’acheter en direct, j’ai un peu levé le pied là-dessus : avec ce caviste, j’ai le conseil, le choix, je goûte, et je paie quasiment le même prix que chez le producteur (voire moins cher).

Tout en restant dans les vins bio ou naturels, je ne possède que quelques bouteilles qui pourraient avoir une valeur de revente et que j’ai du coup payées assez nettement plus cher que la fourchette susmentionnée ; notamment des Clos Rougeard. Mais comme j’en ai très peu, il est probable que je les boive au lieu de les revendre.

D’ailleurs, l’engouement pour les vins bios et/ou naturels est un phénomène marquant de ces dernières années. Avant, le vin bio, c’était pas bon (pour faire court). Au fur et à mesure que des producteurs s’y sont mis et ont fait de la qualité, il y a eu un intérêt croissant chez le consommateur. De plus, des blogs, forums, et autres publications du même type deviennent des prescripteurs d’achat (à leur modeste mesure) ce qui sort donne des alternatives à la machine de guerre classique guide des vins (côté prescription) - grande distribution et caviste (côté distribution).

Bref, pour ma part, je ne suis pas un investisseur en vin. Je suis typiquement dans le cas 1) : si j’achetai pour revendre, ça me décalerai vers des prix d’achats plus élevés, donc ma consommation personnelle me coûterait plus cher. Au total, à défaut de gagner de l’argent en revendant, j’économise sans doute plus d’argent en me contentant de mes vins à 8-20 € la bouteille. Je n’ai pas envie de me lancer dans une course à l’armement où les éventuelles plus-values de revente couvriraient à peine l’augmentation du coût de ma consommation personnelle.

PS : concernant la fiscalité, quand on possède ses bouteilles, c’est la fiscalité sur les plus-values de biens meubles. Donc, en dessous d’un prix de cession de 5000 € par lot, c’est exonéré. Quand on est sur un investissement conséquent, on aura intérêt à garder les factures ; d’une part, pour pouvoir faire le calcul éventuel de cette plus-value ; d’autre part, pour le cas où l’administration fiscale s’intéresserait à la provenance de ce petit trésor en bouteilles.
Quand on passe par un organisme (mon cas 2), il faut bien regarder la nature de cet investissement et la fiscalité applicable.

Dernière modification par Bernard2K (18/09/2015 13h48)

En ligne

 

#119 23/09/2015 21h41 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   74 

Bernard,

Beaucoup de bon sens dans votre post.
Une petite remarque : fais attention avec le bio.
Enfin il faut que le but premier du viticulteur est de faire du bon vin. S’il est en bio, biod, demeter biodivin tant mieux pour la planete.
Mais il existe beaucoup de viticulteurs adepte de steiner et du sans souffre qui produisent des vins borderlines (priore roch, coulee de serrant, …) où j’ai vidé dans l’evier plus de vins que j’en ai bu de bon.

Autre point : beaucoup de grand domaine pourraient etre bio mais ne demande pas la certif
On peut citer armand rousseau, dom lambrays.

Edit : un tres bon domaine de languedoc, dont les vins vieilissent tres bien : montcalmes

Dernière modification par francoisolivier (23/09/2015 21h55)

Hors ligne

 

#120 23/09/2015 23h40 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   56 

Les vins bio, sans souffre,…. toute une discussion.

J’en parlais encore avec "mon caviste" hier, autant il y a une dizaine d’année il "ramait" et "passait" beaucoup de temps à argumenter ses choix autant maintenant la connaissance du bio est beaucoup plus répandue.

On évolue dans les lignes de voiture qu’on aime, dans les meubles, mais également dans les vins que l’on apprécie.

Initialement je trouvais que le bio avait une typicité plus bio que cépage ou terroir, ce qui me gênait. Maintenant soit certains vignerons ont fait des progrès, soit mon palais à évoluer (le plus probable).
Vous citez Priore Roch, la coulée de serrant.. quelques bon souvenirs quand même.
Vous devez connaitre didier Barral en Faugéres, même si a mes yeux il y a maintenant mieux dans cette appellation ces vins assez tanniques, certes un peu fort en alcool mais qui repartent en fermentation…. Certains détestent, jettent dans l’évier, d’autres "agitent" la bouteille de nombreuses minutes, d’autres carafent le vin plusieurs jours, d’autres apprécient tout simplement (j’en fais parti)….. et pour une raison finalement assez simple…. ça a un vrai gout de raisin (si si smile)

En plus ce que j’apprécie dans le vin c’est que parfois il est bon, parfois moins bons, parfois nous savons l’apprécier, parfois nous ne savons pas le faire….. en tout cas pour de beaux souvenirs il faut de "belles désillusions"… en tout cas c’est mon approche.

Que ce soit dans le vin, ou dans la cuisine il y a des radicaux, des fanatiques, des fantaisistes mais mine de rien c’est un espace de liberté qui ne fait pas trop de mal (pas trop, attention l’Homme n’a qu’un foie) et c’est plutôt sympa.

Nous sommes assez loin de la discussion sur la "spéculation long terme sur les grands crus" mais perso ce type de spéculation me dépasse un peu. J’ai connu pas mal de spéculateurs sur l’année 2000 qui ont fait de "belles affaires", ça peut certainement être de la diversification mais j’ai déjà du mal à estimer la valorisation d’une action alors que dire pour un "beau flacon" ??

Je veux bien prendre en compte la rareté et la demande, mais qu’une bouteille de vin puisse être vendue plusieurs centaines d’euros n’a pour moi aucun sens.

Wawawoum a écrit :

C’est vrai que l’on paye moins l’étiquette que Lafite, mais j’ai eu quelques déceptions sur des Margaux, et des déceptions à 450 euros la bouteille, je vous avoue que cela passe assez mal. Haut Brion, je n’ai jamais été déçu par contre, mais cela reste assez cher. Allez, je vous l’accorde, j’ai été un peu raide avec le Haut Brion qui est en général le moins cher des 3.

Si l’on compare à Pontet Canet ou Angelus, je ne me souviens pas d’une déception et le prix maximum payé pour ces bouteilles est d’environ 150 euros (peut-être plus maintenant). Disons que si vous me dites : "Tiens voilà au choix 4 bouteilles de Lafite (ou de Haut Brion ou de Margaux) ou 12 de Pontet Canet (ou d’Angelus)", mon choix est très vite fait.

Acheter et boire une bouteille 450 € !!! même de Lafite ou Margaux….  Pontet Canet est devenu (même si je suis cela d’assez loin maintenant cela) une valeur sûre de Bordeaux mais vu les prix que vous évoquez le prix est quand même multiplié par quasiment 10 en 20 ans…

Suite à votre dernier message, je viens de regarder à l’instant la côte de clos Rougeard (il m’en reste  quelques bouteilles dont du 1990 en "le bourg")

Bernard2K a écrit :

Tout en restant dans les vins bio ou naturels, je ne possède que quelques bouteilles qui pourraient avoir une valeur de revente et que j’ai du coup payées assez nettement plus cher que la fourchette susmentionnée ; notamment des Clos Rougeard. Mais comme j’en ai très peu, il est probable que je les boive au lieu de les revendre.

.. 400 € l’estimation… heureusement que je suis assis…. du délire… surtout que perso chez les frères foucault je préférais leur blanc…

En tout cas ’le vin’ est un espace irrationnel et c’est peut être finalement une belle chose.

Bonne soirée à tous

Crown

Dernière modification par Crown (23/09/2015 23h43)

Hors ligne

 

#121 24/09/2015 00h11 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   

Après avoir lu avec intérêt ce post, je serais curieux d’avoir votre avis sur la valeur d’une bouteille d’Angelus 2009, très bien conservé dans une cave professionnelle. Niveau haute épaule, étiquette en très bon état.
Je souhaiterai me positionner sur cette année afin de jouer la sécurité pour un premier investissement en réel dans le vin !
Merci par avance !

Hors ligne

 

#122 24/09/2015 00h33 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   74 

Ouais. J’ai bu l’année derniere bourg 1989, une tuerie.
J’aime beaucoup le breze du clos rougeard mais à +120€ la quille je laisse tomber.
A noter que je dois etre maso car le coté boisé ne me derange pas.
J’adore les connus mais moins speculatif (boulay, cotat ). Les 2 comme les foucault sont attachants.

Didier barral comme mark angeli, je laisse tomber.
Meme rubrique que priore roch. Deja c’est pas donné.
Je ne peux pas citer l’auteur mais c’est comme jouer à la roulette russe.
Sur un barrilet / carton de 6, il y en a bien une ou 2/3 flinguées.
J’aime pas trop leur vin, je n’aime pas jouer à la roulette russe et ne parlons pas de leur ego.

Enfin pour faire du bio, biod, je prefere quand meme zind (à part les 2009)
J’ai deja pris des claques contrairement aux noms cités. J’aime bien le personnage aussi comme les barmes (biod).
J’aime bien les vins de trapet, j’aime pas trop le personnage (je m’egare).
Je suis surement plus indulgent avec un viticulteur sympathique.

Hors ligne

 

#123 24/09/2015 02h07 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   56 

Je ne connais pas Barral en tant qu’individu, les frères foucault un peu "Space"….En fougères "clos fantine" est très sympa. Les blancs sont plus rares mais délicieux si on aime les vins qui présentent une base oxydative (si je ne me trompe pas le cépage est le terret, un cépage autochtone).

Zind humbrecht : sans doute mes plus beaux souvenirs, ça remonte à plus de 20 ans et encore pas les très grandes cuvées (acces quasi impossibles et prix déjà décoiffants à l’époque). Je n’ai pas suivi depuis.
J’ai un souvenir des quelques bouteilles de gewurtz et riesling, les 2 en VT … Exceptionnel de chez exceptionnel…
Ma seule déception chez eux un pinot gris en sélection de grains nobles et malgré un taux de sucre en conséquence très élevé : sec comme les vents du nord… Déroutant… J’ai jamais vu ça.

Ps : les breze (les premiers que j’ai acquis étaient de 97, millésime difficile en Loire) ne valaient à l’époque que l’équivalent je pense de 15 à 20€ max, déjà bcp pour un vin de Loire. Je suis comme vous j’aime bien leur boisé…. Par contre 120 € maintenant dites vous…

Un autre domaine très sympa en bio actuellement "domaine de langlore" (Éric pfifferling), avec notamment un tavel qui n’a rien d’un vin rosé. Vraiment délicieux, typé mais délicieux.

Comme vous je suis très sensible au côté sympathique des vignerons (c’est pareil pour une œuvre d’art, moins agréable a acheté quand l’artiste se la surjoue).

Par contre je suis bcp plus adepte de la roulette russe que vous… J’aime assez quand un vin part "un peu" en vrille (à un prix raisonnable bien sur !!)….

Crown

Dernière modification par Crown (24/09/2015 02h22)

Hors ligne

 

#124 24/09/2015 21h43 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   74 

120€ est la cote moyenne sur idealwine du breze.
Beaucoup de cavistes parisiens suivent au niveau des prix.

Langloire, beaucoup de personne m’en ont parlé, j’ai pas encore gouté
Toute comme le domaine du collier

@loumanheim
Il existe des cotations comme idealwine qui repondront mieux que moi
Par contre haute epaule un 2009, y a un probleme.

Hors ligne

 

#125 25/09/2015 08h39 → Vins : spéculer à long terme sur les grands crus (grands crus, investir, spéculer, vin)

Membre
Réputation :   

Bonjour,
Je me permet d’intervenir pour la première fois sur ce forum car je possède plusieurs "caves en ligne".
Je souhaitais (il y a 3 ans) diversifier mes actifs sur un support prometteur selon les sites web comme les grands crus. Hélas comme Jef56 mes caves de grands cru bordelais sont déficitaires (vous pourrez le constater sur you tube en regardant mes vidéos : did boc69).
Bernard2K est très juste en expliquant qu’il faut vérifier le prix de vente avant achat car si aujourd’hui l’investissement dans les grands cru n’est pas une réussite pour moi c’est surtout parce-que je les ai achetés TROP cher sur Cavissima, Patriwine ….
Je viens de faire une constatation lors de la foire aux vins de Auchan ou j’ai comparé les vins sur le catalogue et ceux trouvés sur les sites web et il y a une différence de plus de 26 % en faveur de Auchan sur 9 grands crus du bordelais (à voir également sur une courte vidéo sur you tube).
Je prend l’exemple du Pape Clément 2012 vendu actuellement 59,95 à Auchan est vendu à 85,20 sur Cavissima, soit plus de 42 % !!!
Donc j’en arrive à la même conclusion que Bernard2k : il faut vérifier les prix d’achat des grands crus !!
Mais cela ne suffira pas à en faire un bon placement … la rareté, le nom, la demande, et pleins d’autres facteurs rentrent en ligne de compte.
A titre indicatif, même l’AMF met en garde "l’investissements" dans les grands crus …..
je cite :AMF : investir dans le vin
"

Des promesses difficiles à tenir
Difficile aujourd’hui de ne pas remarquer les publicités pour des placements dans des panneaux solaires, des chevaux de courses, du vin, des forêts, etc. Des publicités souvent assorties d’alléchantes promesses de rendement.
Un exemple ? Cet investissement dans la forêt, « un investissement sûr et rentable » supposé rapporter 6 % par an sur 12 ans.
Une promesse pour le moins difficile à tenir car tout placement promettant un rendement élevé est nécessairement plus risqué, même quand le produit proposé semble concret, comme une forêt ou du vin.

"
Personnellement, comme j’aime le vin, je continuerai à acheter des grands crus, mais je ne les considérerai plus comme des "investissements"… Je pense que ça n’est vraiment pas le meilleur moyen de s’enrichir.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech