Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 14/12/2014 20h32 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   337 

Bonjour,

il me semble que cette Small Cap ne possède pas encore son topic sur le forum !
Alors, je l’initie…

---

http://maxicool5.free.fr/Bourse/Valorisations/Stef%20-%2014-12-14/Logo%20STEF.jpg

Historique de la société

STEF-TFE est née de la fusion de STEF (société d’entreposage, filiale de la SNCF, fondée en 1920) et de TFE (entreprise de transport créée en 1964).
Jusqu’en 1993, la société a été une filiale de la CGM, entreprise publique, avant d’être privatisée en 1993 (avec un rachat par ses salariés). Ce modèle perdure aujourd’hui (en 2013, 16 % du capital est détenu par les salariés du groupe – via des PEE – et 50% par son encadrement).

Secteur d’activité

La société opère sur un créneau assez pointu – la logistique des produits agroalimentaires sous température dirigée – qui englobe plusieurs métiers : les transports, la logistique et les systèmes d’information.
STEF travaille donc pour l’industrie agro-alimentaire (Nestlé…), la grande distribution (Auchan, Monoprix, Leclerc, Picard…) ou encore la restauration collective (Pizza Hut…).

Ses concurrents (côtés en Bourse) sont :

- ID Logistics Group (170 sites dans 14 pays, pour une surface de  3,1 M m2, mais la part du transport de frais de cette société n’est que de 7%…),
- Norbert Dentressangle,
- Küehne & Nagel (Allemand, 750 sites dans 100 pays, 6 M m2 de surface d’entreposage, mais « transporteur plus global » : fret aérien, construction…)
- Galenica (en Allemagne, mais spécialisée sur le transport de produits pharmaceutiques à 52%)
- Stobart Group (au Royaume-Uni)
- Wincanton (100% au Royaume-Uni avec 200 sites et 3000 véhicules, mais « transporteur plus global » : énergie, eau, lait, containers… Marge opérationnelle de 4,5%)

Et surtout des sociétés familiales non côtées :

- Perrenot : 37 sites en France (100 000 m2) et 1850 véhicules – CA 400 M€
- STG : 30 sites (125 000 m2 dont 30 000 en frais) et 1600 véhicules – CA 311 M€
- Olano : 44 sites (900 000 m3 dont 700 000 en Grand froid) et 800 véhicules : CA 300 M€
(17 sites en Espagne, 25 en France)
- Delanchy : 37 sites – CA 220 M€
- Sofrilog : 42 entrepôts (1,4 M m3) et 150 véhicules – CA 100 M€
- Somatref : 7 entrepôts (50000 m3) – CA 2 M€

Organisation interne de l’activité

Le groupe est organisé autour de 4 secteurs opérationnels (1-4) et 2 pôles d’expertise (5-6) :

1/ Le POLE TRANSPORT FRANCE (44% du CA)
Regroupe dans un réseau unique (sous la bannière « STEF Transport ») l’ensemble des activités transport frais et surgelé ainsi que le transport des produits de la mer.
Ce pôle intègre également l’organisation des transports internationaux au départ de la France.

http://maxicool5.free.fr/Bourse/Valorisations/Stef%20-%2014-12-14/STEF%20Transport%20France%2012.2013.jpg

2/ Le POLE LOGISTIQUE FRANCE (18% du CA)
Gère (sous la dénomination « STEF Logistique ») les prestations logistiques de produits alimentaires surgelés, frais, thermosensibles et secs pour les industriels, la grande distribution et la restauration hors foyer.

3/ Le POLE STEF INTERNATIONAL  (20 % du CA)
Concentre les activités domestiques hors France, c’est-à-dire l’Italie, l’Espagne, le Portugal, le Benelux, la Suisse et la Tunisie. Le pôle international couvre également les activités de flux européens.

4/ Le POLE MARITIME (4% du CA)
La Méridionale assure un service de transport maritime de passagers et de fret, entre le continent et la Corse dans le cadre d’une délégation de service public.

5/ Le POLE SYSTEMES D’INFORMATION (14 % du CA avec le pôle 6)
La bannière « STEF Information et Technologies » rassemble les équipes spécialisées opérant sur l’informatique métier, l’informatique client et l’informatique de gestion.

6/ Le POLE IMMOBILIER « Immostef » gère le patrimoine immobilier du groupe.

Quelques chiffres clé (fin décembre 2013)

http://maxicool5.free.fr/Bourse/Valorisations/Stef%20-%2014-12-14/Chiffres%20cl%e9.jpg

TRANSPORT France
9 900 collaborateurs répartis sur 95 sites
4 400 véhicules (tracteurs et porteurs), dont la moitié est  détenue en propre.

STEF LOGISTIQUE
2 903 000 M3 d’entrepôts sous température négative
1 700 000 M3 de plateformes logistiques en produits frais et à température ambiante
3 400 collaborateurs répartis sur 37 sites
Travaille sur 4 activités : produits surgelés, frais et thermosensibles pour tous les opérateurs
de la chaîne agroalimentaire, logistique dédiée pour le compte d’enseignes GMS, logistique dédiée pour les besoins de la RHD en général et des opérateurs de la restauration commerciale chaînée en particulier, logistique de proximité pour le compte d’industriels ou de distributeurs.

STEF INTERNATIONAL
Italie, Espagne, Portugal, Suisse, Bénélux, et activité de flux internationaux

http://maxicool5.free.fr/Bourse/Valorisations/Stef%20-%2014-12-14/Carte%20implantations.jpg

MARITIME (la Méridionale, depuis 1976)
Service public régulier de transport de passagers et de fret (Marseille-Corse)
Liaisons réalisées par 3 navires rouliers mixtes (le Piana, le Kalliste et le Girolata), dont la valeur serait de 140 millions.
Capacité totale : 6 800 mètres linéaires (soit 500 remorques + 1 900 passagers avec voitures)
Plus de 1 000 traversées annuelles
En 2013, STEF a obtenu une nouvelle délégation de service public pour la desserte de la Corse, d’une durée de dix ans (couvrant la période 2014 – 2023).

PATRIMOINE IMMOBILIER
STEF recherche systématiquement la détention de la propriété de ses actifs immobiliers. Le groupe exerce ses activités en Europe en s’appuyant sur 235 entrepôts et plates-formes, pour un volume global d’entreposage de 6 425 000 m3 et une surface de plates-formes transport de 458 500 m2.

http://maxicool5.free.fr/Bourse/Valorisations/Stef%20-%2014-12-14/Chiffres%20-%20Implantations.jpg

La quasi-totalité de ces bâtiments est la propriété du groupe STEF qui possède également des immeubles à usage de bureaux, notamment son siège social.
Une large partie des immeubles appartenant au groupe est logée dans une structure dédiée, Immostef, qui assure, par ailleurs, la gestion de la totalité du parc immobilier du groupe

Paroles de Stanislas Lemor (directeur général délégué en charge des finances), le 21 mars 2012 (sur ce patrimoine)

Stanislas Lemor, directeur financier de Stef : "Nous sommes assez confiants pour cette année"

"Notre patrimoine constitue une barrière à l’entrée et a été développé dans une logique de valorisation puisqu’il s’apprécie au fil du temps. Maintenant il est extrêmement difficile de le valoriser, sachant qu’il n’existe pas de marché de référence pour les entrepôts logistiques sous températures contrôlées. Notre patrimoine figure à notre bilan pour une valeur nette comptable de l’ordre de 500 millions".

Croissance interne et croissance externe par acquisitions

STEF rachète souvent de "petits concurrents", dont récemment :
- en 2011, les sociétés Dispensa (Italie), Logirest (Espagne), Transport Frigorifique des Pyrénées (France) pour 110 M€ CA
- en 2012, la société de restauration hors foyer KL Services (14 M€ CA)
- en 2013, l’équipement logistique de Gringore (10 M€ CA), la société Ebrex (141 M€ CA) avec 21 agences et 1 125 salariés, ou encore Burgos en Espagne
- en septembre 2014, la société hollandaise Speksnijder (CA 13,5 M€, 117 salariés, 73 véhicules)

STEF muscle ainsi régulièrement ses positions dans l’Hexagone, très loin devant ses concurrents (STG, Olano, Perrenot…)… et les conforte en Europe. 

Paroles de Stanislas Lemor, le 23 septembre 2013 (lors du rachat d’EBREX)

"Ce projet d’acquisition s’inscrit parfaitement dans notre plan de marche et notre objectif de chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros d’ici à 2016. Croissance organique et politique d’acquisitions, pour 300 millions d’euros chacune, devront nous permettre de respecter ce plan de marche. Au-delà du levier de la croissance externe, à un moment où le marché est en contraction et le contexte commercial difficile, nous avons la volonté de consolider nos positions en France, qui est notre colonne vertébrale, et d’intégrer les équipes d’Ebrex dans un schéma pérenne, avec des moyens renforcés dans le frais, le surgelé et la logistique RHD.

Extrait du rapport annuel 2013

La politique d’acquisition continuera en 2014, la société investissant 75m€ pour étendre son réseau. La fragmentation des marchés italien et espagnol représente à la fois un défi et une opportunité. Le développement du réseau de STEF devrait apporter une amélioration du service à de gros clients locaux, mais la difficulté à obtenir une plus grande part d’un marché très fragmenté dépend d’un travail commercial sain et est facilitée par l’acquisition de plus petits acteurs locaux.

Mais aussi de la croissance interne…

TRANSPORT ROUTIER  > STEF : le transport "en baisse temporaire de régime" en France

Cette conjoncture tendue n’a pas empêché STEF de poursuivre ses investissements "pour densifier ses structures froid’ (+33% sur le premier semestre). STEF a investi 11 M€ dans la reconstruction du site de Corbas (69) et 6,2 M€ dans celui de Vitry (94) avec, pour ce dernier, une capacité de palettes renforcée de 60%.
Une enveloppe de 7 M€ a également été engagée dans la création d’une structure logistique sur le site de transport de Dijon (+40 000 m2), alors qu’à Strasbourg-Bischeim un site de 4 600 m2 est sorti de terre en juin dernier.

Et une prochaine diversification…

"Les perspectives sont plutôt confiantes malgré un marché peu porteur", assure Jean-Pierre Sancier. Lequel confie que STEF travaille à "la constitution d’une offre pour les produits pharmaceutiques sous température dirigée".

La politique de distribution de dividende

Stanislas Lemor (en 2010) : « elle est très simple puisqu’elle repose sur le versement à nos actionnaires d’un tiers de notre résultat net (part du groupe). Sur la base des comptes du dernier exercice, cela revient à augmenter le dividende de 10,8% pour le porter à 1,38 euro par action. Cette politique n’a pas de raison d’être modifiée ».

Bref historique de dividende :
2010 : 1,25
2011 : 1,38 (+10%)
2012 : 1,45 (+5%)
2013 : 1,50 (+3.5%)

Donc, si l’on continue d’appliquer strictement le principe du tiers du RN (et si le calcul du RN 2014 s’avère exact…), ça devrait faire :
44 400 000 / 3 = 14 800 000 M€
14 800 000 / 13 515 649 = 1,10 / action
Ou davantage si la société déroge à sa règle du 1/3 du RN…

A noter que récemment un rachat d’actions a été effectué :
Le 8.10.2014 : rachat de 600 000 titres à 45 € (= 27 M)
Le 10.10.2014 : rachat de 30 000 titres à 43,50 (= 1,3 M€)
Sur 13 515 649 actions au total, soit environ 5% des actions. 

Le dernier exercice (2013) ?
http://www.stef.com/espace-financier/ra … 013-fr.pdf

CA : +5,2% (+3% hors activités de gros) à la fois en organique et via des acquisitions.

Extrait du rapport annuel 2013 (vue sur l’exercice 2014) :
- Contexte difficile (grand nombre de faillites d’acteurs du transport en 2013)
- L’activité internationale en 2014 devrait représenter un facteur-clé de la croissance en termes de chiffre d’affaires et de résultats.
- Nous avons réduit nos attentes en ce qui concerne la croissance du BPA en 2014, compte tenu du probable impact de l’intégration d’EBREX sur la rentabilité et de la probable hausse des charges financières.

Exercice 2014 (en cours)

05/09/2014 : publication des résultats semestriels (S1)

« Une phase de transition au S1 et une expansion bienvenue en Europe du Nord »

CA du S1 : + 5,9% (grâce à Ebrex et l’activité européenne).
Résultat opérationnel du S1 : - 12,2% (passant de 32,1m€ à 28,2m€).

Division Transport France :
-    Coûts pour intégrer et gérer les problèmes liés à Ebrex
-    Fusion de certains sites = perturbations = impact sur la rentabilité
-    Faiblesse générale du marché du transport (chute RO de 17,2m€ en 2013 à 5,2m€)

La direction prévoit cependant un S2 bien plus satisfaisant et la division devrait continuer de bénéficier de l’effet saisonnier (les deux tiers du chiffre d’affaires sont réalisés au S2).

Division Logistique France :
-    Baisse de 10,8 M€ (en 2013) à 5,7 M€
-    En termes réels : résultats améliorés (car versement d’assurance : 8 M€ en 2013)

Activités européennes :
-    Ont le plus contribué au résultat au S1
-    Amélioration de l’environnement économique en Europe du Sud

Activité Maritime "La Méridionale"
-    Résultat opérationnel positif de 0,7m€ contre une perte de 3,2m€ au S1 2013
-    Progression du fret de 1,1% et un recul des passagers des ferries de 3,2%

Les perspectives du second semestre promettent une amélioration significative des résultats, en particulier en France, et une poursuite de la dynamique positive des activités européennes.

Ainsi, au S1, nous avons révisé en baisse nos estimations pour l’exercice complet mais nous anticipons toujours une amélioration notable des bénéfices en 2015 (réseau plus développé, problèmes d’intégration résolus, amélioration légère des fondamentaux économiques).

03/11/2014 : publication des résultats trimestriels (T3)

« Solide performance malgré certains obstacles »

CA T3 : + 7,2% (à 705 M€) malgré une consommation en chute libre et un climat peu propice à la vente de produits saisonniers.

Transport France : CA +7%
Logistique France : CA +8%
Activités européennes : CA +8%
Activité maritime : CA +3.3% (passagers -1,6% (grève), fret +5,1%)

Le chiffre d’affaires est en ligne avec nos attentes en termes d’objectif sur l’exercice complet (près de 2,8Mds€). Sur la base de nos prévisions actuelles, cela suggère un taux de croissance de 6,5% au T4, légèrement inférieur à celui du T3, ce qui laisse à la société une certaine marge pour créer la surprise.

Tentative de valorisation

Les données chargées par xlsValorisation sont en partie erronées, je les ai donc modifiées à partir du dernier rapport annuel (2013) – voir pages 22 à 28.
http://www.stef.com/espace-financier/ra … 013-fr.pdf

Et surtout à partir des comptes semestriels (S1 2014) :
http://www.stef.com/espace-financier/re … s-2014.pdf

CA 1S : 1331 M€
Résultat Opérationnel (EBIT) : 28,2 M€ (au lieu de 32,1 M€ au S1 2013)
Résultat Net : 14,8 M€ (au lieu de 18,8 M€ au S1 2013)
Ebitda : 70,9 M€ (au lieu de 71,8 M€ au S1 2013)
Dette nette : 530 M€ (au lieu de 514 M€ au S1 2013) 
Taux d’impôt : 24,2% (au lieu de 26,7% au S1 2013)

Sachant que 2/3 du résultat est réalisé au S2, et SANS tenir compte des remarques optimistes du rapport semestriel (« Les perspectives du second semestre promettent une amélioration significative des résultats »), on peut donc extrapoler les chiffres suivants :

CA : 1331 M€ x2 = 2662 M€ (le rapport du T3 évoque un objectif de 2800 M€)
Ebit (résultat opérationnel) : 28,2 + (28,2 x2) = 84,6 M€
Marge opérationnelle : 84,6 / 2662 = 3,17% --ou-- 84,6 / 2800 = 3,02 %
Résultat net : 14,8 + (14,8 x2) = 44,4 M€
Bénéfices / action : 44 400 000 / 13 515 649 = 3,28
Ebitda : 142 M€ (70,9 x2) 
Taux d’imposition effectif : 24,2% (et non 29% comme le dit XLS)
Dettes financières : 460 M€
Capitaux propres : 423 M€ (dont CP/action = 423000000 / 13 515 649 = 31,29)

Les comparables :
GND : Norbert Dentressangle (x2)
SGRO : Segro (gestion de sites industriels et d’entrepôts)
IDL : ID Logistics
WIN : Wincanton
G2A : Galenica


http://maxicool5.free.fr/Bourse/Valorisations/Stef%20-%2014-12-14/Valo%20STEF%201.jpg

http://maxicool5.free.fr/Bourse/Valorisations/Stef%20-%2014-12-14/Valo%20STEF%202.jpg

http://maxicool5.free.fr/Bourse/Valorisations/Stef%20-%2014-12-14/Valo%20STEF%204.jpg

http://maxicool5.free.fr/Bourse/Valorisations/Stef%20-%2014-12-14/Valo%20STEF%203.jpg

Avec des critères résolument conservateurs (croissance 0%, marge opérationnelle 3%, BNA de 3.28), la valorisation ressort à plus de 65 euros…
 

Cours de l’action

http://maxicool5.free.fr/Bourse/Valorisations/Stef%20-%2014-12-14/Cours%20Bourse.jpg

Après avoir atteint un plus haut historique en mai 2014 (64 euros), le cours revient vers les 40 euros (autour desquels la société a souvent évolué)… donc vers les "plus bas historiques".
Peut-être un point d’entrée !

Point négatifs :
- peu de croissance en Europe
- pouvoir d’achat des ménages en berne
- marge opérationnelle en baisse

Point positifs :
- une position de leader affirmée
- une expansion maitrisée
- une ouverture vers l’Europe du Nord
- une facture gazole qui devrait diminuer (elle était en 2013 de 142 M€)
- une activité pas trop cyclique car liée à la consommation de base

---

Qu’en pensez-vous ?

Mots-clés : frigorifique, logistique, stef, transport


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#2 14/12/2014 21h25 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   29 

Bonjour maxicool,

Merci pour votre analyse. Pouvez-vous afficher votre source pour le rachat d’action ?

Quelques pistes de réflexion :

Le PPE pour du transport/logistique à température dirigé est beaucoup plus conséquent que de la température ambiant/sec, ce qui constitue une barrière à l’entrée non négligeable pour celui qui souhaite se frotter à ce segment du marché.

De mémoire, EBREX était le premier concurrent de STEF sur le territoire français avant d’être racheté (je n’ai pas les chiffres en tête).

Je ne sais pas si l’immobilier de STEF a une grande valeur (en périphérie des villes, axe routier), même s’ils sont propriétaire de leurs sites. Je n’ai pas regardé le bilan pour évaluer au doigt mouillé sa valeur ou tout simplement la book value de l’entreprise.

Une des rares entreprise dans le secteur à continuer a recruté chaque année des jeunes diplômés pour les former en interne avec des parcours futur manager. C’est plutôt bon signe.

Hors ligne

 

#3 14/12/2014 22h01 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   132 

Je suis de très loin cette entreprise depuis la grosse correction.

Néanmoins, j’ai gardé dans un coin de ma tête un warning sur la politique d’actionnariat salarié du groupe.

Par contre, je ne me souviens pas où j’ai pu lire qqch là dessus, sûrement sur ce forum.

Dans tous les cas, 51.20% du capital est détenu par les managers, et 16.30% par les salariés.
60% des effectifs sont salariés (avec abondement de l’entreprise à chaque plan).

(source communiqué de presse STEF, 27 juin 2013)

Hors ligne

 

#4 14/12/2014 22h10 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   337 

Zera a écrit :

Bonjour maxicool,

Merci pour votre analyse. Pouvez-vous afficher votre source pour le rachat d’action ?

Quelques pistes de réflexion :

Le PPE pour du transport/logistique à température dirigé est beaucoup plus conséquent que de la température ambiant/sec, ce qui constitue une barrière à l’entrée non négligeable pour celui qui souhaite se frotter à ce segment du marché.

De mémoire, EBREX était le premier concurrent de STEF sur le territoire français avant d’être racheté (je n’ai pas les chiffres en tête).

Je ne sais pas si l’immobilier de STEF a une grande valeur (en périphérie des villes, axe routier), même s’ils sont propriétaire de leurs sites. Je n’ai pas regardé le bilan pour évaluer au doigt mouillé sa valeur ou tout simplement la book value de l’entreprise.

Une des rares entreprise dans le secteur à continuer a recruté chaque année des jeunes diplômés pour les former en interne avec des parcours futur manager. C’est plutôt bon signe.

Source pour le rachat d’actions (rubrique 9) :
Informations Réglementées du groupe STEF

http://www.stef.com/espace-financier/in … 0-2014.pdf

http://www.stef.com/espace-financier/in … 0-2014.pdf

L’immobilier est évalué à 500 M€ par le directeur (voir interview ci-dessus), et effectivement dans le rapport annuel 2013, les immobilisations corporelles le chiffrent à 557 M€ (avec les terrains).

Effectivement, Ebrex était le principal concurrent en France. La société avait été rachetée par une boite hollandaise en 2007 (lorsqu’elle était en difficulté), puis par STEF en 2013.

Dernière modification par maxicool (14/12/2014 22h13)


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#5 14/12/2014 22h11 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   29 

Igorgonzola a écrit :

Néanmoins, j’ai gardé dans un coin de ma tête un warning sur la politique d’actionnariat salarié du groupe.

Je ne vois pas ce qui est dérangeant d’avoir une forte implication dans l’actionnariat d’une entreprise. Au contraire, ça démontre un alignement des intérêt entre management/salariés et actionnaires.

Dernière modification par Zera (14/12/2014 22h14)

Hors ligne

 

#6 14/12/2014 22h14 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   337 

Igorgonzola a écrit :

Je suis de très loin cette entreprise depuis la grosse correction.

Néanmoins, j’ai gardé dans un coin de ma tête un warning sur la politique d’actionnariat salarié du groupe.

Par contre, je ne me souviens pas où j’ai pu lire qqch là dessus, sûrement sur ce forum.

Dans tous les cas, 51.20% du capital est détenu par les managers, et 16.30% par les salariés.
60% des effectifs sont salariés (avec abondement de l’entreprise à chaque plan).

(source communiqué de presse STEF, 27 juin 2013)

Oui, c’est ça.

Ce modèle perdure aujourd’hui (en 2013, 16 % du capital est détenu par les salariés du groupe – via des PEE – et 50% par son encadrement).


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#7 14/12/2014 22h34 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   132 

Zera a écrit :

Je ne vois pas ce qui est dérangeant d’avoir une forte implication dans l’actionnariat d’une entreprise. Au contraire, ça démontre un alignement des intérêt entre management/salariés et actionnaires.

Bien sûr, mais quand les conditions sont vraiment très favorables (abondement, décote, plan de distributions d’actions gratuites etc) ça peut devenir dilutif pour les actionnaires non salariés.

Il faut que je remette la main sur l’info qui avait pu me faire penser ça de STEF.

Hors ligne

 

#8 14/12/2014 22h48 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   29 

Igorgonzola a écrit :

Bien sûr, mais quand les conditions sont vraiment très favorables (abondement, décote, plan de distributions d’actions gratuites etc) ça peut devenir dilutif pour les actionnaires non salariés.

Le FCPE bénéficiant de l’abondement est composé uniquement d’action STEF. De ce fait les salariés n’ont pas d’actions STEF mais seulement des parts de ce FCPE. Les liquidités obtenus permettent d’acheter des actions de l’entreprise pour le compte des salariés.

Concernant l’abondement, il me semble que l’entreprise fait des économies au niveau des cotisations sociales et de sa réduction d’impôt.

Je ne vois pas de dilution.

Hors ligne

 

#9 14/12/2014 23h10 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   29 

maxicool a écrit :

Zera a écrit :

Bonjour maxicool,

Merci pour votre analyse. Pouvez-vous afficher votre source pour le rachat d’action ?

Quelques pistes de réflexion :

Le PPE pour du transport/logistique à température dirigé est beaucoup plus conséquent que de la température ambiant/sec, ce qui constitue une barrière à l’entrée non négligeable pour celui qui souhaite se frotter à ce segment du marché.

De mémoire, EBREX était le premier concurrent de STEF sur le territoire français avant d’être racheté (je n’ai pas les chiffres en tête).

Je ne sais pas si l’immobilier de STEF a une grande valeur (en périphérie des villes, axe routier), même s’ils sont propriétaire de leurs sites. Je n’ai pas regardé le bilan pour évaluer au doigt mouillé sa valeur ou tout simplement la book value de l’entreprise.

Une des rares entreprise dans le secteur à continuer a recruté chaque année des jeunes diplômés pour les former en interne avec des parcours futur manager. C’est plutôt bon signe.

Source pour le rachat d’actions (rubrique 9) :
Informations Réglementées du groupe STEF

http://www.stef.com/espace-financier/in … 0-2014.pdf

http://www.stef.com/espace-financier/in … 0-2014.pdf

L’immobilier est évalué à 500 M€ par le directeur (voir interview ci-dessus), et effectivement dans le rapport annuel 2013, les immobilisations corporelles le chiffrent à 557 M€ (avec les terrains).

Effectivement, Ebrex était le principal concurrent en France. La société avait été rachetée par une boite hollandaise en 2007 (lorsqu’elle était en difficulté), puis par STEF en 2013.

Effectivement, l’entreprise rachète des actions mais je ne vois pas de différence sur le nombre total d’action. Toujours 13 515 649 depuis des années. Auto-contrôle ou stock option au management ? Je vais creuser à ce sujet.

Hors ligne

 

#10 15/12/2014 17h19 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   337 

Je me suis posé exactement la même question !
Pas de changement récent du nombre d’actions… je me suis dit que l’achat étant très récent (6 semaines), il y avait peut être un délai d’actualisation.


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#11 15/12/2014 19h30 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   29 

Je vois des achats qui remonte depuis 2009 ou plus. Et quand on lit le rapport annuel, le nombre d’action n’a strictement pas évolué depuis aujourd’hui. Quid de l’auto-contrôle ?

Ou bien je comprends mal et c’est la société de bourse Gilbert Dupont qui fait un achat..

Hors ligne

 

#12 27/12/2014 20h52 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   

Extrait du descriptif du programme de rachat d’actions (opérations entre le 08/05/2013 et le 08/05/2014):

"le nombre de Répartition par objectifs des titres de capital détenus, arrêtée à la date du 8 mai 2014
(après bourse) :
Nombre de titres détenus de manière directe et indirecte : 560 922 représentant 4,15 % du capital de la société.
Nombre de titres détenus répartis par objectifs :
• Animation du cours par l’intermédiaire d’un contrat de liquidité : 14 239
• Couverture de valeurs mobilières donnant droit à l’attribution d’actions : 19 737
• Couverture d’attribution d’actions aux salariés dans le cadre du plan d’épargne d’entreprise : 33 042
• Remise en paiement ou en échange dans le cadre d’une acquisition : 400 000
• Autres : 93 904."

Hors ligne

 

#13 01/01/2015 19h41 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   29 

Projet d’annulation de 2.59% du capital.

Source : STEF : projet d’annulation de 2,59% du capital

Hors ligne

 

#14 22/03/2015 09h55 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   337 

Bonjour,

petite MAJ suite à la publication des résultats annuels, il y a quelques jours.

Résultats annuels au-dessus des attentes des analystes :
- chiffre d’affaires : + 5% (2,8 milliards d’euros)
- résultat opérationnel : + 4,6% (101,6 millions d’euros)
- marge opérationnelle globale : +3,7%
- résultat net part du groupe : +8,2% (65,1 millions d’euros)

Activités en France (transport et logistique) en baisse (en redressement sur le second semestre par rapport au premier toutefois), mais activités européennes en progression (ce qui montre que l’intégration des dernières acquisitions - Ebrex, Speksnijder… voir plus haut - se déroule correctement)

- endettement en légère hausse (1,17 fois les fonds propres contre 1,08 à fin 2013)

Le discours des dirigeants ?

Les dirigeants ont annoncé aborder 2015 sur la même dynamique, en poursuivant l’amélioration des performances en France, grâce au redressement d’Ebrex, et le développement des activités en Europe. (…) De nouvelles opérations de croissance externe de petite taille ne sont pas exclues.
Le groupe proposera en outre le versement d’un dividende de 1,70 euro par action au titre de 2014 à la prochaine assemblée générale, en hausse de 13%, soit un rendement de 3%.

Depuis la présentation de STEF sur ce topic (14/12/2014), le cours a bien progressé :
- STEF : +35% (cours passant de 42,38 à 57,10 €)
- Cac Small : +17% (de 7779 à 9114)

Dernière modification par maxicool (22/03/2015 09h56)


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#15 24/03/2015 17h20 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   

L’activité de transport enregistre une forte baisse de plus de 12% depuis 5 années.

Le concurrent principal européen du groupe STEF pour son activité principale de transport routier qui représente 45% de son chiffre d’affaires est :NORBERT DENTRESSANGLE (GND) qui depuis 2012 s’est lancée dans des acquisitions multiples (Nova matie, TDF, NDO China). Il s’impose comme le leader européen de transports et de logistique. Et contrairement à STEF a entamé sa diversification de son activité avec un temps d’avance, lui permettant de réaliser à présent 49% de son chiffre d’affaires dans la prestation logistique.
STEF qui réalise 79% de chiffre d’affaires en 2013 dans l’hexagone (contre 40% pour NORBERT DEN.) Tente à son tour de se diversifier. Il acquière le fonds de commerce logistique du groupe portugais GCT lui permettant de s’exporter à l’Europe et d’augmenter sa part du chiffre d’affaire dans la prestation logistique.

Et je viens d’observer un article, dans Le Parisien - ECONOMIE de ce jour, dans la section : "Invité de la semaine" sur le fait que "Norbert Dentressangle doit devenir un leader mondial".

Dernière modification par Brunellepe (24/03/2015 17h54)


"A man always has two reasons for doing anything: a good reason and the real reason." J. P. Morgan - - - Parrainage : Binck & Assurancevie.com

Hors ligne

 

#16 24/03/2015 17h33 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   337 

Bonjour,
il y a des points communs (le transport) mais une différence notoire entre STF et GND.
STEF se spécialise dans un secteur de niche (le transport grand froid) alors que GND est beaucoup plus "généraliste".
Cdt,
Frédéric


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#17 25/03/2015 11h43 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Juste pour ajouter un petit mot d’un point de vue "professionnel" car j’ai travaillé pendant un moment dans la logistique. Je parle ci-dessous du "secteur", en aucun des cours de bourse. Mais je pense qu’il est utile pour mieux comprendre ce que vous pensez acheter.

Je ne puis qu’appuyer l’argument de Frédéric. La coeur de métier de STEF, c’est le transport "froid". Dont les barrières à l’entrée sont grandes, car les aménagements des semis sont très très chers.
De plus, et contrairement à transports de fret "normal", ils ont le droit de rouler tous les jours. Avantage substantiel, mais concurrentiel s’il en est.

STEF a très bonne réputation dans le milieu. Et je peux vous dire que c’est loin d’être négligeable !

Pour GND :

ND est un transporteur "généraliste". Il ne faut pas leur demander des choses trop spécifiques, et comparé à d’autres, ils sont relativement "lents" (3jrs pour faire un TLSE/HAMBURG…).

De plus, ils vont devoir faire face à une nouvelle concurrence venue de l’EST. Ils sous-traitent de plus en plus avec ceux-ci, mais c’est un point à ne pas négliger, le taux horaire français contre celui polonais, lituanien ou d’autres "pays européens à bas coût" est à prendre en compte. Un nouvel arrivant étranger (challenger) sur des marchés "généraux" est bien plus probable que sur des marchés de niches.

Enfin, en France et en Europe, le maillage régional fait qu’il y a beaucoup d’indépendants du transport. La force de ND est de travailler pour des grands groupes (par exemple les constructeurs automobiles). Mais ils travaillent rarement avec "leurs propres camions", donc pas mal de frais de sous-traitance.

J’y reviens, car c’est malheureusement de plus en plus le cas. C’est pour moi un facteur de risque car ces charges peuvent être aléatoires.

Last but not least : Le secteur du transport routier n’est pas à l’abris de nouvelles taxes, car considéré comme "pollueur". Il n’y a qu’à voir l’historie des "portiques eco-taxes" et autres "surcharges fuel"…
([HORS-SUJET] Chacun en pense ce qu’il veut, mais pour ma part, je suis loin d’être d’accord : comme d’habitude, on tape sur l’automobiliste, on tape sur le motard… mais on subventionne les moteurs au diesel [/HORS-SUJET]).

En espérant vous avoir été utile…


Investisseur Novice - Parrain Serein pour Bourse Direct et Boursorama

Hors ligne

 

#18 30/04/2015 12h27 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   337 

Petite MAJ.

Mise en ligne hier du rapport annuel 2014 complet :
http://www.stef.com/espace-financier/in … l-2014.pdf

et résultats du 1T 2015 :

http://www.stef.com/espace-financier/ac … 1-2015-1-8

CA : + 1,8% (659,8 millions d’euros) (+ 1,3% à périmètre constant)

CA Transport France : - 2,8% (- 2,6% à périmètre constant)
" activité  très impactée par la baisse du prix du carburant répercuté, dans les facturations"CA

CA Logistique France : + 4% (ouverture d’un nouveau site dans le Sud-Ouest)

CA Europe : + 9,8 % (+ 6,8% à périmètre constant)
"bonne dynamique de ses activités européennes (consommation alimentaire en légère hausse)"

CA Fret de la Méridionale : + 2,7%

Communiqué de presse :
http://www.stef.com/espace-financier/in … e-2015.pdf

---

Future AG du 20 mai 2015

Proposition d’un dividende de 1.70 € par action (en augmentation de 13,33%)
(au cours actuel, 55.37, rendement de 3.07%)

Cordialement,
Frédéric

Dernière modification par maxicool (30/04/2015 12h40)


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#19 03/09/2015 13h37 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   23 

L’offre de STEF sur la SNCM donnée favorite, plus de détail sur le lien suivant :

Source : Mer et Marine SNCM : Quatre offres de reprise déposées au tribunal | Mer et Marine

Hors ligne

 

#20 15/02/2016 13h32 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   337 

http://www.stef.com/espace-financier/in … estre-2015

CA 2015 : +1,4%

Transport France : - 0.9% (hors carburant +1,7%)
Logistique France : + 3,7%
Transport et logistique  International : + 6,0%

Italie +5,4%
Espagne +4,6%
Benelux +8,9%
Suisse +17,7%

Part de l’international dans le CA global : 25%

Maritime : - 4,7% (hors carburant +2,1%)


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#21 15/02/2016 18h07 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   29 

A noter que le CA a progressé alors que la baisse des prix du carburant a pesé sur les factures en pied de page. Donc ça s’annonce de bonne augure pour la rentabilité.

Une progression favorable à l’internationnal là où il y a peu de concurrence sur ce secteur de niche (transport & logistique en température dirigée).
De mémoire, ils ne sont pas prêt à s’attaquer au marché allemand car il y a un concurrent de taille.

Hors ligne

 

#22 14/06/2016 16h40 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   167 

Hello,
les entrepôts (qu’ils détiennent en propre) contribuent à leur expertise (proximité…) mais impactent le ROCE.
Un point qui me gène est leur présence dans l’activité maritime (la Méridionale) qui n’est pas cœur de métier à mon avis.
Mais j’aime bien leur positionnement qui est unique.
Il me semble qu’il y a une bonne récurrence des revenus et la densité du maillage en Italie s’améliore.
Cheers
Jeremy
Pas d’actions Stef.

Hors ligne

 

#23 14/06/2016 20h03 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   337 

Le pôle maritime est toutefois négligeable

4/ Le POLE MARITIME (4% du CA)
La Méridionale assure un service de transport maritime de passagers et de fret, entre le continent et la Corse dans le cadre d’une délégation de service public.

Cdt

Dernière modification par maxicool (14/06/2016 20h03)


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#24 14/06/2016 21h40 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   167 

Hello Maxicool,
raison de plus de s’en séparer et j’avoue avoir du mal à comprendre l’utilité de ce pôle, ils ont une expertise sur le transport et la logistique, autant se concentrer dessus.
Cheers
Jeremy
Pas d’actions Stef.

Hors ligne

 

#25 14/06/2016 21h58 → Stef SA : leader de la logistique et du transport grand froid en Europe (frigorifique, logistique, stef, transport)

Membre
Réputation :   

En fait il n’y a pas grand chose à comprendre, ce pôle maritime qui dénote dans la stratégie de l’entreprise est la marotte du Président.
Je ne pense pas que ce soit un danger pour le reste de l’entreprise, la part est minime et le COMEX veille au grain, ils ont tous une grande partie de leurs avoirs en actions …

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech