Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#251 28/09/2012 16h29 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   87 

Sergio,

Les idées qui me font rentrer à 9,5€ sont les suivantes :

D’abord la valorisation actuelle : 4,1x d’Ev/Ebitda et un PER <7 (inférieur à ses plus bas historiques sur les dernières années) : c’est un peu comme si on "pricait" une décroissance à LT des activités de FTE. Même si sur le marché français, Free fait des ravages, d’une part il y aura un point d’équilibre à la prise de part de marché, et d’autre part FTE se déploie hors de France (CA France : uniquement 50% du total Groupe - cf présentation résultats 2011 - pas clair avec la classification de l’activité entreprise, mais moins de 60% du CA est réalisé en France) ; Si FTE veut jouer dans la cour des grands, ils doivent poursuivre leur déploiement export.
Le multiple de valeur actuelle est faible - en FY11 (année difficile pour les deals), la cession d’Orange suisse s’est faite sur un multiple de 6,5x.

Ensuite, le Groupe n’a pas le choix et doit s’adapter : un certain nombre d’initiatives sont lancées (JV avec DT pour les achats, réduction de structure, projets d’optimisation interne réséau etc…); Cela dépendra bien sur de la qualité du management (je n’ai pas d’avis direct et tranché sur le sujet) mais je leur laisse le bénéfice du doute.

Enfin je pense maintenable un FCF autour de 6 Mds (largement inférieur aux résultats passés - cf données d’IH sur le site) ; je prends un impact Free à -15% sur l’Ebitda du Groupe (sans doute fort mais on verra en fin d’année- c’est l’impact estimé par SFR - même si il y a l’accord d’itinerance qui fait un peu tampon comparé à l’impact pour SFR et Bouygues), soit -2,3 Mds€ en moins, l’impact sur le FCF sera de 1,5Mds, si je le répercute intégralement sur le dividende (sans changer le taux de distribution), cela fait un rendement "décoté" du dividende entre 7,5%-8%. Ce que je trouve pas trop mal.

Je ne vise pas un gain en capital x3 etc…, je vise un rendement correct à CT / MT (2/3 ans), sans perte de valeur sur le capital (poche d’investissement des métiers à revenus / cash flows récurrents avec dividendes corrects). Si il y a un retour à de meilleures multiples de valorisation en terme de PER, ce sera la cerise.

Dernière modification par BearBullCarpeDiem (28/09/2012 16h58)


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#252 28/09/2012 17h51 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   85 

Je comprends vos motivations. Néanmoins, certains points m’étonnent:
- vous n’évoquez pas la dette, son évolution au regard des investissements massifs à effectuer (technologie + développement export) …  et son remboursement.
- vous n’évoquez pas la baisse probable (certaine) du dividende.
- vous n’évoquez pas le marché. En croissance ?


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#253 28/09/2012 18h16 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   87 

Motus,

Désolé si je ne suis pas assez clair dans mes propos mais je crois avoir évoqué vos points dans le post précédent :

- La dette nette représente 2,2x l’Ebitda 2011, cela montera peut être à 2,5x ou 3x, ce qui me parait  gérable pour ce type de business. Avec un FCF généré (un peu plus de 8Mds/an les années passées), même en baisse de 2 Mds€, le groupe pourra faire face (ce n’est qu’un jugement personnel qui n’engage que moi - pour information de nombreuse opérations capitalistique de rapprochement d’entreprise sont faites avec des multiple de dettes supérieurs à 3x l’Ebitda).

- La baisse du dividende : il me semble avoir écrit que je tablais sur la baisse de l’Ebitda et du FCF , baisse que je répercute intégralement sur le dividende et donc que je table sur un dividende maintenable de 7,5%-8% (sur un PRU de 9,5€ - le rendement actuel sur ce PRU est de 12,5%) : c’est bien une baisse du dividende.

- Le marché : je n’évoque pas de croissance dans mon post : je dis que pense maintenable un FCF à 6 Mds bien inférieur au passé (contre plus de 8 Mds dans le passé). Je ne préjuge pas d’une croissance future mais d’un maintien d’une génération de cash décotée par rapport au passé. Si il y a de la croissance tant mieux !

Comme je l’ai dit, ce n’est pas un investissement value, ni retournement, mais de rendement pour lequel j’estime le rendement correct à 7,5%-8% avec un risque de perte en capital limité sur les 2/3/4 prochaines années (à 9,5€ c’est 4,1x en Ev/Ebitda c’est vraiment pas grand chose pour une boite Telecom - après c’est un avis personnel et le contexte actuel du marché, comme le souligne TheBlackcarpet, fait qu’il y aura sans doute des soubresauts)

Dernière modification par BearBullCarpeDiem (28/09/2012 18h37)


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#254 28/09/2012 19h00 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   85 

Merci beaucoup pour vos précisions.
En prenant les chiffres de 2011 (Dispo sur le screener de l’IH), on a une dette financière nette de 32 md€. Avec un FCF à 6 md€, je trouve que c’est un peu tendu pour l’actionnaire.
Il est difficile de modéliser le besoin d’investissement croissant, la maturité du marché, la contrainte de la fiscalité grandissante sur le secteur, l’impact du nouvel entrant en France…
En tout cas merci pour le partage.
Pour ma part, je reste à l’écart.

Dernière modification par Motus (28/09/2012 19h01)


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#255 28/09/2012 23h43 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

A noter que le management de FT a indique vouloir sacrifier un peu de dividende pour reduire les ratios de dette autour de 2x

Je serai acheteur pour ma part si le cours descend autour de 9 eur. J’estime la baisse du dividende entre 0.7 et 0,85 euros avant de se stabiliser

Dernière modification par theblackcarpet (28/09/2012 23h44)

Hors ligne

 

#256 29/09/2012 08h55 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   421 

GoodbyLenine a écrit :

Comment se fait-il que la qualité dans le mobile soit "déplorable" sur Free et bonne sur FTE… alors que 90%+ du trafic des clients Free mobile passent sur le réseau de FTE ?  De quelle qualité parlez-vous (voix, sms, data, roaming, autre) ?

Je n’explique rien, je constate…
Parfois obligé d’appeler 3 ou 4 fois avant que ca fonctionne. Coupures très fréquentes pendant les appels. Ca ne vient pas du réseau mais des équipements free. Et puis parfois on doit quand meme se connecter aux 10% du réseau free.
Pour le data j’utilise souvent tous les opérateurs : Orange de loin le meilleur, Bouygues et Free les plus mauvais.
Et j’ai été un des premiers dégroupé de free sur ma ville il y a plus de 10 ans, donc j’ai un à priori plutôt favorable, mais j’ai l’impression qu’ils ont vu trop gros.

Je ne suis pas prêt à payer le double pour une meilleure qualité, mais 20% de plus oui.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#257 29/09/2012 10h32 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

Pour expliquer un peu les difference de qualites alors que 90% des communications free passent par le reseau Orange :

Free avait obligation vis a vis de l ARCEP de couvrir 27% du territoire Francais et c est donc fait géographiquement. Cela veut dire quand sur 27% du territoire les reseaux Free et Orange sont eligible aux communications pour les utilisateurs de Free Mobile. Sans rentrer dans les détails, cette double option créer regulierement des problemes pour les clients Free. Surtout marque sur les SMS d ailleurs ( en gros si le SMs est parti via le reseau Free … qui sait quand il arrivera, alors qu une comm, on a commence avec Free ça merde, on rappel en etant passe chez Orange et ca marche grosso modo).

Et donc pour une comm on peut passer la premeire minute sur le reseau Free, au bout d une minute un probleme, on rappelle sur le reseau Orange pour les 9 minutes suivantes de la communication et on dit que 90% du trafic est passe par Orange. C est vrais, mais c est 50% des appels qui sont perturbes quand meme.

Evidemment, petit a petit le reseau Free s améliore.

Hors ligne

 

#258 29/09/2012 10h50 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   94 

theblackcarpet a écrit :

Je serai acheteur pour ma part si le cours descend autour de 9 eur. J’estime la baisse du dividende entre 0.7 et 0,85 euros avant de se stabiliser

Je trouve ici un certain pessimisme. L’examen des comptes semestriels de FTE, qui reflètent l’entrée de Free, sont loin d’être alarmistes. En neutralisant du compte de résultat, les diverses provisions, les éléments non récurrents et les divers ajustements de valeur, on se retrouve avec un flux en hausse de 0,6% entre 1S11 et 1S12. Par les temps qui courent, je trouve que c’est plutôt pas mal. Le même calcul sur VIV (qui ne fait pas que de la téléphonie) conduit à une baisse semestrielle d’une vingtaine de %…

L’acompte sur dividende de l’exercice 2012 de 0,58 €, correspondant au 0,60 € de 2011 amputé des 3% de taxe, est stable. J’imagine que FTE servira un solde au moins du même montant. Il est évidemment très difficile de se projeter à plusieurs années, l’enjeu du déploiement de la 4G mettant un flou à moyen et long termes (combien ça va coûter, en combien de temps, pour rapporter combien).

Dans l’attente d’y voir plus clair, je considère que FTE reste une machine à cash particulièrement stable.

Conformité AMF : je possède des titres FTE et VIV


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#259 29/09/2012 11h41 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   43 

Sur le compte de résultat de FT€ en fin 2011, il y a près de 1,9 Ms€ de frais fi.

Si le risque évoqué concernant la non déductibilité d’une partie des frais d’emprunt pour le calcul d’impôt était avéré, l’impact se ferait  sentir sur le résultat de FTE.

Un petit calcul coin de table pour voir les enjeux :
- En prenant en compte 40% en taux d’IS (en incluant les 5% additionnels pour les Sté avec CA > 250M€ )
- En considérant une déductibilité limité à 75% en 2014 comme évoqué

on aurait alors un impact de 1.9 * 40% *25% = 190 M€

Le dernier résultat était de 3.8 Md€, la baisse aurait donc était de 5% à 3,6 Md€ si cela avait appliqué sur l’exercice 2011.

Dernière modification par stef (29/09/2012 18h53)

Hors ligne

 

#260 29/09/2012 13h09 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Modérateur
Réputation :   1084 

cRicRi a écrit :

Free avait obligation vis a vis de l ARCEP de couvrir 27% du territoire Francais et c est donc fait géographiquement. Cela veut dire quand sur 27% du territoire les reseaux Free et Orange sont eligible aux communications pour les utilisateurs de Free Mobile. Sans rentrer dans les détails, cette double option créer regulierement des problemes pour les clients Free. Surtout marque sur les SMS d ailleurs ( en gros si le SMs est parti via le reseau Free … qui sait quand il arrivera, alors qu une comm, on a commence avec Free ça merde, on rappel en etant passe chez Orange et ca marche grosso modo).

Et donc pour une comm on peut passer la premeire minute sur le reseau Free, au bout d une minute un probleme, on rappelle sur le reseau Orange pour les 9 minutes suivantes de la communication et on dit que 90% du trafic est passe par Orange. C est vrais, mais c est 50% des appels qui sont perturbes quand meme.

Evidemment, petit a petit le reseau Free s améliore.

Non, vous semblez raconter un peu n’importe quoi :
  - l’obligation de Free était de couvrir 27% de la population, et pas du territoire
      (c’est aussi un % de population qui s’impose aux autres opérateurs, pas un % du territoire)
  - le roaming ne marche pas exactement comme vous le décrivez. Si un appel commence sur le réseau de Free, il ne continuera pas sur un autre réseau, et il est peu probable qu’un second appel passé juste après se fasse sur un autre réseau (tant que le mobile ne bouge pas trop, il a toutes les chances de rester sur la même cellule, et encore plus sur le même réseau).
  - un SMS, quel que soit le réseau d’où il part, aucun mécanisme qui assure quand il arrivera.

Dernière modification par GoodbyLenine (29/09/2012 13h24)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#261 29/09/2012 13h15 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Modérateur
Réputation :   1084 

theblackcarpet a écrit :

A noter que le management de FT a indique vouloir sacrifier un peu de dividende pour reduire les ratios de dette autour de 2x

Je serai acheteur pour ma part si le cours descend autour de 9 eur. J’estime la baisse du dividende entre 0.7 et 0,85 euros avant de se stabiliser

J’ai un peu de mal à comprendre en quoi une décision du management de FTE de distribuer un peu moins de dividende pour se désendetter un peu plus vite, pourrait faire baisser la valeur de l’action FTE.

Si le cash est mieux employé en réduisant la dette qu’en rendant de l’argent aux actionnaires, ça devrait même être le contraire.

Il reste au management à bien l’expliquer (la non déductibilité de tous les intérêts de la dettes est une première piste, et pas mal d’actionnaire français qui paieront un peu plus d’impôts sur leurs revenus -y compris dividendes- prochainement devraient aussi ne as y trouver à redire).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#262 29/09/2012 13h28 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

Je me suis peut etre mal exprime mais je ne dis pas que ca reduit la valeur de Ft, au contraire. Cetait en reponse a un post qui disait que la dette de Fte allait monter (en ratio). Ben justement non car le desendettement est un des objectifs du management.

Je ne suis pas pessimiste mais opportuniste je pense que je peux rentrer un peu plus bas sur la valeur smile qui justement m’intéresse car rendement et je trouve que les difficultés a venir sont intégrées dans les cours.

En bourse il y a l’analyse fondamentale qui dit si on doit rentrer ou non : la oui
Et l’analyse technique/ le trend du marche qui donne le timing : la je dis que je pense quon peut attendre un tout petit peu (peut etre Que je me trompe)

Dernière modification par theblackcarpet (29/09/2012 13h31)

Hors ligne

 

#263 29/09/2012 13h42 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   94 

GoodbyLenine a écrit :

La non déductibilité de tous les intérêts de la dettes est une première piste, et pas mal d’actionnaire français qui paieront un peu plus d’impôts sur leurs revenus -y compris dividendes- prochainement devraient aussi ne pas trouver à redire.

Oui. Vous soulevez un point intéressant de la Loi 2013 : la non-déductibilité partielle des intérêts de la dette va inviter les entreprises à privilégier le désendettement (voire la diminution des investissements à crédit) avec la bénédiction des actionnaires qui vont subir l’impôt sur les dividendes (qu’ils soient ou non en plus-value).

La Loi 2013 semble donc inciter à ne plus investir et à se désendetter, ce qui n’a aucun intérêt économique et plombe les rêves de croissance.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#264 30/09/2012 11h21 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   52 

Jean-Marc a écrit :

Oui. Vous soulevez un point intéressant de la Loi 2013 : la non-déductibilité partielle des intérêts de la dette va inviter les entreprises à privilégier le désendettement (voire la diminution des investissements à crédit) avec la bénédiction des actionnaires qui vont subir l’impôt sur les dividendes (qu’ils soient ou non en plus-value).

La Loi 2013 semble donc inciter à ne plus investir et à se désendetter, ce qui n’a aucun intérêt économique et plombe les rêves de croissance.

Je me faisais exactement la même réflexion que vous Jean-Marc.
Je pense que l’idée va finir par passer à la trappe ou se faire raboter sérieusement par des amendement d’une manière ou d’une autre (et là bonjour la nouvelle usine à gaz).

L’idée originale était de limiter le LBO (Leverage Buy Out), l’endettement pour racheter des entreprises et faire de la croissance externe. Mais si on applique cette idée également sur les investissements productifs, cela change clairement l’incitation à faire de l’investissement susceptible d’aider la croissance.

Ca risque surtout de couler les entreprises les plus endettées si on fiscalise les intérêts des dettes des entreprises. Les plus touchées étant les entreprises qui utilisent la dette de long terme pour financer des projets, notamment celles qui ont des concessions.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#265 30/09/2012 19h12 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   25 

Bonjour
  pour rafraichir les mémoires:
"13 janvier 2006 à 20:03
L’action du groupe France Télécom a décroché en Bourse hier, après que le groupe a de nouveau pris de court les investisseurs en révisant à la baisse la veille ses prévisions pour 2005 et 2006, pour cause de «pression concurrentielle». L’opérateur a terminé la séance à ­ 7,98 % à 19,94 euros. (AFP)"

  Je ne sais pas ce que l’on peut tirer d’une lecture du passé. En 2006 quel était la pression concurrentielle ? free dans L ADSL? SFR dans le mobile, on n’avait pourtant pas l’impression d’une concurrence féroce.
bon dimanche
Hervé

Hors ligne

 

#266 30/09/2012 19h30 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

Je n’ai pas lu les 11 pages du post, mais sur les derniers échanges, personne ne cite la présence de l’état au Capital, qui a des intérêts potentiellement différents de ceux de l’actionnaire…

Rien que ça mérite un malus supplémentaire sur les performances du groupe pour moi…
(j ai malheureusement l’expérience EDF qui trône toujours dans mon portefeuille, en attendant une opportunité pour m’en débarrasser)

Hors ligne

 

#267 01/10/2012 17h28 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1307 

Voici un essai de valorisation de France Telecom avec xlsValorisation (mais qui est l’auteur de cet excellent outil ?!).

J’avais acheté la valeur en 2009 à 15 EUR, avec une estimation à 21 EUR, mais finalement j’ai jeté l’éponge en 2011 et vendu avec une légère perte en tenant compte du dividende en compensation.

Multiples historiques

Je prends les multiples donnés par MorningStar entre 2010 et maintenant.

Mes comparables

Les meilleurs comparables auraient été SFR et Bouygues Telecom, mais elles ne sont pas cotées. Du coup, je me rabats sur :
- Telefonica
- Belgacom (filiale de FTE en passant)
- British Telecom
- Deutsche Telekom

Hypothèses données financières

- Bénéfices / action exercice en cours : estimation Bloomberg
- CA : je prends le CA sur 12 mois glissants
- Marge opérationnelle : je mets 17% qui correspond à la marge 2011 - 1,6%. Je déduis ce chiffre de la dernière présentation, où la marge d’EBITDA a diminué de 1,6% et "j’extrapole" à la marge opérationnelle.
- Trésorerie : reprise des chiffres du dernier trimestre
- Dette financière : reprise des chiffres du dernier trimestre
- Intérêts minoritaires : reprise du chiffre sur MorningStar
- Dette différée : reprise du chiffre sur MorningStar

Hypothèses taux d’actualisation

- Méthode de Damodaran pour le coût des capitaux propres
- Pour le coût financier de la dette après imposition, je considère que la totalité des intérêts ne sont plus déductibles (loi de finance 2013) et donc indique 4,6%. C’est conservateur, car normalement, seulement une partie des intérêts ne seront pas déductibles, et comme l’avait dit BearBullCarpeDiem, il y a sûrement moyen de mettre de la dette dans des filiales non françaises.

Hypothèses de croissance

- J’ai pris le taux de [dé]croissance moyen du NOPAT ces 4 dernières années, cad -3,9%

Pondération des méthodes de valorisation

- Seulement 20% pour les multiples historiques, considérant l’arrivée de Free
- Seulement 30% pour les comparables, car il ne s’agit pas de comparables français où FTE réalise encore la majorité de son CA
- Le restant, cad 50%, pour l’actualisation des flux de trésorerie

Valorisation

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_fte-valorisation.gif
Fait avec xlsValorisation

Nous avons une estimation de valeur proche de 15 EUR. Même si on applique 20% [arbitraire] de décote liée à l’Etat au capital, on serait encore à 13 EUR.

Si on considère que Free continue à faire du dégât et oblige FTE a diminuer encore ses tarifs, avec une marge opérationnelle à 16%, on arrive à 14 EUR, donc 11 EUR en ajoutant 20% de décote liée à l’Etat au capital.

MorningStar US (qui couvre la valeur) est toujours très positif sur celle-ci et estime l’ADR qui cote 12 USD, à 23 USD !

C’est vrai qu’à chaque fois que je regarde FTE, la valeur semble bon marché. Mais en même temps elle n’en fini pas de baisser et la société n’est pas tellement adepte des rachats d’action, donc nous n’avons même pas ça pour nous consoler…

Hors ligne

 

#268 01/10/2012 18h06 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   10 

Merci pour cette valorisation, mais Belgacom n’appartient pas à FTE mais c’est Mobistar.

Hors ligne

 

#269 01/10/2012 18h39 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   87 

Merci IH !

J’avais fait il y a quelques temps de mon coté, de façon rapide et très simpliste, par les PER, en retenant des estimations de BPA (à la baisse en estimation basse et haute par rapport à 2012 pris comme la moyenne), j’étais sur un cours à 10,3€ pour un signal d’achat que j’avais décoté à 9,5€.
(pas encore pris le temps d’utiliser complètement votre outil….).

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2891_ft_per.png

Mais comme vous dites avec FTE, elle paraît bon marché mais continue de baisser. Mais comme le dit fort justement Jean-Marc :

Dans l’attente d’y voir plus clair, je considère que FTE reste une machine à cash particulièrement stable.

Wait & see…


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#270 02/10/2012 00h09 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   31 

NicoZ a écrit :

Je n’ai pas lu les 11 pages du post, mais sur les derniers échanges, personne ne cite la présence de l’état au Capital, qui a des intérêts potentiellement différents de ceux de l’actionnaire…

Rien que ça mérite un malus supplémentaire sur les performances du groupe pour moi…
(j ai malheureusement l’expérience EDF qui trône toujours dans mon portefeuille, en attendant une opportunité pour m’en débarrasser)

L’etat et apparemment le FSI egalement…

le figaro a écrit :

Alors que l’action France Télécom a touché lundi un de ses plus bas niveaux depuis dix ans, soit 9,27 euros, le groupe s’apprête à réduire son dividende pour 2013. Ce dernier s’élevait à 1,40 euro par action depuis trois ans.le dividende pourrait donc se situer entre 1,20 euro et 1,35 euro. Mais certains analystes envisagent une baisse plus radicale à 1 euro.

Si le scénario à 1 euro était retenu, c’est un milliard d’euros qui resteraient dans les caisses de l’entreprise et échapperaient aux actionnaires. Pour l’État qui détient en direct 13,45 % du capital de l’opérateur, l’impact serait indolore: il représenterait un manque à gagner d’un peu moins de 140 millions d’euros. En revanche, pour le FSI qui détient lui aussi 13,50 % du capital de France Télécom, et est dépendant du dividende de France Télécom pour refinancer ses opérations, la pilule serait plus difficile à avaler. Du coup, les négociations sont âpres entre l’opérateur et l’État…

[url=http://bourse.lefigaro.fr/indices-actions/actu-conseils/france-telecom-va-reduire-son-dividende-pour-2013-290395

]France Télécom va réduire son dividende pour 2013 - Indices & Actions - Le Figaro Bourse[/url]

Hors ligne

 

#271 08/10/2012 18h44 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   104 

France Telecom est à moins de 10 €, 9.45€ pour être précis, sa valeur intrinsèque est de 12.7€, soit une marge de sécurité de  25%. Plus bas de l’année 9.2, plus haut 13.6.

Le rendement du dividende 1.20€ soit 11,34%, nous donne une belle rentabilité, la moyenne  dans son secteur est de 5%.

FTE à un rendement/risque  attractif.

Hors ligne

 

#272 08/10/2012 18h57 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1307 

pvbe a écrit :

sa valeur intrinsèque est de 12.7 €

Bonjour,

Comme arrivez-vous à ce chiffre ?

Le mien est autour de 14 € (voir plus haut), sans grande conviction.

Hors ligne

 

#273 08/10/2012 19h40 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

pvbe a écrit :

France Telecom est à moins de 10 €, 9.45€ pour être précis, sa valeur intrinsèque est de 12.7€, soit une marge de sécurité de  25%. Plus bas de l’année 9.2, plus haut 13.6.

Le rendement du dividende 1.20€ soit 11,34%, nous donne une belle rentabilité, la moyenne  dans son secteur est de 5%.

FTE à un rendement/risque  attractif.

Ok avec vous mais prenez un dividende a 0.8 pour être conservateur et faire vos calculs. Le 1.2 n’est déjà plus d’actualité.

Hors ligne

 

#274 08/10/2012 22h56 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   104 

InvestisseurHeureux a écrit :

Comme arrivez-vous à ce chiffre ?

Le mien est autour de 14 € (voir plus haut), sans grande conviction.

Je me base sur le PER, la valeur comptable, la croissance et le dividende, suivant les hypothèses choisie, j’arrive à des valeurs se situant entre 10 et 18€, les valeur intrinsèques suivant les méthodes utilisées et les hypothèses choisies sont variables, pour moi elles n’ont qu’une valeur relative et 14€ est touta-fait dans  la norme.

theblackcarpet a écrit :

Ok avec vous mais prenez un dividende a 0.8 pour être conservateur et faire vos calculs. Le 1.2 n’est déjà plus d’actualité.

Si je prend l’hypothèse  pessimiste de 0.8€ , j’obtient des valeur située en 8.7€ et 14.5€ et donc FTE serait côté à sa fair value.

N’oublions pas que l’état veux des dividendes élevés.

Dernière modification par pvbe (09/10/2012 09h47)

Hors ligne

 

#275 08/10/2012 23h02 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

Pourquoi en baissant juste le div (toutes choses egales par ailleurs) la valeur d’entreprise baisserait ? Intuitivement je vois pas trop ? Pouvez vous m’eclairer

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech