Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#101 10/02/2016 16h35 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   

Ce qui est bien dommage, c’est que opérationnellement parlant CGG est l’une des (la ?) compagnies les plus réputée pour la qualité des ses services, sans parler de Sercel.
La joint venture avec Fugro est intéressante également.

Hors ligne

 

#102 01/05/2016 20h44 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   16 

Maintenant que l’AK est passée et que le pétrole remonte (proche des 50$), je viens de regarder à nouveau le dossier CGG que j’avais lâché après une perte de -30% (mais ça aurait pu être du -90%).

Pour ne pas rentrer naïvement, j’ai décidé de mieux faire mes devoirs et notamment en analysant les comptes sur la période 2015-2010.

Rentabilité

Sur les 6 derniers exercices, la société à réalisé 5 exercices déficitaires pour une perte totale de 3,4 milliards de dollars contre un seul exercice bénéficiaire (2012) avec un maigre profit de 74 millions. Entre 2013 et 2015, le chiffre d’affaires a baissé de 44% et l’EBITDAS de 60%. En 2012, le CA par salarié était de 450k$, en 2015 ce ratio tombe à 289k$ (-35%)

L’année 2015 est la pire puisque la société à réalisé 1,4md de perte pour un chiffre d’affaire de 2,1md. Vivement les chiffres de 2016…

CGG est une société cyclique mais même avec un pétrole à 120 dollars le baril, CGG faisait de perte. Cette société est donc structurellement déficitaire.

Cependant l’activité de l’entreprise génère du cash (400m en 2015 contre 900m en 2013) mais il est intégralement investi (dépensé ?) dans les études multi clients (faut bien promener la flotte de bateaux [améliorer/soutenir artificiellement le taux de production des navires]….).

Structure bilancielle

La première chose qui me frappe dans ce bilan, c’est l’importance des intangibles, plus de 45% à décomposer en :
* 50% de goodwill : depuis l’acquisition de la division de Géosciences de Fugro (goodwill de 750m$), CGG a enregistré une dépréciation de 1,2md$
* 50% d’autres immo incorporelles : les fameuses études multi client : comment sont-elles valorisées ? simple valorisation comptable (on active les charges liées à la constitution de ces études multi clients) ? que valent-elles vraiment ? CGG passe régulièrement des dépréciations sur ce poste (370m en 2015, 565m en 2014).

La seconde inquiétudes concerne l’endettement de la société, puisque l’endettement net représente 190% des fonds propres (part du groupe) en 2015.

Fin 2015, CGG a été contraint de renégocier ses covenants bancaires :
* tréso > 175 millions
* dette nette / EBITDAS < 5% (baisse progressive du seuil jusqu’à 2018)
* EBITDAS / charges fi  > 3

Sauf que dans le rapport 2015, on trouve ces chiffres en page 5 :
* tréso : OK
* dette nette / EBITDAS : 5,5 KO
* EBITDAS / charges fi : 2,5 KO

En février 2015,  Malcor indiquait que CGG n’avait pas besoin d’augmentation de capital et était assez solide pour passer la tempête (tiens, encore un capitaine de pédalo…).

Mais 11 mois plus tard, les actionnaires acceptaient (autres choix : la faillite) une augmentation de capital ultra dilutive puisque le nombre d’action est passé de 177 millions à 708 millions (x 4) pour "seulement" 350 millions de cash. 

Je n’ai pas poussé l’analyse au-delà de 2010 mais en cherchant rapidement, je n’ai pas retrouvé la moindre distribution de dividende. Le management préfère probablement se dipersifier (p.201 du rapport 2015 : la priorité étant donnée à la réduction de l’endettement et au financement de la croissance et du développement de la société), le timing de l’acquisition du département Géosciences de Fugro était particulièrement mauvais (oui, trop facile de dire ça après coup).

Bref pour résumer :
* Une société cyclique qui n’arrive pas à gagner d’argent (même en haut de cycle)
* Un endettement élevé et une valeur liquidative des actifs très incertaine
* Le management n’a plus de crédibilité (rejet de l’OPA pour protéger l’intérêt des actionnaires // pas besoin d’AK)
* Les intérêts de l’actionnaire majoritaire (FSI+BPI = état [11% du capital]) sont au mieux flous (conserver un fleuron français, une activité stratégique), au pire complètement divergents avec ceux de l’entreprise (sauvegarde de l’emploi)
* Action très spéculative, c’est quitte ou double (j’ai envie d’y mettre quelques euros pour voir [le fameux all-in en fin de partie])

Cette analyse n’apporte rien de vraiment nouveau mais plutôt que de la conserver sur mon disque dur, je la partage.

Prochaine échéance, le 3 mai avec la publication du T1 2016.

Disclaimer : aucune position longue/courte (pas de SRD mais les zinzins s’en donnent à coeur joie°) sur le titre, j’attends la publication du T1 pour ajuster la mire

° USB vend à découvert plus de 6% du capital, ils pensent que la société va faire faillite…

Hors ligne

 

#103 02/05/2016 05h20 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   35 

Ça sent le dossier type de l’entreprise qui finira sauvée par l’état et le para-public (on incitera un autre grand groupe pétrolier français a reprendre l’affaire).

Je suis détenteur de l’obligation mais pas actionnaire.

Hors ligne

 

#104 02/05/2016 07h51 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   183 

Ce communiqué est intéressant sur la situation financière du groupe

CGG: CGG Communication Following S&P Rating

J’ai acheté en avril l’obligation 2017 en USD qui couponne à 7,75% à un prix de 90%
C’est la 1ère échéance en terme de maturité (mai 2017) et la ligne ne représente plus que 8millions de USD après l’opération de liability management
La ligne est peu liquide pour ceux qui veulent en faire

Betcour, vous avez la 17 où la 20?

Hors ligne

 

#105 02/05/2016 09h43 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   80 

Betcour a écrit :

Ça sent le dossier type de l’entreprise qui finira sauvée par l’état et le para-public (on incitera un autre grand groupe pétrolier français a reprendre l’affaire).

Je suis détenteur de l’obligation mais pas actionnaire.

Oui bien sûr : Total sera le sauveur en dernier recours de CGG si l’Etat le lui demande, mais ce sauvetage pourrait très bien se faire via un coup d’accordéon qui lessiverait les actionnaires actuels.

Il est vrai que le titre frémit quelque peu depuis la remontée des cours du baril et se trouve maintenant au-dessus du cours de l’AK ; pour autant, il me paraît singulièrement téméraire, voire proche de l’inconscience de remettre le moindre sou dans l’affaire tant que Malcor est en place. Je conserve le solde de ma ligne (même pas 300€) comme un ticket de loto.

La notion de valeur aux livres n’a ici pas grand sens tant on peut nourrir des doutes sur ce que contiennent les livres, en particulier la fameuse bibliothèque multi-clients……s’il n’y a pas de clients dans cette bibliothèque, les ouvrages qu’elle contient vont vite moisir ou être dévorés par les rats, ce qui conduira immanquablement à en déprécier la valeur comptable. Quand au "goodwill" sur Fugro, il est à craindre que cela vaille ce que vaut le vent qui passe !

Ceux qui veulent investir sur ce secteur feraient mieux de regarder Pétrofac, plus si loin que cela de ses cours d’avant crise du pétrole : ils ne gagneront pas 50% en une semaine mais ils ne risquent pas non plus de perdre leur chemise.

Hors ligne

 

#106 02/05/2016 16h12 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   35 

Tssm a écrit :

Betcour, vous avez la 17 où la 20?

J’ai la 2020 en EUR. Je pense que la situation sera éclaircie d’une façon ou d’une autre avant l’échéance.

Hors ligne

 

#107 02/05/2016 20h00 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   143 

Betcour a écrit :

Ça sent le dossier type de l’entreprise qui finira sauvée par l’état et le para-public (on incitera un autre grand groupe pétrolier français a reprendre l’affaire).

Je suis détenteur de l’obligation mais pas actionnaire.

J’ai la même position.

Hors ligne

 

#108 03/05/2016 04h52 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   35 

Je pense d’ailleurs que c’est sur ce genre de dossiers que nous, petits investisseurs français, avons un avantage sur les autres : nous connaissons bien les rouages du capitalisme franchouillard. Là où un investisseur international ne voit qu’une boite qui ne vaut pas grand chose, nous voyons un dossier politique qui finira sur le bureau d’un ministère et sera sauvée des griffes du "méchant marché ultra-libéral".

Le capitalisme français est biaisé (je suis le premier à le regretter) mais faute de pouvoir changer cet état de fait, on peut au moins en tirer partie.

Dernière modification par Betcour (03/05/2016 11h16)

Hors ligne

 

#109 03/05/2016 06h51 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   225 

Vous avez probablement raison mais ce n’est pas je trouve une condition suffisante pour garantir que les petits porteurs ne seront pas spoliés.
Il y a une différence entre ’sauver les emplois et un savoir faire’ et ’récupérer ses billes’, l’un pouvant se faire sans l’autre.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#110 03/05/2016 07h43 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   183 

Jef56, n’oubliez pas que Betcour est obligataire chez CGG

Betcour, eramet est pour moi au dessus en terme d’importance "franchouillarde", etes vous aussi rentré sur l’obligataire 2020 avec décote ?

Hors ligne

 

#111 03/05/2016 11h21 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   35 

Tout à fit Tssm, autant les actionnaires risquent leur chemise, autant il y a moins de chance que l’état laisse un défaut arriver car c’est un événement on/off qui fait vraiment désordre.

J’avais regardé Eramet mais j’avoue ne plus être très au fait de la situation en Calédonie. J’avais aussi suivi la dette d’Areva un moment, il semble que j’ai raté une opportunité… Je suis créditeur d’Orange, EDF, Groupama ou La Mondiale (je vois mal tout ces noms mettre la clé sous la porte sans que le gouvernement n’intervienne… surtout que pour les assureurs il y a des millions de déposants/retraités derrière, qui votent…)

Hors ligne

 

#112 03/05/2016 11h27 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   183 

Oui j’ai pris l’upside sur Areva et je suis sorti depuis

Suis sorti dEDF le lendemain des annonces sur l’AK

Groupama est ma plus grosse ligne depuis longtemps, j’ai aussi Orange et la mondiale comme vous

Hors ligne

 

#113 03/05/2016 15h21 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   

Toute baisse est systématiquement rachetée sur cette valeur.
A la suite des résultats elle est passée de -7 à -2.5% en quelques minutes.

Pourtant avec le niveau actuel du pétrole, je n’arrive pas à croire en cette valeur.
Je me dis que ce seront les derniers à profiter de la hausse du pétrole du fait de leur activité mais je dois me tromper vu la force des acheteurs.

Hors ligne

 

#114 08/06/2016 19h46 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   

+23,19% aujourd’hui pour CGG ?
Quelqu’un a-t-il une explication à cela ?


Parrainage possible pour Boursorama (150€) et Binck (100€).

Hors ligne

 

#115 08/06/2016 20h09 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   127 

Le pétrole est en forme, passe largement au dessus de 50 €.

En ligne

 

#116 08/11/2016 10h13 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   100 

Bonjour
Pour info, je suis rentre en position speculative (distressed) sur la Convertible Senior Unsecured de CGG, maturite 2020, coupon 1.75% au prix de 40cents (donc EUR 5.15 pour valeur nominale de 12.86). Sauf erreur de ma part, je crois que TSSM et Betcour sont positionnes sur le meme papier.

Rendement actuariel a l’echeance: 38%, mais rendement courant "cash on cash" de seulement 4.4%.

C’est donc un investissement spec, dont le rendement consiste essentiellement en un potentiel de gain en capital sur l’oblig convertible, en vue:
a) soit d’un refinancement environ 6-12 mois avant l’echeance, si le plan de transformation de la direction porte ses fruits, ou
b) soit d’une operation M&A (comme pour Maurel & Prom cette annee) ou reprise en main orchestree par l’Etat (CDC, BPI, etc.)

Le Q3 annonce aujourd’hui est mauvais, l’oblig recule de 9% sur une semaine.
Il n’y a pas d’asset coverage ici. L’essentiel des actifs sont incorporels (goodwill et etudes multi-clients dont la valorisation est assez theorique), et les actifs reels (flotte de bateaux, etc.) servent a securiser la dette bancaire qui nous est prioritaire.

En d’autres termes plus crus, c’est pour moi un ticket de lotterie a quelques milliers d’euros.
Je peux tout perdre (ou l’essentiel de ma mise) ou faire un gain cumule de 165% si repaiement au pair a l’echeance.

Bon courage,
Serial Trader

Dernière modification par SerialTrader (08/11/2016 11h17)

Hors ligne

 

#117 08/11/2016 11h18 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   37 

Bonjour ST,
Je suis positionné sur la 2017. Il ne reste plus que 8M$ en circulation.
Les résultats sont mauvais mais ne sont pas surprenants dans le contexte actuel. Je regarde de près les sociétés de forage offshore et c’est du même tonneau.
2017 s’annonce également difficile. D’après leur échéancier, ca va être tendu pour 2018-2019.
Je m’attends à une nouvelle AK s’il n’y pas d’amélioration en 2017.
Je préfère rester à l’écart de la convertible pour le moment. Vous aviez mentionné une convertible Bourbon. En avez-vous pris? La société a annoncé que le point bas a été atteint…

Hors ligne

 

#118 08/11/2016 23h05 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   

Bonjour ST, Reinanto54,

Je suis également positionné sur la mai 2017 (8/9 M$ de solde). Les échéances plus éloignées m’apparaissaient très hypothétiques au vu du montant abyssal de la dette avec les volumes d’activité /  FCF de la société. Je ne vois pas comment CGG pourrait survire sans diminuer drastiquement sa dette. Même avec une telle opération, on peut se poser la question de la structure de coût/business model de CGG qui n’a jamais vraiment été rentable.

Oblis a publié un article sur CGG ce jour :
Résultats et prévisions moroses pour CGG, vers une restructuration obligataire? | OBLIS

La société ouvre la porte d’une restructuration, à la fin d’article :

dans une interview téléphonique accordée à Bloomberg, Jean Georges Malcor aurait évoqué la possibilité d’une restructuration de la dette face à l’effondrement des bénéfices

Personnellement, je pensais que si restructuration il y avait, ce serait un peu plus tard …
A suivre…

Hors ligne

 

#119 09/11/2016 04h39 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   100 

reinanto54 a écrit :

Vous aviez mentionné une convertible Bourbon. En avez-vous pris? La société a annoncé que le point bas a été atteint…

Pas de position sur la perp subordonnee Bourbon, a noter qu’elle n’est pas convertible.

Voici en resume succinct mes ratios de credit:
Gearing = 102%
Resultats en perte en 2015, pertes prevues en 2016 (dont acceleration au S1) et 2017
Free Cash Flow negatifs ces 2 derniers semestres
Le dette nette a repris le chemin de la hausse a EUR 1.42 bio
Net debt / EBITDA = 5.4x
Interest coverage = 4.8x

Mis a part la couverture des interets, tous les ratios sont mauvais.

L’IRR de la perp depend du timing du call par l’emetteur. Si call en 2017 au pair, bingo, IRR de 15.4%.
Si pas de call du tout, IRR = 9.6%, mais si call en 2020 ou 2023 (avant les resets), on tourne autour de 8.7% a 8.8%.

Ma conclusion: remuneration insuffisante pour le risque pris.

Pour ma part, avec ces ratios et ds cette industrie, j’exigerai 9.5% a 10% de rendement sur une oblig senior a echeance, ou 12% a 13% sur une perp subordonnee. On en est loin. Il faudrait qu’elle baisse vers 75 cents pour m’interesser (contre 90-91 actuellement).

Dernière modification par SerialTrader (09/11/2016 04h50)

Hors ligne

 

#120 09/11/2016 13h42 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   37 

alex470 a écrit :

La société ouvre la porte d’une restructuration, à la fin d’article :

dans une interview téléphonique accordée à Bloomberg, Jean Georges Malcor aurait évoqué la possibilité d’une restructuration de la dette face à l’effondrement des bénéfices

Personnellement, je pensais que si restructuration il y avait, ce serait un peu plus tard …
A suivre…

Il y a le problème du ratio Dette nette / EBITDA qui s’approche dangereusement de la limite de 5 fixée par les covenants bancaires. Si restructuration, je ne pense pas que la 2017 soit touchée vu le faible montant restant à rembourser.

Hors ligne

 

#121 12/11/2016 23h55 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   

Oui tout à fait, c’est la raison pour laquelle CGG prépare le terrain ou le tâte, pour une restructuration de la dette.

Les 12 derniers mois d’EBITDAS cumulés sont actuellement de :
4t15  111.1 M$
1t16    21.6 M$
2t16   102.1 M$
3t16     93.4 M$

soit une somme de 328.2 ME, pour un total de dette nette de 2 304 ME.  Le ratio DETTE NETTE  / EBITDAS ressort donc à 7… loin des 5 du plafond à la date du 31/12/16 prévus par les covenants french revolver, US revolver et credit nordique représentant 565 M$, qui sont entièrement tirés au 30/09/16.

CGG visant une dette nette de 2.4 MD$ au 31/12/16, si CGG sort un EBIDTAS identique au 4t15 (donc plutôt optimiste …), le ratio tourne au tour de 7.3 …

Si la direction atteint son objectif d’une dette nette de 2.4 MD$ au 31/12/16, cela signifie qu’elle va cramer encore 100 M$. La dette nette est composée au 30/09/16 (total 2 304 M$) d’une dette brute de 2 907 M$ diminuée d’une trésorerie de 603 M$. L’exigibilité des crédits bancaires (565 M$) par le non respect des covenants au 31/12/16 mettrait CGG en cessation de paiement (603 - 100 - 565 = -65M$).

La publication du 4t16 (année 2016) devrait être réalisée aux alentours de fin février / début mars 2017 (l’exercice 2015 avait été publié le 03/03/16).

Il faut noter que les covenants sont censés s’abaisser progressivement dans le temps (DETTE NETTTE / EBITADS en 2018 de 3 …). Je n’ai pas cité les covenants concernant le plancher de cash et le ratio intérêts, qui m’apparaissent moins "sensibles".

Au vu des perspectives anticipées par la direction (2017 similaires à 2016), CGG va se retrouver en situation délicate pour re-négocier avec les banques sur cette fin d’année / début 2017.
Je n’ai pas l’historique de (communication) de CGG, mais est ce nouveau que la direction parle de restructurer la dette ? On a l’habitude que la société "rince" / dilue les actionnaires avec ses multiples augmentations de capital.
Le financement à trouver, si les banques ne suivent plus, serait de 65 M$ pour janvier 2017, ce qui parait absorbable, même si le montant à trouver est nettement plus élevé pour CGG pour faire face à son activité 2017 (et avoir aussi un peu de flexibilité). L’histoire de CGG nous a montré que la société faisait étape par étape, AK chaque année ou biannuel (je n’ai pas revérifié, mais je ne dois pas être loin de la vérité…), elle pourrait donc bien être capable de réaliser une AK d’ici 1-3 mois pour tenir 6/12 mois de plus, ou bien la coupler à une restructuration de la dette, c’est la toute la question (me concernant pour le remboursement de l’obligation mai 2017).

 et

Hors ligne

 

#122 19/11/2016 11h13 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   37 

Pas mal de spéculation autour de CGG. Une conversion de la dette en action serait une possibilité offerte aux créanciers afin d’en réduire le montant astronomique.
Existe-t-il une condition dans le prospectus de la convertible qui forcerait la conversion en action suite à un évènement particulier??

Hors ligne

 

#123 24/11/2016 21h28 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers... (cgg)

Membre
Réputation :   

Dans challenge de cette semaine (Numero 498):

CGG … s’est adjoint les services de Lazare et Morgan Stanley pour restructurer sa dette de plus de 2,5 milliards. Les créanciers ont mandaté Rothschild & Co, Houlihan Lokey et Gleacher …
Un nouvel actionnaire pourrait faire son entrée au capital.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech