Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#301 25/10/2012 11h47 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   96 

ario a écrit :

Bonjour,

Dans les derniers posts, je ne vois que des actionnaires satisfaits des dernières prévisions de FTE et de sa politique de réduction du dividende. Ils ont bien raison de se réjouir :
- Gervais Pelissier annonçait ce matin que le revenu allait baisser de 10% par abonné en 2012 puis encore de 10% par abonné en 2013,
- le FCF de 2013 baisse de plus de 10%. Quid lorsque le service d’itinérance rendu à FREE pour 1 milliard d’€ va s’arrêter?
- mais surtout, le PDG annonçait il y a quelques mois lors la dernière AG une politique de distribution de 40% du FCF pour les années à venir? Promesse tombée à l’eau. On se plaint en France des politiques roublards dont les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent. Les "patrons" français valent-ils mieux?

:-)

PS: mon portefeuille est très peu investi en valeurs françaises. Et je ne vois aucune raison d’accroître cette part d’actions françaises, bien au contraire…

Bonjour,

Vous avez raison, mais le titre intégre déjà toutes ces perspectives négatives au cours actuel (avis personnel). Y compris la baisse du dividende car le rendement avec un div de 0.8 est de 8.5%, donc si cette fois si il est perenne c’est plutot pas mal

Hors ligne

 

#302 25/10/2012 13h52 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   421 

Ario a raison. Pourquoi cette baisse serait perenne ?

On nous a balladé avec le maintient du dividende a 1.40 puis avec la distribution de 40% du FCF il n’y a pas de raison que ca s’arrête, bien au contraire.

La confiance n’est plus là et l’argent c’est uniquement de la confiance…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#303 26/10/2012 10h23 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

GoodbyLenine a écrit :

Va-t-il "morfler grave" ?     Je ne pense pas.

Que le FSI touche 500 de trésorerie en percevant des dividendes FTE, ou seulement 250 avec 250 de plus réinvestis dans FTE (permettant d’augmenter la valeur des actions FTE du FSI), ça ne doit pas nécessairement changer grand chose.

On préfère tous que les sociétés dans lesquelles le FSI investit soient des success story, mais …. le FSI n’a pas vraiment vocation à maximiser son "résultat opérationnel" à court terme , et il me semble que si 500 de dividende conduisent à un résultat opérationnel différent de 250 de dividende et 250 réinvestis, c’est surtout à cause des règles comptables.

Bonjour,

Ci-dessous un des nombreux articles de presse mentionnant des difficultés pour le FSI en raison de la baisse du dividende. La perte globale de recette pour l’état français (FSI et participation directe de l’état) est estimée à 430 millions d’euros par an par les Echos dans un autre article. Une paille…Mais, il n’y a pas de problème, 430 millions que ce soit dans les caisses de l’état ou celles de FTE, c’est pareil….J’aimerais bien que l’on pousse le raisonnement en supprimant les impôts en mentionnant que le montant des impôts dans les caisses de l’état ou la poche des particuliers, c’est pareil… :-))

France Télécom taille sévèrement dans ses dividendes
25/10 | 08:59 | mis à jour à 13:57 | 2commentaires
L’opérateur historique, qui anticipe un exercice plus difficile que prévu, versera 80 centimes d’euro au minimum par action au titre de 2012 et 2013, contre 1,40 euro en 2011. Côté croissance externe, le groupe tricolore pourrait soumettre une offre indicative sur l’ espagnol Yoigo et regarder le dossier Maroc Telecom.

Stéphane Richard - Reuters
France Télécom anticipe une année 2013 plus difficile que prévu. Le premier opérateur télécoms en France anticipe un recul de son cash flow opérationnel à 7 milliards d’euros l’an prochain, en baisse d’environ 1 milliard par rapport aux 8 milliards attendus pour 2012. En conséquence, et comme il l’avait encore laissé entendre en septembre dernier, le groupe prévoit de baisser son dividende à 80 centimes d’euro au minimum par action au titre de 2012 et 2013, contre 1,40 euro versé en 2011.
Dès février, le groupe avait pris les devants en annonçant qu’il ajusterait sa politique de dividende qui devait initialement être compris entre 40% et 45% du cash flow opérationnel de l’exercice; soit une fourchette pour cette année comprise entre 1,21 et 1,35 euro, avait indiqué le groupe à l’époque. Cette baisse de la rémunération des actionnaires va poser un problème à Bercy, le dividende versé par France Telecom étant pratiquement la seule source de revenus du Fonds stratégique d’investissement.
« Pour 2013, on a un environnement plus difficile qu’initialement anticipé », a expliqué jeudi le directeur financier Gervais Pellissier, évoquant la baisse significative des prix sur le marché du mobile en France provoquée par l’arrivée du nouvel opérateur Free mobile en janvier. « Nous pensons que les niveaux de prix du marché français sont maintenant stabilisés », a-t-il toutefois précisé. Selon lui, la très grande majorité de ses clients (85%) auront achevé leur migration vers les nouveaux tarifs en vigueur d’ici à la fin de 2013.
Le groupe annonce même avoir conquis de nouveaux abonnés dans le mobile en France,avec un gain de 317.000 clients au troisième trimestre (contre respectivement 155.000 et 615.000 clients perdus au deuxième et premier trimestres).
Acquisitions sélectives
France Télécom anticipe un retour à la croissance de son cash flow opérationnel pour 2014 à la faveur notamment d’une évolution plus favorable du chiffre d’affaires et d’une stabilisation de l’Ebitda en France. Dans ce contexte tendu, le groupe, qui veut revenir d’ici à la fin de 2014 à un ratio de dette nette sur Ebidta proche de 2, devra se montrer sélectif dans sa politique d’acquisition.
Toute règle ayant son exception, l’opérateur tricolore pourrait soumettre une offre « indicative » sur l’opérateur espagnol Yoigo mis en vente par le scandinave TeliaSonera, a précisé M. Pellissier. Et, si Vivendi met en vente sa filiale Maroc Telecom, France Télécom regardera le dossier.« On verra s’il est à vendre. Pour l’instant, je ne crois pas qu’il y ait de processus entamé. C’est compliqué ce qu’il se passe autour de Vivendi », a ajouté M. Pellissier, tout en précisant ne pas avoir eu de contact avec Vivendi. Au Maroc, France Télécom est déjà actionnaire à 40% de Meditel et sa cession « n’est pas d’actualité ».
« Au troisième trimestre le groupe affiche des résultats solides qui permettent de confirmer notre objectif de cash-flow opérationnel pour 2012 grâce à une dynamique commerciale en net redressement par rapport au 1er semestre en France, mais aussi grâce à l’Espagne et aux pays de la zone Afrique Moyen-Orient qui continuent à tirer notre croissance », a commenté son PDG Stéphane Richard (photo) cité dans le communiqué. Le chiffre d’affaires trimestriel qui a atteint 10,755 milliards d’euros, soit un recul de 3,5% à base comparable, tandis que l’Ebitda retraité s’est établi à 3,645 milliards d’euros, en repli de 7,3%. Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d’affaires de 10,74 milliards et un Ebitda de 3,615 milliards, selon le consensus des 12 analystes consultés par l’agence Reuters.
SOURCE REUTERS

Dernière modification par ario (26/10/2012 10h25)

Hors ligne

 

#304 26/10/2012 14h05 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   96 

Bonjour,

J’ai regardé un peu plus en détail les chiffres de FT et j’avoue j’ai été assez surpris.

J’ai du mal à voir comment FT va tenir ses objectifs de réduction de dette sans couper le dividende plus bas en 2014 (je posterai les détails plus tard)

Je revois donc ma position et j’ai donc vendu mes titres, et, je pense que l’action peut aller plus bas.

Dernière modification par roudoudou (26/10/2012 14h06)

Hors ligne

 

#305 26/10/2012 15h15 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Modérateur
Réputation :   1082 

ario a écrit :

J’aimerais bien que l’on pousse le raisonnement en supprimant les impôts en mentionnant que le montant des impôts dans les caisses de l’état ou la poche des particuliers, c’est pareil… :-))

Vous comparer 2 situations tout à fait différentes.
L’état n’est pas "propriétaire" des particuliers, comme les actionnaires d’une entreprise.
Ce sont les particuliers qui constituent un "peuple" et qui décident de le régir par une Constitution, et de mettre en place certaines règles pour par exemple élire ceux qui le dirigeront, et des principes pour financer les dépenses de cet état.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#306 26/10/2012 17h15 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   87 

Bien que je pense que l’action côte sous sa valeur intrinsèque et que les résultats 2012 encours ne semblent pas si mauvais que cela, le "cash warning" de 2013 (baisse de 12,5% du FCF prévu en 2013 vs 2012) fait que j’ai préféré vendre les 2/3 de ma position FT hier en fin de matinée (j’anticipais une forte baisse du FCF en 2012 à cause de Free et une remontée en 2013 - c’est l’inverse qui se passe), j’ai donc pris ma perte et j’ai renforcé hier : Sanofi, Air liquide et Total. Mouvement vers le "Fly to quality".

Je conserve une petite position sur FT pour continuer à suivre la valeur, le dividende sur 2 ans pouvant potentiellement compenser ma perte réalisée (si le cours ne continue pas à baisser). J’ai du mal à comprendre la décote si importante sur le titre, indépendamment du "cash warning" : décote de l’état actionnaire si forte que cela dans la prise en compte par le marché? qualité du management remise en cause par le marché? (cf question de Sergio dans la file avant) et pourtant la stratégie suivie ne me semble pas du tout absurbe (développement international, désendettement) mais le rapport "risk/reward" devient défavorable par rapport à des valeurs comme Total (même en terme de rendement sur dividendes).

Dernière modification par BearBullCarpeDiem (26/10/2012 17h16)


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#307 26/10/2012 21h41 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

mais le rapport "risk/reward" devient défavorable par rapport à des valeurs comme Total (même en terme de rendement sur dividendes).

Pourquoi avoir fait le mouvement inverse du coup? vous dites A ( le rapport "risk/reward" devient défavorable par rapport à des valeurs comme Total (même en terme de rendement sur dividendes).
) et vous faites B (Fly to quality vers Total) …

2012 était une année transitoire au cours de laquelle la parts de marché Free s’est constituée, partant de zéro. Il faudra voir en 2013 comment évoluent les parts de marché et les marges. En ce sens ça ne m’étonne pas que 2012 soit moins pire que 2013. Et pour 2014 j’attend de voir les plans d’action et leur efficacité.
La 4G et la fibre pourraient peut être aider les opérateurs à rétablir leurs marges, mais ça ne se fera qu’au prix de gros investissements, et c’est pas pour demain.
De plus, il faut voir quels nouveaux services la 4G/fibre va porter. Pour le moment, je ne suis pas sur que les gens soient prêt à payer plus s’ils ont du mal à percevoir la valeur ajoutée de ces nouveaux services.

Hors ligne

 

#308 26/10/2012 22h24 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   554 

BearBullCarpeDiem a écrit :

[…] décote de l’état actionnaire si forte que cela dans la prise en compte par le marché? qualité du management remise en cause par le marché? (cf question de Sergio dans la file avant) et pourtant la stratégie suivie ne me semble pas du tout absurbe (développement international, désendettement) mais le rapport "risk/reward" devient défavorable par rapport à des valeurs comme Total (même en terme de rendement sur dividendes).

Flight to quality and visibility généralisé par le marché peut être ?

Aussi, le management promet, mais, dans les faits, les investisseurs n’y croient plus. Les stratégies et tout c’est bien, mais ce sont au final les faits et les résultats qui parlent.
Il existe des entreprises qui sont par définition un discount : Ft en fait-elle partie ? Je ne sais pas… Ce qui semble avéré est que la boîte n’a pas d’avantages compétitifs et est mal gérée dans les faits (ce n’est pas un producteur low cost, trop de personnel, syndicats à profusion, etc…). Il faut 20% de dividende au moins pour parler de décôte ici il me semble…

Hors ligne

 

#309 27/10/2012 00h56 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   87 

@Nicoz :
je ne comprends pas ce que vous dites? je n’ai pas fait le mouvement inverse de ce que j’écris? j’estime que le couple : risque vs gain devient défavorable sur FT (plus de risque pour un gain potentiel plus faible) donc je m’allège sur FT et je me renforce sur d’autres valeurs pour lesquelles j’estime ce rapport risque vs gain plus favorable en me renforcant sur Sanofi, Total (moins de risque pour un gain potentiellement plus fort) qui côte également sous sa valeur intrinsèque et offre un rendement / dividende à 6% finalement plus très éloigné de celui de FT (8.4% sur un pru de 9.5) avec des perspectives meilleures de revalorisation du capital à terme.

Sur l’aspect 2012 année transitoire vous avez raison mais Free est "arrivé" au début du premier trimestre : on a donc 9 mois minimum de pleine concurrence (le ramp up est très rapide) et d’impact sur l’Ebitda 2012, du coup avec un FCF annoncé de 8 Mds en 2012 (vraiment comparable à celui de 2011 et 2010 (8.4 et 8.3 Mds€) on ne percoit pas un impact négatif majeur en 2012 sur le FCF malgré 9 mois de concurrence. Donc l’impact sur 2013 en like for like sur 12 mois n’est que d’un trimestre et ne devrait donc pas être en théorie aussi important que la baisse annoncée du FCF 2013 d’1 Mds€ qui est potentiellement anticipée peut être en raison d’autres événemets : soit en raison de capex plus importants que prévu, soit peut être sur un alignement des tarifs non encore annoncée (exemple pub SFR sur une baisse des forfaits) ou bien d’autres événements (acquisition / croissance externe, etc…).

@Sergio : j’accorde souvent une "prime/avantage" au leader sur son marché (même si c’est un marché local), mais vous avez sans doute raison et les arguments que vous citez participent certainement de la décôte du marché sur ce groupe.

Finalement, ce commentaire d’IH est très vrai :(poste 267 - valorisation FT)

C’est vrai qu’à chaque fois que je regarde FTE, la valeur semble bon marché. Mais en même temps elle n’en fini pas de baisser et la société n’est pas tellement adepte des rachats d’action, donc nous n’avons même pas ça pour nous consoler…

Dernière modification par BearBullCarpeDiem (27/10/2012 01h00)


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#310 27/10/2012 08h44 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   74 

Bonjour roudoudou,

Vous qui avez regardé les principaux chiffres, avez vous eu le temps de les comparer avec ceux d’autres opérateurs historiques comme Telefonica ou Telecom Italia.

Actuellement les taux d’intérêt sont bas, mais regardez par exemple l’impact pays sur la dette de Telefonica (ci-dessous) et/ou Telecom Italia, donc une mauvaise note pays peut pénaliser le taux de la dette de l’opérateur historique, donc peut impacter les marges, et limiter la croissance externe.

D’autre part, regardez également le nombre de salariés chez Teléfonica (30-35k) ou Télécom Italia (80-85k) pour ces entreprises pour leur national. Donc, c’est vrai que de nombreux salariés de France Télécom vont partir en retraite, et seulement une partie sera remplacée, mais à mon avis, il est nécessaire pour FT de poursuivre sa croissance externe en Afrique pour pouvoir utiliser une plus grande partie de ses salariés localisés en France, pour de l’international, mais la il faut des moyens en trésorerie et en échange de titres (pour ne pas recommencer les erreurs du passé).

A+

Telefonica a écrit :

Telefónica envisage une profonde réorganisation structurelle du groupe. En effet, l’opérateur pense diviser son exploitation en deux grandes antennes : l’Amérique Latine et l’Europe. Une séparation des marchés qui permettrait au groupe de se protéger d’une quelconque aggravation de la situation économique  en Espagne.
Telefónica envisage de séparer le marché latino-américain de l’européen de manière à créer un « coupe-feu » au cas où la crise de la zone euro, et plus précisément  celle de l’Espagne, s’empirerait. Le directeur financier du groupe,  Ángel Vilá, a signalé dans une interview accordée au quotidien financier américain ‘The Wall Street Journal’ que, même si l’opérateur de télécommunications ne pense pas laisser de côté l’Espagne, « il est possible de changer la structure du groupe sans pour autant déplacer son siège social ».
Une structure basée sur deux antennes
L’entreprise n’écarte pas la mise en place d’une structure dans laquelle s’implanterait deux antennes, une en Europe et une autre en Amérique Latine. « Si à un moment donné, vous souhaitez avoir deux antennes détenues par la compagnie espagnole, il s’agit d’une possibilité imaginable”, remarque Ángel Vilá.
Le journal  américain explique que les problèmes de la zone euro et de l’Espagne ont provoqué une hausse importante des coûts de financement de Telefónica, déjà endetté à hauteur de  58 milliards d’euros. En effet, les coûts du groupe de télécommunications sont actuellement beaucoup plus élevés que ceux des concurrents du secteur, jusqu’à cinq fois plus cher que France Telecom par exemple. La compagnie est en train de mettre en place une série de mesures afin de réduire sa dette et de diminuer « l’effet de contagion » de l’Espagne sur d’autres secteurs des affaires du groupe.

A+

Hors ligne

 

#311 27/10/2012 13h45 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

sergio8000 a écrit :

BearBullCarpeDiem a écrit :

[…] décote de l’état actionnaire si forte que cela dans la prise en compte par le marché? qualité du management remise en cause par le marché? (cf question de Sergio dans la file avant) et pourtant la stratégie suivie ne me semble pas du tout absurbe (développement international, désendettement) mais le rapport "risk/reward" devient défavorable par rapport à des valeurs comme Total (même en terme de rendement sur dividendes).

Flight to quality and visibility généralisé par le marché peut être ?

Aussi, le management promet, mais, dans les faits, les investisseurs n’y croient plus. Les stratégies et tout c’est bien, mais ce sont au final les faits et les résultats qui parlent.
Il existe des entreprises qui sont par définition un discount : Ft en fait-elle partie ? Je ne sais pas… Ce qui semble avéré est que la boîte n’a pas d’avantages compétitifs et est mal gérée dans les faits (ce n’est pas un producteur low cost, trop de personnel, syndicats à profusion, etc…). Il faut 20% de dividende au moins pour parler de décôte ici il me semble…

Bonjour,

Il n’y a pas si longtemps, on trouvait sur le marché US des preferred shares tombés à 20% de rendement spot, cela pour des sociétés dont le management tenait la route, management qui disait ce qu’il allait faire pour redresser la barre et qui faisait ce qu’il avait dit. Vous comprendrez dès lors qu’ayant vécu cette expérience, je partage totalement votre point de vue. A moins de 20% de rendement spot, on ne peut parler de décote sur un dossier comme FTE.

Hors ligne

 

#312 28/10/2012 14h49 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   52 

J’essaie de comprendre ces revirements de stratégie récents.
2012 n’est pas vraiment une mauvaise année si on regarde les chiffres, il n’y a pas eu de mauvaise surprise.

Concernant la baisse du FCF d’un milliard l’an prochain, je soupçonne fortement les dirigeants de charger la barque au maximum pour :
- convaincre ses actionnaires (et principalement l’Etat) de la nécessité de baisser drastiquement le dividende
- essayer par la baisse du dividende d’éviter un rabaissement de la note de la dette du groupe passée en négative en Mai dernier.
- renverser le newsflow en partant d’hypothèses très basses pour les prochains exercices

Il y a des raison objectives pour que cela baisse mais FT a quand même cet accord d’itinérance avec Free, la possibilité d’ajuster en douceur ses effectifs avec les départs à la retraite massifs.

Je me trompe peut-être, et l’historique de l’action ne plaide pas en sa faveur, j’ai du mal quand même à voir comment le dividende peut diminuer maintenant avec une distribution de 30-35% du FCF et des hypothèses de marché que je considère comme conservatrices.
Peut-être que ce sera aussi l’occasion de faire quelques petites affaires à l’international. A voir.

Dernière modification par Petitportefeuille (28/10/2012 14h56)


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#313 28/10/2012 21h56 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

L’accord avec FREE n’a pas vocation à être pérenne.
Quid des investissements fibre / 4G?

PS : Etant surchargé en Vivendi je n’ai pas de FT et je n’en prendrai pas.

Hors ligne

 

#314 29/10/2012 19h38 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   52 

NicoZ a écrit :

L’accord avec FREE n’a pas vocation à être pérenne.
Quid des investissements fibre / 4G?

PS : Etant surchargé en Vivendi je n’ai pas de FT et je n’en prendrai pas.

L’accord n’a pas vocation à être pérenne mais il est là pour quelques années et je suis curieux de savoir si Free n’a pas sous-estimé l’investissement à faire, nous verrons bien. D’ici là, les cartes seront rabattues avec la 4G.
Les investissements 4G/fibre sont en cours pour la période 2010-2015 donc il ne devrait pas y avoir de grosse surprise de ce coté-là, c’est déjà provisionné.
Et c’est là où FT pourrait retrouver des marges en France. C’est la partie la plus excitante du dossier je trouve.
Après, est-ce que le passage de la 3G à la 4G vaudra vraiment le coup pour le consommateur?
A voir… mais ça aurait du sens pour les amateurs de smartphones haut de gamme type Iphone ou Galaxy.
Et il y a une prise de conscience politique coté français et européen de l’impact de la concurrence sur les investissements. Le facteur politique risque plus d’apporter plus de bonnes surprises que de mauvaises.

Personnellement, je rechargerais avec plaisir si ça tombe à 8 euros.

AMF : long sur France Telecom


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#315 29/10/2012 20h44 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   96 

Si cela arrive ca va être difficile pour FT….

DJ PRESSE: Vivendi et Iliad négocient un rapprochement SFR/Free
Dow Jones le 29/10/2012 à 19:09

PARIS (Dow Jones)--Vivendi (VIV.FR) et Iliad (ILD.FR) "discutent ensemble" d’un rapprochement de leurs opérateurs de téléphonie respectifs, SFR et Free, rapporte lundi le journal Les Echos, citant des sources proches du dossier.

"Les deux opérateurs n’en sont toutefois pas au point d’organiser des réunions techniques avec la direction commerciale ou le réseau, alors que SFR et Numéricable, eux, sont déjà entrés dans cette phase", précise le quotidien économique.

Contactés par Dow Jones Newswires, ni Vivendi ni Iliad n’a souhaité commenter.

Site Internet: www.lesechos.fr

Hors ligne

 

#316 29/10/2012 23h33 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

Petitportefeuille a écrit :

L’accord n’a pas vocation à être pérenne mais il est là pour quelques années et je suis curieux de savoir si Free n’a pas sous-estimé l’investissement à faire, nous verrons bien. D’ici là, les cartes seront rabattues avec la 4G.
Les investissements 4G/fibre sont en cours pour la période 2010-2015 donc il ne devrait pas y avoir de grosse surprise de ce coté-là, c’est déjà provisionné.
Et c’est là où FT pourrait retrouver des marges en France. C’est la partie la plus excitante du dossier je trouve.

Outre les geeks qui vont se jeter sur la 4G parce que plus rapide et mieux (même si parfois on ne sait pas pourquoi), ma question est plutôt de savoir quels sont les usages qui vont nécessiter le très haut débit mobile (4G) ou fixe (fibre).

La fibre permet des débits montants et descendants importants, peut être celui peut il permettre de faire de la visio conf, on parle aussi de gaming on demand.
La 4G permettra de visionner de la HD sur nos mobiles. Vu la taille des écrans, est on prêt à payer plus pour ça?

Quel seront les usages nouveaux que permettra la 4G? et peut on faire payer plus pour ces usages?
Les revenus des opérateurs sont sans doute liés à cette question, dans le sens où de nouveaux usages haut de gamme permettraient de leur redonner un peu de pricing power.

Pour la fusion SFR / Free j’ai du mal à y croire. Après tout ce que iliad a mis aux opérateurs (histoire des pigeons, arnaque…) ça ne colle pas du tout à l’image de free… Et puis entre SFR et free y a un monde ou deux en termes de culture d’entreprise… mais je peux me tromper smile

Dernière modification par NicoZ (29/10/2012 23h35)

Hors ligne

 

#317 29/10/2012 23h54 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

La 4G et la FO ça va être le 2ème effet kisscool, ça aura autant d’impact que le passage à l’ADSL…mais ça vient un peu tard, que ce fut long…..

Par exemple le très haut débit c’est l’avènement du Cloud sous toutes ses formes : backup pour les pro et les particuliers, streaming des jeux (fin des consoles), streaming vidéo (intérêt des supports physiques encore amoindris), OS en ligne, etc….
Sans compter les nouveaux usages qui vont se developper…

Bref que du bon ^^

Hors ligne

 

#318 09/11/2012 04h03 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   24 

KPN s’ecroule completement, 4.52 Euros. c’est ma pire ligne avec -50% par rapport a mon PRU.

J’envisage de renforcer. A court-terme c’est plutot speculatif…

Des avis?

Il y a aussi Deutsche Telekom, Teliasonera et Singtel qui se rapprochent de mon PRU. Ces dossiers sont evidemment plus sains.

Hors ligne

 

#319 09/11/2012 11h37 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   88 

Pourtant Carlo Slim Elu n’avait-il pas investi massivement sur KPN ?

Hors ligne

 

#320 09/11/2012 11h54 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   35 

Je trouve quand même qu’on arrive a des valorisations extrêmement faibles sur les valeurs telecom en Europe.

Pour France Telecom, on est maintenant a 3 fois les Free Cash-Flows, déjà révisés a la baisse, de 2013 (7 Mds d’euros).

Hors ligne

 

#321 16/11/2012 19h01 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

Mais que ce passe-t-il sur FT ????

Qu’est-ce-qui justifie une telle baisse ????

Hors ligne

 

#322 16/11/2012 20h03 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   34 

NicoZ a écrit :

je suis curieux de savoir si Free n’a pas sous-estimé l’investissement à faire, nous verrons bien. D’ici là, les cartes seront rabattues avec la 4G.

Pour la fusion SFR / Free j’ai du mal à y croire. Après tout ce que iliad a mis aux opérateurs (histoire des pigeons, arnaque…) ça ne colle pas du tout à l’image de free… Et puis entre SFR et free y a un monde ou deux en termes de culture d’entreprise… mais je peux me tromper smile

Je rappel que les antennes FREE sont déjà adaptées à la 4G. (et que bouygues pourrais voir ses fréquences 1800 mhz utilisables en 4G ce qui lui donnerai une belle avance) 

QUand à la fusion avec SFR, même si j’y crois peu, il faut se souvenir que l’un des principal concurrent de FREE pour l’adsl au niveau agressivité des prix était la marque ALICE, qui a été rachetée par FREE (ILIAD) .


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

#323 16/11/2012 21h10 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

Je ne comprends pas non plus ces baisses continues sur FT…

Ma ligne est à -30% en quelques semaines

Hors ligne

 

#324 17/11/2012 22h49 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   96 

Le marche price surement un dementelement de Ft : séparation de l’opérateur et du réseau. C’est ce qui pourrait arriver a SFR d’ailleurs.

Hors ligne

 

#325 18/11/2012 03h21 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   35 

Je n’ai jamais entendu parler d’une telle opération ?

A mon sens le marché price simplement le fait que la société risque de voir son bénéfice décroître années après années. Sans le dividende en soutiens je crois même que le cours serait bien inférieur.

(je suis actionnaire FTE et VIV)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech