Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 14/03/2015 11h37 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

Serge, un grand merci pour votre partage.

Sainsbury est le seul des 4 plus gros retailers anglais à avoir bien résisté ces dernières années et semble être géré habillement.

En considérant que ces chiffres comme bon cette dernière année et ce dans un contexte difficile, ces derniers chiffres ne sont pas si loin des résultats de ces 4 derniers années.
Aussi, le groupe a prévu de ralentir l’ouverture de nouveaux espaces, d’augmenter sa part de non alimentaire dans ses rayons. Sainsbury vise aussi des économies de coûts de 500M£ par an sur les 3 prochaines années. Après vérifications, celles-ci ont déjà bien commencé en 2014 avec une réduction du capex de 22% (soit près de 200M£). Si comme vous le dîtes, son capex de maintenance est proche de 500M £, l’entreprise dispose d’une marge de manœuvre assez conséquente.
La dette a légèrement diminué sur ses 3 dernières années et sa couverture par l’EBITDA semble assez satisfaisante.

On est dans un cadre de vente record avec des résultats records pour une capitalisation au plus bas depuis les années 2000-2003.
Ce n’est que mon opinion, mais pour ce type de valeur (distributeur, alimentaire, grosse capitalisation..), il me semble intéressant d’anticiper un certain retour à la moyenne dans leur valorisation, historiquement très faible aujourd’hui. D’autant plus que le contexte économique en uk se porte pas si mal et que l’euro à tendance à se déprécier face à la livre (les effets du QE ?).

Enfin, je pense qu’il faut relativiser le phénomène des hards discounters qui connait lui aussi ses limites.  Les supermarchés traditionnels l’ont bien compris en proposant à leurs clients des premiers prix et en s’installant au plus proche de consommateurs (déploiement des nouvelles enseignes de centre ville). Historiquement les allemands en sont des grands consommateurs puisque le concept est née chez eux, mais ce concept est loin de faire l’unanimité dans les autres pays européens qui connait même en période de crise une baisse sur ces quatre dernières années (France, Espagne, Grêce, ..). A ce que j’ai pu voir sur le sujet, spécifique à la Grande Bretagne, le concept des hards-discount est relativement nouveau chez eux. Il est donc normal qu’entre autres Aldi, Lidl prennent quelques part de marchés sur les enseignes historiques.

Hors ligne

 

#52 14/03/2015 15h30 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   554 

Pour être tout à fait franc, Aldi et Lidl ne m’inquiètent pas plus que cela en Angleterre (bien qu’ils mettent bien sûr une pression sur certains prix - pour le plus grand bien du consommateur d’ailleurs).

Ma plus grande source d’inquiétude, c’est Asda, qui a un échantillon de produits plus faible que Tesco mais une part de marché supérieure à Sainsbury : cela pourrait signifier dire que sur les produits qu’ils vendent en commun, ils ont la même part de marché que Tesco. Or on sait que Asda, qui se rapproche de plus en plus des 20% de parts de marché, c’est Wal-Mart. L’efficacité opérationnelle y est une véritable religion : précisément, c’est leur ADN depuis leur fondation.
Je ne sais pas si Tesco pourra les contenir avec son échelle, mais la mission semble encore plus ardue (voire impossible aujourd’hui) pour Sainsbury. 
Dit simplement : s’il y a des gens avec lesquels je ne voudrais pas être en compétition, ce sont bien les gars de Wal Mart.

Hors ligne

 

#53 14/03/2015 22h32 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   60 

Walmart a quand meme pris une belle defaite sur le marché allemand. Donc je n’aimerais pas non plu être en concurrence avec les hard discounters et distributeurs allemands. World?s Biggest Retailer Wal-Mart Closes Up Shop in Germany | Business | DW.COM | 28.07.2006
Je suis d’accord que ce business est très difficile pour les entreprises et donc pour l’investisseur. Ce n’est pas le genre de business que je recherche. Je vous souhaite du succès avec Sainsbury

Hors ligne

 

#54 15/03/2015 00h17 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   554 

Quitte à faire un aparté sur le sujet : Ayant vu Wal-Mart en Allemagne, je ne pense pas que ce soit à cause des hard discounters que la société est partie.
Je pense que c’est surtout leur incapacité à s’adapter avec la culture de la main d’œuvre locale. Il est impossible de répliquer leur modèle dans ce pays, et ils n’auraient jamais dû s’y pointer à mon humble avis : ils espéraient changer les choses et imposer leurs standards, ils ont vite compris que c’était impossible.
Le retail allemand est à des années lumières de ce qu’est le retail aux US en termes de service (inexistant en Allemagne VS US) et de prix (les prix en Allemagne sont chers à côté des prix d’un Wal-Mart US). L’Angleterre me semble un bien meilleur pari pour Wal-Mart, elle ressemble davantage à leur marché d’origine.
Je ne parle même pas de la syndication des employés qui est inexistante aux US par rapport à ce qui se fait en Allemagne…

Dernière modification par sergio8000 (15/03/2015 00h26)

Hors ligne

 

#55 19/03/2015 22h52 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

Serge, dans l’un de vos derniers messages, vous nous indiquez que le capex de maintenance de Sainsbury se situe à 500 millions. En général, comment faites-vous et quels sont vos conseils pour déterminer au mieux le capex de maintenance d’une entreprise ?

Dernière modification par William (19/03/2015 22h53)

Hors ligne

 

#56 20/03/2015 00h25 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   554 

Calculer le capex de croissance si possible et le soustraire au capex total. Dans le cas d’un retailer, on peut estimer le coût d’ouverture d’un emplacement en demandant à des personnes qui travaillent dans le secteur par exemple ou en faisant ses propres recherches d’emplacement pour une idée de boutique.
Sinon, pour les sociétés en croissance qui matérialisent rapidement leur ROI (hypothèses assez fortes), on peut raisonner grâce au rapport entre l’accroissement des ventes et celui de l’accroissement du poste immobilisations pour déduire approximativement le capex de croissance.

Le mieux reste de demander à des spécialistes d’une industrie donnée… pas vraiment de mystères là-dessus.

Hors ligne

 

#57 20/03/2015 11h22 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   213 

Cela me rappelle Greenwald tout çà. Si vous n’avez pas le livre, un billet en anglais sur le sujet des CAPEX de maintenance, avec justement l’exemple de Walmart. Sinon une video intéressante sur sa méthode d’analyse globale qui cadre bien avec ce qui est discuté ici : Value Investing and the Mis-measures of Modern Portfolio Theory - YouTube Je crois me souvenir qu’il y mentionne Walmart et Sears aussi brièvement. Toujours en anglais par contre…

Amusez-vous bien !

Dernière modification par Wawawoum (20/03/2015 11h24)

Hors ligne

 

#58 20/03/2015 12h00 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   194 

Dans le cas d’un retailer, on peut estimer le coût d’ouverture d’un emplacement

On pourra aussi ajuster dans les cas où les ventes / profits par emplacement décroissent : il faut alors ouvrir plus d’emplacements pour maintenir les ventes et profits (ou trouver un autre modèle). Sinon, mieux vaut un excès de prudence et surestimer le capex de maintenance.

Hors ligne

 

#59 21/03/2015 13h27 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

Je vois qu’il peut y avoir pas mal de différences entre différents secteurs d’où la difficulté du calcul.. J’imagine après qu’il faut prendre une bonne moyenne sur plusieurs années dans le cas où certaines rénovations/changements de matériel seraient faites par exemple, toutes les 3 ou 6 ans.

Je me suis interrogé sur ce sujet car certaines entreprises peuvent avoir des mauvais ratios en apparence (résultat net, free cash flow etc) alors que finalement leur business ne semble pas si mauvais que ça en tenant compte de leur capex de croissance.

Merci en tout cas à vous trois pour ces différentes informations.

Wawawoum, la vidéo a l’air très intéressante, je compte me réserver un soir la semaine prochaine pour la regarder en entier smile

Hors ligne

 

#60 23/03/2015 04h27 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   213 

La video est effectivement un bon survol de son cours, que je trouve très bien fait. Je ne partage pas tout de sa vision, surtout à la fin sur les avantages compétitifs qui sont assez difficiles à appréhender. Il me semble qu’il était assez négatif sur Apple par exemple à cause de leurs trop grandes marges et l’absence d’avantage ; je ne le pense pas. Le problème, c’est que l’on tombe dans le subjectif à ce niveau. La partie valorisation des actifs et de la capacité bénéficiaire est très intéressante, le reste ne vaut selon moi que s’il est gratuit. Vous pouvez suivre son cours en entier si vous avez vraiment le temps, il a été filmé en 2010.

Pour le CAPEX de maintenance, certaines entreprises du secteur vous le donne parfois ; dernier exemple en date, Delphi Energy a communiqué avoir besoin de $40 - 50 millions de CAPEX de maintenance. Avec çà, le calcul est facile… En plus, vous pouvez réutiliser ce chiffre pour tous les E&P nord-américaines et comparer avec vos estimés de CAPEX sur d’autres entreprises et faire de bonnes vieilles règle de trois.

Après, il faut que cet estimé est un sens ; pour la plupart de vos investissements, vous n’aurez pas besoin de savoir quel est le CAPEX de maintenance et je ne suis pas sûr que ce soit la peine pour Sainsbury. La croissance est faible et ils doivent se battre pour la maintenir à grands frais. S’ils coupent, que restera-t-il ? Pas grand-chose. Difficile de dire dans ces conditions où est la "maintenance" et où est la croissance. Au final, pas besoin de cela pour s’apercevoir que le combat va être rude et l’investissement pas forcément évident (enfin, çà dépend de ce que vous en attendez).

Dernière modification par Wawawoum (23/03/2015 04h43)

Hors ligne

 

#61 27/03/2015 23h45 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

1er reporting


Nouvel achat d’un petit dernier à ce jour :

MPI : la société holding pétrolière et gazière n’est plus à présenter et a fait l’objet de nombreuses présentations sur le forum. Elle a aussi fait l’objet d’une belle analyse sur le site du Projet lynch et ainsi que sur le site de Condi—Harazée dont je suis un lecteur assidu. La trésorerie est confortable et représente près de 70% de sa capitalisation boursière.
Achat de 344 titres à 3.10€ soit 1068€. Me voilà donc pleinement investi.

Résultats et nouvelles des entreprises en portefeuille :
- Prodware : les résultats de 2014 ont été pénalisés par de nouvelles restructurations suite au rachat il y a quelques années du groupe Qurius. Le résultat net ressort à 5.2 millions. Il est prévu la reprise d’un (faible) dividende cette année.
- Bongrain : le chiffre d’affaire a augmenté de 9.6% sur 2014 (dont 4,7% de croissance organique et un effet de structure de 7,6% dû majoritairement à la reprise des activités de Terra Lacta). Le résultat opérationnel courant quant à lui, a diminué de 24% à 109,4 millions, impacté par la crise laitière et l’embargo russe. Le résultat net ressort à 39,1 millions d’euros.  Il est prévu que le groupe Bongrain change de nom pour deux nouvelles entités du groupe : Savencia Fromage & Dairy et Savencia Gourmet pour une meilleure visibilité. Il est annoncé aussi que Bongrain pourrait céder l’un de ses deux sites de production spécialisé dans les produits de la mer, en France (une centaine de salariés en 2013).
- WM Morrison Supermarkets : Le bénéfice imposable annuel est ressorti à 345 millions de livres (bénéfice annuel au plus bas depuis huit ans). L’ancien directeur général a été récemment remercié et un nouveau a été nommé (ancien de Tesco). Un dividende est toujours prévu à 13.5 pence malgré ces mauvais résultats.

Le portefeuille

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7563_sans_titre.jpg

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7563_sans_titred.jpg

L’évolution du portefeuille sur ces deux premiers mois a été essentiellement portée par l’achat et vente de CGG (+38%) et par la plus value latente de Morisson.

Conclusion

Je dois reconnaître la grande utilité de ce journal qui me permet de mieux maîtriser mes émotions. Etant néophyte, il m’est difficile à ce jour de me détacher de l’évolution des cours et cette file me permet véritablement de ne pas prendre de décision basée sur l’émotion.

J’ai acheté quelques ouvrages d’occasion dans la « valeur » afin de continuer à développer mes compétences. Dernièrement, j’ai terminé la lecture Le petit livre pour réussir en bourse de pat Dorsey qui se focalise sur les avantages concurrentiels des entreprises et je dois dire que je l’ai trouvé très instructif.

Dernière modification par William (28/03/2015 00h22)

Hors ligne

 

#62 29/05/2015 22h16 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

2ème reporting

Résultats et nouvelles des entreprises en portefeuille :

- MPI : le dividende a été relevé de 25%, ANR de 4,96 euros par titre. Le dividende a été détaché le 28/05/15, de 0.3€ (soit près de 10% rendement par rapport à mon cours d’achat).  Seplat, dont MPI détient 21,8% a produit 35.811 barils d’équivalent-pétrole/jour sur la période, contre 21.494 bep/j au 1er trimestre 2014 (+ 66,1%).

- Savencia Fromage et Dairy ( Ex Bongrain) : détachement du dividende annuel au 28/05/15 de 0.8€. Le groupe a récemment vendu sa participation dans l’entreprise Capsa pour 39.8 millions d’euros (firme espagnole).

- WM Morrison  : détachement du dividende finale. Les ventes à magasins constants de Morrisons ont encore reculé, de 2,9% sur les 13 dernières semaines.

- J Sainsbury : détachement du dividende finale en mai 2015. L’exercice 2014-2015 se solde par une perte imposable de 72 millions de livres du fait de charges exceptionnelles de 753 millions de livres, essentiellement des charges de dépréciation sur des actifs immobiliers (le bénéfice imposable courant est quant à lui de 681 millions de livres).

Le portefeuille :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7563_sans_ccc.png

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7563_sans_titrefe.png

L’évolution du portefeuille sur ces deux derniers mois a été stable, la baisse des deux retailers anglais a été compensée par la hausse de Savencia.

Afin de continuer mon apprentissage, j’ai lu deux ouvrages :

- Et si vous en saviez déjà assez pour gagner en bourse de Peter Lynch : un des livres des plus incroyables que j’ai pu lire en la matière.
- Le petit livre qui bat le marché de Joe Greenblatt.

Dernière modification par William (29/05/2015 22h17)

Hors ligne

 

#63 03/06/2015 09h58 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

Abitrage de ce jour :  vente de 132 titres Prodware, plus utilisation de la trésorerie (suite dividende reçu de MPI)  pour renforcer Sainsbury de 285 titres.

Hors ligne

 

#64 04/06/2015 12h33 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

Après réflexions et suite à mes lectures, j’ai décidé au fur et à mesures des opportunités, d’augmenter le nombre de lignes en portefeuille (à long terme terme, j’aimerai avoir un minimum de 8 valeurs) et d’équilibrer un peu plus mes lignes.

Ce changement a commencé par mon renforcement de Sainsbury hier et je vais vous parler d’un nouvel achat à ce jour.

Encore un retailer anglais (Royaume Uni et en Irlande), il s’agit d’une pure coïncidence:
Home Retail Group, market, cap £1 257 millions.

C’est le 1er distributeur britannique de produits non-alimentaires et de produits de rénovation résidentielle.
Le CA est répartie de la manière suivante :
- distribution de détail répartis entre Argos (72% du CA : bijoux, jouets, équipements de sport, appareils ménagers, produits électroniques, etc.) et Homebase (25,7%, n° 2 européen : appareils électroménagers, mobilier de jardin, articles d’aménagement de la maison, matériel de jardinage, produits de menuiserie, etc.).
- prestations de services financiers (2,3%).

Sur le compte de résultat :
La profitabilité du groupe n’est pas le point fort de la valeur. La marge d’Ebitda est proche de 5% et un ROIC de 4% en février 2015.
Hors éléments exceptionnels, les indices évoluent cependant dans la bonne direction depuis 3 ans.
Le chiffre d’affaire, le résultat opérationnel, le résultat d’exploitation sont en augmentation constantes sur ces dernières années.

Coté bilan, le groupe dispose de £2673 millions de capitaux propres dont :
- 309 millions £ en trésorerie nette.
- de terrains et bâtiments pour £1072 millions en valeur d’achat et £412.2 millions inscrit au bilan.

Pourquoi je me suis intéressé à la valeur ?

A ce jour, la valorisation du tire est inférieure à sa trésorerie et son parc immobilier. Ce facteur seul n’étant suffisant, il est a apprécié en fonction des éléments qui m’ont paru eux aussi essentiel :
-    La croissance des ventes semble s’être accentuée sur cette dernière année et ces dirigeants pensent que celle-ci va continuer dans cette dynamique. En effet, le contexte économique se porte bien au Royaume Uni (baisse du chômage , croissance soutenue). Il est à noter que les ventes par internet ont littéralement explosé et représentent maintenant 46% des ventes totales en février 2015.

-    La réduction du parc immobilier pour la partie Home Base qui a déjà commencé, va continuer jusqu’à la fin 2016. Les dirigeants souhaitent revenir à une taille plus « efficiente » et fermer les points moins rentables ce qui va se matérialiser par une augmentation de la trésorerie du groupe.

Achat de 750 titres Home Retail Group au cours de 2.09€. Cet achat a été permis par la vente partielle (confère ma motivation d’équilibrer un peu plus mes lignes, expliquée au début de mon message): de 8 titres Bongrain et 168 titres Prodware.

Mon portefeuille aujourd’hui :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7563_sans_titredd.png

Dernière modification par William (04/06/2015 12h39)

Hors ligne

 

#65 20/07/2015 11h19 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

Suite au dividende perçu de Sainsbury, petit renforcement sur MPI ce jour, 40 titres à 2.79€.

Hors ligne

 

#66 23/07/2015 11h37 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour,

J’ai décidé de faire un arbitrage : vente de mes actions Morrison pour l’achat d’actions Euromedis Groupe.

Vente de 634 titres Morisson à 186 GBP, soit un peu près 12% de plus value par rapport à mon cours + 5.6% de rendement net grâce au dividende perçu.

Achat de 223 titres Euromedis à 7.41€.

Pourquoi cet arbitrage ?

Les caractéristiques de Morisson n’ont pas changé défavorablement depuis mon achat.
Cependant, suite à la présentation et analyse que j’ai pu faire d’Euromedis Groupe (voir Euromedis Groupe : conception, fabrication, distribution de matériel médical), j’ai estimé que cet investissement avait simplement de bien meilleurs atouts que l’investissement en cours, Morisson.
D’autant plus que Morisson a selon moi, moins d’avantages que Sainsbury (une autre entreprise de retail que j’ai en portefeuille).

Euromedis est une entreprise de croissance et rentable. Le management en place m’a particulièrement séduit par la manière dont il gère l’entreprise.

Dernière modification par William (23/07/2015 11h38)

Hors ligne

 

#67 27/07/2015 12h26 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

3ème Reporting


Savencia : je pense qu’il peut y avoir de bonnes nouvelles au niveau des marges à partir de cette année et ainsi que sur le résultat. En effet, la fin des quotas laitiers (enfin l’arrêt de cette aberration économique) semble pousser à la baisse les prix du lait ce qui pourra se révéler favorable pour Savencia, étant sa première matière première.
L’entreprise qui a procédé régulièrement à des renforcements de participation dans ces filiales ces dernières années, à sur ces derniers mois vendu sa participation dans l’entreprise Capsa pour 39.8 millions euros et vendu un site en France. Son bénéfice « réel » auparavant souvent masqué par ses prises de participations, pourra surement se dévoiler un peu plus aux yeux du grand public…

Prodware : un petit dividende perçu sur ce mois de juillet 2015. Croissance de 4.1% en organique sur le 1er trimestre. Prodware anticipe une hausse de sa rentabilité grâce à la bonne orientation de son activité. Personnellement, l’un des points négatifs de la valeur (à part le CIR…), s’est le peu d’information qui est donné : rapports annuels et communiqués  hyper succincts. En tant qu’actionnaire, j’en attends beaucoup plus sur ce qui a été fait, les actions en cours, la vison du management. Il règne un flou désagréable.

Home retail group : cette valeur me fascine. Qui aurait cru qu’une entreprise, 1er distributeur de produits non alimentaires et de produits de rénovation résidentielle en Grande Bretagne côte sous son cash et sa valeur de ses biens immobiliers (à approximativement 1/5 de sa book) ? Bien entendu, à ce jour l’entreprise est peu rentable mais à ce prix, un simple retour à la moyenne par rapport à ses pairs me suffit.

MPI : après avoir perçu un fort généreux dividende, la valeur est descendue en enfer et signe la plus forte baisse de mon portefeuille.

Commentaires : bien que ce facteur n’est pas essentiel dans ma stratégie, les dividendes perçus ont bien contribué à la performance depuis l’origine du portefeuille. Je pense à MPI, Morisson (vendu), Sainsbury, Savencia principalement.

Je rencontre un problème avec xlsPortfolio, les valeurs ne se mettent plus à jour. Ci-dessous mon portefeuille à ce jour, avec mon courtier Binck :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7563_port.jpg

Le portefeuille enregistre une performance de 11% depuis janvier 2015.

N’hésitez pas à me faire part de vos remarques et suggestions.

Will

Dernière modification par William (27/07/2015 19h13)

Hors ligne

 

#68 20/09/2015 12h34 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

4ème Reporting

Le portefeuille a subit une très forte baisse sur ces deux derniers mois. Depuis sa création le portefeuille perd l’ensemble de ses gains pour arriver à une moins value latente proche de 1% (pour rappel : capital investi de 8610€, valeur à ce jour 8583€).

Résultats et nouvelles de certaines entreprises en portefeuille :

Savencia : résultat du 1er semestre – Le contexte économique est  toujours difficile  entre l’embargo russe, la faiblesse des importations chinoises.  Le chiffre d’affaire est en retrait de 2.4% dû par la vente de Schratter aux Etats-Unis et de la baisse des prix de vente des produits et ingrédients laitiers. Cependant ce semestre marque une forte hausse du résultat opérationnel sur ce 1er semestre 2015 (juin 2015 : 86 millions – juin 2014 : 52 millions) qui provient en grande majorité par la vente d’une participation en Espagne. Encore sur les éléments importants, l’endettement net est passé 599 millions en juin 2014 à 419 millions en juin 2015, soit 43% de baisse.

Sainsbury : devient le N° 2 de la distribution britannique, qui supplante Asda la filiale de Wall-Mart. Aussi, le retailer fait récemment parlé de lui en accordant une augmentation générale de salaire de 4% (hors managements). Sainsbury semble très bien garder ses parts de marché par rapport au Big 4 (16.3% 2015 – 16.4% 2014).
Enfin, le groupe va s’associer avec le géant du e-commerce Alibaba, pour vendre certains produits en Chine. Il est indiqué qu’aucune boutique physique ne sera ouverte sur le territoire.

MPI : Projet d’absorption par Maurel & Prom pour mi-octobre 2015. Il est question d’un dividende exceptionnelle de 0.45€ par action MPI et une conversion de 2 actions MPI pour 1 action Maurel & Prom. Au vu des cours respectifs de ces valeurs, des raisons pour lesquelles j’ai acheté MPI, ce marché me semble très défavorable.  Cependant et après réflexion, au vu du cours de MPI à ce jour, je préfère attendre la conversion et le dividende exceptionnel que de vendre mes actions.

Home Retail Group : Ella Bennett est devenu la nouvelle directrice des Ressources Humaines le 3 aout dernier.  A noter que son dernier poste chez Fujitsu, aussi en tant que directeur RH, lui a permit d’intégrer la célèbre liste du HR exellence Awards du fait de ses résultats exceptionnels.
Pour les résultats du second trimestre, pour Argos, une baisse des ventes est annoncée de 0.4% sur le 2nd trimestre 2015. Rien de très significatif mais la marge est en légère progression sur cette période (1.25%) grâce à un effet devise favorable et à une baisse des coûts de transport. Les ventes sur internet représentent maintenant 46% du chiffre d’affaire d’Argos.
Quant à Home base, les ventes ont baissé de 2.8% de part la continuité du programme de fermeture de certains sites.

Euromedis Groupe : Les résultats du 4ème trimestre sont globalement stables, 18.4 millions contre 18.3 millions d’euros sur la même période l’année dernière. Un des points marquants, est l’augmentation de la part du chiffre d’affaire à l’export qui a augmenté de  25% sur les 12 derniers mois.

Dernière modification par William (20/09/2015 12h35)

Hors ligne

 

#69 27/11/2015 16h22 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

5 ème Reporting


Le portefeuille marque une très faible revalorisation de 2% depuis sa création (capital investi de 8610€, valeur à ce jour 8792€).

Il n’y a eu aucun mouvement à l’achat comme à la vente.

Les nouvelles importantes des entreprises en portefeuille :

Prodware : fin octobre, l’entreprise a publié les résultats de son 1er semestre. Des nouvelles charges de restructuration de 2.7 millions ont encore impacté le résultat opérationnel. Malgré cela, les résultats annoncés sont très bon. Le résultat opérationnel (7,7 millions au 1S 2015 versus 6.6 millions au 1S 2014) ainsi que le résultat net (6 millions au 1S 2015 versus 4,3 millions au 1s 2014) ont fortement augmenté par rapport à l’année précédente. Certes, le résultat net est gonflé par le Crédit d’Impôt Recherche mais cela reste du résultat net pour autant.

Dernier élément notable, prodware a remboursé le 19/10/15 son dernier emprunt obligataire convertible en actions. Son gearing est au 30/06/15 de 29,6% versus 39.4% au 31/12/14.

Home Retail Group : fin octobre, le groupe annonce un profit warning sur ces résultats et précise que ces derniers seront avant impôts entre 115 et 140 millions £. Selon moi, cette nouvelle n’en est pourtant pas une car les résultats annoncés pour 2015 sont dans la même continuité, voir même supérieures à ceux des 3 dernières années. Enfin, le Sunday Times a évoqué très récemment (le 23/11/15) une possible OPA sur le groupe par plusieurs firmes de capital-investissement.

Sainsbury : sur le 1er semestre, les résultats avant impôts et exceptionnels se sont montés à 308 millions de livres. Ce résultat représente une contraction de 18% par rapport à l’année précédente mais face au contexte actuel  du marché de la grande distribution en Angleterre (arrivé des discounters allemand, guerre des prix, etc.), Sainsbury se distingue assurément parmi les Big 4. Le groupe concentre ses efforts :
-    sur la qualité de ses produits (Sainsbury est reconnu particulièrement pour la qualité des produits qu’il propose) et semble moins se baser sur une baisse des prix par rapport à ses pairs (Tesco, Asda, Morrison)
-    sur ces ventes en ligne
-    sur ces magasins de proximités, et notamment sur l’ouverture de « micro » format.

Euromedis : les résultats annuels 2014-2015 ainsi que les résultats du 1er trimestre 2015-2016 sont sortis le 25/11/15. Concernant les résultats annuels, le chiffre d’affaire est quasi stable par rapport à l’année antérieure avec un bon maintien de la marge brute.  Cependant, le résultat opérationnel et le résultat net sont en légère diminution. Les résultats du 1er trimestre 2015 sont quant à eux, en légère croissance (3%).

Dernière modification par William (27/11/2015 16h38)

Hors ligne

 

#70 01/12/2015 21h11 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

Conformément à ma stratégie de diversification, j’ai procédé ce jour à la vente de 168 titres Sainsbury (allègement) et 3 titres Savencia (allègement) pour acheter 58 titres de Mr Bricolage.

Cette opération a été faite pour diversifier mon portefeuille et bien sûr cet achat répondait à mes critères d’investissement :
Cours sur actif net proche de 0.5
Dette financière / EBITDA  inférieur à 3
En terme de valorisation (Ev/ EBITDA), Mr Bricolage a une capitalisation près de 2 fois inférieurs à ses pairs.

Hors ligne

 

#71 10/01/2016 13h16 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour à tous. Je vous souhaite avec retard une excellente année 2016.

Ces derniers jours, de nombreux changements ont été opérés. Voici une mise à jour de mon portefeuille qui s’imposait (changement dans sa composition et du poids de chaque ligne):

- Prodware (1676.92€)
- Home Retail Group (1623.32€)
- Euromedis Groupe (1458.52€)
- Mr Bricolage (1165.2€)
- Savencia (1062.54€)
- Sainsbury (1003.89€)
- Caltagirone Spa (628.26€)
- Arcelor Mittal (595.23€)

Valorisation : 9210,81€

Suite à l’OPA réussi de Maurel and Prom sur MPI, je me suis enfin décidé à vendre mes actions MAU lundi dernier : boite très endettée, trop incertitude sur le respect des minoritaires, sur les mises en œuvre des futurs rapprochements avec d’autres acteurs du secteur. Je préfère passer mon chemin sans regret.

Fin octobre, j’avais déjà mentionné qu’un groupe ainsi que des firmes en capital investissement (voir précédent reporting) avaient entamé des discussions avec Home Retail Group pour une possible OPA. Je n’aurais jamais imaginé qu’une entreprise présente au sein même de mon portefeuille s’intéresse aussi à Home Retail Group (au vu des faibles chances statistiques). En effet, Sainsbury a entamé des pourparlers pour un éventuel rapprochement. A ce jour, aucun accord n’a encore été trouvé mais des discussions seraient toujours en cours. A mon avis, un rapprochement ferait sens et serait intéressant pour les actionnaires des deux parties. Wait and see.

Deux nouveaux achats :

1er : Caltagirone SPA est un holding d’entreprises italiennes qui opèrent essentiellement dans les secteurs de la construction, du ciment, de l’édition, de la finance. Le groupe est dirigé et contrôlé (faible flottant de 12.4%) par la famille Caltagirone. Pour faire simple, ce qui m’a intéressé dans cette valeur, c’est qu’en acquérant des parts du groupe, vous disposez d’une grande marge de sécurité (avec un newsflow qui semble aller dans la bonne direction), d’une diversification dans des secteurs variés.

Une analyse détaillée avait été effectuée sur un site ce qui m’a permis de me simplifier considérablement l’opinion que j’ai pu me faire sur la valeur. Merci donc à cet investisseur.

2nd : J’ai décidé d’initié une petite ligne sur Arcelor Mittal. Malgré un environnement extrêmement difficile, ma thèse d’investissement est simple : acheter une décote importante sur les actifs d’un leader en espérant que cette décote n’ai pas disparu avant une reprise du secteur et un retour au bénéfice.

Dernière modification par William (10/01/2016 14h55)

Hors ligne

 

#72 19/01/2016 19h15 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

Plusieurs achats ont été effectués ce jour. J’en profite pour faire une très brève présentation des sociétés.

Astaldi Spa :
Astaldi S.p.A.est une entreprise italienne, l’une des plus importantes entreprises mondiales dans le secteur du BTP, la construction et des travaux publics. Les différents secteurs d’intérêt sont les infrastructures de transport (autoroutes, aéroports, ports, voies ferrées traditionnelles et lignes à grande vitesse, métros), les centrales de production d’énergie (barrages, centrales électriques thermiques, hydrauliques et nucléaires), le bâtiment (logements et bâtiments industriels), la construction et la gestion des parkings publics, les établissements de santé (hôpitaux et cliniques) et, à l’étranger, tous ouvrages dans le domaine de l’eau et de l’énergie.
La majorité du groupe est contrôlé par la famille Astaldi.
Le groupe est en pleine croissance, avec un carnet de commande bien fourni de 27 milliards d’euros.

Quelques chiffres :
Market cap : 470 millions d’euros
P/B : 0,69
PER : 4.39 (PER estimé 2016 : 3,65)
ROE : 16,4%
Rendement : 4,66%

Emak SpA :
Emak Spa est une société italienne spécialisée dans la production et la distribution de machines, composants et accessoires pour le jardinage, l’agriculture, la sylviculture et l’industrie.
Ces principaux marchés sont : l’Europe (73%), Amérique du nord et du sud (17%), et l’Asie, l’Afrique et l’Océanie (10%)
Après 3 années de stagnation, le groupe reprend le chemin de la croissance en 2015.

Quelques chiffres :
Market cap : 111 millions d’euros
P/B : 0,68
PER : 10,5 (PER estimé 2016 : 6,95)
ROE : 7,95%
Rendement : 4,05%

Exprivia Spa :
Exprivia SpA est une société italienne de conception et de développement de logiciels et de services informatiques. Elle opère dans le secteur bancaire, médical, industriel, des télécommunications et de l’administration publique.

Quelques chiffres :
Market cap : 34,9 millions d’euros
P/B : 0,45
PER : 8,40 (PER estimé 2016 : 5,17)
ROE : 5,70%
Rendement : 4,46%

Et enfin, Xilam animation : l’analyse de Jérôme m’a mis l’eau à la bouche.

Le portefeuille se constitue de cette manière au 19/01/2016 :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7563_sans_titre_sas.jpg

Ces derniers jours le portefeuille a pris une vraie claque.

Valeur à ce jour : 8805,72€  Versus capital investi il y a 1 an : 8610€   (perf 2015 : 2%)

Dernière modification par William (19/01/2016 19h18)

Hors ligne

 

#73 09/02/2016 09h10 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

Vente de Home Retail Group ce jour.

Achat de 3 nouvelles valeurs :

- EINHELL GERMANY AG (EIN3)
- AGFA-GEVAERT (AGFB)   
- HEURTEY PETROCHEM (ALHPC)

Hors ligne

 

#74 07/03/2016 09h24 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

N’ayant pas réussi à calculer le taux de dilution précis si je ne participais à l’augmentation de capital, j’ai décidé de vendre mes titres ArcelorMittal ce matin.

Dernière modification par William (07/03/2016 09h25)

Hors ligne

 

#75 11/03/2016 21h39 → Portefeuille d'actions de William (portefeuille d'actions)

Membre
Réputation :   15 

Achat ce matin, de titres Tesmec Spa.

Le Groupe Tesmec travaille principalement dans la conception, la production et la commercialisation de produits, de technologies et de solutions intégrées pour la construction, l’entretien et l’efficacité des infrastructures liées au transport et à la fourniture d’énergie, de données et de matériaux. Les lignes de production sont : équipement de déroulage et tension de ligne, équipements ferroviaires, trancheuses et surface miniers, machines de chantier multifonctions Gallmac.

Le groupe est en pleine croissance et ces indices de profitabilité on l’air de bien suivre.
Le titre offre un rendement proche de 5%.
Malgré tout un des points négatifs de la valeur est son endettement (Dette/EBITDA : 3,75). A suivre de près donc.

Actualisation du portefeuille :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7563_sans_titre.png

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech