Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 28/12/2015 14h00 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Administrateur
Réputation :   1307 

L’enseigne de vêtements GAP (marques Old Navy, Banana Republic, Athleta, Intermix ; 141 000 employés, 77% du CA aux USA) retrouve un cours de bourse décent.

Comme Walmart, celui-ci s’est éloigné de ses multiples de valorisation historique en 2012-2014, et revient brutalement en arrière (c’est l’efficience des marchés…) :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20151228-1.gif

Curieusement, on est monté à 15-17 fois le PER, alors qu’historiquement, nous sommes plutôt à 11-13 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20151228-2.gif

GAP pèse encore 10 $Md de capitalisation boursière :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20151228-3.gif

Et offre un rendement sur dividende de 3,6% ; son niveau le plus élevé depuis dix ans :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20151228-4.gif

Le free cash flow est stable depuis 2005 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20151228-6.gif

Le principal attrait de la société est que, depuis 2005 également, la quasi-totalité du free cash flow est utilisé pour racheter des titres (plus de la moitié des titres ont été rachetés en dix ans, une véritable cannibalisation !) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20151228-5.gif

De sorte que malgré la stagnation apparente du free cash flow, le free cash flow par action et le résultat net par action, ont explosé :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20151228-8.gif

Le management et la famille Fisher (fondatrice) sont largement présents au capital (43%), ce qui, a priori, aligne leur intérêt et les nôtres, mais empêche toute OPA.

Est-ce que la société a des avantages concurrentiels ? La marge opérationnelle, relativement élevée pour une enseigne de vêtements, le laisse à penser :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20151228-7.gif

Le ROIC très élevé également, mais il faut sûrement le retraiter en fonction des obligations de bail :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20151228-9.gif

Si monsieur le marché, dans sa magnifique efficience, ramenait le titre à son niveau de cours de 2012, on serait alors à 8 fois le PE 2016, une belle décote par rapport à la moyenne historique.

Mais on y est pas encore…

A surveiller !

Dans les - ; l’enseigne est moins dynamique qu’H&M et Zara et le secteur du textile est volatile (cf. Abercrombie, ex-star à la peine).

Sources : yCharts, Wall Street Journal, xlsValorisation

Mots-clés : gap, rachat d'actions, vêtements

Hors ligne

 

#2 29/12/2015 09h36 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Administrateur
Réputation :   1307 

Pour expliquer l’expansion et la compression des multiple de valorisation, on peut se référer à l’évolution des ventes à magasins comparables des dernières années :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20151228-10.gif

Les chiffres 2015 sont négatifs, tout comme l’étaient ceux de 2011.

Reste à savoir si c’est temporaire, et s’il y aura une amélioration en 2016, comme il y a eu précédemment en 2012, où s’il s’agit d’un changement de paradigme face à la concurrence féroce d’H&M, Zara et du eCommerce.

Hors ligne

 

#3 29/12/2015 18h21 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   14 

Merci pour le post.
Cela fait plusieurs mois que j’ai ajouté Gap dans ma watchlist, après avoir vu que Lampert y faisait ses courses (il est monté au capital au Q3).

Gap fait partie des mal aimées de Wall Street, un peu comme IBM ou Walmart en 2015, sans savoir si Mr le Marché a une raison objective de la délaisser… (je n’ai pas poussé l’analyse).


“Everybody has a plan until they get punched in the face.” ― Mike Tyson

Hors ligne

 

#4 29/12/2015 18h23 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   11 

Idem que Bonel,  je l’ai dans ma watchlist dollars, achat d’initiés en grandes quantité (d’après dataroma) et elle rentre dans mon screener (magic formula de Greenblatt).
Les ratios sont très intéressants

En ligne

 

#5 30/12/2015 14h52 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Administrateur
Réputation :   1307 

TripleFail a écrit :

achat d’initiés en grandes quantité (d’après dataroma)

Effectivement :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20151230.gif

Pour appuyer encore mon premier message, la puissance des rachats d’actions quand une entreprise cote avec un PE "faible" est littéralement stupéfiante - Grosso modo, l’activité "vivote" depuis dix ans (CA autour de 16 $Md, RN autour de 1 $Md), mais le RN par action double :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20151230bis.gif

Après, je finis par être vacciné par le retail (cf. la mésaventure de Tesco), spécialement quand le moat n’est pas évident (ici, aussi bien les économies d’échelles que la marque ne me semblent pas décisifs par rapport aux rouleurs compresseurs H&M et Zara).

Hors ligne

 

#6 30/12/2015 17h15 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Banni
Réputation :   

Oui, gros levier financier de Gap.


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#7 30/12/2015 18h03 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   

Bonjour et thanks Philippe,

Apparemment Joel Greenblatt est également actionnaire.

Il semblerait que la croissance des FCF soit nulle depuis 10 ans. Cela explique peut être le faible PER…D’ailleurs, je me demandais si la croissance à prendre en compte dans la formule de Graham (PER = 8.5 + 2*croissance) doit être celle des bénéfices ou des BNA?

Dernière modification par sheiko (31/12/2015 00h49)

Hors ligne

 

#8 11/01/2016 12h20 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   

Belle correction : -14% pour Gap
Les résultats de Banana republic(-19%) et Old Navy sont décevants et Gap peine a se maintenir (-4%)

On est désormais sur un P/E de 9.3
EPS : 2.44
Dividende trimestriel 0.23 soit 4%
39% de payout

Vu la politique de rachat d’action, why not ?

Hors ligne

 

#9 08/04/2016 17h01 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Administrateur
Réputation :   1307 

InvestisseurHeureux, 2015 a écrit :

Pour expliquer l’expansion et la compression des multiple de valorisation, on peut se référer à l’évolution des ventes à magasins comparables des dernières années :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2 … 228-10.gif

Les chiffres 2015 sont négatifs, tout comme l’étaient ceux de 2011.

Reste à savoir si c’est temporaire, et s’il y aura une amélioration en 2016, comme il y a eu précédemment en 2012, où s’il s’agit d’un changement de paradigme face à la concurrence féroce d’H&M, Zara et du eCommerce.

L’évolution des ventes à magasins comparables est sortie pour mars 2016 et c’est mauvais :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20160408.gif

Au niveau du groupe, la situation était similaire en 2014 (très mauvais début d’année), avec un gros rattrapage en avril, donc il est peut-être encore trop tôt pour dire que c’est structurel ; en tout cas pour Gap et Old Navy.

Par contre, Banana Republic Global enchaîne les mauvaises performances depuis 2013.

Par rapport à mes dernières acquisitions (Walmart, Boeing et Gap), Gap est le dossier le plus incertain, car le moat n’est pas évident, dans un secteur ultra-concurrentiel.

Hors ligne

 

#10 08/04/2016 21h33 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   76 

J’ai une petite ligne, ce n’est pas une bonne nouvelle, mais comme IH le souligne, les résultats de ventes du prochain trimestre seront déterminant.

A noter que le styliste principal du groupe a claqué la porte récemment. Ca peut impacter les collections d’après.

Hors ligne

 

#11 09/04/2016 09h15 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Administrateur
Réputation :   1307 

Pour le suivi et voir ce que cela donnera a posteriori :

MorningStar a écrit :

Analyst Note 04/07/2016

Gap’s stock fell after reporting a 6% decline in comparable sales during the month of March with a 3% decline at Gap Global, a 14% decline at Banana Republic, and a 6% decline at Old Navy. Although this is dismal performance, we note that other competitors also reported headwinds (L Brands and H&M) with the timing of Easter and colder weather having an impact on monthly sales performance. Additionally, there were signs of improved customer response to spring product with traffic down in excess of the comp (implying improved basket).

We feel that this move was an overreaction to one month’s performance. We are not adjusting our model that currently calls for a comparable sales decline of 4% in the first quarter, as the 2% decline in February and 6% decline in March still make this achievable. Furthermore, our model includes an assumption for gross margin to decline 180 basis points to 36.0% in the first quarter, which we think can account for needed discounting. Therefore, we see no change to our $40 fair value estimate or our belief that a more responsive supply chain can drive 2% average annual revenue growth and 5% operating income growth over the next five years.

Hors ligne

 

#12 09/04/2016 11h41 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   77 

J’ai longtemps hésité a initier une ligne Gap. Mais le fait que le titre restait tout le temps coller sur son plus bas à un an alors que le reste du marché décollait me faisait douter…

Hors ligne

 

#13 09/04/2016 16h38 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   320 

Le titre avait repris 30% entre début février et mi mars quand même.


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#14 09/04/2016 23h00 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   11 

Bonsoir

Une explication en direct des US par MEESCHAERT

GAP

Hors ligne

 

#15 09/04/2016 23h27 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   77 

simouss a écrit :

Le titre avait repris 30% entre début février et mi mars quand même.

C’est en 2015 que j’ai établi ma liste d’actions aux ratios intéressants, GAP y figurait, mais ceci m’a laissé grandement dubitatif :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3933_gap.png

Hors ligne

 

#16 27/04/2016 20h27 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   10 

Concernant GAP, au delà de sa situation financière, je pense que l’entreprise souffre d’un problème d’image de marque, qui s’est assez "ringardisée" ces dernières années, en particulier vis à vis des jeunes. 
Plutôt qu’une longue tirade, voici un court extrait d’un film récent qui résume l’essentiel de ma pensée :

Hors ligne

 

#17 10/05/2016 19h31 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Administrateur
Réputation :   1307 

Comme je le craignais, les ventes d’avril 2016 de Gap sont à nouveau mauvaises, en baisse pour le 16e mois consécutif :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20160509.gif

L’action perd encore 12%, mais Morningstar persiste à y voir un problème seulement ponctuel et maintient son estimé de valorisation à $40 :

Morningstar a écrit :

Gap’s April and first-quarter sales report was decidedly underwhelming and resulted in management providing first-quarter guidance of  $0.31-$0.32, well below the consensus estimate of $0.45 and our estimate of $0.42. With very little information provided about progress on the responsive supply chain and consumer reaction to newly introduced Gap product, it is currently difficult to tell how much of the top-line weakness is due to a tepid apparel retailing environment versus company specific issues such as brand strength or operational execution. We look forward to the earnings conference call on May 19 to provide more clarity into this. However, for now, we note that weak comparable sales performance appears to be across the apparel retail space including best-in-class L Brands. As such, we think this weakness could be simply tied to the macroeconomic environment and still believe that sales can be reinvigorated through product improvements and a more nimble supply chain. We are maintaining our $40 fair value estimate and view shares as undervalued.

Il est vrai qu’avec un PER sur les résultats estimés 2016 de seulement 7, Gap semble bon marché pour l’investisseur (spécialement si le management continue ses rachats d’actions) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20160509-2.gif

En attendant d’y voir plus clair, je pense qu’il faut simplement pratiquer l’investissement progressif sur ce titre (achat chaque trimestre ou tous les deux mois ?) ou peut-être plus sagement, attendre des ventes mensuelles positives.

Hors ligne

 

#18 10/05/2016 20h23 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   320 

Pour ma part je pense qu’ils auront déjà du mal à faire 2$ d’EPS en 2016 (l’EPS du T1 est catastrophique, 0.32 ct) alors imaginer plus de 2.5$ correspondant à un PE de 7/8 …

Les revenus sont baisses, les marges également et l’image de marque semble atteinte. Le pay out ratio va également bien grimper, même s’il reste de la marge.


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#19 10/05/2016 21h34 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   76 

C’est pas la catastrophe JC Penney non plus (pas de nouveaux clients, les vieux meurent). Tout le retail vêtements aux USA est en baisse, donc il y a aussi probablement une assez forte partie cyclique.

J. C. Penney Company, Inc. (NYSE:JCP) Gets Hammered with Surging Expense Bomb: Abercrombie & Fitch Co. (NYSE:ANF), Bebe Stores, Inc. (NASDAQ:BEBE) – Streetwise Reports

Là je pense qu’on est profondément en territoire survendu quand même. Même si 40$ est peut être optimiste, 30-35$ semble raisonnable.

AFM : j’ai du gap et bien rouge, même le renforcement après la première gamelle. J’attendrai les résultats du 19 mai pour décider quoi faire.

Dernière modification par Gaspode (10/05/2016 21h39)

Hors ligne

 

#20 11/05/2016 16h01 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Administrateur
Réputation :   1307 

Fitch abaisse sa notation sur Gap à junk : Press Release

Extrait du communiqué :

Fitch a écrit :

Weak Sales Continue

Gap’s comparable store sales (comps) continue to be weak, with -5% comps in first quarter 2016 (1Q16) following -7% comps in 4Q15, despite significantly easier comparisons and an assumed benefit from sourcing and merchandising changes made in 2015. Gap continues to see material declines in traffic, and while traffic declines are an issue across the mall space, Gap’s outsized declines are an indication that customer loyalty is waning as product continues to disappoint.

Gap operates in a challenging mid-market apparel sector, which has been characterized by lack of a strong product cycle and sales bifurcation to higher-end aspirational brands and lower-end fast fashion and off-price channels. Gap and its peers have seen volatile sales results and have needed to use significant omnichannel investments and higher-than-expected markdowns to drive sales.

Old Navy’s (42% of 2015 revenue) recent weakness is of particular concern, given that the brand has mitigated sales declines at the Gap and Banana Republic brands for several years. Old Navy had not seen a quarterly comp decline since 4Q11 but produced comps of -8% and -6% in 4Q15 and 1Q16, respectively. Old Navy’s value-oriented positioning should benefit sales in a period of trade-down but it appears that broader market discounting, and potential merchandising issues are causing weak sales trends.

Hors ligne

 

#21 13/05/2016 16h03 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Administrateur
Réputation :   1307 

Je ne fais pas de file dédiée, mais MS a publié un article (public) sur le secteur de la vente de vêtements au détail : Is Traditional Apparel Retailing Dead?.

Cela rappelle un peu les discussions d’il y a quelques années sur la mort des PC au profit des tablettes. :-)

L’article en résumé laisse entendre que le consommateur ne serait plus prêt à payer un vêtement seulement pour sa marque.

MS a écrit :

Given the recent negative performance of many apparel retailers and some calls that traditional apparel retailing is dead, we are addressing our thoughts on these issues and discussing which subsectors and companies we see as positioned best for long-term success. In our opinion, there has been a secular shift in apparel retailing that is a persistent force. We believe the current trend toward value over brand is here to stay. Unless a product can perform notably better than the competition (keep you warmer, keep you drier, perform better in athletic situations), consumers appear unwilling to pay a premium simply to own a brand. We also think that shifts in wallet share are here to stay, with experience (travel, restaurants) valued over apparel, and other costs--including healthcare, education, and housing--rising in share. Finally, we think the shift in distribution channel toward digital will persist. As a result, we agree that apparel retail growth is not likely to return to historical levels.

Etc.

Mais quand je vois le prix des vêtements Desigual et bien d’autres, je reste circonspect sur cette analyse.

Si vous adhérez à celle-ci, à vous de voir où vous classeriez Gap dans les différentes sous-catégories évoquées dans l’article.

Hors ligne

 

#22 13/05/2016 19h02 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   76 

InvestisseurHeureux a écrit :

Je ne fais pas de file dédiée, mais MS a publié un article (public) sur le secteur de la vente de vêtements au détail : Is Traditional Apparel Retailing Dead?.

Cela rappelle un peu les discussions d’il y a quelques années sur la mort des PC au profit des tablettes. :-)

En France, c’est probablement vrai pour les ultra basiques au vu de l’offre dans les hypers qui ne cesse de croître, mais j’ai l’impression au contraire que les marques n’ont jamais eu autant d’importance.

Dans ma petite ville de province, les magasins qui marchent sont les marques ou les petites boutiques spécialisées et pas les discounters ou bas de gamme comme Kiabi. Et j’ai remarqué que quasiment toutes les enseignes à la mode rénovent leur magasins ces temps.

Quand à savoir pour les USA, à moins d’aller voir sur place …

Le problème de Gap est surtout que ça a été la marque à la mode et ça ne l’est plus.

Hors ligne

 

#23 13/05/2016 23h15 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   77 

Gaspode a écrit :

Quand à savoir pour les USA, à moins d’aller voir sur place …

Cela me fait penser au livre de Peter Lynch, sur le principe d’investir selon ses observations dans notre quotidien.

Et en effet, comment se rendre compte par soi-même que telle chaîne de magasin US est vide alors qu’un nouveau venu est plein à craquer par exemple…

Depuis que j’ai des actions Nike, lorsque je m’ennuie en attendant le train, il m’arrive de compter combien de personnes autour de moi ont des Nike aux pieds. C’est rassurant :-)

Dernière modification par koldoun (13/05/2016 23h15)

Hors ligne

 

#24 14/05/2016 00h48 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   188 

InvestisseurHeureux a écrit :

Fitch abaisse sa notation sur Gap à junk : Press Release

Ce qui n’empêche pas l’obligation GAP de coter à 103 % du pair. Les investisseurs se fitcheraient-ils de l’avis de Fitch ? Ce serait plutôt une bonne nouvelle.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#25 15/05/2016 11h49 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions... (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   102 

Les gens surpayent un produit de marque pour pouvoir s’associer à une égérie, une tendance , un état d’esprit etc et ainsi pouvoir exprimer dés le premier coup d’œil un aperçus de notre personnalité ou un semblant de niveau social par exemple donc pourquoi voudraient-ils que ce biais psychologique change ? Il peut s’affaiblir selon la dureté du contexte économique et social et "transmuter" d’un produit à un autre mais il ne disparaîtra jamais . Si la marque GAP traverse des difficultés c’est peut être qu’elle n’est plus aussi fédératrice qu’avant et qu’elle ne représente plus autant de consommateurs.

Hors ligne

 

Discussions similaires à "gap : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions…"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech