Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#276 21/03/2016 09h11 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   77 

Je comprends votre approche.

Disons que la mienne est plutot de jouer sur les primes : je pense qu’un sous-jacent va baisser dans les 3-4 prochains mois, j’achète un put à échéance dans 7-8 mois, si j’ai raison dans 3-4 mois je revends le put en encaissant la prime qui aura donc augmenté.

Mais si cela s’est révélé très lucratif fin 2015 début 2016, lorsque le sujet "encore un krach" était inondé de messages inquiets, cela ne marche plus trop en ce moment.

Donc je laisse les options sur le coté en ce moment.

Pour y revenir lors d’une prochaine panique.

Dès que le sujet "karch…" recommence à être inondé, cela sera signe que la volat des puts repartira dans le bon sens :-)

Hors ligne

 

#277 21/03/2016 19h51 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   195 

Jef56 a écrit :

…/…
Pas de free lunch avec les options non plus…

Merci de votre contribution a la file Jef ---C’est vrai que j’ai de l’enthousiasme, je ne pensais pas que cela soit perceptible.
Et vous avez raison de relativiser cette enthousiasme car cela peut éviter a certains de nos collègues "forumeurs"  de se lancer sur ce marché "à la légère",  sans être certain du risque qu’ils encourent.

Le raccourci, c’est les options sont

Jef56 a écrit :

…/…à réserver aux investisseurs aguerris. C’est ce que vous dites avec ironie ’c’est dangereux’ mais ça l’est réellement.

Et c’est vrai Jef, j’utilise l’ironie car quand je dis c’est dangereux,  c’est un raccourci qui peut être interprété de la manière suivante :
"il convient de savoir utiliser ce marché afin d’intervenir de manière sensée. Donc il convient de savoir ce que l’on fait".
C’est excessivement "dangereux" surtout lorsque l’on vend des CALL non couverts ensuite "dangereux" encore pour la vente de PUT et finalement moins dangereux lorsque l’on achète des CALL ou des PUT.

Maintenant il y a aussi la vente de CALL couvert,  OTM en espérant que les cours ne progressent pas trop, souhaitant garder les titres, ou bien ITM (in the market) si l’on souhaite se séparer du titre ---a condition que le cours ne tombe pas sous le niveau du strike.

JeF a écrit :

…/… Aujourd’hui à titre personnel je ne m’autorise plus que la vente de calls dont j’ai le sous-jacent en portefeuille. Ce qu’on appelle un covered call et qui est véritablement sans risque.

C’est une des manières de procéder, sans risque, en effet.

Ensuite il existe toutes sortes de "stratèges.  Ces stratèges permettent de mieux comprendre ce qu’il est possible de "faire"  et d’ "entreprendre" sur ce marché, et de couvrir certains risques tant sur le marché des options que sur le marché traditionnel.

…/… une option peut prendre et perdre 200% dans une journée. Je l’ai vécu aussi sur le titre TSLA. Il faut donc être devant les cours de bourse quasi en permanence, cela ne convient pas à tout le monde.

Eh oui c’est pour cela que e nos jours  avec les smartphones avec des alarmes etc il n’est plus nécessaire d’être devant l’ordi en permanence.
De temps en temps ça peut être sportif aussi,  pour ceux qui recherchent des émotions, mais ce n’est pas tout le temps comme cela.

L’idée étant de partager et de permettre de suivre le déroulement d’une opération sur Options, sans avoir â le faire soit même.

il y a  "a boire et a manger,  even-though there is no free lunch

Vous faites bien de mentionner Tesla J’ai justement lu quelque chose à ce sujet, ce week end.
Je vais étudier cela et éventuellement partager mes opérations de demain, si je décide d’entreprendre quelque chose.


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#278 24/03/2016 22h35 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   129 

Cette stratégie de vente d’option de vente - vente de Put - me paraît intéressante.
Je ne la pratique pas. En revanche j’achète des certificats de type Bonus Cappé.
Et les 2 stratégies vente de Put / achat de Bonus Cappé sont finalement proches.

Une option de vente comme un Bonus Cappé se définissent principalement par :
. un cours de référence du sous-jacent, appelé prix d’exercice ou "strike" pour l’option et "barrière basse" pour le bonus cappé ;
. une date d’échéance ou d’expiration.

L’objectif de la stratégie est le même :
gagner de l’argent si le cours du sous-jacent reste au dessus du cours de référence.


Pour les options, on doit distinguer :
. le type européen : le cours du sous-jacent reste au dessus du prix d’exercice de l’option à l’échéance
. le type américain : le cours du sous-jacent reste au dessus du prix d’exercice de l’option pendant la durée de vie de l’option.
Les Bonus Cappés ressemblent à une option de type américain : le cours du sous-jacent reste au dessus de la barrière basse pendant la durée de vie du bonus cappé.
Cependant BNP Paribas commercialise également quelques « Bonus Cappé Last Minute » qui fonctionnent comme le type européen : à l’échéance uniquement,

Les Bonus Cappés sont caractérisés également par leur « niveau bonus »  ou niveau de remboursement maximum.
Les Bonus Cappés permettent à l’investisseur de recevoir le niveau bonus si la barrière basse n’a pas été touchée par le cours du sous-jacent.
Si la barrière basse est touchée, le bonus cappé cote alors comme le sous-jacent.

Les différences entre vente de Put / achat de Bonus Cappé commencent à l’ouverture de la position,
La vente d’un put permet d’encaisser une prime en contrepartie de la prise de l’engagement à se porter acheteur du sous-jacent au prix d’exercice, à la date fixée pour une option de type européen ou pendant la période définie dans le cas du type américain.
L’acheteur du  Bonus Cappé paie un prix, généralement choisi entre la barrière basse et le niveau bonus, pas trop près de la barrière basse (risque élevé de toucher) ni trop près du niveau bonus (faible gain potentiel).

Dans la cas favorable où le cours du sous-jacent reste au dessus du cours de référence :
. l’option ne peut être exercée avec un gain, elle alors abandonnée sans valeur et le vendeur de l’option est libéré de ses obligations et il garde bien sûr la prime qu’il avait touchée ;
. le bonus cappé est valorisé à son niveau bonus, l’acheteur réalise donc une plus value.

Dans la cas défavorable où le cours du sous-jacent passe sous le cours de référence :
. l’option est exercée et le vendeur de l’option est potentiellement acheteur du sous-jacent au prix d’exercice mais il garde la prime ;
. le bonus cappé est valorisé comme le sous-jacent, l’acheteur réalise donc une moins value.

2 exemples en schéma pour illuster ces stratégies à l’échéance :
vente de put (le montant de la prime est exagéré) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_vente_put.jpg
achat de bonus cappé (un peu daté, c’est pour le principe) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_bc.jpg

Je ne suis pas très satisfait des schémas ci-dessus, trouvés sur internet.
Finalement j’ai fait mon propre schéma, en essayant de prendre des hypothèse réalistes.

On compare donc, pour un sous-jacent qui vaut 100 à l’instant initial,
le gain à une date d’échéance commune de 3 mois, de 3 stratégies :
. achat du sous-jacent
. vente 5 d’une option de vente à 96
. achat 102 d’un bonus cappé de barrière basse 85 et niveau bonus 110
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_put_bc_2.jpg
En X axe horizontal le cours du sous-jacent à l’échéance.
En Y axe vertical les gains des stratégies dénouées.
Pour simplifier en brut, sans frais ni fiscalité.

Les 2 stratégies put vs bonus cappé ont en commun :
. de ne pas être plus risquées que le simple achat du sous-jacent (à quelques % près en faveur du put)
. d’offrir un potentiel de gain limité.

Comme différence, le bonus cappé présente un « saut quantique » à la barrière basse,

La différence essentielle est dans les écarts de cours.
Avec les options de vente, si j’ai bien lu les exemples donnés dans les messages précédents, les écarts de cours sont de l’ordre de 1 % ou quelques pourcents.
Exemple de Miguel dans le premier message :

Je place un ordre de vente de 1 PUT "in the market" (en dessous du cours actuel de 116.71), soit un prix d’exercice de 115. avec une prime ou un premium de 0,51

Avec les bonus cappés, les écarts de cours sont de l’ordre de 10 % ou plus (15, 20 % ou encore plus sur les sous-jacents les plus volatils).

Donc finalement la stratégie Bonus Cappé peut être plus rentable, mais évidement elle est aussi plus risquée.

Cependant, le vendeur de put ne doit pas se laisser aller à l’euphorie d’encaisser une prime, son engagement d’achat comporte un risque.
Alors que l’acheteur du Bonus Cappé engage un capital, ce qui le limite naturellement.
La stratégie de vente de put nécessite donc plus de self-control.

Dernière modification par ArnvaldIngofson (25/03/2016 10h50)

En ligne

 

#279 26/03/2016 23h23 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   195 

Bonjour Koldoun,

Votre approche est saine dans la mesure où vous êtes acheteur.
Que ce soit acheteur de PUT ou acheteur de CALL - La position de l’acheteur est confortable, dans les deux cas.

Soit on achète un PUT pour se protéger contre une baisse du sous jacent que l’on détient en portefeuille et dont on ne veut pas se séparer pour l’instant.
Soit on achète un PUT pour faire une plus value rapide sur le premium.

koldoun a écrit :

Je comprends votre approche.

Disons que la mienne est plutot de jouer sur les primes : je pense qu’un sous-jacent va baisser dans les 3-4 prochains mois, j’achète un put à échéance dans 7-8 mois, si j’ai raison dans 3-4 mois je revends le put en encaissant la prime qui aura donc augmenté.

Mais si cela s’est révélé très lucratif fin 2015 début 2016, lorsque le sujet "encore un krach" était inondé de messages inquiets, cela ne marche plus trop en ce moment.
…/…

L’acheteur de PUT est serein, car il sait que dans le premier cas qu’il il achète une assurance et paie la prime en toute connaissance de cause.
Dans le second cas serein également car ils sait que il ne peut pas perdre plus que le montant de la prime ---  il sait que dés que le cours du sous-jacent baisse, la prime peut doubler très rapidement, il peut dénouer l’opération avant échéance, et pour ce faire il met immédiatement l’option qu’il vient d’acheter en vente a un premium plus élevé.

Personnellement, Je pratique le 100%  C’est le niveau de gain que j’anticipe dans ce type d’opérations.
ça ne marche pas à tous les coups.
Je place également une date pour un ordre de vente sur mon calendrier 30 à 45 jours avant l’échéance. Car la valeur temporelle du premium commence à baisser rapidement environ 5 a 6 semaines avant la date de maturité. Donc revente en perdant une partie de la prime.
Rien de mauvais peut arriver à un acheteur d’option.
Les ventes d’options sont nettement plus sportives surtout lorsque l’on ne détient pas les titres ou les moyens pécuniaires pour lever ces titres en cas de vente de PUT, ou de clôturer la position dans un marché qui baisse.

ArnvaldIngofson a écrit :

Cependant, le vendeur de put ne doit pas se laisser aller à l’euphorie d’encaisser une prime, son engagement d’achat comporte un risque.
Alors que l’acheteur du Bonus Cappé engage un capital, ce qui le limite naturellement.

C’est tout a fait clair; Imaginez qu’emporté par l’euphorie, et persuadé que le titres MCD ne pouvait que monter,  j’ai effectivement vendu 1000 PUT et encaissé $41.000 et que soudain le cours de ce sous-jacent MCD se mette a baisser rapidement, voila que je suis acheteur de 100.000 titres a $113 soit $11,300.000--- j’ai aussi la possibilté de dénouer avant l’échance-- mais je suis persuadé que le cours du titre MCD va progresser donc je lève les titres à échéance, encore faut avoir assez de disponibilités.

Si j’avais un "T-margin" account avec IB avec un portefeuille d’une valeur de 4 a 5 Millions de dollars,  ce serait faisable mais pas raisonnable (IB ne m’empêcherait pas de conclure un tel achat tant que la marge n’est pas dépassée)
et une baisse de $1  c’est peu en pourcentage  (- de 1%) c’est tout de suite $100.000 de perte.

ArnvaldIngofson a écrit :

La stratégie de vente de put nécessite donc plus de self-control.

Une vente de PUT reste une vente --- donc nettement plus risquée qu’un achat (de PUT) .
Un achat de "Bonus Cappés" reste un achat (donc on achète l’instrument et on espère gagner sachant que l’on ne peut pas perdre plus que le montant déboursé).
Dans un cas comme dans l’autre il convient de savoir ce que l’on fait et naturellement le "contrôle de soi" est très important, car à partir du moment où l’enthousiasme et l’euphorie risquent de faire oublier la raison, certains perdent la tête, et se retrouvent a poil …
J’imagine que les développeurs de ce types d’instruments prélèvent frais d’entrée et de gestion.

Dernière modification par Miguel (26/03/2016 23h31)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#280 27/03/2016 20h33 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   109 

Bonjour

J’aimerai introduire quelques "nuances", si vous le permettez. Simplement pour le plaisir de la réflexion.

Tout le monde en débutant dans les options apprend les deux maximes suivantes:
* Achat d’option (call ou put)= Risque limité à la perte de la prime, gain théorique infini.
* Vente d’option (Call ou put)= Gain théorique limité (à la prime encaissée) et perte théorique illimitée.


Ces phrases sont toutes deux vraies. Lorsque l’on a lu cela on ne fait que de l’achat d’option et on ne pratique pas la vente.

Pourtant, un vendeur d’options averti a plus d’espérance de gain qu’un acheteur d’option "fou".
Simplement parceque si 80% de vos achats d’options sont perdants, alors vous serez perdant, petit à petit, mais perdant.
A l’inverse si vos ventes d’options sont très souvent gagnantes, vous serz gagants par petits pas, progressivement, mais sûrement.

Le prix de votre option dépend des variations du sous jascent. OK, celà est évident. Mais:
1/ La variation du prix de l’option n’est pas toujours strictement égal à la variation du sous jascent (ca s’appelle le DELTA)
2/ Deviner le prix d’une action dans 1 mois, 6 mois, un an, relève de la divination. Vous pouvez avoir un avis, faire un pari, mais vos chances de réussite sont aléatoire, il y a donc un facteur "chance". ALors que d’autres paramètres peuvent jouer en votre faveur.

En effet il y a deux paramètres essentiels dans le prix d’une option:

1/ La VOLATILITE. Si l’actif que vous traitez bouge beaucoup, elle ci peut s’envoler, et faire grimper le prix des primes de façon démentielle. Dans des cas extrêmes, une option peut coter 10% du sous jascent.
A ce moment, l’acheteur d’option, put ou call, valant 10% de l’action, il faut que le mouvement de l’action soit de plus de 10% supplémentaire pour que vous commenciez à gagner de l’argent!! Si le sous jascent continue à) chuter ou grimper de "seulement" 9%, ou si la spéculation se calme et que la volatilité rebaisse (regardez Twitter lors de ses chutes, regardez VW ou Valeant, ALtice…. De gros gadins suivis de stabilisations des prix! On se calme et on réfléchit, les prix de stabilisent,rebonds techniques, consolidations, short sqeeze etc…) ALORS L ACHETEUR A PERDU.
ET le vendeur empoche sa prime…

Bref, c’est le vendeur qui a pris la position la moins risquée dans ce cas là.

2/ LE TEMPS: Le temps est le meilleur ami du vendeur. Plus l’option se rapproche de son échéance, plus sa valeur baisse rapidement (c’est le Thêta), car la probabilité de gain s’amenuise avec le temps.

AInsi un acheteur d’option qui a acheté son option trop cher pourra perdre de l’argent MEME SI IL A RAISON. A l’inverse un vendeur qui lui a vendu l’option à un moment où la volatilité (et le temps" étaient en sa faveur peut gagner, même si il perd son pari (dans des limites modérées, c’est à dire qu’il perd moins que la prime qu’il a empochée).

Bon, je me rends compte que ca n’est pas mon post le plus clair, je veux simplmement dire que celui qui porte le risque n’est pas toujours celui que l’on croit au premier abord. Je ne dis pas qu’il faut vendre des options, et il est certain qu’il faut bien calculer son risque (et sa marge disponible), nénamoins, un vendeur d’option rusé peut gagner bien plus sûrement qu’un acheteur d’option.

L’acheteur d’option est un spéculateur, ou un investisseur apeuré qui s’achète une assurance (couverture).
Le vendeur d’option s’enrichit à la manière d’un banquier ou d’un assureur.

A méditer.


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#281 27/03/2016 21h51 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   

Bonsoir,
l’achat d’un put n’a pas un gain maximum théorique infini: c’est borné par le strike moins la prime.
De même, la perte sur la vente d’un put est bornée par le strike moins la prime.

Hors ligne

 

#282 29/03/2016 18h14 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Le gain de l’achat d’un put n’est certes pas infini quand le sous-jacent tend vers 0, c’est plutôt le rendement de l’opération qui est "infini".

Cdt

Dernière modification par jlr (29/03/2016 18h15)

Hors ligne

 

#283 29/03/2016 22h39 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   

Le rendement du put est lui aussi borné:
(Max(0,K-S)-p)/p

K: strike
S: prix du sous-jacent
p: prix payé pour l’option (prime + frais)

C’est lorsque la prime tend vers 0 que le rendement s’envole. Mais c’est au prix d’un effondrement de la probabilité de gagner, donc en particulier de plus de frais par transaction gagnante.

Hors ligne

 

#284 30/03/2016 12h25 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   109 

Oui, je reprenais simplement les grandes antiennes, mais vous avez évidement raison de préciser que ces rendements ne sont pas "réellement" infinis, surtout pour les puts.

Mon propos était simplement de dire que, contrairement à une idée très répandue, une vente d’options peut dans certaines conditions être moins risquée qu’un achat.

L’assureur qui perçoit ses primes après avoir calculé son risque, le banquier qui touche ses intérêts, peuvent s’enrichir plus sûrement que l’investisseur/spéculateur qui fait appel à leurs services. wink


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#285 01/04/2016 11h02 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   195 

Sur la file Portefeuille de Miguel, je viens de faire  le point sur l’évolution du portefeuille en cette fin de mois de Mars 2016, et je mentionnais le fait que mon portefeuille d’Options s’était considérablement réduit, du fait d’un manque d’opération durant les six derniers mois.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2016-04-01_010228.png
Je publie le contenu du portefeuille ci-dessous

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2016-03-31_192719.png

Le portefeuille affiche une plus value latente totale de $ 7,765.96--
Ce chiffre est obtenu en ajoutant toutes les plus-values et les moins-values

Les deux premières lignes constituent des achats de CALL sur Bank of America (BAC) sur la première ligne j’ai une moins value de $2756.05.
Ensuite des Ventes de PUT sur lesquelles j’aie encaissé les primes à des niveaux de cours plus élevés que les cours actuels.
Les primes sur ces ventes de PUT devraient s’orienter vers une valeur nulle d’ici a l’échéance --- mais rien n’est moins sûr.
Seul le temps nous dira si j’ai raison.


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#286 01/06/2016 13h10 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   65 

Bonjour à Tous,

Je suis toujours dans ma phase d’observation des options, depuis le début de l’année je fais des petits AR sur Air Liquide et à ce jour je superforme le marché et Air Liquide. Venant de recevoir le dividende et voyant la ’’faiblesse relative’’ de l’action, souhaitant toujours être actionnaire pour les mois à venir, je me posais la question suivante :

Cours actuel : 96,40
Cours du Call 100 échéance septembre 2016 : 3,20

Si aujourd’hui j’achète 100 actions Air Liquide et qu’en même temps je vends le Call 100 échéance septembre à 3,20 je vais me retrouver dans la situation suivante fin décembre si :

1°/ Air Liquide chute et termine fin septembre à 80 euros
Perte latente sur la position acheteuse : -1640 euros
Gain sur la vente du call 100 : +320 euros
Perte globale de 1320 euros, je superforme l’action de quelques pour-cent.

2°/ Air liquide reste au même cours actuel et termine fin septembre à 96,40
Aucun profit sur la position acheteuse
Profit de 320 euros sur la vente de Call
Gain global de l’ordre de 320 euros soit 3,20% en 4 mois

3°/ Air Liquide grimpe légèrement et termine à 100 euros fin septembre
Profit sur la vente de Call de 320 euros
Profit latent sur la position acheteuse de 360 euros
Gain global de 680 euros soit environ 7% en 4 mois.

4°/ Air Liquide flambe de 15% et termine fin septembre à 110
Perte sur le Call de 680 euros (valeur à l’échéance de 10 et vente au cours actuel à 3,20)
Profit latent sur la position acheteuse de 1360 euros
Gain global de 680 euros soit environ 7% en 4 mois.
Dans cette situation je sous-performe l’action mais je réalise tout de même 7% de profit en quelques mois.

Un plus aguerri que moi peut il me confirmer que mon raisonnement est bon ?
Au regard de ces calculs j’ai l’impression que :
-si l’action chute je perds de l’argent mais je sur-performe l’actions de quelques pour-cent.
-si l’action est stable ou monte légèrement je sur-performe et réalise plusieurs pour-cents en quelques mois.
-si l’action flambe je gagne mais je sous-performe l’action tout en réalisant presque 7% en quelques mois.

Merci d’avance.

Maxime

Hors ligne

 

#287 01/06/2016 13h22 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   183 

Noubliez pas l’AK prevue à l’automne sur ce dossier Qui va impacter le cours ainsi que le détachement du DPS

Hors ligne

 

#288 01/06/2016 14h44 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   32 

Notariat76 votre raisonnement est parfaitement juste, mais attention, comme l’indique Tssm, aux dividendes (même si le rendement d’Air liquide est assez faible)

Hors ligne

 

#289 01/06/2016 18h07 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Modérateur
Réputation :   1083 

@Notariat76 : Vous avez bien compris les conséquences potentielle de a position que vous envisagez. Mais quel serait l’intérêt de "surperformer l’action" si c’est pour perdre de l’argent" ? J’ai l’impression que vous voulez présenter surtout les avantages de chaque alternative.

Si vous êtes un assureur dommage, et que vous vous réassurez pour une partie du risque auprès des Loyds, la-aussi, si le risque ne se réalise pas, vous gagnerez un peu (différence entre la prime encaissée et la prime payée pour vous ré-assurer), et si le risque se produit vous perdrez moins que sans réassurance. En somme le risque est atténué un peu, rien de plus… Si vous voulez dégager de la marge, il faut (pour un risque donné) encaisser la plus grosse prime et payer la plus petite pour ré-assurer.

C’est un peu pareil avec les options : ce call est-il sur-, sous-, ou correctement évalué ? l’action est-elle sur-, sous- ou correctement évaluée ?

PS pour footeure : le dividende Air Liquide est passé et payé déjà (c’était courant mai)…


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#290 01/06/2016 18h23 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   183 

Tssm a écrit :

Noubliez pas l’AK prevue à l’automne sur ce dossier Qui va impacter le cours ainsi que le détachement du DPS

AK = augmentation de capital
DPS  = droit préférentiel de souscription

Je parle de l’augmentation de capital 3MEUR qui devrait avoir lieu au T3/T4 2016 en fonction des conditions de marché

Pour financer le rachat d’Airgas, Air Liquide a programmé une levée de fonds de 10 milliards d’euros, dont une augmentation de capital de près de 3,5 milliards d’euros qui sera réalisée à l’automne, a annoncé Benoît Potier, PDG du groupe français au Figaro mardi matin, révèle Reuters. Selon le PDG cité par l’agence de presse, la somme levée pour l’opération proviendra également d’émissions d’obligations en euros et en dollars. Lors de ses résultats trimestriels, Air liquide avait mentionné une fourchette comprise entre 3 et 3,5 milliards d’euros pour son augmentation de capital.

Hors ligne

 

#291 01/06/2016 19h11 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   65 

GoodbyLenine a écrit :

@Notariat76 : Vous avez bien compris les conséquences potentielle de a position que vous envisagez. Mais quel serait l’intérêt de "surperformer l’action" si c’est pour perdre de l’argent" ? J’ai l’impression que vous voulez présenter surtout les avantages de chaque alternative.

Si vous êtes un assureur dommage, et que vous vous réassurez pour une partie du risque auprès des Loyds, la-aussi, si le risque ne se réalise pas, vous gagnerez un peu (différence entre la prime encaissée et la prime payée pour vous ré-assurer), et si le risque se produit vous perdrez moins que sans réassurance. En somme le risque est atténué un peu, rien de plus… Si vous voulez dégager de la marge, il faut (pour un risque donné) encaisser la plus grosse prime et payer la plus petite pour ré-assurer.

C’est un peu pareil avec les options : ce call est-il sur-, sous-, ou correctement évalué ? l’action est-elle sur-, sous- ou correctement évaluée ?

PS pour footeure : le dividende Air Liquide est passé et payé déjà (c’était courant mai)…

Merci GBL pour votre retour.
Comme indiqué dans mon message, le dividende a été payé récemment, semaine dernière.

Air Liquide est une action que j’aime bien et que j’aime à détenir (jusqu’à présent ça me permet de superformer largement le CAC40) sur du moyen/long terme donc ma question portait davantage sur ma bonne compréhension du mode de fonctionnement des options et non sur l’opportunité d’investir sur Air Liquide. Peut être que j’aurai du rendre anonyme mon exemple pour avoir plutôt des réponses sur le mécanisme des options plutôt que sur la situation particulière d’une société dont je suis actionnaire.

Merci pour l’ensemble des réponses.

Maxime

Hors ligne

 

#292 01/06/2016 21h33 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   195 

@ Notariat76,

Votre approche est tout fait correcte quelque soit le support.
Bienvenu sur le marché des options ---

vous devriez essayer les options sur des sous-jacent US
chez l’intermédiaire "Interactivebroker" . C’est une autre expérience.


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#293 04/06/2016 20h57 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   195 

En ce début de mois de Juin 2016
je partage et publie la situations de portefeuille Options au 31 mai 2015.
J’avais laissé tout tombé depuis septembre 2015 --- je m’y ré-interesse peu a peu.
Pour l’instant peu de ligne et de faibles montants.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2016-06-03_124300.png
- 1ère colonne
Chez IB vous pouvez mettre la couleur. Il suffit de cocher une case et les couleurs s’appliquent et changent automatiquement lorsque le cours du sous-jacent passe de OTM a ITM.

Si c’est vert pâle, l’option est ITM (in the money).)
Si c’est rose l’option  est OTM (out  of the money).

- 2 ème colonne

Il s’agit nombre de lots achétés ou vendus ---
si c’est vert et positif (+), ce sont des achats(PUT ou CALL)
si c’est rouge et négatif (-) ce sont des ventes (PUT ou CALL).

-3 ème colonne
c’est la valeur totale de ces CALL et PUT au jours et a l’heure ou l’on tire la photo. Si ce chiffres est négatif exemple -640 c’est ce que je dois (j’ai vendu a 7.372  j’ai été payé une prime de 7.38 brut soit $738 et j’attend la maturité ou bien je dénoue l’opération avant échéance ou maturité.
Dans cet exemple si j’avais voulu dénouér l’opération j’aurai dû payer 640 ou 645 (la prime actuelle $6.45 X le nombre de lots X 100)
Dans ce cas j’aurai eu une +value de $738-$ 645 = $ 93 si j’avais vendu ce jour la.

-4 ème colonne
C’est le Premium unitaire payé ou encaisseé

-5 ème colone
Cest le cours au moment de la photo, si il y a un "C" devant le cours il s’agit d’un cours précédent, ce n’est pas le dernier cours.

-6 ème colonne
ce chiffre représente la hausse ou la baisse journaliere du premium en %

Et le camembert pour finir:

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2016-06-04_123120.png

Le graphique représente le ventes et achats d’options, et les options representent une tres faible part  de mon activité en ce moment.

Dernière modification par Miguel (04/06/2016 20h59)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#294 04/06/2016 22h22 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   129 

Impressionnant, surtout pour un portefeuille de "peu" de lignes !

Pourriez-vous expliciter les stratégies derrière tout ça ?

Dans certains cas, c’est simple, on a compris :
CAT : vente de put.
JWN (un libellé aiderait ceux qui ne connaissent pas tous les codes par coeur) : achat de call.
NLS: vente de put.
YHOO :vente de call, est-il couvert ?

Dans d’autres cas, ça se complique un peu, on comprend l’idée générale :
BAC : achat de 2 call, d’échéances et de bornes différentes.
MOS: vente de 3 put, d’échéances et de bornes différentes.
VLO : vente de 5 put, d’échéances et de bornes différentes.

Parfois, ça devient complexe, on n’est pas sûr de comprendre :
AAPL : vente de call et vente de put, même échéances et bornes.
GPS : vente de 2 call et vente de 2 put, d’échéances et de bornes différentes.
TSLA : achat de call et vente de 2 put, échéances différentes même bornes.

En ligne

 

#295 05/06/2016 00h59 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   195 

Bonjour ArnvaldIngofson,

Je ne connais pas les codes de toutes les actions par coeur,  je connais celles que
je possède en portefeuille et quelques autres c’est a peu près tout,
et je pense qu’il n’est pas nécessaire de les connaitre par coeur
GOOGLE est la, il suffit de taper le code.
Mais je vais mettre un peu d’information pour faciliter la lecture.
Il n’y a plus qu’a cliquer sur le lien.

J’ai juste publié le portefeuille, histoire de relancer la file.
Je me doutais bien que cela allait suscité la curiosité de certains.
Et je vous remercie pour votre intervention.

En général je vends des PUT et des CALL sur des titres que je possède en portefeuille .
Il m’arrive aussi d’initier des vente de PUT en ayant l’intention d’acquérir le sous-jacent a un prix inférieur au cours du jour.

Quand je parle d’un portefeuille de peu de ligne, je conçois que dans un portefeuille d’options,
1 ligne c’est 1 sous-jacent ou 1 valeur
lorsque l’on compte le nombre des valeurs,  il n’y a que dix valeurs.

Ensuite je distingue le court terme du long terme - Il s’agit choses différentes
Les achats et le ventes a cours terme disparaissent vite du portefeuille
Exemple
- MOS Phosphates et Potasse, Il y a une file sur le forum dédiée a ce secteur Potash Corporation of Saskatchewan Inc (POT) est l’un de plus important producteur de Potasse avec The Mosaic Corp (MOS)

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2016-06-04_195648.png

vente 2 PUT MOS a 26 avec 0.83 soit $ 166 de premium encaissé
vente 6 PUT MOS a 27 avec 1.45 soit $ 870 de premium encaissé
J’ai vendu ce PUT ITM,  avec l’intention de lever le sous-jacent,  c’est ce que certains appèlent  "un ordre d’achat radin".
j’ai encaissé $1.45 par action, ce qui revient à dire que le sous jacent ne m’a coûté que $27 - $1.45 = $25.55
Le cours du titre MOS est a $26.69 en clôture, ma plus value latente est donc de $1,64 par titre.
La dernière vente
vente 2 PUT MOS a 26 avec $1.00 soit $ 200 de premium encaissé
Cette option arrive a maturité le 10 Juin 2016. Si je souhaitais dénouer l’opération il me suffirait d’acheter une option identique avec un premium actuellement de $ 0.43.
Ce qui me laisserai un Gain de 0,57 X 200 = $ 114.00
Si je ne fais rien l’échéance aura lieu le 10 Juin et si le cours du sous jacent est supérieur a $26,  le premium sera totalement acquis.
Par contre si le cours du sous-jacent baisse et se retrouve sous le seuil de $26,  ma position sera alors assignée et je me retrouverai acquéreur de 200 titres à $26 par titre. Soit un débours de $ 5200 et j’augmenterai encore un peu plus ma ligne de MOS en portefeuille.

ArnvaldIngofson a écrit :

Impressionnant, surtout pour un portefeuille de "peu" de lignes !

Pourriez-vous expliciter les stratégies derrière tout ça ?

Dans certains cas, c’est simple, on a compris :
CAT : vente de put.
JWN (un libellé aiderait ceux qui ne connaissent pas tous les codes par coeur) : achat de call.
NLS: vente de put.
YHOO :vente de call, est-il couvert ?

JWN
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2016-06-04_200846.png
est le cas d’un achat de CALL qui ne s’est pas passé comme souhaité
les explications de la baisse sont  partiellement mentionnés dans cet article :  Why Nordstrom (JWN) is No More in Investors’ Good Books
l’échéance c’est le 15 Juillet 2016 donc il y a encore du temps
Un CALL dont le premium fut $ 6.25 sans les frais pour un STRIKE de $ 52.50
le sous jacent cote actuellement $39.75
J’ai investi dans JWN pensant que JWN allait progresser rapidement dans le cadre de la relance économique.
C’était aussi avant l’annonce des résultats que j’espérais meilleurs, mais je n’étais pas sûr
A cette époque JWN cotait entre entre $55.50 et $55.55 c’était le 4 Avril 2016 Ci dessous cours au 5 Avril sur le graphique de JWN.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2016-06-04_162946.png

J’aurai pu acheté 300 titres a 55.50 x 300 et j’aurai déboursé  $16 665
J’ai donc acheté un CALL (in the money) strike 52.50 et pour cela j’ai payé un premium de 6,25 + frais
soit une premium de $1 875  qui semble définitivement perdu mais c’est mieux que $4 740 de moins-value potentielle si j’avais acheté les titres ferme en Avril.

YHOO  En général je ne m’aventure pas a vendre des CALL non couverts.
Il y a actuellement de la volatilité sur ce titre qui fait l’objet de convoitises.
Plusieurs souhaiteraient acheter Yahoo , Les acheteur possible Verizon, ATT et beaucoup d’autres.
http://www.schaeffersresearch.com/conte … peculation

- Nautilus, Inc (NLS) 

Google finance a écrit :

Description
Nautilus, Inc. is a consumer fitness products company. The Company operates through two segments: Direct and Retail. The Direct segment offers products directly to consumers through television advertising, catalogs and the Internet. The Retail segment offers its products through a network of independent retail companies with stores and Websites located in the United States and internationally. The Company’s principal business activities include designing, developing, sourcing and marketing of cardio and strength fitness products and related accessories for consumer use, primarily in the United States and Canada, but also in international markets outside North America. It markets cardiovascular, strength and nutrition fitness products. The Company offers its products under the brands, including Nautilus, Bowflex, Octane Fitness, Schwinn and Universal. The Company’s warehousing and distribution facilities are located in Oregon and Ohio.

J’avais lu quelque part qu’il fallait considérer l’action à l’achat car les cours allaient "grimper".
N’ayant  pas trop envie d’investir sur le support (qui ne pouvait que monter) j’ai donc regarder option chain pour voir les carnet d’ordre sur les vente de PUT et le premiums qui se traitaient,
c’est ainsi que j’ai vende 3 NLS Jul 15’16 PUT option a 17.50  et j’ai ainsi encaissé  $ 1.65 X 300 = $ 495

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2016-06-04_210822.png

Le cours du premium est actuellement à $ 0.20.
Je pourrai dénouer l’opération en passant un achat de 3 NLS Jul 15’16 PUT  Option strike 17.50 avec un premium de  0.20 .
Qui revient a payer 0.20 X 300 soit $60 .

Dernière modification par Miguel (05/06/2016 05h39)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#296 05/06/2016 16h33 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   65 

Bonjour à tous,

Lecteur régulier de cette fille depuis plusieurs années j’ai attendu d’être assez capitalisé pour me lancer sur les options et je compte commencer en ce mois de juin.

Je suis parti du constat que depuis un bon moment j’ai du Air Liquide (AI) en portefeuille (comme beaucoup de petits épargnants !) et qu’il s’agit d’une ligne a relativement faible volatilité, pas de forte flambée mais pas réellement de forte chute non plus, ce n’est pas la volatilité d’une bancaire ou d’une small cap ultra cyclique.

J’avais coupé ma position AI l’an dernier à 115 et j’ai commencé à revenir à 105. Je fais régulièrement des petits aller/retours dessus, depuis le 1er janvier 2016 j’ai sur cette action une performance de +5,25% dessus alors que le cours est en baisse de l’ordre de 5% depuis ce début d’année, la surperformance est intéressante mais pour l’instant ça n’a rien d’énorme.

Je compte rester actionnaire de cette belle société encore longtemps afin notamment de continuer d’encaisser le dividende qui même s’il n’est pas énorme couvre largement l’inflation.

Mon but est de constituer une surperformance en intervenant sur le marché des options, l’idée directrice est la suivante :
-    garder continuellement une ligne sur AI dont la taille évoluera en fonction des conditions de marché,
-    procéder à un encaissement régulier de primes en vendant des call tout en étant couvert via la détention physique des titres,
-    pouvoir me renforcer en ‘’étant payé’’ en vendant des put en dehors de la monnaie tout en ayant les fonds pour acquérir les titres en cas de baisse du marché.

Je précise que l’ensemble des opérations de ventes d’options seront couvertes soit par la détention d’actions, soit par les fonds en dépôt sur mon compte en couverture de mes ventes de put pour lever les titres.

Frais de transaction : 0,85euro par contrat, sachant qu’un contrat d’option porte sur 100 actions AI soit presque 10K euros je trouve ça assez correct.
Pour l’instant je passe par Degiro, à plus long terme certainement par IB mais le service client de Degiro est vraiment top.

Fiscalité : je fais ça dans ma SAS (les statuts prévoient ce type d’opération afin de placer la trésorerie) donc je suis soumis à l’impôt sur les sociétés.
Mon objectif est de placer et faire fructifier des plus-values réalisées dans le cadre de mon activité de marchand de biens, il ne s’agit là que d’une partie de la trésorerie, je souhaite une gestion un peu plus dynamique qu’un simple dépôt à terme qui à ce jour ne me rapporte presque rien, en contrepartie j’accepte la volatilité inhérente à ce type d’investissement.

A terme je pense faire ça aussi sur certaines actions US mais dans un premier temps, pour commencer je préfère agir sur des titres que je connais bien et dont la communication financière se fait principalement en langue française.

Mon objectif n’est pas de devenir riche avec cette façon d’investir mais de générer un flux plus régulier qu’une simple détention d’actions.
Idéalement je vise 10% de performance annuelle + le dividende… affaire à suivre.

Pour revenir à AI, le dividende a été versé fin mai, désormais on est dans l’attente des conditions définitives de financement de l’acquisition d’Airgas, une petite augmentation de capital est à prévoir à l’automne. Je ne pense pas que le titre fera grand-chose d’ici là, attention aux éventuelles secousses lors de l’annonce des conditions de l’augmentation de capital et des financements obligataires.
Ce n’est que mon avis mais je pense qu’il peut y avoir une bonne surprise sur ces conditions de financement.

Je pense aussi réaliser ces opérations de détention + ventes d’options couvertes sur une autre société que j’aime bien : Accor
Par chance j’avais initié une ligne spéculative sur Accor mercredi, j’ai profité de l’envolée de ce vendredi pour sortir, désormais j’attends un petit retour au calme pour me placer et procéder à une vente d’options.

Encore merci à Miguel pour l’initiative de cette file !

Maxime

Hors ligne

 

#297 05/06/2016 20h18 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   225 

Il sera intéressant de nous faire part de votre expérience sur votre file portefeuille.

J’ai constaté que sur les titres peu volatiles les premium étaient moins intéressants, la volatilité du sous-jacent étant un paramètre du prix de l’option. Il n’est donc pas sûr sur des variations de prix de l’action faible (pour avoir un premium correct ’in the money’) que vous puissiez avoir une stratégie gagnante.

Aussi je trouve intéressant sur les positions short de ne pas seulement comptabiliser le premium mais aussi de regarder le coût d’opportunité. La photo n’est pas la même: par exemple sur l’année je gagne 3664€ avec mes achats/ventes d’options mais en regardant le coût d’opportunité je suis en fait à -1113€.

Le coût d’opportunité est lorsqu’on est exercé, le coût que l’on paye en plus (vente put) ou qu’on perd en donnant l’action (vente call) par rapport au prix de l’action au jour de l’échéance.
Je relativise toutefois ce coût d’opportunité car les marchés étant inconstants un coût le 16 février peut devenir un gain 1 semaine après.
Ainsi j’étais vexé d’avoir été exercé sur AGFA à 4€ lorsque le titre est monté à près de 5,5€. Mais aujourd’hui il se traîne à moins de 4€; si je n’avais pas été exercé avec un bon gain déjà (je me positionne en général 5% au-dessus du prix au moment de l’achat de l’option sur des durées courtes de 1 mois) est-ce que j’aurais de moi-même vendu à 4,5€ ou 5€ ou me serais-je retrouvé en dessous de 4€ en ayant conservé pensant à la poursuite/reprise de la hausse? Finalement cette vente de call couvert exercée a peut-être été une chance même si sur le moment j’ai subi un coût d’opportunité.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#298 05/06/2016 22h30 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   195 

@ ArnvaldIngofson

Pour continuer avec les illustrations

ArnvaldIngofson a écrit :

Parfois, ça devient complexe, on n’est pas sûr de comprendre :
AAPL : vente de call et vente de put, même échéances et bornes.
GPS : vente de 2 call et vente de 2 put, d’échéances et de bornes différentes.
TSLA : achat de call et vente de 2 put, échéances différentes même bornes.

Voici la transaction en question:

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2016-06-05_115531.png

AAPL  APPLE données financieres :

vente de call et vente de put, même échéances et bornes.

M’inspirant de cet article et de celui ci.
Un “Long Straddle
est une stratégie de volatilité qui est utilisée lorsque l’on espère des mouvements importants sur le cours du sous-jacent.
- Cette stratégie consiste à acheter un CALL ainsi que un PUT sur le même sous-jacent et à la même échéance (maturity) et au même prix d’exercice (strike), pour tirer profit d’un mouvement dans les deux sens,
Que les cours flambent ou qu’ils chutent complétement.
Si le cours du sous-jacent augmente, le CALL est exercé alors que la vente de PUT expire sans valeur et si le prix du sous-jacent diminue, la vente est exercée, CALL  expire sans valeur.

Un “Short Straddle” est à l’opposé d’un “Long Straddle “ .
C’est une stratégie à adopter lorsque l’investisseur estime que le marché ne montrera, ne génèrera pas beaucoup de mouvements.
Vente d’ un CALL et vente d’ un PUT sur le même sous-maturityt et a la même échéance( maturity) et même prix d’exercice (strike) .
Cela  créera un revenu net pour l’investisseur, si le sous jacent ne bouge pas beaucoup, l’investisseur conservera alors  la prime , car  ni le CALL,  ni le PUT seront exercés.
Cependant, dans le cas ou le cours du sous-jacent évoluerait de manière significative dans une direction ou une autre, vers le haut ou vers le bas, les pertes de l’investisseur peuvent être importantes. Donc, cela est une stratégie risquée et doit être soigneusement adopté et que lorsque la volatilité attendue sur le marché est limité.

Ce dernier le "Short Straddle" semble refléter mes deux ventes d’option sur AAPL
En effet dans le cas d’espèce, je vends 1 CALL couvert en espérant  toutefois que le cours ne dépassera pas le niveau du Strike que de peu, de manière a pouvoir éventuellement racheter le titre.
J’ai une ligne conséquente sur ce sous jacent + de 20% du portefeuille.

je vends 4 PUT pour encaisser le premium en espérant que le titre ne baissera pas sous le niveau du strike
J’encaisse une premium sur la vente du CALL $7.38 X 1 lot X 100 =  $738
et j’encaisse une premium sur la vente des PUT. $8.45 x 4 lots x100 = $ 3400
L échéance est Janvier 2017  --- il est fort possible que je profite des variations de cours pour dénouer avant échéance

Les mouvement sur  GPS

Je vendais des PUT sur ce titre et une de mes positions a été assignée et je me suis retouvé
acquéreur de 1 lot. Depuis j’ai fait quelques opérations pour rentabiliser et sortir de cette position.
Des opérations banales.

Une file sur le forum est dédiée a cette valeur.
GAP Inc,  (GPS) Old Navy, Banana Republic, Athleta Inc, Piperlime,

(TSLA)   TESLA la voiture électrique

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2016-06-05_155206.png

1- vente 1 PUT sur échéance 20 janvier 2017  Strike 220 PUT Option premium $39.73  j’encaisse $ 3,973
3- vente 1 PUT sur échéance 19 Janvier 2018  Strike 220 PUT Option premium $58.79  j’encaisse $ 5,879
2- J’achète 1 CALL échéance 19 Janvier 2018   Strike 220 CALL Option premium $ 38.57 Je débourse $ 3857

Je ne suis pas opposé a surpondérer sur le titre à $220 en attendant j’ai encaissé les primes.

Il est fort possible que je dénoue ces options avant maturité tout va dépendre de la rapidité a laquelle le cours va progresser.
Je fais ces ventes de PUT et autre Achat de CALL sur TESLA  dans le but de générer un montant  de +values suffisant pour me payer le "modèle 3" environ $35K.   ;-)


@ Notariat76

notaria a écrit :

Je suis parti du constat que depuis un bon moment j’ai du Air Liquide (AI) en portefeuille (comme beaucoup de petits épargnants !) et qu’il s’agit d’une ligne a relativement faible volatilité, pas de forte flambée mais pas réellement de forte chute non plus, ce n’est pas la volatilité d’une bancaire ou d’une small cap ultra cyclique.

Le long Straddle pourrait convenir a la faible volatilité .
Il ne vous reste plus qu’à déterminer le niveau du "Strike", la date Maturity" et le montant des "Premiums".

Pour améliorer la lisibilité de la discussion, merci de compléter votre message de 14h30 plutôt qu’en ajouter un nouveau !
Donc je colle a la suite du message de 14h30

@ jef46

Jef56 a écrit :

…/….

Le coût d’opportunité est lorsqu’on est exercé, le coût que l’on paye en plus (vente put) ou qu’on perd en donnant l’action (vente call) par rapport au prix de l’action au jour de l’échéance.
Je relativise toutefois ce coût d’opportunité car les marchés étant inconstants un coût le 16 février peut devenir un gain 1 semaine après.
Ainsi j’étais vexé d’avoir été exercé sur AGFA à 4€ lorsque le titre est monté à près de 5,5€. Mais aujourd’hui il se traîne à moins de 4€; si je n’avais pas été exercé avec un bon gain déjà (je me positionne en général 5% au-dessus du prix au moment de l’achat de l’option sur des durées courtes de 1 mois) est-ce que j’aurais de moi-même vendu à 4,5€ ou 5€ ou me serais-je retrouvé en dessous de 4€ en ayant conservé pensant à la poursuite/reprise de la hausse? Finalement cette vente de call couvert exercée a peut-être été une chance même si sur le moment j’ai subi un coût d’opportunité.

Bonjour Jeff,

Tout a fait, ce coût d’opportunité varie, l’important c’est la qualité du sous-jacent.

"ce coût d’opportunité car les marchés étant inconstants un coût le 16 février peut devenir un gain 1 semaine après. "


C’est de même lorsque vous vendez des PUT, si le sous-jacent baisse sous le niveau du ’Strike"(prix d’exercice). Il faut dénouer avant échéance ou acheter les titres au prix d’exercice.

Disposer des fonds c’est préférable;  De toutes maniere,  le "T margin account" est nécessaire"  pour tenir compte des augmentation de marges générées par les ventes de PUT.
Si le niveau des espèces dont on dispose n’est pas suffisant  pour lever /acheter le sous-jacent, Ça se fait a découvert, mis en portefeuille et souvent si votre sous-jacent est bien choisi les cours remontent rapidement au dessus de votre prix d’acquisition.

C’est aussi,  ainsi que l’on commence à vendre des CALL couverts … maintenant que l’on posséde les titres en portefeuille.

20h57
@ ArnvaldIngofson 
@ Notariat76


Je viens de trouver de la litérarure un petit article sur les "Straddle" en français.
Straddle (stellage ou option double)

MATAF.net a écrit :

Une stratégie de straddle (stellage) utilise deux options ou plus de type différent (un call ou option d’achat et un put ou option de vente) ayant un prix d’exercice et une date d’échéance identiques. Cette stratégie est essentiellement fondée sur la volatilité. L’achat d’un straddle permet à un investisseur d’intervenir sur une forte volatilité du cours d’une action. On dit alors que cet investisseur est « acheteur de volatilité ». La vente d’un straddle permet à un investisseur d’intervenir sur une faible volatilité du cours d’une action. On dit alors que cet investisseur est « vendeur de volatilité ». Un investisseur opère un straddle (stellage) sur options lorsqu’il achète un call (option d’achat) et un put (option de vente) simultanément portant sur la même valeur de même échéance et ayant un prix d’exercice identique. L’achat et la vente induisent  toujours le même nombre de contrats dans ce type de transaction.

La suite:  Long straddle et short straddle
encliquant sur le lien ci dessous.
Un lien en Français : Straddle (stellage ou option double)

Dernière modification par Miguel (06/06/2016 05h07)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#299 06/06/2016 08h34 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   77 

Bonjour,

J’avoue ne pas avoir relu les 12 pages, mais voici un site qui va dans les détails niveau options :

http://www.strategies-options.com/

Hors ligne

 

#300 06/06/2016 16h57 → Vente d'options PUT pour améliorer le rendement d'un portefeuille...

Membre
Réputation :   195 

Je viens de regarder le lien proposé par Koldoun
et ce site semble a premiere vue intéressant pour approfondir les stragtegies
que l’on peut utiliser sur le marché des Opions.

En particulier cette page

STRATÉGIES OPTIONS FONDAMENTALES


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech