Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 17/10/2010 11h56 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   48 

Bonjour,

que ce soit au niveau individuel,  d’une société de gestion, d’une société quelconque, d’un état, on observe souvent que les pires décisions sont prises lorsqu’il y a un excès de cash.

Le particulier investira dans des marchés à cours élevés, de la défiscalisation attrape pigeons, dans l’immobilier à prix délirants, de l’or ou consommera des futilités. La société achètera des concurrents à des prix ridicules ( vivendi etc). Le gérant de fonds se précipitera à acheter ce qui est disponible pour satisfaire le client.

Ne serait ce pas donc là le plus dur dans l’investissement que de ne pas se laisser brûler les doigts par les excès de cash. Encore plus que de décider de son allocation d’actifs, de ses choix de support, apprendre la discipline, la rigueur, le refus de la satisfaction immédiate me semble décisif pour éviter les déconvenues.

comment gérez vous votre discipline mentale et ne pas vous laissez aller aux vices de la cupidité?

Hors ligne

 

#2 17/10/2010 12h16 → Excès de cash et sottes décisions

Administrateur
Réputation :   1307 

swantonbomb a écrit :

comment gérez vous votre discipline mentale et ne pas vous laissez aller aux vices de la cupidité?

Auparavant je n’y arrivais pas.

Dès que j’avais de l’argent, il fallait absolument qu’il soit investi.

Ca m’a couté bien cher, car j’ai commencé la bourse en l’an 2001. Je ne vous fais pas dessin… Heureusement, à l’époque j’avais peu d’épargne et j’épargnais juste 500-1000 €/ mois. Donc en absolu, j’ai pas payé la leçon trop cher.

Mais je l’ai bien retenu. Maintenant, même si j’ai un surplus de trésorerie, je le réinvesti progressivement sur quelques mois si opportunités il y a, sinon je ne fais rien.

Une phrase qui m’aide bien à garder cette discipline c’est :

Le gain se fait à l’achat.

En contre-partie, parfois ça fait louper des opportunités, puisque l’idéal est de faire "all-in" pendant les creux des marchés, mais cela suppose de savoir que l’on a touché le fond du creux…

Hors ligne

 

#3 17/10/2010 12h45 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   231 

Moi c’est l’inverse. J’ai une allocation cible dans lequel le cash est à 0 (l’épargne de précaution est à part et limitée).

Donc le cash, lorsqu’il atteint une taille suffisante pour minimiser les coûts fixes, va systématiquement vers la classe d’actifs "la plus en retard". Et basta, on en parle plus.
Suivre le plan.

Je ne fais pas d’analyse financière, je suis grosso modo indiciel et très diversifié.
Comme on dirait dans un monde CAPM , j’investis sur le portefeuille de marché ajusté du risque.

Dernière modification par Nikki (17/10/2010 13h20)

Hors ligne

 

#4 17/10/2010 20h31 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   15 

Voilà une question intéressante et essentielle. A titre personnel, j’ai également fait l’erreur de placer tout ce que je pouvais sur les marchés à mes débuts (en 2006-2007) avec punition par la suite avec la crise financière.

Désormais, je suis plus circonspect et commence à comprendre la stratégie d’un Buffet qui n’investit que très rarement, trouvant le marché trop cher la plupart du temps. Résultat, Berskshire Hathaway est la société ayant le plus de cash au monde (plus de 40 milliards de dollars de mémoire).

Pourtant, c’est très difficile d’être discipliné et de ne pas acheter une entreprise intrinsèquement trop chère. On est toujours tenté d’y aller pour profiter de la fête, ce qui peut pousser à acheter des titres trop chers puis à s’entêter quand ils s’effondrent.

D’ailleurs, je trouve de moins en moins de titres à prix intéressant sur le marché. On trouve encore de petites valeurs (Chargeurs, Viel…), quelques titres de rendement importants (France Telecom) ou quelques grosses capitalisation (Total) mais le champ des possibles se réduit. Par exemple, je considère que les foncières sont désormais trop chères.

Je crains donc fortement le moment où tout me paraîtra trop cher car j’ai peur de ne pas savoir adapter ma stratégie.


Chaque semaine, mon portefeuille analysé sur http://valeuretperformance.posterous.com/

Hors ligne

 

#5 17/10/2010 23h29 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   68 

j’apprécie en connaisseur la notion de "sottes décisions" !
Ceci étant, je considère tjrs que le cash ne doit être que l’épargne de précaution (je mets la barre actuellement à 10/12 k€.
Toute ma capacité supplémentaire d’épargne passe à renforcer telle ou telle ligne dans mon portefeuille, sans me poser trop de questions !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#6 18/10/2010 11h17 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   28 

Pour décider de manière simpliste d’investir ou non son cash, peut-être une "bête méthode" basée sur la valeur ? 

Market Fair Value by Sector, Industry, Super-Sector, Index | Morningstar


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#7 18/10/2010 12h43 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   128 

Je me suis rendu compte de ce piège, et je suis surpris d’apprendre que des professionnels tombent dedans …
Cela en dit une fois de plus long sur la manière dont sont gérés les fonds.

En ce qui me concerne, j’utilise un compte sur livret en tant que "tampon avant investissement".

Cela permet de ne pas laisser dormir complètement les liquidités et ne génère aucun frais supplémentaire. Le
fait que les intérêts soient gérés par quinzaine force à une certaine discipline et périodicité dans le lissage
de l’investissement.

Dernière modification par Derival (18/10/2010 12h45)

Hors ligne

 

#8 18/10/2010 12h56 → Excès de cash et sottes décisions

Administrateur
Réputation :   1307 

Derival a écrit :

Je me suis rendu compte de ce piège, et je suis surpris d’apprendre que des professionnels tombent dedans …
Cela en dit une fois de plus long sur la manière dont sont gérés les fonds.

C’est aussi que contractuellement ils sont obligés d’être investis à XX% en actions en permanence, sauf pour les fonds flexibles.

Hors ligne

 

#9 05/11/2010 18h45 → Excès de cash et sottes décisions

Administrateur
Réputation :   1307 

En ce moment ce topic est de + en + vrai.

Ma répartition actuelle est :

45% actions
11% foncières cotées
34% fonds euros
11% livrets

Mais si j’inclus la trésorerie de ma société (comme je suis tt seul, c’est comme si elle était mienne, hors impôts), ma "vraie" répartition serait :

39% actions
9% foncières cotées
29% fonds euros
23% livrets

23% sur des livrets ça commence à peser lourd !!!

Si je m’en tiens à mes bigs caps habituelle, il n’y a plus rien à des cours "intéressants".

J’ai répéré Husky Energy (pétrolière Canadienne) ou Telstra (télécom australie), mais la parité n’est pas super favorable. En ce moment la parité est favorable aux actions US, GBP et HKG, mais là toutes les bigs caps sont chères.

Vais-je succomber et acheter une action "chère" sur laquelle je suis favorisé par le change, ou suis-je en train de me construire un trésor de guerre à la Warren Buffet  ? :-)

Hors ligne

 

#10 05/11/2010 19h19 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   128 

C’est vrai que le marché a pas mal monté, mais il faut bien investir à un moment ou à un autre :-)

Je détaille un peu ma manière de procéder par rapport à mon précédent post.

Lorsque je reçois les dividendes de ma société (un montant important d’un coup), je place la partie que je souhaite investir directement en actions sur un compte sur Livret.

Je divise ensuite l’encours du livret par 12, ce qui me donne un montant que j’investis chaque début de mois sur les actions qui ont le plus baissé par rapport au mois précédent, ou du moins qui ont moins monté que les autres (je le fais sur deux lignes).

Tous les trois mois, je refais le calcul en fonction de l’encours restant du livret et des liquidités accumulées entre temps (salaire non dépensé, dividendes/coupons reçus) pour réajuster le montant de l’investissement mensuel.

C’est mathématique et froid, et c’est voulu.

L’investissement progressif lisse la performance globale du portefeuille, et le risque.

Mais cela me va très bien. Je n’ai pas l’expérience de la plupart des gens du forum, je suis dans la trentaine et en pleine période de capitalisation. Une performance annuelle de 4 % net m’est déjà très satisfaisante.

Dernière modification par Derival (05/11/2010 19h22)

Hors ligne

 

#11 06/11/2010 00h57 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   

et si justement le secret de l’investissement sur la longue durée était là ?

savoir ne rien faire quand c’est trop cher et savoir supporter l’angoisse de voir gonfler ses liquidités placées à 1%  ….

Hors ligne

 

#12 06/11/2010 10h00 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   116 

Juste un petit commentaire : si l’objectif est d’acheter des actions à gros dividendes, il y a encore quelques opportunités. A la clé, des rendement >6%. Certes la valorisation de l’action peut chuter, mais en attendant on ramasse du dividende à 6% et+. Les livrets étant à 1%, ma decision est vite prise.

Sur le futur, je ne suis pas sur qu’on retouve un niveau à 3500 points sur le CAC. Donc l’attente risque d’être longue. Dans le doute pourquoi ne pas investir la 1/2 des liquidités sur un petit repli, et garder le reste en embuscade si gros repli.

Hors ligne

 

#13 06/11/2010 15h07 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   68 

Rodolphe a écrit :

Certes la valorisation de l’action peut chuter, mais en attendant on ramasse du dividende à 6% et+. Les livrets étant à 1%, ma decision est vite prise.

Je partage votre point de vue : la Bourse, c’est comme le poker, cela demande du sang-froid, de la patience et de ne pas s’affoler si cela s’agite un peu. Mon seul regret (mais qui sera assumé) est, en cas de grosse crise, si les dirigeants des sociétés décident de diminuer ou de supprimer le dividende.
L’homme libre est l’homme bien informé !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#14 07/11/2010 08h14 → Excès de cash et sottes décisions

Administrateur
Réputation :   1307 

Derival a écrit :

Lorsque je reçois les dividendes de ma société (un montant important d’un coup), je place la partie que je souhaite investir directement en actions sur un compte sur Livret.

[…]

L’investissement progressif lisse la performance globale du portefeuille, et le risque.

C’est sage et c’est ce que je recommande dans le livre pour faire une performance proche des indices boursiers mais avec une volatilité moindre.

Rodolphe a écrit :

Juste un petit commentaire : si l’objectif est d’acheter des actions à gros dividendes, il y a encore quelques opportunités. A la clé, des rendement >6%. Certes la valorisation de l’action peut chuter, mais en attendant on ramasse du dividende à 6% et+. Les livrets étant à 1%, ma decision est vite prise.

Comme vous dites, la valorisation peut chuter… :-)

Mais je suis sauvé ! Kellogg’s est apparu dans les opportunités de la semaine, je vais pouvoir en acheter lundi.

Hors ligne

 

#15 07/11/2010 19h46 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   

désolé pour le hors sujet mais perso je ne connais pas tant de gens que ça qui mange des céréales régulièrement au petit déjeuner

et je ne suis pas convaincu que notre jeune génération change la donne !

Hors ligne

 

#16 07/11/2010 20h27 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   

Moi, j’en mange souvent malgré mes 23 ans, et au contraire pas mal de gens de mon age, en prennent encore;)
Et, je ne pense pas que kellogs fasse uniquement les céréales pour le petit déjener, ils doivent être légerement diversifiées.
A confirmer smile

Hors ligne

 

#17 07/11/2010 21h02 → Excès de cash et sottes décisions

Membre
Réputation :   48 

Le problème de Kellogs est que l’essentiel de leurs ventes se font lors de soldes de leurs produits. La concurrence est rude et l’innovation dans le domaine a ses limites.
kimberley clarck est une autre opportunité intéressante du moment. Elle n’apparait pas dans la liste des opportunités car son cours varie peu mais est actuellement proche de ses plus bas. Et des Kleenex et des couche culottes ça tout le monde en a ou aura l’utilité au moins une fois dans sa vie smile.
clorox aussi peut en intéresser certains mais ils ne sont pas suffisamment internationalisés à mon gout.

Hors ligne

 

#18 08/11/2010 08h36 → Excès de cash et sottes décisions

Administrateur
Réputation :   1307 

Il faut se méfier des raisonnements inductifs… Par exemple pour Kellog’s on peut aussi dire que les céréales maintenant, ce n’est plus les enfants qui en mangent, mais les femmes pour mincir (Special K). Bref, on peut dire tout est n’importe quoi sur la base de quelques exemples.

Les chiffres montrent que leur CA augmente "tout le temps" sauf l’année dernière + perspectives récentes décevantes, d’où la baisse (mais il n’y a jamais de baisse spécifique sur une valeur sans bad news, faut pas rêver).

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech